Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

E = mc2

Les ingrédients pour un Grand oral réussi

Juliette Filiol

professeure documentaliste

sommaire

Eureka!

1 · Le grand oral, c'est quoi ?
2 · Les ingrédients pour un grand oral réussi ?
3 · 20 minutes pour convaincre

Juliette Filiol

“LE GRAND oral, c'est quoi ?”

Juliette Filiol

DÉROULÉ DE L'ÉPREUVE

Le Grand oral dure 20 minutes avec 20 minutes de préparation.


Le candidat présente au jury deux questions préparées avec ses professeurs et éventuellement avec d'autres élèves, qui portent sur ses deux spécialités, soit prises isolément, soit abordées de manière transversale en voie générale.


Les questions sont transmises au jury, par le candidat, sur une feuille signée par les professeurs des enseignements de spécialité du candidat et portant le cachet de son établissement d'origine.


Le jury choisit une de ces deux questions. Le candidat a ensuite 20 minutes de préparation pour mettre en ordre ses idées et créer s'il le souhaite un support (qui ne sera pas évalué) à donner au jury.

ÉTAPE 1

5 minutes, le candidat présente la question choisie et y répond.

5 dernières minutes d'échanges qui portent sur le projet d'orientation du candidat.

ÉTAPE 3

10 minutes, le jury échange avec le candidat

ÉTAPE 2

Durée : 20 minutes
Préparation : 20 minutes
Coefficient : 10 [voie générale] et 14 [voie technologique]

La préparation de cette épreuve se fait principalement pendant l'année de terminale :

  • pendant les cours
  • pendant des ateliers qui pourront être organisés au lycée
  • après les épreuves de spécialités E3C en avril, avec 12h de préparation.

Le jury évalue son argumentation et ses qualités de présentation. L'exposé se déroule sans note et debout.

Le jury évalue la solidité de ses connaissances et ses compétences argumentatives. Ce temps d'échange permet à l'élève de mettre en valeur ses connaissances, liées au programme des spécialités suivies en classe de première et terminale.

Le candidat montre que la question traitée a participé à la maturation de son projet de poursuite d'études, et même pour son projet professionnel.

vous présentez une question

étape 1

Vous avez préparé en avance 2 questions avec vos professeurs et éventuellement avec d’autres élèves. Ces questions portent sur vos spécialités.


Vous avez ensuite 20 minutes de préparation pour mettre en ordre vos idées et créer un support (une carte, un graphique, un schéma, etc.) à donner au jury. Rassurez-vous, ce support n’est pas évalué. Votre exposé se fait sans note.

Une fois que l’épreuve orale commence, vous devez expliquer pourquoi vous avez choisi de préparer cette question, puis vous développez et y répondez.

Le jury évalue votre argumentation et vos qualités oratoires.

vous échangez avec le jury

étape 2

Par la suite, le jury vous interroge pour avoir plus de précisions et vous demander d’approfondir votre pensée. Ce temps d'échange permet surtout de mettre en valeur vos connaissances liées au programme des spécialités suivies en première et terminale, et vos capacités argumentatives.

vous échangez avec le jury sur votre projet d'orientation

Ce temps peut vous rappeler votre oral de stage de 3e et s'apparente pour vous à une première expérience d'entretien d'embauche.

étape 3

Vous expliquez en quoi la question traitée est utile pour votre projet de poursuite d'études, et même pour votre projet professionnel.


Vous parlez des différentes étapes qui vous ont permis d’avancer dans votre projet (rencontres, engagements, stages, mobilité internationale, intérêt pour les enseignements communs, choix des spécialités, etc.) et de ce que vous en ferez après le bac.

Le jury fait attention ici à votre manière d’exprimer une réflexion personnelle et à vos motivations. Ce temps d'échange permet surtout de mettre en valeur vos connaissances liées au programme des spécialités suivies en première et terminale, et vos capacités argumentatives.

les questions

A - B

q1 - q2

AB - B

A - BA

AB - BA

q1 - q2

q1 - q2

q1 - q2

“LES INGRÉDIENTS POUR UN GRAND ORAL RÉUSSI”

Juliette Filiol

INGRÉDIENTS

La posture

Il est souvent difficile de maîtriser son corps pendant un exposé : on doit faire attention à son discours tout en contrôlant ses émotions et son stress.


Si vous êtes assis :


  • calez-vous sur votre chaise mais restez droit. N'entortillez pas vos pieds autour des pieds de la chaise, faites attention à vos jambes (tremblements intempestifs)
  • ne croisez pas les bras ; si possible, posez les mains à plat sur la table
  • faites attention à vos changements de position après une question, cela peut révéler qu'elle vous met mal à l'aise


Si vous êtes debout :


  • tenez vous droit et dans une position neutre
  • évitez de croiser vos jambes, de cacher vos mains ou de les mettre dans vos poches
  • regardez l'ensemble des personnes en face de vous, ne vous fixez pas seulement sur l'une d'elles

La respiration

Contrôlez votre respiration.


Faîtes des exercices de respiration avant l'oral pour vous préparer.


Inspirez profondément par le nez, puis expirez tout doucement.


Pensez à faire des pauses pendant votre oral pour reprendre votre souffle.

Juliette Filiol

INGRÉDIENTS

Le regard

En arrivant devant votre auditoire, essayez de balayer du regard l'ensemble des personnes.


Positionnez-vous de sorte que chaque personne du jury se sente concernée par vos propos : ne regardez ni vos chaussures, ni au-dessus de leur tête. Ne vous focalisez pas sur une seule personne au détriment des autres.

La voix

Afin de parvenir à capter l'attention du jury, parlez assez fort, articulez, et adoptez un débit ni trop lent et monotone, ni trop rapide.


Si vous parlez trop vite ou trop doucement, le jury aura du mal à comprendre votre propos et s'ennuiera très rapidement...


Surveillez vos tics de langage "quoi", "donc", "euh", "et bien" : nous en avons tous. Faites de votre mieux pour les éviter. Adoptez un langage correct, évitez les familiarités avec le jury.


Essayez de varier votre intonation durant votre exposé pour le rythmer, lui donner de la spontanéité. Attention aux extrêmes cependant : si vous êtes trop monotones, le jury risque de s'ennuyer ; si vous êtes trop théâtral, il perdra de vue le contenu du propos et se focalisera sur la forme.

Juliette Filiol

Pour prendre confiance en soi et s'entraîner

Exercices pratiques

Le scotch

1

2

3

4

LA KINESPHÈRE

LA MARCHE

5

LA POSITION NEUTRE

LA RESPIRATION

LA VOIX

6

SE PRÉSENTER

7

LA DANSE

8

DISCOURS

9

DEBRIEFING

10

Juliette Filiol

“20 minutes pour convaincre”

Pour chaque étape, quelles attentes ?

CONTENUS

20mn de préparation

Vous avez préparé en avance 2 questions avec vos professeurs et éventuellement avec d’autres élèves. Ces questions portent sur vos spécialités.

5mn d'échanges

Vous expliquez en quoi la question traitée est utile pour votre projet de poursuite d'études, et même pour votre projet professionnel.

10mn d'entretien


Le jury vous interroge pour avoir plus de précisions et vous demander d’approfondir votre pensée. .

5 mn de passage


Vous devez expliquer pourquoi vous avez choisi de préparer cette question, puis vous développez et y répondez.
Le jury évalue votre argumentation et vos qualités oratoires.

1

3

2

4

Juliette Filiol

Vos points forts :

  • votre préparation : vous avez vous-même choisi et préparé les deux questions, vous choisissez également de passer sur une de vos spécialités ou sur les deux.
  • votre originalité : vous avez ensuite 20 minutes de préparation pour mettre en ordre vos idées et créer un support (une carte, un graphique, un schéma, etc.) à donner au jury.

Vos points forts :


  • avoir révisé une partie du programme ou un sujet en particulier
  • pouvoir mettre en perspective ses connaissances
  • anticiper sur les questions du jury (ne pas se mettre à utiliser un vocabulaire ou un sujet qu'on ne maîtrise pas, les questions arriveront comme un retour de flamme)

Vos points forts :

  • mettre en valeur vos connaissances liées au programme des spécialités suivies en première et terminale, et vos capacités argumentatives
  • attention : le jury préfère toujours qu'on réponde honnêtement "je ne sais pas" à une question, plutôt qu'on essaye de le "pipoter".

Vos points forts :


  • bien vous connaître et savoir expliquer la relation entre la spécialité et vos choix d'avenir
  • si jamais vous n'être pas encore très sûr de ce que vous voulez faire plus tard, ce n'est pas grave : essayez d'expliquer en quoi le sujet vous intéresse, pourquoi vous y avez été sensible, et donnez les différentes possibilités qui s'offrent à vous pour ré-exploiter ces éléments dans votre parcours
  • sachez vous mettre en valeur (pas en avant, en valeur) : mettez en valeur les aspects de votre vie ou de votre personnalité qui font votre originalité : des expériences à l’étranger, des causes qui vous tiennent à cœur, votre participation à des projets originaux, une passion en particulier, …

“20 minutes pour convaincre”

Alliez efficacité et originalité : avec ou sans ordinateur ?

Et 2o minutes pour préparer un support d'oral

Attention à ce qu'il garde pour vous et pour le jury un maximum de clarté

Le schéma

Cela peut être aussi un simple plan détaillé de votre question.

Claire et synthétique, elle vous pemet de résumer rapidement la question par mots clefs

Un peu comme la carte mentale, indiquez en plus gros les mots plus importants

Le sketchnote est une note réalisée à l’aide d’un dessin. Attention à votre gestion du temps

LA CARTE MENTALE

Le sketch-

note

Le nuage de tags

Juliette Filiol

Cela peut être aussi un simple plan détaillé de votre question.

“les ressources du cdi sur l'oral”

Juliette Filiol