Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

Qu'est-ce que la biodiversité? A quelles echelles peut-on la voir?

C'est ce que nous allons étudier dans cette activité!

Pour cela, nous allons voyager aux Philippines à la découverte de sa biodiversité

C'est parti!

A.Querné

"

Les Philippines ont une biodiversité très riche. Ce pays est considéré comme l'un des 17 pays de "méga-biodiversité" en raison de son isolement géographique, de ses habitats divers et de ses espèces endémiques. Il se classe au cinquième rang mondial en termes de nombre d'espèces végétales.

"

Suite!

Quelques définitions avant de commencer!La biodiversité est l'ensemble des espèces animales, végétales, etc.. que l'on retrouve dans un écosystème, elle peut s'observer à différentes échelles.Un écosystème, c'est un endroit caractérisé par ses propres conditions du milieu (température, humidité, etc...) dans lequel plusieurs espèces cohabitent. Dans une région, on peut rencontrer plusieurs écosystèmes différents.Les espèces peuvent interagir entre elles, de façon négative ou positive (par exemple, un prédateur chassant sa proie, ou de l'entraide entre deux espèces...)Au sein d'une espèce, on retrouve plusieurs individus (par exemple ici, vous êtes plusieurs individus de l'espèce humaine à lire ce texte!)

Allons-y!

Explorons les divers écosystèmes des Philippines

C'est terminé!

Clique sur chaque station pour les découvrir

Palawan se situe sur la pointe nord-ouest du Graal des plongeurs et des biologistes : le Triangle du corail. Gros plan sur la biodiversité incroyable de cet archipel des Philippines. Mérou rougeLe Triangle du corail concentre, sur 2 % de la surface des océans, la plus importante biodiversité marine au monde. On y trouve 30 % des récifs coralliens de la planète, 3 000 espèces de poissons, six des sept espèces de tortues marines, etc. Le hic : cet écosystème fragile est très malmené. A partir des années 1960, la pêche à la dynamite a ainsi ravagé une bonne partie des récifs aux Philippines. Mais la menace la plus sérieuse depuis vingt ans, c’est la pêche au cyanure, qui permet de capturer les poissons vivants, pour alimenter les aquariums du monde entier et les viviers de restaurants chinois, singapouriens ou hongkongais. Or, d’après les scientifiques, pour un mérou capturé grâce à ce poison, c’est un mètre carré de corail qui meurt.www.geo.fr

Home

Les tortues de mer se font nettoyer leur carapaces remplies d'algues par des poissons des récifs après un long voyage dans l'océan.Ces tortues olivâtres figurent parmi les cinq espèces de tortues de l'archipel menacées d'extinction, surtout à cause de la dégradation de leur habitat et de leur chasse.

Le poisson clown a élu domicile dans une anémone de mer avec qui il échange des services. L'anémone de mer, contrairement aux apparences, est un animal et non un végétal! Ses tentacules sont venimeuses mais le poisson clown possède un mucus épais qui le protège de ce poison. Ainsi, ce poisson est protégé des prédateurs lorsqu'il se réfugie dans l'anémone et en échange, il lui néttoie les tentacules en mangeant ses restes de repas.

Les bénitiers sont de grands coquillages (on les classe dans la grande famille des mollusques), qui peuvent aller jusqu'à 1.50m de long! Ils vivent fermement accrochés au récif et se nourrissent de plancton en filtrant l'eau. Il existe une diversité immense de couleur de bénitier, au sein d'une seule et même espèce :

Les étoiles de mer se nourrissent de corail, elles peuvent parfois être si envahissantes qu'elles menacent la survie de certains récifs.

Au Nord de Manille, le centre de l'ile de Luzon est parsemé de volcans entourés d'une forêt tropicale humide. La déforestation aux Philippines, comme dans de nombreux pays d'Asie du sud-est, est un problème majeur dans le pays. Ce problème, qui est lié à l'exploitation intensive des forêts et à l’extension des terres agricoles, menace la biodiversité d'un pays qui abrite de nombreuses espèces endémiques (qui ne vivent que aux Philippines) et contribue à amplifier les dégâts des catastrophes environnementales comme les cyclones.

Home

Le lychen qui se dépose sur les roches ou sur les troncs d'arbres est en fait composé de deux espèces : un champignon associé à une algue. Les deux forment une symbiose parfaite car le champignon est capable d'absorber l'eau et les sels minéraux de son environnement tandis que l'algue fabrique du sucre grâce à la photosynthèse. De plus, le champignon sécrète des substances chimiques permettant de se défendre et de s'accrocher à un support.

Les lianes sont des plantes grimpantes qui utilisent d'autres végétaux comme support pour se développer et atteindre plus d'ensoleillement (elles se développent sur les grands arbres par exemple). C'est donc une interaction spéciale entre ces deux espèces car les lianes en profitent mais cela reste neutre voire négatif pour les arbres.

L'aigle des singes ou aigle des Philippines est un grand rapace endémiquedes Philippines. Il vit dans la forêt dense, où il chasse des grands animaux dans les arbres, notamment, comme son nom l'indique, des singes. En raison de leur taille, un vaste territoire de forêt pluviale leur est indispensable pour se nourrir et se reproduire. Il sont donc victimes de la déforestation.La femelle est nettement plus grande que le mâle.

Le tarsierdes Philippines est l'un des plus petits primates du monde. Celui-ci est pourtant particulièrement anxieux et les touristes qui se pressent dans la forêt pour l’observer l’angoissent à un tel point qu’il en vient parfois à se suicider!Il est carnasieret se nourrit d'insectes, de lézards et même de serpents et d'oiseaux. Ces animaux sont très territoriaux et donc en compétition pour leur espace : un tarsier ne veut jamais partager son arbre.

Rien que dans les mangroves, les Philippines abritent au moins 50% des espèces typiques que l'on peut retrouver dans cet écosystème. Cependant, en raison des activités anthropiques ainsi que des perturbations naturelles, le pays continue de perdre ses riches ressources en biodiversité, notamment dans ces mangroves.

Home

Les paletuviers sont des arbres qui se sont adaptés à la vie dans des conditions d'eau salée. Ils se trouvent le long des estuaires et des lagunes et peuvent s'étendre à l'intérieur des terres le long des rivières. Ils ont besoin de courants lents et de nombreux sédiments fins pour prendre racine. Les mangroves sont des abris pour des centaines d'espèces de poissons, de crustacés et d'invertébrés qui viennent s'y reproduire et s'y nourrir car ils sont protégés des prédateurs dans les racines des palétuviers. C'est aussi un endroit om viennent s'abriter différentes espèces d'oiseaux, des singes, des reptiles et des insectes.

Le cacatoès des Philippines ne se rencontre que dans les forêts tropicales et mangroves.Les raisons de ce déclin sont notamment la destruction de son habitat, notamment des arbres où il nidifie et se nourrit.Celui-ci se nourrit de graines et de fruits. On le reconnait grâce aux plûmes oranges, jaunes ou rouges : leur couleurs varient un peu d'un individu à l'autre.

Un grand nombre de mollusques profite des racines des palétuviers pour s'y accrocher, comme par exemple les huitres des palétuviers.

Home

La ville est aussi une jungle!Les biologistes, en effet, commencent tout juste à s’intéresser aux liens entre centres urbanisés et vie sauvage. On a tendance à croire que la nature, c’est tout ce qui existe en dehors des zones habitées. C’est faux: toutes les interactions écologiques normales se déroulent aussi en ville; par exemple, la recherche de partenaires ou d’habitats, ainsi que les relations entre les prédateurs et les proies.

La chauve-souris, une solution contre les insectes nuisibles : logeant dans les arbres et les batiments, elle se nourrit de moustiques, mouches, et autres insectes nuisibles dont elle nous débarrasse

Le moineau a tiré parti de la présence des hommes depuis des millénaires, il se sert de l'espèce humaine et des infrastructures des villes pour se nourrir et se loger. Or le moineau est une espèce sentinelle : il sert d’indicateur précoce aux changements environnementaux. L’étudier dans son écosystème citadin permetdonc de mieux comprendre comment cet environnement peut contraindre la biodiversité urbaine et, dans une certaine mesure, l’Homme.

Le lézard gecko nous rend lui aussi un grand service : lézard mangeur invétéré de moustique malfaisant, il se positionne comme un bienveillant gardien des habitations.

Je vérifie si j'ai compris ce qu'est la biodiversité et les échelles auxquelles on peut la voir

Pour aller aux questions, c'est par ici :

1: Les 3 échelles de la biodiversité

2: Les interactions entre espèces

3: L'impact de l'activité humaine sur la biodiversité