Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

Les élèves du CVC et d’ULIS du collège Claude Bernard à la cérémonie d’hommage national aux victimes du terrorisme

Crédits : Michel POURNY

Le 19 Septembre 2019, nous sommes invités par l’AfVT (l’association française des Victimes du Terrorisme) à assister et participer à l’hommage national aux victimes du terrorisme aux Invalides. Quand nous en avons discuté après, nous nous sommes rendus compte que nous ressentions tous un peu d’appréhension, on ne savait pas comment cela allait se passer. On savait que nous allions rendre hommage à des morts et nous pensions que cela allait être triste. Nous avons découvert, que pendant cette cérémonie, il y avait non seulement des victimes dont les familles honoraient le souvenir mais que c’était toute la France qui symboliquement leur rendait hommage....

Djamila AIT HAMMI -Usage non commercial

READ MORE

ASSOCIATION FRAN9AISE DES VICTIMES DU TERRORISME

CITE SCOLAIRE CLAUDE BERNARD

L'Association française des Victimes du Terrorisme » (AfVT), fondée en 2009, a pour objet d'apporter une assistance aux victimes du terrorisme et/ou à leurs familles, quelle que soit la nationalité de la victime, ou celle de l'auteur, et quel que soit le lieu de l’attentat. L’Association accompagne les victimes dans des démarches administratives, juridiques, financières. Elle oriente aussi les victimes vers des professionnels de la santé compétents.L’association met aussi en place des programmes thérapeutiques collectifs gratuits pour aider les victimes à se reconstruire. Ce sont les programmes « Mimosa » pour les enfants de 3 à 13 ans, les programmes « Papillon » pour les adolescents et les programmes « Phoenix » pour les adultes.L’Association soutient les victimes en développant des actions commémoratives et mémorielles. Elle développe aussi des programmes de prévention et de formation. Enfin, elle développe des actions éducatives en organisant des rencontres entre victimes du terrorisme et élèves. Ce sont des moments de témoignages et d’échanges qui permettent de transmettre les valeurs universelles de liberté, tolérance et de paix.Pour mieux découvrir l’association : https://www.afvt.org/

Le pupitre avec le drapeau tricolore où sont venus s’exprimer les victimeset la ministre de la justice, Madame Nicole BELLOUBET.

Nos sentiments après la cérémonied'hommage aux victimes du terrorisme

La symboles de la République :L'hymne national : La Marseillaise ,

La Garde des sceaux a rendu hommage au nomde la République aux victimes des attentats, en signant le livre d'or.

Les symboles de la République française:le drapeau tricolore...

Les symboles de la République française:Le chœur de l’Armée française chante la Marseillaise

Le texte d’introduction de la cérémonie d’hommagenational aux victimes du terrorisme lu par nous. «Depuis les années 1970, de trop nombreuses victimes en France et à l’étranger ont été frappées par des actes de terrorisme aveugles et meurtriers.En ce jour d’hommage national à toutes les victimes du terrorisme, ne pouvant pas revenir sur chaque attentat, nous évoquerons, comme chaque 19 septembre depuis 1990, les actes terroristes meurtriers survenus il y a 40 ans, 30 ans, 20 ans, 10 ans et 5 ans.Pour montrer que l’on n’oublie pas !Puis nous évoquerons tous les attentats qui ont pris la vie ou blessé des français, en France et à l’étranger, entre le 19 septembre 2018 et ce 19 septembre 2019.Pour montrer notre totale solidarité aux nouvelles victimes et à leurs proches »

« Le discours de Cathy Vannier nous a particulièrement touché »19 septembre 2019,Hommage National aux Victimes du terrorismeJardins de l’Intendant de l’hôtel National des Invalides « Je viens aujourd'hui avec les larmes et la détresse de la maman que je suis ou plus précisément de la maman que je ne suis plus depuis le 22 février 2009 à 18h50, date à laquelle notre fille Cécile a marqué son irrémédiable absence dans nos vies, où chacun de nos éclats de rire a été subitement remplacé par ceux de l'explosion qui lui a coûté la vie sur le parvis de la mosquée Al Hussein au Caire, tâchant de sang le souvenir de notre fille […]Le mot « barbarie » prend tout son sens le jour où un simple voyage scolaire s'est transformé en 61 rubans flottant près du souk Kahn El Khalili au nom de 61 victimes : 54 jeunes de 13 à 17 ans et leurs accompagnateurs ont été pris pour cible et conduits à cet endroit précis. C'est un groupe d'enfants, qu'importe, il faut tuer ! Au nom de qui ? Au nom de quoi ?[…]La sentence est tombée, les terroristes ont choisi pour toi Cécile la peine de mort, pas de sursis, pas de deuxième chance.10 ans que les saisons se succèdent, 10 ans que le soleil se lève et se couche sans toi, 10 ans que la vie s’écoule…[…]Mais parlons aussi des vivants: aujourd’hui, parmi nous, victimes du terrorisme à qui la Nation rend hommage par la présence des autorités politiques, civiles, militaires et diplomatiques, il y a des enfants et adolescents, des collégiens et des lycéens de Paris et de Levallois: ils ont entre 12 et 17 ans, l’âge de nos enfants lorsqu’ils ont été frappés par une bombe au Caire; ils ont vécu les attentats de Montauban et de l’école Ozar Hatorah de Toulouse, le massacre de Charlie Hebdo, le 13 novembre 2015.Quel monde, quelle Justice voulons-nous?Quel monde, quelle Justice leur laisserons-nous ?[…] »

Nous avons retrouvé les symboles de la République : le drapeau, la Marseillaise. La Garde des Sceaux, Nicole Belloubet a fait un discours au nom de la République française et a offert une gerbe que nous avons portée avec des lycéens invités comme nous. Nous avons aussi découvert les associations de victimes qui participent à ces hommages.Nous avons été très émus de voir les victimes et de les entendre. Le discours de Cathy Vannier qui a perdu sa fille de dix-sept ans en 2009 dans un attentat au Caire nous a beaucoup touché. Pour nous, elle a beaucoup de courage de parler et elle a dit de très belles choses. Nous avons trouvé la musique de l’hymne international des victimes du terrorisme très émouvante. Nous avons partagé la tristesse de ce moment, ressenti de la compassion pour les victimes et été très fiers d’avoir été là avec elles.Ce fut un très beau moment de fraternité.