Want to make creations as awesome as this one?

No description

More creations to inspire you

Transcript

Crime au Musée

des Beaux-ArtsdeBordeaux

Intro

Tu es détective privé.e, et tu travailles régulièrement avec la police de Bordeaux pour résoudre des crimes en tous genres quand celle-ci a besoin d'un coup de main.La nuit dernière a été longue pour l'unité avec laquelle tu travailles et sa capitaine, l'inspectrice Chamant.

Il est 5h00. Tu te réveilles à cause de la sonnerie de ton téléphone. Tu te lèves, attrapes ton portable sur le bureau. C'est elle...

Il y a 5 mn

1 appel manqué

Inspectrice Chamant

Maintenant

1 nouveau message

Inspectrice Chamant

5:30

Mercredi 1er avril

Carte de Bordeaux

On a besoin de toi. On est au musée des Beaux-Arts depuis 1h du mat'. Un meurtre...Incompréhensible. On t'attend sur place.

Inspectrice Chamant

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 16.0px Helvetica; color: #000000} p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 16.0px Helvetica; color: #000000; min-height: 19.0px} Avant de partir enquêter, quelques indications :- Prends de quoi noter. Sinon, tu vas devoir te souvenir des indices.- Les icônes de petites étoiles t'indiquent des indices !- Le parcours à suivre est indiqué par les icônes flèches.- Le plan du musée est toujours accessible. Il te permet de naviguer entre les différentes étapes du jeu, si tu veux revoir une étape ou si tu es perdu.- À la fin de l'enquête, il faudra que tu aies trouvé l'auteur, l'arme et le motif du crime, mais aussi comment il s'est déroulé. Si tu as plus d'éléments, tu peux avoir des points bonus !Bonne chance...

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; line-height: 15.0px; font: 13.0px 'Roboto Light'; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000} span.s1 {font-kerning: none} span.s2 {font: 13.0px Roboto; font-kerning: none} Intrigué.e par l'art depuis toujours, tu te demandes comment un acte aussi terrible a pu se passer dans un tel lieu ...Il y a quelques années, tu allais souvent au musée avec ta grand-mère. Face à ton incompréhension devant les œuvres, elle t'avait dit quelque chose ... Ça ressemblait à "Si tu observes bien, les œuvrest'expliqueront elles-mêmes tout ce qu'il y a à savoir pour les comprendre".Étrange ...Tu n’avais pas bien saisi ce qu’elle voulait dire. Aujourd'hui, ton métier consiste à observer, il est temps de mettre en oeuvre ses conseils...

Il est temps d'aller faire un tour au musée

Hôpital Saint-André

Musée d'Aquitaine

Musée des Arts Décoratifs et du Design (MADD)

CIAP,Centre d'Interprétation de l'Architecture et du Patrimoine.

Musée d'Aquitaine

Musée des Arts Décoratifs et du Design (MADD)

CIAP,Centre d'Interprétation de l'Architecture et du Patrimoine.

Musée des Arts Décoratifs et du Design (MADD)

Musée des Arts Décoratifs et du Design (MADD)

Musée des Arts Décoratifs et du Design (MADD)

As-tu déjà été voir le médecin légiste à l'hôpital Saint-André ? Pour y accéder, il faut passer par la carte de Bordeaux !

Ah te voilà !Viens voir ...

Quand tu arrives, les policiers sont encore occupés dans les deux ailes du musée, à chercher des indices... Tu entres dans l’aile sud, celle dédiée àla peinture ancienne, du 15e au 18e siècle.

Inspectrice Chamant : Nous avons demandé à la Docteure Lambert, médecin légiste, de procéder à la levée du corps.Grâce à cet examen, elle a pu estimer l’heure du décès aux environs de minuit. Elle a également puconstater des traces de strangulation sur le cou de la victime, des traces delutte sur les bras, et l’empreinte d’un fort coup administré à l’arrière de la tête de Paul. Elle n’a cependant pas encore pu nous donner de réponse concernant la véritablecause de la mort. Elle nous contactera lorsqu'elle aura des réponses.

Inspectrice Chamant :Te voilà enfin ! Alors, je te raconte ce que l'on sait : on a été appelé à 01:32 par la gardienne du musée, Laura Daley, pour nous prévenir qu’un corps avait été trouvé au musée et qu’une intruse se trouvait à l’intérieur, en état de choc.

Agent Watsom : Sur les lieux, nous avons pu confirmer la présence d’un corps sur le sol de l’aile sud du musée. Il s’agit du corps de Paul Lamy, étudiant en troisième année à l’École des Beaux-Arts de Bordeaux.

Agent Watsom: L'intruse, Camille Derand, également étudiante à l’École des Beaux-Arts, se trouvait dans l’aile nord du musée, en état de choc. Elle ne pouvait pas bouger jusqu'à l’arrivée des pompiers. Depuis, elle est sortie de son état de tétanie, mais continue de tenir des propos incohérents. Elle est dehors, tu peux aller la voir si tu veux.

Inspectrice Chamant : Une dernière chose : évidemment, les caméras de surveillance étant défectueuses depuis le séminaire de la semaine dernière, peut-être d’ailleurs à cause de ces gamins qui ne cessaient de pénétrer la nuit à l‘intérieur, aucunedonnée exploitable ne peut en être retirée. Je pars en pause. J'ai besoin de café. A tout de suite !

Dans un coin, derrière le local du jardin de la mairie, tu trouves Camille, qui a l'air perdue.

Toi : Bonjour Camille, je suis détective sur cette enquête. Vous allez bien ?Camille : Je, je... Oui. Non... Je suis sous le choc, j’étais tellement fan d’art.Toi : Pouvez-vous me raconter ce qui s'est passé cette nuit ?Camille : Avec Paul on passait des journées et des nuits entières au musée à faire des croquis, de la peinture etc. Même si j’étais meilleure que lui, il avait tout de même un certain talent pour reproduire à l’identique les tableaux, c’était un acharné du travail bien fait. Je n’aurais jamais pensé que j’allais voir ce genre de choses… Vous ne devriez pas être ici ! Partez de ce musée hanté ! On m’accuse à tort de quelque chose que je n’aurais jamais pu faire, c’est impossible …Toi : Personne ne vous accuse. Pour le moment, nous sommes en train de réunir les indices. Pourquoi dites-vous que le musée est hanté ? Quelqu'un d'autre était avec vous ?Camille : Ce sont ces foutus tableaux qui s’animent…Toi : Les tableaux dites-vous ?Camille : Oui, partez tant que vous le pouvez !Toi,dans ta tête : Elle est encore sous le choc ....Tu pars chercher d'autres indices.

En attendant que les agents de police finissent de récolter les pièces à conviction pour les ramener au poste, tu te lances à la recherche d'indices. Tu cherches des traces de sang sur les cadres, des traces de lutte... Parle aux témoins, observe les œuvres avec minutie...

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 16.0px Helvetica; color: #000000} La gardienne : Oui, ils sont insupportables ces deux-là, ça fait plusieurs jours que je les vois dessiner les œuvres. Je les ai surpris un soir, il y a une semaine. Quand je les ai vus, ils ont fui, je n'ai donc pas appelé la police. Toujours les deux mêmes, c’est incroyable, j’aurais dûprévenir ...J'ai été laxiste là-dessus...

La gardienne : Ça fait 10 ans que je suis gardienne ici. Ce musée me passionne. Je ferais tout pour préserver les œuvres ! Elles sont si belles et si ... vivantes !

La gardienne : Ah bah elle n’a clairement pas les idées nettes. De toute façon les étudiants en art, ce n'est plus ce que c’était, ils fument tous et ils manquent de respect aux tableaux. C’est sûr que c’est elle qui a tué Paul de toute façon, qui voulez-vous que ce soit d’autre ? Des tableaux vivants, non mais, n’importe quoi. C’est la seule idée qu’elle a trouvée pour camoufler son meurtre. Je les ai entendus parler d’une histoire de concours d’art en plus, elle avait clairement un mobile pour l’achever.

La gardienne : Je fais une ronde à toutes les heures pile. Là, c’était ma ronde de 1h00.

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 16.0px Helvetica; color: #000000} p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 16.0px Helvetica; color: #000000; min-height: 19.0px} Toi : Comment expliquez-vous que votre ronde débute à 1h et que vous n'ayez appelé la Police qu'à 1h30, alors que vous avez dit ne pas avoir tenté de le réanimer ? Qu'avez-vous fait pendant 30 min ?La gardienne : Je... J'ai ... J'étais sous le choc ...

Toi : Et ces marques sur votre cou ?La gardienne : Pardon ?Toi : Vous avez des bleus sur le cou, des hématomes ? Vous vous êtes battue ? D'où viennent ces traces ?La gardienne : Ah, ça ... Oh rien de grave. Je me suis blessée l'autre jour ...

6 questions se cachent sur l'image... Pour récupérer un maximum d'indices, trouve-les !

Toi : Bonjour Madame.La gardienne, distante : Bonjour.Toi : Vous pouvez m'en dire plus sur ce qu'il s'est passé la nuit dernière ? Vous étiez de garde ?La gardienne, sur la défensive : Tout ce que je peux vous dire c’est que je faisais ma ronde et que je suis tombée sur l’étudiant inconscient au fond de l’aile droite. Je l’ai directement reconnu, ça fait plusieurs fois que je le surprends avec son amie à venir chahuter au musée. Il était inconscient sur le sol et il y avait du sang à côté de sa tête. Je n’ai même pas cherché à faire les gestes de premiers secours, son pouls ne battait plus. J’ai donc fouillé le musée pour voir si je trouvais quelqu’un et là, j'ai coincé l’autre folle, en état de choc, qui racontait qu'elle avait vu les tableaux s'animer. N'importe quoi...

Toi, dans ta tête : Leurs visages sont si nets et expressifs ! Un véritable trompe l’œil ! Il y a un faux cadre en bas, du tableau ... Avec ces ombres, on ne voit pas bien les éventuelles traces de sang ... Mais ... Sur les pieds ... Ne serait-ce pas ..Toi, à voix basse : Ce rouge .. Serait-ce du sang ou de la peinture sous les pieds ? C'est super bien fait ! On pourrait croire que ces saints sont sortis du tableau ! Il faut que je regarde de plus près ...

Toi, dans ta tête : ça doit être le style "caravagesque" : ce travail autour des ombres et des lumières, ces contrastes. Le fond sombre me fait presque froid dans le dos ... Et ces visages ! (Regarde de plus près)

Le style caravagesqueGiuseppe VERMIGLIO (attribué à),"Saint Marc écrivant sous la dictée de saint Pierre",17e siècle.Huile sur toile.Toi, dans ta tête : Ce tableau a l'air intact. Je vais quand même regarder s'il n'y a pas de traces de sang. Le corps a été retrouvé juste à côté, il semblerait logique qu'on retrouve des traces de sang par ici, si l'étudiant a bien été tué là...Observe plusieurs endroits du tableau pour trouver des indices...

Toi, marmonnant : Apparemment, rien de suspect ici.Toi, dans ta tête : Je me souviens de ce tableau : on dit que l’Evangile de Saint Marc aurait été écrit sous la dictée de Saint Pierreet que ce dernier aurait relu l’évangile avant qu’il ne soitcomplété.Saint Marc regardeSaintPierre, la plume en l’air.Il faudrait que je vérifie bien partout sur le tableau pour ne pas passer à côté de preuves ... Les tissus et leurs mouvements sont si bien représentés ... (Clique sur les tissus pour regarder de plus près)

Ah Marc ! Je t'avais dit de ne pas marcher pieds nus dans les taches de sang ! Voilà comment ruiner la peinture ...

Parle moins fort Pierre, y va nous entendre ! Ce rouge renforcera mon apparence d'humble voyageur. Je voulais voir d'où venait tout ce boucan !

Mais tu l'as vu, le gamin s’fairetrainer par ces idiots de bourgeoisde l’aile nordtout ça pour nous accuser nous,personnages de l’aile sud ?

Ah ça, c’est sur qu’ils seraient prêts à faire n’importe quoi pour qu’on porte le chapeau à leur place ces imbéciles, tout ça à cause de leur jalousie ! En même temps vu leur laideur,lé pos étonnant ! L'art, c'était mieux avant, tout le monde le sait ! Mais de làà tuer le pôv gamin qu’ô même ...

Tuer, tuer, tout’suite les grands mots, y l’ai entendu parler moi l’gamin !

Il était mort, je te dis, y bougeait plus, t'entends des voix mon pauvre ami ....

Le style caravagesqueGiuseppe VERMIGLIO (attribué à),Saint Marc écrivant sous la dictée de saint Pierre17e siècle.Huile sur toile.

Toi,dans ta tête : Je crois que je n'ai pas assez dormi... J'hallucine complètement. J'entends des voix maintenant ...

Une serpillère ... Quelqu'un aurait voulu effacer les traces de sang ? Je vais la faire analyser.

Toi : Définitivement étrange ce musée ...J’ai traversé le jardin et me voilà dans l’aile Nord, l’aile de la peinture contemporaine, des 19e et 20e siècles. C'est vrai que, plus on avance dans le temps, plus la peinture est radicalement différente...Tu continues ton enquête pendant que l'équipe de police s'affaire entre les œuvres.Tu entends encore des chuchotements...

Alfred DEDREUX,Portrait équestre du duc d'Orléans, 1843.Huile sur toile.À partir de 1840,Dedreuxcommence sa grande série de "Portraits de chevaux", choisissant les plus belles bêtes comme modèles, celles en particulier des écuries du duc d'Orléans.Dedreux réalisa presque uniquement des portraits équestres, s'attachant d'ailleurs plus à la robe et à la musculature du cheval, ou curieusement aux habits du modèle, plutôt qu'au modèle lui-même, restant fidèle à ce qui fit son succès : la mode.

Toi, dans ta tête : La musculature du cheval est si bien représentée ! On croirait qu'il est vrai ...

Si vous répondez correctement à ma question,je vous dirai ce que je sais...

En quelle année ai-je été peint ?

1880

1946

1843

Non !Observez mieux, enfin...

Bravo ! Laissez-moi vous raconter ce que je sais ...

Tout cela n’aurait jamais dû arriver. Ils pensaient sûrement que je n’allais rien voir, comme d’habitude, personne ne pense à l'homme de l’entrée sur son cheval… Je me suis habitué à être exclu de toutes leurs histoires et, de toutes façons, c’est tant mieux, je suis au-dessus de cela ! Au sens propre comme au figuré : je vois tout d'ici, figurez-vous ! Il n’y avait pas meilleure place que la mienne pour être aux premières loges de ce qu’il s’est passé hier soir… Ils l’ont traîné là, devant moi !Et un homme en blanc a caché quelque chose derrière-moi ...

Ils étaient plusieurs, ça je peux vous l’assurer. Malgré la pénombre, j’ai pu distinguer plusieurs ombres et le déplacement du corps semblait être relativement facile. Bien sûr, il y avait du sang partout. D'ailleurs, aussitôt le corps disparu, l'un d'eux s'est empressé de nettoyer les traces qu’ils avaient laissées. Heureusement, Laura n'était pas dans les parages...Ah, ils pensaient que je n’allais rien remarquer ! Ça leur apprendra à faire comme si je n’existais pas !

Pendant que la police continue sa recherche d'indices, tu décides d'observer les tableaux de cette aile. Ces papiers ont dû être laissés par quelqu'un... Pour l'instant, personne n'a de théorie sur l'auteur du meurtre. La gardienne ? Camille ? Un troisième intrus ? Un personnage ? Quitte à perdre la tête, autant le faire correctement ...

ROQUEPLAN Camille Joseph Etienne,Une scène de la Saint-Barthélémy ; Valentine et Raoul, 19e siècle.Huile sur toile

VERNET CarleLa Chasse à courre, 19e siècle.Huile sur toile

DELACROIX, EugèneLa Grèce sur les ruines de Missolonghi, 1826.Huile sur toile.Un papier se cache dans le cadre. Il est écrit : "Laura, quand passez-vous nous voir ?"

GROS Antoine-Jean,Embarquement de la duchesse d'Angoulême à Pauillac, 1818.Huile sur toile.Dans le coin du tableau, tu trouves un papier avec écrit "Merci Laura". Étrange ...

Policière : Bonjour. L'inspectrice Chamant m'a prévenue de votre venue sur les lieux. La docteure Lambert, médecin légiste, m'a avertie que l'autopsie avance bien. Vous pouvez aller la voir à l'Hôpital Saint-André, elle vous attend. C'est plus bas, il faut descendre le Cours d'Albret.

Des indices se trouvent dans certains tableaux...

Toi: Une dernière chose : selon vous, quel type d’arme a été utilisé pour frapper la victime à la tête ?Doc L : Un objet assez rigide et, étant donné les traces dorées retrouvées au niveau de la plaie, je pense à un objet dur, métallique, couleuror. Pas très lourd, peut-être ancien... Ce n'est cependant pas cela qui l'a tué, il a du être assommé avant d'être asphyxié.Toi : Je vois... Merci pour toutes ces informations...Doc L : J'allais oublier, à propos de la serpillière que l'on m'a amenée, le sang appartient bien à Paul mais impossible de trouver des empreintes sur le manche ...

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 16.0px Helvetica; color: #000000} p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 16.0px Helvetica; color: #000000; min-height: 19.0px} Toi : Bonjour Docteure. Je suis détective et j'enquête avec la police sur le meurtre présumé qui a eu lieu au Musée des Beaux-Arts. Vos collègues m'envoient vers vous. Il paraît que vous avez du nouveau.Docteure Lambert : Oui, bien sûr, venez voir cela.Tu t'approches.Doc L : Lors de la levée du corps de Paul, tôt ce matin, j’en ai déduit qu’il était décédé à minuit. D’après les premiers éléments que j’ai pu observer, il présentait des traces de strangulationau niveau du cou, une trace au niveau du crâne ainsi que des traces sur le corps et sur les brasnotamment. J’ai réalisé une autopsie dans la journée et j’en ai conclu que Paul est décédé à la suite d’une asphyxie mécanique.Toi : Il a donc été étouffé. Et il a reçu des coups ?Doc L : Oui, il a reçu uncoup au niveau du crâne avant son décès, mais ce n’est pas ce qui a causé sa mort. Cette asphyxie est illustrée notamment avec les traces qu’il présente autour du cou. Concernant la cause médico-légale de sa mort, il ne s’agit ni d’une mort naturelle ni d’un suicide et il est peu probable qu’il s’agisse d’un accident. J’en conclus donc, selon les éléments que j’ai pu relever lors de cette opération thanatologique, que nous sommes ici face à un homicide causé par un tiers.Toi : La gardienne m'a parlé d'un éventuel usage de drogues ? Hallucinogène peut-être ? Du gaz ?Toi, dans ta tête: Cela expliquerait mes ... Hallucinations ?Doc L : Non, J’ai également fait des prélèvements toxicologiques, mais rien n’en est ressorti.Toi : Bon ... Le mystère persiste. Merci docteure.

Une autre question se cache dans le laboratoire...

Cailles, lapins et chevreuils, canards ... Le peintre n'a rien oublié ...

Toi : Le tablier est taché ... De la peinture ou bien le tableau ? Il faudra que je demande des analyses ... Le métier de la jeune femme représentée est sans doute domestique ou cuisinière. Son tablier montre qu'elle est en tenue de travail. Du sang, à la boucherie, c'est normal ... C'est si bien peint qu'on croirait du vrai sang... Et ces animaux !

Victor-Gabriel GILBERT,Un coin des Halles19e siècleHuile sur toile.Observe bien ...

Je vous jure que nous n'avons rien fait de mal ... C''est que tout le monde n’a toujours d’yeux que pour cette statue qui passe son temps à ricaner ! Toute figée dans sa pierre, fade, sans couleur… Elle n’a même pas de corps ! Personne ne me dessine jamais. Ils ne remarquent que ces femmes de marbre… Et pourtant je suis pleine de de couleurs... Vous avez remarqué ces détails ? J'ai glissé d 'autres mots près du boucher ...

Tout ça parce que je suis la fille du marché, une souillon entourée de porcs, de lièvres, et de poulets… Ah, ça ne fait rêver personne, le marché ! Je me tue au travail quand elle passe sa journée à s’esclaffer pour se faire remarquer.Heureusement que mes voisins de tableaux sont plus chaleureux ; surtout ce brave André !QueDieu les protège.Ils m’ont toujours soutenue !

Toi : La chandelle ne devrait-elle pas être sur la table ? Je crois qu'il y a un problème avec ce tableau. Soit c'est un faux, soit c'est complètement paranormal ...

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 11.0px Helvetica} L'homme à la tête baissée, marmonnant : Cette histoire de concours d’art, c’était le pompon ! Paul n’a pas pu choisir pire modèle que cette dévergondée, une fois de plus ! Ma pauvre voisine, pourtant si belle ... Je voulais simplement qu’il la remarque mais il a pris peur… j’ai paniqué, j’ai, j’ai, ... Qu’importe, je lui ai donné une bonne leçon ! Au moins, il se retournera peut-être vers nous la prochaine fois !

Eugène Buland,Les héritiers, 1887.Huile sur toile."Ce tableau est une scène d’héritage trèsréaliste ! C'est peut-être une peinture créée à partird'une photographie. Le coffre vient d’être ouvert, afin de savoir ce qui va être légué aux descendants du défunt. La tradition voulait que la lecture du testament commence quand la chandelle, au centre du tableau, sur la table, était complètement éteinte. Les personnages attendent qu’elle soit complètementconsumée. "

Chuchotement : Diantre, on nous regarde.

Te voilà dans la salle naturaliste. Les tableaux sont plus réalistes ici...

CARPEAUX, Jean-BaptisteLa Rieuse, Bacchante aux roses n°2, vers 1870.Buste en ronde-bosse.La Rieuse est issue d’une des bacchantes du groupe de La Danse sculpté pour la façade de l’Opéra Garnier en 1869. Le public trouva le groupe scandaleux et il faillit être remplacé. Plus tard, l’artiste créa néanmoins de nombreuses versions très appréciées de ces bacchantes en différents matériaux et différentes tailles et obtint un grand succès commercial.La volupté que dégage cette Rieuse n’a pas laissé Paul indifférent…

Ces tâches ... Font-elles parties du tableau ?

ROLL Alfred,Le Vieux carrier, 1878.Huile sur toileLe Vieux Carrierreprésentant un vieil homme en blouse blanche, énergiquement appuyé sur sa canne, est d'une rare intensité d'expression. Figure frontale, puissante, vigoureuse, se détachant sur un fond sombre, elle se présente davantagecommeun portrait social de l'époque.Un carrier est un ouvrier travaillant dans une carrière pour l'extraction de matériaux de construction.

Auteur.e du meurtre ?

Mobile du meurtre ?

Arme du meurtre?

Arme de l'agression?

Scène de crime nettoyée ?

Corps déplacé ?

Mobile et auteur.e de l'agression ?

C'est l'heure de faire des liens et de trouver des réponses !- Clique sur les questions pour y répondre.Tu as le choix entre plusieurs options. À chaque réponse correcte, note tes points !-Les questions collées avec de la pâte à fixe jaune sont principales, et celles avec la pâte à fixe bleue sont bonus !- Encore un doute ? Grâce à l'icône plan, tu peux retourner dans les salles du musée si tu crois avoir manqué quelque chose.-Quand tu as fini, clique sur "Au rapport !"pour comparer tes réponses avec celles de la capitaine et compter tes points !

Qui est l'auteur.e du meurtre ?

Camille

La gardienne

C'est un suicide

André, du tableau Les héritiers, de Buland

La dame du marché, du tableau Un coin des Halles, de Gilbert

L'homme en blanc, du tableau Le vieux Carrier, d'Alfred Roll

Je n'ai pas trouvé, je veux la réponse maintenant...

Je n'ai pas trouvé, je veux continuer à chercher.

C'était ça ! Bravo !

Veux-tu des explications ou préfères-tu continuer à répondre ?

+2 points ! Note tes points !

Faux !

Tu veux la réponse maintenant ou tu préfères réessayer ?

Les explications :

Lors de ses longues nuits de garde, la gardienne Laura a noué une relation toute particulière avec les œuvres. Lorsque l’étudiant menace de tout révéler à la police, elle panique et commence à lutter contre lui, et finit par tuer Paul. Ce n’est qu’ensuite que la gardienne appelle la police, après un laps de temps suspect entre la prétendue découverte du corps et son appel.

Comment s'est passé le meurtre ?

Paul a été tué par un coup sur la tête.

Paul est mort littéralement de peur.

Paul est mort étranglé.

Paul est tombé sur une sculpture.

Je n'ai pas trouvé, j'aimerais la solution.

Je n'ai pas trouvé, je continue de chercher.

Bravo !

Celle-ci était un peu une question-piège en plus !

+2 points ! Note tes points !

Veux-tu des explications ou préfères-tu continuer à répondre ?

Faux !

Tu veux la réponse maintenant ou tu préfères réessayer ?

Le pourquoi du comment :

Après qu’il s’est réveillé de son coma, Paul et la personne qui l’agresse luttent ensemble et il finit par être étranglé. Il a cependant laissé des traces de lutte sur le cou de cette personne, bien visibles.

Pourquoi Paul a-t-il été tué ?

Pour préserverle secret des personnages sur les oeuvres

Pour éviterqu'il gagne le concours d'art

Il est tombé sur une sculpture

Parce qu'il ne dessinait pas la dame du marché

Je n'ai pas trouvé, j'aimerais la solution.

Je n'ai pas trouvé, je continue de chercher.

C'était ça ! Bravo !

+2 points ! Note tes points !

On t'explique :

Après avoir été assommé et traîné dans l’aile sud, Paul se réveille et, dans un état second, crie qu’il faut appeler la police et les médias car les tableaux sont vivants, des personnages l’ont même attaqué ! Mais une personne veut préserver la vie secrète des personnages auxquels elle est si attachée, et refuse que la police les emmène et qu’ils deviennent ensuite des cobayes de laboratoire.

Faux !

Tu veux la réponse maintenant ou tu préfères réessayer ?

Pourquoi Paul a-t-il été agressé avant de mourir ?

Camille l'a agressé pour éviterqu'il gagne le concours d'art.

Il est tombé sur la sculpture et n'a pas été agressé.

André, des Héritiers, l'a agressé caril voulait venger la dame du marché dont il est amoureux.

La dame du marché l'a agressé caril ne la dessinait pas

L'homme du tableauLe vieux Carriercar il est fou

Je n'ai pas trouvé, j'aimerais la réponse.

Question bonus !

Je n'ai pas trouvé, je veux continuer à chercher.

C'était ça ! Bravo !

+1 point ! Note tes points !

La solution :

Paul dessine une bacchante, La Rieuse, dans l’aile Nord. La jeune femme des halles, qui se trouve sur le tableau juste derrière, est très jalouse de ne pas être prise pour modèle pour le concours d'art. André, l'un des hommes sur le tableau voisin nommé Les Héritiers, est amoureux d’elle et souhaite la venger pour attirer son attention. Alors, il assène à Paul un coup sur la tête et croit ainsi le tuer. En réalité, pour l’instant, l’étudiant n’est qu’assommé.

Faux !

Tu veux la réponse maintenant ou tu préfères réessayer ?

Pourquoi le corps de Paul était-il dans l'aile sud (première aile, oeuvres du 15e au 18e siècle) ?

Parce qu'il a été tué par saint Marc.

Parce qu'il a été trainé par les Héritiers pour faire accuser les personnages de l'aile sud.

Parce qu'il a été agressé dans l'aile sud

Parce que Camille l'a emmené là-bas.

Je n'ai pas trouvé, j'aimerais la réponse.

Question bonus !

Je n'ai pas trouvé, je veux continuer à chercher.

C'était ça ! Bravo !

+1 point ! Note tes points !

On t'explique :

Les hommes du tableau Les Héritiers de Buland, les complices de l'agresseur, déplacent le corps de l’étudiant dans l’aile de droite car il y a une rivalité entre les deux ailes et qu’ils ne veulent pas être accusés de ce meurtre. Ils vont donc traîner le corps ensanglanté jusqu’au fond de l’aile droite et laisser une traînée de sang sur leur chemin.

Faux !

Tu veux la réponse maintenant ou tu préfères réessayer ?

Qui a nettoyé le lieu de l'agression ?

Question bonus !

La gardienne

Camille

André et les autres membres du tableaux Les Héritiers

La dame du marché

L'homme du tableauLe vieux Carrier

Je n'ai pas trouvé, j'aimerais la réponse.

Je n'ai pas trouvé, je voudrais retourner au musée

C'était ça ! Bravo !

+1 point ! Note tes points !

Faux !

Tu veux la réponse maintenant ou tu préfères réessayer ?

On t'explique :

Les personnages des deux ailes du musée sont en conflit car ils sont d’époques et d’esthétiques différentes. Une querelle oppose les anciens et les plus récents, tous voulant être reconnus comme les plus beaux et être les plus admirés du musée. Les agresseurs de l’aile nord souhaitent que la police accuse les personnages de l’aile sud à leur place : ils traînent donc le corps inanimé dans l’aile sud et c’est le vieux carrier qui nettoie les traces de sang, allant de la salle du naturalisme à la salle baroque, avec une serpillière.

Quelle arme a-t-elle été utilisée pour frapper Paul à la tête ?

La serpillère dans le hall de l'aile nord

Le chandelier des Héritiers

Une sculpture du musée

La caisse enregistreuse de la boutique

Je n'ai pas trouvé, j'aimerais la solution.

Question bonus !

Je n'ai pas trouvé, je veux continuer à chercher.

C'était ça ! Bravo !

+1 point ! Note tes points !

Faux !

Tu veux la réponse maintenant ou tu préfères réessayer ?

On t'explique :

Son agresseur utilise un chandelier pour frapper Paul à la tête. Le chandelier devrait être posé sur la table, comme l'indique la notice du tableau. Or il a roulé sur le sol de la pièce.

Combien de points as-tu ?

Plus de 6 points

Moins de 6 points

6 points

Je crois qu'on t'a perdu.e...

Cette enquête était en effet difficile à résoudre, avec une tentative d’assassinat puis un assassinat réussi, deux mobiles différents et de nombreux complices ! Tu peux retourner voir les indices et tu peux aussi nous laisser un message sur les réseaux sociaux du musée pour nous expliquer ce qui a posé problème ! Et surtout, parce que tout s’apprend, ne renonce pas à ta carrière de détective !

Tu es un.e détective efficace !

Cette enquête était difficile à résoudre.Lorsque tu compares tes résultats avec ceux de l'inspectrice Chamant, tu te rends compte que vous avez presque les mêmes conclusions. Quelle perspicacité ! Bravo ! Certes, une partie de l'enquête semble floue. Tu peux choisir de retourner au musée pour vérifier des indices, ou t'arrêter là et laisser la police bordelaise percer tous les mystères de ce crime inédit... Tu as aimé ? Dis-nous tout via nos réseaux sociaux !

Tu es un.e super détective !

Cette enquête était difficile à résoudre.Quelle perspicacité ! L'inspectrice Chamant et toi tombez sur les mêmes conclusions, ou presque. Grâce à toi, la gardienne part en garde à vue et la justice triomphe. Mais l'inspectrice n'a pas percé le secret des personnages des tableaux... Tu décides de préserver le mystère du musée , bien qu'une petite discussion avec les personnages s'impose... S'ils continuent comme ça, leur secret sera découvert et ils deviendront des bêtes de foire. Tu as aimé ? Dis-nous tout via nos réseaux sociaux !

Merci !

www.musba.com

Cette enquête est inspirée du scénario conçu pour le musée par l'association du Master 2 de criminologie de l'Université de Bordeaux, année 2019-2020.Ce jeu a été créé par Marine de Briey, service civique en communication au musée des Beaux-Arts avec l'appui d'Adeline Bastien, Maïté Smerz, Vida Konikovic et Perrine Martin-Benejam.Nous remercions les volontaires anonymes et l'équipe du musée ayant participé aux tests du jeu.Nous remercions l'association du Master 2 de criminologie de l'Université de Bordeaux pour son inventitivité et son expertise.