Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Angela

Travail réalisé par les classes de Terminale MVVP, MN et MMV du LPO Chevalier de Saint-Georges - Académie de Guadeloupe - Mme DARMONT, professeure de Lettres-Histoire et Mme GACHET, professeure documentaliste. Illustrations, Kevin PORCHER, professeur d'Histoire Géographie.

Présentation pédagogique

Couplet 2

Couplet 3

Refrains

Testez-vous

deYannick Noah

Couplet 1

Lancement de la séquence

Prolongements

Home

Compétences misesen oeuvre

Présentation pédagogique

Pourquoi Angela ?

Programmes

Attendus

1

2

3

4

Programme d'Histoire :Les Etats-Unis et le monde (1917-1989)Il s'agit ici d'étudier le rôle des Etats-Unis dans la guerre froide et plus particulièrement l'échec que représente pour eux la guerre du Vietnam.Focus sur le Vietnam enchanson(réutilisation des supports d'une séance de Français réalisée en 2018-2019)- Vietnam blues, J.B. Lenoir (1966)- War, Edwin Starr (1970)- Born in the USA, Bruce Springsteen (1984)

En Français,les éléments du programme travaillés tout au long de l'année ont été les suivants :1. Au XXe siècle, l'homme et son rapport au monde à travers la littérature et les autres arts.Interrogation du programme : En quoi le XXe siècle a-t-il modelé l'homme moderne ?Support : I have a dream de Martin Luther King.Un lien a été fait durant cette séquence avec l'objet d'étude La parole en spectacle, notamment à l'aide des photographies faites le jour du discours et de la vidéo ci-dessous.Ouverture proposée : Martin Luther King et la postérité à travers deux exemples :-Pridede U2 qui reprend des extraits du discours de Martin Luther King et évoque son assassinat.- Stan Lee qui s'inspire de lui pour le personnage duProfesseurXavier et de Malcom X pour celui de Magneto.2. Identité et diversité.Interrogation du programme : Doit-on renoncer aux spécificités de sa culture pour s'intégrer dans la société ?Supports :- Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie. Etude en parcours de lecture dans le cadre du projet "Crépus et beaux" mené par Madame MERIFIELD, professeuredocumentaliste (LPO Chevalier de Saint-Georges).- Don't touch my hair de Solange Knowles (le texte de la chanson et le clip) + un interview de Solange Knowles suite au scandale de la photo de couverture de l'Evening Standard (octobre 2017).3. La parole en spectacle.Interrogations du programme :- Dans le dialogue utilisons-nousseulement les mots ?- Qu'apporte à l'homme d'hier etd'aujourd'hui la dimension collective de la mise en scène de la parole ?Réemploie dans cette séquence d'éléments étudiés dans la séquence sur Martin Luther King.Supports :- discours de Jean Jaurès et de Barack Obama (4 novembre 2008)- gravure de Jean Jaurès- photographie (Obama sénateur en 2004, victoire Obama 4 novembre 2008, plateau TV lors d'un débat pour les élections présidentielles).

Les compétences mises en oeuvre sont les suivantes:En Français-Entrer dans l'échange oral: réagir et s'exprimer.- Entrer dans l'échange écrit : lire, analyser, écrire.- Devenir un lecteur compétent et critique.- Confronter des valeurs et des savoirs pour construire son identité culturelle.En Histoire- Expliquer le contexte, le rôle des acteurs et les enjeux de lasituationétudiée.- Caractériser un personnage et son action en rapport avec la situation étudiée.En EMC- Identifier et expliciter les valeurs éthiques et les principes civiques en jeu.- Développer l'expression personnelle, l'argumentation et le sens critique.Objectifs :- Retravailler les compétences du programme de Terminale Bac Pro- Remobiliser les connaissances acquises durant l'année, tant en Français qu'en Histoire et en EMC.

L'étude de ces paroles permet d'aborder les Etats-Unis du XXe siècle sous un aspect différent de celui du programme d'Histoire. Elles permettent notamment de nuancer la notion de superpuissance, en faisant par exemple le lien avec la guerre du Vietnam.La guerre froide est également évoquée à travers l'engagement politique d'AngelaDavis (Parti communiste), tout comme la problématique des droits civiques.Ce texte est aussi l'occasion de mobiliser les connaissances travailléesdurant l'année (Cf partie 3 - Programmes), en même temps que les compétences (Cf partie 1 - Compétences).

Objectifs de la séquence :- remobiliser les connaissances et compétences travaillées durant l'année- faire un bilan de ce que l'on a fait cette annéeAttendus de fin de séquence :- produire un quiz à partir de ce que les élèves ont appris durant la séquence (quiz produit par les élèves et mis en ligne sur le site du lycée)- faire des recherches et en présenter le fruit- s'exprimer à l'oral- produire des textes en s'engageant

Home

Activités de lancement

Exemple de production

Yannick Noah est un sportif et un chanteur franco-camerounais.Il fait partie des rares joueurs de tennis français à avoir remporté Roland Garros (le 5 juin 1983).

Après avoir pris connaissance du texte de la chanson, les élèves ont exprimé leurs émotions par rapport au contenu. Voici leur production :Présentation du texte Angelaest une chanson interprétée par Yannick Noah.Elle est écrite par Moïse Albert (Robert Goldman de son vrai nom) et sort en 2010.

Cette séquence débute par la lecture du texte de la chanson de Yannick Noah.Après avoir pris connaissance du texte, deux activités de lancement sont proposées aux élèves.Première activitéSeconde activité

Dix neuf cent soixante huitL'Amérique est figée

Home

Un ange protesteLes écrous sont rouillés

I'm black and I'm proudLe souffle des ghettos

Les gants noirs se lèventUn soir à Mexico

Activités couplet 1

Dès les deux premières phrases le contexte est posé.On nous indique que les évènements qui nous sont racontés (dans les deux premiers couplets) ont lieu en 1968, aux Etats-Unis.La seconde phrase rappelle que ce pays n'avance plus mais reste bloqué dans la ségrégation et le racisme.

Nous avons ici la première référence à Angela Davis, avec la métaphore de l'ange. Celle-ci est également un clin d'oeil à son prénom.Angela Davis est alors professeure de philosophie à l'Université. Affiliée auParti communiste (ce qui lui vaut de sérieux ennuis en cette période de Guerre Froide), elle milite avec énergie en faveur des droits civiques des Afro-Américains.

I'm black and I'm proud= Je suis Noir et je suis fierLa phrase est mise en avant dans une chanson du chanteur et auteur compositeur américain James Brown pour la première fois en 1968. Elle a pour titre Say It Loud – I'm Black and I'm Proud.C'est une des premières fois que le chanteur s'engage dans une chanson.

Jeux Olympiques de Mexico - 1968Tommie Smith etJohnCarlos sont deux athlètes Africains-Américains médaillés (respectivement médaille d'or et de bronze) du 200 mètres le 16 octobre 1968.Sur lepodium, au moment de la levée du drapeau des Etats-Unis et de l'hymne américain, ils lèvent le poing avec un gant noir.Il s'agit de dénoncer la situation des Noirs aux Etats-Unis et de protester.Les trois athlètes présents sur le podium (le médaillé d'argent est australien) portent un badge Olympic Project for Human Rights contre la ségrégation raciale. Cela rendra la poursuite de la carrière de l'australien difficile et signera la fin de celles de Smith et Carlos.L'évènement est considéré comme l'une des manifestations politiques lesplus importantes des JO modernes.

Le rêve martyriséDe Martin Luther King

Home

Une enfant nue brûlée

Bobby qu'on assassine

Panthère noire traquéeLeçon d'intolérance

Cette femme est coupableCouplable d'espérance

Activités couplet 2

Cette phrase fait allusion au célèbre discours de Martin Luther King prononcé en 1963 à la conclusion d'une marche sur Washington qui rassemble près de 250 000 personnes.MLK mène un combat pacifique pour les droits civiques des Noirs américains victimes de discriminations racistesinstitutionnalisées.

8 juin 1972 - Sud VietnamUn avion de l'armée sud-vietnamienne vient de larguer une bombe au napalm. Le photographe Nick Utimmortalise alors la détresse d'une fillette de 9 ans qui répète "Trop chaud ! Trop chaud !". Elle court nue, ses vêtements ayant été carbonisés par le napalm.En arrière-plan, on voit des soldats sud-vietnamiens et à droite David Burnett, photographe du magasine Life qui recharge son appareil.La guerre du Vietnam est une catastrophe pour les Etats-Unis qui s'enlisent petit à petit dans le conflit. Une importante part de la populationaméricaine est opposée à cette guerre et manifeste pour le faire savoir. De nombreux artistes s'engagent contre cette guerre.Robert Kennedy, alors candidat à l'élection présidentielle, est lui-même contre cette guerre.

Robert Francis Kennedy (1925-1968)Il est un des frères du Président John F. Kennedy, assassiné en 1963.Il meurt à son tour assassiné le 6 juin 1968, en pleine campagne pour l'investiture du parti démocrate aux élections présidentielles.Il fait partie des candidats qui dénoncent publiquement la guerre du Vietnam et soutiennent la lutte en faveur des droits civiques, de la justice sociale et de l'égalité.

Angela Davis est souvent surnommée "Panthère noire" en raison de son physique mais aussi parce qu'elle est affiliée au Black Panther Party (BPP)qui s'est créé en Californie en 1966.Des membres des Black Panthers se rangent en formation paramilitaire lors d'une manifestation anti-fasciste à Oakland en Californie le 20 décembre 1969. AFPLe BPP est fondé par Bobby Seale and Huey Newton. C'est un mouvement révolutionnaire de libération afro-américain.Bobby SealeHuey NewtonLa traque mentionnée dans la phrase de ce couplet fait référence aux actions de l'Etat et en particulier du FBI à l'égard de BPP et d'Angela Davis. Pour cette dernière il s'agit plus particulièrement de la traque après la tentative d'évasion ratée de trois prisonniers. Durant celle-ci, les trois prisonniers et un juge sont morts. Accusée d'en êtreresponsable, Angela Davis est poursuivi et s'enfuit. Elle est arrêtée quelques semaines plus tard et inculpée.En prison, elle est isolée. Pourtant, ses soutiens sont de plus en plus importants, aux Etats-Unis et dans le monde. Inculpée au début de l'année 1971, elle est libérée en 1972.A l'époque, Angela Davis est pleine d'espoir concernant le changement. Dans la vidéo présentée ici, elle revient sur ce qui a changé, mais aussi sur ce qui perdure encore et toujours.

En novembre 2008Un soir à Chicage

Home

Les Etats qui s'unissentEt changent de peau

Si le monde s'inclineEt nous parle de chanceCe soir AngelaC'est à toi que je pense

Activités couplet 3

Le 4 novembre 2008, Barack Obama est élu président des Etats-Unis avec près de 53 % du vote populaire.Soncélèbre slogan "Yes, we can" a une importance particulière, essentiellement pour le "we" (= nous), qu'il reprend sans cesse dans ses allocutions, lorsqu'il appelle inlassablement à l'unité et qu'il insiste sur l'union de toutes et de tous dans le pays.Il met son talent d'orateur au service de sa carrière politique, ce qui est pour lui un atout considérable.

Ces phrases font référence à des idées développées parBarack Obama dans son premier discours en tant que Président des Etats-Unis le 4 novembre 2008.

Ici on fait tout d'abord remarquer que la victoire de Barack Obama n'est pas saluée qu'auxEtats-Unis mais que le monde entier reconnait l'importance de ce moment historique.Portait officiel du Président ObamaLes deux dernières phrases laissent entendre que cette victoire n'aurait pas été possible sans les divers engagements de personnes qui ont précédé, et notamment ici celui d'Angela Davis.Photographie d'Angela Davis lors d'un meeting

Oh Angela AngelaMy home is your homeOh Angela AngelaYou know you'll never walk alone

Home

Activités refrains

Contrairement aux couplets qui sont essentiellement en français, le refrain est en anglais. Cela permet de rappeler que le coeur du sujet, évoqué ici, est bien les Etats-Unis.Avec les deux premières phrases, Yannick Noah s'inscrit dans la continuité de l'histoire, rappelant les affiches que les gens placardaient sur leurs maisons pour indiquer qu'Angela Davis serait le bienvenue chez eux si elle était dans leur région. C'est une manière pour eux de montrer leur soutien à Angela Davis alors poursuivie par le FBI.Affiche de soutien, 1970Les deux dernières phrases tendent à montrer que le combat d'Angela Davis est universel et qu'elle ne se bat désormais plus seule mais que d'autres personnes marchent sur ses traces.

Home

Testez-vous !

Prolongements possibles

Home

Actualité

Activités

Me contacter : elodie.darmont@ac-guadeloupe.fr

Deux activités de prolongement possibles ont été proposées aux élèves dans un premier temps. Elles sont présentées ci-dessous.Premier prolongement proposéSecond prolongement proposé

En raison de l'actualité, il a été fait le choix de proposer un autre prolongement aux élèves.

The Rolling Stones, groupe de rock britannique,sort en 1972 une chanson de soutien à Angela Davis, intituléeSweet Black Angel.

En 1972, Francesca Solleville, interprète Complainte pour Angela Davis, que l'on retrouve sur l'album Francesca Solleville chante la violence et l'espoir.

John Lennon et Yoko Onoont également apporté leur soutien à Angela Davis dans unechanson intitulée Angela.

En 1977, c'est au tour de Pierre Perret de lui rendre hommage dans la chanson Lily.Extrait des paroles : Mais dans un meeting à Memphis, Lily / Elle a vu Angela Davis, Lily / Qui lui dit viens ma petite sœur / En s'unissant on a moins peur / Des loups qui guettent le trappeur.

En 1996, Juliette la cite parmi ses modèles dans le titre Rimes féminines.

Pour son album ABang, le chanteur jamaïcainWinston McAnuff s'associe au groupe The Bazbaz Orchestra. Sur cet album, on retrouve le titre Angela Davis.

Kijno, Balise pour Angela

Free Angela Davis, un film de Shola Lynch lui est également consacré en 2012.Des reportages, des textes... nombreux lui sont également consacrés, en plus des nombreux écrits dont elle est l'auteur et des interviews auxquelles elle répond.

Poème de Jacques Prévert à Angela Davis, pendant sa captivité.Si sa tête, sa jolie tête était mise à un prix aux enchères du malheur, du grand malheur déo-légal, dei dollar, haineux, raciste, con. Aujoud'hui, sous les verrous, derrière les barreaux, elle est sous bonne garde, la garde d'horreur. L'horreur stupide, blême et quotidienne.Angela Davis est professeur. Et les très riches et très honorables citoyens qui seront choisis pour faire partie du grand jury blanc, furieux de la savoir, et bien mieux qu'eux, capable de culture blanche, la déclarent, d'avance, coupable de culture noir, sans même attendre que tinte sur le plancher du tribunal la fausse monnaie : les pièces du procès.La culture noire.Ils ne croient pas si bien dire et s'ils étaient capables de comprendre LES FRERES DE SOLEDAD, livre de George Jackson, ils auraient stupeur et angoisse en réalisant ce qu'un tout jeune garçon noir peut apprendre savoir, et dire et écrire sans autre professeur que lui-même, et dans la plus cruelle solitude, en évitant chaque heure, les misérables pièges de la plus sordide provocation. Pour lui, comme pour Angela Davis et tant d'autres, la culture noire c'est d'abord de savoir et faire savoir que Sam, l'oncle à héritage, n'a pas oublié les Noirs dans son ancien comme dans son nouveau testament : " Vous serez élever dans du coton, mais vous travaillez à la sueur de votre front, non pas comme les Blancs, parfois tout de même un peu tranquillement mais " comme des nègres ", et votre sueur sera du sang. Bien sûr, l'esclavage sera aboli, mais ce sera façon de parler, de légiférer, ce sera tout simplement, comme l'air pollué, conditionné. "Et savoir aussi qu'un peu partout se dressent encore des potences, s'ouvrent des chambres à gaz, que la chaise électrique comme la statue de la liberté font partie du Mobilier national que les bourreaux, pour bien gagner leur maxi-maximum vital se lèvent avec le jour le labeur matinal : les exécutions-capital.Ainsi va la vie, ainsi va la mort aux Etats-Unis.Mais Angela Davis, dans sa prison, écoute sans pouvoir les entendre, et peut-être en souriant, les chansons de ses frères de joie, de rire et de chagrin, et les refrains marrants des enfants du ghetto :Ceux qui enferment les autres sentent le renfermé ceux qui sont enfermés sentent la liberté.Angela Davis, c'est la générosité, la lucidité, la vie vraie. Il ne faut absolument pas qu'elle puisse être condamnée.Quand on la jugera, des témoins viendront, c'est connu d'avance, des témoins achetés, vendus ou loués comme on en loue pour les mariages à la porte des mairies, et ils jureront sur une bible de dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité. Angela Davis elle dira - si on laisse parler - la liberté, pour ses frères et sœurs de couleur.Evolution du rêve, rêve de révolutions. Réalité.Déjà des voix se font et se feront entendre de plus belle, des voix proches et lointaines, chaleureuse, populaires, menaçantes et efficaces aussi :Frères ! Frères !Le cri des marins du " Potemkine " surgissant de la bâche jetée sur eux comme un suaire était déjà le même cri que celui des frères Soledad :Frères !Echo des plus celui des Frères de Soledad :Frères !Echo des plus vieux cris multicolores, multicolères, des enfants de la terre. Il faut que les gens du Grand Jury blanc et leurs pareils prêtent et l'oreille et qu'ils entendent ce cri, comme dans un coquillage les rumeurs de la mer.Et que l'inquiétude les gagne et les contraigne à essayer, pour une fois, malgré eux, d'ouvrir les yeux, de voir clair.Frères !Eux qui ne sont que les frères d'armes des fabricants et des trafiquants d'armes du monde entier doivent rendre des comptes, c'est à dire se rendre compte combien il est absurde d'accuser une femme ici ou là ce qu'ils vendent partout ailleurs. Il faut libérer Angela Davis - en attendant le jour où seront condamnées toutes les portes derrière lesquelles la vie noire est enfermée.Jacques Prévert (août 1971)Source :http://les-communistes-de-boissy.over-blog.org/article-angela-davis-de-jaques-prevert-60811862.html

Activité en trois temps:1. Mobilisezvos connaissances (faire verbaliser les élèves sur ce qu'ils savent du sujet).2. Informez-vous (proposition de trois reportages sur le sujet, que l'on visionne collectivement).3. Réagissez (faire écrire sur le sujet)Plusieurs amorces de phrases ont été proposées aux élèves afin de les aider à commencer leurs textes. Ils pouvaient choisir celle qui leur convenait le mieux ou commencer différemment s'ils le préféraient.Cliquer sur le lien ci-après pour voir les travaux des élèves à l'issue de cette activité :#BlackLivesMatter – Les Terminales Bac pro s’engagent