Want to make creations as awesome as this one?

Le groupe de formateurs "Education et sciences cognitives" de l'académie de Versailles vous propose des stratégies pour aider les élèves, directement inspirées des résultats de la recherche en sciences cognitives.

Transcript

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

Présentation du contexte et du projet

Face à la situation inédite que nous vivons, nous avons à cœur de remplir au mieux nos missions, et d’organiser et d’accompagner les apprentissages de tous les élèves. Nous devons accepter qu’il ne s’agît pas de reproduire à la maison la même chose qu’en classe et que nous sommes dans l’incapacité de faire tout ce que nous aimerions faire. Néanmoins nous pouvons nous tourner vers les connaissances sur le fonctionnement du cerveau et les apprentissages pour choisir des stratégies pédagogiques efficaces avec les contraintes actuelles.Ainsi certaines stratégies sont plus efficaces que d’autres pour aider les élèves 1) à mémoriser, 2) à comprendre, 3) à transférer des connaissances dans de nouvelles situations, 4) à rester attentif, 5) à planifier, 6) à autoréguler leurs apprentissages.Pour chaque situation nous présentons un Do / Don’t avec les pistes à favoriser et celles à éviter, des exemples d’outils pour une mise en œuvre, des témoignages de professeurs et des pistes pour aller plus loin.Dans le contexte actuel, la métacognition et l'autorégulation seront particulièrement importantes. Que l’on ne s’étonne pas de les retrouver de manière récurrente.

Face à la situation inédite que nous vivons, les connaissances sur le fonctionnement du cerveau et les apprentissages nous aident à choisir des stratégies pédagogiques efficaces avec les contraintes actuelles.

Ainsi certaines stratégies sont plus efficaces que d’autres pour aider les élèves : 1) à mémoriser, 2) à comprendre, 3) à transférer des connaissances dans de nouvelles situations, 4) à rester attentif, 5) à planifier, 6) à autoréguler leurs apprentissages.

Pour chaque thème, nous présentons des pistes à favoriser, des exemples d’outils pour une mise en œuvre, des témoignages de professeurs et des ressources pour aller plus loin.Dans le contexte actuel, la métacognition et l'autorégulation seront particulièrement importantes.

Références scientifiques

Entrer

Contributeurs

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

Contributeurs

Face à la situation inédite que nous vivons, nous avons à cœur de remplir au mieux nos missions, et d’organiser et d’accompagner les apprentissages de tous les élèves. Nous devons accepter qu’il ne s’agît pas de reproduire à la maison la même chose qu’en classe et que nous sommes dans l’incapacité de faire tout ce que nous aimerions faire. Néanmoins nous pouvons nous tourner vers les connaissances sur le fonctionnement du cerveau et les apprentissages pour choisir des stratégies pédagogiques efficaces avec les contraintes actuelles.Ainsi certaines stratégies sont plus efficaces que d’autres pour aider les élèves 1) à mémoriser, 2) à comprendre, 3) à transférer des connaissances dans de nouvelles situations, 4) à rester attentif, 5) à planifier, 6) à autoréguler leurs apprentissages.Pour chaque situation nous présentons un Do / Don’t avec les pistes à favoriser et celles à éviter, des exemples d’outils pour une mise en œuvre, des témoignages de professeurs et des pistes pour aller plus loin.Dans le contexte actuel, la métacognition et l'autorégulation seront particulièrement importantes. Que l’on ne s’étonne pas de les retrouver de manière récurrente.

Coordination du projet : Adeline André, IA-IPR de SVT, pilote du groupe de formateurs Education et Sciences Cognitives de l'académie de Versailles et Frédéric Guilleray, professeur de SVT au lycée Louis Jouvet de Taverny.

Retour

Contributeurs aux témoignages et documents : - Khadija Benhamza, professeure de Biochimie-Génie biologique, Lycée René Cassin, Gonesse - Aline Brun, professeure de mathématiques, Collège La Nacelle, Corbeil-Essonnes - Bénédicte de Braquilanges, professeure d'éducation musicale, Collège St Exupéry, Velizy Villacoublay - Sandrine Bryon, professeure de lettres, Collège La Nacelle, Corbeil-Essonnes - Mathilde Buches, professeure d'allemand, Lycée Auguste Renoir, Asnière-sur-Seine - Alexandre Chantreau, professeur de svt, Lycée Simone de Beauvoir, Garges-lès-Gonesse - Aude Cohenca, professeure de lettres, Collège Les Champs Philippe, La Garenne Colombes - Sophie Fargetton, professeure de SVT, Lycée Louise Weiss, Achères- Anne-Catherine Ferrari, professeure de mathématiques, collège Le Cèdre, Le Vésinet - David Ferreira, professeur de SVT, coordonnateur REP, Collège Eugénie Cotton, Argenteuil - Gwenola Fievre, professeure de lettres, Collège Roussay, Etréchy - Sabine Girod, professeure de histoire-géographie, Lycée La Vallée de Chevreuse, - Daphné Jacamon, professeure de lettres, Lycée Louis Jouvet- Anne-Sophie Jacquot, professeure d'EPS, Collège Pasteur, Neuilly-sur-Seine

- Caroline Labbé, professeure de lettres, Collège J.Y. Cousteau, Méry-sur-Oise - Emmanuelle Le Flem, CMI histoire-géographie, Ac. Versailles - Sabrina Le Locat, professeure de lettres, Collège Albert Camus, Argenteuil - Nicolas Louisot, professeur de SVT, Collège Lou Blazer, Montbéliard - Stéphanie Martel, professeure de français, culture générale et expression, Lycée Évariste Galois, Sartrouville - Julie Nicolazo, professeure d'histoire-géographie, Lycée de la Vallée de Chevreuse, Gif-sur-Yvette - Sabine Orsoni, professeure de biochimie-génie biologique, Lycée de la Vallée de la Chevreuse, - Laurence Pihee, professeure de physique chimie, Collège Emilie du Chatelet, Deuil-la-Barre - Sébastien Planchenault, professeur de mathématiques, Collège Mondetour, Les Ulis - Delphine Séchet, professeure de SVT, Lycée les Essouriau, Les Ulis - Véronique Spencer, professeure de SVT, Lycée Louise Weiss, Achères - Aude Vespa, professeure de svt, Collège Louis Lumière, Marly-le-Roi

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

Références scientifiques

Face à la situation inédite que nous vivons, nous avons à cœur de remplir au mieux nos missions, et d’organiser et d’accompagner les apprentissages de tous les élèves. Nous devons accepter qu’il ne s’agît pas de reproduire à la maison la même chose qu’en classe et que nous sommes dans l’incapacité de faire tout ce que nous aimerions faire. Néanmoins nous pouvons nous tourner vers les connaissances sur le fonctionnement du cerveau et les apprentissages pour choisir des stratégies pédagogiques efficaces avec les contraintes actuelles.Ainsi certaines stratégies sont plus efficaces que d’autres pour aider les élèves 1) à mémoriser, 2) à comprendre, 3) à transférer des connaissances dans de nouvelles situations, 4) à rester attentif, 5) à planifier, 6) à autoréguler leurs apprentissages.Pour chaque situation nous présentons un Do / Don’t avec les pistes à favoriser et celles à éviter, des exemples d’outils pour une mise en œuvre, des témoignages de professeurs et des pistes pour aller plus loin.Dans le contexte actuel, la métacognition et l'autorégulation seront particulièrement importantes. Que l’on ne s’étonne pas de les retrouver de manière récurrente.

BERTHIER J.L., BORST G., DESNOS M., GUILLERAY F. (2018). Les neurosciences cognitives dans la classe, Guide pour expérimenter et adapter ses pratiques pédagogiques. ESF Sciences Humaines.DEHAENE S. (2018). Apprendre ! : Les talents du cerveau, le défi des machines. Odile Jacob.HOUDE O. (2017). Apprendre à résister : Pour l’école, contre la terreur. Le Pommier, coll. « Manifestes ».LACHAUX J.-P. (2016). Les petites bulles de l’attention. Odile Jacob.MASSON S. (2020). Activer ses neurones pour mieux apprendre et enseigner. Odile Jacob.PASQUINELLI E. (2015). Mon cerveau, ce héros, Mythes et réalités. Le Pommier.ROEDIGER H. L., MCDANIEL M.A., BROWN P.C. (2016). Mets-toi ça dans la tête ! Les stratégies d’apprentissage à la lumière des sciences cognitives. Éditions Markus Haller.STORDEUR J. (2014). Comprendre, Apprendre, Mémoriser, Les Neurosciences au service de la pédagogie. De Boeck Éducation.TOSCANI P. (2019). Comprendre le cerveau de son enfant. Hatier.WILLINGHAM D. T. (2010). Pourquoi les enfants n’aiment pas l’école ! La librairie des écoles.

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

Les définitions des termes clés (1/2)

Face à la situation inédite que nous vivons, nous avons à cœur de remplir au mieux nos missions, et d’organiser et d’accompagner les apprentissages de tous les élèves. Nous devons accepter qu’il ne s’agît pas de reproduire à la maison la même chose qu’en classe et que nous sommes dans l’incapacité de faire tout ce que nous aimerions faire. Néanmoins nous pouvons nous tourner vers les connaissances sur le fonctionnement du cerveau et les apprentissages pour choisir des stratégies pédagogiques efficaces avec les contraintes actuelles.Ainsi certaines stratégies sont plus efficaces que d’autres pour aider les élèves 1) à mémoriser, 2) à comprendre, 3) à transférer des connaissances dans de nouvelles situations, 4) à rester attentif, 5) à planifier, 6) à autoréguler leurs apprentissages.Pour chaque situation nous présentons un Do / Don’t avec les pistes à favoriser et celles à éviter, des exemples d’outils pour une mise en œuvre, des témoignages de professeurs et des pistes pour aller plus loin.Dans le contexte actuel, la métacognition et l'autorégulation seront particulièrement importantes. Que l’on ne s’étonne pas de les retrouver de manière récurrente.

La mémoire• La mémoire désigne l’ensemble des systèmes permettant de stocker et de rappeler des informations. On distingue mémoire de travail (mémoire à court terme) et mémoire à long terme. On distingue également mémoire déclarative (épisodique ou sémantique) et mémoire procédurale. • Mémoriser est la fonction mentale qui permet d'encoder, de stocker et de rappeler.• L’encodage est la capacité d’acquérir et de traiter de nouvelles informations en provenance de nos sens : la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le gout.• Le stockage est un processus permettant à une information d’être transférée d’un système de mémoire à court terme à un système de mémoire à long terme.• Le rappel est le processus qui permet à une information d’être extraite de la mémoire et donc de restituer une information préalablement apprise.La compréhensionLa compréhension est l’établissement de liens logiques entre des systèmes d’informations ponctuelles et leur intégration à nos modèles mentaux. Elle sollicite perception, attention, contrôle cognitif, mémoire de travail et mémoires à long terme.Le transfertLe transfert est l’utilisation dans un nouveau contexte des connaissances (sémantiques, procédurales) acquises dans un contexte donné. Aider à ce transfert nécessite entre autres d’expliciter ou de faire expliciter par les apprenants les éléments de structure et ceux de surface des situations d’apprentissage.

Suite

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

Les définitions des termes clés (2/2)

Face à la situation inédite que nous vivons, nous avons à cœur de remplir au mieux nos missions, et d’organiser et d’accompagner les apprentissages de tous les élèves. Nous devons accepter qu’il ne s’agît pas de reproduire à la maison la même chose qu’en classe et que nous sommes dans l’incapacité de faire tout ce que nous aimerions faire. Néanmoins nous pouvons nous tourner vers les connaissances sur le fonctionnement du cerveau et les apprentissages pour choisir des stratégies pédagogiques efficaces avec les contraintes actuelles.Ainsi certaines stratégies sont plus efficaces que d’autres pour aider les élèves 1) à mémoriser, 2) à comprendre, 3) à transférer des connaissances dans de nouvelles situations, 4) à rester attentif, 5) à planifier, 6) à autoréguler leurs apprentissages.Pour chaque situation nous présentons un Do / Don’t avec les pistes à favoriser et celles à éviter, des exemples d’outils pour une mise en œuvre, des témoignages de professeurs et des pistes pour aller plus loin.Dans le contexte actuel, la métacognition et l'autorégulation seront particulièrement importantes. Que l’on ne s’étonne pas de les retrouver de manière récurrente.

L'attentionL’attention est le contrôle volontaire de sa vie mentale par un processus de sélection de certains réseaux de neurones au détriment d’autres permettant à un individu de traiter préférentiellement certaines informations de son environnement.La planificationLa planification est une fonction exécutive de haut niveau reposant sur les trois fonctions exécutives de bases que sont la mémoire de travail, l’inhibition cognitive et la flexibilité cognitive.La planification consiste en une anticipation et une organisation d’actions permettant d’atteindre un objectif dans un temps donné.La métacognition et l'autorégulationLa métacognition concerne les processus cognitifs par lesquels chacun d’entre nous réfléchit sur ses propres processus cognitifs et comment il utilise ses métaconnaissances pour réguler son traitement de l'information et ses comportements. Cette prise de conscience est nécessaire pour autoréguler actions mentales et physiques et donc pour progresser.

Retour

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

Liste des témoignages présentés

Face à la situation inédite que nous vivons, nous avons à cœur de remplir au mieux nos missions, et d’organiser et d’accompagner les apprentissages de tous les élèves. Nous devons accepter qu’il ne s’agît pas de reproduire à la maison la même chose qu’en classe et que nous sommes dans l’incapacité de faire tout ce que nous aimerions faire. Néanmoins nous pouvons nous tourner vers les connaissances sur le fonctionnement du cerveau et les apprentissages pour choisir des stratégies pédagogiques efficaces avec les contraintes actuelles.Ainsi certaines stratégies sont plus efficaces que d’autres pour aider les élèves 1) à mémoriser, 2) à comprendre, 3) à transférer des connaissances dans de nouvelles situations, 4) à rester attentif, 5) à planifier, 6) à autoréguler leurs apprentissages.Pour chaque situation nous présentons un Do / Don’t avec les pistes à favoriser et celles à éviter, des exemples d’outils pour une mise en œuvre, des témoignages de professeurs et des pistes pour aller plus loin.Dans le contexte actuel, la métacognition et l'autorégulation seront particulièrement importantes. Que l’on ne s’étonne pas de les retrouver de manière récurrente.

Aider les élèves à mémoriser :

Retour

L'utilisation de quiz

Les quiz et l'erreur

L'importance des répétitions

Aider les élèves à comprendre :

L'importance du modèle mental

La mobilisation des acquis

Vidéos et métacognition

Aider les élèves à être attentif :

L'importance des feed-backs

L'engagement actif

L'attention favorisée à différentes étapes

Aider les élèves à transférer :

Aider les élèves à planifier :

Aider les élèves à s'autoréguler :

Le transfert de notions

L'importance de la répétition

L'explicitation des attendus

Le plan de travail diciplianire

La hiérarchisation pour la planification

La planification de la semaine

Un temps de métacognition

Le questionnement guidé

La correction active et personnalisée

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

Liste des exemples d'outils

Face à la situation inédite que nous vivons, nous avons à cœur de remplir au mieux nos missions, et d’organiser et d’accompagner les apprentissages de tous les élèves. Nous devons accepter qu’il ne s’agît pas de reproduire à la maison la même chose qu’en classe et que nous sommes dans l’incapacité de faire tout ce que nous aimerions faire. Néanmoins nous pouvons nous tourner vers les connaissances sur le fonctionnement du cerveau et les apprentissages pour choisir des stratégies pédagogiques efficaces avec les contraintes actuelles.Ainsi certaines stratégies sont plus efficaces que d’autres pour aider les élèves 1) à mémoriser, 2) à comprendre, 3) à transférer des connaissances dans de nouvelles situations, 4) à rester attentif, 5) à planifier, 6) à autoréguler leurs apprentissages.Pour chaque situation nous présentons un Do / Don’t avec les pistes à favoriser et celles à éviter, des exemples d’outils pour une mise en œuvre, des témoignages de professeurs et des pistes pour aller plus loin.Dans le contexte actuel, la métacognition et l'autorégulation seront particulièrement importantes. Que l’on ne s’étonne pas de les retrouver de manière récurrente.

Aider les élèves à mémoriser :

Retour

Aider les élèves à transférer :

Aider les élèves à planifier :

Aider les élèves à s'autoréguler :

Pourquoi et comment faire

Une fiche mémo

Un cahier de réactivation

Utiliser Quizlet Live

Pour aider au transfert

Explicitation des attendus

Un plan de travail thématique

Un plan de travail temporel

Aider à construire son plan de travail

Un plan de travail pluridisciplinaire

Les temps de la semaine

Un questionnaire suite à une activité

Apprendre à devenir plus attentif

Un temps de métacognition immédiat

Aider les élèves à comprendre :

Aider les élèves à être attentif :

Un temps de vérification

Des quiz sur Quizinière

La dissertation et le plan

Métacognition et sentiments métacognitifs

Tutoriel : réaliser une vidéo interactive

Un outil d'autoévaluation

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

Présentation du contexte et du projet

Aider les élèves à...

MÉMORISER

Aider les élèves à...

COMPRENDRE

Retour

Aider les élèves à...

PLANIFIER

Aider les élèves à...

ÊTRE ATTENTIF

Aider les élèves à...

TRANSFÉRER

Aider les élèves à...

S'AUTORÉGULER

Stratégies issues des sciences cognitives

Définitions des termes clés

Liste des témoignages

Liste des exemples d'outils

+ Efficace

- Efficace

Proposer des ensembles de questions/réponses en demandant aux élèves de répondre avant de vérifier.Proposer des quiz pour vérifier la mémorisation.Proposer des questions portant sur l’ensemble des thèmes abordés depuis le début de l’année.Inclure dans chaque séance, des reprises de notions des anciens chapitres. Favoriser les feed-back immédiats.Proposer une approche métacognitive pour régulation de la mémorisation.

Niveau 2

Niveau 3

Donner à lire des textes pour les apprendre.Chercher l’exhaustivité dans les couples questions/réponses.Questionner sur des détails.Ne pas proposer de feed-back.Ne jamais revenir sur les chapitres précédents.

EXEMPLES D'OUTILS

TÉMOIGNAGES

POUR ALLER PLUS LOIN

Travailler la mémorisation

Une fiche mémo

L'utilisation de quiz

Les quiz et l'erreur

Conférence de Steeve MASSON

www.sciences-cognitives.fr :

- faire des fiches Mémo

- testing numérique avec Socrative

AIDER LES ÉLÈVES À MÉMORISER

ACCUEIL

Un cahier de réactivation

Utiliser Quizlet Live

L'importance des répétitions

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

Utiliser des outils numériques de testing. Proposer des questions portant sur les essentiels nécessaires pour l’année suivante. Lister les éléments essentiels à faire acquérir par les élèves, délaisser les autres. Demander aux élèves d'écrire tout ce dont ils se souviennent d'un sujet précédent, avec une activité de suivi pour corriger tout ce qui n'allait pas.

Construire un calendrier de reprises.

La mémoire désigne l’ensemble des systèmes permettant de stocker et de rappeler des informations. On distingue mémoire de travail (mémoire à court terme) et mémoire à long terme. On distingue également mémoire déclarative (épisodique ou sémantique) et mémoire procédurale.Mémoriser est la fonction mentale qui permet d'encoder, de stocker et de rappeler.L’encodage est la capacité d’acquérir et de traiter de nouvelles informations en provenance de nos sens: la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le gout.Le stockage est un processus permettant à une information d’être transférée d’un système de mémoire à court terme à un système de mémoire à long terme.Le rappel est le processus qui permet à une information d’être extraire de la mémoire et donc de restituer une information préalablement apprise.

Niveau 2

TÉMOIGNAGES

POUR ALLER PLUS LOIN

L'importance du modèle mental

La mobilisation des acquis

Conférence de Stanislas Dehaene

www.sciences-cognitives.fr :

- les cartes mentales

AIDER LES ÉLÈVES À COMPRENDRE

ACCUEIL

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

Avant de commencer une activité, demander à l’élève de convoquer sa représentation mentale du sujet qui va être abordé.Commencer par un rappel des prérequis.Tester régulièrement les élèves pour vérifier les modèles mentaux qu’ils construisent.Demander aux élèves de réaliser des cartes mentales pour vérifier leur compréhension.Rester vigilant face à la polysémie

Partir du principe que les prérequis sont maitrisés.Ne pas faire convoquer le modèle mental du sujet abordé.Ne pas permettre à l’élève d’exprimer son niveau de compréhension.Demander « Avez-vous compris ? » au lieu de demander « Qu’avez-vous compris ? ».

Vidéos et métacognition

+ Efficace

- Efficace

EXEMPLES D'OUTILS

Un temps de vérification

Des quiz sur Quizinière

Tutoriel : réaliser une vidéo interactive

La dissertation et le plan

S’assurer de la maitrise des prérequis (vocabulaire, concepts). A la fin de l’activité, demander à l’élève de rédiger un texte (plus ou moins court selon les niveaux) sur ce qu’il a compris et organiser un feed-back.

La compréhension est l’établissement de liens logiques entre des systèmes d’informations ponctuelles et leur intégration à nos modèles mentaux. Elle sollicite perception, attention, contrôle cognitif, mémoire de travail et mémoires à long terme.

Niveau 2

EXEMPLES D'OUTILS

TÉMOIGNAGES

POUR ALLER PLUS LOIN

Pour aider au transfert

Explicitation des attendus

Le transfert de notions

L'importance de la répétition

www.sciences-cognitives.fr :

- le cours à 5 temps

- élève tuteur avec barre médiane d’objectifs

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À TRANSFÉRER

ACCUEIL

Expliciter les connaissances déclaratives (quoi ?) et procédurales (comment ?) impliquées et leurs conditions d’utilisation (quand ? pourquoi ?).Illustrer les concepts par plusieurs exemples, pour chaque exemple, les aider à extraire les données de structure.

Ne pas expliciter les connaissances déclaratives et procédurales impliquées et leurs conditions d’utilisationIllustrer un concept par un unique exemple.Centrer les corrections sur les résultats et non sur les procédures et les stratégies.Ne pas proposer aux apprenants d’expliciter leurs stratégies et de les comparer à celles des autres (élèves et/ou professeur).

L'explicitation des attendus

+ Efficace

- Efficace

Proposer des résolutions commentées (les construire ou utiliser des vidéos disponibles sur YouTube et réalisées par d’autres professeurs)Proposer une approche métacognitive en faisant expliciter par l’élève ses stratégies

Le transfert est l’utilisation dans un nouveau contexte des connaissances (sémantiques, procédurales) acquises dans un contexte donné. Aider à ce transfert nécessite entre autres d’expliciter ou de faire expliciter par les apprenants les éléments de structure et ceux de surface des situations d’apprentissage.

Niveau 2

Niveau 3

EXEMPLES D'OUTILS

TÉMOIGNAGES

POUR ALLER PLUS LOIN

Apprendre à devenir plus attentif

L'importance des feed-backs

L'engagement actif

Steeve MASSON : le téléphone

www.sciences-cognitives.fr :

- double modalité de présentation

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À ÊTRE ATTENTIF

ACCUEIL

Proposer une séance de durée adaptée au public (plus courte qu’une séance en classe).Donner du sens à chaque activité et faire comprendre l’intérêt de cette petite brique dans un projet global.Accompagner tout travail en autonomie sur un support de consignes précises : questions, schématisation, récupération, etc.Travailler sur l’analogie de l’équilibre sur une poutre et aider les élèves à identifier les sources de distraction-déséquilibre à la maison et les stratégies soit pour les éviter soit pour se reconcentrer après distraction.

Ne pas prendre en compte les capacités attentionnelles des élèves et proposer des séances trop longues.Proposer des séances trop monotones (ex : lisez le texte p155 et répondez sur votre cahier aux questions de 1 à 15).Ne pas articuler les propositions pédagogiques avec celles des autres membres de l’équipe pédagogique.Ne pas proposer aux élèves d’idées pour se détendre avant de se reconcentrer.Ne pas demander de regarder une vidéo ou lire un texte sans rien demander à faire pendant le visionnage ou la lecture.Parler dans une classe virtuelle sans support visuel.

Steeve MASSON : le bruit

L'attention favorisée à différentes étapes

+ Efficace

- Efficace

Proposer des séances avec des temps différents (par exemple vidéo puis QCM puis rédaction d’un petit texte).Proposer un support personnalisé au public (envoyer un enregistrement audio ou une présentation commentée courte personnalisée).Toujours proposer un support visuel dans une classe virtuelle.

L’attention est le contrôle volontaire de sa vie mentale par un processus de sélection de certains réseaux de neurones au détriment d’autres permettant à un individu de traiter préférentiellement certaines informations de son environnement.

Construire en équipe des plannings par journée avec des pauses attentionnelles.

Niveau 2

EXEMPLES D'OUTILS

TÉMOIGNAGES

POUR ALLER PLUS LOIN

Un plan de travail thématique

Un plan de travail temporel

Le plan de travail disciplinaire

La hiérarchisation pour la planification

Guide sur la planification, de l'université du Québec

Livret de développement de la compétence "Gérer son temps" de l'université de Namur

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À PLANIFIER

La planification est une fonction exécutive de haut niveau reposant sur les trois fonctions exécutives de bases que sont la mémoire de travail, l’inhibition cognitive et la flexibilité cognitive.La planification consiste en une anticipation et une organisation d’actions permettant d’atteindre un objectif dans un temps donné.

ACCUEIL

Informer sur le travail à faire assez en amont (au minimum la veille).Informer sur le travail à rendre assez en amont (au minimum la veille).Proposer des outils pour aider à structurer les journées.

Informer sur le travail à faire au moment où en classe aurait eu lieu le cours.Informer sur un travail à rendre en laissant trop peu de temps.Trop contraindre les plages de rendus de travaux.

Aider à construire son plan de travail

La planification de la semaine

Un plan de travail pluridisciplinaire

+ Efficace

- Efficace

Proposer des programmes de travail sur 1 ou 2 semaines.

Niveau 2

EXEMPLES D'OUTILS

TÉMOIGNAGES

POUR ALLER PLUS LOIN

Les temps de la semaine

Un temps de métacognition immédiat

Un temps de métacognition

Le questionnement guidé

Productions des RPP SVT Versailles

Rapport de référence de l'EEF

Conférence de Joëlle Proust

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À S'AUTORÉGULER

ACCUEIL

Proposer des outils pour aider à se questionner sur ce que l’on veut faire et comment on veut le faire.Après une activité, demander aux élèves ce qu’ils ont appris, ce qu’ils ont trouvé difficile ou facile.Proposer des outils pour aider à savoir si les objectifs sont atteints.Favoriser l’auto-évaluation.Proposer des outils pour aider à structurer les journées.

Penser que l’autorégulation est une compétence naturelle chez les élèves.Ne pas aider les élèves à organiser leur autorégulation et leur métacognition.

La correction active et personnalisée

+ Efficace

- Efficace

Un questionnaire suite à une activité

Métacognition et sentiments métacognitifs

Un outil d'autoévaluation

Proposer des outils pour aider à savoir comment mieux atteindre les objectifs.

La métacognition concerne les processus cognitifs par lesquels chacun d’entre nous réfléchit sur ses propres processus cognitifs et comment il utilise ses métaconnaissances pour réguler son traitement de l'information et ses comportements.Cette prise de conscience est nécessaire pour autoréguler actions mentales et physiques et donc pour progresser.

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À MÉMORISER

La mémoire désigne l’ensemble des systèmes permettant de stocker et de rappeler des informations. On distingue mémoire de travail (mémoire à court terme) et mémoire à long terme. On distingue également mémoire déclarative (épisodique ou sémantique) et mémoire procédurale.Mémoriser est la fonction mentale qui permet d'encoder, de stocker et de rappeler.L’encodage est la capacité d’acquérir et de traiter de nouvelles informations en provenance de nos sens: la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le gout.Le stockage est un processus permettant à une information d’être transférée d’un système de mémoire à court terme à un système de mémoire à long terme.Le rappel est le processus qui permet à une information d’être extraire de la mémoire et donc de restituer une information préalablement apprise.

Retour

Témoignage 1

« La construction de quiz (appelés aussi exerciseurs) peut être chronophage, mais les bénéfices pour les élèves sont très nombreux. Ils leur permettent d’apprendre, de travailler en autonomie sans la présence de l’enseignant. La réponse correcte est toujours présentée en feed-back immédiat et ils peuvent refaire les quizs autant de fois qu'ils le souhaitent. C’est l’utilisation de l'effet testing. Pour une remédiation personnalisée, j’utilise une classe virtuelle hebdomadaire ; cela me permet de reprendre les concepts et de revenir sur les points encore non maitrisés. Les élèves apprécient beaucoup cette façon de fonctionner, ils progressent et sont très demandeurs de tels quizs »

Khadija BENHAMZA, professeure de Biologie et Physiopathologie Humaine en ST2S et Biochimie-Biologie en STL, Lycée René Cassin, Gonesse

A RETENIR : Proposer des questions/réponses fréquentes aux élèves leur permet de mieux retenir les notions abordées. Plusieurs outils en ligne permettent de faire du testing numérique.

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À MÉMORISER

La mémoire désigne l’ensemble des systèmes permettant de stocker et de rappeler des informations. On distingue mémoire de travail (mémoire à court terme) et mémoire à long terme. On distingue également mémoire déclarative (épisodique ou sémantique) et mémoire procédurale.Mémoriser est la fonction mentale qui permet d'encoder, de stocker et de rappeler.L’encodage est la capacité d’acquérir et de traiter de nouvelles informations en provenance de nos sens: la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le gout.Le stockage est un processus permettant à une information d’être transférée d’un système de mémoire à court terme à un système de mémoire à long terme.Le rappel est le processus qui permet à une information d’être extraire de la mémoire et donc de restituer une information préalablement apprise.

Retour

Témoignage 1

« La construction de quiz (appelés aussi exerciseurs) peut être chronophage, mais les bénéfices pour les élèves sont très nombreux. Ils leur permettent d’apprendre, de travailler en autonomie sans la présence de l’enseignant. La réponse correcte est toujours présentée en feed-back immédiat et ils peuvent refaire les quizs autant de fois qu'ils le souhaitent. C’est l’utilisation de l'effet testing. Pour une remédiation personnalisée, j’utilise une classe virtuelle hebdomadaire ; cela me permet de reprendre les concepts et de revenir sur les points encore non maitrisés. Les élèves apprécient beaucoup cette façon de fonctionner, ils progressent et sont très demandeurs de tels quizs »

Khadija BENHAMZA, professeure de Biologie et Physiopathologie Humaine en ST2S et Biochimie-Biologie en STL, Lycée René Cassin, Gonesse

A RETENIR : Proposer des questions/réponses fréquentes aux élèves leur permet de mieux retenir les notions abordées. Plusieurs outils en ligne permettent de faire du testing numérique.

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À MÉMORISER

La mémoire désigne l’ensemble des systèmes permettant de stocker et de rappeler des informations. On distingue mémoire de travail (mémoire à court terme) et mémoire à long terme. On distingue également mémoire déclarative (épisodique ou sémantique) et mémoire procédurale.Mémoriser est la fonction mentale qui permet d'encoder, de stocker et de rappeler.L’encodage est la capacité d’acquérir et de traiter de nouvelles informations en provenance de nos sens: la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le gout.Le stockage est un processus permettant à une information d’être transférée d’un système de mémoire à court terme à un système de mémoire à long terme.Le rappel est le processus qui permet à une information d’être extraire de la mémoire et donc de restituer une information préalablement apprise.

Retour

Témoignage 2

« En articulant un parcours de jeux construits sur LearningApps, le cours et un travail sur la fiche de mémorisation (voir Exemple Une fiche mémo), les élèves travaillent à la fois leur compréhension et leur mémorisation. Ils s’autoévaluent et peuvent recommencer plusieurs fois. L’erreur devient très positive puisqu’elle permet de savoir où concentrer les futurs efforts. Les retours des élèves sont très enthousiastes car ils ont des pistes pour agir quand ils sont bloqués ou ne savent pas et ils prennent conscience de leurs progrès. »

Laurence Pihée, professeure de Physique-Chimie, Collège Emilie du Châtelet, Deuil-la-Barre

A RETENIR : La place de l’erreur est fondamentale dans l’apprentissage, elle permet de se situer et par un travail métacognitif de se corriger pour s’améliorer.

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À MÉMORISER

La mémoire désigne l’ensemble des systèmes permettant de stocker et de rappeler des informations. On distingue mémoire de travail (mémoire à court terme) et mémoire à long terme. On distingue également mémoire déclarative (épisodique ou sémantique) et mémoire procédurale.Mémoriser est la fonction mentale qui permet d'encoder, de stocker et de rappeler.L’encodage est la capacité d’acquérir et de traiter de nouvelles informations en provenance de nos sens: la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le gout.Le stockage est un processus permettant à une information d’être transférée d’un système de mémoire à court terme à un système de mémoire à long terme.Le rappel est le processus qui permet à une information d’être extraire de la mémoire et donc de restituer une information préalablement apprise.

Témoignage 2

Laurence Pihée, professeure de Physique-Chimie, Collège Emilie du Châtelet, Deuil-la-Barre

A RETENIR : La place de l’erreur est fondamentale dans l’apprentissage, elle permet de se situer et par un travail métacognitif de se corriger pour s’améliorer.

Retour

« En articulant un parcours de jeux construits sur LearningApps, le cours et un travail sur la fiche de mémorisation (voir Exemple Une fiche mémo), les élèves travaillent à la fois leur compréhension et leur mémorisation. Ils s’autoévaluent et peuvent recommencer plusieurs fois. L’erreur devient très positive puisqu’elle permet de savoir où concentrer les futurs efforts. Les retours des élèves sont très enthousiastes car ils ont des pistes pour agir quand ils sont bloqués ou ne savent pas et ils prennent conscience de leurs progrès. »

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À MÉMORISER

La mémoire désigne l’ensemble des systèmes permettant de stocker et de rappeler des informations. On distingue mémoire de travail (mémoire à court terme) et mémoire à long terme. On distingue également mémoire déclarative (épisodique ou sémantique) et mémoire procédurale.Mémoriser est la fonction mentale qui permet d'encoder, de stocker et de rappeler.L’encodage est la capacité d’acquérir et de traiter de nouvelles informations en provenance de nos sens: la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le gout.Le stockage est un processus permettant à une information d’être transférée d’un système de mémoire à court terme à un système de mémoire à long terme.Le rappel est le processus qui permet à une information d’être extraire de la mémoire et donc de restituer une information préalablement apprise.

Témoignage 3

«A partir de l’application la Quizinière (Canopé), je crée 100 dépôts possibles pour le même travail pour une classe de 30. Cela permet aux élèves de faire le travail, de voir ce qui est proposé comme éléments de correction puis de déposer une V2 améliorée voire une V3. Ces possibilités sont explicitées aux élèves qui choisissent de s’en emparer ou pas. Le retour est très positif car l’élève voit son taux de réussite augmenter et prend conscience d’apprendre plusieurs fois pour mieux apprendre.» Il est possible de paramétrer dans les outils de l’ENT une fonctionnalité identique. »

Gwénola Fièvre, professeure de lettres, collège Le Roussay, Etréchy

A RETENIR : Proposer aux élèves de refaire leur production en les améliorant pour mieux réussir leur permet de se focaliser vraiment sur les éléments à améliorer, et aide ainsi à leur mémorisation.

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À MÉMORISER

La mémoire désigne l’ensemble des systèmes permettant de stocker et de rappeler des informations. On distingue mémoire de travail (mémoire à court terme) et mémoire à long terme. On distingue également mémoire déclarative (épisodique ou sémantique) et mémoire procédurale.Mémoriser est la fonction mentale qui permet d'encoder, de stocker et de rappeler.L’encodage est la capacité d’acquérir et de traiter de nouvelles informations en provenance de nos sens: la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le gout.Le stockage est un processus permettant à une information d’être transférée d’un système de mémoire à court terme à un système de mémoire à long terme.Le rappel est le processus qui permet à une information d’être extraire de la mémoire et donc de restituer une information préalablement apprise.

Témoignage 3

«A partir de l’application la Quizinière (Canopé), je crée 100 dépôts possibles pour le même travail pour une classe de 30. Cela permet aux élèves de faire le travail, de voir ce qui est proposé comme éléments de correction puis de déposer une V2 améliorée voire une V3. Ces possibilités sont explicitées aux élèves qui choisissent de s’en emparer ou pas. Le retour est très positif car l’élève voit son taux de réussite augmenter et prend conscience d’apprendre plusieurs fois pour mieux apprendre.» Il est possible de paramétrer dans les outils de l’ENT une fonctionnalité identique. »

Gwénola Fièvre, professeure de lettres, collège Le Roussay, Etréchy

A RETENIR : Proposer aux élèves de refaire leur production en les améliorant pour mieux réussir leur permet de se focaliser vraiment sur les éléments à améliorer, et aide ainsi à leur mémorisation.

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À COMPRENDRE

La compréhension est l’établissement de liens logiques entre des systèmes d’informations ponctuelles et leur intégration à nos modèles mentaux. Elle sollicite perception, attention, contrôle cognitif, mémoire de travail et mémoires à long terme.

Témoignage 1

« Pour aider mes élèves à comprendre une nouvelle notion, je la découpe en plusieurs objectifs. Chaque objectif est travaillé au cours de différents temps : temps de présentation, temps d'entrainement, temps d'exercice, temps de vérification, temps de partage et temps pour se tester. Le temps de présentation est lui-même composé d’une activité introductive, d’un cours traditionnel et d’une capsule vidéo. A partir de ces supports, chaque élève doit reformuler ce qu’il retient et comprend sous la forme de son choix (tableau, carte mentale, fiche de mémorisation….). Des tests en ligne avec feed-back immédiat participent également à l’estimation du niveau de compréhension. Les camarades et moi pouvons alors apporter des remédiations adaptées sur nos forums ou lors des classes virtuelles. »

Sébastien Planchenault, professeur de mathématiques au collège Mondétour, Les Ulis

A RETENIR : Pour aborder une notion nouvelle, il faut déconstruire la complexité et vérifier l’élaboration correcte du modèle mental de chaque partie. La reformulation, la transformation, les tests sont autant de techniques de vérification des modèles mentaux.

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À COMPRENDRE

La compréhension est l’établissement de liens logiques entre des systèmes d’informations ponctuelles et leur intégration à nos modèles mentaux. Elle sollicite perception, attention, contrôle cognitif, mémoire de travail et mémoires à long terme.

Témoignage 1

« Pour aider mes élèves à comprendre une nouvelle notion, je la découpe en plusieurs objectifs. Chaque objectif est travaillé au cours de différents temps : temps de présentation, temps d'entrainement, temps d'exercice, temps de vérification, temps de partage et temps pour se tester. Le temps de présentation est lui-même composé d’une activité introductive, d’un cours traditionnel et d’une capsule vidéo. A partir de ces supports, chaque élève doit reformuler ce qu’il reteint et comprend sous la forme de son choix (tableau, carte mentale, fiche de mémorisation….). Des tests en ligne avec feed-back immédiat participent également à l’estimation du niveau de compréhension. Les camarades et moi pouvons alors apporter des remédiations adaptées sur nos forums ou lors des classes virtuelles. »

Sébastien Planchenault, professeur de mathématiques au collège Mondétour, Les Ulis

A RETENIR : Pour aborder une notion nouvelle, il faut déconstruire la complexité et vérifier l’élaboration correcte du modèle mental de chaque partie. La reformulation, la transformation, les tests sont autant de techniques de vérification des modèles mentaux.

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À COMPRENDRE

La compréhension est l’établissement de liens logiques entre des systèmes d’informations ponctuelles et leur intégration à nos modèles mentaux. Elle sollicite perception, attention, contrôle cognitif, mémoire de travail et mémoires à long terme.

Témoignage 2

« J’utilise des outils de l’application la Quizinière ou l’application « exercices et évaluations » sur l’ENT du 91 pour favoriser la remobilisation des acquis avant une séance, la compréhension en cours de séance (par exemple compréhension d’un texte, d’une vidéo) avant d’approfondir puis à la fin de la séance. Je propose ainsi des quiz, des textes à trous et des espaces de rédaction libre. Cette dernière solution demande un travail de retour personnalisé mais permet vraiment de mesurer le niveau de compréhension sur des points essentiels. »

Gwénola Fièvre, professeure de lettres, collège Le Roussay, Etréchy

A RETENIR : Les tests servent à la fois d’outils de mémorisation par questionnement, mais également d’outils de vérification de la compréhension.

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À COMPRENDRE

La compréhension est l’établissement de liens logiques entre des systèmes d’informations ponctuelles et leur intégration à nos modèles mentaux. Elle sollicite perception, attention, contrôle cognitif, mémoire de travail et mémoires à long terme.

Témoignage 2

« J’utilise des outils de l’application la Quizinière ou l’application « exercices et évaluations » sur l’ENT du 91 pour favoriser la remobilisation des acquis avant une séance, la compréhension en cours de séance (par exemple compréhension d’un texte, d’une vidéo) avant d’approfondir puis à la fin de la séance. Je propose ainsi des quiz, des textes à trous et des espaces de rédaction libre. Cette dernière solution demande un travail de retour personnalisé mais permet vraiment de mesurer le niveau de compréhension sur des points essentiels. »

Gwénola Fièvre, professeure de lettres, collège Le Roussay, Etréchy

A RETENIR : Les tests servent à la fois d’outils de mémorisation par questionnement, mais également d’outils de vérification de la compréhension.

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À COMPRENDRE

La compréhension est l’établissement de liens logiques entre des systèmes d’informations ponctuelles et leur intégration à nos modèles mentaux. Elle sollicite perception, attention, contrôle cognitif, mémoire de travail et mémoires à long terme.

Témoignage 3

« Pour aborder une nouvelle notion, j’ai construit pour mes élèves une vidéo courte (7 minutes) et très ciblée. Je leur ai envoyé le lien et nous avions un rendez-vous en classe virtuelle 15 minutes plus tard. Ensemble, nous avons construit alors un tableau de questions/réponses afin de cibler et d’expliciter les essentiels. Les échanges ont permis aux élèves de reformuler et à moi de mesurer leur niveau de compréhension. J’ai été agréablement surprise car tous les élèves ont participé activement. Nous avons clôturé la séance par l’explicitation par les élèves des processus d’apprentissages qu’ils avaient mis en œuvre (petite phase méta !). Ils ont pris conscience que

Sabine Orsoni, professeure Enseignante en biochimie BTS biotechnologies, Lycée de la Vallée de Chevreuse, Gif-sur-Yvette

A RETENIR : Une vidéo à visionner seule est insuffisante. Elle doit être accompagnée d’un travail permettant l’implication des élèves soit pendant, soit juste après.

le fait de se retrouver seul devant leur écran, sur un moment imposé avant un échange planifié, a particulièrement favorisé leur attention. Ils ont aussi déclaré que la vidéo leur avait semblé très claire et accrocheuse (car adaptée exactement à leurs besoins). La durée courte de la vidéo articulée avec les temps mémo leur ont semblé très utiles pour comprendre et mémoriser. Ils ont réalisé aussi l’importance de se poser des questions sur le cours avec un retour immédiat. »

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À COMPRENDRE

La compréhension est l’établissement de liens logiques entre des systèmes d’informations ponctuelles et leur intégration à nos modèles mentaux. Elle sollicite perception, attention, contrôle cognitif, mémoire de travail et mémoires à long terme.

Témoignage 3

« Pour aborder une nouvelle notion, j’ai construit pour mes élèves une vidéo courte (7 minutes) et très ciblée. Je leur ai envoyé le lien et nous avions un rendez-vous en classe virtuelle 15 minutes plus tard. Ensemble, nous avons construit alors un tableau de questions/réponses afin de cibler et d’expliciter les essentiels. Les échanges ont permis aux élèves de reformuler et à moi de mesurer leur niveau de compréhension. J’ai été agréablement surprise car tous les élèves ont participé activement. Nous avons clôturé la séance par l’explicitation par les élèves des processus d’apprentissages qu’ils avaient mis en œuvre (petite phase méta !). Ils ont pris conscience que

Sabine Orsoni, professeure Enseignante en biochimie BTS biotechnologies, Lycée de la Vallée de Chevreuse, Gif-sur-Yvette

A RETENIR : Une vidéo à visionner seule est insuffisante. Elle doit être accompagnée d’un travail permettant l’implication des élèves soit pendant, soit juste après.

le fait de se retrouver seul devant leur écran, sur un moment imposé avant un échange planifié, a particulièrement favorisé leur attention. Ils ont aussi déclaré que la vidéo leur avait semblé très claire et accrocheuse (car adaptée exactement à leurs besoins). La durée courte de la vidéo articulée avec les temps mémo leur ont semblé très utiles pour comprendre et mémoriser. Ils ont réalisé aussi l’importance de se poser des questions sur le cours avec un retour immédiat. »

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À ÊTRE ATTENTIF

L’attention est le contrôle volontaire de sa vie mentale par un processus de sélection de certains réseaux de neurones au détriment d’autres permettant à un individu de traiter préférentiellement certaines informations de son environnement.

Témoignage 1

« J’ai choisi de faire travailler mes élèves sur des parcours Eléa tout en étant connectés à une classe virtuelle. Ainsi je peux avoir de nombreuses informations en direct : qui est connecté, qui rencontre des difficultés dans les activités, qui avance plus ou moins vite. Ces informations permettent de remédier aux difficultés de compréhension en temps réel. Je peux corriger beaucoup plus de traces écrites courtes. Ces différents feed-backs immédiats empêchent les élèves de se démotiver. J’ai vraiment constaté un engagement très important des élèves. Cette stratégie permet ainsi de garder les élèves cognitivement actifs et attentifs ! »

Delphine Séchet, professeure de SVT, Lycée l’Essouriau, Les Ulis

A RETENIR : Faire s’impliquer les élèves et leur donner un feed-back immédiat tout au long d’une activité à distance permet aux élèves de rester mobilisés et attentifs. Il existe divers outils pour réaliser ce type de feed-back.

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À ÊTRE ATTENTIF

L’attention est le contrôle volontaire de sa vie mentale par un processus de sélection de certains réseaux de neurones au détriment d’autres permettant à un individu de traiter préférentiellement certaines informations de son environnement.

Témoignage 1

« J’ai choisi de faire travailler mes élèves sur des parcours Eléa tout en étant connectés à une classe virtuelle. Ainsi je peux avoir de nombreuses informations en direct : qui est connecté, qui rencontre des difficultés dans les activités, qui avance plus ou moins vite. Ces informations permettent de remédier aux difficultés de compréhension en temps réel. Je peux corriger beaucoup plus de traces écrites courtes. Ces différents feed-backs immédiats empêchent les élèves de se démotiver. J’ai vraiment constaté un engagement très important des élèves. Cette stratégie permet ainsi de garder les élèves cognitivement actifs et attentifs ! »

Delphine Séchet, professeure de SVT, Lycée l’Essouriau, Les Ulis

A RETENIR : Faire s’impliquer les élèves et leur donner un feed-back immédiat tout au long d’une activité à distance permet aux élèves de rester mobilisés et attentifs. Il existe divers outils pour réaliser ce type de feed-back.

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À ÊTRE ATTENTIF

L’attention est le contrôle volontaire de sa vie mentale par un processus de sélection de certains réseaux de neurones au détriment d’autres permettant à un individu de traiter préférentiellement certaines informations de son environnement.

Témoignage 2

« L'utilisation de classe virtuelle est une expérience nouvelle qui me permet d'interroger plus précisément la manière dont le numérique peut favoriser la concentration des élèves. J'ai noté en effet, au fil des cours, que les élèves prenaient progressivement goût à annoter un document partagé ou illustrer voire étayer mon propos par une recherche rapide, partagée avec le reste de la classe. Il pouvait s'agir de définition lexicale, d'explicitation textuelle, de précision géographique ou historique, ou encore de référence culturelle. Ces interventions sur le forum de classe se sont développées sans avoir fait l'objet d'une demande explicite de ma part et sont venues spontanément améliorer ou corriger les modèles internes que les élèves se construisaient pour entrer dans une démarche de compréhension. Cette modalité de travail renforce donc l'autonomie de l'élève à vérifier par lui-même ses

Daphné Jacamon, professeure de lettre, Lycée Louis Jouvet, Taverny

A RETENIR : Les dispositifs qui favorisent l’engagement actif des élèves, au sens cognitif, facilitent leurs apprentissages. L’utilisation du numérique pour annoter/modifier/illustrer tout document très facilement encourage et soutient fortement cet engagement.

connaissances, surtout si celles-ci constituent les pré-requis d'une démarche de compréhension. De l'aveu même des élèves, la démarche est ludique et relève d'une pédagogie différenciée car chacun décide quel pré-requis il lui faut vérifier. »

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À ÊTRE ATTENTIF

L’attention est le contrôle volontaire de sa vie mentale par un processus de sélection de certains réseaux de neurones au détriment d’autres permettant à un individu de traiter préférentiellement certaines informations de son environnement.

Témoignage 2

« L'utilisation de classe virtuelle est une expérience nouvelle qui me permet d'interroger plus précisément la manière dont le numérique peut favoriser la concentration des élèves. J'ai noté en effet, au fil des cours, que les élèves prenaient progressivement goût à annoter un document partagé ou illustrer voire étayer mon propos par une recherche rapide, partagée avec le reste de la classe. Il pouvait s'agir de définition lexicale, d'explicitation textuelle, de précision géographique ou historique, ou encore de référence culturelle. Ces interventions sur le forum de classe se sont développées sans avoir fait l'objet d'une demande explicite de ma part et sont venues spontanément améliorer ou corriger les modèles internes que les élèves se construisaient pour entrer dans une démarche de compréhension. Cette modalité de travail renforce donc l'autonomie de l'élève à vérifier par lui-même ses

Daphné Jacamon, professeure de lettre, Lycée Louis Jouvet, Taverny

A RETENIR : Les dispositifs qui favorisent l’engagement actif des élèves, au sens cognitif, facilitent leurs apprentissages. L’utilisation du numérique pour annoter/modifier/illustrer tout document très facilement encourage et soutient fortement cet engagement.

connaissances, surtout si celles-ci constituent les pré-requis d'une démarche de compréhension. De l'aveu même des élèves, la démarche est ludique et relève d'une pédagogie différenciée car chacun décide quel pré-requis il lui faut vérifier. »

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À ÊTRE ATTENTIF

L’attention est le contrôle volontaire de sa vie mentale par un processus de sélection de certains réseaux de neurones au détriment d’autres permettant à un individu de traiter préférentiellement certaines informations de son environnement.

Témoignage 3

« Pour maintenir l’attention des élèves, j’articule des tâches bien cernées, des consignes le plus explicites possibles (le retour des élèves est sur ce point très important), un planning expliquant la démarche, des outils d’étayage et d’auto-évaluation. Lors d’un travail sur les agents pathogènes et les maladies vectorielles, j’ai ainsi proposé aux élèves les éléments suivants : une consigne globale accompagnée d’une fiche méthode fournissant un canevas de réalisation aidant pour les élèves distraits, une grille d’auto-évaluation du travail avec des critères explicites (permettant de centrer son attention sur les éléments clés), un calendrier de travail leur détaillant les différentes phases d’entraînement (le même travail étant réalisé d’abord de manière guidée puis progressivement de manière autonome) et des QCM sur l’ENT pour les engager activement et soutenir leur concentration. »

Véronique Spencer, professeur de SVT, lycée Louise Weiss, Achères.

A RETENIR : Tout travail mené en autonomie doit être accompagné de consignes précises et d’outils permettant aux élèves de ramener leur attention sur l’objet du travail. Une consigne trop large et/ou l’absence d’instructions détaillées pas à pas rend difficile la reconcentration une fois distrait.

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À ÊTRE ATTENTIF

L’attention est le contrôle volontaire de sa vie mentale par un processus de sélection de certains réseaux de neurones au détriment d’autres permettant à un individu de traiter préférentiellement certaines informations de son environnement.

Témoignage 3

Retour

« Pour maintenir l’attention des élèves, j’articule des tâches bien cernées, des consignes le plus explicites possibles (le retour des élèves est sur ce point très important), un planning expliquant la démarche, des outils d’étayage et d’auto-évaluation. Lors d’un travail sur les agents pathogènes et les maladies vectorielles, j’ai ainsi proposé aux élèves les éléments suivants : une consigne globale accompagnée d’une fiche méthode fournissant un canevas de réalisation aidant pour les élèves distraits, une grille d’auto-évaluation du travail avec des critères explicites (permettant de centrer son attention sur les éléments clés), un calendrier de travail leur détaillant les différentes phases d’entraînement (le même travail étant réalisé d’abord de manière guidée puis progressivement de manière autonome) et des QCM sur l’ENT pour les engager activement et soutenir leur concentration. »

Véronique Spencer, professeur de SVT, lycée Louise Weiss, Achères.

A RETENIR : Tout travail mené en autonomie doit être accompagné de consignes précises et d’outils permettant aux élèves de ramener leur attention sur l’objet du travail. Une consigne trop large et/ou l’absence d’instructions détaillées pas à pas rendent difficiles la reconcentration une fois distrait.

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À TRANSFÉRER

Le transfert est l’utilisation dans un nouveau contexte des connaissances (sémantiques, procédurales) acquises dans un contexte donné. Aider à ce transfert nécessite entre autres d’expliciter ou de faire expliciter par les apprenants les éléments de structure et ceux de surface des situations d’apprentissage.

Témoignage 1

« La mémorisation préalable des savoirs et savoir-faire est une condition nécessaire pour qu’un transfert soit possible. En dehors de cette première exigence, il est important de varier les exemples afin que les élèves soient capables de percevoir les éléments de structure de la notion étudiée, qui sont toujours les mêmes quels que soient les éléments de surface qui eux dépendent de l’exemple choisi. J’utilise avec les élèves un document qui identifie précisément : les éléments de structure (communs à toutes situations), les conditions d’utilisation avec des contre-exemples et surtout les différents exemples rencontrés. Chaque exemple est listé avec les éléments de surface spécifiques et surtout les éléments de structure génériques. Enfin, chaque cas étudié est suivi de questions de type : Pourquoi avez-vous mobilisé cette notion ? Quels sont les éléments de la situation et ceux de vos connaissances qui vous ont aidé à traiter l’exemple ? »

Frédéric Guilleray, professeur de SVT, Lycée Louis Jouvet, Taverny

A RETENIR : Pour aider à transférer, il est important de multiplier les exemples et aider les élèves à identifier les éléments de structure cachés sous les éléments de surface liés à chaque cas. Tout outil accompagnant cette identification et sa mémorisation facilite le transfert.

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À TRANSFÉRER

Le transfert est l’utilisation dans un nouveau contexte des connaissances (sémantiques, procédurales) acquises dans un contexte donné. Aider à ce transfert nécessite entre autres d’expliciter ou de faire expliciter par les apprenants les éléments de structure et ceux de surface des situations d’apprentissage.

Témoignage 1

A RETENIR : Pour aider à transférer, il est important de multiplier les exemples et aider les élèves à identifier les éléments de structure cachés sous les éléments de surface liés à chaque cas. Tout outil accompagnant cette identification et sa mémorisation facilite le transfert.

Retour

« La mémorisation préalable des savoirs et savoir-faire est une condition nécessaire pour qu’un transfert soit possible. En dehors de cette première exigence, il est important de varier les exemples afin que les élèves soient capables de percevoir les éléments de structure de la notion étudiée, qui sont toujours les mêmes quels que soient les éléments de surface qui eux dépendent de l’exemple choisi. J’utilise avec les élèves un document qui identifie précisément : les éléments de structure (communs à toutes situations), les conditions d’utilisation avec des contre-exemples et surtout les différents exemples rencontrés. Chaque exemple est listé avec les éléments de surface spécifiques et surtout les éléments de structure génériques. Enfin, chaque cas étudié est suivi de questions de type : Pourquoi avez-vous mobilisé cette notion ? Quels sont les éléments de la situation et ceux de vos connaissances qui vous ont aidé à traiter l’exemple ? »

Frédéric Guilleray, professeur de SVT, Lycée Louis Jouvet, Taverny

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À TRANSFÉRER

Le transfert est l’utilisation dans un nouveau contexte des connaissances (sémantiques, procédurales) acquises dans un contexte donné. Aider à ce transfert nécessite entre autres d’expliciter ou de faire expliciter par les apprenants les éléments de structure et ceux de surface des situations d’apprentissage.

Témoignage 2

« Pendant cette période d’enseignement à distance, les élèves ont plus que jamais besoin d’être accompagnés et de prendre confiance en eux. Les fiches explicitant les attendus pour une compétence permettent à chaque élève d’identifier précisément ce qu’il a à faire et de se positionner en termes d’acquisition. Durant le confinement, j’ai enrichi ces fiches de vidéos explicatives ainsi que d’exercices ressources que nous avons corrigés lors de classes virtuelles et que j’ai ensuite déposés dans leur cahier numérique.»

Aline Brun, professeure de mathématiques, Collège La Nacelle, Corbeil-Essonnes.

A RETENIR : Les fiches d’explicitation des attendus aident les élèves à comprendre ce que l’on attend d’eux quel que soit le contexte d’utilisation d’une notion. Elles sont également utiles pour évaluer leurs progressions et réguler leurs actions.

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À TRANSFÉRER

Le transfert est l’utilisation dans un nouveau contexte des connaissances (sémantiques, procédurales) acquises dans un contexte donné. Aider à ce transfert nécessite entre autres d’expliciter ou de faire expliciter par les apprenants les éléments de structure et ceux de surface des situations d’apprentissage.

Témoignage 2

« Pendant cette période d’enseignement à distance, les élèves ont plus que jamais besoin d’être accompagnés et de prendre confiance en eux. Les fiches explicitant les attendus pour une compétence permettent à chaque élève d’identifier précisément ce qu’il a à faire et de se positionner en termes d’acquisition. Durant le confinement, j’ai enrichi ces fiches de vidéos explicatives ainsi que d’exercices ressources que nous avons corrigés lors de classes virtuelles et que j’ai ensuite déposés dans leur cahier numérique.»

Aline Brun, professeure de mathématiques, Collège La Nacelle, Corbeil-Essonnes.

A RETENIR : Les fiches d’explicitation des attendus aident les élèves à comprendre ce que l’on attend d’eux quel que soit le contexte d’utilisation d’une notion. Elles sont également utiles pour évaluer leurs progressions et réguler leurs actions.

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À TRANSFÉRER

Le transfert est l’utilisation dans un nouveau contexte des connaissances (sémantiques, procédurales) acquises dans un contexte donné. Aider à ce transfert nécessite entre autres d’expliciter ou de faire expliciter par les apprenants les éléments de structure et ceux de surface des situations d’apprentissage.

Témoignage 3

« Pour aider les élèves à transférer des éléments procéduraux, nous utilisons des fiches de méthode dont l’objet est d’expliciter les attendus et de mettre en avant les éléments transférables. Utilisées dans l'année de manière espacée et répétée, les fiches de méthode permettent d’automatiser les procédures et de pouvoir ainsi réserver la mémoire de travail à la compréhension et au prélèvement d’informations. Un travail d’autoévaluation et d’identification des points à améliorer et l’utilisation des outils en fonction des besoins permet une différenciation selon le niveau d’appropriation par les élèves. Dans le contexte actuel d'enseignement à distance, les fiches de méthode que nous avions l’habitude d’utiliser en classe sont des éléments rassurants et qui viennent étayer l’autonomie des élèves. »

Sabine Girod et Julie Nicolazo, professeures d’Histoire-Géographie, Lycée de la Vallée de Chevreuse, Gif-sur-Yvette

A RETENIR : Pour pouvoir transférer un savoir ou un savoir-faire, il faut en disposer en mémoire et l’activer consciemment. Tous les dispositifs qui favorisent cette approche, associés à un travail métacognitif, favorisent le transfert.

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À TRANSFÉRER

Le transfert est l’utilisation dans un nouveau contexte des connaissances (sémantiques, procédurales) acquises dans un contexte donné. Aider à ce transfert nécessite entre autres d’expliciter ou de faire expliciter par les apprenants les éléments de structure et ceux de surface des situations d’apprentissage.

Témoignage 3

« Pour aider les élèves à transférer des éléments procéduraux, nous utilisons des fiches de méthode dont l’objet est d’expliciter les attendus et de mettre en avant les éléments transférables. Utilisées dans l'année de manière espacée et répétée, les fiches de méthode permettent d’automatiser les procédures et de pouvoir ainsi réserver la mémoire de travail à la compréhension et au prélèvement d’informations. Un travail d’autoévaluation et d’identification des points à améliorer et l’utilisation des outils en fonction des besoins permet une différenciation selon le niveau d’appropriation par les élèves. Dans le contexte actuel d'enseignement à distance, les fiches de méthode que nous avions l’habitude d’utiliser en classe sont des éléments rassurants et qui viennent étayer l’autonomie des élèves. »

Sabine Girod et Julie Nicolazo, professeures d’Histoire-Géographie, Lycée de la Vallée de Chevreuse, Gif-sur-Yvette

A RETENIR : Pour pouvoir transférer un savoir ou un savoir-faire, il faut en disposer en mémoire et l’activer consciemment. Tous les dispositifs qui favorisent cette approche, associés à un travail métacognitif, favorisent le transfert.

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À PLANIFIER

La planification est une fonction exécutive de haut niveau reposant sur les trois fonctions exécutives de bases que sont la mémoire de travail, l’inhibition cognitive et la flexibilité cognitive.La planification consiste en une anticipation et une organisation d’actions permettant d’atteindre un objectif dans un temps donné.

Témoignage 1

« Dès les premiers jours du confinement, rassurer les élèves pour qui la période peut être stressante a été primordial pour moi. J’ai pris le temps de réfléchir à la manière d’aider mes élèves en leur proposant de planifier ce qu’ils avaient à faire, en les guidant à travailler dans la durée sans les épuiser. Je leur ai en particulier proposé un plan de travail. C’est un outil explicite qui présente les temps de travail, les supports, les échéances. Bien sûr c’est un outil qui doit aider sans que les dates soient à respecter stricto sensu, face à la situation extraordinaire vécue par tous ! Pour une bonne appropriation par tous, j’ai présenté cet outil lors de la première classe virtuelle. Les élèves ont été tout de suite à l'aise avec l'outil. Les retours de leur part furent très positifs.»

Khadija BENHAMZA, professeure de Biologie et Physiopathologie Humaine en ST2S et Biochimie-Biologie en STL, Lycée René Cassin, Gonesse

A RETENIR : L’utilisation d’un plan de travail aide les élèves à planifier, mais également à mieux appréhender l’ensemble de la séquence et du travail à faire.

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À PLANIFIER

La planification est une fonction exécutive de haut niveau reposant sur les trois fonctions exécutives de bases que sont la mémoire de travail, l’inhibition cognitive et la flexibilité cognitive.La planification consiste en une anticipation et une organisation d’actions permettant d’atteindre un objectif dans un temps donné.

Témoignage 1

« Dès les premiers jours du confinement, rassurer les élèves pour qui la période peut être stressante a été primordial pour moi. J’ai pris le temps de réfléchir à la manière d’aider mes élèves en leur proposant de planifier ce qu’ils avaient à faire, en les guidant à travailler dans la durée sans les épuiser. Je leur ai en particulier proposé un plan de travail. C’est un outil explicite qui présente les temps de travail, les supports, les échéances. Bien sûr c’est un outil qui doit aider sans que les dates soient à respecter stricto sensu, face à la situation extraordinaire vécue par tous ! Pour une bonne appropriation par tous, j’ai présenté cet outil lors de la première classe virtuelle. Les élèves ont été tout de suite à l'aise avec l'outil. Les retours de leur part furent très positifs.»

Khadija BENHAMZA, professeure de Biologie et Physiopathologie Humaine en ST2S et Biochimie-Biologie en STL, Lycée René Cassin, Gonesse

A RETENIR : L’utilisation d’un plan de travail aide les élèves à planifier, mais également à mieux appréhender l’ensemble de la séquence et du travail à faire.

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À PLANIFIER

La planification est une fonction exécutive de haut niveau reposant sur les trois fonctions exécutives de bases que sont la mémoire de travail, l’inhibition cognitive et la flexibilité cognitive.La planification consiste en une anticipation et une organisation d’actions permettant d’atteindre un objectif dans un temps donné.

Témoignage 2

« Dès le début du confinement, il est apparu que de nombreux élèves avaient du mal à s’organiser et se sentaient un peu perdus seuls face à l’outil numérique. J’ai donc intégré des rituels centrés sur la planification du travail de la journée et de la semaine. Le premier quart d’heure de la semaine est consacré à la lecture du planning de la semaine, sur la mise en avant des dates de remise des projets. Les devoirs devant être rendus dans peu de temps sont en jaune, ceux sur un temps plus long en rose. Ceux pour lesquels la date de rendu est passée sont en vert. Cela permet aux élèves de commencer par identifier si certains travaux n’ont pas été rendus, ils ont alors évidemment la possibilité de le faire. A chaque cours, les élèves doivent indiquer s’ils ont pris de l’avance, sont dans les temps ou ont pris du retard dans leur travail. Les élèves apprécient beaucoup ces rituels qui les aident à planifier leur travail. »

Sandrine Bryon, professeure de français, Collège La Nacelle, Corbeil-Essonnes

A RETENIR : Rendre visible l'urgence des travaux à faire/rendre (ici vert/jaune/rose) accompagne les élèves dans l'acquisition de la hiérarchisation des priorités, capacité clé pour planifier.

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À PLANIFIER

La planification est une fonction exécutive de haut niveau reposant sur les trois fonctions exécutives de bases que sont la mémoire de travail, l’inhibition cognitive et la flexibilité cognitive.La planification consiste en une anticipation et une organisation d’actions permettant d’atteindre un objectif dans un temps donné.

Témoignage 2

A RETENIR : rendre visible l'urgence des travaux à faire/rendre (ici vert/jaune/rose) accompagne les élèves dans l'acquisition de la hiérarchisation des priorités, capacité clé pour planifier.

Retour

« Dès le début du confinement, il est apparu que de nombreux élèves avaient du mal à s’organiser et se sentaient un peu perdus seuls face à l’outil numérique. J’ai donc intégré des rituels centrés sur la planification du travail de la journée et de la semaine. Le premier quart d’heure de la semaine est consacré à la lecture du planning de la semaine, sur la mise en avant des dates de remise des projets. Les devoirs devant être rendus dans peu de temps sont en jaune, ceux sur un temps plus long en rose. Ceux pour lesquels la date de rendu est passée sont en vert. Cela permet aux élèves de commencer par identifier si certains travaux n’ont pas été rendus, ils ont alors évidemment la possibilité de le faire. A chaque cours, les élèves doivent indiquer s’ils ont pris de l’avance, sont dans les temps ou ont pris du retard dans leur travail. Les élèves apprécient beaucoup ces rituels qui les aident à planifier leur travail. »

Sandrine Bryon, professeure de français, Collège La Nacelle, Corbeil-Essonnes

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À PLANIFIER

La planification est une fonction exécutive de haut niveau reposant sur les trois fonctions exécutives de bases que sont la mémoire de travail, l’inhibition cognitive et la flexibilité cognitive.La planification consiste en une anticipation et une organisation d’actions permettant d’atteindre un objectif dans un temps donné.

Témoignage 3

« Dans le cadre de ma mission de professeur principal, j’ai souhaité aider mes élèves de sixième à organiser et planifier le travail. Régulièrement, nous faisons le point sur le travail à faire, les endroits numériques où se trouvent les consignes, les ressources, les activités. Je leur ai également proposé d’échanger sur leurs organisations pour travailler à la maison et de s’appuyer sur les stratégies efficaces dont nous avions parlé depuis le début de l’année ou utilisées par certains d’entre eux. Parallèlement, les échanges avec les parents délégués et l’équipe pédagogique m’ont permis d’ajuster les besoins des élèves. Enfin, j’ai construit un emploi du temps pré-rempli avec les classes virtuelles

Anne-Sophie Jacquot, professeure d'EPS, Collège Pasteur, Neuilly-sur-Seine

A RETENIR : Le travail à distance est souvent déconnecté de toute prise de notes. La mémoire de travail ne permettant pas de tenir trop d’informations en même temps, tous les dispositifs qui visent à accompagner les élèves dans l’organisation, la gestion des « espaces virtuels », le maintien des objectifs et les stratégies à mettre en œuvre sont une aide précieuse pour eux.

Retour

les liens de connexion) à compléter par l’élève chaque semaine pour planifier sa semaine de travail (voir ce document). Les élèves qui le souhaitent transmettent le leur et nous vérifions ensemble qu’il est complet et adapté à leurs besoins. »

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À PLANIFIER

La planification est une fonction exécutive de haut niveau reposant sur les trois fonctions exécutives de bases que sont la mémoire de travail, l’inhibition cognitive et la flexibilité cognitive.La planification consiste en une anticipation et une organisation d’actions permettant d’atteindre un objectif dans un temps donné.

Témoignage 3

Anne-Sophie Jacquot, professeure d'EPS, Collège Pasteur, Neuilly-sur-Seine

A RETENIR : Le travail à distance est souvent déconnecté de toute prise de notes. La mémoire de travail ne permettant pas de tenir trop d’informations en même temps, tous les dispositifs qui visent à accompagner les élèves dans l’organisation, la gestion des « espaces virtuels », le maintien des objectifs et les stratégies à mettre en œuvre sont une aide précieuse pour eux.

Retour

« Dans le cadre de ma mission de professeur principal, j’ai souhaité aider mes élèves de sixième à organiser et planifier le travail. Régulièrement, nous faisons le point sur le travail à faire, les endroits numériques où se trouvent les consignes, les ressources, les activités. Je leur ai également proposé d’échanger sur leurs organisations pour travailler à la maison et de s’appuyer sur les stratégies efficaces dont nous avions parlé depuis le début de l’année ou utilisées par certains d’entre eux. Parallèlement, les échanges avec les parents délégués et l’équipe pédagogique m’ont permis d’ajuster les besoins des élèves. Enfin, j’ai construit un emploi du temps pré-rempli avec les classes virtuelles

les liens de connexion) à compléter par l’élève chaque semaine pour planifier sa semaine de travail (voir ce document). Les élèves qui le souhaitent transmettent le leur et nous vérifions ensemble qu’il est complet et adapté à leurs besoins. »

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À S'AUTORÉGULER

La métacognition concerne les processus cognitifs par lesquels chacun d’entre nous réfléchit sur ses propres processus cognitifs et comment il utilise ses métaconnaissances pour réguler son traitement de l'information et ses comportements.Cette prise de conscience est nécessaire pour autoréguler actions mentales et physiques et donc pour progresser.

Témoignage 1

« A la fin de chaque heure de classe virtuelle, nous prenons un temps durant lequel les élèves remplissent un tableau pour se positionner (voir Exemple Un temps de métacognition immédiat) : ont-ils réussi les exercices ? Peuvent-ils verbaliser le sujet qui a été étudié ? Quel a été leur niveau de compréhension de la séance ? Qu’ont-ils ressenti au cours de la séance ? Ils doivent enfin réfléchir à ce qu’ils auraient à retravailler. Puis un élève raconte ce qu’il a mis dans sa fiche et les autres commentent ou complètent en fonction de ses réponses. L’élève est volontaire ou désigné cela dépend des séances. »

Aline Brun, professeure de mathématiques, Collège La Nacelle, Corbeil-Essonnes

A RETENIR : Inclure des temps méta en classe est très efficace pour accompagner les élèves dans le développement de leur compétence métacognitive. Cependant, il faut accepter de faire moins (de cours) pour faire mieux (l’apprentissage).

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À S'AUTORÉGULER

La métacognition concerne les processus cognitifs par lesquels chacun d’entre nous réfléchit sur ses propres processus cognitifs et comment il utilise ses métaconnaissances pour réguler son traitement de l'information et ses comportements.Cette prise de conscience est nécessaire pour autoréguler actions mentales et physiques et donc pour progresser.

Témoignage 1

Aline Brun, professeure de mathématiques, Collège La Nacelle, Corbeil-Essonnes

A RETENIR : Inclure des temps méta en classe est très efficace pour accompagner les élèves dans le développement de leur compétence métacognitive. Cependant, il faut accepter de faire moins (de cours) pour faire mieux (l’apprentissage).

Retour

« A la fin de chaque heure de classe virtuelle, nous prenons un temps durant lequel les élèves remplissent un tableau pour se positionner (voir Exemple Un temps de métacognition immédiat) : ont-ils réussi les exercices ? Peuvent-ils verbaliser le sujet qui a été étudié ? Quel a été leur niveau de compréhension de la séance ? Qu’ont-ils ressenti au cours de la séance ? Ils doivent enfin réfléchir à ce qu’ils auraient à retravailler. Puis un élève raconte ce qu’il a mis dans sa fiche et les autres commentent ou complètent en fonction de ses réponses. L’élève est volontaire ou désigné cela dépend des séances. »

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À S'AUTORÉGULER

La métacognition concerne les processus cognitifs par lesquels chacun d’entre nous réfléchit sur ses propres processus cognitifs et comment il utilise ses métaconnaissances pour réguler son traitement de l'information et ses comportements.Cette prise de conscience est nécessaire pour autoréguler actions mentales et physiques et donc pour progresser.

Témoignage 2

« Suite à une activité (voir Exemple Un questionnaire suite à une activité), nous avons proposé à nos élèves de 2nde une correction associée à un questionnaire d’autoévaluation et d’analyse réflexive via un sondage Pronote. Grâce au retour, nous avons pu identifier des difficultés liées à l’argumentation. Nous avons donc conçu une nouvelle activité centrée sur cette compétence. Dans le contexte actuel d'enseignement à distance, cette correction dynamique a permis à chaque élève d’être engagé face à la correction et de mieux cerner ses difficultés. Les élèves ont particulièrement apprécié l'autonomie qui leur a été laissée ainsi que la confiance que nous leur avons témoignée. Ils ont également apprécié qu'un prolongement sous forme de remédiation soit donné à ces travaux. »

Sabine Girod et Julie Nicolazo, professeures d’Histoire-Géographie, Lycée de la Vallée de Chevreuse, Gif-sur-Yvette

A RETENIR : Une des façons de favoriser la compétence métacognitive des élèves est de leur proposer un questionnaire guidé leur permettant de se positionner lors des corrections. Ce questionnaire peut être automatisé sur un outil numérique, favorisant pour l’enseignant la récolte des informations pour mettre en place des éléments de remédiation.

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À S'AUTORÉGULER

La métacognition concerne les processus cognitifs par lesquels chacun d’entre nous réfléchit sur ses propres processus cognitifs et comment il utilise ses métaconnaissances pour réguler son traitement de l'information et ses comportements.Cette prise de conscience est nécessaire pour autoréguler actions mentales et physiques et donc pour progresser.

Témoignage 2

Sabine Girod et Julie Nicolazo, professeures d’Histoire-Géographie, Lycée de la Vallée de Chevreuse, Gif-sur-Yvette

A RETENIR : Une des façons de favoriser la compétence métacognitive des élèves est de leur proposer un questionnaire guidé leur permettant de se positionner lors des corrections. Ce questionnaire peut être automatisé sur un outil numérique, favorisant pour l’enseignant la récolte des informations pour mettre en place des éléments de remédiation.

Retour

« Suite à une activité (voir Exemple Un questionnaire suite à une activité), nous avons proposé à nos élèves de 2nde une correction associée à un questionnaire d’autoévaluation et d’analyse réflexive via un sondage Pronote. Grâce au retour, nous avons pu identifier des difficultés liées à l’argumentation. Nous avons donc conçu une nouvelle activité centrée sur cette compétence. Dans le contexte actuel d'enseignement à distance, cette correction dynamique a permis à chaque élève d’être engagé face à la correction et de mieux cerner ses difficultés. Les élèves ont particulièrement apprécié l'autonomie qui leur a été laissée ainsi que la confiance que nous leur avons témoignée. Ils ont également apprécié qu'un prolongement sous forme de remédiation soit donné à ces travaux. »

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À S'AUTORÉGULER

La métacognition concerne les processus cognitifs par lesquels chacun d’entre nous réfléchit sur ses propres processus cognitifs et comment il utilise ses métaconnaissances pour réguler son traitement de l'information et ses comportements.Cette prise de conscience est nécessaire pour autoréguler actions mentales et physiques et donc pour progresser.

Témoignage 3

« Les élèves sont souvent très engagés dans les activités mais souvent peu dans les corrections. Or se rendre compte de ses erreurs est une nécessité pour progresser. Pendant cette période d’enseignement à distance, je propose aux élèves de faire des devoirs manuscrits (pour limiter les temps de connexion) et de m’envoyer une photo de leur travail via Pronote. Pour chaque copie, je réalise un commentaire personnalisé oral et enregistré à l’aide d’un logiciel de capture d’écran. Le curseur de la souris me permet de montrer, surligner, encadrer. Chaque élève reçoit sur Pronote le lien vers sa vidéo qui est stockée sur le nuage. Il doit alors annoter son travail en la visionnant. Ce temps de correction permet à chacun de s’autoréguler, d’identifier ce qui est bien réalisé et ce qui doit être renforcé. Assister « aux coulisses » de la correction est perçue positivement et l’erreur devient un véritable moteur des progrès. »

Alexandre Chantreau, professeur de SVT, Lycée Simone de Beauvoir, Garges-lès-Gonesse

A RETENIR : Impliquer les élèves dans la correction et apporter un feed-back externe sur leurs travaux les aide à s’autoréguler et à développer une métacognition interne autonome.

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À S'AUTORÉGULER

La métacognition concerne les processus cognitifs par lesquels chacun d’entre nous réfléchit sur ses propres processus cognitifs et comment il utilise ses métaconnaissances pour réguler son traitement de l'information et ses comportements.Cette prise de conscience est nécessaire pour autoréguler actions mentales et physiques et donc pour progresser.

Témoignage 3

« Les élèves sont souvent très engagés dans les activités mais souvent peu dans les corrections. Or se rendre compte de ses erreurs est une nécessité pour progresser. Pendant cette période d’enseignement à distance, je propose aux élèves de faire des devoirs manuscrits (pour limiter les temps de connexion) et de m’envoyer une photo de leur travail via Pronote. Pour chaque copie, je réalise un commentaire personnalisé oral et enregistré à l’aide d’un logiciel de capture d’écran. Le curseur de la souris me permet de montrer, surligner, encadrer. Chaque élève reçoit sur Pronote le lien vers sa vidéo qui est stockée sur le nuage. Il doit alors annoter son travail en la visionnant. Ce temps de correction permet à chacun de s’autoréguler, d’identifier ce qui est bien réalisé et ce qui doit être renforcé. Assister « aux coulisses » de la correction est perçue positivement et l’erreur devient un véritable moteur des progrès. »

Alexandre Chantreau, professeur de SVT, Lycée Simone de Beauvoir, Garges-lès-Gonesse

A RETENIR : Impliquer les élèves dans la correction et apporter un feed-back externe sur leurs travaux les aide à s’autoréguler et à développer une métacognition interne autonome.

Retour

Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ?

Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles

AIDER LES ÉLÈVES À S'AUTORÉGULER

La métacognition concerne les processus cognitifs par lesquels chacun d’entre nous réfléchit sur ses propres processus cognitifs et comment il utilise ses métaconnaissances pour réguler son traitement de l'information et ses comportements.Cette prise de conscience est nécessaire pour autoréguler actions mentales et physiques et donc pour progresser.

Témoignage 4

« Depuis le début du confinement, je rends visible les réussites bien plus que je ne le faisais en classe. Lors de la diffusion de mes plans de travail hebdomadaires par mail, je souligne les réussites de la semaine précédente, et je n’oublie pas de mettre les parents en copie de ce message ! Avec mes collègues, nous veillons à soutenir, à distance, le plus possible nos élèves et nous imaginons des tas de façons amusantes de le faire. Nous avons par exemple réalisé un photo-montage pour les soutenir dans leurs efforts. »

Aude Cohenca, professeure de lettres, collège Les Champs Philippe, La Garenne Colombes

A RETENIR : Favoriser les sentiments métacognitifs positifs favorise la motivation et l’engagement des élèves dans les tâches scolaires.

Retour