Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

CONFI-TURE

Une pause, pour votre bien-être !

Durant cette période d'hyperconnexion, il est indispensable de prendre le temps de vous ménager des PAUSES durant lesquelles vous vous recentrerez sur VOUSet sur votre BIEN-ETRE.

no.1

Vous trouverez ici desressources qui serontenrichies chaque semaine

Voici toutes les activités proposées :

1

2

5

3

4

relaxation

spectacle

livres à lire

visites

musique

S'amuser en apprenant

Etre bien dans sa peau

Lire avec plaisir

Se divertir

Découvrir en visitant

"Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat"

Nombre del autor

" prendre soin de soiet son corps

méditer

CINQ EXERCICES DE SOPHROLOGIE :Pas de paniqueUn exercice rapide et efficace qui vous permettra de récupérer votre self-control progressivement !Debout, en adoptant une posture droite et une respiration calme, ramenez vos mains paumes collées derrière la tête. Bloquez votre respiration et contractez tous vos muscles, y compris le ventre et le visage. Après quelques secondes, expirez d’un coup par la bouche en repoussant énergiquement la panique loin devant vous, bras tendus.Reprenez ensuite une respiration abdominale calme et contrôlée.Faire non de la têteCet exercice permet de détendre le coup et les épaules, mais c’est également un moyen de dire non à la panique.Inspirez longuement et bloquez ensuite votre respiration. En rétention d’air, faites doucement non de la tête à plusieurs reprises. Replacez ensuite votre tête au centre et soufflez doucement. Pour un maximum d’effet, n’hésitez pas à répéter cette pratique au moins cinq fois !Une respiration calmePour calmer votre rythme cardiaque.Iinspirez profondément par le nez pendant 3 secondes et expirez longuement par la bouche, comme si vous souffliez dans une paille.Le but ici est d’étirer le souffle, plus l’expiration est profonde, plus on évacue l’anxiété !Reprendre contact avec son corpsCet exercice d’ouverture va permettre de s'ouvrir aux autres et vous sentir mieux dans votre corps !Fermez les yeux, les bras sont placés le long du corps. Les paumes des mains sont dirigées vers l’avant en signe d’ouverture et le torse se bombe. Prenez une inspiration profonde et expirez lentement. Lors de l’expiration, visualisez votre stress s'évacuer petit à petit de votre corps. À l'inverse, lors de l'inspiration, imaginez que vous respirez du bonheur ou du calme et laissez-vous envahir par ce sentiment !Un peu de relaxation pour finirPendant la relaxation et la méditation, gardez les yeux fermés, sans regarder l'écran, et laissez vous porter par la voix. suivez la méditation guidée

un jeu

avoir un cadre de vie

Gardez des horaires réguliers :- de lever- de petit déjeuner- de travail- de pause- de repas- de coucher

Sommaire

Études, travail et changements d'habitudes sont source de tension,dans l'esprit et dans le corps.La sophrologie suggère quelques pratiques simples et efficacescomme solution anti-stress.

Danse

Sommaire

à lire

Ecouter les fameusesAventures de Tintin

lIre une BD(lycée)

Les cigars du pharaon, 1

Silex and the city

les enfants de la Résistance , Tome 1

Le plaisir d'un livre

français/anglais

Sommaire

♫CONFI-TURE♪

Pierre & le Loup

PIERRE ET LE LOUPMusique Serge ProkofievUn beau matin Pierre ouvrit la porte du jardin et s’en alla dans les prés verts. Sur la plus haute branche d’un grand arbre, était perchéun petit oiseau, ami de Pierre. " Tout est calme ici. " gazouillait-il gaiement. Un canard arriva bientôt en se dandinant, tout heureux que Pierre n’ait pas fermé la porte du jardin. Il en profita pour aller faire un plongeon dans la mare, au milieu du pré.Apercevant le canard, le petit oiseau vint se poser sur l’herbe tout près de lui." Mais quel genre d’oiseau es-tu donc, qui ne sait voler ?" dit-il en haussant les épaules.A quoi le canard répondit :"Quel genre d’oiseau es-tu qui ne sait pas nager ?"Et il plongea dans la mare. Ils discutèrent longtemps, le canard nageant dans la mare, le petit oiseau voltigeant au bord.Soudain quelque chose dans l’herbe attira l’attention de Pierre, c’était le chat qui approchait en rampant. Le chat se disait :" L’oiseau est occupé à discuter. Je vais en faire mon déjeuner. "Et comme un voleur, il avançait sur ses pattes de velours." Attention ", cria Pierre, et l’oiseau aussitôt s’envola sur l’arbre. Tandis que du milieu de la mare le canard lançait au chat des" coin-coin " indignés. Le chat rôdait autour de l’arbre en se disant :" Est-ce la peine de grimper si haut ? Quand j’arriverai, l’oiseau se sera envolé. "Tout à coup Grand-père apparut. Il était mécontent de voir que Pierre était allé dans le pré." L’endroit est dangereux. Si un loup sortait de la forêt, que ferais-tu ? " Pierre ne fit aucun cas des paroles de son grand-père et déclara que les grands garçons n’avaient pas peur des loups. MaisGrand-père prit Pierre par la main, l’emmena à la maison et ferma à clé la porte du jardin.Il était temps. A peine Pierre était-il parti, qu’un gros loup gris sortit de la forêt. En un éclair, le chat grimpa dans l’arbre. Le canard seprécipita hors de la mare en caquetant. Mais malgré tous ses efforts, leloup courait plus vite. Le voilà qui approcha de plus en plusprès, plus près, il le rattrapa, s’en saisit et l’avala d’un seul coup.Et maintenant voici où en étaient les choses : le chat était assis sur une branche, l’oiseau sur une autre, à bonne distance du chat, biensûr, tandis que le loup faisait le tour de l’arbre et les regardait tous deux avec des yeux gourmands.Pendant ce temps, derrière la porte du jardin, Pierre observait ce qui se passait, sans la moindre frayeur. Une des branches de l’arbre,autour duquel tournait le loup, s’étendait jusqu’au mur. Pierre s’empara de la branche, puis monta dans l’arbre.Alors Pierre dit à l’oiseau :" Va voltiger autour de la gueule du loup mais prends garde qu’il ne t’attrape. "De ses ailes, l’oiseau touchait presque la tête du loup qui sautait furieusement après lui pour l’attraper. Oh que l’oiseau agaçait leloup ! Et que le loup avait envie de l’attraper ! Mais que l’oiseau était bien trop adroit et le loup en fut pour ses frais.Pendant ce temps, Pierre fit à la corde un nœud coulant, et les descendit tout doucement. Il attrapa le loup par la queue et tira detoutes ses forces. Le loup, se sentant pris, se mit à faire des bonds sauvages pour essayer de se libérer. Mais Pierre attacha l’autrebout de la corde à l’arbre, et les bonds que faisait le loup ne firent que resserrer le nœud coulant.C’est alors que les chasseurs sortirent de la forêt. Ils suivaient les traces du loup et tiraient des coups de fusil. Pierre leur cria du hautde l’arbre :" Ne tirez pas. Petit oiseau et moi, nous avons déjà attrapé le loup. Aidez-nous à l’emmener au jardin zoologique. "Et maintenant, imaginez la marche la marche triomphale : Pierre est en tête ; derrière lui, les chasseurs traînaient le loup, et, fermant lamarche le Grand-père et le chat. Le grand-père, mécontent, hochait la tête en disant :" Ouais ! Et si Pierre n’avait pas attrapé le loup, que serait-il arrivé ? " Au-dessus d’eux, l’oiseau voltigeait en gazouillant :" Comme nous sommes braves, Pierre et moi. Regardez ce que nous avons attrapé. "

REGARDER - ECOUTER - RACONTER - DESSINER

par Gabriel LAUFER

Suzy Templeton Oscar 2006 du meilleur film d’animation

Orchestre Philharmonique Radio-Franceraconté par Lambert Wilson

Orchestre Philharmonique Radio-Franceraconté par Lambert Wilson

Sommaire

L'estampe

INFO

La Grande Vague de Kanagawa de Hokusai

Sommaire

A la semaine prochaine !

Entretemps, prenez bien soin de vous !