Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Terminale Enseignement de spécialité

Réalisé par Régis DanielAcadémie de ToulouseLycée Clément MAROTCAHORSregis.daniel@ac-toulouse.fr

" J'ai essayé de m'inspirer des montées de la house et de la dance, qui font sursauter les jeunes, comme je le faisais lorsque pour la première fois, j'entendais le rockabilly des années 50."

Artiste enigmatique et insaisissable, Jeff Beck est un enfant du British blues boom né en 1944, ayant traversé presque toute l'histoire du rock jusqu'à aujourd'hui. Notre problématique centrale : comment ce prodigieux guitar hero renouvelle t-il son langage musical (une fois encore) avec You had it coming* ?

* Tu l'as voulu, tu l'as eu

développer une écoute comparée, analytique et critique des œuvres écoutées et jouées permettant d’élaborer un commentaire argumentéconstruire une culture musicale et artistique diversifiée et organiséeidentifier les relations qu’entretient la musique avec les autres domaines.

maitriser les techniques nécessaires à la conduite des projets musicaux de création, d’improvisation ou d’arrangement, qu’ils mobilisent la voix, l’instrument et/ou un instrumentarium numérique développer son autonomie musicale par la maîtrise d’une méthodologie adaptée à la réalisation des projets

élaborer une problématique issue d’un champ de questionnement et conduire une recherche documentaire permettant de l’éclairer construire et présenter oralement une argumentation sur une interprétation, une œuvre, une production, etc. et participer à un débat contradictoire rédiger de façon claire et ordonnée les commentaires d’écoute synthétiser à l’écrit les termes d’un argumentaire sur une problématique donnée faire un usage approprié de partitions et représentations graphiques des œuvres étudiées pour approfondir la connaissance des organisations musicales perçues à l’écoute

Projets musicaux

Ecoute et culture

Méthodologie

Compétences travaillées

A/ Art du temps : du rock à l'électro, permanences et ruptures rythmiquesB/ Musique, son et acoustique : quelles sont les caractéristiques sonores de la guitare électrique, celles de la musique électro ? C/ Musique et image : le sens de la jaquette (CD cover)

A/ Débat : musique vivante vs musique enregistrée. Spontanéité du live ou perfectionnisme du studio ?B/ Jeff Beck : compositeur, interprète, arrangeur, rassembleur ?C/ Médiations musicales : la réception du disque par la critique

A/ Jeff Beck : témoin et acteur de l'histoire... du rock !B/ Mondialisation culturelle : diversité, relativité et nouvelles esthétiquesC/ Authenticité et recréation : entre retour aux sources et modernité

1/ Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

3/ La musique, l'homme et la société

2/ Le son, la musique, l'espace et le temps

1/ Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

A/ Jeff Beck : témoin et acteur de l'histoire... du rock !

Dans les années 60, l'Angleterre découvre un virtuose de la guitare électrique succèdant à Eric Clapton dans le groupe des Yardbirds, avec un certain Jimmy Page (futur lead guitar de Led Zeppelin).Jeff Beck fait partie de ce "british blues boom" : il reçoit les fortes influences du blues afro-américain et les développe dans un nouveau langage toujours "bluesy" mais plus jeune et plus énergique.Débutant par un rock psychédélique, parfois très pop, il évoluera vers un style annoçant le heavy métal avec la formation The Jeff Beck group, comprenant entre autre Rod Steward au chant. Un morceau annonciateur d'une carrière plus tournée vers le rock instrumental : Beck's boléro

Les sixties ou la découverte d'un jeune virtuose de la guitare électrique

60's

Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

Après le disque réalisé avec Bogert et Apice, Beck réalise que sa place de "lead guitar" aux côtés d'un chanteur ne sera plus possible. Il s'impose alors comme soliste et commence véritablement sa carrière solo.Deux disques majeurs sortent en 1975, produits par George Martin, le "cinquième Beatle", Blow by blow et Wired. C'est le début d'un véritable duo avec le claviériste Jan Hammer, issu du Mahavishnu Orchestra de John McLaughlin (avec qui Beck tournait). La proximité avec le jazz-rock est évidente. On parle aussi d'un rock progressif instrumental...

« Jimi Hendrix a été pour moi comme pour beaucoup de guitaristes, la première véritable onde de choc. Elle a secoué tout le monde ; Jimi est arrivé et a fixé de nouvelles bases même auprès de musiciens déjà très sûrs d’eux. Eric Clapton a été la deuxième claque avec Cream. J’ai été, comme beaucoup, démuni, sans n’avoir alors rien à proposer ; la différence s’est faite là et le fossé s’est creusé. Il m’a fallu évoluer sous Beck Bogert Appice, en 1973, pour corriger un peu le tir. Cette compétition s’est pour moi arrêtée avec Blow By Blow et Wired. » (Jeff Beck)

Les seventies ou la révélation du rock instrumental

70's

Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

Perdu dans les années 80...

Il poursuit le projet initié en 1975 avec Jan hammer : There and back sort en 1980. Les explorations sonores se poursuivent mais se perdent parfois dans une certaine facilité.Un décennie particulière, dans laquelle Jeff Beck souffrira d'acouphènes, et ne produira que peu de disques, dont le regrettable Flash... Il subit aussi la concurrence de jeunes virtuoses : Eddie Van Halen ou Yngwie Malmsteen. La mode change avec le mouvement punk, le disco et le hard FM...Une décennie qui ne reste pas dans les mémoires. Beck participe à un évènement majeur en Angleterre le concert de charité ARMS, avec Jimmy Page et Eric Clapton en 1983, les guitaristes des Yarbirds enfin réunis...1989 : Jeff Beck se tourne vers la prochaine décennie avec une nouvelle collaboration : Terry Bozzio et Tony Hymas

80's

Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

90's

Une décennie peu productive en albums, mais marquée au début par Guitar shop : le jeu orchestral du batteur Terry Bozzio et les exporations sonores de Jeff Beck sont servis par une qualité d'enregistrement remarquable. Métal, Reggae, pop, ballade influencée par les choeurs féminins bulgares... Ecclectisme manifeste !Il tournera avec Steevie ray Vaughan peu avant sa mort prématurée. L'album Crazy leggs rend hommage au rock des années 50 de Gene VincentEnfin, premières expériences électro rock avec What mama said, titre paru sur le LP Who else en 1999.

Toujours éclectique

Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

2000'S

You had it comin' confirme son virage électro en 2001. Il poursuit ses explorations sonores et stylistiques. Le marqueur électro se confirme avec Jeff en 2003.On retrouve au travers de ce style son goût immodéré pour le travail en studio et celui des projets collectifs. Mais c'est surtout l'impressionant concert à Ronny Scott's qui le consacre, aux côtés de la jeune prodige Tal Wilkenfeld à la basse et Vinnie Colaiuta à la batterie. Le live offre alors une riche rétrospective de l'ensemble de sa carrière. Cette décennie démontre une nouvelle fois la virtuosité du guitariste, comme chercheur de studio ou grand adepte du live...

Entre guitariste DJ et grand showman

Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

2010's

Toujours indépendant et éclectique dans ses projets Jeff Beck multiplie les concerts, notamment devant Barack Obama à la maison blanche. Emotion and Commotion (2010) marque un retour au blues rock avec entre autre un arrangement du célèbre aria de Giacomo Puccini Nessun dorma (Turandot).Il abandonne alors son rôle de vieux guitariste de gala : une renaissance a lieu en 2016. L'album de rock garage engagé Loud hailer consacre une nouvelle fois le guitariste, associé au très jeune groupe Bones.Ainsi, se retrouvant plus fréquemment avec des chanteurs, il semble que Jeff Beck retrouve les configurations de ses début : guitariste lead aux côtés de parties vocales.

Eternelle jeunesse

L'évolution stylistique de Jeff Beck

60's

70's

80's

90's

2000's 2010's

Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

reggae, vers les musiques du monde

rock électro

rock psychédélique

blues rock, funk

blues rock, prototype du heavy metal

entre funk et jazz rock

rock électro

rock garage et protest song

fusion

crossover

Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

Une vie dans l'histoire du rock d'une exceptionnelle longévité et une grande variété dans sa production discographique, une recherche de l'originalité.Un son très personnel et sophistiqué.Exploration de très nombreux styles avec sa guitare électrique : là où d'autres s'enferment dans le métal, affichant une virtuosité démonstrative, lui met sa guitare au service d'une vive création, en explorant divers styles musicaux, notamment par des rencontres avec de grands musiciens. (Blues, rock psychédélique, blues rock, heavy métal, funk, jazz-rock ,rock progressif, rock'n'roll, électro rock, garage...)Des traits de personnalité qui détermineront sa carrière : un mauvais caractère légendaire doté d'un solide sens de l'humour.Un très grand perfectionniste, dans la tradition des musiciens de studio.Un rassembleur de talents : à partir de sa carrière solo , il sait s'entourer des meilleurs batteurs (Simon Phillips, Terry Bozzio ou Vinnie Colaiuta), claviéristes (Jan Hammer, Tony Hymas), bassistes (Tal Wilkenfeld, Rhonda Smith...) et producteurs.

Pour résumer...

Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

Actuellement, Jeff Beck joue avec un certain Johnny Depp...

Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

Projet d'interprétation collective

Afin de mieux percevoir le style métissé de Jeff Beck, interpréter en effectif réduit ou orchestral cet arrangement de Beck's boléro de Jimmy Page, composé en 1967. L'un des premiers morceaux instrumentaux du guitariste, dans lequel il affirme son rôle de soliste. Entre référence ravelienne et rock progressif...

Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

B/ Mondialisation culturelle : diversité, relativité et nouvelles esthétiques

La reprise de Nadia de Nitin Sawhney, dans le style Asian underground, montre le goût prononcé de Jeff Beck pour les musiques du monde. L'original présente une mélodie basée sur le raga Desh, dans la tradition de la musique d'Inde du nord. Dans un premier temps, il est intéressant de comparer un enregistrement ancien et authentique au modèle de Jeff Beck , la chanson Nadia de Nitin Sawhney. Ensuite, observer l'arrangement de Jeff Beck.

La source authentique : le Raga Desh

Remarquer les ornementations vocales, dans la pure tradition indienne. Le bourdon est réalisé par la tampura. un orgue réalise des contrechants, en contrepoint avec la voix solistes. Enfin le tabla réalise les talas, cycles rythmiques indiens.

La chanson métissée Nadia : le modèle

Dans cette création de Nitin Sawhney, on retrouve l'authenticité du chant indien, avec les tournures mélodiques du raga desh, pratiquement similaires, ainsi que l'ornementation vocale typique. L'accompagnement,par contre, est interprété par des boucles de batterie, une basse, des nappes de synthétiseurs, dans le style drum and bass, ancré en occident. On peut donc définir l'Asian underground comme le métissage du style drum and bass avec un thème dans un raga indien authentique.

Nadia par Jeff Beck : l'arrangement

Jeff Beck garde la tonalité initiale et la forme intégrale du morceau. On peut parler d'un arrangement respectueux. Le tour de force réside dans la reproduction quasi-fidèle de l'ornementation vocale, avec ses micro-intervalles.

Nadia

Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

Les tablas

Les tablas sont l'association d'une percussion grave dont on peut modifier la tension en appuyant sur la peau et une, aigue, à hauteur déterminée, accordée généralement à la tonique du morceau. D'une grande complexité d'exécution, les tablas sonnent par la frappe des doigts, et non par la main entière.

Tanpura

Le tanpura est l'instrument emblématique de la musique hindoustanie. Son interprète réalise un bourdon en arpégeant ses 4 cordes à vide, formant ainsi un tapis sonore accompagnant le soliste.

Le raga desh

Le Raga de la musique classique d'Inde du Nord désigne dans un premier sens un mode ( c'est à dire une échelle mélodique) privilégiant certains intervalles. C'est la ressource mélodique pour l'improvisation du soliste. En principe, les ragas sont rattachés à différents moments de la journée (raga du soir, raga du matin...)Dans un second sens, il s'agit de la forme musicale : un enchaînement de 3 parties (introduction non mesurée, partie sur un tempo modéré, partie sur un tempo vif).Le Raga desh peut se rapprocher de notre gamme majeure ou du mode mixolydien. A noter que le VII degrès est changeant en fonction de la direction mélodique : il est abaissé lorsque la ligne mélodique est descendante, ce que nous retrouvons dans Nadia. Il est intéressant de remarquer les belles couleurs de 7ème majeure sur la basse de tonique.

La source authentique : quelques caractéristiques de la musique d'Inde du nord

Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

Le style Asian underground consiste à mélanger le drum and bass avec un thème dans un raga indien authentique, et ses ornementations typiques. On mesure alors l'ouverture de Jeff Beck pour les musiques du monde, sortant ainsi des redondantes gammes pentatoniques et autres modes usuels de la guitare électrique. Les micro-intervalles des ornementations mélodiques chantées se retrouvent dans les bends du jeu main gauche, ainsi qu'avec le vibrato. Ceux-ci sont particulièrement visibles dans la version live de Nadia jouée en 2007 au club Ronnie Scott.

Nadia version Live de Nithin Sawhney

Nadia version Live de Jeff Beck

Comparaison de deux versions live de Nadia

Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

Projet d'arrangement : A la manière de Jeff Beck, réaliser un arrangement original et métissé sur le thème de Nadia.

Projet de création : Improviser sur la grille harmonique de Nadia en vous basant sur le raga desh. Après ce travail préparatoire, créer un thème mélodique sur cet enchaînement d'accords.

Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

Musiques électros : références contemporaines à You had it coming

Electro est un terme générique désignant de nombreux genres et sous-genres comme la dance, la house, la techno, l'ambient, l'acid jazz, la jungle...

Ses précurseurs ont pu bénéficier de studios spécialement équipés par des institutions musicales, mais aujourd'hui, l'électro est un style produit par des applications (séquenceurs et éditeurs audio) accessibles à tous. Si la musique concrète de Pierre Schaeffer est plutôt classée dans les musiques savantes, l'électro est davantage dans le répertoire populaire. Ce style musical est indissociable de la danse. La démocratisation des home studios popularise alors sa pratique. A remarquer qu'une partie de You had it coming a été produite dans le home studio de Jeff Beck.

Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

Daft Punk démontre le lien indissociable des musiques électros à la danse, la proximité avec le funk et le disco est évidente. L'origine sonore est exclusivement synthétique (synthétiseurs analogiques, banques de sons de batterie électroniques...)

Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

Aphex twins produit un style expérimental, déçelable dans Vordhosbn avec une programmation de batterie virtuose, comme un contrepied aux musiques répétitives, usant de boucles rythmiques immuables.

Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

Musiques Electro : références contemporaines à You had it coming influencées par le blues et le rock

Le producteur Moby accède à une renommée planétaire en utilisant les enregistrements de l'éthnomusicologue Alan Lomax, ce dernier ayant réalisé des captations de nombreux musiciens afro-américains, dans la première moitié du XXème siècle. Se pose alors le vif débat sur la question des droits d'auteurs... N'y a-t'il pas dans ces pratiques musicales une forme de vol de la propriété intellectuelle ?

Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

Dans le mixage de Block Rockin' beats, The Chemical brothers intègrent une ligne de basse électrique digne d'un riff de rock, mais surtout, de nombreux samples du batteur de studio Bernard Purdie.

Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

Fatboy Slim, bassiste rock de formation intègre naturellement la guitare électrique dans ses mixs. Il joue souvent sur les accélérations progressives.

Les musiques électro, comme le rock, sont basées sur la répétition. Ce point commun favorise le métissage entre ces deux répertoires. Désireux de trouver de nouvelles sonorités, des producteurs de la fin des années 90 mélangent sons électriques et synthétiques. Toutefois, l'énergie et la spontanéité du rock se perd pour laisser place à des productions élaborées, avec beaucoup de travail d'édition et de programmation....

Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

Avec leur disque The fat of the land en 1997, The Prodigy délivre un son nouveau et débordant d'énergie : le métissage de la techno, du punk rock et du hip hop. On remarque la présence de riffs avec les patterns de batterie synthétique.

Sorti en 2000, Kid A de Radiohead mélange des sonorités électro dans un univers plus pop rock, plus mélodique et aux harmonies recherchées.

Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

Musiques électros : principales caractéristiques

Sons exclusivement synthétiques ou échantillonés : provenant de synthétiseurs, d'instruments virtuels, de sample...Depuis la fin des années 90, la musique électro est produite par la MAO (musique assistée par ordinateur)Basé sur la répétition des bouclesUn lien avec la danseImportance du rythme, avec parfois des jeux polyrythmiques, un temps majoritairement très striéMinimalisme du matériau musical utilisé, pauvreté de la mélodie et de l'harmonieBasé sur un jeu de superposition de pistes. Combinaisons multiples des différents plans sonores.

Ainsi, cet LP de Jeff Beck démontre un air du temps : à partir de la fin des années 90, nombreux sont les musiciens affiliés au rock à se tourner vers les possibilités sonores des styles électros. Le groupe anglais de rock progressif King Crimson sort à la même période Level V. Le batteur rajoute à son enregistrement des séquences de batteries supplémentaires, préenregistrées, édités et synthétiques . Le riff de guitare électrique, par son agressivité et son irrégularité (15/8), ressemble quelque peu à Earthquake.

Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

Comme les Rolling Stones, Eric Clapton ou Jimmy Page, Jeff Beck est de la génération du British blues boom, jeunes rockers anglais des années 60 nourris au son du blues afro-américain. La version de référence de Rollin' and tumblin' est celle de Baby Face Leroy, enregistrées dans les années 50 avec Muddy Waters : percevoir le jeu au bottleneck, l'harmonica, le riff basé sur la blue note, son dialogue permanent avec la ligne vocale, la grille de blues atypique et surtout la pulse marquée sur un tom basse (par le chanteur). Eric Clapton reprendra ce blues atypique avec Cream, power trio virtuose de la fin des années 60. Remarquer dans cet arrangement l'absence de basse.

Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

Rollin' andtumblin'

C/ Authenticité et recréation : entre retour aux sources et modernité

Version de référence Baby Face Leroy (année 50)

Arrangement de Cream (1966)

Arrangement de Jeff Beck (2001)

Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

Rollin' andtumblin'

Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

Rollin' andtumblin'

Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

Rollin' andtumblin'

Chanté par Imogen Heap, ce standard de blues a un rythme régulier à la caisse claire et marqué au tom basse, (comme dans la version originale de Baby Face Leroy). En rajoutant ce caractère de marche, Jeff Beck fait aussi référence au style fife and drums, un ancien dérivé du blues joué dans le sud des USA. Par ailleurs, il conserve la forme strophique.Comme La version de Cream, Beck supprime la grille harmonique. Il n'y a pratiquement pas de basse (sauf à la troisième strophe) et aucun instrument harmonique. Toute la chanson repose sur un premier degré de Lab présent dans le riff de guitare et la mélodie vocale. Beck semble rechercher les racines profondes du blues par un certain dépouillement, une version ascétique.

Vers l'autheticité des racines

Culture musicale et artistique dans l'histoire et la géographie

Rollin' andtumblin'

Entre recréation électro et références aux racines du blues, Rollin' and Tumblin révèle l'ambivalence du guitariste : entre tradition et modernité.

L'apport créatif

Si Jeff Beck fait référence aux racines de vieux blues des années50, il fait aussi preuve de créativité :

Sonorités dans le style életro avec les sons filtrés (tom basse et basse électrique slapée dans les fréquences graves)La fin du riff est sur une mesure à 4 temps (au lieu de 2) afin de respecter la carrure périodique typique de l'électroUtilisation de la guitare comme un sample, dans une boucle (riff et pont) et non en direct.

Version Live 2007

Le son, la musique, l'espace et le temps

La recherche de la permanence : répétition et régularité

Roy's toy

Sample

A1 riff de guitare

A2Riff de guitareBoucle de batterie

A3Riff de guitareBoucle de batterieBoucle de basseBoucle de guitare

Sample

A/ Art du temps : du rock à l'électro, permanences et ruptures rythmiques

Le son, la musique, l'espace et le temps

Comme Roy'sToy, la majorité des titres de You had it coming est basée sur des mesures à 4 temps et des carrures régulières, sauf Earthquake, Left hook et Blackbird : Beck respecte les caractéristiques rythmique du style électro.Cette régularité des mesures et des carrures s'installe toujours par le phénomène de répétition, se basant sur un matériau musical volontairement limité. On peut parler de minimalisme.Il y a toujours un ou plusieurs éléments en plus, ou un ou plusieurs éléments en moins de la boucle originale : la répétition n'est jamais strictement identique, elle est très souvent variée. Le principe d'ostinato subit toujours une variation.Il est intéressant de rappeler que Beck transforme la mesure originale à 2 temps de Rollin' and tumblin' en une mesure à 4 temps, cela pour rendre la carrure plus régulière.

2/ Le son, la musique, l'espace et le temps

Dans Earthquake, de Jennifer Batten, on remarque une mesure asymétrique, 11/8. Le riff est basé notamment sur des syncopes : les contretemps sont accentués. On note également l'accord de la guitare en open tuning : la corde grave en do, ce qui accuse l'effet de lourdeur, de puissance dans cette irrégularité.Left Hook est sur une mesure à 5 temps.Il y a là comme une résonance des disques des années 70 de Jeff Beck, très influencés par le jazz-rock ou le rock progressif, privilégieant les mesures asymétriques. Cette recherche de l'irrégularité est particulièrement intéressante dans ce contexte electro, où règne la mesure à 4 temps

Mesures asymétriques, recherche de l'irrégularité dans la répétition : Earthquake et Left Hook

2/ Le son, la musique, l'espace et le temps

Amplification de la texture et rupture : un exemple d'entrées successives

La permanence s'installe par une accumulation progressive des pistes. Les entrées successives de chaque boucle amplifient la texture. Elles sont souvent prévisibles, car leur apparition respecte toujours la carrure.

La rupture a lieu avec des breaks ou des breakdown : l'amplification de la texture par l'accumulation progressive des boucles est ainsi interrompue :

Break : la carrure de la boucle de batterie est "cassée" par une brève figure rythmique. Le break peut également désigner une séquence uniquement rythmique, avec des boucles de batteries, de percussions... Breakdown : c'est la coupure de la boucle de batterie, laissant alors entendre les autres pistes.

Rosebud

2/ Le son, la musique, l'espace et le temps

Dirty Mind

Comment s'organisent les différents plans sonores dans le temps ?

C'est sans doute le titre phare de l'album, celui pour lequel Jeff Beck a gagné un Grammy pour la meilleure interprétation instrumentale en 2002.Dirty mind rend hommage à Jimy Hendrix dans un style électro rock particulièrement réussi : pour preuve l'utilisation de la pédale wah-wah en position statique intermédiaire (son médium de la guitare, nasillard), ou mobile dans le chorus, ainsi que l'accord de 9ème augmentée, harmonie hendrixienne par excellence (que l'on retrouve dans Purple haze)."Esprit mal placé" ou "qui ne pense qu'à ça", l'allusion sexuelle du titre se confirme avec le sample d'Himogen Heap... Sauf que cette dernière a été piégée en studio, à son insue. Elle a enregistré toutes sortes de bruits, d'inspirs et d'expirs... Lors de l'édition, la répétition de l'un d'entre eux en contretemps est particulièrement évocatrice. La chanteuse ne s'est pas fâchée. Si on entend une connotation sexuelle, c'est bel et bien que nous avons l'esprit mal placé... Dixit Jeff Beck... Humour typique...

2/ Le son, la musique, l'espace et le temps

Loose cannon

A

B

A'

On peut percevoir ici le principe de variation dans chaque section. La répétition n'est jamais identique. Il y a toujours une transformation de la boucle originale. Si l'on observe la macrostructure, l'idée du retour du thème est bien présente. On peut rapprocher Loose cannon à une forme ABA'.

a

a1

a2

a3

a4

a5

a6

Des formes hybrides, entre structures caractéristiques de l'électro et formes plus classiques

2/ Le son, la musique, l'espace et le temps

Left hook

Dans ce morceau au style jungle, chaque boucle de guitare est basée sur 4 mesures à 5 temps. Leur succession correspond une grande partie. On remarque une volonté de construction logique : a, a1, a2, a3,a4, a2/a4, a4/a5. Aussi, la structure globale laisse entrevoir la notion de retour de la séquence A.

A

A'

A

Drop

a

Les superpositions des boucles a2/a4 ainsi que a4/a5 sont particulièrement remarquables. Ces combinaisons verticales sont fréquentes dans l'ensemble du disque. Elles sont caractéristiques des styles électros.

a2

a4

a4/a5

a2/a4

a1

a3

2/ Le son, la musique, l'espace et le temps

Des formes hybrides, entre structures caractéristiques de l'électro et formes plus classiques

Si Blackbird fait figure d'exception comme Rollin' and tumblin' (forme strophique), les formes musicales de You had it coming, comme celles des musiques électroniques, se basent essentiellement sur le phénomène de répétition.Toutefois, quelques rapprochements avec des formes existantes sont possibles : chaque ajout de piste est comme une variation de la séquence précédente. Ce principe peut alors rapeller la passacaille ou la chaconne, danse typiques de l'époque baroque : une seule tonalité, un thème court sans cesse varié, une basse obstinée, des montées progressives en puissance, des variations rythmiques, d'instrumentation, le respect de la carrure... Par ailleurs, on ressent le passé de Jeff Beck, dans sa période jazz-rock, sur certaines formes ressemblantes à ABA', le principe du retour du thème est bien présent. Enfin, il faut noter que la forme d'une musique électro évolue toujours vers une partie plus dense que les autres : l'accumulation progressive des pistes génére une amplification qui doit aboutir au DROP : c'est le klimax du morceau, autrement dit le point culminant, celui où un maximum de pistes sont jouées ensemble, ou l'intensité musicale est à son comble...

B/ Musique, son et acoustique : quelles sont les caractéristiques sonores de la guitare électrique, celles de la musique électro ?

Le jeu main droite en picking : pas de médiator, jeu avec la pulpe du pouce et de l'indexLe bottle neck ou l'effet slide : influence du jeu des bluesmen (rappellant les micro-intervalles du sitar indien), l'équivalent du glissando pour les cordes frottéesL'emploi fréquent du vibrato de la fender stratocaster : Jeff Beck est surnommé le maître du vibratoContrôle permanent du potard de volume à la main droite : effets "fade in/fade out" de liaisons entre les notes, sans attaque : violoning (voir vidéo dans Nadia)Le bend : jeu typique de la main gauche jouant sur la tension des cordes, provoquant des micro-intervallesun style bruitiste : recherche de sonorités inouïes

Le son, la musique, l'espace et le temps

Le jeu très personnel de Jeff Beck : à l'origine du son

"Mon set-up pour You had it coming était ma Stratocaster, un Marshall, un micro et mes doigts" JB

Le choix du son Fender stratocaster. Guitare "solid body" mythique depuis sa sortie en 1954, la Stratocaster est d'une grande polyvalence et offre une large palette de sons grâce à ces 3 rangées de micros, aigus, médium et grave. C'est la guitare de prédilection de Jeff BeckEffet de distorsion dans Earthquake (pédale Proco Rat et Fuzz)Effet de réverb très large avec son clair dans SuspensionEffet de Ring modulator (déformation de la fréquence) avec saturation et effet de delay (echo) dans Loose Cannon. On remarque aussi le contrôle du feedback, permettant de tenir un son Utilisation de la pédale wahwah en position statique intermédiaire (riff de Roy's toy) : un son très mediumUtilisation de la pédale wahwah mobile (chorus de Dirty mind)

Le son, la musique, l'espace et le temps

Les possibilités sonores de la guitare électrique

Si l'album s'ouvre sur l'agressivité des sons saturés avec Earthquake, il se referme sur un beau son clair avec réverb dans Suspension, démontrant la large palette sonore maîtrisée par le guitariste.

Le son, la musique, l'espace et le temps

Les possibilités sonores de la guitare électrique

Le son, la musique, l'espace et le temps

Le disque s'est réalisé suivant les étapes classiques d'un enregistrement en MAO : le style électro nécessite un gros travail d'édition. Associé à la perfection recherchée des prises de guitare, You had it coming témoigne d'une production sophistiquée.

Les étapes d'une production

Le son, la musique, l'espace et le temps

Différents effets sont appliqués sur chaque piste du disque. Ce traitement du son permet des timbres originaux, bien que parfois stéréotypés...Il est ainsi possible de reconnaître les filtres coupe bas sur certaines boucles de batterie, comme dans Loose cannon.Dans Earthquake, la boucle de batterie est extrêment compressée, ce afin d'accroître les attaques et augmenter le caractère agressif.

Transformer le son des boucles

Le son, la musique, l'espace et le temps

A propos des samples (échantillons)

Blackbird

Dans Blackbird, Jeff Beck adopte une forme "call and response" : sur des nappes de cordes synthétiques, il dialogue avec des enregistrements de merles choisis dans la librairie sonore de chants d'oiseaux de la BBC. Le chant des oiseaux est descendu de deux octaves afin que la guitare soit dans un même registre. Ces samples de sons concrets se déroulent sur un temps lisse et non mesuré. Blackbird peut être considéré comme l'introduction du titre suivant, Suspension.S'il n'est pas le seul à s'inspirer des oiseaux, Jeff Beck réalise ici un tour de force utilisant le vibrato de manière virtuose. Le compositeur et ornithologue Olivier Messiaen s'inspirera également du chant des merles dans ses compositions pour piano, musique de chambre ou orchestre symphonique. Temps lisses, sons de natures, nappes... Nous sommes dans un style ambient, inspiré par Brian Eno et ses musiques pour aéroports sorties en 1978.

C/ Musique et Image : le sens de la jaquette (cover)

Le son, la musique, l'espace et le temps

Les pochettes de disques vinyles, puis de CD, ont toujours eu une importance, et ce particulièrement dans des styles comme le rock progressif ou le jazz-rock desquels Jeff Beck se rapproche. Par ailleurs, le visuel est essentiel dans les styles électro, comme en témoigne la qualité des clips réalisés par Spike Jonze ou Michel Gondry pour Fatboy Slim ou Daft Punk...La photo de la jaquette de Kevin Westenberg montre les doigts noircis du guitariste. On peut y voir plusieurs interprétations :La couleur de peau du blues, influence maîtresse de Jeff beck, explicitement assumée dans ce disque par la reprise de Rollin' and tumblin'L'origine de sa signature sonore : le jeu en picking. Le gros plan sur les doigts accentue cette importanceLa passion pour la mécanique (les mains dans le cambouis), particulièrement pour les anciennes voitures de collection.Bref, ce gros plan révèle la personnalité du guitar hero.

Jeff Beck fait assurer, en 2010 chacun de ses doigts pour 1,1 million de dollars, soit 11 millions les dix !!! (8 millions de dollars). Il aurait pris cette décision après avoir blessé l’un d’entre eux en coupant des carottes...

A/ Débat : musique vivante vs musique enregistrée

La musique, l'homme et la société

La version de 2001 figée par l'enregistrement est d'une perfection remarquable : qualité du mixage, maîtrise totale de la partie de guitare, richesse de l'arrangement avec plus de diversité sonore...La version live est plus spontanée, énergique et témoigne davantage d'une virtuosité de l'instant.Après avoir justifié votre préférence, vous débattrez sur les avantages et les inconvénients des versions studio et en direct.

B/ Jeff Beck : compositeur, interprète, arrangeur, rassembleur ?

La musique, l'homme et la société

Comme nous l'avons évoqué précedemment,Jeff Beck est un rassembleur de talents, il sait s'entourer d'excellents musiciens. You had it coming s'inscrit dans cette tradition.

On remarque dans cet album :

6 créations collectives2 arrangements de musiques pré-existantes : des reprises1 composition spécifiquement pour ce disque de Jennifer Batten1 composition de Jeff Beck

Jeff Beck n'est pas un compositeur isolé. Il est davantage un grand interprète et un rassembleur de talents. La grande majorité de ses disques, dont celui-ci, résulte de créations collectives.

La musique, l'homme et la société

Andy Wright est le principal producteur du disque. Il a précédemment travaillé avec The Cure et Simply red. Assisté d'Aiden Love, musicien dans le style électro et world music, il effectue le travail de programmation des pistes de batterie, de synthétiseurs, leur édition ainsi que le mixage du disque.La pochette du disque indique clairement que le disque a été fait par le trio Jeff Beck, Aiden Love et Andy Wright.

https://www.andywrightmusic.com/http://www.aidanlove.com/

La musique, l'homme et la société

D'autres musiciens ont également participé : Jennifer Batten est l'une des interprètes et compositrice (Earthquake). Sa guitare très saturée apparait sur Loose Cannon et Earthquake qu'elle a composé. Elle est connue pour avoir été la guitariste de Mickael Jackson.Des interprètes, comme le batteur Steve Alexander ou le bassiste Randy Hope-Taylor, ont aussi enregistré sur ce disque.

C/ Médiations musicales : la réception du disque par la critique

La musique, l'homme et la société

D'un style nouveau et créatif, You had it coming a eu une réception positive de la critique, mais sans succès commercial :110ème meilleure vente aux USA132ème en Grande Bretagne.Le disque recevra un Grammy pour Dirty mind : Meilleure interprétation de rock instrumental en 2002.Voici trois articles issus de différentes revues ou sites, afin de découvrir la critique des journalistes spécialisés lors de la sortie du disque :

Mojo : "le plus visceral de tous les albums instrumentaux de Jeff Beck"

La musique, l'homme et la société

L'écriture d'un article de presse rend compte d’une œuvre d’art, ou d'un spectacle. Quel est au juste le travail et le but de la critique ? S'agit-il simplement de donner son avis sur une œuvre ? Ou le critique doit-il tendre à une certaine forme d'objectivité comme le journaliste ? En s'appuyant sur la lecture des trois articles précédents, vous rendrez compte du disque You had it Coming de Jeff Beck, et donnerez votre avis argumenté.

Musicien singulier, Jeff Beck poursuit une carrière de presque 60 ans aujourd'hui, moins auréolée que celle de ses illustres compatriotes, Eric Clapton, Jimmy Page ou Brian May. Peut-être parce qu'il crée dans des styles souvent instrumentaux. Depuis ses débuts, Jeff Beck a toujours dépassé les clivages stylistiques : l'ensemble de sa discographie démontre que le métissage permet un renouvellement du langage musical. You had it coming confirme cet argument. Dans un air du temps voué aux musiques électros, Beck réalise un disque distillant un rock électronique d'une grande variété : ancré dans le blues, il explore le métal, la house, l'asian underground, la jungle, l'ambient... Si les codes du style électro sont bel et bien présents, la recherche de sonorités guitaristiques comme l'irrégularité rythmique dans la répétition sont autant de preuves d'originalité.A l'instar de sa carrière, Jeff beck refuse la facilité d'une virtuosité démonstrative, privilégiant la recherche de la nouveauté avec une seule alliée... sa guitare."Chez moi, j'ai une guitare dans chaque salle, sur chaque fauteuil, sur chaque chaise, juste pour me rappeler que je dois continuer avec elle. Ceci dit, je n'en ai pas dans ma voiture..."

Glossaire

Hot wired guitar : the life of Jeff Beck, Martin Power, omnibus press, 2014, 489p.L'art du raga, la musique classique de l'Inde du Nord, François Auboux, Minerve, coll. Musique ouverte, 2003, 220p.http://jeanmicheljarre.unblog.fr/histoire-de-la-musique-electronique/lexique-de-la-musique-electronique/https://www.universalmusic.fr/artistes/20000052784http://rock6070.e-monsite.com/pages/jazz-rock/jeff-beck.html#page1https://www.lesinrocks.com/2019/05/12/musique/playlists-musique/la-playlist-electro-des-inrocks-en-150-morceaux-deuxieme-party-1996-2019/

Sources

Vifs remerciements à Caroline Vivès pour sa lecture avisée et ses précieux conseilsà Fabienne Miqueu pour son aide et son expertise dans le domaine informatiqueà Jeremy Dirat, pour nos échanges passionnants, source de vive motivation

Présentation Genial.ly réalisée par Régis DanielAcadémie de ToulouseLycée Clément Marot, Cahors

regis.daniel@ac-toulouse.fr