Want to make creations as awesome as this one?

No description

More creations to inspire you

Transcript

Après l'enseignement spécialiséTu es ou étais un élève de l'enseignement spécialisé et tu aimerais connaître les options pour la suite de ton parcours ?Quelles sont les possibilités après lessecondaires?1. Retourner vers l'enseignement ordinaire2. Formations3. EmploiQuelles sont les aides à l'école ?1. Pit - Plan Individuel de Transition2. Transition 2020> Clic ici pour en savoir plus> Fais-toi accompagné dans ta réflexionINTERVIEW DE Muriel MathenConseillère Bruxelles FormationSi tu es porteuse.eur d'un handicap, n'hésite pas à t'inscrire au Service Phare. Tu pourras alors bénéficier de certaines aides.Découvre destémoignagessur École et AprèsCesite internetcréé parSOS Jeunesprésente des témoignages de jeunes sortis de l'enseignement spécialisé. Elles/ils parlent de leurs parcours : formations, stages, emplois.

pistes d'actions et propositions politiqueSNos recommandations à l’attention des politiquesDe par son travail avec les jeunes et leurs familles,Infor Jeunes Laekenoccupe une position privilégiée et transversale en matière d’écoute, d’observation, d’aide et d’intervention qui l’amène à faire certaines recommandations pratiques et politiques sur la transition école-emploi.En effet, dans notre travail au quotidien, nous suivons des familles qui sollicitent des aménagements raisonnables auprès des écoles. Cette expérience spécifique contient un ensemble de « bonnes pratiques » qui, selon nous, peuvent être transférables dans le domaine de l’emploi.En outre, précisons aussi que nos permanents réalisent quotidiennement un traitement de l’information pratique et juridique dans ce type de problématique, une aide à la rédaction de CV avec le public, ainsi que des simulations d’entretiens d’embauche.Enfin,Infor Jeunes Laekenentend continuer à œuvrer en matière de transition école-emploi et, en conséquence, dans le champ des besoins spécifiques et des aménagements raisonnables. À ce titre, nous souhaiterions pouvoir bénéficier de la part des pouvoirs publics de moyens à la hauteur des efforts déployés pour ce projet.Nos recommandations sont donc les suivantes:EmploiInstaurer dans le secteur de l’emploi des mesures de type « actions positives » auprès des employeurs, afin d’atteindre une véritable égalité des chances pour les personnes porteuses de troubles dys, TDAH, troubles autistiques, etc.Rétablir les conditions des Contrats d’Adaptation Professionnelle, qui ont subi une dégradation récente (plus d’accès au chômage, aux congés payés, etc.)Subsidier et instaurer des contrats spécifiques pour la mise en route d’aménagements raisonnables au bénéfice de personnes à besoins spécifiques non inscrites au service PhareIntégrer explicitement les jeunes à besoins spécifiques dans la Garantie Jeune (offre d’emploi ou de stage voire de formation aux jeunes de moins de 30 ans qui s’inscrivent pour la 1e fois auprès d’Actiris)Promulguer une ordonnance rendant obligatoires les aménagements raisonnables dans le secteur de l’emploiInstaurer et promouvoir dans la législation une catégorie concernant les personnes à besoins spécifiques, distincte de celle du handicap, mais bénéficiaire comme celle-ci d’aménagements raisonnables.Exemple : la Loi du 10 mai 2007 tendant à lutter contre certaines formes de discriminations. À côté de la catégorie « handicap », pourrait figurer dans ce type de législation la catégorie « des personnesprésentant une déficience avérée, un trouble spécifique d'apprentissage ou une maladie invalidante dont l'interaction avec diverses barrières peut faire obstacle à la pleine et effective insertion et participation à la vie professionnelle ». TransitionAppliquer le projet Transition 2020 dans toutes les écoles spécialisées et pour tou.te.s les élèvesMettre en route un projet de transition pour les jeunes ayant besoin d’aménagements raisonnables dans l’enseignement ordinaire.ÉcoleAu moment de l’inscription dans un établissement scolaire : rendre obligatoire et systématique pour l’école la question des besoins spécifiques et des aménagements raisonnables dans la procédure d’inscription. Il s’agit donc d’inverser la logique qui prévaut actuellement et qui laisse la demande d’aménagements à l’initiative des parents.En finir avec l’orientation d’enfants vers des types de l’enseignement spécialisé qui ne leur conviennent pas, conformément aux objectifs du Pacte d’Excellence qui prévoit notamment que +/- 7000 enfants du type 8 soient réintégrés dans l’enseignement ordinaire moyennant le bénéfice d’aménagements raisonnables.NB : L’enseignement spécialisé compte +/- 37000 élèves dont 40% dans le type 8. On observe une surreprésentation des enfants issus des milieux populaires dans les 8 types qui structurent l’enseignement spécialisé. Lire : «L’enseignement spécialisé en Communauté française, un enseignement pour les pauvres» A. Romainville, Géographe, professeure à l’ULBMieux faire connaître les aménagements raisonnables par la mise en place de campagnes d’information et de sensibilisation, ainsi que par le soutien des élèves et de leurs familles en dialogue avec l’école.Faire appliquer la règle qui veut que l’on tente d’abord les aménagements raisonnables avant d’orienter le jeune vers le spécialisé, ce qui suppose aussi un changement des mentalités des acteurs du système.Instaurer le type 8 en secondaire pour éviter l’orientation vers d’autres types qui ne leur conviennent pas.Créer un type spécifique pour les enfants porteurs de troubles autistiques.Informer clairement les parents sur les conséquences de l’orientation vers le spécialisé, ainsi que sur les alternatives existantes (aménagements raisonnables, intégration, etc.).Insérer dans le programme de la formation initiale des enseignants (Hautes Ecoles, universités, CAP, etc.) de l’orthopédagogie, ainsi que la formation aux besoins spécifiques et aux aménagements raisonnables.Inclure cette problématique dans la formation continue des enseignants et des directions d’école.Visibiliser davantage l’information existante sur la problématique.Rendre publique et transparente l’évaluation qui démarrera cette année sur l’implémentation des aménagements raisonnables.

RessourcesLégislation et jurisprudenceL’intégration de personnes à besoins spécifiques est un facteur de réussite pour les organisations mais est aussi une obligation légale. En effet, refuser de mettre en place un aménagement raisonnable est considéré comme une discrimination.Si vous n’êtes pas certain.e que votre comportement ou celui de votre organisation est discriminant, faites le test.Plusieurs réglementations régissent ce sujet :Loi du 10.5.2007 tendant à lutter contre certaines formes de discrimination (la loi antidiscrimination)Convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées et son Protocole facultatifLe « protocole relatif au concept d’aménagement raisonnable »La Directive européenne 2000/78/CE portant création d'un cadre général en faveur de l'égalité de traitement en matière d'emploi et de travailLa CCT 38 concernant le recrutement et la sélection de travailleursLa CCT 95 concernant l'égalité de traitement durant toutes les phases de la relation de travailContacts et personnes ressources pour les personnes à besoins spécifiqueSisahmAccompagne les personnes “dys”, avec autisme et handicap mentalwww.sisahm.onesisahm@sisahm.be 02 219 49 78Consultation Sociale d’ActirisAccompagne les personnes à besoins spécifiqueswww.actiris.bescs@actiris.be0800 35 123BataclanAccompagne les porteurs d’handicap mentalwww.bataclan.be 02 646 30 13JEEPwww.jeepbxl.beMissions localesTrouvez la-vôtre iciDiversicomAccompagne les porteurs d’handicapwww.diversicom.be jobcoach@diversicom.beInfor Jeunes Laekenwww.inforjeunes.eulaeken@inforjeunes.eu02 421 71 31Contacts pour les employeuse.eur.sInfor Jeunes LaekenConseilswww.inforjeunes.eulaeken@inforjeunes.eu02 421 71 31JobinclusionPublication de votre offre d’emploi et diffusion jobinclusion.brussels@asah.be Actiris DiversitéAccompagnement et conseil servicediversite@actiris.be02 505 77 05DiversiComJobcoaching, conseil, formation et matchingwww.diversicom.beinfo@diversicom.be 02 880 50 69UniaConseilinfo@unia.be 02 212 30 00BataclanJobcoaching, conseil et formationwww.bataclan.be02 646 30 13WheelitBase de données de C.V.www.wheelit.beAutres contactsServices régionaux en charge de l’aide aux personnes handicapéesBruxelles : PHARE Wallonie : AVIQ DIVERSITÉ DANS L’EMPLOILes politiques de diversité en matière d’emploi résultent de la volonté de répondre à des problématiques de discrimination à l’embauche. En effet, l’origine sociale, le genre, l’origine ethnique ou encore l’âge sont des facteurs qui influent notamment sur les chances d’engagement ou de promotion. Les personnes porteuses de handicaps rencontrent elles aussi des difficultés face au marché de l’emploi. Elles sont également bénéficiaires des politiques de diversité.INCLUSION DANS L’EMPLOILe concept de diversité dans l’emploi est devenu relativement familier. Il devrait être, à notre estime, complété par le concept d’inclusion dans l’emploi. À l’instar de ce qui se développe lentement dans le système scolaire, à savoir l’inclusion de toutes et tous dans l’école ordinaire, nous souhaitons favoriser une évolution du marché de l’emploi qui inclue tout le monde. La dynamique d’inclusion dans l’emploi devrait aussi permettre que des personnes porteuses de troubles d’apprentissage ayant des besoins spécifiques bénéficient d’aménagement raisonnables.LES TROUBLES DE L’APPRENTISSAGELes troubles de l'apprentissage ne sont pas des problèmes d’intelligence ou de motivation. Selon l’OMS (l’Organisation Mondiale de la Santé), les troubles de l’apprentissage sont des troubles du cerveau (neurologiques) permanents, généralement détectés en début de scolarité. Toutefois, les difficultés qui en résultent peuvent être en grande partie maîtrisées, limitées et/ou peuvent déclencher des mécanismes de compensation.Pour cela, il faudra comprendre les besoins spécifiques du porteur de troubles et lui proposer desaménagements raisonnables.Vous êtes sceptiques ? La réponse à la question posée vous paraît plus complexe que la question elle-même ? Voici un exemple concret ...Votre enfant souffre de dysorthographie: il a des difficultés à maîtriser les règles d’orthographe. Afin de l’aider et de prendre en compte ses besoins spécifiques, on lui permet d’utiliser un ordinateur en classe, ce qui constitue un "aménagement raisonnable". Ceci permet qu'il ne soit plus confronté constamment aux mêmes difficultés qui le mettent en échec, qui amoindrissement son estime de soi et qui empêchent une évolution harmonieuse dans tous les autres apprentissages.Il aurait été vraiment dommage de tuer la créativité d'Agatha Christie parce qu’elle avait une mauvaise orthographe ou d’interdire à Albert Einstein, dysorthographiquenotoire, de rédiger la théorie de la relativité ! Découvrez d'autres célébrités à besoins spécifiques.Agatha ChristieDes esprits chagrins vous diront que les aménagements raisonnables, quels qu’ils soient, sont inéquitables, puisqu'ils "bénéficient" à certains enfants et pas aux autres.L'équité, ce n'est pas donner le même outil à chaque enfant ; c'est donner à chacun les outils dont il a besoin pour évoluer le plus aisément et le plus harmonieusement possible.© ApedaIl est grand temps pour ces défenseurs d'une fausse justice de changer leur regard sur ces questions. En effet, pouvez-vous imaginer un instant qu’au motif d’égalité de traitement, l’on contraigne les myopes, les presbytes ou les hypermétropes à abandonner leurs lunettes ?Jean-Paul Sartre, privé de ses lunettes, n’aurait probablement jamais écrit "Huit clos". Quelle perte pour la Culture !Les aménagements raisonnables nous offrent l’opportunité de ne pas gâcher des talents et des richesses. Soyons intelligents, ouvrons le champ des possibles !Si vous souffrez de troubles comportementaux ou d'apprentissage, les difficultés que vous rencontrez sont à l’origine de besoins spécifiques.Imaginons que vous êtes dyspraxique.Cela peut se traduirenotammentpar de la maladresse ; par exemple : une difficulté à utiliser des ciseaux. Vous aurez sans doute besoin de plus temps que d'autres pour effectuer des tâches simples qui vous demandent beaucoup d’efforts. Du temps supplémentaire qui peut vous être octroyé et la compréhension de votre difficulté sans penser d’emblée que vous êtes de mauvaise volonté peuvent améliorer la situation.Adopter ces attitudes simples mais efficaces, c’est prendre en compte vos besoins spécifiques, c’est mettre en place des aménagements raisonnables, c’est ouvrir l’horizon.À ce propos, sachez que si l’usage des ciseaux vous pose problème, cela ne vous empêche nullement de vous déplacer sur un balai volant. Harry Potter est dyspraxique, incroyable non ?APTITUDES PARTICULIÈRESIl est communément admis que les personnes malvoyantes développent d’autres sens, comme le toucher et l’ouïe, afin de pallier au moins partiellement aux difficultés qu’elles rencontrent. Ces mécanismes de compensation sont aussi mis en œuvre par des personnes porteuses de troubles. La sensibilité aiguë des dys leur confère souvent une grande capacité d’empathie, compétence très utile dans les métiers du relationnel et du service aux personnes. A contrario, certains porteurs de trouble peuvent s’avérer peu à l’aise dans les contacts sociaux, mais très performants dans la réalisation de tâches répétitives considérées comme rebutantes par d’autres.Les profils atypiques peuvent être riches de compétences rares. Einstein ne disait-il pas que « Si on juge un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide."Découvrez des aptitudes particulières que l'on retrouvent chez les "dys" ou despersonnes avec autisme.Pour une définition spécifique de chaque trouble :AspergerTDA/(H)BégaiementDaltonismeDyscalculieDysexecutifDysgraphieDyslexieDysorthographieDysphasieDyspraxieHPI> Mieux cheminer au sein des besoins spécifiques d’apprentissage

L'inclusion passe par un changement de regard Cette campagne, développée parInfor Jeunes Laeken, veut informer les jeunes, leurs parents, les associations de jeunes mais aussi les employeurs sur les aménagements raisonnables.L’objectif est de faciliter la mise à l’emploi des jeunes issus de l’enseignement ordinaire ou spécialisé et ayant des besoins spécifiques invisibles tels que les troubles de l’apprentissages (dyslexie, dyspraxie, dysorthographie, etc.), troubles de l’attention, troubles du comportement ou handicap mental léger.>Brochure pour les employeuse.eur.s>Brochure pour les jeunes à besoins spécifiquesles DiscriminationsLa discrimination est le traitement injuste ou inégal d’une personne sur base de caractéristiques personnelles (origine, handicap, religion, âge, etc.). Vous êtes discriminé.e si, dans une situation comparable, vous êtes moins bien traité.e qu’une autre personne en raison de ces caractéristiques personnelles.Votre comportement ou celui de mon organisation est-il discriminant ? Faites le test ici (Unia)La discrimination est illégale.Découvrez la législation à ce sujet.Quelques exemples de discrimination dévoilées parUnia> Comportement jugé imprévisible> Coursier avec une déficience intellectuelle légère> Factrice avec autisme> Utilisation de logiciels pour une personne dyslexique et dysorthographique> Université et dyscalculieCliquez ici pour en savoir plus sur> la discrimination à l'embauche> la discrimination au travail> les discriminations directes et indirectes> Sensibiliser pour changer les regardsINTERVIEW DE Muriel MathenConseillère Bruxelles FormationSourcesUnia - Critères de discriminationUnia -Discrimination quelques précisions

ACCOMPAGNEMENTÀ L'EMPLOITu es une personne à besoins spécifiques et tu aimerais connaître les options pour la suite de ton parcours dans le monde du travail ?N'hésite pas à consulter notre brochure "Viens booster ta recherche d'emploi"N'hésite pas à utiliser notre modèle de CVN’hésite pas à te faire accompagner dans ta réflexion. Tu trouveras ici une liste d’associations qui pourront t’aider gratuitement.Si tu es porteuse.eur d’un handicap, n’hésite pas à t’inscrire au Service Phare. Tu pourras alors bénéficier de certaines aides.FORMATIONSTu choisis un métier qui nécessite une formation ? Il existe beaucoup d’organismes qui te proposent des formations qualifiantes : Bruxelles Formation, Siep.Tu devras souvent passer un test avant d’être accepté.e pour vérifier ton niveau. Si tu ne réussis pas le test, pas de panique, il existe des formations de remise à niveau.Si tu souhaite plus d’informations ou si tu veux poser des questions, nous te conseillons de t’adresser à la Cité des Métiers.N’hésite pas à contacter Mélissa Vancaster.téléphone : 02 435 47 99email : m.vancaster@bruxellesformation.brusselsINTERVIEW DE Muriel MathenConseillère Bruxelles FormationEMPLOITu peux commencer à travailler sur base de différents contrats de travail : contrat à durée déterminée (CDD), contrat de remplacement, contrat à durée indéterminée (CDI), etc.Pour les jeunes, il existe plusieurs initiatives d’aide et d’accompagnement à l’embauche : Contrat d'insertion, Jeep, Activa, Duo For a Job,Si tu es inscrit.e au service Phare, tu peux commencer par des contrats très attrayants pour les employeurs. Par exemple le contrat d’adaptation professionnel (CAP) ou Activa aptitude réduite.

LexiqueDiversité dans l’emploiLes politiques de diversité en matière d’emploi résultent de la volonté de répondre à des problématiques de discrimination à l’embauche. En effet, l’origine sociale, le genre, l’origine ethnique ou encore l’âge sont des facteurs qui influent notamment sur les chances d’engagement ou de promotion. Les personnes porteuses de handicaps rencontrent elles aussi des difficultés face au marché de l’emploi. Elles sont également bénéficiaires des politiques de diversité.Inclusion dans l’emploiLe concept de diversité dans l’emploi est devenu relativement familier. Il devrait être, à notre estime, complété par le concept d’inclusion dans l’emploi. À l’instar de ce qui se développe lentement dans le système scolaire, à savoir l’inclusion de toutes et tous dans l’école ordinaire, nous souhaitons favoriser une évolution du marché de l’emploi qui inclue tout le monde. La dynamique d’inclusion dans l’emploi devrait aussi permettre que des personnes porteuses de troubles d’apprentissage ayant des besoins spécifiques bénéficientd’aménagement raisonnables.Les troubles de l’apprentissageLes troubles de l'apprentissage ne sont pas des problèmes d’intelligence ou de motivation. Selon l’OMS (l’Organisation Mondiale de la Santé), les troubles de l’apprentissage sont des troubles du cerveau (neurologiques) permanents, généralement détectés en début de scolarité. Toutefois, les difficultés qui en résultent peuvent être en grande partie maîtrisées, limitées et/ou peuvent déclencher des mécanismes de compensation.Pour cela, il faudra comprendre les besoins spécifiques du porteur de troubles et lui proposer desaménagements raisonnables.Vous êtes sceptiques ? La réponse à la question posée vous paraît plus complexe que la question elle-même ? Voici un exemple concret ...Votre enfant souffre dedysorthographie: il a des difficultés à maîtriser les règles d’orthographe. Afin de l’aider et de prendre en compte ses besoins spécifiques, on lui permet d’utiliser un ordinateur en classe, ce qui constitue un "aménagement raisonnable". Ceci permet qu'il ne soit plus confronté constamment aux mêmes difficultés qui le mettent en échec, qui amoindrissement son estime de soi et qui empêchent une évolution harmonieuse dans tous les autres apprentissages.Il aurait été vraiment dommage de tuer la créativité d'Agatha Christie parce qu’elle avait une mauvaise orthographe ou d’interdire à Albert Einstein,dysorthographiquenotoire, de rédiger la théorie de la relativité !Découvrez d'autres célébrités à besoins spécifiques.Agatha ChristieDes esprits chagrins vous diront que les aménagements raisonnables, quels qu’ils soient, sont inéquitables, puisqu'ils "bénéficient" à certains enfants et pas aux autres.L'équité, ce n'est pas donner le même outil à chaque enfant ; c'est donner à chacun les outils dont il a besoin pour évoluer le plus aisément et le plus harmonieusement possible.© ApedaIl est grand temps pour ces défenseurs d'une fausse justice de changer leur regard sur ces questions. En effet, pouvez-vous imaginer un instant qu’au motif d’égalité de traitement, l’on contraigne les myopes, les presbytes ou les hypermétropes à abandonner leurs lunettes ?Jean-Paul Sartre, privé de ses lunettes, n’aurait probablement jamais écrit "Huit clos". Quelle perte pour la Culture !Les aménagements raisonnables nous offrent l’opportunité de ne pas gâcher des talents et des richesses. Soyons intelligents, ouvrons le champ des possibles !Si vous souffrez de troubles comportementaux ou d'apprentissage, les difficultés que vous rencontrez sont à l’origine de besoins spécifiques.Imaginons que vous êtesdyspraxique.Cela peut se traduirenotamment par de la maladresse ; par exemple : une difficulté à utiliser des ciseaux. Vous aurez sans doute besoin de plus temps que d'autres pour effectuer des tâches simples qui vous demandent beaucoup d’efforts. Du temps supplémentaire qui peut vous être octroyé et la compréhension de votre difficulté sans penser d’emblée que vous êtes de mauvaise volonté peuvent améliorer la situation.Adopter ces attitudes simples mais efficaces, c’est prendre en compte vos besoins spécifiques, c’est mettre en place des aménagements raisonnables, c’est ouvrir l’horizon.À ce propos, sachez que si l’usage des ciseaux vous pose problème, cela ne vous empêche nullement de vous déplacer sur un balai volant. Harry Potter estdyspraxique, incroyable non ?Aptitudes particulièresIl est communément admis que les personnes malvoyantes développent d’autres sens, comme le toucher et l’ouïe, afin de pallier au moins partiellement aux difficultés qu’elles rencontrent. Ces mécanismes de compensation sont aussi mis en œuvre par des personnes porteuses de troubles. La sensibilité aiguë des dys leur confère souvent une grande capacité d’empathie, compétence très utile dans les métiers du relationnel et du service aux personnes. A contrario, certains porteurs de trouble peuvent s’avérer peu à l’aise dans les contacts sociaux, mais très performants dans la réalisation de tâches répétitives considérées comme rebutantes par d’autres.Les profils atypiques peuvent être riches de compétences rares. Einstein ne disait-il pas que « Si on juge un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide."Découvrez des aptitudes particulières que l'on retrouvent chez les "dys" ou despersonnes avec autisme.Pour une définition spécifique de chaque trouble :AspergerTDA/(H)BégaiementDaltonismeDyscalculieDysexecutifDysgraphieDyslexieDysorthographieDysphasieDyspraxieHPI> Mieux cheminer au sein des besoins spécifiques d’apprentissage

Sommaire1. L'origine du projet (Cliquez sur le tapis)2. L'inclusion passe par un changement de regard (cliquez sur INCLUNETTE)3. Besoins Spécifiques, aptitudes particulières (Cliquez sur le Roll Up)4. Aménagements Raisonnables (Cliquez sur Aménagements raisonnables)5. Sur le chemin de l'école inclusive (Cliquez sur l'affiche et à l'école)6. Après l'enseignement spécialisé (Cliquez sur l'ordinateur)7. Accompagnement à l'emploi (Cliquez sur le journal)8. Marché du travail ordinaire (Cliquez sur l'affiche sur le marché du travail)9. Spécificité des services publics ( Cliquez sur la voiture de pompier)10. Un soutien à construire et organiser (Cliquez sur l'usine)11. Service Phare (Cliquez sur le phare)12. Pistes d'actions et propositions politiques (Cliquez sur la première lampe)13. Ressources (Cliquez sur la bibliothèque)14. Lexique (Cliquez sur la deuxième lampe)15. Remerciements (Cliquez sur le "i" )

LE Service PHARELe service Phare apporte information, conseils et interventions financières aux personnes handicapées en région BruxelloiseConditions d'inscriptionInterventionsContactsEmploi et handicapIl y a environ 15% de personnes porteuses de handicap en Belgique. Dans 80% des cas, il s'agit d'un handicap invisible.50% de ces personnes n’ont pas obtenu le diplôme de l’enseignement secondaire supérieur, et seuls 13% sont diplômés de l’enseignement supérieur pour plus de 30% de la population belge.Ces différences de niveaux de formation sont dues principalement au manque de projets d'inclusion à tous les niveaux d'enseignement. Aujourd'hui lesaménagements raisonnablessont obligatoire dans l'enseignement fondamental, secondaire et supérieur.Interview de MArie-Laure JonetFONDATRICE DE DIVERSICOMLe taux d'emploi des personnes porteuses de handicapen Belgique est parmi les plus faibles d’Europe : 35%, contre 50% en moyenne dans l’UE.Ces chiffres présentent clairement un véritable défaut de sensibilisation des employeurs et de promotion des projets d'inclusion.Comme dans l'enseignement, lesaménagements raisonnablessont undroit et un devoirdans le monde du travail. Pour aider à leur mise en place, il existe plusieurs types de primes et contrats spécifiques. En voici quelques uns :Le stage de découverteLe contrat d'adaptationLa prime d'insertionLa prime de tutoratLa prime de sensibilisation à l’inclusionLa prime d'installationL'adaptation du poste de travailLes frais de déplacementComment introduire une demande ?Les personnes sourdes dans le monde du travailInterview de Martine BolluResponsable Diversité du SiamuEntreprises de Travail AdaptéLes Entreprises de Travail Adapté (E.T.A.) sont mieux connues sous leur ancienne appellation « ateliers protégés ». Elles sont destinées aux personnes handicapées qui sont aptes à mener une activité professionnelle, mais nécessitent - provisoirement ou définitivement des conditions spécifiques de travail.L'objectif est alors que lescompétences de la personne soient valorisées par un travail utile et rémunérateur.Douze entreprises de travail adapté sont agréées et subsidiées par le Service PHARE. Elles occupent environ 1450 travailleuse.eur.s handicapé.e.s.> plus d'informations sur le site du service PhareSources :FFI et Actiris - Les personnes en situation de handicap comme intérimaires ?StatBel - 23% des personnes avec un handicap ont un emploiDiversicom - Handicap & EmploiService PhareFebrap

Besoins Spécifiques etaptitudes particulièresLe parcours des personnes à besoins spécifiques n’est pas un long fleuve tranquille. Elles/ils ont donc développé des aptitudes particulières pour compenser et s’adapter, par exemple : créativité, persévérance, intelligence émotionnelle, excellente mémoire, etc.> Découvre les aptitudes particulières des personnes avec autismeet des "dys" (par Fantadys) . Ces aptitudes peuvent se révéler de précieux atouts pour une entreprise.Savais-tu que de nombreuses personnes “dys” sont entrepreneuses ? Tu en connais d’ailleurs certaines :Steve Jobsd’Apple etAnita Roddickde Body Shop. D’autres sont aussi connuespour leurs talents artistiques (Agatha ChristieetWhoopie Goldberg) ou leurs inventions (Léonard de Vinci). > Découvre d'autres célébrités à besoins spécifiques ici.Des entreprises telles que Microsoft recrutent spécifiquement des candidat.e.s avec autisme, recherchant des profils dotés d'une concentration exceptionnelle et d'une capacité à accomplir aisément des tâches répétitives et fastidieuses.Greta Thunberg, militante suédoiseen lutte contre le réchauffement climatique.Elle se situe sur le spectre de l'autisme.Témoignage de Jon varddyslexique - employé chez Itinéraire A.M.O.TÉMOIGNAGE DE MARGUERITE-MARIE BRUNMULTI-DYS ET ÉTUDIANTE EN AUXILIÈRE DE L'ENFANCESource :Quand le génie et le handicap se tutoient à la tête des entreprises

Marché du travail ordinaireLe/la candidat.e. a-t-elle droit à un aménagement raisonnables au travail ? par Unia.be Brochure pour les employeuse.eur.sInterview de Marie-Laure JonetFondatrice de DiversicomInterview d'Olivier DaubresseResponsable des Ressources Humaineschez McDonald's Bourse et rue NeuveInterview de Martine BolluResponsable Diversité du Siamu

www.inforjeunes.euDesigned by Charlotte Cammaerts Remerciements à :La ferme Nos Pilifs,Cefes,LIRL,Actiris,Cité des Métiers,Unia,He2B ESI,SOS Jeunes,Sisahm,La Ligue des Droits de l'enfant,Service Phare,DGDE,Jeep,Febrap,ASBL Inclusion,DiversiCom,Multijobs,Les Petits Riens,Mathémô,McDonald's,Siamu,Exaris Interim,Bruxelles formation,Duo For a Job, Inditex,Fondation Dyslexie,Delhaize,Myriam Joostens,Jonathan Vard, Marguerite-Marie Brun

DIVERSITÉ ET PERFORMANCEIntégrer des jeunes à besoins spécifiques (dyslexie,dyspraxie,handicap mental léger,TDA/H, etc.) dans votre organisation la rendra plus éthique et améliorera son image de marque ; mais ce ne sont pasles seuls aspects positifs que vous pourrez observer.> Découvrez le lien entre diversité et performance ici> Success stories et apprentissagesSaviez-vous que de nombreuses personnes “dys” sont entrepreneuses ? Vous en connaissez d’ailleurs certaines :Steve Jobsd’Apple etAnita Roddickde The Body Shop.Steve Jobs, le fondateur d'Apple était dyslexique.Des entreprises telles que Microsoft ciblent spécifiquement les personnes avec autisme dans leurs stratégies de recrutement recherchant des profils dotés d'une concentration exceptionnelle et d'une capacité à accomplir aisément des tâches répétitives.>Découvrez d'autres célébrités à besoins spécifiques> Découvrez lesaptitudes particulièresdes "dys", des personnes avec autismeet avec handicap mental léger.91% de réussitesSelonDiversicom, 91% des employeuse.eurs sont satisfait.e.s de leurstravailleuses et travailleurs à besoins spécifiques.> Comment attirer des candidat.e.s ?>Brochure pour les employeuse.eur.sSource :Quand le génie et le handicap se tutoient à la tête des entreprises

Spécificité des Services publicsSi vous êtes responsable des engagements dans un service public, sachez que la législation va généralement encore plus loin que les réglementationsimposant un quota minimal de personnes handicapées à engager.Ces quotas varient généralement entre 2% et 5%.Interview de Martine BolluResponsable Diversité du SiamuTrouvez plus d’informations par secteur via ces liens :L'Etat fédéralLa Région de Bruxelles-CapitaleLa COCOFLes communes bruxelloisesLes CPAS>Brochure pour les employeuse.eur.s

Un soutien à construire et organiserINTERVIEW DE MARIE-LAURE JONETFONDATRICE DE DIVERSICOM>Brochure pour les employeuse.eur.s

Aménagements RaisonnablesUn aménagement raisonnable est une mesure concrète permettant de répondre à des besoins spécifiques (dyslexie,dysorthographie,dysphasie,TDA/H, handicap mental,autisme asperger,etc.). Sa fonction est de réduire autant que possible les effets négatifs d’un environnement inadapté.Les aménagements raisonnables doivent être appliqués :lors de la sélection de candidat.e.slorsque la personne est déjà engagée.Quelques exemples d’aménagements raisonnablesAdapter la police (Arial, Comic ou OpenDys) et sa taille (12 ou 14),espacer les lettres et les mots des textes destinés à une personnedyslexique, comme dans ce webdoc.Réduire les stimuli d’une personne ayant des troubles de l’attentionpar le port d’un casque antibruitOutiller une personne dysorthographique d'un logiciel de correctionorthographique adapté sur son ordinateur....> Qui a droit à des aménagements raisonnables au travail ?> Quels sont les types d'aménagements raisonnables ?> Comment mettre en place les aménagements raisonnables ?Les aménagements raisonnables doivent être appliqués dans le monde du travail, mais également à l'école, lors de formations, de stages, etc.> Découvrez les fiches-outils pour les aménagements raisonnables dans l'enseignementPlus d'information sur la mise en placeLa mise en place au cas par casLe processus Interview d'Olivier DaubresseResponsable des Ressources Humaines chez McDonald's Bourse et rue NeuveTémoignage de Marguerite-Marie BrunMulti-dys et étudiante en auxiliAIre de l'enfanceINTERVIEW DE Muriel MathenConseillère Bruxelles FormationSourcesUnia - Brochure aménagements raisonnablesUnia - Que sont les aménagements raisonnables ?

Les troubles (externalisés) du comportement sont :- Des troubles de conduite et du comportement : conduites répétitives et persistantes qui bafouent les droits fondamentaux des autres, les normes, les règles sociales (agression physique, destruction de biens, fraude ou vol, violation grave des règles…). Cette altération du fonctionnement général doit durer au moins 12 mois pour être reconnue comme trouble.- Des troubles oppositionnels : comportements de refus et d’opposition avec hostilité et provocation (colère, refus d’obéir aux consignes, agression des pairs…). Cette altération du fonctionnement général doit durer au moins 6 mois pour être reconnue comme trouble.- Des troubles mixtes (des conduites et des émotions).- Un déficit sévère de l’attention avec/sans hyperactivité (ou des troubles hyperkinétiques) entraîne des difficultés importantes dans la gestion du comportement et des apprentissages : inattention, manque d’écoute, peu d’organisation des tâches, distraction, difficultés de rester assis et d’attendre son tour, intrusions répétées dans les conversations. Les symptômes se manifestent avant 7 ans.Les symptômes observés sont une instabilité, de la colère, des vols, des fugues, de la mythomanie, de l’excitation, de l’impulsivité, de l’hyperémotivité, des phobies et des obsessions, de l’hystérie. Selon le climat familial, d’autres symptômes peuvent s’y ajouter, comme de l’hyperkinésie, de l’hyperanxiété, des comportements de fuite, de l’agressivité, des actes de délinquance.Les élèves avec un trouble du comportement peuvent présenter des troubles associés : des « dys », une déficience mentale…Pendant la scolarité, il faudra prendre en considération l’ensemble des troubles, tout en se référant aux fiches des aménagements raisonnables correspondantes.Qui pose le diagnostic ?Un médecin (pédiatre, neuropédiatre, neuropsychiatre, pédopsychiatre) ou tout autre organisme ou expert habilité à diagnostiquer un trouble du comportement qui pourra orienter les parents vers une équipe pluridisciplinaire afin d’envisager une aide thérapeutique individualisée.Exemples d'aménagements raisonnables* Conseiller à la personne de prendre elle-même contact avec le médecin du travail si elle ressent un changement dans son comportement. * Remplacer l’évaluation annuelle officielle pardes rencontres informelles de mise au point.> Découvrez la situation de Bart comptable et bi-polaire qui postule pour une promotionSource :Typologie des aménagements raisonnables par Susa

troubles et ou frein a l'apprentissageAspergerTDA/HBégaiementDaltonismeDyscalculieDysexecutifDysgraphieDyslexieDysorthographieDysphasieDyspraxieHPI> Mieux cheminer au sein des besoins spécifiques d’apprentissage> Quels sont les types d'aménagements raisonnables ?> Qui a droit à des aménagements raisonnables au travail ?

Invisibilité des personnesà besoins spécifiquesSi la réalité des personnes handicapés sort un petit peu de l’ombre, celle des personnes porteuses de troubles de l’apprentissage et du comportement est encore méconnue voire invisible.Comment sensibiliser et favoriser des changements de mentalitésqui rendront incontournables l’implémentation d’aménagements raisonnables au bénéfice de jeunes souffrant de trouble de l’apprentissage et/ou du comportement.Tout d’abord il faut tordre le coup à un préjugé très répandu :bénéficier d’un aménagement raisonnable ce n’est pas bénéficier d’un privilège.Personne n'imagine, au nom de l’égalité, de demander à des myopes ou des presbytes de retirer leurs lunettes. Cela semblerait fou et idiot.Outre la lutte contre les préjugés, il s’agit de trouver les mots qui donnent corps à une réalité méconnue. Nous nous devons de communiquer sur un mode positif à l’adresse des publics jeunes concernés et des employeurs potentiels.L’UNIA a rédigé desbrochurescertes très instructives sur les aménagements raisonnables, mais celles-ci s’adressent par leurs mots et leurs visuels aux personnes handicapées. Il est clair que bon nombres d’ados et ou des jeunes porteurs de troublesne peuvent ni ne doivent se sentir concernés ou s’identifier comme handicapés. Ils ne sont d’ailleurs, dans bien des cas, pas reconnus comme tels par le service Phare.Suite à ces constats, il nous est apparu qu’une campagne et des actions spécifiques au bénéfice des jeunes porteurs de troubles s’imposait.

L’ORIGINE DE NOTRE PROJETInfor Jeunes Laeken a réalisé il y déjà deux ans un premier Webdoc consacré à l’école inclusive. Permettre à tous les jeunes de trouver une place dans l’enseignement ordinaire sans faire l’objet d’une quelconque discrimination nous semblait fondamental. Que l’on soit porteur de handicap, que l’on souffre de troubles de l’apprentissage ou plus simplement que l’on soit issu de milieu populaire, tout doit être entrepris afin de favoriser le vivre ensemble à l’école.Aujourd’huiencore, notre enseignement souffre de ségrégation et de disparité qui génèrent trop souvent la relégation de jeunes issus de famille socio économiquement faible vers l’enseignement spécialisé.Trop de jeunes sont orientés vers le type 8 (les dys), le type 3 (trouble du comportement) ou le type 1 (retard mental léger) avec des conséquences néfastes pour leur avenir.Ce sont ces jeunes qui focalisent notre attention et qui constituent le cœur de notre public cible. Au plan scolaire, il nous importe de tout mettre en œuvre afin d’éviter des orientations abusives vers le spécialisé.Depuis septembre 2018, les écoles doivent obligatoirement mettre en œuvre, à la demande des parents et/ou des jeunes majeurs, des aménagements raisonnables. Cette situation inédite constitue, nous l’espérons, une opportunité à ne pas manquer. Elle devrait permettre d’arrimer des jeunes dans l’enseignement ordinaire en répondant à leurs besoins spécifiques, de favoriser la mise en œuvre d’une école inclusive.Il nous a semblé que le temps était venu également de générer en parallèle plusde diversité et d’inclusion sur le marché de l’emploi.En effet, les mentalités évoluent de sorte que de nombreuses entreprises et organisations intègrent des personnes porteuses de handicap.Leurs besoins sont tout à la fois légitimes et évidents. L’usage de l'écriture Braille pour des aveugles ou la mise à disposition de fauteuils roulants pour des personnes à mobilité réduite ne sont, à juste titre, pas remis en cause. Sans vouloir minimiser les difficultés auxquelles ces personnes sont confrontées, celles-ci sontprises en charge (parfois de manière insuffisante) par la législation et lesréglementationsde santé publique.À Bruxelles, pour ne citer qu’elles, des institutions comme le service Phare, (Personne Handicapée Autonomie Recherchée), ActirisetUnia, jouent un rôle important dans la promotion de l’insertion des personnes handicapées et dans la lutte contre une éventuellediscriminationà leur encontre. Remarquons que la loi de 2007, tendant à lutter contreles discriminations, condamne très clairement le refus de mettre en place des aménagements raisonnables en faveur d’une personne handicapée.Si la réalité des personnes handicapés sort un petit peu de l’ombre, celle des personnes porteuses de troubles de l’apprentissage et du comportement est encore méconnue.Pour notre part, notre challenge aujourd’hui, réside dans le fait de faire sortir de l’ombre, ou carrément de l’invisibilité, les besoins de nombre de jeunes qui font les frais d’une politique de relégation sociale. Trop de jeunes dont la réalité reste difficile à appréhender, trop de jeunes dont la bonne volonté voire l’intelligence sont mises en cause sont restés sur la touche. À ce jour c’est plus de 37 402 élèves qui fréquentent l’enseignement spécialisé dont plus de 13. 000 dans le type 8 (les dys). Le Pacte d’excellence s’est notamment donné comme objectif de diminuer drastiquement le nombre de jeunes fréquentant le type 8.L’implémentation d’aménagements raisonnables obligatoires dans l’enseignement, est, nous l’espérons, de nature à changer la donne. Nous pensons qu’en parallèle le moment est venu d’implémenter des aménagements raisonnables dans le monde de l'emploi.Sans prétendre que tout est à inventer (des pratiques et des expertises existent) nous sommes manifestement devant un terrain en friche.Dans une société qui cultive le culte de la performance, comment mettre en valeur les richesses et les aptitudes particulières de jeunes dont les besoins et compétences ne sont pas standards ?Comment sensibiliser les employeurs et favoriser des changements de mentalités qui rendent sans discussion possible l’implémentation d’aménagements raisonnables souhaitables et légitimes au bénéfice de jeunes souffrant pour l’essentiel de trouble de l’apprentissage et/ou du comportement.Tout d’abord il faut tordre le coup à un préjugé très répandu :bénéficier d’un aménagement raisonnable ce n’est pas bénéficier d’un privilège.Personne n'imagine, au nom de l’égalité, de demander à des myopes ou des presbytes de retirer leurs lunettes. Cela semblerait fou et idiot.Outre la lutte contre les préjugés, il s’agit de trouver les mots qui donnent corps à une réalité méconnue. Nous nous devons de communiquer sur un mode positif à l’adresse des publics jeunes concernés et des employeurs potentiels.L’UNIA a rédigé desbrochurescertes très instructives sur les aménagements raisonnables, mais celles-ci s’adressent par leurs mots et leurs visuels aux personnes handicapées. Il est clair que bon nombres d’ados et ou des jeunes porteurs de troublesne peuvent ni ne doivent se sentir concernés ou s’identifier comme handicapés. Ils ne sont d’ailleurs, dans bien des cas, pas reconnus comme tels par le service Phare.Nous vous proposons donc de découvrir notre Web doc. Prenez le temps de visiter notre magasin d’optique « Inclunette » Choisissez dans les rayons différents modèles, chaussez-les et faites évoluer votre point de vue.Baladez votre souris, découvrez tour-à-tour : les avantages dont les employeurs peuvent bénéficier, les savoir-faire des uns et des autres, les PIT (plan individuel de transition vers l’emploi), les aménagements raisonnables implémentés à l’école ou dans l’emploi, les aptitudes particulières de nos jeune demandeurs d’emploi, nos recommandations afin de faire évoluer nos pratiques et la législation …Vous trouverez également au sein du webdoc en librairie des CV spécifiques et des brochures d’information à destination des jeunes, ainsi que des brochures d’information pour les employeurs. Vous pouvez les imprimer ou nous les réclamer.N’hésitez pas à visionner nos capsules vidéo! Celles-ci sont riches de témoignages, et puis surtout laissez place à la diversité et à l’inclusion dans l’emploi.Ne nous privons pas des talents d’écrivain d’Agatha Christie au motif que son orthographe est déplorable, ou du charisme d’Harry Potter, qui, bien que dyspraxique, nous ébloui par sa virtuosité à manier balai et baguette magique.Agatha ChristieLes aménagements raisonnables nous offrent l’opportunité d'empêcher de gâcher des talents et des richesses. Soyons intelligents : ouvrons le champ des possibles.