Want to make creations as awesome as this one?

Escape Game à destination des 4e en français ( vérification des connaissances sur l'oeuvre)

Transcript

Le Horla

Saurez-vous lui échapper ?

COMMENCER

Escape Game

Jeu créé par Mme Lebaswww.chocolatlitteraire.fr

Le Horla s'est invité dans la maison du narrateur de la nouvelle de Maupassant.Sa présence le rend fou et il souhaite lui échapper.Venez-lui en aide !Grâce à votre intelligence et votre connaissance de la nouvelle "Le Horla", vous arriverez peut-être à aider le personnage à quitter la maison avant qu'il ne soit trop tard...Bonne chance !

JE SUIS PRÊT !

La porte est fermée...

Déplacez le faisceau lumineux pour trouver les épreuves...

QuizzMaupassant

QuizzNouvelles

Mots croisés

Retour

Retour

Retour

Trouvez le code grâce aux trois épreuves.

1

1I

III

IV

V

V/

Il y a une erreur quelque part...

1

1I

III

IV

V

V/

...Continuez

1

1I

III

IV

V

V/

...Encore une fois...

1

1I

III

IV

V

V/

Au départ, le narrateur du Horla est heureux, il se sent bien. Mais petit à petit, il est envahi par une nouvelle émotion qui le paralyse et finit par le rendre fou...C'est cette émotion qui vous permettra, à vous, de vous échapper de cette maison...

Tapez le mot de passe...

Il y a une erreur quelque part...

...Continuez...

...Continuez...

...Continuez...

Quelqu'un vous regarde...

La créature vous a trouvé ! Pour lui échapper, dites à quel est le point de vue utilisé dans les extraits de récits suivants...

Fuyez!

Point de vue interne

Point de vue externe

Point de vue omniscient

"À l’époque où commence ce récit, c’est-à-dire en 1756, j’avais quatorze ans. J’étais un robuste et jeune Léonard plutôt trapu et rouquin quant à la couleur des cheveux. J’aimais à marauder dans les champs et quand mon père me cherchait, la couleur de mes cheveux révélait ma présence."Pierre Mac Orlan, Les Clients du bon chien jaune, 1946.

Point de vue interne

Point de vue externe

Point de vue omniscient

"Dans les premiers jours du mois d’octobre 1815, une heure environ avant le coucher du soleil, un homme qui voyageait à pied entra dans la petite ville de Digne. Les rares habitants qui se trouvaient en ce moment à leurs fenêtres ou sur le seuil de leurs maisons regardaient ce voyageur avec un air inquiet. " ( Victor Hugo, Les Misérables)

"Une seule idée occupait sa tête vide d’ouvrier sans travail et sans gîte, l’espoir que le froid serait moins vif après le lever du jour. Depuis une heure, il avançait ainsi, lorsque sur la gauche, à deux kilomètres de Montsou, il aperçut des feux rouges, trois brasiers brûlant en plein air et comme suspendus. D’abord, il hésita, pris de crainte; puis, il ne put résister au besoin douloureux de se chauffer un instant les mains." E. Zola, Germinal, 1885

Point de vue externe

Point de vue interne

Point de vue omniscient

Point de vue interne

Point de vue externe

Point de vue omniscient

Elle marchait dans la rue et pensait à son ami, Lucien. Cela lui faisait mal de le savoir si malade et elle espérait qu’il serait bientôt guéri. Ce qu’elle ne savait pas, c’est que Lucien était rétabli depuis plusieurs semaines et qu’il avait même recommencé à naviguer !

Retentez votre chance...

Désolé, vous n'avez pas réussi à aider le narrateur à s'échapper !

Vous pensiez pouvoir aider le narrateur grâce à votre raison mais cela n'est pas possible... Cette nouvelle est construite comme une tragédie, rien ne peut sauver le personnage ! Il est condamné à sa perte, quelle que soit l'interprétation que l'on fait de l'histoire.Le doute a une place importante dans la nouvelle fantastique. Deux interprétations sont possibles pour le lecteur :- une interprétation rationnelle : Le narrateur devient fou : il a des hallucinations et croit qu'un être surnaturel habite dans sa maison et lui veut du mal. Il brûle sa maison sans raison et semble finir par se suicider ( la fin reste ouverte...)- une interprétation surnaturelle : Un être surnaturel menace réellement la race humaine. Le narrateur tente par tous les moyens de se débarrasser de lui et n'a finalement pas d'autre choix que la mort pour lui échapper : "il va donc falloir que je me tue, moi !"

Merci pour votre participation !

Désolé...

Trouvez la clef pour sortir...