Want to make creations as awesome as this one?

Confinement Mars - Mai 2020

More creations to inspire you

Transcript

Réalisé et produit par les élèves de 4B & 4D avec la participation des 3C & 3DMme Haddaoui,Avril - Mai 2020,Journal,deS confinementS,Activités des vacances ,Défis & Créativité,Du 4 au 20 avril, ,,Tu nous vis, Loin tout là-bas, Assis sur du gazon tondu, Tu crus avoir compris, Mais tu n’y distinguas, Ayant trop bu, Qu’un fond noir, Tu fus abasourdi par un puissant cri, Tu dus partir, Tu n’as pas voulu fuir, Tout à coup voilà du bruit, Il fallait courir, Tu partis d’un grand pas Quand tu vis, Un abri, donc sans soucis, Tu t’installas, poussas un soupir, Puis mourus... Alexia Roumane 4B 15 avril 2020,,,Lipogramme à la Perec,Exposition,Dessin de Clorie Hu 3C - Caïus Coranus06 avril 2020,Dessin de Clorie Hu 3C - La Nouvelle Toussaint06 avril 2020,Dessin de Clorie Hu 3C - L'Humain06 avril 2020,Dessins & Photos du Confinement,Exposition,Dessin de Claudine Hu 3C - De Paris à Tokyo11 avril 2020,Dessin de Mathuniga Suresh 3C - Solidarité11 avril 2020,Dessin de Claudine Hu 3C - La course aux courses11 avril 2020,Dessins & Photos du Confinement,Exposition,Dessin de Alexia Roumane 4B - Applaudissements pour les hospitaliers - 13 avril 2020,Dessin de Adeline Cheng 4D - Si l'un tombe....11 avril 2020,Dessins & Photos du Confinement,Dessins & Photos du Confinement,Exposition,Photo de Alexia Roumane 4B,Photo de Alexia Roumane 4B,La Courneuve ,Day,& ,Night,Dessins & Photos du Confinement,Exposition,Photo de Cécilia Souksamlane 4B,Photo de Cécilia Souksamlane 4B, Billydans le Calvados,Un certain Reg'Art,Lucas Jolibert 4B - Bernardino Luino18 avril 2020,Amrita Sher-Gill - Darzana Suthakaran 4D19 avril 2020,Un certain Reg'Art,Rodin - Kenny Achille 4D19 avril 2020,Caillbotte - Lerigoleur Titouan 3C20 avril 2020,Enigmes & Problèmes,Devinette 1: Résolue par Liliane & Mathuniga 3C, Rakul & Rémy 3D Pour avoir la possibilité d'entrer dans un club privé, Thomas doit deviner le code en espionnant les clients et le portier. Le premier client se présente. Le portier dit "deux" et le client lui répond "quatre". Alors la porte s'ouvre pour le laisser entrer. Une deuxième personne se présente. Le portier dit "trois". La réponse en retour est "cinq" et permet au deuxième client d'entrer. Une troisième personne arrive. Le portier dit "quatre". Le client répond "six" et entre. Pensant avoir deviné le code, Thomas se présente à son tour devant le portier qui lui dit " cinq". Thomas réplique "sept". Alors le portier lui ferme la porte au nez. Quelle réponse aurait dû donner Thomas pour avoir la possibilité d'entrer? Ecrivez votre proposition en bas. Ne le faîtes pas au hasard. Il y a une logique qu'il faut trouver.,Devinette 2: Résolue par Mayssan Allab 3C, Anissa Kaddar 3D et leurs mamans Thomas dit à son ami: "Le temps passe vite! Avant hier j'avais encore 14ans et l'année prochaine j'en aurai déjà 17 ! " Comment est-ce possible?,Enigmes & Problèmes,Devinette 3: Résolue par Bérénice 4B, Rohit 4D, Abishan 5CTous les voleurs me possèdent. Je viens en premier dans les vengeances. Tous les devins m'utilisent, Les savants ne peuvent se passer de moi, Car je suis le centre de gravité. ‌ Qui suis-je ?,Problème : Résolu par Angèle & Mathuniga 3CL'un des vitraux d'une église représente une rose des vents. Dans ce vitrail, les lignes pointillées relient soit les points milieu des côtés, soit les coins du carré. Les côtés du vitrail mesurent 9 dm. Quelle est l’aire de la région en bleu?,5 personnes de nationalité différente, habitent 5 maisons de couleurs distinctes, fument des cigares de 5 marques différentes, boivent 5 boissons distinctes, élèvent des animaux de 5 espèces différentes.Question de l'énigme: Qui a des poissons rouges?,,Enigme d'Einstein ,Hypothèses de l’énigme d’EinsteinLe Norvégien habite la première maison L`Anglais habite la maison rouge La maison verte est située à gauche de la maison blanche Le Danois boit du thé La personne qui fume des Blend habite à coté de celle qui élève les chats La personne qui habite la maison jaune fume des Dunhill L’Allemand fume des Prince La personne qui habite la maison du milieu boit du lait La personne qui fume des Blend a un voisin qui boit de l’eau La personne qui fume des Pall Mall élève des oiseaux Le Suédois élève des chiens Le Norvégien habite à coté de la maison bleue La personne qui élève des chevaux habite à coté de la maison jaune La personne qui fume des Blue Master boit de la bière Dans la maison verte, on boit du café,Non résolue,Test de l'attention,Sciences cognitives,Plusieurs participants mais personne n'a pu tout remarquer,En 10 secondes, identifiez les animaux présents sur cette image Résolu par Lewis Pol 4B,L'inhibition: test du stroop,Personne n'a pu aller jusqu'au bout,Sciences cognitives,Sciences Cognitives,Méditation de pleine conscience,Gérer ses émotions,Comme un papillon,Sciences Cognitives,Méditation de pleine conscience,Méditation avec les parents,Rester concentré et calme,Projets , Travaux, &,,Manifeste pour la Terre,Jean BonvinRakul NavaratnamKaran PalVicram RaveendiranRémy TranAlexandre Wang3D04 mai 2020,Peur d’être frappé, moqué et insulté, Comme hier, comme demain, je reste caché. Ces regards méprisants, ces regards pleins de haine, Me font croire d’être dans une fête-foraine. Attendant la fin du manège, Assis sur mon siège, Je revis mes souvenirs, Et je mets fin à mon avenir ,Des mots contre l'exclusion,Dans ce monde où l’excellence prône, Seuls les meilleurs ont leur place sur le trône.Pressions, ascensions, trahisons Seuls les meilleurs bourgeons écloront avec ou sans désillusions. Solidarité, égalité, unité, Tous ces mots sont opprimés dans notre société. ,Abysse,Excellence,Dessin de Claudine Hu 3C,Ai-je le droit de choisir mon amant ?Et la personne que j’aime ardemment ?Ai-je le droit à la différence ?Ou dois-je subir des violences, dans ce monde d’intolérances ? Dois-je me cacher, de peur d’être jugé ?Puis-je rêver de liberté et de prospérité ?Puis-je aimer sans me faire haïr ?Puis-je avancer avec cette personne vers l’avenir ? ,Angèle HuangClaudine HuClorie HuMathuniga SureshLiliane Ta3C04 mai 2020,Des mots contre l'exclusion,Choix,Dessin de Clorie Hu 3C,Tous ensemble, nous sommes égaux Peu importe la couleur de peau Certains ne comprennent pasÊtre différent n’est pas un choix , Aujourd’hui, nous pouvons agirEt obliger les autres à réfléchirAu mal qu’ils affligentEt aux violences qui nous figent ,Que cesse l’indifférencePas de préférenceFaisons place à l’égalitéLa couleur ne fait pas l’identité ,Mettons fin à toutes les discriminationsQui nous pèsent depuis bien longtemps Unissons-nous dans l’actionQue nos cris soient distincts et puissants,Egalité,Vous le savez tous aussi bien que moi La couleur n’est pas le reflet de soi L’habit ne fait pas le moineCette différenciation est inane ,Faisons preuve de bon sensFaisons donc allianceContre tous les préjudicesEt rendons enfin justice Oui, nous avons le pouvoir De changer ce monde plongé dans le noir Que le racisme ne fasse plus légion Avec ou sans manifestation ,Alexia Roumane 4B - 06 juin 2020En hommage à Georges Floyd,Dessin de Alexia Roumane 4B - Egalité,Cette période de confinement a donné naissance à de nombreux mouvements solidaires et artistiques. Cette rubrique traitera des actions caritatives menées par les artistes en France et dans le monde. ,Global Citizen: One World Together at Home Tout d’abord, parlons de « Global Citizen : One World Together at Home », un énorme concert virtuel, qui a regroupé de nombreux artistes venant de partout dans le monde. Ce concert, qui a duré environ 8 heures, a été diffusé dans plus de 50 pays, pour soutenir les hospitaliers et l’OMS. Il est inédit par sa forme car tous les chanteurs se sont filmés à leur domicile. Par ailleurs, cet évènement a permis de récolter près de 128 millions de dollars qui seront utilisés pour la recherche d'un vaccin et la production de masques et de respirateurs. La France a été représentée notamment par Christine and the Queens. Actions menées en FranceD’autres actions similaires ont été menées en France. En ,, effet, des artistes tels que Jean-Jacques Goldman,Calogero, Pascal Obispo, Florent Pagny, Marc Lavoine… ont écrits, composés et interprétés des chansons pour les soignants, dont les fonds seront reversés à l’association « Hôpitaux de Paris » et à « La fédération hospitalière de France ». On peut également citer l’émission « Qui veut gagner des millions ?» qui se fait aussi à domicile, au profit d’associations caritatives, dont les actions sont en lien avec la crise sanitaire actuelle. ,Ainsi, le confinement a créé de nouvelles façons de divertir, de venir en aide et d’encourager, alors même que tout le monde est confiné chez soi. Lucas Jolibert 4B - 10 mai 2020,Actu Culture et Loisir,Un monde uni,Aujourd’hui, nous sommes le huit Mai, et cela fait bientôt deux mois que nous sommes confinés chez nous, à cause du coronavirus.Le fameux déconfinement aura lieu dans trois jours, mais c’est avec appréhension que je m’imagine la situation à venir : est-ce que tout va revenir à la normale ou alors vivrons-nous dans la peur et la crainte durant un long moment ? A vrai dire, je ne sais pas, mais une chose est sûre, ma vie d’avant me manque ; quand on pouvait , ,sortir, se promener, voir les amis profiter de la vie et s’amuser. Je ne dis pas que le confinement est une torture, il faut voir le bon côté des choses, c’est l’occasion de faire plein d’activités, comme cuisiner, faire du rangement, du sport, de la peinture ou du dessin, lire des livres, apprendre de nouvelles langues, regarder des films et des séries… C’est comme découvrir la vie sous un autre angle ! Dit comme ça, cela semble génial...Pour ma part, j’ai essayé de faire un maximum d’activités différentes en plus des devoirs donnés par mon collège, mais je me suis aussi beaucoup ennuyé, c’est pourquoi je me suis réfugié la plupart du temps dans les séries. Tout compte fait, le confinement ne fut pas aussi pénible que je le pensais. Mais bon, ça y est, tout cela touche à sa fin, On va enfin pouvoir redécouvrir le monde de dehors et, qui sait, peut-être que l’on pourra partir en vacances cet été ? Urko Pineiro 4B - 8 mai 2020 3ème Prix de la meilleures Chronique,Chroniques du Confinement,Le confinement dans toute sa splendeur,Mon confinement,Jour 2 : Les journées sont bien réglées: je me lève à 9h, je déjeune, je fais mes devoirs de 9h30 à 12h puis je mange les bons petits plats cuisinés par ma mère et je reprends mes devoirs. 15h-17h: activités créatives avec ma sœur et mon frére.18h: sport. Et le soir, un jeu de société en famille. Jour 20 : Les activités ne sont plus créatives., Il nous reste la télévision, l’ordinateur et les téléphones avec quand même un temps de lecture de temps en temps. Les bons petits plats ont disparu. J’ai confiné le Monopoly tout en haut d’un placard. Ce n’est vraiment pas le moment pour une panne de la box.Jour 40 : C’est pas désagréable finalement les cheveux dans les yeux. ,J’ai décidé d’utiliser plus souvent mon casque audio, voir mes frères et sœurs sans le son est très appréciable.Jour 46 : J’ai travaillé deux heures pour une durée de travail réel de 30 minutes.J’ai préparé un gâteau pendant 45 minutes et il n’a duré que 7 minutes. Le confinement dure depuis 46 jours mais j’ai l’impression que cela fait huit mois. Maya Lamamiri 4B 11 mai 2020 1er Prix de la meilleures Chronique,Chroniques du Confinement,Je vois ces oiseaux chanter en duo Mon cœur explose de joie Et je repense aux bons moments d’autrefois,Je ne sais pas vraiment ce qu’il m’arrive..., Je ne sais pas vraiment ce qu’il m’arrive,Le matin, le soleil Me donne des conseils Pour calmer ma tristesse Avec délicatesse ,Est-ce normal? je n’arrive plus à suivre le rythme. On m’impose de nouvelles habitudes, on me fait une liste de tout ce que je ne peux plus faire, des personnes meurent tous les jours sans même avoir fini leurs rêves. Est-ce normal !? Ma vie d’avant me manque.,La vie d’élève me manque . Se lever tôt le matin mais tout faire à la dernière minute, courir derrière le ,Le soir la lune me tient compagnie Entourée de ses étoiles, elle fait toute une cérémonieLa nuit, dans mon lit J’essaye de construire des poésies Qui racontent mes soucis en forme de tragédie ,, ,Darzana Suthakaran 11 mai 2020 2ème Prix de la meilleures Chronique,tramway, marcher avec un sac qui pèse des tonnes, se bousculer pour monter dans les métros, crier sur mon ami qui n’est pas à l’heure...,Chroniques du Confinement,Est-ce normal?,«Dès lundi et jusqu’à nouvel ordre, les crèches, les écoles, les collèges, les lycées et les universités seront fermés » Cette allocution, prononcée le jeudi 12 mars au soir par le président de la République, Emmanuel Macron, marque le début de mon confinement, puisque le confinement officiel sera annoncé peu de temps après, le mardi suivant. Ce confinement a changé ma vie, que ce soit sur le plan scolaire, sportif ou familial.,Ecole à la maisonL’école à la maison a changé mes habitudes à plusieurs niveaux. En effet, j’ai dû adapter mes méthodes de travail, trouver une nouvelle organisation, en ne me laissant pas distraire par mon environnement (jeux vidéo, télévision, portable…). J’ai dû également apprendre à me servir des différents outils informatiques mis à ma disposition. J’ai pu compter sur l’aide de ma famille, et notamment de ma soeur. De plus, chaque jour, j’ai consulté scolinfo et noté sur mon agenda la date précise des devoirs à rendre pour ne pas en oublier., J’ai également imprimé au fur et à mesure mes cours et corrections, pour ne pas prendre du retard avant la reprise des cours. Cependant, j’ai rencontré quelques difficultés, et notamment des problèmes de connexion. Ainsi, ce confinement m’a permis de découvrir une toute nouvelle manière de travailler.,SportLe sport est sans aucun doute l’activité qui m’a le plus manqué pendant ce confinement. En effet, je fais de la boxe thaïlandaise trois fois par semaine, en plus des cours de sport à l’école. J’avais d’ailleurs une compétition de prévue le 4 avril, qui a été annulée en raison du confinement et à laquelle j’avais énormément envie de participer.,Ma vie de confiné,Chroniques du Confinement, J’ai donc été très déçu de ne pas pouvoir le faire. J’essaie tout de même de garder une activité sportive, mais je rencontre souvent des difficultés pour me motiver, car le sport à la maison est moins attrayant que les cours de boxe. De plus, le fait de ne pas pouvoir sortir librement limite les activités sportives.,Vie familialeLe confinement a également eu un impact sur la vie familiale. Etant tous réunis et enfermés sous le même toit, on a pu communiquer davantage et partager des moments de convivialité (jeux de société, visionnage de films…).,De plus, ma soeur a pu revenir vivre avec nous, car depuis la dernière rentrée, elle vivait à Chartres pour ses études. Cependant, il m’arrive de m’isoler dans ma chambre avec ma ps4, ce qui énerve ma mère, qui me menace d’ailleurs de me la confisquer. Le confinement a donc eu un autre impact : il a créé quelques conflits.,Ainsi, ce confinement aura changé bien des choses dans ma vie, positivement, étant donné que je peux me lever plus tard et éviter les transports mais également négativement car sortir et voir mes copains me manquent énormément. Par ailleurs, ce confinement est une situation tout à fait inédite, qui s’inscrit comme « la plus grande crise sanitaire » que le monde ait connu depuis un siècle.,Lucas Jolibert 4B - 10 mai 20203ème Prix de la meilleures Chronique,Interviews,Connaissez-vous votre famille?,d'un membre de la famille,« J’apprécie beaucoup le défi » ,Le sport comme philosophie de vie,,,Tu as pratiqué la danse classique, le tennis, la gymnastique artistique, le tennis de table, la GRS, l’athlétisme et pour finir le sport en salle. Qu’est-ce qui t’as donné envie de faire autant d’activités sportives ? ,« Je suis passionnée de sport ; j’aime en essayer de nouveaux qu’ils soient individuels ou collectifs. J’apprécie beaucoup le défi. » dit-elle avec enthousiame ,Préfères-tu l’athlétisme ou la GRS ? Pourquoi ? ,« Je n’ai pas de préférence, j’adore les deux. L’athlétisme est un sport individuel en équipe, étant donné que j’étais dans un club. La GRS est un sport d’équipe en performant individuellement.  J’adore les deux parce que dans chacun de ces sports il faut répéter encore et encore pour acquérir de la technique. »,Hormis te dépenser, à quoi te sert le sport ? « Le sport me permet de rencontrer de nouvelles personnes et de me libérer psychologiquement. » ,Que penses-tu du sport qui se fait en famille ? « C’est une très bonne chose car cela permet à tout le monde de se dépenser. C’est aussi un moyen de faire une activité tous ensemble. »,Sophie FRAIR est sportive dans l’âme depuis ses 4 ans. Du haut de ses 43 ans, elle est restée une sportive persévérante et motivée. Quelle que soit la raison, celle-ci est toujours partante pour pratiquer. Elle a accepté de répondre à quelques questions. ,Propos recueillis par May-lys FRAIR 4B,Une femme engagée pour « l’Église» ,Une mère formidable mais aussi une femme engagée qui, depuis maintenant 13 ans, se voue entièrement à l’Eglise et à Jésus. Dans cette interview, ma mère nous raconte la vie d’une femme croyante et, selon elle, prédestinée à suivre Dieu. ,Comment avez-vous connu Dieu ? « J’ai connu Dieu par le billet de l’Église que je fréquente depuis maintenant 13 ans et avant de m’être approchée vraiment de Dieu, de devenir chrétienne, j’avais déjà au fond de moi depuis peut-être l’âge de 5 ans, un désir effréné de croire en Dieu. »Pourquoi avez-vous choisi cette religion? ,« Pour ma part, je pense que c’est la vérité absolue, que Jésus est le seigneur et le sauveur du Monde et que seul Jésus a donné sa vie pour nous. Il est donc le chemin, la vérité et la vie. » Comment pratiquez-vous votre religion ? « Je pratique ma religion, le christianisme évangélique, par la lecture de la Bible, la fréquentation d’un lieu de culte donc par la fréquentation de la messe du Dimanche et aussi par la participation à des réunions de prières. » Selon vous, quels sont les éléments essentiels du christianisme évangélique ? Selon moi, les éléments essentiels sont la crainte de Dieu, l’humilité, la pratique de la foi, le pardon et la prière. »Je vous remercie d'avoir accepté de répondre à mes questions et de partager avec nous l'essence de votre vie spirituelle. Propos recueillis pas Célia Délophont - 4B, De Sevran à Montréal ,« Ce qui me manque le plus c’est ma famille » ,Il y a 9 ans, mon oncle Pierre Cédric a décidé de tout quitter du jour au lendemain pour s'installer au Canada. Cette décision n’a pas été facile. : quitter sa famille, ses amis, ses ,repères, se réinventer une vie dans un pays qu’il ne connaissait pas… ,Pourquoi es-tu parti vivre au Canada ? « Je faisais des allers retours entre Sevran et Toulouse pour travailler, ce n’était plus possible. Lorsqu’on m’a proposé un poste au Canada, j’ai accepté et depuis je ne regrette pas du tout mon choix !» Est-ce que tu as eu un choc culturel quand tu es arrivé au Québec ? Après un long soupir « Je n’ai pas vraiment eu de choc culturel car j’avais déjà travaillé avec des québécois. C’était plus un choc thermique car en hiver il fait très froid. Les températures peuvent descendre jusqu’à -30°C ,(-40°C ressenti) et à l’inverse en été on peut atteindre trèsfacilement 40°C. La gastronomie n’est pas la même, on a du mal à trouver du fromage et de la charcuterie française. Mais dans l’ensemble je me suis adapté très rapidement. » D’ailleurs comment t’es-tu adapté à ton nouveau mode de vie et qu’est-ce qui te manque le plus ? se caresse le menton « Un seul mot l’intégration, je me suis fait des amis Canadiens et grâce à mes enfants j’ai pu créer de fortes amitiés, j’ai essayé de vivre comme eux et je me suis adapté à leurs us et coutumes.  Ce qui me manque le plus c’est ma famille. » ,Avec tout ce que tu as construit serais tu prêt à revenir habiter en France aujourd’hui ? « Je serais prêt à revenir en France seulement pour des raisons médicales. » Propos recueillis par Shanyce Tougon 4B ,Un projet qui tombe à l’eau au musée des Beaux-Arts de Chartres,Dans le cadre de ses études, Anaïs Jolibert, ma sœur de 21 ans, a mené un projet avec ses camarades au musée des Beaux-Arts à Chartres sous forme de parcours jeu.,« Ce projet s’est mis en place dans le cadre de mes études, avec la matière gestion de projet. Le but était d’apprendre à gérer un projet du début à la fin, en nous attribuant un projet à mener tout au long de l’année. On a dû apprendre à régler les problèmes éventuels, à faire un planning et à démarcher des sponsors. Dans ce cadre-là, j’ai donc choisi de mener le projet Bienvenue au musée qui consistait à organiser une soirée réservée aux étudiants de Chartres afin de leur permettre de découvrir le musée sous un nouvel angle, et leur donner envie de revenir après cet évènement. Celle-ci aurait dû avoir lieu le 14 mai 2020 de 18h00 à 21h00 et se présenter sous la forme d’un Escape Game. »,« Nous avons décidé de centrer l’escape game sur le thème du voyage dans le temps.»,Pourquoi avoir choisi ce projet en particulier ? ,« J’ai choisi ce projet en particulier car, étant dans des études scientifiques, ce projet me permettait d’aborder un aspect culturel que je ne vois pas dans mes études. De plus, j’aime beaucoup l’histoire et découvrir de nouvelles choses, notamment de nouvelles œuvres artistiques, alors ce projet me semblait parfait, dit Anaïs enthousiaste. Par rapport aux libertés que j’ai pu prendre, je dirais que mon groupe et moi avons été plutôt libres sur de nombreux points. ,Dans quel contexte ce projet s’est-il monté et en quoi consiste-t-il ? , On nous a imposé le lieu, à savoir le musée des Beaux-Arts de Chartres, les horaires ainsi que la forme que devait prendre la soirée, soit sous la la forme d’un parcours jeu. Nous avons choisi l’Escape Game car c’est une activité très populaire en ce moment, qui nous permettait d’attirer plus d’étudiants pour notre soirée. Nous avons par ailleurs eu la liberté de choisir les énigmes, le parcours et l’intrigue. »,Quel est le thème de l’Escape Game ? Sur quoi portent les énigmes ? « Nous avons décidé de centrer l’escape game sur le thème du voyage dans le temps. En effet, c’était ce qu’il y avait de plus facile à mettre en place dans le musée, étant donné que chaque salle est consacrée à une époque en particulier. Concernant les énigmes, elles portent sur les œuvres présentes de façon permanente dans le musée. Nous avons en effet essayé de baser nos énigmes sur les œuvres du musée afin que les étudiants puissent les regarder de plus près tout en s’amusant. »,Quelles conséquences a eu le Covid-19 sur votre projet ? ,Un air mélancolique s’affiche sur son visage avant qu’elle poursuive « C’est l’aspect un peu plus négatif de notre projet. Nous n’avons en effet pas pu le mener à terme à cause du Covid-19. Notre soirée aurait dû avoir lieu le jeudi 14 mai 2020, et le musée étant toujours fermé à cause du coronavirus et les rassemblements interdits à cette date, il était impossible de la maintenir. J’ai été très déçue de cette nouvelle, car c’est un projet sur lequel j’ai travaillé toute l’année et sur lequel je me suis beaucoup investie. Je suis tout de même fière de ce que nous avons pu réaliser et espère que cette soirée pourra être reportée l’année prochaine. » ,Propos recueillis par Lucas Jolibert 4B,Les douze apôtres - Léonard Limosin, 1547 - Oeuvre classée monument historique. Musée des Beaux-Arts de Chartres,Un métier d'écoute et d'empathie,Interview de Alysha Limer 4B,Le même âge mais une “époque bien différente”,Nous allons remonter le temps pour découvrir le train de vie d’une enfant de 13 ans qui a vécu sur un autre continent. En compagnie de ma grand-mère, je vous invite donc à plonger en 1948, sous le soleil tapant de la RDC. ,Comment tu occupais tes journées? “Lorsque que j’avais ton âge mon occupation principale était de m’amuser. Comme j’étais la cadette, on me laissait jouer alors que mes grandes sœurs allaient travailler dans les champs. Mais lorsqu’elles se sont mariées et sont parties, étant la dernière c’est moi qui ai dû assumer seule le travail des champs pour pouvoir nourrir mes parents.” ,Qu’en était-il de l’école ? “ L’école ! C’était l’école de l’époque, l’école du pays ! m’avoue-t-elle en soupirant. On ne nous apprenait rien hormis la lecture de la bible et comment remplir des documents et les signer ! ," C’est l’éducation qui fait toute la différence"" ,Ce n’est qu’à 15ans, que j’ai quitté la province pour aller m’installer à la capitale Kinshasa.J’ai fait un an d’étude seulement, dans une école bien meilleure que la première”,Comment tu imaginais ton avenir ? “A notre époque cette question ne se posait pas ! Je n’étais encore qu’une enfant dans ma tête, je me contentais de jouer. Et puis on ne laissait pas le choix de son avenir à une femme. Je savais juste que je devrais me marier” ,Selon toi, quelle est la différence entre les enfants de ton époque en RDC et ceux de mon époque en France? “ À vous, on offre les moyens et la chance de réussir et d’avoir un avenir décent. C’est l’éducation qui fait toute la différence. Vous consacrez votre enfance à acquérir les connaissances nécessaires pour affronter le monde du travail. Vous êtes suivis et bien encadrés scolairement parlant, contrairement à nous. Surtout si tu es une fille, c’était une époque bien différente. Alors, ne laisse pas passer la chance de réussir dans la vie et de réussir ta vie”. ,c’est ainsi sur ces paroles d’encouragement que s’achève cette interview. Propos recueilli et traduits du Lingala par Matondo Meto Priscillia 4B,Tintin au Congo - éditions de 1931,Pour une alimentation saine!, « Les gens au pouvoir n’ont rien à faire de ce qu’on mange, ils ne voient que le profit » ,J’interviewe ma mère qui nous donne son avis sur l’alimentation d’aujourd’hui… Sera-t-elle la voix de la vérité ? ,Que penses-tu de l’alimentation d’aujourd’hui ? Je pense qu’il s’agit d’une alimentation industrielle et publicitaire ultra-transformée. En effet, on nous met devant les yeux à longueur de journée des produits bourrés de sucres, de mauvaises graisses et de mauvais ,ingrédients.Les gens au pouvoir n’ont rien à faire de ce qu'on mange, ils ne voient que le profit, dit-elle en levant les yeux au ciel.,Comment pourrait-on y remédier ? Pour y remédier, il faudrait arrêter de consommer tous ces mauvais produits et favoriser au maximum les produits bios, non transformés, sans conservateurs, et les plus frais possibles. ,Quels aliments conseilles-tu et lesquels déconseilles-tu ? Je conseille très fortement de manger des fruits et surtout des légumes verts, frais et bios qui devraient représenter environ 50% de notre alimentation, mais aussi de manger des graines et des noix, des amandes etc… En revanche, il faut éviter les sucres blancs, les farines blanches, le lait qu’on peut remplacer par des laits végétaux. les sodas, les bonbons… Il faut consommer toutes ses choses avec très grande modération, affirme-t-elle d’un ton catégorique.,Enfin, qu’est-ce que tu manges en général durant toute une journée ? Le matin, je ne mange généralement rien, pour faire reposer mon système digestif. ,Peu avant l’heure du déjeuner, je bois un smoothie d’avocat et banane ainsi qu’un jus vert. Ensuite, pour le repas, il s’agit généralement de légumes verts, de protéines ou de féculents; quelque chose de simple et de sain. Durant la journée, au lieu de grignoter, je mange plutôt des amandes et des graines qui sont bien meilleures pour la santé. Un peu avant l’heure du soir, je mange une assiette de fruits et pour le diner, il s’agit d’une soupe fraiche, de légumes, de féculents et parfois de protéines ; quelque chose de léger car il ne faut pas beaucoup manger avant d’aller dormir. Je bois aussi souvent du thé vert, très bénéfique pour le corps. Propos recueillis par Urko Pineiro 4B ,Être mère : « Devenir maman était mon rêve » ,Aujourd’hui j’interview ma mère, elle a répondu sincèrement à des questions que je lui ai posées au sujet du fait d’être une mère. Elle a exprimé ses sentiments et son ressenti profond, à cœur ouvert.,Pourquoi as-tu voulu devenir maman ? Devenir maman était tout d’abord un choix, je ne me voyais pas sans enfant, puisque devenir maman était mon rêve, je voulais le concrétiser., Je voulais avoir au moins 2 ou même 3 enfants mais la vie en a décidé autrement. Malgré ça je t’ai eu grâce à Dieu, tu es le plus beau cadeau que j’ai jamais reçu. ,Q'as-tu ressenti à ma naissance ? Le jour de ta naissance était merveilleux. Je ne m’attendais pas à avoir une fille. Pendant les mois de grossesse, le médecin m'avait affirmé que j’aurai un garçon. Donc à ta naissance j’ai ressenti une immense joie. ,Comment vis-tu le fait d’être mère ? Je le vis très bien. Le fait d’avoir une fille comme toi, me comble de bonheur. Je suis comblée et je vis ça merveilleusement bien.,Quels sont tes objectifs aujourd'hui ? Pour l’objectif, je dirais que lorsque l’on a un enfant on ne doit ni le dénigrer ni l’abandonner sans éducation et sans lui construire un avenir. Propos recueillis par Alexia Roumane 4B ,Le début d'une aventure ,Ma mère est arrivée de Chine et s’est installée à Paris. Je voulais connaître les péripéties qu’elle a vécues pour arriver en France ,Pourquoi as-tu décidé de venir en France ? Je voulais venir en France car c’était un de mes pays préférés. C’était comme un idéal. De plus, à l’époque, il n’y avait pas beaucoup de travail en Chine. J’ai donc décidé de partir pour pouvoir gagner de l'argent afin d’aider mes parents et nourrir mon enfant. En Chine j’habitais encore chez eux et je ne voulais pas être un poids. J’ai pris mon envol pour être indépendante.,Comment as-tu fait pour venir ? Je suis venue seule en avion. J'avais réussi à obtenir un Visa de Travail qui comme prévu me servira à trouver un travail et gagner de l'argent pour ma famille restée dans mon pays natal. ,Comment as-tu fais pour trouver du travail ?,« C’était comme un idéal » ,Je n'avais pas encore de carte de séjour donc je ne trouvais pas de travail. Mais une personne m'a embauchée comme couturière, vu que j'avais déjà quelques bases ayant déjà travaillé dans ce domaine en Chine . Pour avoir la carte de séjour, j’ai dû attendre 10 ans avant de pouvoir en bénéficier. Grâce à elle, j’ai pu avoir un meilleur salaire. ,D'autres personnes de ta famille ont-elles aussi émigré ? Plusieurs membres de ma famille ont émigré comme ma grande sœur ou mon petit frère. Ma grande sœur et son mari s’étaient initialement installés aux Pays – Bas. Je les avais rejoints pendant une courte période avant de décider de tous venir nous installer à Paris. Mon mari est ensuite arrivé puis nous avons fait venir ma plus grande fille qui était restée en Chine. Mon petit frère, lui est en Espagne. Il a émigré beaucoup plus tard. Nous n'avons donc pas les mêmes parcours migratoires. Et encore, ce n'est qu'une infime partie: nous avons de la famille presque dans toute l'Europe ! Propos recueillis et traduits du Chinois par Adeline Cheng 4D ,Je n'ai pas reçu le don des dieux, mais j'ai reçu le Dieu en don, sous la forme de mon père ! Mon père est un homme que j’aime et que j’admire beaucoup ! Il est toujours là pour moi quand j’ai besoin de lui. On va découvrir ensemble son passé.,Comment s’est passé ton enfance ? Vers mes 10 ans, j’ai commencé à prendre mes responsabilités. Le matin, je me réveillais vers 5h30, j'allais d'abord vendre le lait de nos vaches, aux voisins, puis je partais vers les champs pour aider mon père, à la récolte. Ensuite, j’allais vendre les fruits et les légumes, récoltés, au marché. Je retournais chez moi pour me préparer pour l’école. L’agriculture nous a permis de vivre. L’argent récolté grâce aux fruits et légumes, nous suffisait juste pour subvenir à nos besoins et pour la nourriture on avait le blé récolté de nos champs qui nous suffisait. ,Quels sont les moments qui t’ont le plus marqué au Sri Lanka ? Et pourquoi ? Les fêtes du temple, m’ont le plus marqué au Sri Lanka. Les lumières, les danses, les comédies, les histoires étaient magnifiques. Partir au temple avec la famille et les amis était un plaisir unique. Surtout quand il s’agissait de porter les statues des dieux. C’étaient des moments qui réchauffaient le cœur. Je participe à ces fêtes depuis mon plus jeune âge. ,Un héros !," Moi, je ne faisais pas la guerre, mais pris de peur j’ai quitté ma famille et mon pays natal.",Pourquoi as-tu quitté ton pays natal ? J’ai quitté mon pays natal, à cause de la guerre entre les Singhalais et les Tamouls. A cette époque, l’armée tuait les hommes tamouls, qu’ils participent à la guerre ou pas (l’armée, au Sri Lanka, est composée de Singhalais, donc, ils aidaient les leurs). Moi, je ne faisais pas la guerre, mais pris de peur j’ai quitté ma famille et mon pays natal. J’ai fait un long chemin, pour arriver en France. Je suis parti d’abord en Afrique du Sud, après en Malaisie, en Thaïlande puis en Grèce pour arriver enfin en France. Je suis resté affamé, fatigué et assoiffé des journées entières. Mais finalement, j’ai réussi à venir en France. ,Avec l’expérience que tu as et le passé que tu as vécu, quel conseil me donnes-tu ? Je ne veux pas que tu subisses la même chose que moi. Je n’ai pas fini mes études, et là je suis cuisinier, je dois obéir aux ordres d’une autre personne pour faire mon travail. Alors, je veux que tu travailles bien, pour avoir un bon métier et avoir un bel avenir. Comme ça tu peux te tenir sur tes pieds et faire ce qu’il te plaît.Propos recueillis et traduits du tamoul par Darzana Suthakaran 4D,Les Recettes du confinement,Mais qu'est-ce qu'on a mangé!!!,2 paquets d'Oreo. 250 g de mascarpone 3 oeufs 5 c. à s. de sucre 1 crème liquide,Tiramisu aux Oreo ,Ingrédients ,ÉTAPE 1 : Dans un saladier, battre les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange devienne léger et blanchi. Dans un second saladier, battre les blancs en neige et ajouter le sucre au fur et à mesure. ‌ ÉTAPE 2 : Dans un autre saladier, détendre le mascarpone avec un peu de crème, quand celui-ci est bien crémeux y-ajouter le mélange jaune d’oeuf-sucre puis incorporer les blancs en neige. ‌ ÉTAPE 3 : Mixer les Oréos. ‌ ÉTAPE 4 : Répartir dans une verrine : les Oréo, puis de la crème, à nouveau des Oréo, de la crème et terminer par des brisures d’Oréo. ‌ ÉTAPE 5 : Mettre au frais pendant au,Préparation,Proposé par Adam Rokni 4D,La tourte de ma mère Proposé par Alexia Roumane,Ingrédients: ,4 pommes de terre2 pâtes feuilletées1 brique de crème fraîche épaisseFromage râpéSel et poivre25 g de beurre,Ustensiles:,Moule à tarteSaladierPapier alu,Préparation:,1. Laver , éplucher et couper les pommes de terre et les mettre à cuire à la vapeur2. Etaler la 1ère pâte feuilletée soigneusement dans le moule3. Verser les pommes de terre coupées, le beurre et la crème fraîche.,4. Saupoudrer généreusement de framage râpé.5. Saler et poivrer6 Couvrir le tout avec la 2ème pâte feuilletée7. Faire un petit trou au milieu et place dedans un peu de papier aluminium pour former une petite cheminée pour laisser sortir la vapeur.8. Dorer avec un jaune d'oeuf9. Enfourner à 200°C pour 20 à 30 minutes jusqu'à ce que la pâte devienne dorée.Consommer! Bon appétit!!,LE POKE BOWL Proposé par Sarah Boubekeur 4D,INGREDIENTS : (pour 4 portions) 250 ml (1 tasse) de riz à sushis 310 ml (1/4 tasse) d’eau 60 ml (1/4 de tasse) de vinaigre de riz 1 grosse carotte 1/2 concombre 1/8 de chou rouge 450 g de filet de saumon très frais, sans la peau1 avocat coupé en quartiers minces 1 tranche d'ananas,PREPARATION : 1. Laver et égoutter le riz. 2. Faire cuir le riz à feu doux de 15 à 18 minutes. 3. Transférer le riz dans un bol, puis y verser le vinaigre. Remuer et laisser tiédir. 4. À l’aide d’une mandoline, couper la carotte et le concombre en fines rondelles. Émincer finement le chou rouge. 5. Couper le saumon en dés. 6. Dans quatre bols, répartir le riz. Répartir séparément les légumes, le saumon et l’avocat . ,On peut rajouter ce qu’on veut dans notre Poke Bowl comme d’autres poissons crus, des crevettes, des petits pois ou d’autres légumes. POUR LES GOURMANDS : A déguster avec une petite vinaigrette faite maison. ,Ingrédients : 1 boîte de tranches d’ananas en jus 250 g de beurre 250 g de sucre en poudre + 30g pour le caramel 250 g de farine 5 œufs – ½ sachet de levure chimique sachet de sucre vanillé – un peu de rhum,Préparation : 1. Egoutter les tranches d’ananas2. Préparer le caramel avec les 30g de sucre en poudre,3. Le verser dans le moule. 4. Bien napper le fond puis poser sur le caramel les tranche d’ananas pour recouvrir le fond du moule. 5. Dans un grand bol, mettre le beurre ramolli et le sucre en poudre, bien mélanger le tout jusqu’à obtenir un mélange crémeux. 6. Ajouter les jaunes d’œufs et réserver les blancs dans un autre bol pour les monter en neige. 7. Mélanger les jaunes d’œufs à la pâte, ajouter le sucre vanillé, le rhum puis ajouter la farine et la levure chimique, bien mélanger le tout. 8. Incorporer les blancs d’œuf en neige délicatement. 9. Verser le tout dans le moule sur les ananas. 10. Mettre le moule au four préchauffer à 160°C et laisser cuire pendant 45 à 50 minutes environ 11. Laisser tiédir avant de le démouler. Moi j'aime le déguster tiède avec un verre de lait! ,Gâteau à l'ananas caramélisé renversé Proposé par Kenny Achille 4D,Ingrédients pour six personnes : 250 g de chocolat noir pâtisser 3 œufs • 120 g de sucre 150 g beurre doux 60 g de farineUne pincée de sel ,Préparation : 1. Préchauffer votre four à 150° 2. Beurrer votre moule 3. Faire fondre le chocolat cassé en morceaux avec le beurre 4. Dans un saladier, casser les œufs et y ajouter le sucre 5. Mélanger les œufs et le sucre 6. Ajouter au mélange la farine, chocolat et beurre fondu puis une pincée de sel 7. Enfourner pendant 25 mn environ,Le secret d’un brownie réussit : Une cuisson assez douce 150° Le fait de ne pas blanchir les œufs et le sucre, ce qui permet d’obtenir un gâteau très dense ( ne pas utiliser de fouet mais une spatule ou cuillère en bois). Pour les gourmands : Vous pouvez ajouter dans votre brownie des noix de pécan, noisettes ect… Et même les caramélisées ! (ajouter moins de sucre dans votre brownie 75g au lieu de 120g). Et pour ceux qui n’aimerait pas les fruits à coque vous pouvez ajouter de la crème anglaise.,Brownie au chocolat Proposé par Adeline Masson 4B,Fraisier glacé Proposé par Amira Harar 4D,Ingrédients: 250 gr de fraise250 gr de mascarpone50 cl de crème liquide70 gr de sucreGlace (parfum au choix),Préparation1. Former 4 boules de glace, les placer sur du papier film puis les enrouler comme un boudin. Réserver au congélateur2. Découper les fraises en rondelles et en tapisser les parois du récipient.3. Dans un saladier, mélanger le mascarpone, la crème liquide et le sucre glace pour obtenir un mélange homogène.4. Incorporer le mélange dans le récipient à mis-hauteur.5. Sorter les boules de glace du congélateur et placer-les au milieu6. Recouvrir le tout par le reste du mélange.7. Placer le récipient pendant 4H au congélateur.,Merci à tous d'avoir participé,Déconfinement,FIN,Déconfinement,Déconfinement,Déconfinement