Want to make creations as awesome as this one?

No description

More creations to inspire you

Transcript

En amont : préparation des sujets par l'enseignant

A distance : réflexion formelle sur l'infographie et prise en main technique

1H en classe : étude introductive, choix des sujets, critères de réussite

1H à 1H30 en classe : passage à l'oral et prise d'informations sur chaque sujet présenté

A distance : réalisation d'une synthèse et auto-évaluation

A distance : recherche, création de l'infographie, préparation à l'oral

L'infographie au service de l'oral

Stratégie pédagogique en classe hybride

Scénario pédagogique (à adapter) :

Une méthode de l'infographie :

Johann NALLET (Gémozac)

Deux tâches préparatoires à faire à la maison :ŸComprendre ce qu'est une bonne infographie :donner aux élèves un dossier numérique avec 2 ou 3 belles infographies à analyser. Demander aux élèves de déterminer les critères formels qui font une bonne infographie(on peut aussi ajouter quelques questions guide : y a-t-il beaucoup de textes ? Comment les informations essentielles sont-elles mises en valeur ? Quel est le sens de lecture de l'infographie ? etc...). Les éléments identifiés par les élèves seront rediscutés à la séance suivante en classe pour déterminer ensemble les critères d'une bonne infographie.ŸS’assurer que les élèves maîtrisent l’application pour créer l’infographie :s’ils ne l’ont jamais utilisée, il faut leur poster un tutoriel plusieurs séances en amont pour qu’ils se créent un compte et qu’ils manipulent l’application (on peut donner une petite activité pour découvrir les fonctions de base). De nombreuses applications sont disponibles sur ordinateur (Canva, Genially, Piktochart, Easely…) ou sur tablette (PicCollage...). Choisissez-en une en concertation avec les enseignants de l’établissement (réinvestissement). Tutoriel Canva ci-dessous :Tutoriel Canva (les bases) :Tutoriel Canva (complet) :

Tâches pendant l'heure en classe :ŸPrévoir une courte étude introductive pour entrer dans le thème.Exemple : étude du parcours d’un migrant avant d’étudier un panel de migrations en 4e, étude simplifiée d’un conflit récent avant d’étudier un panel de crises et menaces dans le monde actuel en 3e…ŸRetour sur les tâches accomplies à la maison auparavant :vérifier que tous les élèves maîtrisent l'application de création d'infographie (création d'un compte, manipulation des fonctions de base...). Sinon indispensable de régler les problèmes en montrant une rapide manipulation de l'application au tableau. Faire le point sur les critères formels qui font une bonne infographie (à déterminer ensemble avec les élèves).Ÿ Choix des sujets et explicitation du travail à faire à la maison :présenter les sujets et demander aux élèves de choisir en indiquant les sujets les plus complexes (pour les plus ambitieux) et les plus simples (qui permettent aux plus fragiles de réaliser un belle prestation sans être dévalorisés : la difficulté du sujet n'entre pas dans les critères d'évaluation), ou alors leur attribuer les sujets soi-même en assurant la différenciation. Puis donner les consignes sur la création de l'infographie et la préparation de l'oral à la maison (compétences, nature de l'oral attendu = 1 à 2 minutes sans lire de notes en appuyant son propos sur l'infograhie...). Un document numérique récapitulant toutes ces informations sera posté dans ProNote (ou autre).Note : on peut envisager une échelle descriptive plus précise sur l'oral si l'on souhaite particulièrement insister sur cette compétence

ŸSélectionner un thème propice à l’étude d’un large panel de sujets.Exemple :les migrations en 4e(thème «mobilités»), les crises et menaces sur la paix dans le monde en 3e (thème « enjeux et conflits dans le monde après 1989 »)…ŸPréparer une liste de sujets avec pour chacun un document d’accroche permettant aux élèves de cerner rapidement leur sujet(texte, courte vidéo, site internet…). Nous sommes souvent en demi-classe et on peut donc prévoir 1 sujet par élève (plus pratique pour eux car ils vont préparer leur infographie seul à la maison). On peut aussi envisager1 sujet par groupe de 2 élèves(l'infographie se fera en collaboratif : les applications permettent la création d'un document commun construit à distance).La complexité variée des sujets permettra d'assurer une différenciation. Préparer un support simple d'accès avec tous les sujets et où les élèves pourront déposer leurs futures productions(dossier ENT, Padlet...).

Tâches à faire à distance à la maison (à expliciter en amont en classe et sur une fiche) :ŸL'élève effectue des recherches sur internet sur son sujet.On lui conseille de ne pas multiplier les sources, de se concentrer sur quelques sites intéressants, de ne pas se noyer sous l'information (on zappe les détails inutiles et les informations trop complexes). On peut donner une courte sitographie pour accompagner l'élève. On peut aussi lui demander de compléter un document de recherche numérique si on souhaite avoir un retour sur ses recherches.ŸL'élève réalise son infographie dans une application numériqueen s'appuyant sur les critères formels d'une bonne infographie déterminés en amont en classe. L'élève doit ensuite poster son infographie sur un document commun (sur un Padlet, dans un dossier de l'ENT... ) : c'est indispensable pour ne pas perdre de temps ensuite en classe avec l'ouverture de chaque compte élève !! L'enseignant doit s'assurer que toutes les infographies sont rapidement accessibles.ŸL'élève prépare son oral.L'élève s'entraîne à présenter son travail à l'oral(1 à 2 minutes). Il note les éléments clés dans son cahier : il pourra les relire en classe avant de passer à l'oral pour se rafraîchir la mémoire. Mais on lui a clairement indiqué qu'il n'aura pas cette prise de notes lors de son oral en classe : la vraie "prise de notes", c'est l'infographie !! Elle doit être utilisée comme support à la parole. L'élève sait qu'on attend de lui un oral dynamiquesans phrases apprises par cœur(on préfère un élève qui hésite un peu ou qui se reprend). On conseille aux élèves de faire un petit entraînement devant un tiers à la maison (parent...) qui pourra ainsi faire un retour (l'infographie est-elle claire ? L'oral est-il explicite ?...). L'élève doit aussi préparer 2 ou 3 questions sur son sujet à l'attention de ses camarades : il les notera au tableau juste avant son oral et ses camarades devront ainsi bien l'écouter pour prendre quelques notes.

Passage à l'oral en classe :ŸChaque élève (ou groupe de 2 élèves) présente son sujet à l'oral en notant au tableau les questions auxquelles ses camarades doivent répondre.On rappelle qu'on attend un oral dynamique avec une véritable utilisation de l'infographie. Après chaque oral, l'enseignant et les autres élèves font le point sur la prestation : qualité de l'infographie, pertinence des propos, qualité de l'oral, quelques questions éventuelles sur le fond... On peut aussi demander à l'élève de justifier ses choix (organisation de l'infographie, sélection des infos...). Cela permet une rapide évaluation collective appuyée sur l'échelle descriptive. Les oraux s'enchaînent rapidement: un bon rythme est indispensable éviter l'ennui et tenir les délais.Note: on peut aussi filmer les élèves pour ensuite leur demander, à froid, d'analyser leur propre oral (clarté des propos, regards, gestuelle...). C'est un exercice très enrichissant.ŸPendant les oraux, les autres élèves sont actifs.Ils doivent répondre par écrit aux questions posées par chaque élève sur son sujet. Ces notes seront utilisées pour une production finale globale à déterminer par l'enseignant : identification des sujets sur une carte géographique avec des thèmes en légende, classification sous la forme d'une carte mentale...

Tâche à faire à distance à la maison :ŸChaque élève réalise la production finale qui agglomère les apports de tous les sujets présentés l'oral(carte mentale, carte géographique papier ou numérique avec Umap...)ŸSi on a filmé les élèves, on leur demande d'analyser leur prestation en vidéo en s'appuyant sur l'échelle descriptive.On veille à particulièrement sécuriser ces vidéos (dépôt dans un dossier privé uniquement accessible par l'élève).