Want to make creations as awesome as this one?

No description

More creations to inspire you

SANTIAGOVR_EN

Presentation

KEYNOTE PRESENTATION: THE LIBRARY IS THE HEART OF THE SCHOOL

Presentation

EDWARD HOPPER

Presentation

TOM DOLAN

Presentation

BASIL RESTAURANT PRESENTATION

Presentation

FUTURE: ENGLISH LESSON ESL

Presentation

THE MESOZOIC ERA

Presentation

Transcript

Par Stéphane Amélineau, professeur documentaliste, 2020. Licence creative communs ,Les orphelins de La Varenne,Avant-propos,Photographie : L'ophelinat rue Saint-Hilaire, mars 1943.Groupe Saint-Maurien contre l’oubli. Les orphelins de La Varenne 1941-1944, Le Vieux Saint-Maur Editeur, 1995, p.79,De l'arrestation à la Bahnrampe de Birkenau,22 juillet - 3 AOÛT 1944,L'orphelinat et la pension Zysman de La Varenne,Avant la seconde guerre mondiale, La Varenne (quartier de Saint-Maur-des-Fossés) était reliée par un petit train à la place de la Bastille où vivait une importante communauté juive. Les stations correspondaient à celles de la ligne A du RER d'aujourd'hui. Ce petit train favorisa l'installation, à La Varenne, de maisons d'enfants orphelins juifs dans une ambiance champêtre sur les bords de Marne, plus chaleureuses et dans de meilleures conditions que celles de la capitale.,Origines,La pension Zysman, 57 rue Georges Clemanceau :,L'orphelinat, 30 rue Saint-Hilaire :,Depuis l'occupation allemande en juin 1940, et surtout à partir de décembre 1941 comme tous les foyers d'enfants juifs de la région parisienne, l'orphelinat et la pension Zysman de La Varenne furent adminsitrés par l'UGIF sous contrôle allemand. A partir de la terrible rafle du Vel' d'Hiv qui se déroula les 16 et 17 juillet 1942 à Paris et dans sa banlieue avec 13 152 juifs arrêtés dont 4 000 enfants, l'UGIF tenta de soustraire des déportations les enfants internés dont les parents étaient déjà partis dans des wagons à bestiaux vers "l'Est". Encadrés par des adultes dévoués, Juifs eux-mêmes, ces enfants arrachés à leurs parents tentaient de vivre "comme des enfants" malgré l'Absence. A la pension Zysman une dizaine d'entre eux étaient hébergés en permanence, une vingtaine à l'orphelinat de la rue Saint-Hilaire. Plusieurs ont pu être évacués, sauvés, cachés entre 1942 et 1944 dans des lieux plus sûrs en France, principalement les enfants dits "libres" c'est-à-dire ceux qui n'avaient pas été internés un temps avec leurs parents dans les camps, par conséquent ils ne figuraient sur aucune liste des nazis. Pour les autres, ils étaient considérés par l'UGIF comme des enfants "bloqués".,L'orphelinat et la pension Zysman de La Varenne,1942-1944,Photographie : Orphelinat rue Saint-Hilaire à La Varenne. Date inconnue ,entre juin 1942 et juillet 1944.Source : Groupe Saint-Maurien contre l’oubli. Les orphelins de La Varenne 1941-1944, Le Vieux Saint Maur Editeur, 1995, p.118,UGIF ,Témoignages sur la vie à la pension et à l'orphelinat de La Varenne,Carte des orphelinats et foyers de l'UGIF à Paris et sa banlieue. La rafle du 22 au 25 juillet 1944. Tous les enfants et leurs encadrants sont dirigés au camp de DrancySource : Groupe Saint-Maurien contre l’oubli. Les orphelins de La Varenne 1941-1944, Le Vieux Saint Maur Editeur, 1995, p.109,L'orphelinat et la pension Zysman de La Varenne,Témoignages sur cette rafle à La Varenne le 22 juillet 1944 au matin,La rafle du 22 juillet 1944,Contexte historique de la rafle, un mois avant la libération de Paris et sa banlieue.,Cahier des mutations du camp de Drancy :Chaque entrant juif au camp de Drancy était inscrit dans ce registre. Voici les pages où furent notés dans ce sinistre registre (Cahier des mutations) entre les 22 et 23 juillet 1944 les enfants et les encadrants des foyers de La Varenne.En cliquant sur chaque page vous pourrez l'agrandir et y découvrir des notes de ma part. NB : le nom entièrement entouré concerne l'orphelin sur lequel les collégiens de Valdahon dans le Doubs travaillent sur son parcours. ,L'orphelinat et la pension Zysman de La Varenne,Les enfants et les encadrants au camp de Drancy 22-31 juillet 1944,Cahier des mutations du camp de Drancy (Mémorial de La Shoah/Archives nationales F9/5788) Avec l'aimable autorisation de la direction des archives du Mémorial de la Shoah (Reproduction interdite). ,Témoignage sur l'arrrivée des enfants à Drancy après les rafles des orphelinats de Paris et sa banlieue. ,Jacob Freidine : petite biographie du seul survivant des encadrants de La Varenne, déporté dans le convoi n°77.,Photographies : Stéphane Amelineau, 2013 ,L'orphelinat et la pension Zysman de La Varenne,Témoignage de Denise Holstein sur le transport et l'arrivée du convoi 77 sur la rampe de sélection à Auschwitz-Birkenau.,Déportation vers Auschwitz-Birkenau (Convoi 77) 31 juillet - 3 août 1944,Albert Szerman : l'histoire du seul orphelin rescapé le jour de la rafle à travers mon récit écrit entre 2013 et 2014 "L'orphelin de la crèmerie Ardourel".,La plaque commémorative au centre Hillel de La Varenne où se trouvait l'orphelinat au 30 rue Saint-Hilaire. Cliquez sur les pastilles proches des noms pour découvrir qui étaient ses enfants et leurs encadrants, dans la mesure des connaissances que j'ai pu regrouper.