Want to make creations as awesome as this one?

Collège 3.3 La guerre

Transcript

Krzysztof Penderecki
(1960)

Thrène à la mémoire des victimes d'Hiroshima

Ecoute :

Ton ressenti

  • Sur une feuille, note les mots, les phrases qui te viennent en tête après avoir écouté cette oeuvre.

  • Cherche une oeuvre d'art (tableau, sculpture, chanson, danse...) qui pourrait illustrer cet extrait.


Le 6 aout 1945, à 8h15, le bombardier americain B29 Enola Gay largue sur
le port d’Hiroshima la première bombe atomique, tuant
immédiatement environs 70 000 personnes, et 70 000 autres
dans les jours et les mois qui suivirent, à cause des radiations.

Krzysztof Penderecki , né le 23 novembre 1933 à Dębica, est un compositeur et chef d'orchestre polonais. C’est Thrène pour les victimes d’Hiroshima qui lance définitivement le compositeur dans sa carrière internationale.

Le compositeur

L'oeuvre

Thrène: Chant funèbre accompagné de danses, en l'honneur d'un défunt.

Cette oeuvre est composée pour un orchestre à cordes :
-52 instruments (-24 violons -10 altos - 10 violoncelles - 8 contrebasses)

L'orchestre à cordes

"

"

Le violon

L'alto

Le violoncelle

La contrebasse

Technique consistant à faire glisser son doigt sur les cordes pour faire « glisser » le son vers l’aigu ou le grave.

GLISSANDO

Technique consistant à utiliser le bois de l'archet sur les cordes.

COL LEGNO

TREMOLO

Les modes de jeu :

Effet de tremblement produit par la répétition rapide d'une ou deux notes.

C'est ici pour s'entraîner

iego




Analyse musicale de 0' à 4'25

Partie 1 : 0' - 1'25

- Entrées successives des instruments dans le registre suraigu entrainant un effet de peur, de terreur.

- Les sons entendus sont dissonants (discordants, incompatibles, inconfortables à l'oreille).

- Plusieurs notes conjointes (qui se suivent) sont jouées simultanément
(en même temps), : cela crée un cluster.

- La nuance est fortissimo (ff)

-Les musiciens utilisent le trémolo, mode de jeu qui consiste à répéter une même note de manière très rapide.

Partie 2: 1'25- 2'18

- Les sons sont obtenus en frappant les cordes avec le bois de l'archet = col legno.

Il y a également des effets de percussion obtenus en frappant sur la table de l'instrument.

Les notes sont jouées très rapidement.

Les registres grave et suraigu s'opposent et se mélangent.

Nuance est toujours aussi forte (ff)

C'est le désordre, le chaos qui règnent.

Après un bref silence, nous entendons une série de clusters et de glissandi pouvant évoquer des sirènes, le tout se terminant par un nouveau silence.


Il ne reste plus rien.

Partie 3: 2'18-4'25

Dans cette oeuvre, c’est l’horreur de la guerre qui est décrite. Le compositeur la dénonce. Il compose cette oeuvre en mémoire à toutes les victimes de ces atrocités :

«Puisse le Thrène exprimer ma ferme conviction que les sacrifices d'Hiroshima ne soient jamais oubliés et perdus », écrit-il le 12 octobre 1964.

Mme Kamal