Want to make creations as awesome as this one?

Comprendre et raconter une histoire à la manière de Narramus

Transcript

Les musiciens de BrêmeComprendre et raconter une histoireA la manière de Narramus

Play

Début

Module 4

© D’après Narramus Sylvie Cèbe et Roland Goigoux, éditions Retz

Sommaire du Module 4

Pictogrammes

Mots de l'histoire

Lecture & Récit

A toi de raconter

Module 3

Module 1

Module 2

Démarche © D’après Narramus Sylvie Cèbe et Roland Goigoux, éditions Retz

Les pictogrammes

Pictogrammes © D’après Narramus Sylvie Cèbe et Roland Goigoux, éditions Retz

Module 4

Les mots de l'histoire

le fumier

la cendre

une poutre

pénétrer

un charbon

ne pas l'entendre ainsi

donner l'alerte

assommé

un juge

un vaurien

mettre les pieds quelque part

un logis

jusqu'à la fin de ses jours

Module 4

Module 4

Lecture

Ainsi, les quatre amis s'installèrent à table et mangèrent les restes laissés par les brigands.Puis ils cherchèrent un coin pour dormir ; l'âne prit place sur le fumier, le chien près de la porte, le chat près de la cheminée où la cendre était encore chaude, et le coq sur une poutre.

Module 4

Récit

Lorsque les voleurs s'aperçurent que tout était redevenu calme, l'un des brigands revint dans la maison. Il la trouva tranquille et pénétra dans la cuisine.Il ne vit que deux charbons rouges dans la cheminée. C'était en réalité les yeux brillants du chat, qui le regardait.

L'homme s'approcha, mais le chat, qui ne l'entendait pas ainsi, lui sauta au visage. le voleur s'enfuit et, en passant près de la porte, se fit mordre par le chien. Une fois dans la cour, l'âne lui donna un méchant coup de patte, pendant que le coq, réveillé par le bruit, donnait l'alerte en hurlant : "Cocorico !"

Le voleur courut retrouver son capitaine et raconta : "Une affeuse sorcière m'a griffé le visage ; puis, un homme m'a blessé à la jambe avec un couteau ; ensuite, un monstre noir m'a assommé, et pour finir j'ai entendu un juge qui criait : "Amenez-moi ce vaurien !" "

C'est ainsi que les brigands ne mirent plus jamais les pieds dans la maison, laissant là l'âne, le chien, le chat et le coq.Les quatre musiciens de Brême décidèrent de rester dans ce logis jusqu'à la fin de leurs jours.

Fin !