Want to make creations as awesome as this one?

No description

More creations to inspire you

PODCAST SERIES 1

Guide

CRAZY COOL STUFF JAN 13

Guide

SOCIOLOGY IN EDUCATION

Guide

USING YOUR SMARTPHONE FOR RESEARCH

Guide

LIKED THAT? READ THIS!

Guide

EXPLORER'S EMPORIUM ADVENTURE LEAGUE

Guide

EDMODO CLASS CHEMISTRY

Guide

Transcript

COVID 19,Ressources pour les professionnels intervenant auprès de personnes en situation de handicap (PH) hébergées en structure ou au domicile, en région Bretagne ,Pour accéder à la plateforme, cliquez-ici,Au regard de la reprise progressive des activités respectives des professionnels travaillant sur ces plateformes, nous souhaitons vous informer que les mises à jour seront moins régulières.La partie "foire aux questions" a été désactivée mais nous restons à votre disposition : contactez-nous et nous nous chargerons de transmettre aux professionnels experts.Nous sommes en réflexion sur l'évolution à donner à ces plateformes. Si vous avez des remarques, avis, retours à ce sujet, n'hésitez pas à nous contacter par mail à l'adresse gcs.capps@chu-rennes.fr,Foire aux questions,Documentation,Ressources pour les professionnels intervenant auprès de personnes en situation de handicap (PH) hébergées en structure ou au domicile, en région Bretagne,Contacts - Ressources par département,Ce support sera alimenté et mis à jour au fur et à mesure de l'épidémie et de la mise en place des organisations régionales.Les informations contenues sont validées par des médecins (rééducateur, pédiatre) et le CPIAS Bretagne.,Vidéos à destination des professionnels,COVID 19,Synthèse des mises à jour de la semaine ,,FAQ désactivée à ce jour, contactez nous si vous avez des questions à poser,Nouveautés,Modification,Liste des mises à jour faites sur la plateforme récemment (actualisée une fois / semaine),Date : 26 juin 2020,Nouveaux documentsou modification de version,Retour menu,Nouveautés ou modifications des contacts et ressources,Ressources territoriales en soutien médico-psychologique pour la Bretagne,N'hésitez pas à contacter l'équipe du CAPPS Bretagne (gcs.capps@chu-rennes.fr) si vous avez de nouvelles questions à poser.,Département 29 : Note sur les séjours de répit,Précautions d'hygiène lors de l'utilisation des systèmes de ventilation ou climatisation en période COVID-19 - CPias Hauts-de-France,Ventilation et climatisation dans le contexte de circulation du SARS-Cov2 dans les établissements de soins - CPias Nouvelle Aquitaine,4 scenarios pour la période post-confinement - Anticiper pour mieux protéger - Avis n°7 du Conseil scientifique COVID-19,Lignes directrices pour l'organisation de séjours de vacances/répits à destination de personnes en situation de handicap et de leur famille - Ministère des solidarités et de la santé,Protocole sanitaire relatif aux séjours de vacances adaptées aux personnes en situation de handicap dans le cadre de la crise sanitaire - Ministère des solidarités et de la santé,Retour à la normale dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées - Ministère des solidarités et de la santé,MàJ - Prise en charge d'un résident suspect ou confirmé en ESMS: phase 3 du plan gouvernemental - CPias Bretagne,MàJ - Tout savoir sur le juste port du masque RéPiasV7,Coronavirus SARS-CoV-2 : utilisation des systèmes collectifs de brumisation en cas de survenue de vagues de chaleur - HCSP,Prise en charge ambulatoire des patients souffrant de troubles psychiques dans la période post-confinement - HAS,Quels symptômes inhabituels doivent faire rechercher une Covid-19? - Académie nationale de médecine,Utilisation des gants médicaux par les professionnels de santé dans les établissements de santé et médico-sociaux dans le cadre de la pandémie de Covid-19 - SF2H,Ré-ouverture des accueils de jour en secteur handicap : quelles précautions - CPias Bretagne,Consignes et recommandations applicables aux structures médico-sociales pour enfants et adultes en situation de handicap - Ministère des solidarités et de la santé,Retour à la normale en EHPAD, USLD et résidences autonomes - CPias Bretagne,Menu,Documentation,Cliquez sur les thématiques pour consulter les documentations,Gérer la logistique dans sa structure,S'organiser pour gérer l'épidémie dans son établissement,Guider les professionnels dans leurs soins,Communiquer et expliquer le COVID-19 aux personnes en situation de handicap et aux familles,le linge,les locaux,les déchets,Equipement de protection individuelle,Prise en soins des résidents,Signalement,Auprès des résidents,Auprès de l'entourage,Décès d'un résident,Préparation à la phase épidémique,Organisation en pratique ,Confinement, entrées/sorties,N'hésitez pas à contacter l'équipe du CAPPS Bretagne (gcs.capps@chu-rennes.fr) si vous rencontrez des difficultés pour trouver un document ou si vous avez des suggestions de nouveaux documents.,Gestion et soutien des équipes,Déconfinement ,Forte chaleur,Documentation : S'organiser pour gérer l'épidémie dans son établissement,Note, avis, foire aux questions,Menu,Retour au sommaire "documentation",Plan bleu – guide d’aide à l’élaboration ARS Bretagne 21.07.2017(guide – 87 pages),Guide préparation à la phase épidémique de Covid 19Ministère des solidarités et de la santé16.03.2020(guide – 54 pages),Préparation à la phase épidémique,Retour au sommaire "documentation",Menu,Documentation : S'organiser pour gérer l'épidémie dans son établissement,Note, avis, foire aux questions,Mesure de prévention des infections Covid-19 en EMS RéPias29.04.2020 ,Coronavirus : espace dédié aux personnes en situation de handicapGouvernement17.03.2020,COVID-19: Mesures pour les personnes en situation de handicapSecrétariat d'Etat auprès du Premier Ministre chargé des personnes handicapées25.03.2020,Mesures spécifiques aux travailleurs en situation de handicap accompagnés par un ESAT et aux centres de formationMinistère des solidarités et de la santé15.03.2020,Consignes et recommandations applicables à l'accompagnement des enfants et adultes en situation de handicapMinistère des solidarités et de la santé02.04.2020,Organisation en pratique 1/2,Dossier,Mesure spécifique et consigne,Foire aux questions,Affiche,Le Coronavirus c'est quoi ?Gouvernement et Santé publique France,Comment vous protéger et protéger votre entourageGouvernement et Santé publique France,Information actualisée sur la conduite à tenir concernant les visites services à domicile intrvenant auprès des PA et handicapées en stade épidémique COVID-19Ministère des solidarités et de la santé2 avril 2020,Coronavirus : Soutien aux adultes autistes isolésGouvernement03.04.2020,Consignes et recommandations concernant l'appui des établissements de santé et des professionnels de ville aux personnes en situation de handicap en établissement ou à domicile pour la PEC des patients COVID-19Ministère des solidarités et de la santé10.04.2020,Page suivante,Ligne directrices relatives à la réouverture progressive et encadrée des accueils de jour en externats médico-sociauxMinistère des solidarités et de la santé2020,Recommandations de la SF2H relatives à l’organisation du parcours des patients, à la protection des patients et des personnels à l’heure du déconfinement et de la reprise de l’activité médico-chirurgicale non COVID-19 en milieu de soinsSF2H06.05.2020,Documentation : S'organiser pour gérer l'épidémie dans son établissement,Retour au sommaire "documentation",Note, avis, foire aux questions,Organisation en pratique 2/2,Menu,Affiche, kit, guide,Affiche précautions dans les vestiairesCLIN AP-HP17.04.20,Affiche précautions dans les salles de pauseCLIN AP-HP02.04.20,Ressource,Site de ressources Covid-19 développé par l'IME de Plabennec,Recommandations,Fiche ESAT: La sécurisation financière des ESAT et des revenus des travailleurs en situation de handicap, et les conditions de reprise progressive et adaptée de l’activité Gouvernement29.04.20,Accompagnement personnalisés hors du domicile pour les enfants et adultes en situation de handicapGouvernement,Ouverture des accueils de jour après le confinement : quelles précautions ?CPias Bretagne07.05.2020,Mesures de prévention des infections Covid-19 (virus SARS-CoV-2) en établissements médico-sociauxRéPias11.05.2020,Documentation : S'organiser pour gérer l'épidémie dans son établissement,Menu,Note, avis, foire aux questions,Retour au sommaire "documentation",Informations sur la conduite à tenir envers les professionnels et publics (familles et personnes accueillies) en phase épidémique de coronavirus COVID-19 à destination des directeursMinistère de solidarités et de la santé20.03.2020 -Note (7 pages ),Confinement, entrées/sorties,Mesure spécifique et consigne,Avis relatif à l'accompagnement des personnes en situation de handicap dans le contexte de l'épidémie et de la prolongation du confinementHCSP30..03.2020,Asssouplissement des sorties des personnes en situation de handicapGouvernement02.04.2020,Kit, outil, affiche,Organiser une visite auprès d'un résident en période épidémiqueCahier des charges: qui, quand, comment?CPias Bourgogne Franche Comté16..04.2020,Protocole relatif aux consignes applicables sur le confinement dans les ESSMS et USLDMinistère de solidarités et de la santé20.04.2020 -,Affiche d'information pour les visiteurs et les usagersRéPias Primo22..04.2020,Charte visiteur format PDFCPias Bretagne21..04.2020,Charte visiteur format word : modifiable par les établissementsCPias Bretagne21..04.2020,Contrôle d'accès par prise de température dans le cadre de l’épidémie à Covid-19HCSP28.04.2020 -,Documentation : S'organiser pour gérer l'épidémie dans son établissement,Menu,Note, avis, foire aux questions,Retour au sommaire "documentation",Soutien aux équipes,Mesure spécifique et consigne,Dispositif national de soutien médico-psychologique dans le cadre de l’épidémie de coronavirus (COVID-19)Ministère des solidarités et de la santé 23/03/2020 ,Gestion des équipes,FAQ Consignes applicables dans les ESMS PA/PH - Gestion et ressources humainesMinistère des solidarités et de la santé 15/04/2020 ,Documentation : S'organiser pour gérer l'épidémie dans son établissement,Menu,Note, avis, foire aux questions,Retour au sommaire "documentation",Déconfinement,Mesure spécifique et consigne,Consignes et recommandations applicables au déconfinement progressif des structures médicosociales accompagnant des enfants et adultes en situation de handicapMinistère des solidarités et de la santé 09/05/2020 ,Fiche doctrine Recommandations d’utilisation des masques faciauxMinistère des solidarités et de la santé 06/05/2020 ,Rapport HAS Les mesures barrières et la qualité du lien dans le secteur social et médico-socialHAS07/05/2020 ,Rapport HAS Fin de vie des personnes accompagnées par un établissement ou service social ou médico-social09/05/2020 ,Page suivante,Fiche professionnels de ville : Distributions de masques sanitaires par l’etat en sortie de confinementMinistère des solidarités et de la santé 11/05/2020 ,Fiche établissements et services médico-sociaux: Distributions de masques sanitaires par l’etat en sortie de confinementMinistère des solidarités et de la santé 11/05/2020 ,Préconisations nationales à l'attention des groupes d'entraide mutuelle dans le contexte du déconfinementMinistère des solidarités et de la santé19/05/2020 ,Rapport HAS COVID-19 -Entre protection etautonomie : les principes de l’action sociale et médicosociale à l’épreuve de la criseHAS05/05/2020 ,Protocole relatif aux consignes applicables sur le cnfinement dans les ESSMS et USLDMinistère des solidarités et de la santé01/06/2020 ,Fiche Établissements de santé - Respect de la liberté d'aller et venir des patients dans les services de psychiatrie en période de déconfinementMinistère des solidarités et de la santé02/06/2020 ,Fiche pédagogique - COVID-19: Prérequis sur les testsHAS18/05/2020 ,FAQ sur le déconfinementSecrétariat d'Etat aux personnes handicapées19/05/2020 ,Mesure spécifique et consigne,Haute Autorité de Santé,Interventions à domicile en période de déconfinement et à l'approche de la saison estivaleMinistère des solidarités et de la santé05/06/2020 ,Lignes directrices pour l'organisation de séjours de vacances/répits à destination de personnes en situation de handicap et de leur familleMinistère des solidarités et de la santé03/06/2020 ,Protocole sanitaire relatif aux séjours de vacances adaptées aux personnes en situation de handicap dans le cadre de la crise sanitaireMinistère des solidarités et de la santé03/06/2020 ,Prise en charge ambulatoire des patients souffrant de troubles psychiques dans la période post-confinementHAS04/06/2020 ,Documentation : S'organiser pour gérer l'épidémie dans son établissement,Menu,Note, avis, foire aux questions,Retour au sommaire "documentation",Déconfinement,Mesure spécifique et consigne,Conduite à tenir en cas de contact d’une personne ayant des antécédents évocateurs de Covid-19 avec une personne malade du Covid-19HCSP12/05/2020 ,Épidémie de Covid-19 : déconfinement des personnes en situation de handicapHCSP13/05/2020 ,FAQ d’ Aide à la gestion de la reprise d’activité par les établissements et services médico-sociaux dans le champ du handicapCPias GE; ARS; CREAI; ...20/05/2020 ,Enjeux éthiques lors du déconfinment: Responsabilités, solidarités et confianceCCNE20/05/2020 ,Mesures d'éviction des professionnels exerçant en ES et ESMSHCSP27/05/2020 ,Guide du CRA à destination des professionnels pour l'accompagnement au déconfinement d'une personne avec TSACRA ARAMai2020 ,Guide du CRA à destination des adolescents et adultes avec TSACRA ARAMai2020 ,Nouvelle fiche “déconfinement”Santé BD et GouvernementMai2020 ,"Le déconfinement, c'est quoi ?" FALCAPF France Handicap,Retour à la normale en EHPAD, USLD et résidences autonomesCPias Bretagne25.06.20,4 scenarios pour la période post-confinementAvis n°7 du Conseil scientifique02/05/2020 ,Retour à la normale dans les établissements pour personnes âgéesMinistère des solidarités et de la santé16/06/2020 ,Consignes et recommandations applicables aux structures médico-sociales pour enfants et adultes en situation de handicapMinistère des solidarités et de la santé24/06/2020 ,Documentation : S'organiser pour gérer l'épidémie dans son établissement,Menu,Note, avis, foire aux questions,Retour au sommaire "documentation",Forte chaleur,Mesure spécifique et consigne,Coronavirus SARS-CoV-2 : gestion de l’épidémie en cas de survenue de vagues de chaleurHCSP11/05/2020 ,Recommandations relatives à la prise en charge des patients en cas de forte chaleur dans le contexte de l'épidémie Covid-19Ministère des solidarités et de la santé25/05/2020 ,Recommandations en matière d'aération, de ventilation et de climatisation en période d'épidémie de Covid-19Ministère des solidarités et de la santé21/05/2020 ,Informations sur l'organisation à mettre en place au sein de l'établissement en cas de survenue de vague de chaleur en période de pandémie Covid 19Ministère des solidarités et de la santé26/05/2020 ,Informations sur l’organisation à mettre en place au sein de l’établissement en cas de survenue de vague de chaleur en période de pandémie de COVID-19Ministère des solidarités et de la santé26/05/2020 ,Précautions d'hygiène lors de l'utilisation des systèmes de ventilation ou climatisation en période COVID-19CPias Hauts-de-France28/05/2020 ,Ventilation et climatisation dans le contexte de circulation du SARS-Cov2 dans les établissements de soinsCPias Nouvelle Aquitaine29/05/2020 ,Coronavirus SARS-CoV-2 : utilisation des systèmes collectifs de brumisation en cas de survenue de vagues de chaleurHCSP20/05/2020 ,Menu,Documentation : Guider les professionnels dans leurs soins,Distributions de masques sanitaires par l'Etat en sortie de confinementMinistère des Solidarités et de la santé 07.05.2020 ,Retour au sommaire "documentation",Comment enfiler les gants de soins à usage uniqueCPias Bretagne Mars 2020 ,COVID 19 Prise en charge d’un résident suspect – équipement de protection individuelle CPias Bretagne 26.03.2020 ,Affiche,Tout savoir sur le juste port du masque RéPiasV7,Avis relatif aux indications du port des masques chirurgicaux et des appareils de de protection respiratoire de type FFP2 pour les professionnels de santé SF2H (Société Française d’Hygiène Hospitalière) 04.03.2020 Avis (2 pages) ,La désinfection des mains avec un gel hydroalcooliqueCPias Bretagnemars.2020 ,Avis relatif aux conditions de prolongation du port ou de réutilisation des masques chirurgicaux et des appareils de protection respiratoire de type FFP2 pour les professionnels de santéSF2H14.03.2020 Avis (4 pages),Quel masque porter à l’hôpital et en Ehpad ? Ministère des Solidarités et de la santé ,Affiche précautions standandsCPias Bretagne,Equipement de protection individuelle,Précautions d’hygiène en EMS pour un résident cas possible/probable/confirmé COVID-19 CPias Hauts de France18.03.2020 ,Avis, communiqué de presse,Information pour les professionnels de santé des ESMS. Guide visuel de protection -RéPias09.04.2020 ,Information pour les professionnels de santé des ESMS. Tableau synthétique des EPI recommandés pour la PEC de résident suspect/confirmé Covid-19 -RéPias24.04.2020 ,Comment se protéger et protéger les résidents en période de COVID-19 ? Préconisations pour le port des équipements de protection individuelle (EPI) selon les actes et les activités en ESMSCPias Nouvelle Aquitaine14.04.2020 ,Le masque chirurgical protège efficacement les soignants contre COVID-19Prévention infection14.04.2020 ,Affiche gants ES et EMS “Porter des gants au quotidien : un geste à risque !”CPias Occitanie04.2020 ,Page suivante,Menu,Documentation : Guider les professionnels dans leurs soins,Retour au sommaire "documentation",Affiche,Equipement de protection individuelle,Avis, communiqué de presse,Coronavirus SARS-CoV-2 : risques liés à la réutilisation des masques à usage unique ou à la prolongation de leur portHCSP28.04.2020, “Comment utiliser son masque en tissu”CPias Occitanie05.2020,Emploi des visières ou écrans faciaux dans le contexte de l’épidémie Covid-19HCSP15.05.2020, "Dis moi, pourquoi les gens portent un masque?”Sparadrap, "Dis moi, pourquoi les gens portent un masque?” autres lieuxSparadrap,Port du masque pour les soignantsAcadémie de médecine23.05.2020,Utilisation des gants médicaux par les professionnels de santé dans les établissements de santé et médico-sociaux dans le cadre de la pandémie de Covid-19SF2H05.06.2020,Retour au sommaire "documentation",Menu,Fiche de signalement des cas de COVID-19 en EHPAD et EMSSanté publique France28..03.2020 ,Documentation : Guider les professionnels dans leurs soins,Signalement,Fiche de signalement,Guide d’utilisation du portail de signalement pour les cas suspect ou confirmés de Covid-19 en établissement médico-socialRéPias-Primo30.03.2020,Protocole de la surveillance active des cas de COVID-19 en EHPAD et EMSSanté publique france28.03.2020 AVis provisoire,Retour au sommaire "documentation",Menu,Kit, outil et ressource,Protocole de la surveillance active des cas de COVID-19 en EHPAD et EMSSanté publique france28.03.2020 AVis provisoire,Prise en charge d'un résident suspect ou confirmé en ESMS: phase 3 du plan gouvernementalCPias Bretagne07.05.2020 ,Précautions d’hygiène en EMS pour un résident cas possible/probable/confirmé COVID-19 CPias Hauts de France18.03.2020 ,Kit Covid 19CPias Bretagne26.03.2020,Coronavirus SARS-CoV-2 : critères cliniques de sortie d’isolement des patients infectés HCSP 16.03.2020 ,Documentation : Guider les professionnels dans leurs soins,Prise en soins des résidents 1/2,Recommandation, protocole,Fiche médecin : Recours à la téléconsultation dans le cadre du COVID-19Ministère des solidarités et de la santé18.03.2020 ,En ambulatoire: Recommandations spécifiques et prise en chargeMinistère des solidarités et de la santé01.04.2020 ,Pour les aides à domicile : Conduite à tenir pour prévenir la diffusion des infections COVID-19RéPias18.03.2020 ,Fiche d'urgence destinée aux médecins et au SAMU : Accueil d'un patient polyhandicapé atteint du COVID-19Handiconnect,CCNE – Réponse à la saisine du ministère des solidaritéset de la santé sur le renforcement des mesures de protection dans les EHPAD et les USLD30.03.2020,Fiche de liaison lors d'un transfert d'un résident d'une structure vers une autreGPF asso,Site ressource destinée aux professionnels de santéHandiconnect,Avis relatif à la prise en charge à domicile ou en structure de soins des cas de Covid-19 suspectés ou confirmésHCSP08..04.2020 AVis,Page suivante,Retour au sommaire "documentation",Kit, outil et ressource,Menu,Prise en soins des résidents 2/2,Documentation : Guider les professionnels dans leurs soins,Recommandation, protocole,Adaptation des mesures barrières et de distanciation sociale à mettre en oeuvre en population générale, hors champs sanitaire et médico-social pour la maîtrise de la diffusion du SARS-CoV-2HCSP 24.04.2020 ,Actualisation de l’avis relatif aux personnes à risque de forme grave de Covid-19 et aux mesures barrières spécifiques à ces publicsHCSP 20.04.2020 ,Communiqué de l’Académie nationale de Médecine : prendre soin des adultes âgés avec troubles cognitifs en période de confinementAcadémie nationale de médecine04.2020 ,Rapport d'évaluation: Place des tests sérologiques dans la stratégie de prise en charge de la maladie Covid19Haute Autorité de Santé24.04.20,Services à la personne : kit de lutte contre le Covid19Ministère du travail28.04.20,Avis Signes cliniques d’orientation diagnostique du Covid-19HCSP20.04.20,20 fiches pratiques à destination des soignants sur le prise en charge nutritionnelle des patients COVID 19 et non COVID 19SFNCM20.04.20,Guide: Repères pour adapter l’accompagnement des personnes autistes dans le contexte du Covid-19ARS Ile de France,Recommandations de prise en charge de patients Covid+ par IDE libéral -CPias Bretagne04.05.2020,avis sur utilisation hydroxychloroquineHCSP26.05.20,Rapport d'évaliation technologique sur la place des tests sérologiques rapides (TDR, TROD, autotests) dans la stratégie de prise en charge de la maladie COVID-19HAS26.05.20,Quels symptômes inhabituels doivent faire rechercher une Covid-19?Académie nationale de médecine17.06..2020 ,Menu,Décès d'un résident,Documentation : Guider les professionnels dans leurs soins,Retour au sommaire "documentation",Mesure,Mesures à prendre pour la prise en charge du corps d'un patient décédé infecté par le COVID-19 en EMSRéPias Primo22.04.2020 ,Décret du 30 avril 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire,FAQ Funéraire COVID 19 (Annotations CAPPS Bretagne)Gouvernement30.04.2020 ,Avis HCSP relatif à la prise en charge du corps d’un patient cas probable ou confirmé COVID-19 (ANNOTATIONS CAPPS)HCSP24.04.2020 ,Menu,Documentation : Communiquer et expliquer le COVID-19,Retour au sommaire "documentation",Affiche,Vidéo,Expliquer les gestes barrières pour se protéger et protéger les autresViméo,Attestation de déplacement en FALCIssue du décret du 23 mars 202023.03.2020 ,Les gestes simples contre le coronavirusSanté BD,Expliquer l'importance de se laver les mainsNos ptits loups s'éveillent16.03.2020 ,Expliquer le Coronavirus en FALCGouvernement18.03.2020 ,Expliquer le Coronavirus aux enfantsHandicap International27.03.2020 ,Animaux de compagnie et COVID-19Académie nationale de médecine24.03.2020 ,FALC et Makaton,Auprès des résidents,Expliquer en vidéo,Animaux de compagnie,Expliquer aux enfants,Attestation de déplacement en MakatonIssue du décret du 23 mars 202023.03.2020,Expliquer le Coronavirus aux enfantsLespictogrammes.com,Outils pédagogiques CoronavirusSantebd.org,Vidéos de Ben Le KoalaBen Le Koala,Retour au sommaire "documentation",Menu,Documentation : Communiquer et expliquer le COVID-19,Auprès de l'entourage,Ressources disponibles à destination des familles et des proches,Groupement national centres de ressources autismes,Grandir ensemble,Autisme InfoService,Accompagnement,Comment vivre le confinement avec un enfant autiste?Délégation interministérielle à la stratégie nationale pour l'autisme au sein des troubles du neuro-développement,Recommandations à destination des accueillants familiaux de personnes âgées et d'adultes en situation de handicapMinistère des solidarités et de la santé9.04.20,Société Francophone d'Etude et de Recherche sur les Handicaps de l'Enfance,Retour au sommaire "documentation",Menu,Documentation : Gérer la logistique dans sa structure,Le linge,Avis relatif au traitement du linge, au nettoyage des locaux ayant hébergé un patient confirmé à 2019-nCoV et à la protection des personnels Sf2h 07.02.2020 Avis (4 pages) ,Coronavirus SARS-CoV-2 : nettoyage du linge et des locaux d’un patient confirmé et protection des personnelsHCSP10.04.2020 ,Documentation : Gérer la logistique dans sa structure,Retour au sommaire "documentation",Menu,Les locaux,Avis relatif à la réduction du risque de transmission du coronavirus SRAS-Cov-2 par la ventilation et gestion des effluents des patientsHaut conseil de la santé publique17.03.2020 Avis (4 pages) ,Avis,Documentation : Gérer la logistique dans sa structure,Retour au sommaire "documentation",Menu,Les déchets,Gestion des déchets d’activités de soins (DAS) produits au cours de l’épidémie de Covid-19, en particulier en milieu diffusHaut conseil santé publique19.03.2020Avis (9 pages),COVID-19 et DASRI produits par les établissements sanitaires et médico-sociauxMinistère des solidarités et de la santé.27.03.2020,Avis, rapport,Protection des personnels de collecte de déchets au cours de l'épidémie COVID-19Haut conseil santé publique31.03.2020Avis (10 pages),Gestion des déchets issus des protections pour adultes incontinents au cours de l’épidémie de Covid-19” du 8 avril 2020Haut conseil santé publique08.04.2020Avis (10 pages),Port du masqueCPIAS Nouvelle Aquitaine,Menu,Mise en place et retrait des gants à usage unique - SLIN Côte Basque,Vidéos à destination des professionnels,Foire aux questions,Menu,Cliquez sur le "+" pour consulter les questions / réponses,Organisation générale de la structure,Les professionnels ,Les personnes en situatuion de handicap,Logistique,Gestion des repas, de la vaisselle,Locaux et matériel,Gestion du linge,Confinement, entrées et sorties,Sectorisation des équipes,Référent COVID,Soins des personnes suspectes et/ou Covid 19,Protection individuelle (masque, blouse...),Dépistage et suivi des professionnels contact et Covid 19,Symptomes - Dépistage et prélèvements,Information, communication,Transport, entrées et sorties des résidents Covid 19,N'hésitez pas à contacter l'équipe du CAPPS Bretagne (gcs.capps@chu-rennes.fr) si vous avez de nouvelles questions à poser.,Utilisation du matériel,Résidents - Signes de gravité,Effet, conséquence du confinement,Menu,Contacts - Ressources,Les numéros utiles et les ressources de votre département,Cliquez sur votre département,Cellule éthique de soutien en Bretagne,Plateforme d'écoute avec un numéro vert (0 805 23 23 36) et une appli mobile Asso SPS pour écouter les soignants en détresse.24H24 et 7 jours sur 7.,CPias Bretagne - Centre d’appui pour la prévention des infections associées aux soins02 98 22 34 66 ou 02 99 28 83 03 ou par mail (envoyer votre mail aux deux adresses simultanément)cpias-bretagne@chu-brest.frcpias-bretagne@chu-rennes.fr,Dispositifs d'écoute et de soutien pour les professionnels de santé,0 800 73 09 58 (numéro vert)7j/7 de 8 h à minuit 14,Une cellule nationale d'écoute pour les soignants :,https://rend-fort.com/,Collectif Rend-Fort TOP Teams : à votre disposition pour vous accompagner gratuitement pendant la crise COVID-19,S'inscrire à la formation aux gestes barrières CPias Bretagne - ARS Bretagne, cliquez ici :,Télécharger et enregistrer le diaporama sur votre ordinateur,Pour la prise en charge d'un résident présentant des signes de gravité :15 - SAMU,Cartographie des ressources PH - ARS Bretagne,Ressources territoriales en soutien médico-psychologique pour la Bretagne ,Les contacts utiles :,Les informations utiles sur votre département:,Menu,Contacts - Ressources : Finistère,Retour page "contacts",Les cellules de coordination identifiées :,Dispositifs-contacts mis en place par les acteurs du soins et de l'accompagnement auprès des personnes handicapées,Gestion des masques,Avis infectiologue,Contact référent handicap 29,Avis psychiatre,Contact SSR pédiatrique,Les Dispositifs d'Appui à la Coordination et les réseaux spécifiques:,Appui Santé Nord Finistère,Appui Santé en Cornouaille,MAIA Pays de COB,Cap Autonomie Santé,Site de ressources Covid-19 développé par l'IME de Plabennec,Note qui rappelle la possibilité de solliciter des séjours de répit pour les enfants et adultes en situation de handicap,Pour accéder aux webconférences,Les webconférences du département du Finistère,Menu,Contacts - Ressources : Finistère,Web Conférence31.03.2020,Web Conférence23.04.2020,Web Conférence19.05.2020,Retour page "contacts",Contacts - Ressources : Côtes d'Armor,Menu,Retour page "contacts",Gestion des masques,Les contacts utiles :,Les informations utiles sur votre département:,Web Conférence07.04.2020,Avis infectiologue,Avis MPR&Téléconsultation MPR,Les Dispositifs d'Appui à la Coordination et les réseaux spécifiques:,MAIA Pays de COB,Appui Sante Rance Emeraude,MAIA Pays de Saint-Malo,MAIA Pays de Dinan,Cap Santé Est Armor,Cap Santé Armor Ouest,PONDICLIC,Web Conférence05.05.2020,Avis psychiatre,Web Conférence27.05.2020,Contacts - Ressources : Ile-et-Vilaine,Menu,Retour page "contacts",Web Conférence27.03.2020,Télémédecine : Contacter le GCS-esante Bretagne en consultant le site www.e-kermed.bzhPour le 35 : contacter Fanny Lane fanny.lane@chu-rennes.frou 06.25.63.57.15,Les contacts utiles :,Les informations utiles sur votre département:,Avis médecine physique et réadaptation,Gestion des masques,Téléconsultation gérontopsychiatrie,Les Dispositifs d'Appui à la Coordination et les réseaux spécifiques:,Appui Sante Rance Emeraude,MAIA Pays de Saint-Malo,MAIA Pays de Dinan,Appui Sante Brocéliande,Appui Sante Pays de Rennes,Appui Sante Pays de Fougères,MAIA Pays de Redon,MAIA Pays de Brocéliande,MAIA Pays de Vallon de Villaine,MAIA Pays de Vitré Porte de Bretagne,MAIA Rennes,MAIA Haute-Bretagne,Web Conférence24.04.2020,Avis infectiologue,Web Conférence27.05.2020,Contacts - Ressources : Morbihan,Menu,Retour page "contacts",Web Conférence07.04.2020,Les documents partagés :,Logigramme sur le confinementCHBA Vannes 07.04.20,Les contacts utiles :,Les informations utiles sur votre département:,Test et prélèvements:,TERRITOIRE 3 :,TERRITOIRE 4 :,TERRITOIRE 8 :secteur handicap également,Appel du 15 et possibilité de demander un avis gériatrique pour aide à la prise en charge après réalisation du prélèvement.,EPIDEMIE COVID / EHPAD COORDINATION VILLE / HOPITAL Territoire du Centre Bretagne,Tests et prélèvements directement à l'hôpital,,Avis MPRadultes,Avis MPRenfants,Gestion des masques,MAIA Pays de COB,Les Dispositifs d'Appui à la Coordination et les réseaux spécifiques:,Cap Autonomie Santé,Appui au Parcours de santé,PONDICLIC,Web Conférence29.04.2020Secteur PA/PH T4,Web Conférence07.05.2020Sensibilisation EPI CPias Bretagne,Peut-on maintenir les animations dans les structures dans ce contexte ?,Confinement, entrées et sorties 1/2,Quel suivi proposer aux familles dont l'enfant est rentré à domicile temporairement dans le contexte de l'épidémie COVID?,Organisation générale de la structure,Les professionnels libéraux extérieurs à la structure (ex : kiné) peuvent-ils continuer à y intervenir?,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,Quelles organisations mettre en place impérativement dans l’établissement pour se préparer à l’épidémie ?,Comment gérer les sorties des résidents fumeurs ?,Peut-on maintenir les visites des proches des résidents au sein de l’établissement ?,Doit-on confiner les enfants en chambre ?,Page suivante,Confinement, entrées et sorties 2/2,Organisation générale de la structure,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,A partir de quand est ce que l'on peut demander une dérogation pour que ce retour en famille se fasse ?
,retour au sommaire FAQ,Si un résident est positif covid, il peut être difficile de l'isoler dans sa chambre sans avoir dans certains cas recours à une contention. Comment la gérer dans un foyer de vie sans ressource médicale ?,Quelles sont les structures d’aval (après hospitalisation) susceptibles d’accueillir des personnes qui ne peuvent pas retourner à domicile ou dans leur structure d’origine ?,Une famille a fait le choix de s’occuper de son « enfant » adulte avec autisme qui est habituellement accueilli en MAS. Au vu des difficultés à domicile, la famille souhaiterait un retour en établissement, quelles sont les consignes ? ,En cas d'entrée sur un collectif pour un séjour de répit : des mesures particulières doivent être prises ?,Quelle équipe pour les cas COVID +,Doit-on sectoriser les structures ? Comment sectoriser ?,Sectorisation des équipes,Organisation générale de la structure,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,Dans les structures qui accueillent et hébergent des enfants, doit-on mettre en place une sectorisation ?,Organisation générale de la structure,Sectorisation des équipes,Comment maintenir les liens familiaux avec des familles vieillissantes qui n'ont pas forcément accès aux outils informatiques et des usagers pour qui le téléphone n'a pas de sens ?,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,Comment fait-on avec les plateaux repas d’un résident COVID+ ?,Logistique,Gestion des repas, de la vaisselle ...,...,...,...,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,Dans les établissements hébergeant des enfants, peut-on maintenir les repas en salle à manger ?,Quelles précautions doit-on prendre avec les montauban et urinaux pour les résidents COVID+ ?,Quel bionettoyage pour les chambres des résidents COVID + ?,Que doit –on faire des bandeaux de lavages à plat et lavette après bionettoyage d’une chambre d’un résident Covid + ?,Les vestiaires du personnel doivent-ils être nettoyés différemment que d’habitude ?,Comment entretient-on le matériel à risque (bladder scan, thermomètre, dynamap) ?,Locaux et matériel,Logistique,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,Dans une structure accueillant des enfants, doit-on désinfecter les jouets mis à disposition ? Si oui, à quelle fréquence ?
,Quelles solutions en cas de manque de produits détergent / désinfectant ?
,Quelles sont les recommandations concernant la climatisation (dans les structures collectives et à domicile ?),Comment entretient-on le linge des résidents COVID +?,...,...,...,...,Logistique,Gestion du linge,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,...,...,...,...,Gestion des déchets,...,Logistique,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,Comment les équipes peuvent-elles appendre à s’habiller pour s’occuper d’un résident Covid + ?,Comment les professionnels prenant en charge un résident COVID+ doivent-ils se protéger ?,Equipements de protection individuels (masque, lunettes, blouses ...),Professionnels,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,Tous les professionnels de la structure doivent-ils porter un masque une fois qu'un CAS COVID+ est diagnostiqué?,Le port du masque pour tous les professionnels / jeunes est il préconisé à ce jour en l'absence de cas COVID ? Si oui, masques en tissu ou chirurgicaux ?,Les masques fabriqués maison sont ils recommandés pour les professionnels ?,Doit-on considérer que toutes les personnes accompagnées sont potentiellement asymptomatiques ou contagieuses avant symptôme et, de ce fait, porter l’ensemble des EPI lors des interventions au domicile ? (visière, surblouse, masque) ,...,...,Combien de temps un soignant en attente du résultat du dépistage doit-il être arrêté ?,Professionnels,Suivi des professionnels contacts et COVID 19,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,Peut-on espérer le dépistage systématique des professionnels et des résidents dans les foyers pour les personnes en situation de handicap: FV FAM MAS …?,Les éducateurs sont-ils identifiés aussi comme prioritaires pour les tests (au même titre que les soignants) en cas d'apparition de symptômes auprès du 15 ?,...,Peut-on utiliser de l'oxygène dans un établissement si pas d’ IDE la nuit et le weekend ?,...,Professionnels,Utilisation du matériel,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,Personnes en situation de handicap,Soins des personnes suspectes ou COVID +,Un enfant COVID+ doit-il porter un masque ?,Peut-on soigner un enfant COVID+ en internat?,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,Quelles sont les personnes susceptibles d'être accueillies dans les unités COVID psychiatriques (les personnes vivant à domicile, celles hébergées en foyer, …) ?,Peut-on soigner un "résident/patient" COVID-19 positif en structure médico-social?,En cas de résident touché par un COVID dans une chambre double, doit-il être mis en chambre seule?,Faut-il installer les résidents COVID+ dans des salles communes au sein des réfectoires ou salle d'animation?,Symptômes - dépistage 1/2,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,Personnes en situation de handicap,Peut-on espérer le dépistage systématique des professionnels et des résidents dans les foyers pour les personnes en situation de handicap: FV FAM MAS …?,Qu'est-ce qu'un cas confirmé? A qui signaler ?,Quelles précautions prendre avec le résident dans l’attente des résultats ?,Qu'est-ce qu'un cas suspect ?,Pour qui doit-on faire le dépistage ?,Quelles sont les manifestations à craindre lorsque le COVID est confirmé ?,Page suivante,Symptômes - dépistage 2/2,Personnes en situation de handicap,Doit-on absolument faire un prélèvement chez un résident qui ne le souhaite pas ?,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,Personnes en situation de handicap,Transport, entrées/sorties des résidents COVID-19,Un résident COVID+ peut-il sortir de la structure pour une consultation?,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,Personnes en situation de handicap,Résidents -Signes de gravité,Quelles informations faut-il avoir avant d'appeler le 15/SAMU?,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,Personnes en situation de handicap,Effet et conséquence du confinement,Quels sont les symptômes psychologiques les plus récurrents lors de mesure de confinement ou d’isolement ?,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,Quels sont les facteurs amplifiant l’impact psychologique du confinement ou de l’isolement ?,Exemples de mesures contribuant à réduire l’impact psychologique du confinement et de l’isolement ?,Dans les établissements hébergeant des enfants, peut-on maintenir les repas en salle à manger ?,D. PEUDENIER neurologue-pédiatre CHRU BrestCPIAS BretagneDate de mise à jour : .01/04/2020,Réponse :Pour tous les enfants de la structure et avant même toute suspicion de COVID, les repas ne peuvent pas avoir lieu dans les mêmes conditions qu’habituellement. 1. Si l'enfant est déambulant et capable de comprendre la consigne de rester assis à table et autonome pour l’alimentation : un adulte peut s’occuper de 2 ou 3 enfants en veillant à ce que la distance entre les enfants ne leur permette pas de s’échanger les couverts, verres et ne permette pas de contact main/main pendant les repas. Evidemment, les mains des enfants et de l'adulte qui reste avec eux sont lavées avant de passer à table et en sortant de table. Cela signifie donc une sectorisation du personnel soignant et/ou éducatif. Ne pas oublier le nettoyage des surfaces planes (table, tablettes des fauteuils roulants…) 2. Si l'enfant est déambulant mais ne pouvant pas respecter la consigne « on reste assis à table », le repas doit être pris dans la chambre, ou de façon isolée dans la salle à manger avec un adulte 3. Si l'enfant est non déambulant mais autonome pour le repas, on peut appliquer le cas 1. 4. Si l'enfant est non déambulant et non autonome pour le repas (ex du polyhandicap), un adulte peut lui donner à manger en salle à manger en respectant les distances de sécurité. Un adulte peut probablement s’occuper de 2 à 3 enfants. Si l’enfant est porteur d’un polyhandicap avec soutien nutritionnel par gastrostomie, mettre en oeuvre les règles hygiènes habituelles pour brancher et débrancher alimentation. L’alimentation plaisir est poursuivie, en fonction de la disponibilité du personnel. Il est possible qu’elle soit réduite par rapport à l’habitude. Veillez au port du masque pour les soignants/éducateurs par rapport au risque infectieux venant de l’extérieurs (des soignants) et par rapport au risque de contamination des soignants facilité par le bavage de certains enfants qui peuvent être asymptomatiques. Par rapport aux enfants polyhandicapés, le port du masque par les soignants/éducateurs doit être constant car il s'agit d'une population à risque. Pour les enfants COVID +, : l'enfant doit prendre ses repas en chambre. Nécessité d'un équipement de protection individuel pour les soignants/éducateurs Favoriser au maximum le confinement au domicile si l’enfant va bien.,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",Comment fait-on avec les plateaux repas d’un résident COVID+ ?,CPIAS BretagneDate de mise à jour : 24/03/2020,Réponse :Tenue de protection (tablier plastique, masque) Se rendre auprès du patient sans toucher son environnement. Prendre le plateau et le deposer sur le chariot situer dans le couloir. Pas de traitement particulier : circuit habituel. Cycle de lavage à une température de 55°C à 60°C et un cycle de rinçage à plus de 85°C..,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour liste "MAJ",Quel bionettoyage pour les chambres des résidents COVID + ?,Réponse :Prévoir un bionettoyage quotidien sur surfaces hautes et sol (pas les murs). Utiliser un produit détergent-désinfectant virucide.A défaut, cette stratégie peut reposer sur une détergence suivie d’un rinçage puis d’une désinfection à l'eau de javel diluée à 0,5% de chlore actif (1 litre de Javel à 2,6% + 4 litres d'eau froide). ,CPIAS BretagneDate de mise à jour : 24/03/2020,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",Que doit –on faire des bandeaux de lavages à plat et lavette après bionettoyage d’une chambre d’un résident Covid + ?,CPIAS BretagneDate de mise à jour : 24/03/2020,Réponse :Utiliser pour les surfaces hautes des chiffonnettes de préférence à usage unique. Utiliser pour les sols, un bandeau de lavage si possible à usage unique. Chiffonnettes ou bandeaux à usage unique : à jeter systématiquement dans le sac jaune DASRI. Chiffonnettes ou bandeaux de lavage réutilisables : à traiter en lingerie à minimum 60°C ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",Comment entretient-on le linge des résidents COVID +?,CPIAS BretagneDate de mise à jour : ...24/03/2020,Réponse :Mettre le Linge en sac hydrosoluble, fermé avant la sortie de la chambre, passage en machine : 60°, 30 minutes minimum, lessive habituelle.Pour le linge fragile, mettre la température la plus haute possible et le temps de lavage le plus long. Utiliser un produit lessiviel désinfectant.,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour liste "MAJ",Quelles précautions doit-on prendre avec les montauban et urinaux pour les résidents COVID+ ?,CPIAS BretagneDate de mise à jour : 24/03/2020,Réponse :Si le résident est COVID+ utiliser protège montauban et protège urinaux jetables. Privilégier l’utilisation des sacs protecteurs avec produit gélifiant. ,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour liste "MAJ",Comment entretient-on le matériel à risque (bladder scan, thermomètre, dynamap) ?,CPIAS BretagneDate de mise à jour : 24/03/2020,Réponse :Entretien avec détergent désinfectant virucide répondant à la norme EN 14 476 sur lavette,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",Les vestiaires du personnel doivent-ils être nettoyés différemment que d’habitude ?,CPIAS BretagneDate de mise à jour : 24/03/2020,Réponse :Non. Procéder à l’entretien habituel organisé pour les vestiaires.,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour liste "MAJ",Réponse :Il faut sortir juste le nombre de jouets nécessaires à l’activité. Privilégiez tous les jouets qui pourront passer au lave-vaisselle/lave-linge ou être désinfectés. Les désinfecter après l’activité.Une hygiène rigoureuse des personnes et des surfaces est nécessaire : respect des mesures-barrières (« no touch » c'est-à-dire pas de contact physique entre les enfants, solutions hydro-alcooliques, lavage des mains avant et après l'activité, nettoyage des surfaces). Soit on intègre le lavage du jouet dans le projet éducatif, comme le lavage des mains et l’apprentissage des mesures barrières si l’enfant est en capacité de le faire.Soit c’est l’adulte qui le fait. Ne pas oublier qu’un certain nombre de ces jeunes attrapent les objets, les mettent à la bouche et les passent à leurs voisins. Dans la mesure du possible, il est préférable d'éviter qu'ils échangent et partagent les objets. Le type d'activité et le ratio adulte/enfant sont à ajuster en fonction de cet élément. La sectorisation des jeunes doit être effective avec leur soignant/éducateur, si possible le même plusieurs jours de suite..,D. PEUDENIER neurologue-pédiatre CHRU BrestCPIAS BretagneDate de mise à jour : 01/04/2020,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,Dans une structure accueillant des enfants, doit-on désinfecter les jouets mis à disposition ? Si oui, à quelle fréquence ?,retour liste "MAJ",retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,Quelles solutions en cas de manque de produits détergent / désinfectant ?,CPIAS BretagneDate de mise à jour : 26/03/2020,Réponse :L'eau de javel est une solution alternative.,retour liste "MAJ",Quelles sont les recommandations concernant la climatisation (dans les structures collectives et à domicile ?),CPIAS BretagneDate de mise à jour : 28/04/2020,Réponse :Le coronavirus se transmet essentiellement par l’inhalation des gouttelettes émises par une personne porteuse du virus dans son environnement immédiat (environ 1 mètre).Concernant les systèmes de ventilation et de climatisation, vous trouverez des informations utiles dans le document du HCSP du 24 avril 2020( chapitre 11 / p12 à 14).,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour liste "MAJ",Avis HCSP 24.04.2020,Les professionnels libéraux extérieurs à la structure (ex : kiné) peuvent-ils continuer à y intervenir?,D. BONAN, Médecin MPR CHU RennesDate de mise à jour : 20/05/2020,Réponse :Oui les professionnels libéraux extérieurs à la structure peuvent continuer à intervenir. Par exemple un masseur-kinésithérapeute interviendra si l'arrêt de la rééducation risque d'entrainer de graves conséquences. Mais rien n'impose que le professionnel extérieur intervienne dans la structure, il faut discuter avec lui. Un suivi en téléconsultation avec le kiné qui suit le patient ou un avis en téléconsultation avec médecin MPR (CHU ou Pôle Saint Hélier) peut être organisé.Le document consignes et recommandations du 09.05.20 sur le déconfinement en ESMS précise que : "Les interventions des professionnels extérieurs à l’établissement sont autorisées sous réserve du strict respect des gestes barrières et du port obligatoire du masque".,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour liste "MAJ",Quelles organisations mettre en place impérativement dans l'établissement pour se préparer à l’épidémie ?,CPIAS BretagneDate de mise à jour : 24/03/2020,Réponse :Nommer un référent Lister matériel à dispo + vérifier les stocks Affichage des mesures Protocole d’habillage présenté aux professionnels Liste num téléphone utiles : ARS, médecin référent, CPias … Envisager un éventuel secteur Covid+ Réfléchir maintien liens sociaux pour les résidents.,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",Peut-on maintenir les animations dans les structures dans ce contexte ?,Réponse :.Les animations effectuées par des intervenants extérieurs sont à proscrire.Seuls les animateurs de la structure, soignant ou éducateur, pourront prévoir des animations. Ils devront être inventifs pour s’occuper d’un tout petit groupe, qu’ils gardent plusieurs jours d'affilée(ne pas passer de groupe en groupe, ou dans plusieurs étages ou secteurs).Veillez au respect des mesures barrières (hygiène des mains avant et après l'activité, évitez le partage d'objets entre les enfants, respect d'une distance mimimale entre les enfants). A noter que les animateurs portent, dans l'idéal, un masque tout au long de la journée. Les enfants COVID+ ne participent pas aux activités communes.,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,D. PEUDENIER neurologue-pédiatre responsable du Centre de Référence Maladies Rares Déficiences Intellectuelles de causes rares et polyhandicap CHRU BrestCPIAS BretagneDate de mise à jour : .01/04/2020,retour liste "MAJ",Quel suivi proposer aux familles dont l'enfant est rentré à domicile temporairement dans le contexte de l'épidémie COVID?,D. PEUDENIER neurologue-pédiatre responsable du Centre de Référence Maladies Rares Déficiences Intellectuelles de causes rares et polyhandicap, CHRU brestCPIAS BretagneDate de mise à jour : .20/05/2020,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,Réponse :Prévoir des séjours de répits en internat de quelques jours pour éviter des situations explosives liées au confinement dans une situation clinique (troubles du comportements associés à une déficience intellectuelle) et/ou familiale complexe. Lors des déjours de répits, les nouvelles recommandations du 9 mai 2020 prévoient que "Le développement de solutions de répit demeure une priorité de la stratégie de déconfinement Plusieurs modalités de répit sont envisageables. Le soutien d’équipes mobile de répit, Concernant l’accueil temporaire, il est préconisé de favoriser les structures dédiées, Les enfants et adultes accueillis en externat ou internat de semaine doivent pouvoir y accéder sur des séjours séquentiels de week-end La durée des séjours de répit peut être modulée L’accueil en répit n’est pas conditionné au test Covid-19 de la personne handicapée. En revanche, il est recommandé qu’elle puisse prendre sa température avant de rentrer »En cas d'interventions à domicile, attention à bien respecter les mesures barrières.,retour liste "MAJ",Comment gérer les sorties des résidents fumeurs ?,Réponse :La gestion des sorties des fumeurs est fonction de votre organisation. Il peut être envisagé des horaires par secteur. Les sorties devant être encadrées pour assurer le respect des mesures barrières et des distances.,CPIAS BretagneDate de mise à jour : 25/03/2020,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",Peut-on maintenir les visites des proches des résidents au sein de la structure ?,retour au sommaire FAQ,Pr SOMME, Gériatre au CHU de RennesCPIAS BretagneDate de mise à jour : 14/05/2020,retour liste "MAJ",Réponse :Depuis le 20 avril 2020 les visites sont à nouveau possible en ESSMS sous certaines conditions. Il revient aux directrices et directeurs d’établissement de décider des mesures applicables localement, après concertation collégiale avec l’équipe soignante et en particulier les médecins coordonnateurs le cas échéant, en fonction de la situation sanitaire de l’établissement et dans le respect des préconisations en vigueur dans le territoire concerné. Pour définir le dispositif prévu pour l’établissement, il est recommandé de consulter le conseil de la vie sociale (CVS). Les directives ministérielles du 10.05.2020 "les changements liés au déconfinement" rappellent que "l'organisation sera adaptée en fonction de la persistance de cas Covid dans le territoire, chez les personnels et résidents de l’établissement, en application de la politique de test mise en place notamment. Certains résidents ont pu souffrir de la durée du confinement strict qui leur a été imposé pour leur sécurité. Une évaluation individuelle du risque doit permettre de continuer à préserver les autres résidents fragiles d’une éventuelle contamination tout en apportant à ce résident les contacts familiaux ou amicaux nécessaires, dans le respect strict des mesures barrières". La demande de visite émane du résident, et dans le cas où le résident ne peut pas l’exprimer formellement en première intention, son avis est sollicité quant à l’éventualité d’une visite. Il convient de prioriser dans un premier temps les résidents pour qui le confinement a un fort impact sur la santé physique et mentale (priorisation est effectuée après avec l’équipe soignante et le médecin coordonnateur s'il y en a un). Les proches devront remplir une demande écrite de rendez-vous. L'établissement devra adressé en amont de la visite la procédure, les conditions, la méthodologie, le jour et l’heure de la visite. Les visiteurs devront signer une charte de bonne conduite et s'engager à respecter les consignes données par l'établissement. Un autoquestionnaire sera également remis pour s’assurer, selon un principe de précaution, que le visiteur ne présente pas de signes ou symptômes rencontrés dans le repérage du Covid-19, ou qu'il n'a pas été en contact avec des personnes potentiellement malades. Idéalement une prise de température par thermomètre frontal sera faite en amont de la visite. La durée de la visite sera adaptée en fonctionde l’état de santé du résident, de ses souhaits, de la situation de l’établissement et des nécessités d’organisations, cette durée est encadrée : de 30 minutes à 1 heure maximum. Deux impératifs doivent être respectés : - respect des gestes barrières et mesures de distanciation physique, et rappel de l’ensemble des consignes avant et au début de la visite (ce rappel ainsi que ledéroulement de la visite figure dans le courrier ou mail de confirmation adressé auxfamilles) ; - concernant le port de masque se référer au doc CPias ci-dessous (page 7) - garantie d’une double circulation : à aucun moment visiteur et résidents ne se croisent dans l’établissement. Les visiteurs ne doivent également pas être amenés à croiser d’autres résidents Pour assurer ces mesures de sécurité, il est nécessaire qu’un professionnel puisse être présent pendant les visites (possibilité de faire appel à des bénévoles formés, en nombre limité). Les rencontres devront se dérouler : - en première intention en l'extérieur pour que les visiteurs ne rentrent pas dans l'établissement, - en deuxième intention dans un espace dédié au rez-de-chaussée de l’établissement,avec entrée indépendante pour les visiteurs, - en dernier recours, en chambre en raison de l’état de santé du résident, avec des conditions particulières. Le nombre de visiteurs est limité à deux personnes pour les visites en extérieur ou dans un espace dédié et à une seule personne à la fois pour les visites en chambre. L'ensemble des visites seront tracées dans un régistre dédié. ,Protocole relatif aux consignes applicables sur le confinement dans les ESSMS et unités de soins de longue durée - 20.04.2020,Organisation de la visite des familles - CPias 07.05.2020,Doit-on confiner les enfants en chambre?,D. PEUDENIER neurologue-pédiatre responsable du Centre de Référence Maladies Rares Déficiences Intellectuelles de causes rares et polyhandicap CHRU BrestCPIAS BretagneDate de mise à jour : 01/04:2020,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,Réponse :Si un enfant est COVID + : l'enfant doit être confiné en chambre à partir du moment ou le retour à domicile n'est pas possible. Si un enfant est COVID - : l'enfant ne doit pas être confiné en chambre.En revanche, il faudra veiller au strict respect des mesures barrières.La sectorisation du personnel est indispensable. Les animations effectuées par des intervenants extérieurs sont à proscrire. Seuls les animateurs de la structure, soignant ou éducateur, pourront prévoir des animations. Ils devront être inventifs pour s’occuper d’un tout petit groupe, qu’ils gardent plusieurs jours d'affilée(ne pas passer de groupe en groupe, ou dans plusieurs étages ou secteurs).,retour liste "MAJ",A partir de quand est ce que l'on peut demander une dérogation pour qu'un retour en famille se fasse ?
,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,Réponse :Désormais, depuis le 11 mai 2020 et sur la base du document du 09.05.20, "Les retours en famille le week-end sont autorisés, dans le strict respect des consignes sanitaires et après échange avec la famille permettant notamment de vérifier l’absence de symptômes ou cas contact » avec prise de température et questionnement au retour".,retour liste "MAJ",D. PEUDENIER neurologue-pédiatre responsable du Centre de Référence Maladies Rares Déficiences Intellectuelles de causes rares et polyhandicap, CHRU brestDate de mise à jour : .20/05/2020,D. PEUDENIER neurologue-pédiatre responsable du Centre de Référence Maladies Rares Déficiences Intellectuelles de causes rares et polyhandicap,CHRU BrestDr HAZIF-THOMAS, psychiatre CHRU Brest et Directeur EREBDate de mise à jour : 02/04:2020,Réponse :Si la personne est non déambulante : -si Covid + : mesures de protection du soignant, confinement simple à mettre en place. - si la personne est déambulante : pour certains, il est possible d’expliquer (outils centre référence autisme, existe aussi sur Frisbee). Engager des projets éducatifs et les coupler à un aspect ludique : travailler autour des gestes barrières. - si la personne est déambulante et n’a pas la possibilité de comprendre des consignes simples : faire du un par un, le confinement reste une nécessité, mais cela reste très consommateur en personnel. Si le confinement entraine des manifestations anxieuses, voire des automutilations, un soutien pharmacologique ponctuel peut être nécessaire. Le confinement, c'est vivre avec des limites. La contention doit rester moyen de dernier recours. En 1er lieu => explications En 2e lieu => médicaments; En 3e lieu => alternatives non méd. On peut être amené à faire du confinement strict en chambre mais idéalement il faut faire du un pour un. Multiplier les réunions d’équipe pour que les soignants puissent aussi exprimer leur souffrance. Il est aussi important d’entendre la souffrance des résidents..,Si un résident est positif covid, il peut être difficile de l'isoler dans sa chambre sans avoir dans certains cas recours à une contention. Comment la gérer dans un foyer de vie sans ressource médicale ?,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",D. PEUDENIER neurologue-pédiatre responsable du Centre de Référence Maladies Rares Déficiences Intellectuelles de causes rares et polyhandicap, CHRU BrestDate de mise à jour : 09/04:2020,Réponse :C’est une vrai question. Nous sommes en train de travailler sur des accueils SSR enfants et adultes pour des patients post hospitalisation, trop instables ou fatigués pour retourner dans leur lieu de vie habituel, qu’ils soient domicile ou ESMS.,Quelles sont les structures d’aval (après hospitalisation) susceptibles d’accueillir des personnes qui ne peuvent pas retourner à domicile ou dans leur structure d’origine ?,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",D. PEUDENIER neurologue-pédiatre responsable du Centre de Référence Maladies Rares Déficiences Intellectuelles de causes rares et polyhandicap CHRU BrestCPias BretagneDate de mise à jour : 10/04:2020,Réponse :C’est possible et plutôt bien détaillé dans les actualisations de l’accueil des personnes en situation de handicap.Cliquez ici, voustrouverez, surligné en jaune, les éléments de réponse.On parle de test à faire avant l’entrée. A noter toutefois que pour l'heure (10.04.20), nous sommes en attente des modalités de réalisation de ces tests.Si COVID – : pas de souci Si COVID + : nous sommes actuellement en train de travailler avec l’ARS pour identifier des lits COVID + sur un des établissements MS enfants et adultes pouvant accueillir des patients ne présentant aucun signe de gravité. SI COVID+ symptomatique : appel du 15 pour orientation vers le secteur de soins adapté. Toujours maintenir les mesures barrières, hygiène des mains, distanciation sociale.,Une famille a fait le choix de s’occuper de son « enfant » adulte avec autisme qui est habituellement accueilli en MAS. Au vu des difficultés à domicile, la famille souhaiterait un retour en établissement, quelles sont les consignes ?,retour liste "MAJ",retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,D. BUZELE, infectiologue CH St BrieucD. QUAESAETCPias BretagneDate de mise à jour : 20/05/2020,En cas d'entrée sur un collectif pour un séjour de répit : des mesures particulières doivent être prises ?,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,Réponse :Le Document du 9 mai 2020 donne les consignes et recommandations applicables à compter du 11 mai 2020:"Le développement de solutions de répit demeure une priorité de la stratégie de déconfinement Plusieurs modalités de répit sont envisageables. Le soutien d’équipes mobile de répit, Concernant l’accueil temporaire, il est préconisé de favoriser les structures dédiées, Les enfants et adultes accueillis en externat ou internat de semaine doivent pouvoir y accéder sur des séjours séquentiels de week-end La durée des séjours de répit peut être modulée L’accueil en répit n’est pas conditionné au test Covid-19 de la personne handicapée. En revanche, il est recommandé qu’elle puisse prendre sa température avant de rentrer »Selon les infectiologues, quand un résident rentre, on peut envisager une stratégie du « double masque chirurgical », quand c’est possible, un masque pour le soignant et un maque pour le résident » Il est important de rester vigilant face aux mesures barrières (hygiène des mains, …).,retour liste "MAJ",Doit-on confiner les enfants en chambre?,D. PEUDENIER neurologue-pédiatre responsable du Centre de Référence Maladies Rares Déficiences Intellectuelles de causes rares et polyhandicap,CHRU BrestCPIAS BretagneDate de mise à jour : 01/04:2020,Réponse :Si un enfant est COVID + : l'enfant doit être confiné en chambre à partir du moment ou le retour à domicile n'est pas possible. Si un enfant est COVID - : l'enfant ne doit pas être confiné en chambre.En revanche, il faudra veiller au strict respect des mesures barrières.La sectorisation du personnel est indispensable. Les animations effectuées par des intervenants extérieurs sont à proscrire. Seuls les animateurs de la structure, soignant ou éducateur, pourront prévoir des animations. Ils devront être inventifs pour s’occuper d’un tout petit groupe, qu’ils gardent plusieurs jours d'affilée(ne pas passer de groupe en groupe, ou dans plusieurs étages ou secteurs).,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",Comment maintenir les liens familiaux avec des familles vieillissantes qui n'ont pas forcément accès aux outils informatiques et des usagers pour qui le téléphone n'a pas de sens ?,D. CHEVER, psychiatre EPSM Gourmelen Date de mise à jour : 04/04:2020,Réponse :Pour ceux qui n’ont pas accès au téléphone ou pour qui l’usage du téléphone n’a pas de sens, les professionnels peuvent servir d’intermédiaire en contactant les familles par téléphone et en réalisant le lien ensuite avec le résident. Pour cela, des supports visuels peuvent être utilisés au moment de la restitution de l’appel de la famille (ex : photographies de la famille, objet associé à la famille…). Dans cet ordre d’idée, si les services de la poste fonctionnent à nouveau correctement, le passage par l’écrit peut aussi être une réelle alternative pour certains résidents. Les encadrants peuvent écrire ce que le résident souhaite transmettre puis lire la réponse de la famille au résident. .,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",Quelle équipe pour les cas COVID + ?,CPIAS BretagneDate de mise à jour : 24/03/2020,Réponse : Il faut limiter au maximum le nombre de personnels exposés. Avoir du personnel identifié et regrouper les soins pour diminuer le nombre d’entrées dans la chambre. .,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour liste "MAJ",Dans les structures qui accueillent et hébergent des enfants, doit-on mettre en place une sectorisation ?,Réponse :Oui, une sectorisation du personnel est indispensable dès maintenant, avant même une première suspicion d'infection COVID dans l'établissement..,D. PEUDENIER neurologue-pédiatre responsable du Centre de Référence Maladies Rares Déficiences Intellectuelles de causes rares et polyhandicap, CHRU BrestCPIAS BretagneDate de mise à jour : .01/04/2020,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",Doit-on sectoriser les structures ? Comment sectoriser ?,Réponse :1. Avant la survenue d’un cas,en fonction des locaux et de l’organisation des soins, sectoriser au maximum les professionnels et entamer une réflexion sur la possibilité de faire un secteur COVID + 2. Lorsqu'il y a un(des) cas de COVID + : - utiliser le secteur COVID+ si existant - si pas secteur COVID+ : organiser les soins pour minimiser le nombre d’entrées dans les chambres et le nombre d’intervenants (personnel dédié ou à défaut identifié, commencer les soins par les personnes non infectées ...).,CPIAS BretagneDate de mise à jour : 25/03/2020,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,CPIAS BretagneDate de mise à jour : 25/03/2020,Qui désigner comme référent COVID?,Réponse :Il est nécessaire et important de désigner un référent COVID dans votre structure. Idéalement, ce référent doit être un référent médical (ex : médecin coordonnateur) mais si vous n'avez pas de ressources médicales en présence continue dans votre structure, un autre professionnel peut être désigné référent (ex : cadre coordonnateur, IDE coordonnateur ...),retour liste "MAJ",CPIAS BretagneDate de mise à jour : 24/03/2020,Réponse :Les professionnels doivent s’équiper de la façon suivante : Surblouse à usage unique + tablier si soins mouillants Masque chirurgical Lunettes Gants dans le cadre des précautions standard (si risque de contact avec des liquides biologiques) Coiffe non indispensable (mais penser à réaliser une friction SHA si on touche ses cheveux) ,Comment les professionnels prenant en charge un résident COVID+ doivent-ils se protéger ?,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour liste "MAJ",Comment les équipes peuvent-elles appendre à s’habiller pour s’occuper d’un résident Covid + ?,cette vidéo a été réalisée pour l’épidémie de Mers-cov en 2013 mais les précautions et procédures sont les mêmes,Habillage - DéshabillageSF2H,CPIAS BretagneDate de mise à jour : 24/03/2020,Réponse :,retour au sommaire FAQ,COVID 19 Prise en charge d’un résident suspect – équipement de protection individuelle CPIAS Bretagne Mars 2020 ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour liste "MAJ",Tous les professionnels de la structure doivent-ils porter un masque une fois qu'un CAS COVID+ est diagnostiqué?,CPIAS BretagneDate de mise à jour : 24/03/2020,Réponse :Oui, tous les professionnels qui prennent en charge la personne et les professionnels contacts.,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour liste "MAJ",Réponse :Le port du masque chirurgical pour les professionnels est préconisé en l'absence de cas COVID. Cela, en compélment des mesures barrières (distanciation physique, hygiène des mains,...),Le port du masque pour tous les professionnels / jeunes est il préconisé à ce jour en l'absence de cas COVID ? Si oui, masques en tissu ou chirurgicaux ?,Dr Rodolphe BUZELE, médecin infectiologue CH St BrieucCPIAS BretagneDate de mise à jour : 21/04/2020,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",Réponse :Non. Dans le cadre de la gestion de l’épidémie de Covid-19, on distingue les masques à usage sanitaire (appareil de protection respiratoire, masque de soins, masque dit « SMS ») et les masques exclusivement réservés à un usage non sanitaire (masque barrière en tissu). Les masques barrières en tissu à usage non sanitaire comportent : - Les masques individuels à usage des professionnels en contact avec le public (catégorie 1). L’usage de ces masque est destiné aux populations amenées à recevoir du public dans le cadre de leurs activités professionnelles (policiers, gendarmes, hôtesses de caisse, …). Ils filtrent au moins 90% des particules de trois microns. - Les masques de protection à visée collective pour protéger l’ensemble d’un groupe (catégorie 2). Ces masques sont destinés à l’usage d’individus ayant des contacts occasionnels avec d’autres personnes dans le cadre professionnel. Ils filtrent au moins 70% des particules de trois microns. - Les masques en tissu de fabrication artisanale ou « Do it yourself » selon différents tutoriels ou protocoles locaux. Ils n’ont pas fait la preuve de leur efficacité (non testé). Ces 3 types de masques sont destinés à l’usage des personnes ne présentant pas de signes d’infection respiratoire. Dans tous les cas, l’utilisation de ces masques ne se substitue pas aux gestes barrières. Les masques en tissu ne sont aucunement destinés aux professionnels de santé dans le cadre de leurs activités. Des publications scientifiques montrent que les masques en tissu peuvent générer un sur-risque en comparaison des masques à usage unique, liées notamment à la multiplication des manipulations. Certains tissus conservent une humidité, propice à la survie des virus au contact de la bouche et du nez. Leur étanchéité est imparfaite. Une étude a décrit un risque infectieux multiplié par 13 par rapport au masque chirurgical, chez les porteurs de masque en tissu double couche, pourtant visiblement conçu à visée protectrice (cf document ci-dessous) La SF2H a rédigé un avis mentionnant de ne pas utiliser d’autres types d’écrans à la place des masques chirurgicaux (ex. masques en tissu, masques en papier, chiffons noués derrière la tête), du fait de l’absence de données scientifiques concernant leur efficacité.(2),Les masques fabriqués maison sont ils recommandés pour les professionnels ?,Pr D. SOMME gériatre CHU Rennes CPIAS BretagneDate de mise à jour : 22/04/2020,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,Etude masque tissu / masque chirugical,Avis relatif aux conditions de prolongation du port ou de réutilisation des masques chirurgicaux et des appareils de protection respiratoire de type FFP2 pour les professionnels de santéSF2H14.03.2020 Avis (4 pages),Avis conjoint SF2S/SF2H concernant les matériaux utilisés en alternative pour la confection des masques de protection(21 mars 2020),retour liste "MAJ",Réponse :Blouse et visière ne sont pas nécessaires dans ce cas. La transmission largement principale du SARS-Cov2 se fait par les gouttelettes que la personne infectée peut sécréter. Un respect des mesures barrières par port du masque et lavage des mains est tout à fait suffisant pour éviter l'infection via une personne asymptomatique. Enfin, de manière générale le risque de s'infecter varie en fonction de la circulation virale. ,Doit-on considérer que toutes les personnes accompagnées sont potentiellement asymptomatiques ou contagieuses avant symptôme et, de ce fait, porter l’ensemble des EPI lors des interventions au domicile ? (visière, surblouse, masque, …),retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour liste "MAJ",Dr Marion BALDEYROU - Services des maladies infectieuses CHU RennesDate de mise à jour : 28/05:2020,CPIAS BretagneDate de mise à jour : 26/03/2020,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,Combien de temps un soignant en attente du résultat du dépistage doit-il être arrêté ?,Réponse :En cas de symptômes, les professionnels soignants doivent être dépistés (rappel : ils sont prioritaires dans le dépistage, lors de l'appel au 15, bien spécifier la profession).Dans l'attente du résultat, un arrêt de 3 jours sera prescrit. Dans le cas où le prélèvement est négatif, le professionnel reprend son travail.,retour liste "MAJ",Peut-on espérer le dépistage systématique des résidents et des professionnels dans les foyers pour les personnes en situation de handicap: FV FAM MAS …?,D. QUAESAET, infectiologue CHRU BrestCPIAS BretagneDate de mise à jour : 03/04/2020,Réponse :Un dépistage systématique n’est pas efficace car la durée d’incubation est de 2 à 14 jours; il faudrait faire des tests à plusieurs reprises cela pourrait être « faussement rassurant » Les premiers vecteurs de contamination sont représentés par le personnel soignant. De ce fait, dès les premiers symptômes (toux, pharyngite, sensation de fièvre..) le professionnel doit quitter le travail et se faire dépister : => Contacter la médecine du travail pour qu’il y ait une vue globale de l’établissement et qu’un suivi soit réalisé. Le médecin traitant assurera la prise charge et le suivi clinique du professionnel si nécessaire. On parle de test de diagnostic et non pas de dépistage : il doit être fait quand le professionnel présente des signes. Si il n’y a pas de signe, ce n’est pas du dépistage,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour liste "MAJ",Les professionnels travaillant en ESMS ne sont pas tous des "soignants", mais pour beaucoup des éducateurs : sont-ils identifiés aussi comme prioritaires pour les tests (au même titre que les soignants) en cas d'apparition de symptômes auprès du 15 ?,retour au sommaire FAQ,Réponse :Oui, bien sur dès lors qu'ils présentent les symptômes correspondant aux indications de ces tests.,D. QUAESAET, infectiologue CHRU BrestCPIAS BretagneDate de mise à jour : 10/04/2020,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour liste "MAJ",Réponse :En cas de symptômes, les professionnels soignants doivent être dépistés (rappel : ils sont prioritaires dans le dépistage, lors de l'appel au 15, bien spécifier la profession).Dans l'attente du résultat, un arrêt de 3 jours sera prescrit. Dans le cas où le prélèvement est négatif, le professionnel reprend son travail.,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,CPIAS BretagneDate de mise à jour : 26/03/2020,Combien de temps un soignant en attente du résultat du dépistage doit-il être arrêté ?,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",Réponse :Il parait difficile et inadapté de mettre en place une oxygénothérapie dans une telle structure en dehors d'une urgence et dans l'attente de l'avis du SAMU.Le maintien d'une oxygénothérpaie n'est pas adapté s’il n’y a pas d’IDE sur place pour réaliser une réévaluation clinique et intervenir notamment dans le cas de désaturation.,Dr BUZELE, médecin infectiologue CH St BrieucDate de mise à jour : 10/04/2020,Peut-on utiliser de l'oxygène dans un établissement si pas d’ IDE la nuit et le weekend ?,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",Réponse :Isolement pendant 14 jours.,Que faire lors du retour dans l’EHPAD d’un résident Covid +,CPIAS BretagneDate de mise à jour : 24/03/2020,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",Réponse : L'isolement dépend de 2 paramètres - Il existe des cas groupés ou pas - Il existe des signes ORL ou de la toux ou pas 1/ Si cas groupés COVID+ dans l'EHPAD : toute nouvelle manifestation pathologique (même potentiellement expliquée par une insuffisance cardiaque ou une inhalation) doit donner lieu à un isolement gouttelette et contact 2/ Si pas de cas groupés cela dépend de l'existence de signes - Si pas de toux et aucun signe ORL et explication alternative plus plausible pour la désaturation : on n'isole pas - Si toux ou signe ORL ou doute sur l'explication de la désaturation : on fait un isolement - Si apparition d'un nouveau cas dans les heures, jours qui suivent : possibilité de réviser le jugement et de remettre l'isolement si finalement on se retrouve en situation de cas groupés .,D. SOMME, gériatre CHU RennesCPIAS BretagneDate de mise à jour : 23/03/2020,Faut-il confiner en chambre et mettre isolement goutelette les résidents ayant une désaturation passagère que l'on explique autrement?,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour liste "MAJ",CPIAS BretagneDate de mise à jour : 23/03/2020,Réponse : - Nommer un référent- Lister du matériel à disposition + vérifier les stocks - Affichage des mesures- Protocole d’habillage présenté aux professionnels - Liste des numéros de téléphone utiles : ARS, gériatre référent, CPias … - Envisager un éventuel secteur Covid+ - Réfléchir au maintien des liens sociaux pour les résidents .,Quelles organisations mettre en place impérativement dans l’EHPAD pour se préparer à l’épidémie ?,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",Les équipes soignantes doivent-elles être sectorisées ?,CPIAS BretagneDate de mise à jour : 23/03/2020,Réponse : Une équipe dédiée à la prise en charge des cas Covid+ peut être envisagée..,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour liste "MAJ",CPIAS BretagneDate de mise à jour : 24/03/2020,Quelles précautions prendre avec le résident dans l’attente des résultats ?,Réponse :Les mêmes que s’il était cas confirmé..,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",Un résident COVID+ peut-il sortir de l’EHPAD pour une consultation ?,Réponse :Oui mais faire porter les masques aux résidents et les faire transférer par équipe en charge d’eux .A éviter au maximum (que pour des soins urgents) .,CPIAS BretagneDate de mise à jour : 24/03/2020,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour liste "MAJ",Que faire en cas de décès d’un résident COVID+ ?,CPIAS BretagneDate de mise à jour : 24/03/2020,Réponse :Le résident doit être houssé dans sa chambre Nettoyer/désinfecter la housse mortuaire avec une chiffonnette de lavage à usage unique imprégné d'un produit détergent/ désinfectant NF EN 14476 ou avec un détergent et de l’eau de javel à 0,5 %. Eliminer la chiffonnette dans la filière DASRI Attention, cette housse ne sera pas ré ouverte Enlever le Pace Maker (double emballage et transférer à la biomed) La mise en bière sera immédiate ..,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,Avis relatif à la prise en charge du corps d’un patient décédé infecté par le virus SARS-CoV-2 Haut Conseil de la Santé Publique MAJ le 24.03.2020Avis (6 pages) ,retour liste "MAJ",Un enfant COVID+ doit-il porter un masque ?,Réponse :Si l'enfant est COVID + mais en forme (pas de fièvre , ni toux, c’est-à-dire asymptomatique) : idéalement l'enfant doit rester confiner dans sa chambre. Il doit porter un masque en présence d'autres personnes et respecter les mesures barrières.Les soignants, quand ils interviennent dans la chambre de l'enfant, doivent également porter des équipements de protection (masque, surblouse, lunette et des gants en fonction du type de soins).En cas de déficience intellectuelle légère ou modérée, s’aider du FALC, de Santé BD, de petits films pour faire de ces mesures barrières un projet éducatif. Activités de groupe à proscrire pour ces enfants : uniquement activités en solo avec educateur/soignant isolé dans sa chambre.Possibilité d'activités extérieures mais toujours isolé, sans contact avec les autres enfants.Si l'enfant est COVID + et malade mais que son état de santé permet un maintien en internat : l'enfant doit être isolé en chambre avec des activités si son état le permet.Le port du masque est indispensable pour l'enfant. Le soignant/éducateur doit avoir un équipement de protection individuelle complet et adapté (règles d'habillage et de déshabillage sur les vidéos jointes).Favoriser au maximum le retour au domicile de l'enfant COVID +, avec les règles de sécurité, de confinement et les mesures barrières qui doivent être enseignées aux parents.Le maintien en structure de type internat est à réserver essentiellement aux enfants dont les parents sont malades, ou les enfants dont les familles ne peuvent pas s’occuper. A discuter au cas par cas compte tenu de la complexité d’une confinement strict en structure médico-sociale. Toujours sectoriser enfant et personnel si le retour au domicile n'est pas possible..,D. PEUDENIER neurologue-pédiatre responsable du Centre de Référence Maladies Rares Déficiences Intellectuelles de causes rares et polyhandicap, CHRU BrestCPIAS BretagneDate de mise à jour : 01/04/2020,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",Peut-on soigner un enfant COVID+ en internat ?,Réponse :Favoriser au maximum le retour au domicile de l'enfant, avec les règles de sécurité, de confinement et les mesures barrières qui doivent être enseignées aux parents. Le maintien en structure de type internat est à réserver essentiellement aux enfants sont les parents sont malades, ou les enfants dont les familles ne peuvent pas s’occuper. A discuter au cas par cas compte tenu de la complexité d’une confinement strict en structure médico-sociale. Toujours sectoriser enfant et personnel si le retour au domicile n'est pas possible. Si l’enfant COVID + reste en internat, il faut que son état clinique le permette : unqiuement s'il est peu ou pas symptomatique. L’isolement doit être aussi strict que possible. L'enfant doit toujours porter un masque. Le soignant/éducateur doit avoir un équipement de protection individuel complet et adapté (cf. vidéos habillage et déshabillage jointes). En cas d'aggravation de l'état de santé de l'enfant, ne pas retarder la médicalisation en sollicitant immédiatement le médecin de l’établissement (favoriser la téléconsultation) . Attention à ne pas donner d’anti-inflammatoires (ibuprofene, …) en auto-médication. En cas de signes compatibles avec une infection COVID chez un enfant, appeler le 15 pour avis. Si l'infectiologue contacté considère le cas possible, une équipe mobile sera envoyée dans la structure pour réaliser un prélèvement. Appliquer les règles de confinement type COVID + en attendant le résultat du test. Après 3 cas positifs au sein d'une même structure type foyer de vie, considérer tout nouveau patient symptomatique comme positif..,D. PEUDENIER neurologue-pédiatre responsable du Centre de Référence Maladies Rares Déficiences Intellectuelles de causes rares et polyhandicap, CHRU BrestCPIAS BretagneDate de mise à jour : 01/04:2020,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",Quelles sont les personnes susceptibles d'être accueillies dans les unités COVID psychiatriques (les personnes vivant à domicile, celles hébergées en foyer, …) ?,Réponse : Les unités COVID psychiatriques sont des unités destinées à des patients hospitalisés en psychiatrie ou ayant besoin d’une hospitalisation en psychiatrie pour des troubles psychiques et présentant, par ailleurs, une atteinte par le coronavirus. Ces patients doivent présenter un état somatique stabilisé ne nécessitant pas de soins somatiques techniques (ex : usage d’oxygène). Pour les résidents en structures médico-sociales, si leur état somatique est stable, ils seront pris en charge dans leur structure. Si leur état somatique le nécessite ils doivent pouvoir bénéficier des soins adaptés en secteur de médecine. Si leur état psychique le nécessite, ils doivent pouvoir bénéficier d’une prise en charge psychiatrique..,D. CHEVER psychiatre EPSM GourmelenDate de mise à jour : 04/04:2020,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour liste "MAJ",Peut-on soigner un "résident/patient" COVID-19 positif en structure médico-social?,Réponse : Oui on peut prendre en charge un résident présentant une infection Covid 19, au sein de la structure qui l'héberge. Mais le médecin traitant du patient doit être prévenu pour la surveillance clinique. L'équipes d'hygiène de votre établissement ou du Cpias doivent être sollicités pour la mise en place des règles d'hygiène dans la structure.Les autres équipes spécialisées (MPR, infectiologie, psychiatrie...) doivent être sollicitées en soutien ainsi que le centre 15 (par ex pour déterminer s'il y a une indication à une hospitalisation ou pas).,Dr Marion BALDEYROU - Services des maladies infectieuses CHU RennesDate de mise à jour : 07/04:2020,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour liste "MAJ",En cas de résident touché par un COVID dans une chambre double, doit-il être mis en chambre seule?,Réponse :L’isolement en chambre seule est souhaitable si c’est possible bien que son efficacité puisse largement être questionnée. Les deux résidents d'une même chambre ont une forte probabilité dès le début d'être tous les deux porteurs du virus. Un patient qui aurait partagé sa chambre avec un patient COVID confirmé, même s’il est asymptomatique est un sujet contact à fort risque d’être lui-même contagieux dans les jours suivants (bien surveiller la température).,CPias RennesDate de mise à jour : 10.04.2020,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",Faut-il installer les résidents COVID+ dans des sortes de salle-commune au sein des réfectoires ou salle d'animation?,Réponse :Non ils doivent rester en chambre.,Dr. Isabelle BONAN, médecin MPR CHU Rennes Date de mise à jour : 14.04.2020,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",Qu'est qu'un cas confirmé? A qui signaler ?,D. SOMME, gériatre CHU RennesCPIAS BretagneDate de mise à jour : 24/03/2020,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,Réponse : La recommandation a été modifiée vendredi 20 mars. Il nous est demandé de déclarer TOUS les cas SUSPECTS (et non seulement les cas confirmés comme c'était le cas auparavant). Les directions ont reçus un mail de l'ARS en ce sens avec les modalités de déclaration. A noter, dans les instructions du Ministère, les cas groupés sont à signaler via le portail des signalements. Cas confirmé : prélèvement COVID+Cas probable : il existe des cas groupés COVID+ dans l'EHPAD ou contacts+ et symptomatologie évocatrice (signes respiratoires + fièvre ou sensation de fièvre).,retour liste "MAJ",Quelles précautions prendre avec le résident dans l’attente des résultats ?,CPIAS BretagneDate de mise à jour : 24/03/2020,RéponseLes mêmes que s’il était cas confirmé.,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",Qu'est-ce qu'un cas suspect?,Dr Marion BALDEYROU - Services des maladies infectieuses CHU RennesDate de mise à jour : 07/04/2020,RéponseToute personne qui présente des signes respiratoires fébriles et une fièvre ou une suspicion de fièvre est un cas suspect.,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",Pour qui doit-on faire le dépistage ?,Dr Marion BALDEYROU - Services des maladies infectieuses CHU RennesDate de mise à jour : 07/04/2020,RéponseEn l'état actuel des recommandations et des organisations mises en place, ce dépistage est réalisé pour les 2 à 3 premiers résidents suspects d'une même structure (cas groupés),retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour liste "MAJ",Quelles sont les manifestations à craindre lorsque le COVID est confirmé ?,Pr Dominique SOMME, gériatre CHU RennesDr Marion BALDEYROU - Services des maladies infectieuses CHU RennesDate de mise à jour : 07/04/2020,RéponseLa survenue d'une détresse respiratoire qui peut survenir dans les premiers jours des symptômes ou dans une période plus tardive entre j7 et j12. De plus, l’importance de la fièvre explique que les patients puissent avoir un inconfort (céphalées) voire à des troubles de l’hydratation parfois intense. Le COVID est un virus qui semble également augmenter le risque thrombogène (comme d’autres virus d’ailleurs), conduisant à un sur-risque de maladie veineuse thromboembolique, de syndrome coronaire, d’AVC. A distance de l’épisode, comme toute maladie très fébrile, il faut craindre une fonte musculaire importante avec risque de chutes et perte d’indépendance. Il sera prudent de faire évaluer le résident par un kinésithérapeute afin d’évaluer et accompagner la récupération,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",Doit-on absolument faire un prélèvement chez un résident qui ne le souhaite pas ?,Dr BUZELE, médecin infectiologue CH St BrieucDate de mise à jour : 10/04/2020,RéponseLe prélèvement n’est pas déterminant dans la prise en charge des résidents car une personne présentant des symptômes devra être surveillée cliniquement, que le prélèvement soit positif ou négatif (30% de faux négatifs). Si une personne présente des signes de COVID, il est nécessaire de prendre des constantes tous les jours et à la moindre dégradation ou sur le plan respiratoire ou autre dégradation, il peut y avoir une indication d’hospitalisation.Le prélèvement reste un acte invasif, il n’y a aucune raison de forcer un résident à titre individuel. L’intérêt du test dans la structure est surtout épidémique ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",Un résident COVID+ peut-il sortir de la structure pour une consultation?,RéponseAutant que possible et en dehors de soins urgents et de la nécessité d'une hospitalisation, le médecin référent, comme les autres professionnels de santé, doit réaliser sa consultation au sein de la structure ou en téléconsultation (selon les dispositifs en place).,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,Dr Marion BALDEYROU - Services des maladies infectieuses CHU RennesDate de mise à jour : 07/04/2020,retour liste "MAJ",Quelles informations faut-il avoir avant d'appeler le 15/SAMU?,Dr Isabelle BONAN, médecin MPR CHU RennesDate de mise à jour : 14/04/2020,RéponseSi vous appelez le samu pour un avis pour un prélèvement: température, toux, comportement anormal , fatigueSi vous appelez le samu pour avis pour une hospitalisation: ceux plus haut + difficultés à respirer,si avez la possibilité de le faire mesure de la frequence cardiaque, respiratoire, TA, saturation,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",Quels sont les symptômes psychologiques les plus récurrents lors de mesure de confinement ou d’isolement ?,K. CHARRAS, psychologueD. SOMME, gériatre CHU Rennes Date de mise à jour : 22/04/2020,RéponseBien que l’irritabilité (79 %) et la baisse de moral (54%) soient les symptômes les plus prévalents, d’autres symptômes peuvent aussi être observés lors des périodes de confinement : troubles émotionnels, dépression, stress, peur, confusion, insomnie, symptômes d’état de stress post traumatique (ou ESPT : reviviscence, hypervigilance, évitement), colère, épuisement émotionnel. A ces symptômes s’ajoutent, pour les personnes isolées dans leur chambre suite à une suspicion de contamination : la nervosité, la tristesse, et le sentiment de culpabilité. Source : Brooks, S. K., Webster, R. K., Smith, L. E., […] Rubin, G. J. (2020). The psychological impact of quarantine and how to reduce it: rapid review of the evidence. The Lancet ; 395 : 912-20,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour au sommaire FAQ,retour liste "MAJ",Quels sont les facteurs amplifiant l’impact psychologique du confinement ou de l’isolement ?,RéponseLa durée de la période de confinement ou de l’isolement : les durées allant au-delà de 10 jours sont considérées comme particulièrement stressantes. - La peur de l’infection : la peur pour sa propre santé, d’infecter d’autres personnes, et d’infecter des membres de sa propre famille. Peur amplifiée encore à l’apparition d’un symptôme suspect. Chez les personnes présentant un état de stress post-traumatique, cette peur peut durer jusqu’à plusieurs mois après l’isolement. - La frustration et l’ennui : perte de routine, réduction des liens sociaux et physiques, sentiment d’isolement du reste du monde. Frustration exacerbée par le sentiment de ne pas pouvoir prendre part aux activités sociales et de la vie quotidienne. - Provision fournitures inadéquates : sentiment de ne pas pourvoir bénéficier des produits de première nécessités et d’hygiène de base. - Informations inadéquates : les informations insuffisantes, peu documentées et manquant de clarté sur le niveau de risque, sont considérées comme des facteurs de stress supplémentaires menant parfois à craindre le pire. - Les restrictions de liberté imposées sont à l’origine de la plupart des effets psychologiques néfastes. Il a été observé que les mises en quarantaine volontaires ont été associées à une détresse moins importante. Source : Brooks, S. K., Webster, R. K., Smith, L. E., […] Rubin, G. J. (2020). The psychological impact of quarantine and how to reduce it: rapid review of the evidence. The Lancet ; 395 : 912-20,K. CHARRAS, psychologueD. SOMME, gériatre CHU Rennes Date de mise à jour : 22/04/2020,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour liste "MAJ",Exemples de mesures contribuant à réduire l’impact psychologique du confinement et de l’isolement ?,RéponseInformer : les patients ont besoin de comprendre la situation ; une communication effective et rapide sur la situation que la personne vie est essentielle pour mieux comprendre la situation et vivre la situation sereinement.Fournir des provisions rudimentaires (boissons, encas, divertissement) et médicales (protections) suffisantes au patient, dans la mesure du possible, même en cas d’hospitalisation ou d’isolement en chambre en institution. Cela donne le sentiment au patient que rien ne lui manquera, qu’il pourra subvenir à ses besoins rudimentaires et l’aidera, autant que faire se peut, à mieux vivre l’isolement.Communiquer sur la période : Lorsque l’isolement est nécessaire au sein de l’institution, en plus des mesures de confinement, sa période doit être bien identifiée, aussi courte que possibleProposer des activités pour réduire l’ennui, mettre en place une routine quotidienne et maintenir les liens sociaux (notamment par les technologies de l’information et de la communication).Source : Brooks, S. K., Webster, R. K., Smith, L. E., […] Rubin, G. J. (2020). The psychological impact of quarantine and how to reduce it: rapid review of the evidence. The Lancet ; 395 : 912-20,K. CHARRAS, psychologueD. SOMME, gériatre CHU Rennes Date de mise à jour : 22/04/2020,retour au sommaire FAQ,Si vous n'avez pas trouver de réponse à votre question,contactez les personnes ressources de la région,retour liste "MAJ"