Want to make creations as awesome as this one?

No description

More creations to inspire you

SUMMER ZINE 2018

Presentation

FALL ZINE 2018

Presentation

INTERNATIONAL EVENTS

Presentation

ENGLISH PAST SIMPLE LESSON

Presentation

MASTER'S THESIS ENGLISH

Presentation

FRENCH: LE FUTUR

Presentation

3 TIPS FOR AN INTERACTIVE PRESENTATION

Presentation

Transcript

"Je ne m'attends pas à ce que tes 17 ans y comprennent quelque chose...",Faire s'approprier une oeuvre exigeante en classe de Première,Sabine Kotlarczik - Lycée André Malraux - Béthune,Une classe de Première générale hétérogène, avec toutefois un bon tiers d'élèves déjà très compétents en lecture et en écriture.,Quel profil d'élèves ?,Que mettre en oeuvre pour accompagner les élèves dans "l'actualisation intime et vivante" de ce grand texte patrimonial par la lecture ?,Des résistances qui peuvent d'abord rebuter les enseignants eux-mêmes :Les Mémoires d'Hadrien, ce sont ...- une pensée profonde sertie dans une langue d'une grande rigueur stylistique- un personnage bien éloigné dans le temps de nos jeunes lecteurs inexpérimentés- la rencontre improbable entre un(e) adolescent(e) mal pétri(e) et un homme qui se situe à un âge "où la vie est une défaite acceptée"- "soi-même comme un autre" : une démarche d'écrivain difficile à envisager pour un jeune lecteur/une jeune lectrice,LIRE pour imiter le modèle, IMITER LE MODELE pour mieux lire(et essayer de lire jusqu'au bout) :> S'APPROPRIER "en LISANT, en ECRIVANT "> PASTICHE, TRANSPOSITION, CREATION> LE NUMERIQUE au service de cette appropriation ,Mais l'oeuvre d'une vie et un très beau texte à transmettre ... COMMENT ?,Côté élèves,Premier régime de lecture :l'élève seul avec lui-même devant son livre> le versant intime de la rencontre avec la voix d'Hadrien,Lire pour imiter le modèle,Côté élèves,La pratique des marginalia,Côté enseignant :Que mettre en oeuvre pour accompagner les élèves dans leur première rencontre autonome avec l'oeuvre ?,Comment ? Cliquez sur la loupe.,Le geste visible du lecteur,La pratique des marginalia, côté élèves...,Camille : "Madame, je suis fière de tous ces post it dans mon livre. J'ai vraiment l'impression que c'est mon livre, que c'est mon propre travail. Je me sens plus proche d'Hadrien. Je vais le garder, ce livre.",Une rêverie au fil des pages...,Antoine C. : "Au début on se sent obligé d'écrire dans les marges, on se demande ce qu'on a à dire et puis ce n'est pas évident de faire sans cesse l'aller retour entre Hadrien et soi-même. Au fil des pages, on oublie ce que l'on est en train de faire, on a l'impression qu'Hadrien nous parle et on a des choses à lui dire. On a même parfois trop de choses à lui dire en même temps, la page déborde de post it, et puis, il y a des pages où l'on s'arrête de lire parce qu'on se met à réfléchir. Les marginalia me font retourner en arrière parce que je me souviens de ce qu'Hadrien m'a fait écrire à tel endroit. J'ai vraiment l'impression de prendre possession du livre. Avec tous ces post it, je visualise ma lecture, j'ai vraiment l'impression d'accomplir quelque chose, un peu comme si la lecture se matérialisait. Elle ne me sort pas de la tête.",Et bien l'idée d'une appropriation de la lecture par le biais du livre devenu objet personnel...,La pratique des marginalia, côté élèves...,Possible en AP ou en début d'heure : demander régulièrement à des élèves de venir rendre compte devant le groupe du post it qu'ils ont envie de partager, puis faire discuter sur le passage retenu.,Ex 1 : Saeculum aureum p. 221 : "Je ne savais pas que la douleur contient d'étranges labyrinthes". J'aime beaucoup cette phrase. La douleur fait référence au deuil. Il compare cette épreuve à un labyrinthe où il erre sans trouver de sortie. Pour lui, la mort d'Antinoüs est une longue épreuve. Là, je me sens proche d'Hadrien. (Fanny),EX 2 : Patientia p. 301 : Hadrien cherche désespérement à se donner la mort avec l'aide d'autrui. Cependant personne ne veut l'aider car tous "vénèrent" l'empereur, comme Iollas qui s'est tué à sa place pour ne pas rompre ses obligations de médecin. Néanmoins, je ne pense pas qu'Hadrien veuille se suicider. Il changera d'avis par la suite. J'en fais le pari. (Simon),EX 3 : "Le plus grand séducteur après tout n'est pas Alcibiade, mais Socrate !" dans Varius multiplex multiformis p. 43. C'est l'une des phrases qui résument le projet de l'éducation, notamment par le biais du dialogue socratique. Tout le chapitre traite de l'éducation. Je m'intéresse à la philosophie. (Antoine D.),Imiter le modèle pour mieux lire et lire jusqu'au bout,Deuxième régime de lecture :la lecture co-créative, seul et/ouen collaboration> le versant tourné vers autrui : en lisant, en écrivant,Côté élève : devenir l'auteur d'un texte qui court en parallèle du texte de Yourcenar,La pratique du pastiche devient le coeur de la séquence et va permettre aux élèves de se rapprocher de la voix d'Hadrien, de s'en faire un portrait en creux et par le détour d'une écriture en parallèle.,Un projet "tout en un" : faire s'approprier l'oeuvre de Marguerite Yourcenar par la transposition, le pastiche et l'adaptation d'une manière et d'une écriture, celles de Yourcenar dans les Mémoires d'Hadrien > L'oeuvre au programme devient le modèle à imiter pour l'élève. Avec modestie, bien évidemment !,Lire pour mieux écrire, écrire pour mieux lire,Interroger la genèse de l'oeuvre et la "méthode Yourcenar" en exploitant ses Carnets de notes : c'est aussi préparer la dissertation,Choisir dans l'oeuvre ses propres textes à transposer : c'est aussi préparer l'entretien,Devenir un lecteur plus expert en pastichant, transposant, c'est aussi pratiquer la lecture linéaire et le commentaire,Surmonter l'obstacle d'une écriture et du "ton togé" : c'est améliorer sa maîtrise de la langue écrite et préparer la question de grammaire,Collaborer avec ses pairs et débattre sur le choix du matériau textuel à transposer et des sources historiques et émotionnelles à exploiter, c'est aussi s'approprier l'oeuvre modèle,1ère étape de la lecture co-créative :> Identifier le modèle à transposer et interroger la "méthode" Yourcenar : la genèse d'une oeuvre,Première séance intitulée : Les MH, un objet générique non identifié> "brainstorming" par petits groupes : Les MH, qu'est-ce que c'est ? Répondre en s'appuyant sur des passagesde l'oeuvre > restitution orale justifiée par le rapporteur de chaque groupe> carte mentale de synthèse élaborée collectivement ,"une reconstitution passionnée, à la fois minutieuse et libre, d'un moment ou d'un homme du passé" MY,"La méthode de l'ascète hindou qui s'épuise, des années durant, à visualiser un peu plus exactement l'image qu'il crée sous ses paupières" MY,Une deuxième séance : quelles difficultés M. Yourcenar a-t-elle pu rencontrer dans son entreprise ?> faire travailler les élèves en binômes sur les Carnets de notes des MH : faire formuler les difficultés,"Je ne parvenais pas à organiser ce monde vu et entendu par un homme" MY,Une troisième séance : les différentes sources utilisées par Yourcenar pour "vivre en symbiose avec son personnage"> faire travailler les élèves en binômes sur Les carnets de notes des MH et sur des sites documentaires numériques > faire identifier les multiples sources qui ont permis la genèse de l'oeuvre : les classer,"L'une des meilleures manières de recréer la pensée d'un homme : reconstituer sa bibliothèque." MY,1ère étape de la lecture co-créative :,2ème étape de la lecture co-créative :> Pasticher, transposer, recréer le modèle des Mémoires d'Hadrien : quelle figure historique met-on en face d'Hadrien ?,Des Vies parallèles ,"Tout être qui a vécu l'aventure humaine est moi.",Séance en classe menée avec la collègue d'Histoire et le collègue de philosophie :,A la majorité, les élèves élisent la figure de François Ier.,Organiser un débat argumenté par groupes pour choisir le vis-à-vis d'Hadrien :les élèves écartent les propositions suivantes : Louis XIV, Napoléon Ier, Léonard de Vinci, Le Général de Gaulle,Comment le justifient-ils ?,3ème étape de la lecture co-créative :Premier travail de transposition : le début de la lettre d'Hadrien à Marc-Aurèle,Rédiger le début de la Lettre-Mémoires de François Ier en pastichant le premier chapitre de Animula vagula blandula,Passez la souris sur les différents boutons pour lire les consignes données aux élèves-auteurs,1,2,3,4,5,6,7,Aide à l'écriture par le numérique :les élèves utilisent Framapad pour le travail au brouillon. L'enseignante utilise la fonction "annoter" ou le chat pour leur suggérer des améliorations.,> écrit individuel à la maison pour "attraper la manière de Yourcenar"> séance préalable de recherches dpcumentaires livresques/numériques sur François Ier au CDI> évaluation formative,Premier écrit de transposition : côté élèves,Adopter une posture d'auteur,Premier écrit de transposition : côté élèves,Pour nourrir le travail de transposition, l'enseignante emmène quelques jours toute la classe sur les lieux où a vécu, marché, senti et pensé François Ier : > retour à la "méthode Yourcenar"visites guidées et ateliers de lecture/écriture in situ : puiser "aux souces émotionnelles et artistiques",Voyage à Fontainebleau et en Val de Loire : s'immerger dans les "eaux-mères" qui ont baigné le monarque, y infuser, s'en imprégner, réduire la distance d'avec le personnage, recueillir le "matériau" du "temps-mort de l'Histoire" à revivifier par l'écriture romanesque,L'outil numérique : Padlet de recueil du "matériau" pour caviardage et transposition de la suite des Mémoires de François Ier à la manière de M. Yourcenar (ENT) = "les amas de petits faits et de sensations",Sur place, les élèves prennent vraiment conscience d'un enjeu important de la démarche de Yourcenar : recréer un personnage par l'imagination en exploitant les ressources de l'érudition et de l'expérience.Leurs carnets de notes fourmillent de notations sur les paysages, les décors, l'architecture, les odeurs, le ciel, les anecdotes recueillies, les citations de Léonard de Vinci, etc...ces notations vont largement irriguer leurs propres textes.,Ecrire, transposer in situ : Fontainebleau, Le Clos Lucé, Chambord...Extraits de transpositions réussies.,Anastasia : "...mon cher Léonard, ce vieil ami avec qui j'ai partagé une relation si forte. Je l'avais ramené d'Italie. Je me souviens de nos balades dans le jardin de sa demeure du Clos Lucé. Nous discutions beaucoup, c'était une personne très sage. Je me remémore souvent une chose qu'il m'a dite un jour. Depuis, elle ne quitte plus mon esprit. Si je te la confie, elle te tourmentera aussi : "Reprends l'ami en secret et loue-le en public". Le vide qu'a laissé cet ami me pèse. Il avait découvert tant de secrets, inventé tant de machines. Il m'a transmis beaucoup de sa sagesse. Si à l'occasion tu vas au château d'Amboise, cherche un passage souterrain qui te mènera tout droit à sa demeure. J'aimais prendre ce passage quand mes charges devenaient insupportables pour le rejoindre secrètement." [le groupe d'Anastasia avait travaillé sur l'amitié entre Hadrien et Plotine],Axel: "L'art fut mon passe-temps favori , j'y consacrai une grande partie de ma vie, notamment dans le château où j'ai grandi, à Fontainebleau. La galerie qui porte mon nom, comme tu la connais, est une de mes grandes fiertés et un de mes lieux de prédilection, où je m'aventurais tous les matins en quittant ma chambre à coucher. J'aime notamment les reliefs des sculptures et le bois magnifiquement travaillé. Je traversais la galerie à l'aube, et chaque matin, l'astre du jour baignait de son incandescence les couleurs des fresques.",Menu,4ème étape de la lecture co-créative : Deuxième travail de transpositon par binômes : négocier à partir de sa propre lecture pour rédiger à quatre mains le pacte autobiographique de François Ier à la manière de Yourcenar,Quelques travaux d'élèves intéressants : premiers jets sans suggestions de remaniement via framapad ou Google docs,Exemples de "pactes autobiographiques", suite,Cliquez ici pour d'autres travaux d'élèves,5ème étape de la lecture co-créative : Troisième écrit dans nos Vies parallèles :,8 groupes collaborent pour la transposition numérique de deux thèmes/deux moments de la vie communs aux deux illustres personnages.Chaque groupe choisit ses textes-sources et ses thèmes pour faire dialoguer Hadrien et François Ier sur la "mer du Temps" (les deux hommes peuvent être rapprochés ou opposés).,Transposition collaborative en salle info : côté élèves...,Transposition collaborative en salle info : côté élèves...,Transposition collaborative en salle info : côté élèves...suite,Collaborer au choix des textes pour la transposition, c'est devenir un meilleur lecteur.,Transposition collaborative en salle info : pouvoir et conquêtes / deux textes déjà élaborés...,Compétences travaillées- Lire et comprendre un texte exigeant,Travailler les compétences par le pastiche :,Compétences acquises : différents degrés d'expertise- 1er degré : une imitation encore servile et maladroite du texte-modèle qui permet néanmoins de lever les contresens- 2ème degré : une compréhension déjà fine du texte-modèle qui permet une transposition habile,EX1 : "Les cyniques et les moralistes s'accordent pour mettre les voluptés de l'amour parmi les jouissances dites grossières, entre le plaisir de boire et celui de manger, tout en les déclarant d'ailleurs (...) moins indispensables que ceux-là. En effet, l'amour ne m'a pas forcément réussi et ce qui en découle non plus. Entre ma femme et mes maîtresses, je ne m'en sors plus."Ex2 : "De tous ces bonheurs qui lentement m'abondonnent, le sommeil est l'un des plus précieux, car maintenant, pour moi, le sommeil est le médicament de mes souffrances qui ne dure que le temps de trois bougies. Durant ce temps où mon corps n'est pas sous le contrôle du monstre qui m'ôte la vie, des souvenirs anciens s'installent dans mes pensées.",EX1 : "J'ai reçu ce matin à l'heure où Hélios paraît la visite de mon médecin Jean Gouevot. Il venait de rentrer de ses douze jours passés loin de la cour. Je m'étais levé plus tot car ses visites se font après la toilette."Ex2 : "A l'image de la duchesse d'Etampes qui a veillé sur moi et m'a entouré d'une sincère affection, les femmes peuvent aussi se montrer bonnes conseillères et posséder un angle de vision fort habile. (...) Comprenez, cher Henri, qu'il vous faut fuir la passion pour vous aider de l'amour.",Compétences travaillées (suite)- Réfléchir/Analyser / S'approprier,Compétences acquises (suite)- 3ème degré : une compréhension très fine du texte-modèle qui autorise une vraie recréation- Plusieurs degrés de maîtrise dont rendent compte les carnets de notes qui accompagnent les écrits mais aussi les dissertations et les "entretiens blancs",Ex1 : "J'ai longuement voyagé dans le Nord de l'Italie, d'abord pour y combattre, ensuite pour y découvrir les merveilles d'un art nouveau. (...) De l'Italie, j'ai puisé une source intarissable de bonheurs. Tous plongent leurs racines dans l'art. J'ai aimé découvrir et caresser ce que l'art antique a laissé comme plus beaux témoignages. J'ai vibré devant ces marbres lisses, devant ces empereurs romains, devant le visage stoïque d'Hadrien, et ces divinités païennes aux corps dévoilés avec grâce. Dans ces pierres, j'ai relu les humanités que mes maîtres m'avaient enseignées à l'âge tendre au château d'Amboise.",Ex1 : "François Ier est un personnage marquant de l'Histoire. Ses nombreuses batailles ou sa vie sont plutôt bien résumées par les chroniqueurs et les rédacteurs de l'Histoire. Cependant, il manque à mes recherches les anecdotes, les propos qu'il aurait pu tenir. Ce que l'Histoire n'aurait pu transcrire. Je suis à la recherche de la voix humaine, sa voix, celle qui me donnera accès à la vérité d'un homme : lui-même." (note 4)Ex2 : "Il est complexe, à travers cette lettre, de faire parler un homme, un roi vivant à une autre époque que la nôtre, dans un monde bâti sur différentes bases morales ou physiques. Il a fallu adapter ma plume aux pages jaunes et sèches de l'Histoire ancienne." (note 6),Compétences travaillées (suite)- Exploiter des recherches documentaires et des sources émotionnelles à des fins d'écriture romanesque - Progresser dans la maîtrise de la langue,Compétences acquises- 1er degré : un matériau intéressant mais mal assimilé à la voix de François Ier - 2ème degré : un matériau habilement assimilé et qui "fait vrai" (note 5 d'Ethan)- Faire travailler la langue à partir des productions numériques d'élèves me semble plus efficace pour faire progresser chacun individuellement et faire construire une notion grammaticale par le groupe.,Ex1 : "C'est grâce à leur goût si savoureux que je mis en place des poules d'Inde, c'est-à-dire des fermes où je faisais élever les dindes sans grande difficulté car elles se plaisent bien dans nos latitudes, ce qui favorise leur reproduction. On aime aussi les huîtres rôties, le melon d'italie qui est très sucré, le topinambour, l'un de mes mets préférés, et pour finir le pâté de héron qui était une viande royale.",Ex1 : "(note 1) Le Clos Lucé m'a paru chaleureux et douillet. J'imagine facilement que Léonard de Vinci, au crépuscule de sa vie, a apprécié de s'installer dans cette maison confortable sans être inutilement grandiose."Ex2 : "(note 2) Je fais des recherches sur l'état de la médecine au XVIème, je regarde les symptômes de toutes les maladies dont François Ier souffrait afin de déterminer les zones les plus douloureuses pour lui pour qu'il puisse les évoquer le plus naturellement possible.",Zoom sur les compétences des élèves,NB : la production des élèves n'a pu être menée à son terme à cause de la longue période de confinement.,Pastiches +++ Pastiches +++,Valentin : "Je n'ai donc jamais vraiment pu effectuer le devoir de tout bon père, de t'enseigner les bonnes et viles choses de la vie, contraint de te laisser éduquer par des précepteurs. Je ne remets bien évidemment pas en cause l'éducation qu'ils se sont évertués à t'apporter, mais leurs reproches peuvent être une trop grande censure des réelles choses de la vie. Ainsi, je souhaite t'apporter tout ce qu'ils t'ont caché durant ton éducation, et te proposer le récit de ma vie sans le moindre artifice ; je t'offre ici comme correctif un récit dépourvu d'idées préconçues et de principes abstraits, tiré de l'expérience d'un seul homme qui est moi-même. Tu pourras donc apprendre à me connaître, et je ne serai que ravi si tu ressors de cette lecture en ayant réellement pris conscience de l'importance des choses essentielles de la vie."Ethan : "Enfin, le seul plaisir que je ne pourrais me résoudre à abandonner est l'Amour. Ce n'est un secret pour personne : j'ai été infidèle envers ta mère et ta belle-mère, Henri, et je te prie de m'en excuser, (...).,Seulement, une cour sans femmes, c'est comme un jardin sans fleurs. Je n'ai pas qu'un simple goût pour les plaisirs courtois, c'est une véritable passion. C'est pour cela, Henri, que j'aimerais te confesser les noms de toutes mes maîtresses. Quand tu prendras ma place, ne leur fais aucun mal, je suis le seul à blâmer et ta colère pourrait diviser le pays. Mes relations avec chacune d'elles furent parfaites, même si j'en ai contracté des maux honteux, notamment avec celle qu'on nomme "la Belle Ferronière". La Comtesse de Chateaubriant, la duchesse d'Etampes ou même la comtesse de Thoury m'ont procuré des plaisirs difficiles à assouvir auprès de la reine."Fanny : "Je me souviens qu'un jour mon bibliothécaire, Guillaume Budé, m'a dit que l'exercice de la vénerie semblait être parvenu à sa perfection, vu les nombreux traités de chasse que j'avais fait faire. Au fond, je ne pourrais jamais renoncer à la chasse. Vieux et malade, je m'y fais porter, et peut-être mort je voudrais y aller dans mon cercueil.",Zoom sur les compétences des élèves...suite,Pastiches +++,Anicet : "J'en tire aussi une leçon, qu'il faut bien choisir ses promesses. Ne dis pas au peuple ce qu'il veut entendre. Dis au peuple ce que tu es certain de pouvoir faire."Antoine C : ""Ci-gît François Ier, érudit et fin stratège" serait la seule épitaphe qui me définirait ; certes je ne suis qu'un homme, mais aucun ne pourra dire : "Je fus meilleur que cet homme-là". C'est lorsque je n'aurai plus rien que je me rendrai compte de tout ce que j'avais. Henri, je me rends compte que je ne t'ai jamais vraiment parlé, j'ai préféré honorer mon titre qu'honorer ma descendance. Tu vas régner, je le sais. C'est pour cela que je t'adresse cette lettre, afin de t'éduquer stratégiquement, politiquement et culturellement et faire en sorte que tu rentres dans ton rôle. Tu dois honorer la "Salamandre impériale".Timéo : "J'espère que tu liras cette lettre en m'imaginant à tes côtés, sans chercher à comprendre ou à juger les actes de l'homme que j'ai été tout au long de ma vie. Je veux juste que tu apprennes à me connaître comme si tu n'avais aucune idée de qui je suis. J'aimerais pouvoir te faire prendre conscience de l'importance des choses et surtout te faire réaliser la beauté de la vie. Sache que les choses essentielles sont parfois les plus banales et habituelles.",Simon L :"Mon corps ne me permet plus grand chose : me lever me fait souffrir, et j'ai grand peine à manger, je ne me revigore plus assez. Je ne parviens guère à quitter mon lit, et j'ai dû renoncer à beaucoup de plaisirs simples que je considérais comme acquis. La nourriture en est un, et alors que dans ma jeunesse je me délectais d'un banquet au cours duquel les saveurs m'apparaissaient à profusion, me voilà incapable de savourer une simple soupe que je sais préparée avec amour par mes servantes. Ce rejet de la nourriture me fait une grande peine ; en effet, le colosse que j'étais dans ma jeunesse n'est plus, faute d'énergie, et me voilà devenu un incapable, frustré de la perte de sa force.",LA SEQUENCE pour l'EAF :,- Les six textes retenus qui ont fait l'objet d'une lecture linéaire- Le sujet de dissertation travaillé- Le retour des élèves sur le projet (voir diapo suivante)