Want to make awesome content like this one?

No description

More creations to inspire you

Transcript

Emmanuelle LABORIT, Actrive et écrivaine,Je suis "sourd"Je suis "sourd et muet"Je suis "malentendant"Je suis "déficient auditif"Surdité de transmission ou deperception dont les causes peuvent être :- génétiques- prénatales ou néonatales- infantiles- traumatiques- ...,XVIIIe,L'abbé de l'Epée, l'un des précurseurs de l'enseignement spécialisé aux sourds,Quelques signes à retenir pour bien accueillir ...,Communication écrite,,95%,Il s’agit de la loin° 2005-102 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.,Il s’agit de la loin° 91-73 relative à la liberté de choix entre une communication bilingue – langue des signes et français – et une communication orale.,8,amour,intelligent,3,2,merci,3,femme,Sensibilisation,ULIS Lycée,5 à 6 millions de Français concernés par la déficience auditive, soit 9% de la population60% de cette population a plus de 55 ans90% environ le sont devenus,18.01.1991,Langage parlé complété (LPC)C'est un outil,Dans les deux cas, nécessite une bonne maîtrise de la langue choisie !L'utilisation de la LSF est admise dans le cadre d'un examen oral,9%,Je ne parle pas la langue des signes !,VS,respect,mathématiques,collège,"Je vois comme je pourrais entendre. Mes yeux sont mes oreilles. J'écris comme je peux signer. Mes mains sont bilingues. Je vous offre ma différence. Mon cœur n'est sourd de rien en ce double monde.",200 à 700 enfants sourds naissent chaque année en France95% des enfants sourds ont des parents entendants et des parents sourds ont 95% de chance de faire un enfant entendant.,,10.07.1989,"Être aveugle éloigne des choses,être sourd éloigne des personnes",1. Qu'évoque pour toi le mot "sourd" ?Quelques mots seulementhttps://answergarden.ch/918350,Le congrès de Milan interdit la langue des signes en classe,"La présence d’élèves sourds dans une école ou une classe peut constituer une grande richesse pour tous les autres élèves, elle interroge l’école tout entière sur son projet. L’enseignant peut mettre en place des solidarités. [...] Dans le cadre d’un projet d’école, la découverte de la LSF au travers de sorties culturelles ou par des actions d’initiation offrira un autre regard sur la surdité, sur la différence et sur la langue et constituera un apprentissage et une ouverture à la différence.",Comme dans toute situation pédagogique, la représentation préalable que l’on se fait de l’élève sourd va très largement influencer les choix pédagogiques que l’on va adopter pour lui,Les appareils auditifs,Tu vas jouer à un jeu ...,Tout le monde apprécie les pauses, celles et ceux qui ont une grande fatigabilité encore plus !,,verre,« handicap » médical+dimension sociale=« situation de handicap »,Françoise DOLTO, Pédiatre,Sinon médiateur linguistique : codeur LPC ou interprète/interface LSFDans tous les cas, la découverte et l’apprentissage du français écrit reste une priorité.,Ce sont les parents qui font le choix du mode communication utilisé pour sa scolarité (communication bilingue, LSF/langue française, et une communication en langue française). L'enfant ne formule pas toujours explicitement ses choix, mais les manifeste à travers les stratégies qu’il emploie ; c’est pourquoi, il est crucial d’observer, d’accepter et de valider tous ses choix de communication, quels qu’ils soient.,Comment interpeller un sourd ?,2,poisson,9,Quelques citations ...,Handicap pour lequel il y a le plus de réprésentations fausses ?Communication, du latin communicare, mettre en commun, faire part de, partage, dérivé de communis, commun.Un handicap partagé donc !,,Des clichés ?,Communication totale,et encore plein d'autres !,"Qu'importe la surdité de l'oreille quand l'esprit entend ? La seule surdité, la vraie surdité, la surdité incurable, c'est celle de l'intelligence.",Comment vais-je communiquer ?!,Fin de l'inerdiction du congrès de Milan,1,5,1,homme,Victor HUGO, Ecrivain,40 à 70 dB,30%,boire, manger, dormir, travailler, ...,Nécessite de la technique (maîtrise et rapidité)Nécessite un environnement approprié (articulation, absence de bruits de fond)Nécessite un effort supplémentaire pour reconnaître le sens et les sosies labiaux (Pain - Bain - Main ouManteau – Bateau - Chapeau ) etles consonnes invisibles (Car - Gare ou Rouler - Couler)Cela génère une très grande fatigue,PAUSE !,Les difficultés ...,Parfois, ils sont imputés à de la mauvaise volonté, à une absence de concentration, voire à une éventuelle limitation intellectuelle. [...] Ce n’est pas la surdité, en elle-même, qui représente un obstacle à l’élaboration d’une pensée abstraite, mais bien le déficit de communication précoce, aisée et les difficultés d’accès à un langage rigoureux[tout comme pour les élèves ordinaires].,Il s’agit de la loi d’orientationn° 75-534 en faveur des personnes handicapées qui a été consolidée le12 février 2005.,Fais deviner avec ta tête !,11.02.2005,Surdité moyenne : affecte la perception des sons les moins forts ; Les sons de l’environnement sonore sont difficilement perçus ;Compréhension de la parole est partielle et difficile en milieu bruyant ; Communication duelle,6,Mémoire sémantique et compréhension,Elèves (a)normaux ou (extra)ordinaires ?,12,Emmannuelle LaboritLe cri de la mouette,,VS,,orgeuilleux,Fais deviner en signant !,7,70 à 90 dB,2,3.05.2006,30.06.1975,oui, non, merci, stp, désolé, pardon,Appareil intra-auriculaireSurdité légère à sévèreDiscret mais fragile,bertrand.pelletier@ac-orleans-tours.fr,20 à 40 dB,,,1991,dégoût,7,compliqué,4,12,,Surdité sévère : compromet la perception et la compréhension, certains sons ne seront pas perçus, même en élevant la voix. Les risques de confusion, de contresens sont accrus;Besoin de la Lecture Labiale,1970,Le réveil sourd, les sourds en tant que communauté,La LSF reconnue comme langue à part entière,1880,Que dit la loi ?,Scolariser les élèves sourds ou malentendants, CNDP,Implant cochléairesurdité profondeAvant 3 ans ...,3,Il s’agit d’utiliser tous les moyens à disposition : la parole, la mimogestualité, le dessin... Si l’élève est peu à l’aise à l’oral, cette communication ne peut être que ponctuelle et provisoire. Elle peut suffire dans des activités nécessitant peu de communication.,"Les témoins qui dérangent",1%,peur,triste,Différentes surdités ...,Trouve quelques moyens provisoires de communiquer avec un sourd,L’audition ne peut être réhabilitée dans sa totalité, les solutions prothétiques ou chirurgicales proposées consistant à atténuer la perte auditive, mais elles ne font jamais de l’élève sourd ou malentendant un entendant,Langue des Signes Française,Contour d'oreilleSurdité légère à sévèreAdapter aux enfants,La compréhension ?Ce qu'en disent les sciences cognitives ...,Bibliographie - Sitographie - Ressources,,Les "malentendus" scolaires,+info,Représentation positiveSi, au contraire, l’élève est considéré comme différent, avec des capacités, des ressources, des stratégies particulières que l’on va chercher à repérer et exploiter, les réponses pédagogiques le concernant tendront à amener l’enseignant vers l’exploitation de la gestualité naturelle, le recours fréquent au canal visuel.,Les modes de communication "directe",content,9,ami,Plus de 90 dB,Surdité légère : peut passer inaperçue, elle perturbe la perception des sons les plus aigus de la langue et affecte peu la compréhension des échanges oraux ;Confusion de mots et de sons ;Répétition des mots,Bernard MOTTEZ, Sociologue,Il s’agit du décretn° 2006-509 relatif à l’éducation et au parcours scolaires des jeunes sourds.,méfiant,1,Certaines personnes ne peuvent intégrer qu'environ 30% du message oral ...Beaucoup de sourds sont illetrés ou mémorisent des phrases sans être capable d'en construire de nouvelles.,Un lexique riche et précis,,Représentation négativeSi l’élève sourd est vu avant tout comme un élève qui n’entend pas ou mal et ne parle pas ou mal, l’attention de l’enseignant va avoir tendance à se focaliser sur la réhabilitation de l’audition, les aspects acoustiques de l’aménagement de la communication, la « correction » de la parole orale, dans le but de remédier au déficit observé.,Surdité profonde : les sons de la parole ne sont pas perçus ; Une perception (vibration) ;Une compréhension impossible ;Le port de l’aide auditive n’apporte que le bruit, les signaux d’alarme,Ne pas comprendre la paroleEtre obligé d’avoir une attention constante pourcomprendreAcquérir difficilement la parole et ne pas contrôler sa voixManquer d’informations en permanenceAcquérir difficilement le langage oral et écrit,Un enseignement plus explicite bénéficiera à tous les élèves !,8,cahier,"À s'obstiner contre les déficiences, on augmente souvent le handicap : l'exemple des sourds.","Il ne manque rien aux enfants Sourds, ils sont différents des enfants entendants.",2 millions de personnes malentendantes1,8 million de personnes sourdes80 000 à 180 000 utilisent la Langue des signes, soit environ 1%,,2005,Bonjour, comment ça va, je m'appelle...,La langue des signes n'est pas universelle !,Scolariser les élèves sourds ou malentendants, CNDP,Il s’agit de la loin° 89-486 sur l’éducation.,+info,,,,EduscolLes élèves en situation de handicap ou malades,10,10,grand,Langue des signes française (LSF)C'est une langue,Rattachée à une cultureAvec son alphabetAvec son vocabulaireAvec sa grammaire (non linéaire)Avec sa syntaxeReconnue comme langue à part entière depuis 2005,Communication orale(français ou LSF),La particularité commune à toutes les langues signées du monde est de pouvoir à la fois dire, au moyen de signes, mais aussi de montrer des formes, des sentiments, des attitudes ou des mouvements. Cette caractéristique fondamentale de toute gestualité fait que la communication entre les locuteurs de toute langue signée, qu’elle soit « familiale », locale, nationale, se trouve largement facilitée.,ARTEL'oeil et la main,,parents, enfants, grands-parents, ...,6,4,11,triste, content, en colère, fatigué,Quelques chiffres ...,,,2. Choses qu'il ne pourrait / devrait pas faire ?Quelques verbes seulement https://answergarden.ch/918353,rusé,5," Je suis sourde ! "Je suis sourde ne veut pas dire :" Je n'entends pas." Cela veut dire : " J'ai compris que je suis sourde. " C'est une phrase positive et déterminante. [...]A Washington, les autres m'ont dit : " Tu es pareille que nous, tu es sourde. " Et ils m'ont montré le signe qui désigne le sourd.Personne ne me l'avait DIT. Elle est là, la révélation, car je n'avais pas encore construit ce concept-là dans ma tête.J'en étais encore à une définition de moi du genre : " Emmannuelle t'entend pas." Après avoir compris le " je ", je m'appelle Emmanuelle, je comprends ce soir-là, comme un éclair :" Je suis sourde. "[...] Pour moi, la langue des signes correspond à la voix, mes yeux sont mes oreilles. Sincèrement, il ne me manque rien. C'est la société qui me rend handicapée, qui me rend dépendante des entendants.,"Sourd" ?!,,Les informations données oralement peuvent être précédées ou suivies par les écrits du tableau.Des documents audiovisuels peuvent être remplacés au besoin par des documents écrits.Une interrogation en français oral peut être transformée en interrogation écrite, dès lors que le niveau de français écrit de l’élève le permet,Différents qualificatifs ?,,L’encourager à communiquer ne doit pas consister à le faire sans cesse répéter ce qu’il a mal dit ou mal signé, ni à transformer les lieux d’échanges ou d’apprentissage en lieux de rééducation. [...] Il importe de ne pas préjuger que l’élève fait exprès de ne pas comprendre.,CNDPScolariser les enfants sourds ou malentendants,,11,en colère,dormir,évaluation / test