Want to make creations as awesome as this one?

No description

More creations to inspire you

Transcript

Organisation et programme

Les capacitéset méthodes

Les évaluations en première et en terminale

Le grand oralen 2021

Les démarches

HistoireGéographieGéopolitiqueScience politique

HGGSP

Le matérielet les manuels

Classe de première :« Acquérir des clefs de compréhension du monde contemporain »IntroductionThème 1 : Comprendre un régime politique : la démocratieThème 2 : Analyser les dynamiques des puissances internationalesThème 3 : Étudier les divisions politiques du monde : les frontièresThème 4 : S’informer, un regard critique sur les sources et modes de communicationThème 5 :Analyser les relations entre États et religionsClasse de terminale :« Analyser les grands enjeux du monde contemporain »IntroductionThème 1 : De nouveaux espaces de conquêteThème 2 : Faire la guerre, faire la paix : formes de conflits et modes de résolutionThème 3 : Histoire et mémoiresThème 4 : Identifier, protéger et valoriser le patrimoine, enjeux géopolitiquesThème 5 :L'environnement, entre exploitation et protection, un enjeu planétaireThème 6 : L'enjeu de la connaissance

Épreuve de contrôle continu de la spécialité Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques de la classe de première, voie générale.Composition 1Quels sont les différents aspects de la puissance des États-Unis d’Amérique aujourd’hui ? Vous prendrez en compte les champs diplomatiques et militaires, les champs économiques et financiers et les champs culturels.Composition 2Quelles sont les menaces qui pèsent sur la liberté d’information ? Vous nourrirez votre réflexion d’exemples puisés dans l’histoire du XXe siècle.

Épreuve écrite en terminaleDurée: 4 heuresObjectifsL'épreuve porte sur la partie du programme de l'enseignement de spécialité histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques de la classe de terminale (cf. arrêté du 19 juillet 2019 paru au BOEN spécial n° 8 du 25 juillet 2019) suivante :- les thèmes 1, 2, 3 et 5 les années paires;- les thèmes 2, 4, 5 et 6 les années impaires.Les notions rencontrées en classe de première (cf. arrêté du 17 janvier 2019 paru au BOEN spécial n° 1 du 22 janvier 2019) mais non approfondies en classe de terminale, doivent être connues et mobilisables. Elles ne peuvent cependant pas constituer un ressort essentiel du sujet.L'épreuve a pour objectif d'évaluer l'aptitude du candidat à :- mobiliser des connaissances acquises dans différents contextes et cadres;- construire une problématique;- rédiger des réponses construites et argumentées;- exploiter, organiser et confronter des informations;- analyser des documents de sources et de natures diverses et à en faire une étude critique;-faire preuve de capacités de réflexion en les étayant sur des connaissances.StructureL'épreuve est composée de deux exercices notés chacun sur 10 points :-une dissertation;-une étude critique d'un (ou deux) document(s).Les deux exercices ne peuvent porter sur le même thème.A. DissertationLa dissertation est le traitement d'un sujet donné, avec une introduction, un développement en plusieurs parties et une conclusion. Le candidat doit montrer :- qu'il maîtrise des connaissances et sait les sélectionner;- qu'il sait organiser les connaissances de manière à traiter le sujet;- qu'il a acquis des capacités d'analyse et de réflexion.Pour traiter le sujet, le candidat:- analyse le sujet et élabore une problématique;- rédige un texte pertinent comportant une introduction (dégageant les enjeux du sujet et un fil conducteur en énonçant une problématique), plusieurs parties structurées et une conclusion (qui répond à la problématique).La réalisation d'une illustration en appui du propos (croquis, schéma, etc.) amènera une valorisation de la note ; un fond de carte pourra être fourni si cela est adapté au sujet. La réalisation de cette production graphique n'a aucun caractère obligatoire, et son absence ne peut aucunement pénaliser le candidat.Candidats en situation de handicap :S'agissant de la production graphique, pour les candidats présentant un trouble moteur ou visuel, le candidat peut, s'il envisage de joindre à son sujet une production graphique, ne bâtir qu'une légende, en indiquant de façon détaillée quels éléments il aurait fait figurer sur la partie graphique (sans obligatoirement indiquer les figurés).B. Étude critique de document(s)Il s'agit d'une étude critique d'un ou deux documents de nature différente. Le sujet se compose d'un titre et d'un ou deux documents accompagnés d'une consigne, qui vise à orienter le travail du candidat. Un nombre limité de notes explicatives peut également figurer. Le candidat doit montrer :- qu'il est capable de construire une problématique à partir du sujet indiqué par le titre et abordé par le (ou les) document(s);- qu'il comprend le sens général du (ou des deux) document(s);- qu'il est capable de sélectionner les informations, de les hiérarchiser, de les expliciter;- qu'il sait prendre un recul critique en réponse à sa problématique, en s'appuyant d'une part sur le contenu du document et, d'autre part, sur ses connaissances personnelles.Pour traiter le sujet, le candidat:- analyse de manière critique les documents en prenant appui sur la consigne et élabore une problématique;- rédige une introduction comportant une problématique;- organise son propos en plusieurs paragraphes;- rédige une conclusion qui comporte une réponse à la problématique.NotationL'évaluation de la copie du candidat doit utiliser tout l'éventail des notes de 0 à 20.

Connaissances et capacités visées :- Acquérir des connaissances liées aux thèmes de l'année- Analyser, interroger, adopter une démarche réflexive en confrontant les points de vue, les approches- Se documenter- Travailler de manière autonome- Développer une expression orale construite et argumentée

- Privilégier un classeur plutôt que le cahier pour constituer des dossiers (jalons, revues de presse...)- Un cahier de brouillon- Un répertoire pour les principales notions étudiées en première et en terminale- Des fiches cartonnées de type Bristol rangées dans un petit classeur, si possible avec des intercalaires- Une pochette grand format pour ranger des documents, les évaluations...- Une clé USB- Un normographe (voir ci-dessous)

Liens vers les manuels numériques de TerminaleHatierHachetteMagnardNathanBelin

CONTENU•Des clés de compréhension du monde passé et contemporain•Un approfondissement de l’enseignement d’histoire et de géographie•Un développement du sens critique des élèvesCENTRES D’INTÉRÊT LIÉS À CET ENSEIGNEMENT•Le goût de l’histoire et de la géographie•L’intérêt pour les questions politiques et les enjeux internationauxFILIÈRES POST-BAC ET EXEMPLES DE MÉTIERSFilières possibles :•Licences (économie, droit, administration, sciences humaines...)•Classes préparatoires, écoles de commerce, de journalisme, d’art, formation des enseignants, IEP…Métiers possibles :•Droit, justice, diplomatie :notaire, clerc de notaire, avocat, juriste, ambassadeur, conseiller culturel…•Management, économie, entreprises :chef d’entreprise, directeur de ressources humaines...•Journalisme, communication :journaliste web, journaliste sportif, grand reporter, publicitaire...•Carrières de la haute fonction publique :chargé de projet territorial, urbaniste…•Les métiers des archives et du patrimoine :archiviste, bibliothécaire, conservateur du patrimoine...•Métiers de l’enseignement et de la recherche:professeur universitaire, enseignant du secondaire...Pour aller plus loin, présentation devant les classes de seconde :ICI.

Épreuve orale dite « Grand oral » de la classe de terminale de la voie générale à compter de la session 2021 de l'examen du baccalauréatDéfinition et objectifsÉpreuve oraleDurée: 20 minutesPréparation: 20 minutesCoefficient: 10L'épreuve orale terminale est l'une des cinq épreuves terminales de l'examen du baccalauréat.Elle est obligatoire pour tous les candidats qui présentent l'épreuve dans les mêmes conditions.Les candidats à besoins éducatifs particuliers peuvent demander à bénéficier d'aménagements de l'épreuve conformément à l'annexe 2.Finalité de l'épreuveL'épreuve permet au candidat de montrer sa capacité à prendre la parole en public de façon claire et convaincante. Elle lui permet aussi de mettre les savoirs qu'il a acquis, particulièrement dans ses enseignements de spécialité, au service d'une argumentation, et de montrer comment ces savoirs ont nourri son projet de poursuite d'études, voire son projet professionnel.Évaluation de l'épreuveL'épreuve est notée sur 20 points.Le jury valorise la solidité des connaissances du candidat, sa capacité à argumenter et à relier les savoirs, son esprit critique, la précision de son expression, la clarté de son propos, son engagement dans sa parole, sa force de conviction. Il peut s'appuyer sur la grille indicative de l'annexe 1.Format et déroulement de l'épreuveL'épreuve, d'une durée totale de 20 minutes, se déroule en trois temps :Premier temps : présentation d'une question (5 minutes)Au début de l'épreuve, le candidat présente au jury deux questions.Ces questions portent sur les deux enseignements de spécialité soit pris isolément, soit abordés de manière transversale. Elles mettent en lumière un des grands enjeux du ou des programmes de ces enseignements. Elles sont adossées à tout ou partie du programme du cycle terminal. Pour les candidats scolarisés, elles ont été élaborées et préparées par le candidat avec ses professeurs et, s'il le souhaite, avec d'autres élèves.Les questions sont transmises au jury, par le candidat, sur une feuille signée par les professeurs des enseignements de spécialité du candidat et portant le cachet de son établissement d'origine.Le jury choisit une des deux questions. Le candidat dispose de 20 minutes de préparation pour mettre en ordre ses idées et réaliser, s'il le souhaite, un support qu'il remettra au jury sur une feuille qui lui est fournie. Ce support ne fait pas l'objet d'une évaluation. L'exposé du candidat se fait sans note.Le candidat explique pourquoi il a choisi de préparer cette question pendant sa formation, puis il la développe et y répond.Le jury évalue les capacités argumentatives et les qualités oratoires du candidat.Deuxième temps : échange avec le candidat (10 minutes)Le jury interroge ensuite le candidat pour l'amener à préciser et à approfondir sa pensée. Il peut interroger le candidat sur toute partie du programme du cycle terminal de ses enseignements de spécialité et évaluer ainsi la solidité des connaissances et les capacités argumentatives du candidat.Troisième temps : échange sur le projet d'orientation du candidat (5 minutes)Le candidat explique en quoi la question traitée éclaire son projet de poursuite d'études, voire son projet professionnel. Il expose les différentes étapes de la maturation de son projet(rencontres, engagements, stages, mobilité internationale, intérêt pour les enseignements communs, choix de ses spécialités, etc.) et la manière dont il souhaite le mener après le baccalauréat.Le jury mesure la capacité du candidat à conduire et exprimer une réflexion personnelle témoignant de sa curiosité intellectuelle et de son aptitude à exprimer ses motivations.Le candidat effectue sa présentation du premier temps debout, sauf aménagements pour les candidats à besoins spécifiques. Pour les deuxième et troisième temps de l'épreuve, le candidat est assis ou debout selon son choix.Si la question traitée concerne l'enseignement de spécialité langues, littératures et cultures étrangères et régionales, chacun des deux premiers temps de l'épreuve orale terminale peut se dérouler, en partie, dans la langue vivante concernée par l'enseignement de spécialité, selon le choix du candidat.Candidats individuels ou issus des établissements privés hors contratLes candidats individuels ou les candidats issus des établissements scolaires privés hors contrat présentent l'épreuve orale terminale dans les mêmes conditions que les candidats scolaires. Le document précisant les questions présentées par le candidat à destination du jury est alors constitué par le candidat lui-même, en conformité avec le cadre défini pour les candidats scolaires.Composition du juryLe jury est composé de deux professeurs de disciplines différentes, dont l'un représente l'un des deux enseignements de spécialité du candidat et l'autre représente l'autre enseignement de spécialité ou l'un des enseignements communs, ou est professeur-documentaliste.

Un jalon est un EXEMPLE problématisé, obligatoire et lié à l'axe qu'il incarne. Il lui donne donc un cadre et ne peut être traité pour lui-même. Il éclaire l'axe étudié par les élèves et dispose d'une grande liberté de traitement.Extrait des ressources d'accompagnement, thème 1, axe 1 :

Épreuve écrite en premièreDurée : 2 heuresObjectifsL'épreuve a pour objectif d'évaluer la maîtrise des connaissances du programme de l'enseignement de spécialité Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques pour la classe de première défini dans l'arrêté du 17 janvier 2019 paru au BOEN spécial n°1 du 22 janvier 2019. L'épreuve évalue les capacités de réflexion et d'analyse, l'aptitude à articuler différents apports disciplinaires et la qualité de l'expression écrite.StructureL'épreuve est une composition qui porte sur le programme de la classe de première.Elle évalue les capacités d'analyse, la maîtrise des connaissances et la capacité à les organiser, la capacité à rédiger ainsi que la maîtrise de différents langages. Le sujet de la composition porte sur l'un des axes ou sur l'objet de travail conclusif d'un thème.NotationL'épreuve est notée sur 20 points.