Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Créations poétiques

Les élèves de 3ème B du Lycée Alphonse de Lamartine

écrivent à la manière de Lamartine

01 La poésie c'est quoi?

02 L'isolement. Poème de Lamartine

03 Lecture offerte

04 Au clair de lune. Léanore

05 A ma fenêtre. Ghada

06 A l'ombre des arbres. Tatiana

07 Souvent à la plage. Khaled

Index

09 Le parc des merveilles. Mostafa

08 Sur la colline. Yara

10 Une soirée au jardin. Mike

11 Dans ma chambre. Ghina

12 Le charme de la nature. Lynn Y.

13 En face de la mer. Noha.

14 Au bord du lac. Sara.

15 Lectures offertes. 1.

16 Lectures offertes. 2.

"De la poésie naissent les belles pensées,

les généreux élans du cœur."

Citation de Rodolphe Töpffer ;

Les réflexions et menus propos d'un peintre genevois (1830)

VIDEO

La poésie, c'est quoi ?

Les élèves de 3ème B vous répondent.

L'isolement

un poème de Lamartine


Souvent sur la montagne, à l'ombre du vieux chêne,
Au coucher du soleil, tristement je m'assieds ;
Je promène au hasard mes regards sur la plaine,
Dont le tableau changeant se déroule à mes pieds.

Ici gronde le fleuve aux vagues écumantes ;
Il serpente, et s'enfonce en un lointain obscur ;
Là le lac immobile étend ses eaux dormantes
Où l'étoile du soir se lève dans l'azur.


Info

LECTURE


RETOUR

Au clair de lune

Léanore

Souvent sur l’herbe, tendre tapis vert,

Au clair de lune, chaleureusement je m’assieds ;
Je promène au hasard mes regards sur cette terre,
Dont le paysage scintillant se dessine en paix.

Ici murmure le vent aux belles odeurs boisées ;

Il sillonne et se propage dans des endroits abandonnés ;
Là, une flore féérique s'étend en plaines bariolées
Où mon grand-père se balade toute la matinée.

A ma fenêtre

Ghada

Souvent à ma fenêtre, sur mon tapis blanc,

Au lever du soleil, confortablement je m’assieds;
Je promène au hasard mes regards sur la rue,
Dont les bruits surgissent de tous les côtés.

Ici commence la journée des coqs aux crêtes rouges;

Ils coqueriquent et chantent au rythme de mes idées;
Là le soleil tend vers moi ses bras
Où la chaleur se cache en attendant l'été.

A l'ombre des arbres

Tatiana

Souvent,dans la forêt, à l’ombre des arbres sans âge,

Au lever du soleil, doucement je m’assieds;
Je promène au hasard mes regards sur le paysage
Dont mes yeux découvrent la beauté.

Ici bourgeonnent les arbres aux regards gais

Ils halètent et envient au soleil sa beauté
Là les fleurs vives étendent leurs pétales comme des fées
Qui ont hâte de goûter à l’amour printanier.

Souvent à la plage

Khaled

Souvent à la plage, sous le parasol

A midi, joyeusement je m'assieds,
Je promène au hasard mes regards sur la mer
Dont les vagues dansent en frôlant mes orteils.

Ici grouille une foule de gens aux téléphones qui s'allument

Ils chantent et se lancent des sourires heureux,
Là les amoureux s'immoblilisent et contemplent la mer
Dont les vagues emportent leurs rêves amers.

Sur la colline

Yara

Souvent sur la colline, sous la lumière du jour naissant,

A l’aube, sereinement je m’assieds ;
Je promène au hasard mes regards sur les montagnes,
Dont j'aperçois à peine les sommets.

Ici vole l’oiseau aux ailes chatoyantes ;

Il tourne, et repart vers un lieu inconnu ;
Là les hauts arbres tendent leurs bras
Implorant l’oiseau solitaire qui rejoint l’azur.

Le parc des merveilles

Mostafa

Souvent sur un banc, au milieu du grand parc,

Au lever du soleil, confortablement je m’assieds;
Je promène au hasard mes regards sur le ciel bleu
Où les oiseaux s'envolent en babillant.

Ici se détend mon esprit aux idées douces;

Il vogue et s’enfonce entre les allées;
Là quelques chats se promènent sous un chêne
Dont l’extraordinaire beauté convient aux poètes.

Une soirée au jardin

Mike

Souvent, dans le jardin, à l’ombre des palmiers,

Au début de la soirée, misérablement je m’assieds ;
Je promène au hasard mes regards sur les cieux,
Dont la couleur sombre voile mes yeux.

Ici s’abritent les oiseaux aux yeux endoloris ;

Ils dorment et rêvent d'un endroit adoré;
Là le ciel clair allume ses étoiles dorées
Où la lune du soir brille dans la nuit.

Dans ma chambre

Ghina

Souvent sur le tapis dans ma chambre, sous la lumière du beau soleil

De midi, doucement je m'assieds,
Je promène au hasard mon regard sur les murs
Dont surgissent les couleurs de ma joie.

Ici, pourtant, quelquefois je m’ennuie

Et je m'enfonce dans un cauchemar éternel,
Alors mon chat étend ses pattes vers moi
Et je plonge alors dans un profond sommeil.

Le charme de la nature

Lynn Y.

Souvent dans un hamac, au milieu d’une arcade

Au lever du soleil, paisiblement je m’assieds
Je promène au hasard mes regards sur les arbres camarades
Dont l’odeur aromatique parfume le paysage

Ici, se réunissent les troupeaux aux pelages pleins de mystère,

Ils cheminent et arpentent entre les vignes luisantes
Là, l’eau sincère roule ses gouttes radiantes
Où les poissons rament vers des aubes lointaines.

En face de la mer

Noha

Souvent sur un rocher , en face de la mer,

Au coucher du soleil, doucement je m’assieds ;
Je promène au hasard mes regards sur l’horizon,
Dont les couleurs changent sous mes yeux.

Ici s'avancent les vagues vers la plage ;

Elles attaquent les rochers et se retirent en un mouvement rapide ;
Là le soleil reprend ses rayons au ciel
Où la lune du soir se lève en silence.

Au bord du lac

Sara

Souvent, au bord du lac, face à ce miroir de cristal,

Au lever de l’astre du jour, avec sérénité, je m'assieds ;
Je promène au hasard mes regards sur cette eau pâle,
Dont les reflets me bouleversent de la tête aux pieds.

Ici chuchote l’air aux arbres pleurnichant ;

Il s'affole et dessine un tourbillon au sein de ce réservoir;
Là des oiseaux épouvantés perdent leur chant
Où les notes musicales se perdent sans espoir.

Noha et Sara
lisent leurs poèmes...

Léanore, Tatiana, Yara,
Khaled, Mostafa et Yasma
lisent leurs poèmes...