Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

Savoir-faire et PIB de Delphine Litchman est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

"

Révisez les savoir-faire suivants : Document 1 : taux de croissance annuel Document 2 : taux de croissance annuel et contributions en points de % Document 3 ; Indice Document 4 : TCAM et contributions en points de % Cliquez sur la main en haut à droite pour voir les points intéractifs. Après avoir bien assimiler ces savoir-faire sur les documents, faites l'évaluation docum

"

Document 1 :

Selon l'INSEE; en 1960, le PIB en volume de la France a augmenté de 8%.

Selon l'INSEE, en 2009, le PIB en volume de la France a baissé de 2,9%.

Selon l'INSEE, en 1993, le PIB en volume de la France a baissé de 0,7%.

Selon l'INSEE, en 1975, le PIB en volume de la France a baissé de 1%.

Selon l'INSEE, en 2016, le PIB en volume de la France a augmenté de 1,2 %.

Selon l'INSEE, en 1961, le PIB en volume de la France a augmenté de 5%.En 1961, le taux de croissance a perdu 3 points de % par rapport à 1960.

Selon l'INSEE, en 1950, le PIB en volume de la France a augmenté de 8,2%.

document 2 :

Principales contributions à la croissance = Consommation des ménages (CF pour consommation finale) + consommation de l'administration (G) + Investissement (FBCF) + solde commercial + variation des stocksRappel de l'équilibre emplois ressources:ressources = emploisressources = PIB + M (importations) + stocksemplois = C (consommation finale des ménages + consommation de l'administration) + I (investissement = FBCF) + X (exportations) + stocksPIB = C + I + solde commercial (X - M) + Variations des stocksnb: Dans ce document, l'administration est ignorée.

Selon l'INSEE, le PIB de la France a augmenté de 0,6% en 2013.

Selon l'INSEE, le PIB de la France a augmenté de 1% en 2015.

Selon l'INSEE, le PIB de la France a augmenté de 1,5% en 2018.

Selon l'INSEE, le PIB de la France a augmenté de 2,3% en 2017.

Selon l'INSEE, le PIB de la France a augmenté de 1,1% en 2016.

Pour 2019, l'INSEE prévoyait une augmentation de 1% du PIB de la France.

Le solde commercial correspond à la différence entre les exportations et les importations dans une économie sur une période donnée.Le déficit commercial français s'est une nouvelle fois creusé en 2017. Il atteint 62,3 milliards d'euros, en forte hausse par rapport aux 48,3 milliards d'euros enregistrés en 2016. Ce constat ne doit pas cacher des résultats encourageants de la France en matière d’exportations de biens. La France enregistre en 2017 son meilleur taux de croissance des exportations depuis 2011 : +4,5 % à 473,2 Md€ sur les exportations de biens en 2017 après -0,6 % l’année précédente.

Consommation des ménages = consommation finaleDans ce document, on peut remarquer que l'administration est ignorée.

Pour 2019, l'INSEE prévoyait une augmentation de 1% du PIB de la France.

En 2016, sur les 1.1% de croissance, la consommation des ménages a contribué a hauteur de 1point de %. L'investissement des entreprises a contribué à hauteur de 0,4 point de %. L'investissement des ménages a contribué a hauteur de 0,3 point de %. Le solde commercial, quant à lui, a contribué de manière négative à hauteur de 0.5 point de %. La demande a puissé dans les stocks existants, puisque les stocks contribuent de manière négative à la croissance à hauteur de 0,3 point de %.Cette année là, la croissance provient principalement de la consommation des ménages.

Selon l'INSEE, le PIB de la France a augmenté de 1% en 2014.

Variation du PIB = % d'évolution du PIB par rapport à l'année précédente = taux de croissance annuel =Croissance annuelle du PIB

investissement des entreprises =FBCF des entreprises = Formation Brute de Capital Fixe = Il s'agit de l'investissement des entreprises c'est-à-dire l'acquisition par les entreprises de biens de production.

investissement des ménages =FBCF des ménages = Formation Brute de Capital Fixe = Il s'agit de l'investissement des ménages c'est-à-dire l'acquisition par les ménages de biens immobiliers ( = leur logement).

Le déficit commercial français s'est une nouvelle fois creusé en 2017. Il atteint 62,3 milliards d'euros, en forte hausse par rapport aux 48,3 milliards d'euros enregistrés en 2016. Ce constat ne doit pas cacher des résultats encourageants de la France en matière d’exportations de biens. La France enregistre en 2017 son meilleur taux de croissance des exportations depuis 2011 : +4,5 % à 473,2 Md€ sur les exportations de biens en 2017 après -0,6 % l’année précédente.

Document 3 :

En 2014, l'indice du PIB en volume de l'Italie est de 94 base 100 en 2005.Ce qui signifie que le PIB de l'Italie a baissé de 6 % entre 2005 et 2014.

En 2008, l'indice du PIB en volume de l'Allemagne est de 108 base 100 en 2005. Ce qui signifie qu'il a augmenté de 8 % entre 2005 et 2008.

En 2014, l'indice du PIB de la France est de 107 base 100 en 2005.Ce qui signifie qu'il a augmenté de 7% entre 2005 et 2014.Le Pib de l'Allemagne a augmenté de 13 % entre 2005 et 2014 alors que celui de la France a augmenté de 7 % soit un écart de 6 points de %.

En 2009, l'indice du PIB en volume de l'Italie est de 96 base 100 en 2005. Ce qui signifie qu'il a baissé de 4 % entre 2005 et 2009.

Quand vous identifiez sur un document "base 100" en telle année, c'est que l'unité est un indice.

En 2009, l'indice du PIB en volume de la France tout comme celui de l'Allemagne est de 102 base 100 en 2005. Ce qui signifie qu'il a augmenté de 2% entre 2005 et 2009.Remarque : en 2009, le taux de croissance de la France est négatif tout comme en Allemagne et dans la plupart des pays, en effet le PIB a baissé mais on peut voir que son indice base 100 en 2005 n'est pas inférieur à 100 puisque le pib est toujours resté au dessus de son niveau de 2005. Au final, en 2009, quand on compare par rapport à 2005, il y a une augmentation de 2% du PIB sur la période malgré la baisse de 2009.

En 2008, l'indice du PIB de la France est de 105 base 100 en 2005. Ce qui signifie que le PIB de la France a augmenté de 5 % entre 2005 et 2008.

Sur la majorité des documents, le PIB ainsi que les taux de croissance ou comme ici les données en indice concernant le PIB sont donnés en volume. Le PIB en volume correspond à la croissance réelle c'est-à-dire celle des quantités produites. L' effet prix c'est-à-dire l'inflation n'est pas prise en compte. On dit que le pib en volume est déflaté par rapport au pib en valeur qui contient la croissance due à l'évolution des prix.

Selon Eurostast, l'indice du PIB en volume de l'Allemagne en 2014 est de 113 base 100 en 2005.Ce qui signifie que le PIB de l'Allemagne a augmenté de 13% entre 2005 et 2014.(Indice - 100 = % d'évolution)

En 2008, l'indice du PIB en volume de l'Italie est de 103 base 100 en 2005. Ce qui signifie qu'il a augmenté de 3% entre 2005 et 2008.

Document 4 :

Selon l'OCDE, de 1995 à 2014, le PIB du Japon a augmenté de 0,8% par an en moyenne.

Sur certains TCAM quand on additionne les contributions en point de % du travail, du capital et de la PGF on ne retrouve pas exactement la donnée du TCAM car un arrondi a été fait.

Selon l'OCDE, de 1995 à 2014, le PIB des Etats-Unis a augmenté de 2,3% par an en moyenne.

Sur les 1,4% de croissance annuelle moyenne entre 1995 et 2014, le facteur travail a contribué en moyenne par an a hauteur de 0,2 point de %.

Selon l'OCDE, de 1995 à 2014, le PIB de l'Allemagne a augmenté de 1,2% par an en moyenne.

Selon l'OCDE, de 1995 à 2014, le PIB de la France a augmenté de 1,4% par an en moyenne.

Sur les 1,4% de croissance annuelle moyenne entre 1995 et 2014, le facteur capital a contribué en moyenne par an a hauteur de 0,7 point de %.

Sur les 1,4% de croissance annuelle moyenne entre 1995 et 2014, la PGF a contribué en moyenne par an a hauteur de 0,6 point de %.

Selon l'OCDE, de 1995 à 2014, le facteur travail a contribué négativement à la croissance du Japon à hauteur 0,4 point de %.

Sur les 1,2% de croissance annuelle moyenne entre 1995 et 2014, la PGF a contribué en moyenne par an a hauteur de 0,8 point de %.C'est donc la PGF qui a contribué le plus à la croissance en Allemagne durant cette période.