Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

Académie de ToulouseRecommandations des IA-IPR et des IEN ET EG au 24/03/2020

Continuité pédagogique :planification et coordination

Planification

Volume horaire réaliste,raisonnable et proportionné à la place de chaque discipline

Deux à trois heures de travail quotidien sur des activités pédagogiques cadrées

Une heure (collège) ou deux heures (lycée)de travail autonome

Coordination et régulation

Continuité pédagogique

Prévoir des temps de régulation et d’explicitation après correction

1

Proposer une organisation du travail sur la semaine

Centraliser les tâches et devoirs confiés aux élèves au même endroit

Exemples concrets d'organisation et de cadrage

Exemples à venir

Contact cellule d’informations du Rectorat pour les personnels : Mail : continuite.academie@ac-toulouse.fr Tél : 05.36.25.82.53

Assurer une « permanence numérique »

2

Assurer un suivi plus poussé pour les élèves les plus fragiles

3

4

Associer l’équipe de vie scolaire à l'accompagnement

6

5

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat.

S’agissant de l’organisation du travail quotidien et hebdomadaire des élèves dans le contexte de la crise sanitaire actuelle, les corps d’inspection formulent les recommandations suivantes. Ces recommandations ont vocation à faciliter la mise en œuvre de la continuité pédagogique, sans remettre en cause les modalités déjà en place ; de manière collective, les équipes de chaque établissement détermineront la manière la plus efficace d’intégrer ces orientations à leur propre fonctionnement. Ce document est évolutif ; d’autres éléments, ainsi que des exemples et témoignages, pourront être apportés ultérieurement.

Le maintien de l’emploi du temps des élèves posant des difficultés organisationnelles et pédagogiques, il convient de s’adapter en fixant un volume horaire quotidien et hebdomadaire réaliste et raisonnable. Au collège et au LGT, on veillera à ce que celui-ci soit proportionné à la place que chaque discipline a dans l’emploi du temps habituel de l’élève. Ce volume horaire, défini par chaque établissement, gagnera à être communiqué à tous les acteurs (professeurs, élèves, parents), et pourra si besoin faire l’objet d’un emploi du temps hebdomadaire remanié.

Dans toute la mesure du possible, l'équipe pédagogique veillera notamment à proposer une organisation du travail sur la semaine qui puisse aider les familles à suivre le travail de leurs enfants et aux élèves à gagner en autonomie ;

Il est vivement conseillé de prévoir deux à trois heures de travail quotidiensur des activités pédagogiques cadrées, auxquelles on pourra ajouter un temps detravail autonome (jusqu’à une heure en collège et deux heures en lycée), du lundi au vendredi.On entend par travail quotidien des activités habituellement conduites en classe et actuellement conduites à distance avec la classe, en synchrone (visio, travail simultané sur un document collaboratif...) ou en asynchrone (réalisation de tâches essentielles à l’avancée dans la séquence en cours). Un point de vigilance : une tâche habituellement donnée en classe prend souvent davantage de temps en distanciel. On peut estimer que les tâches conduites durant une heure de cours peuvent demander jusqu’à deux heures de travailà l’élève lorsqu’il est seul. Aussi, on veillera à réduire en conséquence les contenus proposés dans une “séance”.

On entend par travail autonome des activités variées qui vont de la consultation de ressources (livres, manuels, sites, vidéos…) à des productions autonomes (travail de rédaction, réalisation d’exercices…). De façon à ne pas alourdir la charge de travail, certaines de ces activités peuvent être données à titre facultatif. Les activités attendues de tous les élèves doivent être accompagnées de consignes très claires qui permettent à chacun d’avancer dans la tâche proposée, quel que soit son niveau. Des pistes sont évoquées dans un article des Cahiers Pédagogiques.

Les personnels chargés de la coordination (professeurs principaux, DDFPT, chef d’établissement, CPE…) pourront veiller à l’application du principe de charge raisonnable de travail. Ils seront également vigilants sur l’identification des situations où l’accès à un ordinateur doit être partagé entre plusieurs enfants d’une même fratrie, de manière à en informer les professeurs et à conseiller les familles sur le partage du temps de connexion.Afin que les élèves puissent s’organiser au mieux dans leur travail, on veillera à ce que lerôle de chaque membrede l’équipe pédagogique soit aussiclair et coordonnéque possible, notamment en identifiant un ou descoordonnateurset en définissant les missions desprofesseurs principaux.

Au niveau pédagogique, les professeurs veilleront à prévoir des temps de régulation et d’explicitation après correction : qu’il s’agisse de la vérification de la conduite de la tâche ou de remédiations, on veillera à opérer des choix, de manière à accompagner sans tendre vers un contrôle systématique et chronophage. Ces temps peuvent prendre la forme d’une brève vidéo que le professeur pourra enregistrer et poster sur l’ENT ainsi que des rendez-vous téléphoniques par groupes d’élèves rencontrant les mêmes difficultés ; l’exploitation de ces temps de régulation sera l’occasion de conduire des démarches formatives.

Dans toute la mesure du possible, l'équipe pédagogique veillera notamment à assurer une « permanence numérique » sur un créneau horaire donné et organisé par roulement entre les enseignants d’une même classe ; quelle que soit la forme retenue, il importe de s’assurer que chaque élève aura bénéficié d’un temps de suivi une à deux fois par semaine : accompagnement méthodologique, soutien disciplinaire, aide à l’organisation du travail...

Dans toute la mesure du possible, l'équipe pédagogique veillera notamment à assurer un suivi plus poussé pour les élèves les plus fragiles (rendez-vous téléphoniques plus fréquents, échanges avec les parents de ces élèves…) ;

Dans toute la mesure du possible, l'équipe pédagogique veillera notamment à centraliser les tâches et devoirs confiés aux élèves au même endroit, de manière à avoir un seul point d’entrée pour l’élève et sa famille. On pourra prendre appui sur l’ENT, désormais opérationnel. Cela permettra aux équipes, aux élèves et à leurs parents d’avoir une vision globale sur le travail donné.

L’équipe de vie scolaire contribue, elle aussi, à l’accompagnement individuel et collectif des élèves. Des propositions sont accessibles sur le site académique CPE-Vie scolaire continuité éducative.