Want to make awesome content like this one?

No description

More creations to inspire you

Transcript

2019,Stage d’observation en Suède,Questions:Est-ce l'école de demain ?,3ème point:l'école comme lieu de vie,Lycéespartenaires,1er point:la place de l'enfant,INDEX,Constats ou clichés sur le système éducatif suèdois,ANGSKOLAN,LES ETABLISSEMENTS PARTENAIRES,LYCKESKOLAN,LYCKESKOLAN,ANGSKOLAN,ENGSTROM,ENGSTROM,2ème point:une école démocratique et ouverte au monde,,Programmation,Eléments concernant l’évaluation,1er point: L’enfant occupe une place de 1er choix dans la société suédoise → l’indépendance avant tout à l’école ,Autorité douce, sans contraintes,Objectifs à définir pour chaque enfant ,,Liberté pédagogique,2ème point: C’est une école démocratique et ouverte sur le monde,Volonté d’intégration,,,L'épanouissement prime,3ème point : L’école comme lieu de vie,Activités de loisirs,Gratuité pour tout et pour tous,Recrutement de professeurs assez libre,Pas de structure de classe classique,Classe vivante, Pédagogie et créativité plutôt que performance et compétition,Projets d’établissement,Rencontre et échanges avec la communauté éducative,Isabelle BADAIRE (mathématiques)Nathalie METAYER-BLONDELON (anglais)Nicolas MALLARD (physique-chimie),LYCKESKOLAN,ANGSKOLAN,ENGSTROM,LYCKESKOLAN,ENGSTROM,ANGSKOLAN, CommentairesAucun rappel à l’ordre.On peut se poser la questions d’un règlement intérieur commun et connu de tous.Face à un élève perturbateur le prof sourit et lui donne feuille et crayon. Aucune réaction face à l‘élève provocateur.“Rien ne nécessite d’interrompre le fil du cours.”Beaucoup de calme, de détachement de l’enseignant par rapport aux problèmes de discipline.L’absence de réaction et de rappel à l’ordre (règles de vie élémentaires) nous interroge; d’autant plus que les élèves perturbateurs entravent le bon déroulement du cours.Il est assez rapidement visible que l’enseignant souffre de la situation mais se retrouve sans solution. Mais souhaite t elle vraiment faire évoluer la situation? Elle semble avoir peur d’être irrespectueuse envers les élèves et ne réagit pas. L’ensemble des élèves obtient un résultat de qualité malgré le temps très court pour la recherche. Il y a ensuite une grande qualité d’écoute et une réelle envie de convaincre. L’enseignant n’intervient que très peu ou pour distribuer la parole.Dialogue facilité et libéré entre les élèves, ObservationsLe prof reste toujours très calme, bienveillant, ne pose pas de contrainte, il est toujours positif même en cas de manque d’ efforts de la part de l’élève. 1er exemple face à un élève affalé, sans ses d’affaires, cris, jet de papier, ou face à un élève qui saute par-dessus une chaise…2ème exemple , aucune réaction de l’enseignant face à 3 élèves ayant 10 min de retard et qui très vite ont des comportements provocateurs (bruyants, insultants et inappropriés) durant 30 min.Tous les élèves ne sont pas attentifs en même temps (usage du téléphone portable, des écouteurs pour la musique) et font des allers retours entre le discours du prof et leurs propres discussions.L’enseignant est accompagnateur et encadrant (mais pas vraiment guide)Un 3ème exemple montre un enseignant organisant un débat avec une phase de préparation suivi d’une confrontation des points de vue L’enseignant est appelé par son prénom, ce qui induit une certaine proximité et confiance entre élèves et enseignants., CommentairesL'immense liberté pédagogique dont disposent les enseignants durant un cycle complet (3 ans) nous interpelle., ObservationsIl y a bien une planification prévue au niveau national en vue des évaluations obligatoires et du passage dans les classes supérieures et du diplôme national de fin de 9emeIl donne les grands objectifs à atteindre pour changer de cycle .Il exist aussi un ensemble de règles écrites dans chaque établissement comme l’exige la loi.Toutefois, un manquement à ces règles n’a pas d’autres conséquences qu’une rencontre avec les parents., CommentairesL’erreur n’a pas de statut ici et les enseignants réussissent à tenir cette ligne de conduiteLe traitement de quelques erreurs nous interroge.Cela favorise l’autonomie des élèves et une meilleure connaissance d’eux-mêmes, ceci tout en les laissant seuls face à l’erreur.Cette situation n’a été observée que pour des tâches simples et courts, on peut se demander si l’élève est prêt à prendre des initiatives dans le cas de situations problèmes plus complexes. L’explicitation des parcours permet à l’élève d’orienter ses choix et de surmonter ses difficultés ou de se dépasser.L’évaluation de fin de collège étant réalisée par l’enseignant lui-même peut-elle être objective ? et pose le problème de l’équité au niveau national. Format d’évaluation très pertinent pour donner confiance au candidat et lui permettre de se dépasser (dans le cadre d’une situation de communication réelle facilitant réellement l'interaction entre plusieurs locuteurs.), ObservationsPeu de situation d’évaluation ou d’autoévaluation observéeL’erreur n’est pas traitée par le prof : il revient à l’élève de regarder le corrigé par lui-même. L’élève est amené à avoir une idée de son niveau et à en déduire vers quels types d’entrainement et/ou évaluation il doit se diriger. Par exemple, en mathématiques , on lui propose de faire un test de positionnement basique vert, puis en fonction de comment il réussit il fera le parcours d’exercices bleu ou rouge , puis il devra effectuer l’évaluation bleue (niveau médian) ou rouge (niveau avancé).De même en français, le projet de fin de séquence est annoncé : travail d’expression écrite, les élèves visant la note la plus élevée devront faire , 50 dont 50% peuvent être fait en anglais, 250 mots pour avoir une note médiane et 150 mots pour avoir la note la plus basse.Certains professeurs utilisent des mini-tests réguliers ainsi que des pré-tests aux évaluations plus importantes.L’évaluation de fin de collège (en 9ème, équivalent de la 3ème) est un examen national en anglais, suédois, mathématiques et sciences sociales (au minimum avoir E sur une échelle de A à F dans ces matières).Un exemple observé en anglais: à l’oral, les candidats se présentent en binomes et s’entraident pour venir à bout des 3 étapes proposées entièrement en anglais., CommentairesEn contre-partie, les élèves ne sont jamais perturbés pas par le dysfonctionnement de certains.Chacun va à son rythme : personnalisation mais peu de différenciation. Une manipulation restreinte y compris quand nouvelle structure abordée.Expression écrite essentiellement.L’enseignant ne devrait-il pas prévenir des limites de cet outil ? Très intéressant mais mise en place lourde. Il serait à priori réservé à des enseignants spécialisés.L’enseignant interrogé a cependant émis des réserves quant à l’efficacité du dispositif expérimental et à sa place dans le cursus de l’élève., ObservationsL’approche est toujours individuelleLes élèves font énormément d’exercices simples d’application directe sans réelle situation problème et sans ancrage dans une situation de communication.L’élève progresse de façon individuelle et peut décider de la forme pédagogique du cours : place choisie, nombre d’exercices, modalité.Une perturbation locale n’entraîne pas de perturbation des autres élèves.Des manipulations de la langue limitées à l’oral.Les élèves sont encouragés à utiliser GOOGLE TRANSLATELa maîtrise des matières de l’examen national est une priorité.Dans les 2 établissements, mise en place de tutorat et/ou de cours « Focus » pour aider les élèves à se concentrer davantage. Mise en place d’un emploi du temps temporaire pendant une durée de 3 semaines à raison d’une heure par jour pour aider les élèves en difficulté avec la possibilité d’un ou plusieurs renouvellements (jusqu’à 5 ) .,LES CONSTATS (OU CLICHES)SUR LE SYSTEME EDUCATIF SUEDOIS, AXES DE TRAVAIL1er point: L’enfant occupe une place de 1er choix dans la société suédoise → l’indépendance avant tout à l’écoleBut: Acquérir le sens des responsabilités, développer son autonomie, penser par soi-même2ème point: C’est une école démocratique et ouverte sur le mondeex: si difficultés dans une école “classique”, accueil dans une école spécialiséeex: plan d’enseignement suédois accessible en numérique, en 6 langues3ème point : L’école comme lieu de vie, CONSTATS (ou CLICHES)Points de réserve:● vision de l’autorité des enseignants● compétences très différentes d’un élève à l’autrePoints positifs:● large autonomie des établissements● épanouissement personnel des enfantsQue dit PISA ?: La Suède comme la France est dans le milieu du classement MAIS nos pédagogies sont très contrastées ! La Suède devançant la France.,LES CONSTATS (OU CLICHES)SUR LE SYSTEME EDUCATIF SUEDOIS, Notre réponseLes cours qui nous ont semblé le mieux fonctionner sont ceux où l’enseignant: a créé une vraie dynamique de groupe, dans un cadre calme, positif, épanouissant, encourageant associés à une écoute, un regard et des gestes engageants pour l’élève, tout en gérant son temps.Si le cadre est flou, ce système peut-il perdurer ? Les apprentissages reposent énormément sur la répétition en langues, est-ce vraiment transférable ? De retour dans nos classes, nous réalisons les limites de ce système mais aussi l'intérêt de transformer davantage les "négatifs en positifs".Le fait de proposer un réel travail en petits groupes de besoin, l'utilisation très facilitée d'un espace numérique de travail, la règlementation sur les portables, l'autorité douce resteront des pistes de travail indéniables, Toutefois, le travail sur l'erreur et la mise en commun entre élèves ET enseignants demeurent, selon nous, des étapes incontournables à notre travail. Pour finir, certes ces observations de pratiques ne sont pas toutes transférables mais elles sont d’ores et déjà source d’inspiration et de motivation pour les enseignants que nous sommes. , Est-ce l'école de demain ?Notre questionnement face à ces différences apparentes de pédagogies respectives et des politiques d’enseignement à des niveaux à la fois national et local, ainsi qu’une certaine envie de se remettre en question nous interpellent .Nous avons sans aucun doute, été touchés par le climat apaisé que les suédois aspirent à avoir dans leurs établissements. La bienveillance et la confiance mutuelle sont une priorité et sont, la plupart du temps une réalité. La prise en charge individuelle s'organise dans un contexte où l'activité de l'enseignant s'efface au profit de celle de l'élève.Il est évident que les méthodes utilisées favorisent l'autonomie et l'indépendance de l'élèves dans son apprentissage (à tout âge). Mais n'est-ce pas au détriment du groupe classe ?Le fait d'encourager systématiquement l'élève et de ne jamais utiliser un vocabulaire négatif, voire une attitude de reproche place l'élève dans une situation de confort visible et favorable à l'expression de soi. Mais ne pas exiger quoi que ce soit de lui, ou le pousser à se dépasser le prépare-t-il vraiment aux réalités du monde adulte et professionnel ?Ce modèle pédagogique a-t-il une capacité à s'exporter en dehors de la réalité culturelle suédoise qui donne une place privilégiée à l'enfant (congés de paternité plus longs, école obligatoire qui commence plus tard, horaires mieux adaptés à des pratiques sportives ou culturelles...), ObservationsBeaucoup de tutorat : plus de 10 % des élèves sont pris en charge par des dispositifs particuliers : -Swedish as a second language (Suédois comme seconde langue dans photo ci-dessous), -tutorat pour élève dyslexique, - élève avec problèmes familiaux et sociaux, CommentairesL'accompagnement de tous les élèves est une priorité visible, permanente et quotidienne de la communauté éducative.Avec quels moyens réels travaillent-ils ?Les missions des enseignants sont multiples (éducatives mais aussi sociales) et le salaire a été revu à la hausse en conséquence., ObservationsCantine gratuite, comme les sorties scolaires ou toute activité sur le temps scolaire. Mise à disposition d'un foyer pour les élèves où ils peuvent se détendre et prendre le "Fika".Ordinateurs fournis par l’établissement : UN ordinateur prêté à chaque élève. , CommentairesC’est une politique éducative.Grande autonomie face à l’outil numérique. Grand gain de temps pour activités « Google classroom».Toutefois, les autres possibilités d’utilisation du numérique semblent absentes., ObservationsLa liberté pédagogique est importante parce que le programme doit être respecté dans les grandes lignes. Possibilité de varier les outils.Possibilité de choisir les supports., CommentairesLes supports ne sont pourtant pas très variés et l’utilisation systématique et un peu trop facile de Google classroom n’en serait-elle pas la cause ?La définition des objectifs des séances observées demeure souvent opaque pour l’observateur. Ceci explique peut-être le manque de variété des supports et le manque d’attention des élèves., ObservationsEnseignants rémunérés par les communes et recrutés par les chefs d’établissements lors d’un entretien (et sous réserve d’avoir un diplôme national obtenu au terme de 4 ans d’études supérieures)Seuls ¾ des enseignants sont formés pour enseigner., CommentairesIl y a actuellement une pénurie d’enseignants qualifiés ce qui pousse les établissements a recruté des personnels non qualifiés, parfois très jeunes (19 ans) et inexpérimentés (mais motivés).Nous avons constaté la plusieurs enseignants très jeunes (sans formation, expérience ou accompagnement), ObservationsEn sciences, les élèves manipulent assez peu même dans des cours propices aux manipulations ou à l’expérimentation. En langues, manipulation de la langue à l’oral assez inégale selon l’enseignant.En revanche, ⅓ du temps est consacré à des entrainements systématiques sur des sujets types de l’examen de 9ème (équivalent de la classe de 3eme) , CommentairesLorsqu’ils sont amenés à manipuler, cela se fait de façon nonchalante et ludique, si bien que l’objectif de la manipulation n’est pas compris et pas atteint. La pratique orale est limitée et ce n’est pas une priorité pour l’enseignant de faire participer tous les élèves.Le professeur guide l’élève mais le contraint peu. (« On ne doit jamais donner le nom d’un élève de façon négative »), ObservationsLa classe est parfois vivante, voire agitée et bruyante, mais les élèves suivent ce qui se passe (à quelques exceptions près).Cours plein de vie.Des apprentissages et des échanges à ce sujet., CommentairesVolonté affichée de ne pas contraindre trop les élèves et de faire de l’espace classe un espace de liberté.C’est un grand avantage dès lors que les élèves sont invités à débattre et à exprimer leur point de vue., ObservationsLes élèves sont détendus et le restent toute la séance. L’ambiance de classe est constante.L’élève n’est pas repris, même dans une situation qui pourrait sembler conflictuelle.Les enseignants organisent un parlement le vendredi matin où les groupes sont mixtes (tous niveaux, tous sexes, toutes origines..) et permettent de discuter des valeurs à véhiculer au sein de l’établissement (ex utilisation à bon escient du téléphone portable..), CommentairesVolonté affichée d’éviter à tout prix une situation conflictuelle.Le lâcher prise apparent face au conflit nous interroge (serait-il culturel ? un choix affiché?)L’idée nous parait très pertinente et favorise l’écoute mutuelle et la prise de décision collective, l’argumentation.Ceci participe probablement au climat apaisé qui règne dans les différents établissements observés., ObservationsSalles de musiqueFoyer à dispositionActivités en dehors du lycée, CommentairesL’école est considérée par l’élève comme d’un vrai lieu de vie., où les élèves doivent être autonomes, apprendre mais aussi expérimenter... , ObservationsAucune prise de notes.Peu d’écriture au tableauChaque élève est équipé d’un ordinateur portable dont il se sert librement : démarrage immédiatCertains cours sans aucune prise de parole pour le groupe : ni prof ni élève, mais des échanges au sein d’une relation duelle.Beaucoup de responsabilisation des élèves.Des petits groupes dans TOUTES les MATIERES…, CommentairesLe peu de prise de notes et d’écriture du raisonnement nous interroge.L’enseignant ne verifie que très rarement ce que l’élève a compris ou retenu. Ils n’ont pas besoin pour réussir de l’attrait d’une récompense, d’une note pour réaliser le travail demandé. L’acquisition des savoirs à l’oral est visible mais semble superficiel à l’écrit. Les possibilités offertes par ces conditions de faibles effectifs ne sont que peu exploitées., ObservationsENT : un ordinateur par élève, téléphones interdits après des études et rencontres avec psychologues.MOTIVATIONVeiller à la motivation des élèves ET des enseignants car les 2 sont intrinsèquement liés2 TEACHERS en maths, en anglais et suédois quand plus de 20 élèves, CommentairesGrande expérimentation.Gain de temps et d’ énergie mais l’outil ne nous semble pas optimisé.Effectivement grande solitude et lassitude observée et ressentie par certains enseignants. Priorité de l’établissement de donner de meilleures conditions aux élèves., ObservationsA plusieurs reprises nous avons eu l’impression qu’il n’y avait pas de règlement intérieur.Problème de motivation des enseignants.Réunion tous les mardis.Difficultés de faire comprendre à tous qu’élèves et enseignants ont des droits mais aussi des devoirs., Commentaires Il y a un règlement qui est discuté et débattu avec les élèves lors du premier mois des cours.Ne serait-il pas préférable de l’imposer et de l’expliquer plutôt que d’en débattre ? Au vu de nombre élevé de réunions, des pratiques plus concertées ne seraient-elles pas possibles ?Réaction de la classe politique et des chefs d’établissement qui estiment qu’il est de leur responsabilité de donner un élan positif. Idem en France.,,Ceci est une salle des profs!,En cours de musique, on joue de plusieurs instruments : piano, guitare...,,Nos réponses pédagogiques,NOS REPONSES PEDAGOGIQUES,En physique-chimie,En Anglais,,,,,Des envies:-Faire que nos élèves débattent plus, et surtout plus volontairement autour de thèmes disciplinaires,-Faire en sorte de mieux répondre aux demandes d'aide individuelles sans casser le groupe classe,-Proposer aux élèves des activités dans lesquelles ils choisissent la vitesse à laquelle ils avancent,-Réussir à insister plus sur l'aspect positif que sur le négatif (voire l'oublier..) lors d'un échange avec un élève tout en gardant en vue un objectif précis.-Observer concrêtement les méthodes des uns et des autresDes idées-Proposer des activités différentes à une classe entière avec comme objectif que ce soit un groupe qui explique à un autre groupe la notion étudiée,-Rendre possible grâce à l'outil informatique une autocorrection faite par l'élève et une interaction prof-élève qui n'intervient que pour répondre à un doute ou demande de confirmation,-Déstabiliser systématiquement le groupe (classe entière ou demi groupe) en formant des petits groupes différents à chaque fois censés prendre des responsabilités automatiques et laissées à leurs propres initiatives.-Aller nous visiter lors de séances de cours "tests" dans nos disciplines respectives et "debriefer" sur nos visions prof devant-prof dérrière les élèves, voire TOUS les profs avec les élèves..Des essais..-en seconde, il y a eu une séance au cours de laquelle trois groupes de 10 élèves ont eu un exercice différent à traiter (une analyse de documents, un exercice plus calculatoire ->,, une phrase "marquante" à commenter en argumentant); 15 min en groupe puis chaque groupe (ou des représentants viennent expliquer (méthode non imposée) aux deux autres groupes leur exercice et répondent aux différentes questions pendant 10 min.Le bilan positif, laisse présager d'autres séances de ce types afin d'en faire des habitudes pour les élèves et de ganger encore en temps de réactivité et d'envie à participer..-en terminale, des exercices de conclusions sur un chapitre ont été réalisés en autonomie complète avec un libre choix des notions traitées, avec possibilités de consulter une correctionet de poser à tout moment des questions afin de se rassurer ou de reprendre tout point d'hésitation lié au vocabulaire ou à la méthode.Le bilan est positif car, malgré un effectif élevé dans une des deux classes, les questions ne sont venues qu'à bon escient, et le temps était suffisant pour parler avec tout le monde. Cela a aussi été possible car les élèves avait en vue la récompense d'une bonne note mais le sujet s'y prêtait aussi. Cela ne peut s'imaginer qu'en toute fin de chapitre et reste finalement assez chronophage sur l'année.-en section euro, des effectifs plus réduits ont déjà "subi" de nombreux tests et les conditions sont toujours très favorables pour poursuivre dans cette voie...(travaux rendus via google form ou learningapps, edpuzzle pour leur laisser le temps de la réflexion ou de la créativité..correction ludique ensemble afin de décomplexer chacun et accepter l'erreur en tant que source de progrès et non sanction ; choix du format de la présentation),Des envies : Idealement dans nos cours , nous amènerons plus souvent de la différenciation. Il y aura maintenant plus de cours type TD où l’élève ira à son rythme.Plus de bien-être et plus d’encouragements, plus d’accents sur les aspects positifs et la capacité à réussir. Le numérique sera utilisé AU service de l’élève individu.Des idéesPlus insister sur les aspects positifs et la capacité à réussir mais avec un cadre clair et ferme et des objectifs affichés régulièrement et annoncé en amont.Plus de construction de séance TD avec des propositions de parcours selon les besoins des élèves et leur rhythme personnelDes essais Affichage quasi-systématique des activités du cours, pratique abandonnée depuis quelques temps. Les élèves semblent mieux suivre le cours et les transitions entre actviités sont facilitées.Rappel systématique des projets de tâche finale en début de cours. Communication systématique en début de séquence des nouveaux documents mis en ligne pour les élèves par l'enseignant à l'aide de QR code. Création d'un Quizlet par séquence ou presque. Plus d'autonomie dans le travail personnel des élèves.,Des essais en pratique....En Secondes, en fin de séquence: évaluation orale du projet de fin de séquence des élèves et révisions DS. 5 groupes devaient passer présenter leur projet de fin de séquence. Après rappel du cours précédent et rappel des documents à travailler pour les révisions, les élèves ont travaillé sur les documents mis à leur disposition en ligne. L’objectif étant de s’entrainer en ligne pour être plus à même d'utiliser le nouveau lexique mobilisé. Quatre quizlets étaient proposés. L'un était essentiel.Pendant ce temps-là, les autres ont présenté leur travail à l’enseignant. Entre Chaque groupe, réponse aux questions , après 3 groupes demande de l’enseignant de faire une autre version du travail lexical sur papier. La correction a ensuite été mise à disposition des élèves sur réseau de la classe entre le 4ème et le 5ème groupe. Les huit dernières minutes de cours ont permis de répondre aux questions et de corriger les points problématiques. Tout le monde a réalisé au moins deux quizlets et certains en ont révisé quatre. Les élèves évalués ont moins ressentis la pression du regard.En Terminales, dans un groupe où l'ambiance de classe ne permettait pas la circulation de la parole au delà de 5-6 élèves, rappel que chacun doit pouvoir s'exprimer. Séance autour de la figure du scientifique comme héros ou figure mythique : grande circulation de la parole. Mini-débat facilité sur ce qu'est un héros. Réflexion sur comment se faire entendre : commencer par le positif 'I see what you mean, but', ' I agree with you, but...' Le bilan est positif pour la séance, la parole circule mieux.