Want to make creations as awesome as this one?

No description

More creations to inspire you

Transcript

"Colonisation et civilisation ?La malédiction la plus commune en cette matière est d’être la dupe de bonne foi d’une hypocrisie collective, habile à mal poser les problèmes pour mieux légitimer les odieuses solutions qu’on leur apporte.Cela revient à dire que l’essentiel est ici de voir clair, de penser clair, entendre dangereusement, de répondre clair à l’innocente question initiale : qu’est-ce en son principe que la colonisation ?De convenir de ce qu’elle n’est point ; ni évangélisation, ni entreprise philanthropique, ni volonté de reculer les frontières de l’ignorance, de la maladie, de la tyrannie, ni élargissement de Dieu, ni extension du Droit ; d’admettre une fois pour doutes, sans volonté de broncher aux conséquences, que le geste décisif est ici de l’aventurier et du pirate, de l’épicier en grand et de l’armateur, du chercheur d’or et du marchand, de l’appétit et de la force, avec, derrière, l’ombre portée, maléfique, d’une forme de civilisation qui, à un moment de son histoire, se constate obligée, de façon interne, d’étendre à l’échelle mondiale la concurrence de ses économies antagonistes.Poursuivant mon analyse, je trouve que l’hypocrisie est de date récente ; que ni Cortez découvrant Mexico du haut du grand téocalli, ni Pizarre devant Cuzco (encore moins Marco Polo devant Cambaluc), ne protestent d’être les fourriers d’un ordre supérieur ; qu’ils tuent ; pillent ; qu’ils ont des casques, des lances, des cupidités ; que les haveurs sont venus plus tard ; que le grand responsable dans ce domaine est le pédantisme chrétien, pour avoir posé les équations malhonnêtes : christianisme = civilisation ; paganisme = sauvagerie, d’où ne pouvaient que s’ensuivre d’abominables conséquences colonialistes et racistes, dont les victimes devaient être les Indiens, les Jaunes, les Nègres.Cela réglé, j’admets que mettre les civilisations différentes en contact les unes avec les autres est bien ; que marier des mondes différents est excellent ; qu’une civilisation, quel que soit son génie intime, à se replier sur elle-même, s’étiole ; que l’échange est ici l’oxygène, et que la grande chance de l’Europe est d’avoir été un carrefour, et que, d’avoir été le lieu géométrique de toutes les idées, le réceptacle de toutes les philosophies, le lieu d’accueil de tous les sentiments en a fait le meilleur redistributeur d’énergie. Mais alors, je pose la question suivante : la colonisation a-t-elle vraiment mis en contact ? ou, si l’on préfère, de toutes les manières d’établir le contact, était-elle la meilleure ?Je réponds non. Et je dis que de la colonisation à la civilisation, la distance est infinie ; que, de toutes les expéditions coloniales accumulées, de tous les statuts coloniaux élaborés, de toutes les circulaires ministérielles expédiées, on ne saurait réussir une seule valeur humaine".

Extrait 3Discours sur le colonialisme, Aimé Césaire

Point grammaire

WRITE A SUBTITLE

WRITE A TITLE

Write a subtitle

Les colonies

Savais-tu qu'il existe plusieurs types de colonies?Effectivemnent, la colonisation a pu structurellement revêtir différentes formes suivant le contexte colonial.On les distingue en:- colonies de position- colonies de peuplement- colonies d'exploitation- colonies de plantationConnais-tu la différence entre ces différentes typologies de colonisation?Teste-toi avec les questions suivantes !

Comment appelle t-on les colonies utilisées pour leurs ressources naturelles?- colonies d'exploitation- colonies de peuplement- colonies agricoles- colonies de plantationComment appelle t-on les colonies acceuillant le surplus de population européenne?- colonies de plantation- colonies de peuplement- colonies agricoles- colonies d'exploitationComment appelle t-on les populations de colonies?- indigènes- indiens-sauvages- colons

Clique sur la louche pour vérifier les résultats!

Clique sur l'ampoule pour en savoir plus sur les typologies de colonisation

Clique sur la vidéo pour en découvrir plus sur la colonisation française!

Les différentes formes de colonisationLa colonisation de positionLa colonisation de position consiste :soit à ouvrir des comptoirs commerciaux, destinés à l'échange, à la vente des produits métropolitains ou (et) à l'achat des productions locales (comptoirs phéniciens de Tyr autour de la Méditerranée, comme Icosium, ou, ultérieurement, Alger). Les comptoirs sont des établissements, le plus souvent côtiers, établis à des fins commerciales, afin de procurer un relais aux commerçants de la métropole, et un point d'échanges avec l'arrière-pays. Leurs établissements peut se faire à titre privé et précéder les initiatives coloniales d'un État mais ils peuvent aussi être l'initiative d'un État via des Compagnies commerciales à Charte (Compagnie des Indes occidentales, Compagnies des Indes orientales, créées par les Provinces-Unies (actuels Pays-Bas), le Portugal, la Grande-Bretagne et la France);soit en l'ouverture de bases navales ou militaires servant d'escales pour des colonisations plus lointaines (Aden, Djibouti), ou au contrôle du trafic maritime international (Gibraltar, Malte, Singapour).La colonisation de peuplementLa colonie de peuplement vise à établir une population originaire de la métropole sur un territoire dont elle n'est pas issue. Celle-ci fait souche sur place. Ce type de colonisation dépend ou non de la métropole et c'est l'importance de la population qui la rend éventuellement autonome. Ainsi, certaines colonisations phéniciennes ou grecques furent entreprises pour répondre à un surcroît de population de la métropole, comme Carthage ou Syracuse ; les colonies britanniques du Nouveau Monde, d'Australie, de Nouvelle-Zélande, la Nouvelle-France, l'Algérie13 étaient des territoires peu peuplés d'indigènes et connurent un apport significatif de colons exogènes. Cette colonisation peut être subie par les colons (prisonniers de droit commun (convicts), envoyés en Australie ou en Nouvelle-Zélande ; prisonniers déportés après la Commune de Paris) ou répondre à un choix migratoire (Pieds-noirs en Algérie).La colonisation d’exploitationLa colonisation d'exploitation implique la conquête militaire d'un territoire en vue d'en exploiter les richesses naturelles, dans l'intérêt de la métropole. Dans ce type de colonisation, les colonisateurs fournissent les cadres —qui n'y font généralement pas souche—et les indigènes y sont les exécutants (colonies espagnoles d'Amérique du Sud, ou françaises d'Afrique noire et d'Indochine). Ce type de colonisation peut introduire certaines techniques d'industrialisation, et également l'établissement d'une architecture propre dans les villes coloniales.La colonie mixte est une colonie d'exploitation, dans laquelle la partie métropolitaine de la population fait souche (Rhodésie).La colonisation de plantationLa colonisation de plantation est une colonie dans laquelle la population métropolitaine, chargée de l'encadrement fait souche, mais où les exécutants sont principalement des esclaves (Antilles, Brésil, certaines colonies anglaises/britanniques d'Amérique du Nord).Beaucoup de colonies relèvent simultanément de deux ou plus des catégories ci-dessus. La plupart des types de colonies ci-dessus ont été au moins partiellement militaires (en dehors des colonies de position qui se sont limitées à une finalité purement commerciale). Le facteur militaire a pratiquement toujours joué dans l'expansion coloniale, soit dans la phase d'installation, soit ultérieurement, pour la protection ou le maintien de l'ordre : certaines colonies ont même eu une finalité essentiellement militaire, lorsqu'elles ont visé au contrôle d'un territoire, d'un lieu de passage stratégique, d'une population ennemie ; elles ont alors souvent comporté une population suffisante pour épauler ou constituer elle-même une garnison (voir colonie romaine pour la Rome antique). Elles ont également pu être un relais, un point d'appui en territoire ennemi pour des opérations militaires.Ces colonies prennent ensuite sous différentes formes : sujétion totale à la métropole, assimilation, dominion, protectorat.

Résultats1) colonies d'exploitation.2) colonies de peuplement.3) indigénes.

Où parle t-on français dans le monde ?

Territoires français

Pays où le français est une langue officielle

Pays où le français est très présent

La France

Haïti

Le Canada

La Guyane française

La Belgique

Le Luxembourg

La Suisse

Saint-Martin et Saint-Barthélemy

Mayotte

La Nouvelle-Calédonie

La Polynésie française

La Réunion

Saint-Pierre-et-Miquelon

Les terres australes et antarctiques françaises

Wallis et Futuna

Clique sur les points pour en savoir plus !

Le Burkina Faso

Le Bénin

Le Togo

Le Burundi

Le Cameroun

Centreafrique

Les Comores

La République démocratique du Congo

La Côte d'Ivoire

Le Djibouti

Le Gabon

La Guinée équatoriale

La Guinée

Le Congo

Le Mali

Madagascar

Le Maroc

L'île Maurice

La Mauritanie

Le Niger

Le Rwanda

l'Algérie

Le Sénégal

Les Seychelles

Le Tchad

Le Vanuatu

La Guadeloupe

La Martinique

La Tunisie

Le QuébecProvince du Canada

La francophonie c'est l'ensemble des personnes qui parlent français. Il y a environ 300 millions de francophones dans le monde aujourd'hui.

On ne parle pas tous français de la même manière ! Découvre un échantillon des accents de la francophonie dans cette vidéo.

Le Vatican

La Louisiane

Pondichéry

Le Liban

Maitenant à toi. Écris une dissertation sur la francophonie 700-900 mots environs)

Production: Dissertation