Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Pédagogie numérique au service de l'apprentissage




Les cahiers du Référentiel d'intervention en écriture


L’intention de ce cahier est de répondre aux questions fréquemment posées par les enseignantes et enseignants concernant l'utilisation des outils numériques, mais aussi de leur permettre d’être mieux guidés lorsque vient le moment d’exploiter les vastes possibilités de l’écriture numérique.

Perks

Perks

Option 1 Option 2 Option 3
50€ 80€ 100€
Lorem Ipsum Lorem Ipsum Lorem Ipsum

· Punto 1 · Punto 1 · Punto 1 · Punto 2 · Punto 2 · Punto 2
· Punto 3 · Punto 3 · Punto 3
· Punto 4 · Punto 4 · Punto 4

About this product

About this product
Write a description here

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation.

Ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit.

FAQs

FAQs



1. Write a question here
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diamnonummy nibh.


2. Write a question here
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diamnonummy nibh.


3. Write a question here
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diamnonummy nibh.


4. Write a question here
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diamnonummy nibh.



Video


Fonctions d'aide des outils technologiques


Ressources en matière d'écriture numérique




Accompagnement et formation


Nécessité d'acquérir de nouvelles compétences en écriture au XXI siècle

Une valeur ajoutée...

pour les élèves
pour le personnel enseignant

Conditions favorables pour une intégration réussie

Plan d’action numérique

Cadre de référence

Proposer des situations authentiques: une stratégie payante!

Le Référentiel d'intervention en écriture présente les éléments reconnus par la recherche pour un enseignement efficace de l'écriture.


La recherche en écriture recommande un enseignement de

stratégies rédactionnelles

Les outils numériques peuvent être utilisés pendant toute la durée d’un projet d’écriture, tant par le personnel enseignant que par les élèves.

Pistes d'intégration des outils numériques à toutes les étapes d'un projet d'écriture.

Mise en contexte

Comment puis-je me former de façon autonome?

Consultez le site Web de votre commission scolaire;

Consultez les modules d’autoformation sur le site Campus RÉCIT;

Cherchez sur le Web. Plusieurs vidéos de formation sont disponibles, notamment sur YouTube.


Qui peut m’accompagner?

La personne-ressource en intégration des technologies de votre école;

La conseillère ou le conseiller pédagogique en intégration des outils technologiques de votre commission scolaire;

La conseillère ou le conseiller pédagogique disciplinaire;

La conseillère ou le conseiller pédagogique du service local, régional ou national du RÉCIT.


Cadre de référence de la compétence numérique



Plan d'action numérique



Conditions favorables pour une intégration réussie

  • Avoir accès rapidement à des outils informatiques appropriés et variés

  • Se former en continu en matière d'utilisation des outils numériques

  • Assurer le développement des compétences numériques des élèves (ex. : nouvelles formes d’écriture, éducation aux médias, caractéristiques du numérique)

  • Valoriser le travail collaboratif en ligne

  • Promouvoir les bénéfices du numérique afin que les élèves y voient une valeur ajoutée

  • Favoriser le coenseignement

  • Se faire accompagner dans le démarrage d'un projet numérique

  • Recourir au soutien technique au besoin


Site Web



En matière d’intégration numérique au cours du processus d’écriture, plusieurs questions sont soulevées par le personnel enseignant : des questions non seulement d’ordre technique et pratique, mais également d’ordre pédagogique. L’intention poursuivie dans le présent cahier est de répondre à ces questions et de guider le personnel enseignant dans l’exploitation des vastes possibilités de l’écriture numérique.


Ce cahier est un complément au Référentiel d’intervention en écriture, publié en 2017 par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, qui présente notamment les pratiques les plus efficaces pour favoriser la réussite en écriture. Il s’inscrit également dans le Plan d’action numérique en éducation et en enseignement supérieur, récemment mis en œuvre par le Ministère, dont le but est de soutenir le développement des compétences pédagonumériques.


Enfin, dans un contexte où les outils technologiques d’aide à l’apprentissage sont de plus en plus présents en classe parce qu’ils sont devenus indispensables au développement de la compétence à écrire de certains élèves qui rencontrent des difficultés, le temps est venu de les offrir non seulement à ces élèves, mais aussi à l’ensemble de la population étudiante. L’effet créé par l’utilisation des outils numériques est bénéfique pour tous.


Avec ce cahier, le personnel enseignant sera mieux outillé et mieux soutenu pour faire face aux défis technologiques d’aujourd’hui et de demain.

Bonne exploration!








Références bibliographiques


DE CHAMPLAIN, Danielle, et Gaétane GROSSINGER DIVAY. Harmoniser TIC et approches pédagogiques, Montréal, Hurtubise, 2003, 320 p.


GIANNETTI, Jessica, et Marie-Andrée LORD. « Réécrire avec Google Documents », Formation et profession, vol. 23, no 2, 2015, p. 77-79.


LACELLE, Nathalie, et Monique Lebrun (2016), Recherche documentaire sur la compétence à écrire au XXIe siècle, p. 70-98. [En ligne]. [https://litmedmod.ca/sites/default/files/pdf/rapport_ecriture-numerique_2016.pdf]


TREMBLAY, Marc et Jean CHOUINARD, « Modèle des fonctions d’aide : un pont entre la théorie et la pratique », Récit en adaptation scolaire, mai 2013, [En ligne]. [www.reptic.qc.ca/wp-content/uploads/2013/09/2013-06_Article_Modele-des-fonctions-aide-un-pont-entre-theorie-pratique.pdf].


MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION ET DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR. Référentiel d’intervention en écriture, Québec, 2017, 95 p.


MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT, Écrire 2.0, La rencontre de la technologie numérique et de l’enseignement de l’écriture, Québec, 2013, p. 10.


MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION ET DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR. Plan d’action numérique et en éducation et en enseignement supérieur, 2019, [En ligne]. [http://www.education.gouv.qc.ca/dossiers-thematiques/plan-daction-numerique/plan-daction-numerique/]


Crédits

Le présent document a été réalisé par la Direction des services de soutien et d'expertise du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur en collaboration avec le Service national du RÉCIT.


Coordination

Sylvie Trudeau, Direction des services de soutien et d’expertise


Rédaction

Danielle De Champlain, consultante en éducation

Jean Chouinard, conseiller pédagogique, Service national du RÉCIT, adaptation scolaire

Johanne Proulx, conseillère pédagogique, Service national du RÉCIT, domaine des langues

Annie Cormier, conseillère pédagogique, Service national du RÉCIT, domaine des langues


Septembre 2019


Pour un enseignement efficace de l'écriture

Le Référentiel d’intervention en écriture présente les principaux éléments reconnus par la recherche pour un enseignement efficace de l’écriture. À chacun de ces éléments, il est possible d’intégrer des outils numériques et de favoriser ainsi la motivation et l’engagement des élèves dans leurs tâches d’écriture.






  • Utilisation fréquente des outils numériques
  • Propositions de situations d’écriture authentiques
  • Développement des compétences numériques des élèves et des intervenants
  • Enseignement de stratégies cognitives et métacognitives
  • Enseignement des stratégies rédactionnelles
  • Proposition de situations d'écriture collaborative







Les incontournables

Source: Référentiel d'intervention en écriture, 2017, p. 23.

L'écriture collaborative

Plusieurs études démontrent que l’écriture collaborative a un effet très positif chez les élèves parce que le travail en groupe suscite notamment l’émergence de plusieurs idées, ce qui permet d’enrichir le texte. Elle offre aussi l’occasion de réguler le projet d’écriture puisque les interventions de chaque individu entraînent un réajustement et permettent de corriger le tir. « Cela peut se faire de différentes manières, par exemple en utilisant divers médias, en variant le nombre de scripteurs ou encore le type de projets (coconstruction d’un savoir, création d’un livre, etc.) » (Référentiel d’intervention en écriture, p. 25)


Ressources pour travailler l'écriture collaborative


  • Suites collaboratives en ligne

  • EPad


Ces outils peuvent également soutenir la réécriture collective parce qu’ils facilitent les échanges entre les élèves qui travaillent de manière synchrone ou asynchrone sur un même document. Les élèves peuvent, à titre d’exemple, effectuer une lecture évaluative d’un texte, puis adresser leurs commentaires aux scripteurs qui, par la suite, apportent les corrections nécessaires.


"Apprendre à réécrire, c’est également prendre en compte les commentaires provenant des lectures évaluatives des pairs pour modifier son texte dans le but de le rendre plus intéressant, plus clair et plus cohérent pour les destinataires" (Giannetti et Lord, 2015, p.78 ).

Proposer des situations authentiques : une stratégie payante!

  • Écrire dans les médias sociaux
  • Créer un blogue

  • Écrire un article dans le site Web de la classe
  • Envoyer une carte virtuelle à un ami
  • Créer une bande dessinée pour une autre classe
  • Composer des jeux poétiques

Des idées?

1.Écrire 2.0, La rencontre de la technologie numérique et de l’enseignement de l’écriture p.10

1.Écrire 2.0, La rencontre de la technologie numérique et de l’enseignement de l’écriture p.10

1.Écrire 2.0, La rencontre de la technologie numérique et de l’enseignement de l’écriture p.10

1.Écrire 2.0, La rencontre de la technologie numérique et de l’enseignement de l’écriture p.10

1.Écrire 2.0, La rencontre de la technologie numérique et de l’enseignement de l’écriture p.10

1.Écrire 2.0, La rencontre de la technologie numérique et de l’enseignement de l’écriture p.10

MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT, Écrire 2.0,

La rencontre de la technologie numérique et de l’enseignement de l’écriture, Québec, 2013, p. 10.

L’écriture dans les différents médias sociaux permet aux élèves de rédiger fréquemment des textes variés, dans divers contextes. Le blogue, par exemple, représente une situation d’écriture authentique parce qu’il « procure un destinataire réel aux élèves, ce qui les amènerait à trouver un sens accru à la tâche d’écriture ». Ce type d’écriture exige également une certaine rigueur de la part des scripteurs parce qu’ils communiquent avec plusieurs internautes, ce qui leur demande d’adopter un comportement approprié et responsable.

Un blogue pour...

Quelques exemples de situations d'écriture numérique

  • Partager des notes ou des ressources

  • Partager des idées

  • Soumettre une opinion

  • Transmettre de l’information

  • Publier sur le Web

  • Écrire à un destinataire réel

1.Écrire 2.0, La rencontre de la technologie numérique et de l’enseignement de l’écriture p.10

1.Écrire 2.0, La rencontre de la technologie numérique et de l’enseignement de l’écriture p.10

1.Écrire 2.0, La rencontre de la technologie numérique et de l’enseignement de l’écriture p.10

1.Écrire 2.0, La rencontre de la technologie numérique et de l’enseignement de l’écriture p.10

1.Écrire 2.0, La rencontre de la technologie numérique et de l’enseignement de l’écriture p.10

1.Écrire 2.0, La rencontre de la technologie numérique et de l’enseignement de l’écriture p.10

Déduire la règle à partir d'exemples et de contre-exemples


Enseigner explicitement des stratégies cognitives et métacognitives



Apprendre la grammaire à partir d'une application en ligne

Travailler collectivement l'écriture

Mettre en place des situations fréquentes d'écriture

Mettre en place des situations fréquentes d'écriture

Enseigner explicitement des stratégies cognitives et métacognitives



Travailler collectivement l'écriture

Bénéficier de la Rétroaction par les pairs: Lecture d'un texte explicatif

Travailler collectivement l'écriture

Enseigner explicitement des stratégies cognitives et métacognitives



CRÉer un webzine

Travailler collectivement l'écriture

Prioriser les situations d'écriture authentiques

Enseigner explicitement des stratégies cognitives et métacognitives



Tirer le meilleur parti du temps d'enseignement

Créer son égoportrait et le publier sur les réseaux sociaux

Prioriser les situations d'écriture authentiques

Enseigner explicitement des stratégies cognitives et métacognitives



Partager ses stratégies ou trucs de grammaire sur un babillard numérique

Travailler collectivement l'écriture

Enseigner explicitement des stratégies cognitives et métacognitives

Tirer le meilleur parti du temps d'enseignement

Exemples de situations d'écriture numérique

facilite, aide, stimule, etc.

Une valeur ajoutée pour...

L'intégration du numérique

les élèves


le personnel enseignant


permet de varier les stratégies d'enseignement, de simplifier la planification et l'évaluation, etc.


Chez l’élève

L'intégration du numérique :


facilite la recherche
  • en permettant un accès rapide à l’information;

  • en facilitant la prise de notes.


aide au traitement de l’information
  • en permettant l'utilisation d'un idéateur graphique, d'un carnet de notes, de captures d’écrans, d'enregistrements vocaux, etc.;

  • en facilitant l’annotation de documents.


stimule la créativité
  • en permettant l’ajout d’éléments multimodaux (ex. : audios, vidéos, images, etc.).

crée un environnement d’apprentissage plus personnalisé et collaboratif
  • en favorisant le questionnement métacognitif chez les élèves;

  • en simplifiant la recherche d’information, ce qui permet aux élèves de construire eux-mêmes leurs connaissances et de devenir ainsi responsables de leurs apprentissages;

  • en donnant accès à des logiciels qui permettent de travailler à plusieurs sur le même document.


facilite le processus de réécriture
  • en permettant l'exploitation de suites bureautiques en ligne qui offrent la possibilité d'obtenir rapidement de la rétroaction par les pairs ou par le personnel enseignant.

favorise une rédaction plus fluide
  • en permettant l’augmentation de la vitesse de rédaction;

  • en donnant accès à la prédiction orthographique.


améliore la compétence orthographique
  • en permettant l’utilisation des fonctions de révision et de correction;

  • en donnant accès à un dictionnaire numérique.


permet d'écrire des textes plus longs
  • en offrant un accès rapide aux outils.

aide à la correction
  • en permettant l'utilisation des alertes visuelles des traitements de textes;

  • en donnant accès aux logiciels d’aide à la correction.


améliore l'organisation et le développement des idées
  • en permettant l’utilisation d’un idéateur graphique.


facilite l'aspect itératif du processus d'écriture
  • en permettant de passer aisément d’une étape à l’autre et d'effectuer les modifications nécessaires.


ouvre la porte à de nouvelles formes d'écriture
  • en permettant l’utilisation de blogues, de forums de discussion, de réseaux sociaux, etc.;


diminue la charge cognitive
  • en permettant aux élèves d’enregistrer leurs idées à l’aide d’un enregistreur vocal numérique.


augmente la motivation
  • en donnant accès à la rétroaction immédiate offerte par les logiciels;

  • en offrant une mise en page attrayante;

  • en permettant un accès rapide aux outils.


favorise l'engagement et la persévérance
  • en rendant l’activité rédactionnelle moins laborieuse et plus agréable. Cela favorise également la motivation intrinsèque parce que les obstacles sont surmontés beaucoup plus facilement.








Chez le personnel enseignant


L'intégration du numérique :



permet de varier les stratégies d’enseignement
  • en offrant la possibilité de modéliser le processus d’écriture à l’aide d’un tableau numérique interactif (enseignement explicite);

  • en donnant l'occasion de travailler avec les élèves à l’aide d’un logiciel collaboratif en ligne (enseignement guidé);

  • en offrant aux élèves des outils numériques qui favorisent le travail d'équipe en vue de s'entraider (enseignement réciproque );

  • en fournissant aux scripteurs une rétroaction par le personnel enseignant ou par les pairs.



simplifie la planification
  • en donnant accès aux outils numériques (traitement de texte ou autres).


facilite l'évaluation des apprentissages

  • en offrant la possibilité de soumettre le texte d’un élève au correcteur pour repérer le nombre et le type d’erreurs;

  • en permettant la rétroaction vocale à l’aide d’un enregistreur vocal numérique, ou d'une fonction d’enregistrement de la voix offerte dans plusieurs logiciels.


permet de créer des vidéocaptures d'écran
  • en donnant accès à un logiciel spécialisé ou à une fonction de capture incluse dans les ordinateurs. L’enseignement d’une notion ainsi capturée en mode vidéo permet aux élèves de revoir l’enregistrement autant de fois qu’il est nécessaire.

accélère la transmission de l'information
  • en permettant l’envoi rapide de fichiers ou le dépôt de l'information sur un site Web ou sur un blogue;


favorise l’utilisation d’une approche différenciée et par conséquent plus appropriée pour des élèves qui ont des styles d’apprentissage différents ou des difficultés d’apprentissage
  • en offrant la possibilité de recourir à une approche multimodale qui permet l’intégration simultanée de modalités numériques différentes (ex. : texte, son, support vocal. animation).

encourage le partage et le travail collaboratif entre les enseignants
  • en permettant l’utilisation de documents collaboratifs en ligne, de blogues, de courriels, de dossiers partagés, etc.


« Des études ont montré qu’un enseignement efficace de l’écriture consiste à enseigner explicitement des stratégies cognitives et métacognitives aux élèves et que cet enseignement explicite est profitable à tous, particulièrement à ceux qui rencontrent des difficultés » (Référentiel d’intervention en écriture, p. 24)


Le processus d’écriture est itératif, ce qui implique que les scripteurs doivent constamment faire des allers-retours entre les différentes étapes de la rédaction de leur texte. Par exemple, lors de la mise en texte, ils peuvent revenir à leur planification afin d’y apporter des modifications.


Il serait donc judicieux d’enseigner aux élèves les stratégies rédactionnelles tout en utilisant les outils numériques appropriés. Il est également important de leur montrer le fonctionnement des outils technologiques, car on « ne doit pas tenir pour acquis que les élèves, particulièrement ceux qui rencontrent des difficultés, maîtrisent l’utilisation de ces outils » (Référentiel d’intervention en écriture, p. 47).

Enfin, il faut s’assurer que les sites ou les documents proposés sont accessibles à tous les élèves, notamment aux utilisateurs des fonctions d’aide à l’apprentissage. Par exemple, il est nécessaire de vérifier les documents numérisés avant de les remettre aux élèves puisqu’à la suite de leur numérisation, la synthèse texte-parole ne fonctionne pas toujours.

Stratégies rédactionnelles


Référentiel d’intervention en écriture, p. 34



accessibles

Un contenu numérique est considéré comme accessible lorsque toute personne, peu importe ses incapacités, peut le comprendre, y naviguer, interagir avec lui et exploiter (ou mettre à profit) ses outils d'aide technologique.

Source: Secrétariat du Conseil du trésor

Planification

Mise en texte

Les stratégies rédactionnelles

Correction

Révision

À l'aide des technologies numériques

Mise en page et diffusion

Mise en texte

À l’étape de la mise en texte, les élèves utilisent les idées développées lors de la planification pour produire un texte. C’est l’occasion de mettre en œuvre les stratégies cognitives et métacognitives qui leur ont été enseignées. Puisque le processus d’écriture est itératif, cela implique qu’ils doivent constamment faire des allers-retours entre les différentes étapes du processus. Par exemple, les scripteurs peuvent :

●revenir sur leur intention d’écriture pour s’assurer que leur texte est écrit en fonction du destinataire cible;


●retourner à leur plan pour y ajouter une idée qui vient de surgir.


Enfin, ils utilisent tous les outils numériques nécessaires qui les soutiendront dans leur projet d’écriture : traitement de texte, dictionnaire numérique, conjugueur en ligne, synthèse vocale, prédiction de mots, enregistreur vocal numérique, etc.



Exploiter les fonctions des outils numériques


Chez l’élève

●Recourir à un dictionnaire de champs lexicaux pour trouver d’autres idées, en plus de celles qui viennent spontanément ou à la suite d’une tempête d’idées.


●Dans un traitement de texte, reprendre les idées développées lors de la planification pour rédiger le texte.


●Recourir à un dictionnaire numérique ou à une application mobile pour chercher la définition ou l’orthographe d’un mot.


●Consulter un dictionnaire des cooccurrences dans le but d’enrichir un texte. Ce dictionnaire propose des mots (substantifs, verbes, adjectifs) à ajouter à ceux du texte pour rendre celui-ci plus clair et plus riche. Cette étape peut aussi avoir lieu au cours de la révision.


●Revenir au plan pour y ajouter des idées qui surgissent pendant la rédaction ou en modifier certaines selon l’orientation que prendra le texte.


Chez le personnel enseignant

  • Si cela est pertinent, permettre aux élèves de recourir à un prédicteur orthographique, à un prédicteur phonologique avec ou sans assistance pictographiqueou encore à la synthèse vocale pour les soutenir dans la maîtrise de l’orthographe lexicale et grammaticale des mots. Dans les réglages du logiciel, il est possible :
    • d’ajuster le nombre de mots prédits, la taille et la police des caractères ainsi que l’emplacement de la fenêtre de prédiction;
    • de choisir la voix et de modifier la vitesse de lecture de la synthèse vocale.
  • Proposer aux élèves d’utiliser un enregistreur vocal numérique ou un logiciel d’enregistrement de la voix pour consigner des idées pendant la rédaction. Cette stratégie diminue la surcharge cognitive et facilite le processus de rédaction. D’autres utilisations de l’enregistrement vocal existent (lien).

Planification

« La planification est un processus par lequel l’élève génère des idées, pour ensuite les ordonner et les structurer dans le but de rédiger un texte (Routman, 2010) » (Référentiel d’intervention en écriture, p. 35).


Selon le genre du texte à produire, les élèves peuvent utiliser soit un idéateur graphique pour réaliser leur plan sous forme de schéma ou encore un traitement de texte pour écrire une liste d’idées.


L’enseignement des stratégies de recherche d’information est incontournable en matière de développement de la compétence à planifier des élèves. Selon Lacelle et Lebrun (2016), la recherche d’information exige non seulement de maîtriser la lecture (fluidité et processus) ainsi que les outils technologiques de lecture, de prise de notes et d’édition, mais aussi d’être capable de faire des choix et de garder un recul critique devant l’importante quantité de données que l’on peut recueillir sur le Web.


Exploiter les fonctions des outils numériques


Chez le personnel enseignant


  • Modéliser le processus de planification en utilisant un idéateur graphique pour effectuer une tempête d’idées avec les élèves et activer leurs connaissances antérieures relatives au sujet à l’étude. Les élèves comprendront du même coup le fonctionnement du logiciel utilisé.


Chez l'élève

  • Créer un schéma ou une carte mentale à l’aide d’un idéateur graphique dans le but d’afficher visuellement les idées trouvées et de les organiser sous forme de plan.

  • Rechercher les informations concernant le sujet à l’étude sur le Web.

  • Utiliser la case Rechercher ou les touches CTRL + F ou Commande + F pour effectuer une recherche par mots-clés sur le Web ou dans un document PDF. La recherche sera simplifiée et de plus courte durée.

  • Au besoin, utiliser des outils d’annotation numériques dans le but de faciliter la prise de notes :

    • Sur la tablette numérique, plusieurs applications permettent d’annoter les PDF. On peut dans certains cas ajouter un enregistrement vocal;

    • La plupart des lecteurs de PDF ou des traitements de textes intègrent des fonctions d’annotation;

    • Plusieurs logiciels offrent la possibilité de commenter en marge du texte;

    • Il existe des surligneurs en ligne.

  • Transférer dans un traitement de texte les idées du schéma créé dans l’idéateur graphique en vue de simplifier la mise en texte.

  • Consulter un dictionnaire analogique peut aider à trouver des mots-clés pour la recherche d’information.

  • Lors de la collecte de données, si les élèves écoutent une émission ou une vidéo, ils peuvent choisir la fonction Ralenti ou Pause en vue de diminuer la surcharge cognitive.

  • Permettre la prise de notes collaborative pour soutenir les élèves ayant des difficultés d’attention.

  • Permettre la prise de notes numérique (audio, vidéo) à tous les élèves, mais particulièrement à ceux qui éprouvent des difficultés. À titre d’exemple, les élèves photographient les notes prises au tableau plutôt que de les recopier. Il en résulte une économie de temps et d’énergie. Cela diminue également la charge cognitive.

Révision


Source :Référentiel d’intervention en écriture, 2017, p. 41.


La révision et la correction sont deux étapes distinctes. La révision vise l’amélioration d’un écrit du point de vue de la cohérence du texte, de la richesse du vocabulaire et de la structure des phrases. Les traitements de texte offrent des fonctions qui soutiennent les élèves au moment de cette étape. Ils permettent notamment d’effectuer des opérations d’ajout, de suppression, de substitution et de déplacement de mots, de phrases ou de paragraphes. Les élèves peuvent ainsi procéder à la réécriture de leur texte plus aisément, dans le but d’en faciliter la compréhension.

La correction, quant à elle, vise le respect des conventions et des règles d’écriture. Les élèves doivent être en mesure de repérer les erreurs lexicales et grammaticales, puis de les corriger.

Plusieurs outils numériques peuvent soutenir les élèves lors de la révision, notamment les dictionnaires numériques, les fonctions incluses dans un traitement de texte, les applications mobiles ainsi que des logiciels de révision-correction en ligne ou non.

Les élèves qui présentent des difficultés ont avantage, pour obtenir un rendement optimal des logiciels de révision-correction, à rédiger leur texte en utilisant un prédicteur de mots ainsi qu’une synthèse vocale. Ces outils permettent de réduire le nombre d’erreurs potentielles ainsi que le nombre d’alertes du correcteur.


Exploiter les fonctions des outils numériques


Chez l’élève

Utiliser les fonctions du traitement de texte pour effectuer les opérations de révision (ajout, suppression, substitution et déplacement)dans le but d’améliorer la cohérence du texte.

Voici quelques options offertes à partir d’un clic droit sur un mot :

○Rechercher/remplacer;

○Chercher des synonymes;

○Parole (pour se faire lire le texte);

○Définir le mot;

○Effectuer une recherche intelligente pour obtenir la définition d’un mot ainsi que sa représentation visuelle.

Explorer les différents menus du traitement de texte pour effectuer d’autres tâches (ex. : calculer le nombre de mots, enregistrer un fichier audio, insérer un tableau, utiliser un lecteur à voix haute) :

Outils d’apprentissage dans Word.

●Si cela est pertinent, utiliser une synthèse vocale pour repérer les phrases longues, les erreurs de syntaxe, l’absence de ponctuation et l’absence de mots dans une phrase ou encore pour vérifier la cohérence globale du texte. Les élèves peuvent réviser un mot, une phrase ou un paragraphe à la fois. La vitesse de lecture de la synthèse vocale est paramétrable.

○Le lecteur immersif permet aux élèves de bénéficier d’un environnement multifonctionnel qui les soutient dans la lecture de leur texte.

Utiliser un dictionnaire numérique avec ou sans illustrations pour vérifier le sens d’un mot.

Utiliser un logiciel de révision-correction :

Recourir aux indicateurs de rupture pour repérer les problèmes de syntaxe ou de ponctuation.

Chez le personnel enseignant

Enseigner des stratégies de révision en projetant un texte à l’écran à l’aide d’une caméra-documents, d’un projecteur ou d’un tableau numérique interactif.

Fournir une rétroaction dans un document collaboratif ou encore dans un fichier vocal.

●Suggérer une rétroaction par les pairs :

Bulletin Langue et culture(section « Regard pédagogique sur la rétroaction »).

Produire à l’aide du tableau numérique interactif une capsule de modélisation qui présente les stratégies de révision.

Correction

Pour être en mesure de corriger un texte de façon optimale, les élèves doivent être capables de détecter les erreurs d’orthographe lexicale et grammaticale dans un texte et de mener un raisonnement orthographique efficace (Référentiel d’intervention en écriture, p. 45). Sur ce plan, les logiciels de correction peuvent soutenir les élèves, car ils détectent les erreurs et proposent des corrections. Toutefois, comme ces outils ne sont pas infaillibles, les propositionspeuvent être erronées, d’où l’importance pour les élèves d’aller lire les explications présentées par le correcteur et d’effectuer un choix éclairé.

En plus de détecter les erreurs d’orthographe lexicale et grammaticale, un logiciel de révision-correction offre une multitude de possibilités. L’analyse d’un texte, entre autres, met en lumière les erreurs de langue, de typographie ou de style. Cette analyse s’avère également utile pour l’enseignante ou l’enseignant qui souhaite connaître les erreurs récurrentes de ses élèves. En observant les erreurs repérées par le logiciel, la ou le pédagogue peut dès lors orienter ses interventions en ciblant de manière plus précise les besoins de ses élèves.

Enfin, « [l]’utilisation d’outils de référence tels que le dictionnaire, la grammaire ou les outils d’aide technologique doit être enseignée. Il faut apprendre aux élèves à les employer dans de courts textes et leur offrir des occasions où ils pourront prendre le temps d’en faire usage » (Référentiel d’intervention en écriture, p. 47).


Exploiter les fonctions des outils numériques


Chez l’élève

●Utiliser les alertes visuelles du traitement de texte qui aident à repérer les erreurs d’orthographe lexicale et grammaticale en vue d’effectuer les corrections.

●Au besoin, utiliser la synthèse vocale pour effectuer la correction de mots susceptibles d’être repérés lors de la relecture du texte.

●Au besoin, utiliser le prédicteur de mots en positionnant le curseur sur la fin d’un mot présumé mal orthographié (souvent souligné en couleur) pour obtenir des suggestions d’orthographes lexicale et grammaticale ou de terminaisons de verbe.

●Au besoin, utiliser la fonction de mise en évidence du mot lu (mot mis en surbrillance) pour faciliter le repérage des mots et la compréhension du texte.

●Utiliser un logiciel de révision-correction pour repérer les erreurs potentielles.

●Lire les explications du correcteur et corriger en faisant un choix éclairé parmi les propositions de corrections offertes par le logiciel.


Tout au long de ma rédaction, je consulte et ajuste ma planification, je révise des sections de mon texte et il m'arrive de me corriger!


Mise en page et diffusion

« La mise en page et la diffusion sont les étapes qui viennent clore la réalisation d’une situation d’écriture. Les élèves se centrent alors principalement sur les aspects visuels de leur production, mais il arrive que certains d’entre eux apportent quelques derniers ajustements à leur texte » (Référentiel d’intervention en écriture, p. 48).

La grande diversité d’outils numériques permet aux élèves de produire des documents multimodaux et de les diffuser par des canaux qui sont nombreux et diversifiés.


Exploiter les fonctions des outils numériques


Chez l’élève


Peaufiner la mise en page du texte à l’aide des outils intégrés au canal de diffusion choisi :

police de caractères, taille, couleurs.

Ajouter des graphiques, des tableaux, des vidéos, des fichiers audio et des images.

Utiliser des sites d’images libres de droits.

Se servir d’outils numériques pour soutenir une communication orale (tableau numérique interactif, projecteur, logiciel de présentation, idéateur graphique, logiciel de production de films d’animation et de vidéos, etc.).

Utiliser le site Web de classe ainsi que les médias sociaux pour diffuser les travaux.


Les

fonctions d'aide


à la lecture et à l'écriture


Note vocale

Note vocale


Il s'agit d'une fonction qui permet l'enregistrement de la voix humaine en format sonore numérique (fichier MP3 ou Wave). Cette fonction d’aide peut donc compenser des difficultés marquées ou des incapacités liées à la production, à la conservation, à l’organisation et à la clarté des idées avant la production écrite ou pour le rappel en lecture.

Écriture vocale

L'écriture vocale (par reconnaissance vocale)


L'écriture vocale permet de produire un texte numérique à l'aide de la voix. Pour ce faire, elle utilise la reconnaissance vocale, qui a pour fonction d’analyser des phrases ou des mots captés au moyen d’un microphone pour les transcrire en un texte exploitable sous forme numérique. Le texte est alors écrit tel qu’il est dicté, selon les règles d’orthographe et de grammaire. Cette fonction d’aide peut donc compenser des difficultés marquées ou des incapacités liées à la production, à la mise en texte et à l’organisation des idées en vue d’écrire.

Organisation des idées


Organisation des idées


L’organisation des idées à l’aide d’un idéateur est un espace numérique permettant la création d’une carte conceptuelle. Elle peut soutenir l’élève dans la planification et l’organisation de ses idées ainsi que dans la structuration de sa pensée. Cette fonction d’aide peut donc compenser des difficultés marquées ou des incapacités liées à l’émergence, à l’organisation et au classement des idées.

Édition de textes

Édition de texte (traitement de texte)


L’édition de texte permet l’écriture d’un texte numérique. Parce qu’elle facilite la modification ou l’insertion de phrases et de paragraphes, cette fonction d’aide peut compenser des difficultés marquées ou des incapacités liées à la planification et à l’organisation des idées ainsi qu’à la mise en texte et à la révision.

Correction orthographique

Correction orthographique


La correction orthographique est une fonction permettant de corriger un texte. Elle peut détecter des erreurs d’orthographe lexicale et grammaticale ainsi que de terminaison de verbe. Cette fonction d’aide peut donc compenser des difficultés marquées ou des incapacités liées à la correction d’un texte.

Rétroaction vocale


Rétroaction vocale (synthèse vocale)


La rétroaction par synthèse vocale consiste en la lecture par une voix synthétique d'un texte numérique. Cette fonction d'aide peut donc compenser des difficultés marquées ou des incapacités liées à la lecture de mots et à la vitesse de lecture. En écriture, au moment de la relecture par la voix synthétique d'un texte produit par l'élève, la rétroaction vocale permet de corriger l'orthographe des mots et d'améliorer la syntaxe des phrases ainsi que l'organisation des idées, ce qui simplifie la révision-correction du texte pour l'élève.


Mise en évidence du mot lu

Mise en évidence du mot lu

La mise en évidence du mot lu est un mécanisme de lecture numérique qui permet le suivi dynamique des mots prononcés par la synthèse vocale.

Elle peut prendre différentes formes, dont les suivantes : mot mis en surbrillance, phrase et mot mis en surbrillance,flèche.

Cette fonction d’aide peut donc compenser des difficultés marquées ou des incapacités liées à la synchronisation entre la lecture visuelle et auditive, à la concentration ou à la fluidité de la lecture.

Prédiction orthographique

Prédiction orthographique de mots

La prédiction orthographique consiste à proposer un choix de mots à l’élève à chaque lettre du mot tapée au clavier. La liste de mots proposés correspond à l’anticipation de l’orthographe selon la norme (orthographe conventionnelle). Cette fonction d’aide peut donc compenser des difficultés marquées ou des incapacités liées à l’orthographe et permettre à l’élève de bien écrire un mot au premier essai.

Prédiction phonologique

Prédiction phonologique de mots

La prédiction phonologique consiste à proposer une liste de mots à l’élève à chaque lettre du mot tapée au clavier. Dans ce type de prédiction, la liste est constituée de mots ayant une correspondance entre le graphème et le phonème du mot que l’élève voudrait écrire. Cette fonction d’aide peut donc compenser des difficultés marquées ou des incapacités liées à l’orthographe et permettre à l’élève de bien orthographier un mot écrit « au son ».

ABC

ABC

Assistance pictographique

Assistance pictographique


L’assistance pictographique permet d’associer une image (picto) à un mot de façon à favoriser l’apprentissage du mot en lien avec sa signification ou son orthographe. Elle s’adresse à des élèves qui éprouvent des difficultés marquées d’orthographe lexicale ou d’évocation du mot.

Dictionnaires numériques

Dictionnaires numériques

Les dictionnaires sont des recueils numérisés des mots d’une langue, classés généralement par ordre alphabétique, mais aussi par mode visuel, et accompagnés de leurs définitions. Il existe des dictionnaires qui portent sur un aspect ou un domaine particulier de la langue, notamment les suivants :

·Dictionnaire de définitions;

·Dictionnaire de synonymes;

·Dictionnaire d’antonymes;

·Dictionnaire de cooccurrences;

·Dictionnaire de conjugaison;

·Dictionnaire visuel;

·Dictionnaire français-anglais.

Cette fonction d’aide peut donc compenser des difficultés marquées ou des incapacités liées à l’orthographe et au choix des mots.

Source

Mesures d'adaptation

Depuis 2009, la Direction de la sanction des études reconnaît et autorise le recours à des fonctions d’aide à la lecture et à l’écriture comme mesures d’adaptation, en contexte d’apprentissage et d’évaluation institutionnelle et ministérielle, pour les élèves ayant un plan d’intervention. Précisons toutefois que l’écriture vocale (reconnaissance vocale) n’est pas autorisée comme mesure d’adaptation lors des évaluations ministérielles en écriture.

En situation d’évaluation, ces aides technologiques ne sont pas autorisées pour les élèves n’ayant pas de plan d’intervention. Les intervenants scolaires sont invités à rester à l’affût quant à l’évolution des directives de la Direction de la sanction des études.

Saviez-vous qu’il est possible pour une école d’adresser une demande à la Direction de la sanction des études pour autoriser tous les élèves d’une classe à utiliser un traitement de texte ou un dictionnaire numérique sans correcteur orthographique?

Pour plus de détails, consultez le chapitre 5 du Guide de gestion de la sanction des études et des épreuves ministérielles (lien).

Mesures (acquisition d’aides technologiques)

Il existe différentes mesures pour soutenir financièrement les commissions scolaires dans l’achat et l’entretien de matériel adapté et d’outils technologiques d’aide à l’apprentissage.




Édition de texte (traitement de texte)


L’édition de texte permet l’écriture d’un texte numérique. Parce qu’elle facilite la modification ou l’insertion de phrases et de paragraphes, cette fonction d’aide peut compenser des difficultés marquées ou des incapacités liées à la planification et à l’organisation des idées ainsi qu’à la mise en texte et à la révision.


Rétroaction vocale (synthèse vocale)


La rétroaction par synthèse vocale consiste en la lecture par une voix synthétique d'un texte numérique. Cette fonction d'aide peut donc compenser des difficultés marquées ou des incapacités liées à la lecture de mots et à la vitesse de lecture. En écriture, au moment de la relecture par la voix synthétique d'un texte produit par l'élève, la rétroaction vocale permet de corriger l'orthographe des mots et d'améliorer la syntaxe des phrases ainsi que l'organisation des idées, ce qui simplifie la révision-correction du texte pour l'élève.

Mise en évidence du mot lu

La mise en évidence du mot lu est un mécanisme de lecture numérique qui permet le suivi dynamique des mots prononcés par la synthèse vocale.

Elle peut prendre différentes formes, dont les suivantes : mot mis en surbrillance, phrase et mot mis en surbrillance,flèche.

Cette fonction d’aide peut donc compenser des difficultés marquées ou des incapacités liées à la synchronisation entre la lecture visuelle et auditive, à la concentration ou à la fluidité de la lecture.


Prédiction orthographique de mots

La prédiction orthographique consiste à proposer un choix de mots à l’élève à chaque lettre du mot tapée au clavier. La liste de mots proposés correspond à l’anticipation de l’orthographe selon la norme (orthographe conventionnelle). Cette fonction d’aide peut donc compenser des difficultés marquées ou des incapacités liées à l’orthographe et permettre à l’élève de bien écrire un mot au premier essai.

Prédiction phonologique de mots

La prédiction phonologique consiste à proposer une liste de mots à l’élève à chaque lettre du mot tapée au clavier. Dans ce type de prédiction, la liste est constituée de mots ayant une correspondance entre le graphème et le phonème du mot que l’élève voudrait écrire. Cette fonction d’aide peut donc compenser des difficultés marquées ou des incapacités liées à l’orthographe et permettre à l’élève de bien orthographier un mot écrit « au son ».

Dictionnaires numériques

Les dictionnaires sont des recueils numérisés des mots d’une langue, classés généralement par ordre alphabétique, mais aussi par mode visuel, et accompagnés de leurs définitions. Il existe des dictionnaires qui portent sur un aspect ou un domaine particulier de la langue, notamment les suivants :

·Dictionnaire de définitions;

·Dictionnaire de synonymes;

·Dictionnaire d’antonymes;

·Dictionnaire de cooccurrences;

·Dictionnaire de conjugaison;

·Dictionnaire visuel;

·Dictionnaire français-anglais.

Cette fonction d’aide peut donc compenser des difficultés marquées ou des incapacités liées à l’orthographe et au choix des mots.

Assistance pictographique


L’assistance pictographique permet d’associer une image (picto) à un mot de façon à favoriser l’apprentissage du mot en lien avec sa signification ou son orthographe. Elle s’adresse à des élèves qui éprouvent des difficultés marquées d’orthographe lexicale ou d’évocation du mot.

L'écriture vocale (par reconnaissance vocale)


L'écriture vocale permet de produire un texte numérique à l'aide de la voix. Pour ce faire, elle utilise la reconnaissance vocale, qui a pour fonction d’analyser des phrases ou des mots captés au moyen d’un microphone pour les transcrire en un texte exploitable sous forme numérique. Le texte est alors écrit tel qu’il est dicté, selon les règles d’orthographe et de grammaire. Cette fonction d’aide peut donc compenser des difficultés marquées ou des incapacités liées à la production, à la mise en texte et à l’organisation des idées en vue d’écrire.

Note vocale


Il s'agit d'une fonction qui permet l'enregistrement de la voix humaine en format sonore numérique (fichier MP3 ou Wave). Cette fonction d’aide peut donc compenser des difficultés marquées ou des incapacités liées à la production, à la conservation, à l’organisation et à la clarté des idées avant la production écrite ou pour le rappel en lecture.

Organisation des idées


L’organisation des idées à l’aide d’un idéateur est un espace numérique permettant la création d’une carte conceptuelle. Elle peut soutenir l’élève dans la planification et l’organisation de ses idées ainsi que dans la structuration de sa pensée. Cette fonction d’aide peut donc compenser des difficultés marquées ou des incapacités liées à l’émergence, à l’organisation et au classement des idées.

Correction orthographique


La correction orthographique est une fonction permettant de corriger un texte. Elle peut détecter des erreurs d’orthographe lexicale et grammaticale ainsi que de terminaison de verbe. Cette fonction d’aide peut donc compenser des difficultés marquées ou des incapacités liées à la correction d’un texte.

:Marc TREMBLAY et Jean CHOUINARD, « Modèle des fonctions d’aide : un pont entre la théorie et la pratique », Récit en adaptation scolaire, mai 2013,

Lien