Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

Transcript

Olympe de Gouges rédige une déclaration des droits de la femme et de la citoyenne

La lutte pour les droits des femmes

1791


1804

1870

Le code Napoléon fait du mari l’unique chef de famille et affirme l’incapacité juridique totale de la femme mariée.

Fondation de la société pour l’amélioration du sort des femmes.

1848

Lors de l’instauration de la IIe République, des féministes réclament, en vain, des droits civils, sociaux et politiques pour les femmes.

George Sand, Préface d’Indiana (1832).
Le mariage, esclavage de la femme.

Flora Tristan, L’union ouvrière (1843).
La femme, esclave de l’homme.

George Sand, « Lettre aux membres du comité central » (1848).
Revendication de droits civiques pour la femme et dénonciation du mariage.

Compte-rendu du livre de Jenny d’Héricourt, « La femme affranchie ». Le Siècle, 17/09/1861.
Sur les inégalités homme/femme.

Flora Tristan

Oliympe de Gouges

Georges Sand

Jenny d'Héricourt

Hubertine Auclert fonde le premier groupe suffragiste revendiquant le droit de vote des femmes.

La lutte pour les droits des femmes

1876


1907

La loi autorise les femmes amriées à disposer librement de leur salaire

Hubertine Auclert, « Le vote des femmes »,
La Fronde, 13/12/1897.

« Congrès officiel international de la condition et des droits des femmes »,
La Fronde, 30/11/1899. .

Louise Debor, « Féministes et féminines »,
La Fronde, 08/02/1899.

Victor Hugo

Hubertine Auclert

Madeleine Pelletier

Victor Hugo, Lettre à M. Léon Richer, Rédacteur en chef de l’Avenir des femmes,
Paris. 8 juin 1872.
Pour une amélioration du sort de la femme.

Alexandre Dumas fils, Le Gaulois, 14/07/1872.
Sur l’infériorité naturelle de la femme.

Hubertine Auclert, « La situation économique des femmes », La Citoyenne, 24/07/1881.

Madeleine Pelletier, « Les femmes et le féminisme »,
La Revue socialiste, janvier 1906.

Loi Strauss ur le repos des femmes dans les quatre semaines consécutives à leur accouchement et instaurant une faible indemnité journalière.

La lutte pour les droits des femmes

1913


1914

1920

Première manifestation de rue des suffragistes, à Paris, au pied de la statue de Cordorcet.

Loi « réprimant la provocation à l’avortement et la propagande anti-conceptionnelle »

1917-1918

Grève des femmes et procès d'institutrices "défaitistes"

Madeleine Pelletier, « La prétendue infériorité psychophysiologique des femmes »,
La Revue socialiste, janvier 1908.

Madeleine Pelletier, L’émancipation sexuelle de la femme. « Chapitre premier. Une seule morale pour les deux sexes » (brochure)
01/01/1911

Manifestation des suffragettes, Paris, 1914

Marie Guillot, « Notre féminisme. Réponse à Maxime Vasseur »,
La Bataille Syndicaliste, 28/07/1913.

Madeleine Pelletier

Création de l'assurance-maternité, qui indemnise pour moitié la perte de salaire pendant l'arrêt de travail, étendu à douze semaines.

La lutte pour les droits des femmes

1928


1932

1938

Début d'une campagne contre le travail féminin : protestation des féministes.

La réforme du code civil de 1804 supprime l'incapacité civile de la femme mariée.

1936

Léon Blum nomme trois femmes au gouvernement. Les députés adoptent pour la troisième fois le droit de vote des femmes. Le Sénat enterre à nouveau le projet.

« Le féminisme dans la société moderne »,
La femme de France. 19/02/1933.

Louise Weiss, « Où en est le vote des femmes ? »
Le Petit Journal, 1937.

« Répression énergique de l’avortement »,
Journal des débats politiques et littéraires, 15/01/1943

Louise Weiss parmi des suffragettes, place de la Bastille le 5 mars 1935.

L'avortement considéré comme crime contre l'Etat est condamné par la peine de mort.

1942

Le principe d'égalité entre hommes et femmes est inscrit dans la constitution de la IVe République.

1946

L'avocate Germaine Poinso-Chapuis est la première femme ministre.

La lutte pour les droits des femmes

1947

1965

Loi de réforme des régimes matrimoniaux qui autorise les femmes à exercer une profession sans autorisation maritale et à gérer leur biens propres.

Gilbert Mathieu, « La femme dans la société aujourd’hui »,
Le Monde, 30/12/1963. .

Annie Ernaux, Les Années
2008.
L’importance de la réputation sexuelle et l’angoisse de la grossesse dans les années 60.

Simone de Beauvoir

Annie Ernaux

Simone de Beauvoir, Le Deuxième sexe, 1949.
La femme toujours vassale de l’homme.

Germaine Poinso-Chapuis

1956

Fondation du mouvement Maternité heureuse, qui deviendra le Planning familial qui milite pour le droit à l'éducation à la sexualité, à la contraception, à l'avortement, à l'égalité femmes - hommes et combat toutes formes de violences et de discriminations.

1957

Le traité de Rome stipule que les Etats membres de la Communauté économique européenne doivent assurer l'égalité des salaires masculins et féminins.

1967

La loi Neuwirth autorise la vente des contraceptifs, dont la pilule, commercialisée aux Etats-Unis depuis 1960.

Le 26 août, manifestation à l'Arc de triomphe pour déposer une gerbe à la "femme inconnue du soldat". Le lendemain, la presse signale la naissance du MLF (Mouvement de libération des femmes). Disparition de la notion de chef de famille au profit de l'autorité parentale, partagée entre époux.

La lutte pour les droits des femmes

1970


1972

1974

Le principe de l’égalité de rémunération entre les femmes et les hommes est inscrit dans la loi. Mobilisation féministe lors du procès à Bobigny d'une mineure qui a avorté clandestinement.

Création du secrétariat d'Etat à la condition féminine, confié à Françoise Giroud. La loi Veil autorise l'interruption volontaire de grossesse (IVG).

1973

Fondation du MLAC (Mouvement de libération de l'avortement et de la contraception). Création d'un corps d'officiers féminins : les femmes peuvent désormais faire carrière dans l'armée.

« Combat pour les femmes, lettre au monstre qui est en moi-même », le torchon brûle n°0,, paru en encart dans l'Idiot Liberté n°114,
décembre 1970

« Manifeste des 343 »,
Le Nouvel Observateur
5 avril 1971


Gisèle Halimi, Plaidoirie au procès de Bobigny
1972

Françoise Giroud

1971

Manifeste des 343 femmes déclarant avoir avorté

"Année de la femme" pour l'ONU. Loi sur le divorce, qui peut être prononcé par consentement mutuel ou pour rupture de vie commune. Fondation de SOS Femmes Alternative, dans le but de lutter contre les violences masculines dans la famille. Obligation de mixité de l'enseignement dans les établissements scolaires publics.

La lutte pour les droits des femmes

1975


1979

1981

La loi sur l'avortement est reconduite à titre définitif.

Création du ministère des droits des femmes, confié à Yvette Roudy.

1980

La loi considère désormais le viol comme un crime. Marguerite Yourcenar, première femme à entrer à l'Académie française.

Marguerite Yourcenar

1977

Création du collectif Femmes contre le viol.

Josyane Savigneau, « La décennie des féministes », Le Monde,
6/10/1980.

Yvette Roudy

Remboursement de l'interruption volontaire de grossesse par la Sécurité sociale.

La lutte pour les droits des femmes

1982


1987

1991

L'autorité parentale devient « conjointe », que les parents soient mariés ou non.

Edith Cresson première ministre

1989

Une campagne télévisée annonce que deux millions d'hommes exercent des violences dans le cadre familial.

Edith Cresson

1983

Loi sur l'égalité professionnelle homme/femme. En moyenne, les salaires féminins restent inférieurs de 30 % aux salaires masculins.

Véronique Neiertz et Claude Estier, « Il n'y aura pas de société solidaire sans transformation des mentalités à l'égard des femmes »,
Le Monde
07/06/1986..

Annie Ernaux, La femme gelée (1981).
L’inégalité de répartition des tâches ménagères.

Annie Ernaux, les Années, 2008,
les années 90, le féminisme, un combat dépassé ?

La loi pénalise les violences conjugales et le harcèlement sexuel sur le lieu de travail.

La lutte pour les droits des femmes

1992


2000

2004

Loi sur la parité : l’aide publique aux partis politiques dépend du respect de la parité homme / femme pour la présentation des candidats aux élections.

Loi relative au divorce : protection du conjoint victime de violence.

2001

Le nom de famille des enfants peut être celui du père, celui de la mère ou les deux accolés.

Fierre Bourdieu

1993

Début de la campagne pour une loi instaurant la parité hommes/femmes dans les assemblées élues. Avec 5,5 % de femmes parlementaires, la France occupe l'avant-dernier rang européen. Création du délit d'entrave à l'IVG.

Pierre Bourdieu,
La domination masculine 1996

Florence Montreynaud, « Le féminisme, chèvre-émissaire »,
L'Humanité, Tribune Libre,
29 mai 2003.

Florence Montreynaud

La lutte pour les droits des femmes


2010

2013

La lutte contre les violences faites aux femmes est déclarée grande cause nationale.

Quatrième plan interministériel de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes (2014-2016). Il prévoit un doublement des moyens dédiés (66 millions d’euros sur trois ans).

2012

Promulgation de la loi sur le harcèlement sexuel.

Christine Delphy

2006

Loi sur l’égalité salariale entre les femmes et les hommes. Loi sur la prévention et la répression des violences au sein du couple.

Christine Delphy, « Retrouver l’élan du féminisme »,
Le Monde diplomatique, 01/05/2004.

Virginie Despentes,
King kong théorie (2006).

Virginie Despentes

Emilie Dycke, « Qui sont les nouvelles féministes ?», L’Express, 08/03/2010.

Promulgation de la loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes (JO du 5). Le texte vise à combattre les inégalités hommes-femmes dans la sphère professionnelle, publique et privée.

La lutte pour les droits des femmes

2014


Leïla Slimani, « Un porc, tu nais ?», tribune,
Libération,
12 janvier 2018.

Tribune de Suzy Rojtman, Fatiha Aggoune, Martine Storti « Quand la parole des femmes se libère », L’Humanité,
8 mars 2018.

Camille Froidevaux-Metterie, « Le tournant génital du féminisme », Philosophie magazine,
octobre 2018..

Leila Slimani

Martine Storti

Nadia Daam, « Allez vous faire foutre les féministes glamour »,
Slate.fr,
4 mars 2017.

Emilie Tôn, « La charge mentale le syndrome des femmes épuisées d'avoir à penser à tout »,
L’Express 10/05/2017.

Dominique Perrin, « Féminicide : mot masculin qui tue », Le Monde-le-mag, 22/11/2019.