Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

Apollinaire et le

MONDEMODERNE

Il a dit...

Qu'en pense l'art ?

<< L'esprit

Nouveau >>

Genially réalisé par Arthur T. et Milian

Guillaume Apollinaire a dit...

" Te voici à Marseille au milieu des pastèques Te voici à Coblence à l'hôtel du géantTe voici à Rome assis sous un néflier du JaponTe voici à Amsterdam avec une jeune fille que tu trouves belle et qui est laide "

"Zone"

" Flambant de l'électricitéLes tramways feux verts sur l'échineMusiquent au long des portéesDe rails leur folie de machines "

"La chanson du mal-aimé"

" Au-dehors les annéesRegardaient la vitrineLes mannequins victimesEt passaient enchaînées "

"L'émigrant de Landor Road"

" Lune mellifluente "" Un soir de demi-brume "" Et laisse feuilloler longtemps les plumes bleues "

"Clair de lune"

"La chanson du mal aimé"

"Les fiançailles"

" Soleil cou coupé "" Voguait cygne mourant sirène"" Incertitude oiseau feint peint quand vous tombiez "

"Zone"

"La chanson du mal aimé"

"Les fiançailles"

Avec Apollinaire,on voyage dans le monde entieren une fraction de seconde...

Apollinaire est fascinépar les nouvelles inventions,les machines en tout genre

La nouveauté des magasins et de la publicitéattire son attention

Apollinaire est un inventeur :il crée, transforme et modernisele langage

Pour Apollinaire,les mots sont au service du poèteet non l'inverse.La syntaxe est bancale, le vocabulaire hétéroclite ?Peu importe tant que l'émotion est transmise...

Qu'en pense l'art ?

Paris par la fenêtre, Marc ChagallHuile sur toile1913

Paris par la fenêtre est un tableau réalisé en 1913, au moment de la parution du recueil Alcools, par le peintre Marc Chagall, d'origine russe, qui s'est installé à Paris en 1910.Ce tableau se rapproche du surréalisme dont Apollinaire est le précurseur. Ce courant littéraire et artistique du début du XXème siècle vise à libérer la création de toute contrainte et de toute logique.Les couleurs du tableau créent une atmosphère onirique et il comporte plusieurs éléments réels et imaginaires.

<< L'esprit nouveau >>

À l'heure des inventions et de la nouveauté, de la Tour Eiffel et de l'aviation, Apollinaire rompt avec la poésie classique pour se tourner vers la modernité. Observons de plus près comment le poète cherche à faire transparaître dans Alcools le concept de "L'esprit nouveau"...

Explorer la nouveauté

Guillaume Apollinaire est fasciné par la modernité. Son invention préférée est probablement l'avion, qu'il évoque très souvent à travers le terme "oiseau" : cet engin étonnant donne à l'Homme le pouvoir d'embrasser plus large-ment le monde, de voyager en un instant d'un point à l'autre du globe. Cette ouverture sur le monde est pour le poète le sens-même de la modernité.

Déconstruire pour mieux moderniser

Dans les poèmes du recueil, les vers sont libres, les rimes sont pauvres car là n'est pas l'essentiel de la poésie selon Apollinaire. Il supprime même la ponctuation d'Alcools, déconstruit la syntaxe et invente des mots pour se consacrer à la musicalité, à la sensation de chaque syllabe et de chaque son.

... Pour boulverser la poésie

L'œuvre d'Apollinaire aborde aussi bien la vie quotidienne que les laissés-pour-compte. Le poète célèbre les gens, les lieux et les choses simples. Il voit de l'intérêt en tout, même dans un "Clair de Lune", dans l'année "1909" ou encore dans une "Porte". C'est sûrement dans cette banalité que se cache la beauté.