Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

3

La clé pour pour encourager l’engagement des élèves

2

1

4

La mentalité de croissance

+info

QU' EST-CE QUE C'ESTETCOMMENT ÇA MARCHE ?

La psychologue Carol Dwek nous propose l’existence de deux types de mentalités opposées:1. la mentalité de croissancecroit en la capacité de croissance continue (intelligence, force et autres traits et compétences)2. la mentalité fixeoù le talent et notre idée de "qui nous sommes réellement" sont considérées comme déterminantes de qui nous serons dans l’avenir

Un étudiant qui a une mentalité fixe a plus de chances d’abandonner quand il est confronté à un défi qu’il ne peut pas résoudre immédiatement. Un étudiant ayant une mentalité de croissance (Growth mindset) est cependant plus susceptible de continuer à travailler jusqu’à résoudre des problèmes difficiles, car il pense pouvoir développer ses capacités pour introduire celles qu’il n’a pas actuellement.La partie la plus excitante est... que la mentalité de croissance peut-être apprise ! Quand nous montrons à nos étudiants que la créativité et l’intelligence peuvent être apprises et développées, les étudiants qui apprennent pour être des élèves brillants deviennent plus curieux et continuent à explorer même quand ils font face à un échec potentiel.

5 façons de promouvoir

UN "GROWTH MINDSET"

Utilisez le mot "encore"

The Power of "Yet"Working words like "yet" and "almost" can have a positive impact on students' motivation and desire to keep working through hard problems. They tell the brain that though it hasn't found the solution, it can with continued effort.

Récompensez l’effort, pas l’intelligence

Transformez-le en une classe

Centrez-vous sur les progrès et non sur les résultats

Apprenez de vos erreurs

Le pouvoir de "Encore"Des mots comme "encore" et "presque" sont des termes subtils que nous pouvons utiliser pour enseigner aux étudiants une mentalité de croissance (Growth mindset). C’est une façon de dire au cerveau que même s’il n’a pas encore trouvé la solution qu’il cherche, il la trouvera s’il continue à travailler. Vous êtes curieux d’en savoir plus ?

L'apprentissage commence avec vos propres erreursUtilisez vos propres erreurs comme opportunités pour montrer aux étudiants comment vous continuez à travailler pour devenir un meilleur professeur. Au lieu de sauter vos erreurs et d’essayer d’avancer rapidement pendant une leçon, essayez de faire une pause et de montrer votre erreur à toute la classe. Ensuite, vous pourrez expliquer aux élèves comment vous travaillez pour améliorer et corriger ces erreurs naturelles.Montrez aux étudiants plus âgés les données qui se cachent derrière une mentalité de croissance (Growth mindset) pour qu’ils puissent voir comment cela fonctionne vraiment. Ce n’est pas un remède à tous tes problèmes, mais un outil et une philosophie. Soyez patients, beaucoup d’étudiants qui ont des idées plus classiques en matière d’intelligence et d’autres compétences peuvent avoir besoin de temps et de conviction avant d’abandonner les vieilles habitudes.

Enseignez une grande leçonVous pouvez faire passer ce test aux élèves pendant la première semaine de cours de chaque année, comme un moyen d’introduire le concept d’une mentalité classique face aux nouvelles techniques de croissance (Growth mindset). Les élèves n’ont pas besoin de présenter leurs résultats. Vous pouvez projeter les questions pour que tout le monde les voit et donner aux élèves quelques minutes pour écrire leurs réponses. Ensuite, enseignez-leur des notions de base sur la mentalité fixe face à une mentalité de croissance (Growth mindset). Enfin, il revient sur ses réponses pour discuter de ce que chaque type de mentalité peut signifier, ainsi que des mesures que les étudiants peuvent prendre pour travailler vers une mentalité de croissance à l’intérieur et à l’extérieur de la classe. Si vous enseignez aux jeunes enfants, écrivez une version simplifiée ou posez quelques questions à voix haute et analysez quelques idées en classe.

L'effort au-delà de la performanceFélicitez un étudiant qui se donne beaucoup de mal au lieu d’apprécier à quel point il est ou semble être intelligent. La plupart des éducateurs connaissent la théorie, mais il est très facile de faire cette erreur. Au cas où vous auriez besoin d’une motivation supplémentaire pour suivre ce conseil, voici les données qui confirment pourquoi nous devrions changer "Danny, c’est incroyable ! Tu es si intelligent" à "Danny, j’aime ta façon de continuer à essayer. On peut voir tes effort, et tu es très proche".Blackwell, Trzesniewski & Dweck (2007) ont constaté qu’après avoir échoué lors de la résolution d'un problème difficile, les enfants qui ont été félicités pour leurs efforts ont résolu plus de problèmes et mieux que ceux qui ont été félicités pour leur intelligence. Qu’est-ce qu'il se passe ? Faire l’éloge de l’intelligence soutient une mentalité fixe ou classique dans laquelle la compétence initiale gagne toujours à la capacité de croissance, de sorte que les étudiants qui ne peuvent pas résoudre un problème croient que c’est parce qu’ils ne sont pas assez intelligents (quelque chose qu’ils pensent ne pas pouvoir changer). Lorsque l’effort est loué, les élèves sont encouragés à poursuivre leurs efforts. Le message implicite est "Tu ne l’as pas encore fait, mais si tu continues, tu peux le faire".Graphique deBlackwell, Trzesniewski & Dweck (2007) Child Development.

Montrez les progrès, pas les résultatsProuvez à vos élèves que vous vivez pour ce que vous enseignez, en récompense du progrès. Lorsque le moment est venu de mettre les notes redoutées, la plupart des établissements d’enseignement les basent sur une hiérarchie de lettres ou de chiffres pour mesurer les résultats des élèves, et bien que cela soit en train de changer, il est probable que nous continuerons à travailler avec cette méthode pendant un certain temps. Pourtant, il y a des choses que vous pouvez faire pour pratiquer ce en quoi vous croyez, en adoptant une mentalité de croissance (Growth mindset). Vous pouvez créer d’autres formules pour réussir vos cours. Faire que les étudiants écrivent quelques réflexions à différents moments de l’année sur comment ils ont améliorés, ce qu’ils ont appris et sur quoi ils aimeraient travailler, cela peut être une bonne idée pour vous aider à enseigner des pratiques qui vous seront utiles à tous les stades de votre vie.

Carol Dweck - Étude sur les enfants

RESSOURCES

Activités

Pour les jeunes apprenants: sous-titres en français