Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Les déterminants de la participation électorale

Vous êtes quatre étudiants chercheurs en sociologie.

Votre professeur travaille sur les déterminants sociaux qui influencent la participation électorale.

En vue de la publication d'un ouvrage sur « Les variables sociales du vote », il a besoin de données pour identifier ces déterminants .

Quels sont les déterminants de la
participation électorale ?


Participation électorale selon l'âge, vote systématique

Etape 1 : évolution de la participation électorale


Votre première mission est de prendre
la mesure de l'évolution du taux de participation électorale selon l'âge à partir de données de l'Insee.

Les élections étudiées ici sont les élections présidentielles et législatives qui ont eu lieu la même année en 2002, 2007, 2012 et 2017.

Les électeurs qui ont voté à tous les tours de ces élections ont voté systématiquement.

INSEE, Enquêtes sur la participation électorale de 2002 à 2017

En cliquant sur le graphique, vous pourrez accéder à l'enquête de l'Insee, cherchez la figure 3a.

Quelle est la bonne formule du calcul du taux de participation des 18-24 ans ?


A


B


C


Nombre de votants de 18-24 ans
------------------------------------- x 100
Nombre d'inscrits de 18-24 ans


Nombre d'inscrits de 18-24 ans
------------------------------------- x 100
Nombre de votants de 18-24 ans


Nombre de votants de 18-24 ans
------------------------------------- x 100
Nombre total de votants


Question 1

Cochez la bonne lecture de la donnée


A


B


C


18% des électeurs qui ont voté systématiquement en 2017 sont des jeunes de 18-24 ans


18% des jeunes de 18-24 ans ont voté à des élections en 2017


18% des jeunes de 18-24 ans ont voté à toutes les élections en 2017


Question 2

Participation électorale selon l'âge,
vote systématique

Comment a évolué la part des 18-24 ans qui a voté systématiquement entre 2002 et 2017 ?

A


B


C


la part a diminué de 15 % environ


la part a diminué de 15 points de %
environ


la part a augmenté de 15 % environ


Question 3

Participation électorale selon l'âge,
vote systématique

Comparez le taux de participation électoral des 18-24 ans à celui des 65-69 ans en 2017


A


B


C


la part des 65-69 ans qui a voté systématiquement est plus élevée d'environ 30% à celle des 18-24 ans


la part des 65-69 ans qui a voté
systématiquement est 2,5 fois plus élevée que celle des 18-24 ans


la part des 65-69 ans qui a voté systématiquement est 2,5 points plus élevée que celle des 18-24 ans


Question 4

Participation électorale selon l'âge,
vote systématique

Participation électorale selon l'âge, abstention systématique

Les élections étudiées ici sont les élections présidentielles et législatives qui ont eu lieu la même année en 2002, 2007, 2012 et 2017.

Les électeurs qui se sont abstenus à tous les tours de ces élections se sont abstenus systématiquement.

INSEE, Enquêtes sur la participation électorale entre 2002 et 2017

Ce deuxième document mesure la part des électeurs, selon l'âge, qui ne se sont déplacés à aucun des quatre tours des élections présidentielles et législatives les années concernées.

En cliquant sur le graphique, vous pourrez accéder à l'enquête de l'Insee, cherchez la figure 3c.

Choisissez la bonne lecture


A


B


C


20% des électeurs de 18-24 ans se sont abstenus à toutes les élections en France en 2017


20% des électeurs de 18-24 ans en France
n'ont pas voté en 2017


Question 5

20% des électeurs qui se sont abstenus
à toutes les élections en France en 2017
sont des jeunes de 18-24 ans


Participation électorale selon l'âge, abstention systématique

Un constat : le recul de la participation
électorale

Exercice interactif

Une synthèse à compléter sur Learning Apps

Etape 2 : Formulation d'hypothèses

Votre professeur vous confie une deuxième mission.
En étudiant les témoignages d'abstentionnistes, il vous demande d'identifier des variables qui, selon vous, pourraient être corrélées avec le taux d'abstention.
Il met à votre disposition ces différents témoignages parus dans le Journal Le Monde.

Qu'est ce qu'une variable ?

On appelle variable une caractéristique commune à l'ensemble des individus d'une étude.
La valeur de cette caractéristique varie entre les individus.

C'est pour cela que nous parlons de variable.

A

Morgane M., étudiante de 23 ans : « Pourquoi l’abstention ? Parce que je ne me sens pas représentée »

Cédric P., auditeur de 32 ans, Champigny-sur-Marne : « Notre démocratie est à bout de souffle »

Victoria F., 18 ans, en année d’échange aux Etats-Unis : « Je ne reconnais plus mon pays »

Ugo L., administrateur systèmes et réseaux de 31 ans : « Marre de voter utile et pas par conviction »

Hicham N., agent EDF de 32 ans : « Le vote est un choix, l’abstention aussi »

Ilinca B., doctorante de 28 ans, Paris : « Ils ne méritent pas mon vote »

Kaël C., sans-emploi de 37 ans, Paris : « J’en ai marre de faire des concessions sur mes convictions »

Romain S., intermittent de 36 ans, Paris : « Ce qui serait démocratique, c’est que le vote blanc
compte vraiment »

Evelyne A., proviseure adjointe de 49 ans, Pantin
: « Ras le bol du vote utile »

Manu R., 42 ans, Pontault-Combault
: « Voter me semble être un acte devenu insignifiant »

Voici le profil des personnes interrogées dans l'article du journal Le monde


A


B


C









Les individus interrogés se différencient par

A


B


C


des opinions religieuses


l'âge


l'adhésion à un parti politique


Question 6

Pour revoir les profits des personnes interrogées

Morgane M., étudiante de 23 ans : « Pourquoi l’abstention ? Parce que je ne me sens pas représentée »

Cédric P., auditeur de 32 ans, Champigny-sur-Marne : « Notre démocratie est à bout de souffle »

Victoria F., 18 ans, en année d’échange aux Etats-Unis : « Je ne reconnais plus mon pays »

Ugo L., administrateur systèmes et réseaux de 31 ans : « Marre de voter utile et pas par conviction »

Hicham N., agent EDF de 32 ans : « Le vote est un choix, l’abstention aussi »

Ilinca B., doctorante de 28 ans, Paris : « Ils ne méritent pas mon vote »

Kaël C., sans-emploi de 37 ans, Paris : « J’en ai marre de faire des concessions sur mes convictions »

Romain S., intermittent de 36 ans, Paris : « Ce qui serait démocratique, c’est que le vote blanc

compte vraiment »

Evelyne A., proviseure adjointe de 49 ans, Pantin : « Ras le bol du vote utile »

Manu R., 42 ans, Pontault-Combault : « Voter me semble être un acte devenu insignifiant »


A


B


C








Ces individus se différencient aussi par...

les pratiques culturelles


la maitrise des nouvelles technologies


le niveau de diplôme


Question 7

A


B


C


Pour revoir les profits des personnes interrogées

Morgane M., étudiante de 23 ans : « Pourquoi l’abstention ? Parce que je ne me sens pas représentée »

Cédric P., auditeur de 32 ans, Champigny-sur-Marne : « Notre démocratie est à bout de souffle »

Victoria F., 18 ans, en année d’échange aux Etats-Unis : « Je ne reconnais plus mon pays »

Ugo L., administrateur systèmes et réseaux de 31 ans : « Marre de voter utile et pas par conviction »

Hicham N., agent EDF de 32 ans : « Le vote est un choix, l’abstention aussi »

Ilinca B., doctorante de 28 ans, Paris : « Ils ne méritent pas mon vote »

Kaël C., sans-emploi de 37 ans, Paris : « J’en ai marre de faire des concessions sur mes convictions »

Romain S., intermittent de 36 ans, Paris : « Ce qui serait démocratique, c’est que le vote blanc

compte vraiment »

Evelyne A., proviseure adjointe de 49 ans, Pantin : « Ras le bol du vote utile »

Manu R., 42 ans, Pontault-Combault : « Voter me semble être un acte devenu insignifiant »



A


B


C









Ces individus se différencient aussi par...

les pratiques sportives


les opinions religieuses


le statut de l'emploi stable / précaire


Question 8

Pour revoir les profits des personnes interrogées

Morgane M., étudiante de 23 ans : « Pourquoi l’abstention ? Parce que je ne me sens pas représentée »

Cédric P., auditeur de 32 ans, Champigny-sur-Marne : « Notre démocratie est à bout de souffle »

Victoria F., 18 ans, en année d’échange aux Etats-Unis : « Je ne reconnais plus mon pays »

Ugo L., administrateur systèmes et réseaux de 31 ans : « Marre de voter utile et pas par conviction »

Hicham N., agent EDF de 32 ans : « Le vote est un choix, l’abstention aussi »

Ilinca B., doctorante de 28 ans, Paris : « Ils ne méritent pas mon vote »

Kaël C., sans-emploi de 37 ans, Paris : « J’en ai marre de faire des concessions sur mes convictions »

Romain S., intermittent de 36 ans, Paris : « Ce qui serait démocratique, c’est que le vote blanc

compte vraiment »

Evelyne A., proviseure adjointe de 49 ans, Pantin : « Ras le bol du vote utile »

Manu R., 42 ans, Pontault-Combault : « Voter me semble être un acte devenu insignifiant »



A


B


C









Ces individus se différencient aussi par ...

le sexe


la taille de la famille


l'origine ethnique


Question 9

Pour revoir les profits des personnes interrogées

Morgane M., étudiante de 23 ans : « Pourquoi l’abstention ? Parce que je ne me sens pas représentée »

Cédric P., auditeur de 32 ans, Champigny-sur-Marne : « Notre démocratie est à bout de souffle »

Victoria F., 18 ans, en année d’échange aux Etats-Unis : « Je ne reconnais plus mon pays »

Ugo L., administrateur systèmes et réseaux de 31 ans : « Marre de voter utile et pas par conviction »

Hicham N., agent EDF de 32 ans : « Le vote est un choix, l’abstention aussi »

Ilinca B., doctorante de 28 ans, Paris : « Ils ne méritent pas mon vote »

Kaël C., sans-emploi de 37 ans, Paris : « J’en ai marre de faire des concessions sur mes convictions »

Romain S., intermittent de 36 ans, Paris : « Ce qui serait démocratique, c’est que le vote blanc

compte vraiment »

Evelyne A., proviseure adjointe de 49 ans, Pantin : « Ras le bol du vote utile »

Manu R., 42 ans, Pontault-Combault : « Voter me semble être un acte devenu insignifiant »



A


B


C









Ces individus se différencient enfin par ...

le statut matrimonial


le lieu de résidence


le réseau social


Question 10

Pour revoir les profits des personnes interrogées

Morgane M., étudiante de 23 ans : « Pourquoi l’abstention ? Parce que je ne me sens pas représentée »

Cédric P., auditeur de 32 ans, Champigny-sur-Marne : « Notre démocratie est à bout de souffle »

Victoria F., 18 ans, en année d’échange aux Etats-Unis : « Je ne reconnais plus mon pays »

Ugo L., administrateur systèmes et réseaux de 31 ans : « Marre de voter utile et pas par conviction »

Hicham N., agent EDF de 32 ans : « Le vote est un choix, l’abstention aussi »

Ilinca B., doctorante de 28 ans, Paris : « Ils ne méritent pas mon vote »

Kaël C., sans-emploi de 37 ans, Paris : « J’en ai marre de faire des concessions sur mes convictions »

Romain S., intermittent de 36 ans, Paris : « Ce qui serait démocratique, c’est que le vote blanc

compte vraiment »

Evelyne A., proviseure adjointe de 49 ans, Pantin : « Ras le bol du vote utile »

Manu R., 42 ans, Pontault-Combault : « Voter me semble être un acte devenu insignifiant »


Quelles hypothèses retenir ? ...

Exercice sur Learning Apps



Quelles variables pourraient s'avérer pertinentes pour rendre compte de la baisse du taux de participation ?

Etape 3 : Tester des hypothèses

Votre professeur trouve vos hypothèses intéressantes.

Mais il vous demande à présent de vérifier leur pertinence grâce à des données statistiques nationales.

Source des données proposées dans les questions suivantes :


sondage réalisé par l'Ipsos lors des élections législatives de juin 2017


LE SAVIEZ-VOUS ?



Une corrélation se définit comme une liaison entre deux caractères (corrélation simple) ou plus (corrélation multiple) telle que les variations de leurs valeurs soient toujours de même sens (corrélation positive) ou de sens opposé (corrélation négative).



A

B









La variable âge est-elle pertinente ?

OUI


Question 11

NON


©Ipsos. LÉGISLASTIVES 2017

La variable sexe est-elle une variable pertinente ?

A


B


Oui


Non


Question 12

Ipsos, Législatives 2017

A

B








La variable lieu de résidence est-elle pertinente ?

OUI


NON




Question 13

©Ipsos. LÉGISLASTIVES 2017


A


B


OUI


NON




Question 14


©Ipsos. LÉGISLASTIVES 2017

Taux d'abstention selon le statut professionnel

La variable statut professionnel est-elle
pertinente ?


A


B









La variable niveau de revenu est-elle pertinente ?

OUI

NON

Question 15

©Ipsos. LÉGISLASTIVES 2017


A

B






©Ipsos. LÉGISLASTIVES 2017

La variable statut d'emploi est -elle pertinente ?

OUI

NON

Question 16


A


B








©Ipsos. LÉGISLASTIVES 2017

La variable niveau de diplôme est -elle pertinente ?

OUI


NON


Question 17

Question 18

A


B


Oui


Non




La variable "pratique religieuse est-elle pertinente ?

©Ipsos. LÉGISLASTIVES 2017

Des variables statistiquement
validées

Des corrélations.

Exercice sur Learning Apps



Votre professeur vous demande à présent d'expliquer la corrélation entre les variables validées et le recul de la participation électorale.

Il met à votre disposition la documentation suivante.







Etape 4 : Expliquer la corrélation




Une corrélation se définit comme une liaison entre deux caractères (corrélation simple) ou plus (corrélation multiple) telle que les variations de leurs valeurs soient toujours de même sens (corrélation positive) ou de sens opposé (corrélation négative).


Une causalité se définit comme un lien qui unit la cause à l'effet.

Petit rappel

Céline Braconnier, directrice de Sciences-Po Saint-Germain-en-Laye (Yvelines)

Daniel Gaxie, Professeur de science politique.

Des explications

D'autres
encore ...

Anne Muxel, Directrice de recherches
en sociologie et en science politique
au CNRS (CEVIPOF/Sciences Po).

Et enfin

La participation électorale est bien corrélée à un ensemble de variables qui ont bien des rapports de cause à effet

Une petite synthèse sur Learning Apps

Vous disposez à présent de tous les éléments pour rédiger un rapport sur les principaux déterminants de la participation électorale
que vous remettrez à votre professeur
mais ...

Etape 5

Au dernier moment, votre professeur vous remet le document suivant ...

Il vous demande de vous intéresser tout spécialement à l'année 2017

A SAVOIR

De nombreuses études montrent le poids des variables dites lourdes dans la détermination des comportements électoraux.
En France, l’appartenance religieuse, le niveau de revenu et de patrimoine, le statut indépendant / salarié ainsi que plusieurs autres variables socio-économiques influencent le vote.

Mais il existe aussi des variables contextuelles dans la détermination des comportements électoraux. Ces variables témoignent de l'importance du contexte économique, social, politique dans lequel se déroule une élection.

Le Monde 07/05/2017
Présidentielle 2017 : abstention record pour un second tour depuis l’élection de 1969

Deuxième tour des élections présidentielles en 2017 : une abstention record

Des explications. Exercice sur Learning Apps

Votre professeur vous remet le thème précis sur lequel devra porter votre rapport

" les jeunes et la participation électorale "

Vous devrez donc, pour ce faire, sélectionner et exploiter les informations pertinentes présentes dans le dossier, mais aussi les compléter en menant un travail de recherche personnel centré sur la participation électorale des jeunes.