Want to make creations as awesome as this one?

Cancérisation et vaccination anti-HPV

Transcript

1ère spécialité SVT

Episode 4
Mère & fille

Mélanie Fenaert, professeure de SVT (Ac Versailles)

CC BY NC ND

2020


Pixabay, Freepik

manuels 1ère spécialité Belin, Bordas, Nathan


Outils S'CAPE pour Genially : Couise, DND, Gicode, Télatépala. Plus d'infos sur S'CAPE.

GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE
pediatrie

imagerie
laboratoire

urgences

cancerologie
diabetologie
MALADIES INFECTIEUSES

GASTROENTEROLOGIE
cardiologie

Bonjour Dr Housse !

Nous avons un gros souci au service gynécologie, le Dr Luther Uss a glissé ce matin sur un masque jeté au sol dans la rue et s'est cassé la jambe, il est actuellement aux urgences... Pourriez-vous le remplacer pour son premier rdv de la matinée svp ? Le temps que le Dr Adam Tell n'arrive de chez lui pour prendre la suite...

Retour à l'accueil

mrsiraphol

Aller voir en salle d'attente

La prof de SVT nous en a parlé pourtant, c'est important. Pffff...

Hors de question pour le vaccin Cléo, les cancers de l'utérus sont rares et tu es trop jeune pour avoir des rapports sexuels de toutes façons.

Les profs, tss...

Bon sang Housse ! Il va te falloir te préparer un peu mieux pour donner des explications claires à cette mère et à sa fille !
Allons voir avant le RDV ce que le Dr Uss a comme supports d'information.

Retour à l'accueil

mrsiraphol

Aller dans le bureau du Dr Uss

Prêt.e pour le RDV

Définir un risque pour Grégoire

RDV avec Grégoire

RDV avec Patrick

La tablette n'est pas verrouillée

login

mdp

VALIDER

Passer au service cancérologie pour récupérer la documentation

Passer au service cancérologie pour récupérer la documentation.

Extrait de la notice du Gardasil


Dans quel cas le médicament GARDASIL est-il prescrit ?

Ce vaccin est composé de fragments de Papillomavirus humains (HPV). Il ne contient aucun germe vivant. Les papillomavirus sont responsables d'infections génitales impliquées dans le développement de lésions précancéreuses et cancéreuses du col de l'utérus. Les études ont montré une production et une persistance des anticorps contre ces virus jusqu’à 5 ans après la vaccination et une réduction des lésions précancéreuses associées aux papillomavirus de type 16, 11, 16 et 18 chez les femmes vaccinées.

Il est utilisé dans la prévention des lésions génitales précancéreuses et du cancer du col de l'utérus et d'autres maladies génitales (condylomes) dues aux Papillomavirus Humains de types 6, 11, 16 et 18 à partir de l'âge de 9 ans.


Composition du médicament GARDASIL

Substances actives : Protéine L1 de papillomavirus humain type 11, Protéine L1 de papillomavirus humain type 16, Protéine L1 de papillomavirus humain type 18, Protéine L1 de papillomavirus humain type 6

Excipients : Aluminium, Eau ppi, Histidine, Polysorbate 80, Sodium borate, Sodium chlorure, Sulfate d'hydroxyphosphate d'aluminium amorphe


Attention

En cas de fièvre élevée, de maladie aiguë, il est préférable de différer la vaccination.

Comme pour tous les vaccins, des cas exceptionnels de réactions allergiques graves ont été constatés ; ce risque justifie la nécessité de réaliser la vaccination en milieu médical où un traitement d'urgence pourra être entrepris sans délai.

Cette vaccination n'élimine pas le risque de transmission d'autres infections génitales lors de rapports sexuels : il faut éventuellement envisager des mesures de protections appropriées (préservatifs).

Ce vaccin ne protège pas contre tous les types de Papillomavirus humains pouvant causer un cancer du col de l'utérus, ni les jeunes femmes déjà infectées : la vaccination ne dispense donc en aucun cas d'effectuer régulièrement les frottis permettant le dépistage du cancer du col de l'utérus.

Un malaise (évanouissement) peut survenir après toute vaccination, voire même avant, en particulier chez les adolescents, en réaction au stress de la piqûre. Signalez à votre médecin tout antécédent de sensation de malaise à l'occasion d'une vaccination.



Mode d'emploi et posologie du médicament GARDASIL

L'injection doit être réalisée par voie intramusculaire, de préférence dans la partie supérieure du bras ou dans la cuisse.

Posologie usuelle :

Deux schémas de vaccination sont recommandés selon l'âge de la jeune fille :
  • de 9 et 13 ans : 2 injections à 6 mois d'intervalle. Si la deuxième dose est administrée moins de 6 mois après la première dose, une troisième dose doit être administrée ;

  • 14 ans et plus : 2 premières injections à 2 mois d'intervalle, suivies d'une troisième 6 mois après la première injection.

On dirait qu'il y a des questions ici...

Un indice ici...

VALIDER

RDV avec Grégoire

RDV avec Patrick

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

Le mot de passe est speculum

Des infos ici...

Tu as des connaissances, mais il y a certainement des informations médicales qui peuvent t'aider dans la pièce.

mrsiraphol

Baisser la tablette

Infos médicales 1

Infos médicales 2

Dossier synchronisé.

Problème de synchronisation de votre dossier.

Veuillez consulter la version enregistrée sur PC-de-Uss.

mrsiraphol

Baisser la tablette

Infos médicales

La vaccination HPV recommandée pour tous les adolescents

Le frottis et la vaccination anti-HPV

Dépistage des lésions pré-cancéreuses du col de l'utérus

Infos médicales 1

Définir un risque pour Grégoire

RDV avec Grégoire

RDV avec Patrick

La tablette n'est pas verrouillée

Infos médicales 2

Passer au service cancérologie pour récupérer la documentation

Passer au service cancérologie pour récupérer la documentation.

Un indice ici...

Des infos ici...

Extrait de la notice du Gardasil


Dans quel cas le médicament GARDASIL est-il prescrit ?

Ce vaccin est composé de fragments de Papillomavirus humains (HPV). Il ne contient aucun germe vivant. Les papillomavirus sont responsables d'infections génitales impliquées dans le développement de lésions précancéreuses et cancéreuses du col de l'utérus. Les études ont montré une production et une persistance des anticorps contre ces virus jusqu’à 5 ans après la vaccination et une réduction des lésions précancéreuses associées aux papillomavirus de type 16, 11, 16 et 18 chez les femmes vaccinées.

Il est utilisé dans la prévention des lésions génitales précancéreuses et du cancer du col de l'utérus et d'autres maladies génitales (condylomes) dues aux Papillomavirus Humains de types 6, 11, 16 et 18 à partir de l'âge de 9 ans.


Composition du médicament GARDASIL

Substances actives : Protéine L1 de papillomavirus humain type 11, Protéine L1 de papillomavirus humain type 16, Protéine L1 de papillomavirus humain type 18, Protéine L1 de papillomavirus humain type 6

Excipients : Aluminium, Eau ppi, Histidine, Polysorbate 80, Sodium borate, Sodium chlorure, Sulfate d'hydroxyphosphate d'aluminium amorphe


Attention

En cas de fièvre élevée, de maladie aiguë, il est préférable de différer la vaccination.

Comme pour tous les vaccins, des cas exceptionnels de réactions allergiques graves ont été constatés ; ce risque justifie la nécessité de réaliser la vaccination en milieu médical où un traitement d'urgence pourra être entrepris sans délai.

Cette vaccination n'élimine pas le risque de transmission d'autres infections génitales lors de rapports sexuels : il faut éventuellement envisager des mesures de protections appropriées (préservatifs).

Ce vaccin ne protège pas contre tous les types de Papillomavirus humains pouvant causer un cancer du col de l'utérus, ni les jeunes femmes déjà infectées : la vaccination ne dispense donc en aucun cas d'effectuer régulièrement les frottis permettant le dépistage du cancer du col de l'utérus.

Un malaise (évanouissement) peut survenir après toute vaccination, voire même avant, en particulier chez les adolescents, en réaction au stress de la piqûre. Signalez à votre médecin tout antécédent de sensation de malaise à l'occasion d'une vaccination.



Mode d'emploi et posologie du médicament GARDASIL

L'injection doit être réalisée par voie intramusculaire, de préférence dans la partie supérieure du bras ou dans la cuisse.

Posologie usuelle :

Deux schémas de vaccination sont recommandés selon l'âge de la jeune fille :
  • de 9 et 13 ans : 2 injections à 6 mois d'intervalle. Si la deuxième dose est administrée moins de 6 mois après la première dose, une troisième dose doit être administrée ;

  • 14 ans et plus : 2 premières injections à 2 mois d'intervalle, suivies d'une troisième 6 mois après la première injection.

Dossier synchronisé.

Dossier synchronisé.

Infos médicales 1

La vaccination HPV recommandée pour tous les adolescents

Le frottis et la vaccination anti-HPV

Dépistage des lésions pré-cancéreuses du col de l'utérus

Dossier synchronisé.

Infos médicales 1

Comment se forme un cancer

De l'infection HPV au cancer du col de l'utérus

Traitements

Dossier synchronisé.






Bonjour cher confrère, vous venez chercher la documentation du Dr Uss ? Elle est juste là sur la table.
Je vous préviens, c'est en désordre complet. Pas le temps de vous aider là, désolée.

Un coup d'oeil ici...

BRAVO ! retiens bien le nom de la protéine et son rôle.

Ces vignettes semblent déplaçables.

Conséquence possible.

Conséquence possible.

Des attitudes pour réduire les risques.

À faire régulièrement.

Traitements les plus courants.

Un procédé lié aux connaissances sur le système immunitaire.

Causes possibles.

Madame et mademoiselle Random, bienvenue, je remplace le Dr Uss.
Veuillez me suivre svp...

Finalement, prendre encore un peu de temps

Débuter le RDV

J'ai entendu vos arguments madame, laissez moi vous donner des informations complémentaires.

Passer au service cancérologie pour récupérer la documentation

Passer au service cancérologie pour récupérer la documentation.

Je souhaite me faire vacciner contre le HPV mais ma mère n'est pas pour...

Un indice ici...

Des infos ici...

Extrait de la notice du Gardasil


Dans quel cas le médicament GARDASIL est-il prescrit ?

Ce vaccin est composé de fragments de Papillomavirus humains (HPV). Il ne contient aucun germe vivant. Les papillomavirus sont responsables d'infections génitales impliquées dans le développement de lésions précancéreuses et cancéreuses du col de l'utérus. Les études ont montré une production et une persistance des anticorps contre ces virus jusqu’à 5 ans après la vaccination et une réduction des lésions précancéreuses associées aux papillomavirus de type 16, 11, 16 et 18 chez les femmes vaccinées.

Il est utilisé dans la prévention des lésions génitales précancéreuses et du cancer du col de l'utérus et d'autres maladies génitales (condylomes) dues aux Papillomavirus Humains de types 6, 11, 16 et 18 à partir de l'âge de 9 ans.


Composition du médicament GARDASIL

Substances actives : Protéine L1 de papillomavirus humain type 11, Protéine L1 de papillomavirus humain type 16, Protéine L1 de papillomavirus humain type 18, Protéine L1 de papillomavirus humain type 6

Excipients : Aluminium, Eau ppi, Histidine, Polysorbate 80, Sodium borate, Sodium chlorure, Sulfate d'hydroxyphosphate d'aluminium amorphe


Attention

En cas de fièvre élevée, de maladie aiguë, il est préférable de différer la vaccination.

Comme pour tous les vaccins, des cas exceptionnels de réactions allergiques graves ont été constatés ; ce risque justifie la nécessité de réaliser la vaccination en milieu médical où un traitement d'urgence pourra être entrepris sans délai.

Cette vaccination n'élimine pas le risque de transmission d'autres infections génitales lors de rapports sexuels : il faut éventuellement envisager des mesures de protections appropriées (préservatifs).

Ce vaccin ne protège pas contre tous les types de Papillomavirus humains pouvant causer un cancer du col de l'utérus, ni les jeunes femmes déjà infectées : la vaccination ne dispense donc en aucun cas d'effectuer régulièrement les frottis permettant le dépistage du cancer du col de l'utérus.

Un malaise (évanouissement) peut survenir après toute vaccination, voire même avant, en particulier chez les adolescents, en réaction au stress de la piqûre. Signalez à votre médecin tout antécédent de sensation de malaise à l'occasion d'une vaccination.



Mode d'emploi et posologie du médicament GARDASIL

L'injection doit être réalisée par voie intramusculaire, de préférence dans la partie supérieure du bras ou dans la cuisse.

Posologie usuelle :

Deux schémas de vaccination sont recommandés selon l'âge de la jeune fille :
  • de 9 et 13 ans : 2 injections à 6 mois d'intervalle. Si la deuxième dose est administrée moins de 6 mois après la première dose, une troisième dose doit être administrée ;

  • 14 ans et plus : 2 premières injections à 2 mois d'intervalle, suivies d'une troisième 6 mois après la première injection.

Passer au service cancérologie pour récupérer la documentation

Passer au service cancérologie pour récupérer la documentation.

de quoi voulez-vous parler ?

de la vaccination et du dépistage

du cancer du col de l'uterus

conclure l'entretien

Un indice ici...

Des infos ici...

Extrait de la notice du Gardasil


Dans quel cas le médicament GARDASIL est-il prescrit ?

Ce vaccin est composé de fragments de Papillomavirus humains (HPV). Il ne contient aucun germe vivant. Les papillomavirus sont responsables d'infections génitales impliquées dans le développement de lésions précancéreuses et cancéreuses du col de l'utérus. Les études ont montré une production et une persistance des anticorps contre ces virus jusqu’à 5 ans après la vaccination et une réduction des lésions précancéreuses associées aux papillomavirus de type 16, 11, 16 et 18 chez les femmes vaccinées.

Il est utilisé dans la prévention des lésions génitales précancéreuses et du cancer du col de l'utérus et d'autres maladies génitales (condylomes) dues aux Papillomavirus Humains de types 6, 11, 16 et 18 à partir de l'âge de 9 ans.


Composition du médicament GARDASIL

Substances actives : Protéine L1 de papillomavirus humain type 11, Protéine L1 de papillomavirus humain type 16, Protéine L1 de papillomavirus humain type 18, Protéine L1 de papillomavirus humain type 6

Excipients : Aluminium, Eau ppi, Histidine, Polysorbate 80, Sodium borate, Sodium chlorure, Sulfate d'hydroxyphosphate d'aluminium amorphe


Attention

En cas de fièvre élevée, de maladie aiguë, il est préférable de différer la vaccination.

Comme pour tous les vaccins, des cas exceptionnels de réactions allergiques graves ont été constatés ; ce risque justifie la nécessité de réaliser la vaccination en milieu médical où un traitement d'urgence pourra être entrepris sans délai.

Cette vaccination n'élimine pas le risque de transmission d'autres infections génitales lors de rapports sexuels : il faut éventuellement envisager des mesures de protections appropriées (préservatifs).

Ce vaccin ne protège pas contre tous les types de Papillomavirus humains pouvant causer un cancer du col de l'utérus, ni les jeunes femmes déjà infectées : la vaccination ne dispense donc en aucun cas d'effectuer régulièrement les frottis permettant le dépistage du cancer du col de l'utérus.

Un malaise (évanouissement) peut survenir après toute vaccination, voire même avant, en particulier chez les adolescents, en réaction au stress de la piqûre. Signalez à votre médecin tout antécédent de sensation de malaise à l'occasion d'une vaccination.



Mode d'emploi et posologie du médicament GARDASIL

L'injection doit être réalisée par voie intramusculaire, de préférence dans la partie supérieure du bras ou dans la cuisse.

Posologie usuelle :

Deux schémas de vaccination sont recommandés selon l'âge de la jeune fille :
  • de 9 et 13 ans : 2 injections à 6 mois d'intervalle. Si la deuxième dose est administrée moins de 6 mois après la première dose, une troisième dose doit être administrée ;

  • 14 ans et plus : 2 premières injections à 2 mois d'intervalle, suivies d'une troisième 6 mois après la première injection.

Passer au service cancérologie pour récupérer la documentation

Passer au service cancérologie pour récupérer la documentation.

VALIDER

Le gène p53 est un des gènes impliqués dans le processus de .
Des expériences ont montré que la réactivation du gène p53 chez des souris souffrant de tumeurs ont permis de les faire au jour n° .
Différentes ponctuelles de ce gène sont impliquées dans de nombreux cancers.
Ces modifications du gène p53 ont des origines variées et peuvent être héritées, mais c'est rarement le cas pour le cancer du col de l'utérus.

Des infos ici...

Extrait de la notice du Gardasil


Dans quel cas le médicament GARDASIL est-il prescrit ?

Ce vaccin est composé de fragments de Papillomavirus humains (HPV). Il ne contient aucun germe vivant. Les papillomavirus sont responsables d'infections génitales impliquées dans le développement de lésions précancéreuses et cancéreuses du col de l'utérus. Les études ont montré une production et une persistance des anticorps contre ces virus jusqu’à 5 ans après la vaccination et une réduction des lésions précancéreuses associées aux papillomavirus de type 16, 11, 16 et 18 chez les femmes vaccinées.

Il est utilisé dans la prévention des lésions génitales précancéreuses et du cancer du col de l'utérus et d'autres maladies génitales (condylomes) dues aux Papillomavirus Humains de types 6, 11, 16 et 18 à partir de l'âge de 9 ans.


Composition du médicament GARDASIL

Substances actives : Protéine L1 de papillomavirus humain type 11, Protéine L1 de papillomavirus humain type 16, Protéine L1 de papillomavirus humain type 18, Protéine L1 de papillomavirus humain type 6

Excipients : Aluminium, Eau ppi, Histidine, Polysorbate 80, Sodium borate, Sodium chlorure, Sulfate d'hydroxyphosphate d'aluminium amorphe


Attention

En cas de fièvre élevée, de maladie aiguë, il est préférable de différer la vaccination.

Comme pour tous les vaccins, des cas exceptionnels de réactions allergiques graves ont été constatés ; ce risque justifie la nécessité de réaliser la vaccination en milieu médical où un traitement d'urgence pourra être entrepris sans délai.

Cette vaccination n'élimine pas le risque de transmission d'autres infections génitales lors de rapports sexuels : il faut éventuellement envisager des mesures de protections appropriées (préservatifs).

Ce vaccin ne protège pas contre tous les types de Papillomavirus humains pouvant causer un cancer du col de l'utérus, ni les jeunes femmes déjà infectées : la vaccination ne dispense donc en aucun cas d'effectuer régulièrement les frottis permettant le dépistage du cancer du col de l'utérus.

Un malaise (évanouissement) peut survenir après toute vaccination, voire même avant, en particulier chez les adolescents, en réaction au stress de la piqûre. Signalez à votre médecin tout antécédent de sensation de malaise à l'occasion d'une vaccination.



Mode d'emploi et posologie du médicament GARDASIL

L'injection doit être réalisée par voie intramusculaire, de préférence dans la partie supérieure du bras ou dans la cuisse.

Posologie usuelle :

Deux schémas de vaccination sont recommandés selon l'âge de la jeune fille :
  • de 9 et 13 ans : 2 injections à 6 mois d'intervalle. Si la deuxième dose est administrée moins de 6 mois après la première dose, une troisième dose doit être administrée ;

  • 14 ans et plus : 2 premières injections à 2 mois d'intervalle, suivies d'une troisième 6 mois après la première injection.

Es-tu passé.e au service de cancérologie avant le RDV ?

Passer au service cancérologie pour récupérer la documentation

Passer au service cancérologie pour récupérer la documentation.

VALIDER

Le cancer du col de l'utérus est une maladie courante, avec un fort taux de décès. Son développement est lié à une infection au , un papillomavirus qui risque de se contracter dès les premières relations sexuelles : c'est une .
Le virus intègre son dans les cellules du col de l'utérus, qui fabriquent alors des protéines dégradant certaines autres protéines des cellules du col, comme la p53.
Le mode de vie peut être impliqué dans le déclenchement, comme le fait de . C'est un exemple de maladie
.

Extrait de la notice du Gardasil


Dans quel cas le médicament GARDASIL est-il prescrit ?

Ce vaccin est composé de fragments de Papillomavirus humains (HPV). Il ne contient aucun germe vivant. Les papillomavirus sont responsables d'infections génitales impliquées dans le développement de lésions précancéreuses et cancéreuses du col de l'utérus. Les études ont montré une production et une persistance des anticorps contre ces virus jusqu’à 5 ans après la vaccination et une réduction des lésions précancéreuses associées aux papillomavirus de type 16, 11, 16 et 18 chez les femmes vaccinées.

Il est utilisé dans la prévention des lésions génitales précancéreuses et du cancer du col de l'utérus et d'autres maladies génitales (condylomes) dues aux Papillomavirus Humains de types 6, 11, 16 et 18 à partir de l'âge de 9 ans.


Composition du médicament GARDASIL

Substances actives : Protéine L1 de papillomavirus humain type 11, Protéine L1 de papillomavirus humain type 16, Protéine L1 de papillomavirus humain type 18, Protéine L1 de papillomavirus humain type 6

Excipients : Aluminium, Eau ppi, Histidine, Polysorbate 80, Sodium borate, Sodium chlorure, Sulfate d'hydroxyphosphate d'aluminium amorphe


Attention

En cas de fièvre élevée, de maladie aiguë, il est préférable de différer la vaccination.

Comme pour tous les vaccins, des cas exceptionnels de réactions allergiques graves ont été constatés ; ce risque justifie la nécessité de réaliser la vaccination en milieu médical où un traitement d'urgence pourra être entrepris sans délai.

Cette vaccination n'élimine pas le risque de transmission d'autres infections génitales lors de rapports sexuels : il faut éventuellement envisager des mesures de protections appropriées (préservatifs).

Ce vaccin ne protège pas contre tous les types de Papillomavirus humains pouvant causer un cancer du col de l'utérus, ni les jeunes femmes déjà infectées : la vaccination ne dispense donc en aucun cas d'effectuer régulièrement les frottis permettant le dépistage du cancer du col de l'utérus.

Un malaise (évanouissement) peut survenir après toute vaccination, voire même avant, en particulier chez les adolescents, en réaction au stress de la piqûre. Signalez à votre médecin tout antécédent de sensation de malaise à l'occasion d'une vaccination.



Mode d'emploi et posologie du médicament GARDASIL

L'injection doit être réalisée par voie intramusculaire, de préférence dans la partie supérieure du bras ou dans la cuisse.

Posologie usuelle :

Deux schémas de vaccination sont recommandés selon l'âge de la jeune fille :
  • de 9 et 13 ans : 2 injections à 6 mois d'intervalle. Si la deuxième dose est administrée moins de 6 mois après la première dose, une troisième dose doit être administrée ;

  • 14 ans et plus : 2 premières injections à 2 mois d'intervalle, suivies d'une troisième 6 mois après la première injection.

Un souvenir de l'épisode 3...

Ce mot commence par un G. ;-)

Passer au service cancérologie pour récupérer la documentation

Passer au service cancérologie pour récupérer la documentation.

VALIDER

La vaccination contre les HPV permet de prévenir les infections par les virus les plus fréquents, responsables de 70 à 90 % des cancers du de l’utérus. Attention : la vaccination ne protège ni contre tous les cancers du col de l’utérus ni contre toutes les lésions précancéreuses. Donc, même vaccinée, il est indispensable de se faire dépister en réalisant un tous les ans,
qui permet de détecter la présence de cellules précancéreuses au niveau du col et de la prendre en charge rapidement.
La vaccination se déroule en 2 à 3 injections sur six mois pour les jeunes filles de 11 à ans révolus, avant les 1ers rapports sexuels. Un rattrapage est possible jusqu'à ans.
Il est conseillé que les aussi se fassent vacciner.

Un indice ici...

Des infos ici...

Extrait de la notice du Gardasil


Dans quel cas le médicament GARDASIL est-il prescrit ?

Ce vaccin est composé de fragments de Papillomavirus humains (HPV). Il ne contient aucun germe vivant. Les papillomavirus sont responsables d'infections génitales impliquées dans le développement de lésions précancéreuses et cancéreuses du col de l'utérus. Les études ont montré une production et une persistance des anticorps contre ces virus jusqu’à 5 ans après la vaccination et une réduction des lésions précancéreuses associées aux papillomavirus de type 16, 11, 16 et 18 chez les femmes vaccinées.

Il est utilisé dans la prévention des lésions génitales précancéreuses et du cancer du col de l'utérus et d'autres maladies génitales (condylomes) dues aux Papillomavirus Humains de types 6, 11, 16 et 18 à partir de l'âge de 9 ans.


Composition du médicament GARDASIL

Substances actives : Protéine L1 de papillomavirus humain type 11, Protéine L1 de papillomavirus humain type 16, Protéine L1 de papillomavirus humain type 18, Protéine L1 de papillomavirus humain type 6

Excipients : Aluminium, Eau ppi, Histidine, Polysorbate 80, Sodium borate, Sodium chlorure, Sulfate d'hydroxyphosphate d'aluminium amorphe


Attention

En cas de fièvre élevée, de maladie aiguë, il est préférable de différer la vaccination.

Comme pour tous les vaccins, des cas exceptionnels de réactions allergiques graves ont été constatés ; ce risque justifie la nécessité de réaliser la vaccination en milieu médical où un traitement d'urgence pourra être entrepris sans délai.

Cette vaccination n'élimine pas le risque de transmission d'autres infections génitales lors de rapports sexuels : il faut éventuellement envisager des mesures de protections appropriées (préservatifs).

Ce vaccin ne protège pas contre tous les types de Papillomavirus humains pouvant causer un cancer du col de l'utérus, ni les jeunes femmes déjà infectées : la vaccination ne dispense donc en aucun cas d'effectuer régulièrement les frottis permettant le dépistage du cancer du col de l'utérus.

Un malaise (évanouissement) peut survenir après toute vaccination, voire même avant, en particulier chez les adolescents, en réaction au stress de la piqûre. Signalez à votre médecin tout antécédent de sensation de malaise à l'occasion d'une vaccination.



Mode d'emploi et posologie du médicament GARDASIL

L'injection doit être réalisée par voie intramusculaire, de préférence dans la partie supérieure du bras ou dans la cuisse.

Posologie usuelle :

Deux schémas de vaccination sont recommandés selon l'âge de la jeune fille :
  • de 9 et 13 ans : 2 injections à 6 mois d'intervalle. Si la deuxième dose est administrée moins de 6 mois après la première dose, une troisième dose doit être administrée ;

  • 14 ans et plus : 2 premières injections à 2 mois d'intervalle, suivies d'une troisième 6 mois après la première injection.

Extrait de la notice du Gardasil


Dans quel cas le médicament GARDASIL est-il prescrit ?

Ce vaccin est composé de fragments de Papillomavirus humains (HPV). Il ne contient aucun germe vivant. Les papillomavirus sont responsables d'infections génitales impliquées dans le développement de lésions précancéreuses et cancéreuses du col de l'utérus. Les études ont montré une production et une persistance des anticorps contre ces virus jusqu’à 5 ans après la vaccination et une réduction des lésions précancéreuses associées aux papillomavirus de type 16, 11, 16 et 18 chez les femmes vaccinées.

Il est utilisé dans la prévention des lésions génitales précancéreuses et du cancer du col de l'utérus et d'autres maladies génitales (condylomes) dues aux Papillomavirus Humains de types 6, 11, 16 et 18 à partir de l'âge de 9 ans.


Composition du médicament GARDASIL

Substances actives : Protéine L1 de papillomavirus humain type 11, Protéine L1 de papillomavirus humain type 16, Protéine L1 de papillomavirus humain type 18, Protéine L1 de papillomavirus humain type 6

Excipients : Aluminium, Eau ppi, Histidine, Polysorbate 80, Sodium borate, Sodium chlorure, Sulfate d'hydroxyphosphate d'aluminium amorphe


Attention

En cas de fièvre élevée, de maladie aiguë, il est préférable de différer la vaccination.

Comme pour tous les vaccins, des cas exceptionnels de réactions allergiques graves ont été constatés ; ce risque justifie la nécessité de réaliser la vaccination en milieu médical où un traitement d'urgence pourra être entrepris sans délai.

Cette vaccination n'élimine pas le risque de transmission d'autres infections génitales lors de rapports sexuels : il faut éventuellement envisager des mesures de protections appropriées (préservatifs).

Ce vaccin ne protège pas contre tous les types de Papillomavirus humains pouvant causer un cancer du col de l'utérus, ni les jeunes femmes déjà infectées : la vaccination ne dispense donc en aucun cas d'effectuer régulièrement les frottis permettant le dépistage du cancer du col de l'utérus.

Un malaise (évanouissement) peut survenir après toute vaccination, voire même avant, en particulier chez les adolescents, en réaction au stress de la piqûre. Signalez à votre médecin tout antécédent de sensation de malaise à l'occasion d'une vaccination.



Mode d'emploi et posologie du médicament GARDASIL

L'injection doit être réalisée par voie intramusculaire, de préférence dans la partie supérieure du bras ou dans la cuisse.

Posologie usuelle :

Deux schémas de vaccination sont recommandés selon l'âge de la jeune fille :
  • de 9 et 13 ans : 2 injections à 6 mois d'intervalle. Si la deuxième dose est administrée moins de 6 mois après la première dose, une troisième dose doit être administrée ;

  • 14 ans et plus : 2 premières injections à 2 mois d'intervalle, suivies d'une troisième 6 mois après la première injection.

Passer au service cancérologie pour récupérer la documentation

Passer au service cancérologie pour récupérer la documentation.

Je vous souhaite une bonne réflexion concernant cette vaccination. Cléo, j'espère que tu as bien tout retenu, tu vas en avoir besoin en SVT et pour sortir d'ici ;-)

Merci docteur, j'y vois plus clair ! Nous allons pouvoir en discuter toutes les deux.

Un indice ici...

Des infos ici...

Extrait de la notice du Gardasil


Dans quel cas le médicament GARDASIL est-il prescrit ?

Ce vaccin est composé de fragments de Papillomavirus humains (HPV). Il ne contient aucun germe vivant. Les papillomavirus sont responsables d'infections génitales impliquées dans le développement de lésions précancéreuses et cancéreuses du col de l'utérus. Les études ont montré une production et une persistance des anticorps contre ces virus jusqu’à 5 ans après la vaccination et une réduction des lésions précancéreuses associées aux papillomavirus de type 16, 11, 16 et 18 chez les femmes vaccinées.

Il est utilisé dans la prévention des lésions génitales précancéreuses et du cancer du col de l'utérus et d'autres maladies génitales (condylomes) dues aux Papillomavirus Humains de types 6, 11, 16 et 18 à partir de l'âge de 9 ans.


Composition du médicament GARDASIL

Substances actives : Protéine L1 de papillomavirus humain type 11, Protéine L1 de papillomavirus humain type 16, Protéine L1 de papillomavirus humain type 18, Protéine L1 de papillomavirus humain type 6

Excipients : Aluminium, Eau ppi, Histidine, Polysorbate 80, Sodium borate, Sodium chlorure, Sulfate d'hydroxyphosphate d'aluminium amorphe


Attention

En cas de fièvre élevée, de maladie aiguë, il est préférable de différer la vaccination.

Comme pour tous les vaccins, des cas exceptionnels de réactions allergiques graves ont été constatés ; ce risque justifie la nécessité de réaliser la vaccination en milieu médical où un traitement d'urgence pourra être entrepris sans délai.

Cette vaccination n'élimine pas le risque de transmission d'autres infections génitales lors de rapports sexuels : il faut éventuellement envisager des mesures de protections appropriées (préservatifs).

Ce vaccin ne protège pas contre tous les types de Papillomavirus humains pouvant causer un cancer du col de l'utérus, ni les jeunes femmes déjà infectées : la vaccination ne dispense donc en aucun cas d'effectuer régulièrement les frottis permettant le dépistage du cancer du col de l'utérus.

Un malaise (évanouissement) peut survenir après toute vaccination, voire même avant, en particulier chez les adolescents, en réaction au stress de la piqûre. Signalez à votre médecin tout antécédent de sensation de malaise à l'occasion d'une vaccination.



Mode d'emploi et posologie du médicament GARDASIL

L'injection doit être réalisée par voie intramusculaire, de préférence dans la partie supérieure du bras ou dans la cuisse.

Posologie usuelle :

Deux schémas de vaccination sont recommandés selon l'âge de la jeune fille :
  • de 9 et 13 ans : 2 injections à 6 mois d'intervalle. Si la deuxième dose est administrée moins de 6 mois après la première dose, une troisième dose doit être administrée ;

  • 14 ans et plus : 2 premières injections à 2 mois d'intervalle, suivies d'une troisième 6 mois après la première injection.

Au revoir !

12345

OUVERT

5361

ERREUR

As-tu bien relevé les 3 indices te permettant de retrouver les 4 chiffres du code de sortie ?