Want to make creations as awesome as this one?

Transcript


Journal d'i-voyage

Arthur R

Un voyage i-voix à travers la littérature
et à travers le temps...

Mon i-voyage en littérature

1

Florilège de mes créations i-voix préférées

Oraison funèbre
dédiée à Hippolyte

La fabrication du consentement : de la propagande médiatique
en démocratie


Plaidoyer en la faveur de Julien Sorel

La mondialisation de la culture

La lecture des Essais de Montaigne m'a amené à ouvrir un parallèle avec un livre d'anthropologie plus récent : La mondialisation de la culture, de J.-P. Warnier. Au long de cette article je tâche de répondre à une problématique majeure : faut-il regretter l’érosion des cultures de la tradition et déplorer la situation présente ?

La lecture de Le Rouge et le Noir, de Stendhal, m'a réellement transporté. À tel point que j'ai voulu défendre l'indéfendable : faire le plaidoyer du jeune Sorel, qui pourtant finira en ayant perdu la tête...

Les éloquents alexandrins raciniens de Phèdre sont contagieux...

Ils m'ont poussé à écrire une oraison funèbre pour le valeureux Hippolyte - injustement massacré - ... en alexandrins.

La Fabrication du consentement de Chomsky et Herman, m'a bousculé, ouvert les yeux sur des choses que nos dirigeants essaient à tout prix de masquer... Jusque dans nos cours d'histoire.

Si ceux qu'ils dérangent ont pu traiter les auteurs de complotistes, la lecture de l'ouvrage le dément, de par leur immense travail de documentation et leur honnêteté intellectuelle.

Cet ouvrage contemporain majeur, coécrit par l'intellectuel vivant "le plus influent au monde" selon le New York Times, et huitième le plus cité de tous les temps - rien que ça -, ne possède pourtant pas, à ma connaissance, de résumé français en ligne. C'est pour cela que j'en ai moi-même fait une critique et le résumé.

Mon coup de coeur

Incendies, de Wajdi Mouawad m'a mis les larmes aux yeux... Cette magnifique pièce de théâtre contemporaine nous saisit, nous bouscule, nous embarque dans les pires horreurs du monde et dans ce qu'il a de plus beau, et nous brûle !

J'ai voulu retransmettre à ma façon les émotions véhiculées par la prose de Mouawad, en l'associant à ma chanson préférée d'un artiste trop peu connu : Wasteland, de Woodkid.

Mais il s'agissait de transmettre mes émotions, et pour cela, quoi de mieux que d'en faire ma propre interprétation ?

J'ai également écrit une analyse de cette association dans l'article en question.

Celui-ci a été en tous points un immense plaisir à créer !

La découverte du plaisir de créer soi-même, et de faire des choses que l'on ne ferait pas forcément de notre initiative.

La disponibilité de nos articles sur internet, libre d'accès, public, permettant des retours d'internautes et la pérennité de la réflexion sur des oeuvres intemporelles.

Une implication intime, qui change profondément et durablement notre rapport à la littérature.

L'apprentissage
d'outils numériques et multisupports.

Un travail de rélexion qui va bien au-delà de l'apprentissage par coeur pour nous impliquer personnellement dans l'oeuvre.

Un affranchissement des consignes et travaux classiques pour libérer notre sens de la création !


Quels ont été
les intérêts de ces écritures d'appropriation ?

Retour vers le passé...

2

Témoignage d'un revenant


The earth is the limit