Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

d'après le roman deGRÉGOIRE DELACOURT

mise en scèneTRISTAN PETITGIRARD

adaptation théâtraleFRANÇOISE CADOL

LA FEMMEQUI NE VIEILLISSAIT PAS

La Compagnie Françoise Cadol,en co-production avec Atelier Théâtre Actuel,FIVA ProductionetLabel Compagnie,présente

Diffusion:Atelier Théâtre Actuel

avecFRANÇOISE CADOL

Betty a trente ans quand elle devient un modèle du grand projet photographique de Fabrice, « Du temps ». Depuis vingt ans déjà, il photographie des modèles chaque année, à date fixe. Avec Fabrice, Betty va faire des essais avec les cheveux attachés, les cheveux détachés, le col de chemisier ouvert, fermé, pour définir la photo référence pour les prises de vue à venir. Fabrice lui montre la photo qu’il aime, elle se trouve belle. Une fois par an, Betty pose pour Fabrice. Pour voir le temps passer sur son visage, pour y lire son histoire. Les années se suivent, les photos se prennent, mais au bout du Temps, Betty a trente ans.

LE RÉSUMÉ

LA GÉNèSE

Il y a quelques mois, j'ai enregistré le livre audio du roman de Grégoire Delacourt.Séduite par l'histoire de Betty, j’ai demandé à Grégoire si je pouvais faire l’adaptation théâtrale pour un « seule en scène » que j’aimerais jouer.C'est avec son accord et celui des Editions Lattès, que je me suis mise à l'écriture de l'adaptation de la pièce.Touché comme moi par ce roman, Tristan Petitgirard a accepté de faire la mise en scène et de se lancer dans ce nouveau et passionnant projet.La création devait se faire lors du Festival Off d'Avignon 2020 (Théâtre Buffon), et a été décalée au Festival Off 2021.L'adaptation théâtrale a été éditée.

Françoise Cadol

GRéGOIRE DELACOURT

Auteur

Au moment où, à travers le monde, les femmes s’unissent enfin pour dénoncer les injustices dont ellessont victimes, La Femme qui ne vieillissait pas en délivre une autre : l’injonction qui leur est faite derester jeune.Il n’est pas de magazine féminin qui dès les premiers beaux jours, ne titre en Une : Restezjeune. Retrouvez votre silhouette de 20 ans. Nos astuces pour ne pas vieillir. Etc. Comme si la beautén’était qu’une question d’âge.Ainsi, Betty, notre héroïne, va découvrir à l’âge de trente ans qu’elle ne vieillit plus. Elle va avoir trenteans très longtemps, même si, à l’intérieur, son corps, lui, continue de vieillir – ça serait trop facile, sinon.Et si ce qui ressemble au rêve de toutes les femmes (ne pas vieillir) s’avérait être une bien mauvaisechose ? Serait-on encore « vivante » dans un monde qui continuerait d’avancer et dans lequel nousserions « figée » ? Serait-il bien agréable d’avoir un mari qui vieillirait sans nous ? Un fils qui aurait unjour notre âge ? D’être séduite par des hommes de trente ans alors qu’on a en le double à l’intérieur ?

La femme qui ne vieillissait pas y apporte les réponses sur un ton qui oscille entre l’émotion et un espritléger qui a su conquérir près de 80.000 lectrices.Mais la vraie bonne nouvelle dans cette belle histoire, c’est ma rencontre avec Françoise Cadol. J’ai toutde suite su qu’elle était Betty. Qu’elle en possédait en tant que femme les secrètes douleurs et la joie.Qu’elle allait être, en tant que comédienne élégante, celle qui allait murmurer à l’oreille de toutes lesfemmes que vieillir est une chance. Et j’en suis encore plus convaincu après avoir lu sa premièreadaptation de mon livre. Elle est absolument formidable.Et puisqu’il est dit qu’une bonne nouvelle ne vient pas seule, l’arrivée de Tristan Petitgirard sur ce projetest une grande chance.Après le succès au théâtre de La Liste de mes envies (Mikaël Chirinian/ Anne Bouvier) et de On ne voyaitque le bonheur (Gregory Baquet/Muriel Huet des Aunay), je sais que Françoise et Tristan emmènerontcette nouvelle adaptation très loin.Jusqu’au coeur de toutes les femmes.

TRISTAN PETITGIRARD

Metteur en Scène

Deux choses sont essentielles pour un metteur en scène avant de s’engager dans un projet :l’interprète et le texte.Je connais le travail de Françoise Cadol depuis longtemps et j’admire lapudeur délicate qu’elle sait déployer. Il est des comédiennes dont la force de pensée nous amèneà l’imaginaire, elle est de celle-là. Quant au texte, les mots de Grégoire Delacourt ont la sciencede la simplicité. Il touche au coeur de l’âme et des interrogations de notre temps. Ce n’est pas unenarration de l’explication mais un voyage du ressenti.Et Françoise a su parfaitement adapter,couper, monter pour transformer le roman en récit théâtral, en action.La femme qui ne vieillissait pas bouscule ce mythe de la jeunesse éternelle. « C’est le rêve detoutes les femmes. Et pourtant… »Cette femme, dont l’apparence physique va rester bloquée à30 ans, est le miroir de nos peurs et de nos rêves. En filigrane, il y a aussi le deuil. Cette mère,disparue trop tôt, fauchée par une Ford, quasiment à l’âge où Betty reste figée dans le temps.

Le grand talent de Grégoire Delacourt est aussi de faire naître des conflits et des situations dramatiques inédites, drôles aussi parfois. Comment expliquer, autour de soi, que l’on ne changepas ? Vos amies, qui sont persuadées que vous leur cachez une crème miracle ou un chirurgienaux méthodes révolutionnaires. La vie de Betty va être bouleversée. Comment un hommeaccepte-t-il de se voir vieillir auprès d’une femme sur qui le temps n’a pas d’emprise ? Et lorsquevous paraissez plus jeune que votre propre fils ? Petit à peyit, ce Graal de la jeunesse devient unpoids. Et l’on en vient à rêver des rides qui ne viennent pas…Françoise Cadol a situé tout le récit dans ce studio photo, où Betty chaque année réalise ceportrait qui reste invariablement le même. Je dois avouer que cet univers, ces filtres, ces clics etces clacs, ces images, m’inspirent particulièrement pour la scénographie. Comme dans le roman,ce sera un studio de photo en pellicule car elle passe par le développement. Une photo cheminedu négatif au tirage par une transformation… Dans la vie tout se transforme sauf Betty. Et si parson histoire on en venait à aimer le temps qui passe.

FRANçOISE CADOL

Comédienne

Des images, des images et encore des images. Certaines mettent en valeur, d’autres détruisent, certaines sont retouchées, d’autres falsifiées parce qu’il faut faire comme si… comment avant… comme les autres… comme toujours. Plusieurs femmes sont parfois sollicitées pour créer une image idéale : elles prêtent leurs mains, leurs jambes qu’on étire souvent, leur visage, leur dos, leur ventre. On promeut ainsi dans un magazine, sur un bâtiment commercial, une image fausse sur laquelle tant de femmes et d’hommes se projettent. On n’a plus le droit de faire ça, paraît-il.La femme est si magnifique.Il y a une femme que je croise souvent dans la rue, image vivante, arrêtée dans le temps. Sur son visage, elle porte toujours le même sourire, comme si elle disait à tout un chacun « Regardez comme je suis moi, et comme je souris à la vie ! » L’histoire sur son visage s’est arrêtée dans le temps, ses vêtements aussi, très chics, sont à la mode, d’avant.Elle est touchante.La femme est si magnifique.

Bien sûr, il y a une mesure à tout et en tout. On a parfois de bonnes raisons de changer quelque chose dans son apparence. Et puis la confiance en soi peut s’altérer au fil du temps pour de multiples raisons. Certains s’appuient sur l’émotion, tellement facile, pour “lifter, retendre, corriger”... La mode, le regard de l’autre, la jeunesse, le désir, etc….La pente de l’addiction est alors rapide.Et quand dans le miroir, on ne se reconnaît plus !La femme est si magnifique. J’ai lu le roman, puis je l’ai raconté pour le livre audio. Grégoire Delacourt, Les Editions Lattès et Tristan Petitgirard ont accepté de m’accompagner dans ce projet de création. C’est un beau début d’histoire. L’histoire, justement. Faite de tous ces moments de temps dans notre vie et sur notre “corps naturel”.Et si la clef n’était pas dans le regard des autres, mais dans notre regard intérieur ? Dans cette force extraordinaire et cette beauté qui nous habitent. La femme est si magnifique.

:

Pauline Gallot

Denis Schlepp

David Krüger

RomainTrouillet

Aline Pélissier

Décor

Décor

Lumières

Musique

Voix off

Productrice éxécutive

L'éQUIPE

Bérengère de Pommerol

Assistante à la mise en scène

LA COMPAGNIE

2019-2021 : Chopin, l’espace imaginaireà partir des lettres de Chopin. avec Françoise Cadol et le pianiste et compositeur Arthur Aharonian

2013-2022 : Jeanne et Margueritede Valérie Péronnet. Adaptation théâtraleFrançoise Cadol, Christophe Luthringer. Mise en scène Christophe Luthringer. Paris,Festival off d’Avignon, tournée nationale et internationale

2016-2017 : Professeur Littletop !de Françoise Cadol. Mise en scène Ned Grujic(Festival off d’Avignon et tournée)

2012-2015 : L’hôtel des Roches Noiresde Françoise Cadol et StéphaneCorbin. Mise en scène Christophe Luthringer. (Vingtième théâtre, Festival off d’Avignon2013 et tournée nationale et internationale)

2008 : Mir, Mirde Pamella Edouard d’après « Vittime » de Massimo Nava. Mise en scèneChristophe Luthringer. (Tournée).

2006 : Rodin, tout le temps que dure le jourde Françoise Cadol. Mise en scèneChristophe Luthringer. Créé et joué au théâtre Mouffetard à Paris et tournée.(Fonds SACD)

2005 : L’homme qui aimait les roses(Musée Rodin et Musée d’histoire deMeudon) Montage de lettres de Rainer Maria Rilke, Lou Andréas Salomé etRodin.

2004 : Britannicus de Racine. Mise en scène Jean-Pierre André (tournée)

2003 : Chop Sueyde Françoise Cadol . M-e-s Jacques Connort (tournée)

2000 : Création de la Compagnie

Depuis sa création, la Cie porte et développe, avant tout, des créationsd'auteurs contemporains. Son désir : faire naitre la poésie et lesquestionnements du croisement des arts et des univers. Son objectif : créer despasserelles entre les artistes et avec les publics.

2022-... : Une nuit avec Monsieur Testede et mis en scène par Françoise Cadol, librement inspirée de Monsieur Teste de Paul Valéry. La création initialement prévue en mars 2021 à La Scène Nationale de Sète, est décalée à Mars 2022 et sera ensuite à Avignon. Avec Louise Lemoine Torrès, Françoise Cadol, François Dunoyer et Stéphane Bernard.

Compagnie Françoise Cadol

www.francoisecadol.fr cadol.francoise@gmail.com06 25 77 13 45

Production exécutiveAline Pelissieralinepelissier@hotmail.com06 12 59 22 55

CONTACT