Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Recherche et transmissionde l'histoire de ses racines familialespour constituer des bases solidespour soiet pour le "vivre ensemble",grâce au projet périscolairede l'ASBL "des racines pour grandir",dans une optique citoyenne et culturelle.

Nathalie Van Vyve, 3FHAENCBW, 2018-2019

Travail de Fin d'Etudes réalisé en vue de l'obtention du titre de Bachelier instituteur primaire

Déclaration de déontologie

Je déclare sur l’honneur que ce mémoire a été écrit de ma plume, sans avoir sollicité d’aide extérieure illicite, qu’il n’est pas la reprise d’un travail présenté dans une autre institution pour évaluation et qu’il n’a jamais été publié, en tout ou en partie. Toutes les informations (idées, phrases, graphes, cartes, tableaux…) empruntées ou faisant référence à des sources primaires ou secondaires sont référencées adéquatement selon la méthode universitaire en vigueur. Je déclare avoir pris connaissance et adhérer au Code de déontologie pour les étudiants en matière d’emprunts, de citations et d’exploitation de sources diverses et savoir que le plagiat constitue une faute grave .

"Je déclare sur l’honneur que ce mémoire a été écrit de ma plume, sans avoir sollicité d’aide extérieure illicite, qu’il n’est pas la reprise d’un travail présenté dans une autre institution pour évaluation et qu’il n’a jamais été publié, en tout ou en partie. Toutes les informations (idées, phrases, graphes, cartes, tableaux…) empruntées ou faisant référence à des sources primaires ou secondaires sont référencées adéquatement selon la méthode universitaire en vigueur. Je déclare avoir pris connaissance et adhérer au Code de déontologie pour les étudiants en matière d’emprunts, de citations et d’exploitation de sources diverses et savoir que le plagiat constitue une faute grave ».

Le projet racines

Activités citoyennes et culturelles

au sein de l'ASBL"Des racines pour grandir"

Définitions

L'ASBL

Ma pratique

Analyse

Motivations

Conclusion

Pour se former,un enfant a besoin d'être informé.

Par où commencer?

Suivez la croissance naturelle de l'arbre:des racines jusqu'au bout des branches.Cliquez sur l'icônedans le coin supérieur droit de chaque page pour découvrir les éléments interactifs.Si, en passant la souris sur un élément, il 'aggrandit, cliquez dessus pour plus d'informations

Plan de la présentation

Mes motivations:Pourquoi avoir choisi cette ASBL?

Conclusion et perspectives pour ma future pratique.

Analyse:Impact de la recherche de ses racines

Ma pratique et les liens entre concepts théoriques et le projet.

L'ASBL:Plus de détails sur l'ASBL et ses activités.

Bibliographie

Notions théoriques:Explication et liens avec l'ASBL

Définitions

L'ASBL

Ma pratique

Analyse

Motivations

Conclusion

Pédagogie par projet

C'est une pédagogie qui m'attire spécifiquement. Je la trouve particulièrement porteuse de sens parce qu'elle inscrit les apprentissages dans le réel, en fonction des besoins pour effectuer chacune des missions.

L'implication de la famille des élèves

Le projet demande l'implication des familles. C'est une belle occasion de leur permettre de se (re)connecter à l'école. J'avais envie de savoir quel impact cela pourrait avoir sur les élèves.

Comprendre les relations entre APPEXS et école(s)

Ce stage est une opportunité unique de découvrir le travail d'un acteur périscolaire au sein de différentes écoles.Quels sont les objectifs des parties prenantes? Se rencontrent-ils?En tant qu'institutrice, comment communiquer au mieux pour que la collaboration soit la plus fructueuse?

Pourquoides racinespour grandir ?

Définitions

L'ASBL

Ma pratique

Analyse

Motivations

Conclusion

Quelques chiffres

Vinciane Hanquet a initié et réalisé ce projet dans ses propres classes il y a 15 ans.Depuis 2012, il a progressivement été proposé dans de nombreuses classes.12 personnes ont été formées pour l'accompagnement et assurent le développement du projet dans les classes.En 2016-2017, 18 classes de Molenbeekont réalisé le projet.En 2017-2018, ce sont 26 classes du réseau communal de Molenbeek et 14 classes du Brabant Wallon qui ont emboîté le pas.Pour l'année 2018/2019 ce sont 3000 élèves, dont 2 classes du réseau néerlandophone qui vivent le projet.Le SeGEC a conclu un programme de plusieurs années pour les écoles de son réseau qui en ont fait la demande.A l'école normale de Leuze-en-Hainaut, les étudiants mèneront eux-mêmes la démarche dans le but d'un meilleur ancrage personnel dans leur futur métier d'enseignant.

Accompagnement

Le projet est mené par des accompagnateurs de l'ASBL.

Formation

Documentation

Les enseignants sont formés pour mener le projet en classe, seuls.

Production de documents de travail pour les élèves et les professeurs.

ASBL

DES RACINES POUR GRANDIR

Activités

le site

Ce projet permet à chaque enfant de se construire en tant que citoyen, solide dans ses racines d’origine et ouvert sur le monde.

Pour des élèves de 5e ou 6e primaireEn Belgique (et même dans d'autres pays)Gratuit ou participation en fonction des possibilités de l'école et des parentsActeur périscolaire, activités en classe avec possibilité de quelques sorties

Tout un dossier est produit pour les élèves avec 30 fiches adaptées aux enfants qui leur permettent de réaliser chacune des missions en gardant des traces de leurs recherches et apprentissages. Aperçu des documents pour élèves

Les enseignants participant au projet ou qui le mettent en place dans sa classe sont formés et informés. 2 journées de formation sont prévues, une en début d'année scolaire et une après Noël pour un suivi du projet.Information pour les enseignants

Les classes qui se lancent dans le projet sont accompagnées intensivement ou non par de nombreuses accompagnatrices. En cliquant ici vous découvrirez certaines de ces accompagnatrices.

ET EN PRATIQUE, C'EST QUOI LE PROJET "DES RACINES POUR GRANDIR"?

Liens avec les compétences du programme

Les différentes étapes de la première partie du projet

Les 2 partiesdu projet

Voici le plan des séances pour la première partie du projet:

Voici le plan de toutes les compétences touchées par le projet, présenté dans le guide pédagogique destiné aux enseignants (Hanquet, 2018):

Le projet est aujourd'hui divisé en 2 parties;la première qui permet aux enfants de se rapprocher de leur propre histoirela deuxième centrée sur le Patrimoine des pays d'origine et du pays d'établissement (à l'étape d'étude test dans 4 classes cette année).Lapremière partieest un travail de construction identitaire et d'ancrage. Les enfants valorisent leur propre histoire et celles des autres. Il apprennent à reconnaître les différences mais aussi à se trouver des points communs.Cette démarche s'inscrit dans le temps, à raison d'une séance de 1h30 par semaine pendant 4 mois (ou 1 séance toutes les 2 semaines pendant 8 mois). Elle est menée en interaction avec le programme scolaire ce qui permet aux enfants de relier les apprentissages à leur propre histoire .La deuxième partie apprend aux élèves l'importance du Patrimoine matériel, immatériel et naturel. Cela fait découvrir aux élèves qu'une partie du Patrimoine est visible, mais il englobe aussi des savoir-faire et d'autres nombreuses traditions.Les enfants sont invités ensuite à découvrir et étudier un artisanat de leur pays d'origine, jusqu'à réaliser une réplique de celui-ci (babouches, tapis de prière, bijoux ...).Par après, ils s'intéressent au Patrimoine d'un pays ou d'une ville d'un autre élève de la classe: aller à la découverte de la culture d'un copain pour aller à sa rencontre.Enfin, ils ont travaillé sur la Belgique en deux étapes: un travail sur l'héritage culturel à partir d'un thème universel (Napoléon, Mozart, les thermes ...) et un travail sur le quartier de leur école.

Définitions

L'ASBL

Ma pratique

Analyse

Motivations

Conclusion

APPEXS

QUELQUES CONCEPTS THEORIQUES

Eduquer à instruire à et autres notions

CESTNESSAC

A

P

P

S

EX

cteurs

éri

ara

tra

colaire

Pendant le temps scolaire

Juste avant, juste après l'école ou le midi

En dehors du temps scolaire

Dans ou horsde l'école

Dans ou horsde l'école

Dans ou horsde l'école

Liens directs avec les compétences

Pas de lien direct

Aucun lien avec les compétences, ce n'est pas leur objectif

Péri - para - extra - scolaire, quelles différences?

quand?

où?

liens avec le programme?

ST

NE

SS

A

C

C

E

THEMES ABORDES

Acronyme rassemblant les différentes thématiques abordéespar les acteurs qui gravitent autour de l'école.

Economie

Nature et environnement

Arts

Citoyenneté

Sciences et technique

Sport et santé

Culture

THEMATIQUES ABORDEES PAR "DES RACINES POUR GRANDIR"

Citoyenneté

Par le biais du projet racines, les élèves abordent des sujets d'actualités, apprennent à rechercher des informations, enquêtent sur leurs origines, dans le respect de chacun.Ce projet permet aux élèves de se découvrir les uns et les autres en évitant les préjugés et de construire une dynamique de classe à partir de la richesse des individualités.La deuxième partie du projet qui intégre le patrimoine permet le partage de celui des pays d'origine avant de se rassembler autour de celui du pays où l'on vit.

Culture

Dans la première partie du projet, les élèves vont à la rencontre des traditions et culture de leur famille.Dans la deuxième et nouvelle partie du projet, les élèves découvrent le patrimoine de leurs pays d'origine, autant que de celui du pays de résidence en précisant aussi celui de la ville et du quartier de l'école. Ils se relient ainsi à une culture commune.

Eduquer à

Socialiser

Transmettre

Instruire

Enseigner

NOTIONS THEORIQUES

Voici l'éclairage de différentes personnes de référence pour chacune des notions.Ces différents concepts sont étroitement liés. De mon point de vue, il est pratiquement impossible de les mettre en pratique individuellement, tellement elles s'imbriquent l'une dans l'autre et se complètent.

SelonAlain Vernet,éduquer c'est agir sur l'autre, avec une posture éthique, une visée de valeur, un projet, mais sans pour autant que les moyens à mettre en oeuvre soient clairement établis.SelonMichel Fabre,"éduquer à"peut constituer une introduction au monde problématique qu'est le nôtre, en combinant savoir et valeur de manière interdisciplinaire en évitant le dogmatisme, le militantisme et le relativisme. Cela permet de former les élèves à la pensée critique spécialement si on les pousse à l'établissement du problème (chercher les tenants et les aboutissant de la problématique) plutôt que de tenter d'y répondre instinctivement.SelonPhilippe Meirieu, toute éducation est un « coup de force initial ». On choisit à la place de l'élève ce qu’il devrait choisir contrairement à une instruction exhaustive parfaite.L'éducateur doit faire des choix pour l’enfant, à la place de l’enfant, et plutôt que d’ignorer cette réalité où de nous réfugier dans l’illusion d’une « instruction sans influence », nous devons sereinement assumer ce pouvoir et substituer délibérément une question à une autre : il ne s’agit plus de s’interroger sur les moyens de ne pas exercer d’influence pour laisser l’enfant devenu adulte choisir librement ; il s’agit, plutôt, de se demander quelles sont les conditions pour que l’enfant puisse se dégager de cette influence ou l’assumer en toute liberté.

Selon Alain Vernet,la socialisation est un phénomène d'apprentissage passif, par mimétisme; c'estune assimilation d'habitudes langagières et culturelles, de schèmes de pensée, par l'interaction avec un collectif avec lequel nous sommes en interaction, sans participation volontaire.

SelonAlain Vernet, l'enseignement a une perspective politique et qui permet de pallier aux insuffisances de la socialisation pour former des citoyens.SelonPhilippe Meirieu, enseignerc'est savoir parler et apprendre à se taire. La complexité du métier d’enseignant est qu’il sache parler et qu’il sache se taire également. Parler pour dire « ce qui fait loi » : les interdits fondamentaux, les exigences fondatrices, les consignes instituantes. Se taire aussi pour laisser l’élève penser : mémoriser et manipuler mentalement une définition, reformuler une explication, chercher un nouvel exemple ou une objection, échanger son point de vue avec autrui, lire, tout simplement, ou s’entraîner à faire, seul ou avec d’autres ce qui permettra vraiment de comprendre.

Christiane Singer: La transmission, c'est cette attention portée à un autre qui fait qu'en lui surgit le meilleur de lui-même.SelonCaroline Lesire, Ilios Kotsou et Christophe André, la transmission est le moyen de perpétuer ce qui nous semble essentiel, de faire en sorte que cela survive mais aussi de se transformer et de croître. Elle peut être explicite ou implicite; par-delà les contenus, nous transmettons une manière de fonctionner, une façon d'intégrer ou de transgresser les interdits.

SelonAlain Vernet,l'instructionnous donne les outils (des savoirs, des connaissances) pour éduquer. Instruire est donc un acte neutre puisque c'est une affaire d'outils, de méthodes.SelonPhilippe Meirieu, instruire au sens strict est impossible, puisque l’on choisit des savoirs que l’on juge dignes d’être enseignés et suppose également que l’on utilise des méthodes qui ne sont jamais neutres et en disent long sur les valeurs que l’on cherche à promouvoir. Instruire revient donc toujours choisir un type d’homme et de société … même si ce choix est inconscient ou implicite.

EDUQUER, INSTRUIRE, ENSEIGNER, TRANSMETTRE, SOCIALISER? QUELS CONCEPTS POUR CE PROJET?

Eduquer à

Instruire

Transmettre

Pour plusieurs des missions demandées aux enfants, certains savoirs sont nécessaires.Le projet leur donne les outils nécessaire pour:- compléter un arbre généalogique- construire une ligne du temps- écrire un récit de vie- mener une interview- et autres.

En début de projet, des règles sont fixées pour que le projet se passe au mieux pour tous et dans le respect de chacun; il éduque au vivre ensemble et au respect.Le thème des migrations est également abordé: pourquoi migre-t-on? Et si nous devions partir?Il développe l'esprit critique des élèves sur des sujets actuels.

Les parents, grands-parents, la famille transmettent leur histoire, leurs anecdotes et leurs souvenirs.Les enfants se transmettent (en classe) leur récit de vie.L'enseignant et l'accompagnatricetransmettent leur enthousiasme, leur implication, leur histoire ... parce que nous transmettons plus que de simples savoirs mais aussi ce que nous sommes.

Définitions

L'ASBL

Ma pratique

Analyse

Motivations

Conclusion

MA PRATIQUE

LIENSENTRE L'ASBL ETLES ECOLES

Ma pratique

Coanimation de séances d'accompagnement intensif.

Lors de ma pratique, j'ai coanimé des séances du projet dans des écoles de Molenbeek-Saint-Jean, Jumet et Bruxelles.Les différentes séances animées étaient les suivantes:Présentations de faits historiquesLes forces et qualités de chacunUn élève, se tenant comme un arbre, reçoit ses qualités de la part des autres enfants de la classe.Séance de clôture du projet avec ou sans la présence des famillesÉtablissement d'une carte mentale du quartier de l'écoleListe des éléments de patrimoine du quartierPréparation de l'exposition de clôture du projetÉvaluation du projet

Suivi du travail de la directrice du projet

Plusieurs rencontres avec Vinciane Hanquet m'ont permis de prendre conscience du travail qu'il y a en dehors des séances en classe pour l’organisation pratique du projet et que celui-ci perdure dans le temps.La recherche de fonds est une des principales activités de la présidente de l'ASBL.Le projet se développe aujourd'hui à l'international.Des représentants algériens sont venus en Belgique et la présidente les accompagnent dans l'organisation et la transposition du projet dans leurs écoles, pour l'année scolaire 2019-2020.D'autre contact suggère la possibilité de développer le projet pour l'Amérique latine dans les prochaines années.

Réunion de concertation avec une école en accompagnement SEGEC.

4 enseignantes d'une école d'Uccle, ayant animé le projet par elles-mêmes, se sentaient dépassées en fin d'année.Un temps de rencontre a été planifié pour rendre compte des difficultés rencontrées et trouver, ensemble, une manière de clôturer le projet pour que cela ne soit pas un abandon, mais plutôt la mise en projet personnel de chaque enfant à la recherche de ses racines.En effet, avec l'accompagnement SEGEC, ce sont les enseignants qui portent le projet, avec quelques séances animées par une accompagnatrice et une communication avec elle en cas de besoin. Pour se préparer, une journée de formation est organisée en début d'année scolaire et une deuxième séance vers janvier-février pour la suite du projet.Ces 4 enseignantes ont été submergées en fin d'année parce qu'elles menaient de front le projet racines ainsi qu'un autre projet demandé par la direction. Elles consacraient de nombreuses périodes par semaine à ces deux projets et, à l'approche des vacances de printemps, ne voyaient plus comment, malgré tout, avancer dans la matière scolaire.

Rapport d'observations des séances.

Suite à maparticipation à des séances d'accompagnement intensifs avec 3 accompagnatrices, il m'a été demandé d'écrire un rapport pour apporter un regard extérieur sur ce qui se faisait en classe.Ma formation d'institutrice m'a permis de poser des questions et d'émettre des hypothèses quant aux relations (parfois un peu difficiles) entre enseignants et accompagnatrice(s).Les accompagnatrices (comme les enseignants), sont, la plupart du temps, seules pour accompagner une classe. Un regard extérieur, une présence en classe en soutien, permet d'avoir un retour sur ce qui est fait en classe et évoluer ou confirmer ce qui s'y fait.

Choix

Motivation de l'enseignant

Implication des élèves

Mise en oeuvre du projet

Choix de l'enseignant

Chaque enseignant du cycle 4, peut, sur base volontaire, s'inscrire à la formation en début d'année pour mener le projet dans sa classe.La seule obligation liée à la formation est de mettre en place le projet dans sa classe, l'année scolaire même de la formation.Les enseignants ont alors:- soit un accompagnement dit "SEGEC", une accompagnatrices du projet épaule les enseignants et animent au moins 3 séances en classe.- soit un accompagnement intensif, une accompagnatricevient animer toutes les séances.

Enseignant motivé puisque la démarche est volontaire.Il peut cependant se démotiver devant l'ampleur du projet ou en cours de projet.

Projet imposé

Le projet peut-être imposé par:La direction. Cette décision peut-être prise de manière unilatérale par la direction qui veut que le projet se fasse dans son école ou parce que certains enseignants se sont investis dans le projet et que la direction aimerait que toutes les classes de la même année le fassent également.Le PO. C'est le cas pour les écoles communales de Molenbeek-Saint-Jean par exemple où le projet est obligatoire pour toutes les classes de 5e primaire.

La motivation de l'enseignant n'est pas garantie; elle dépend de son attrait pour le projet et sa vision de l'intégration de celui-ci dans les apprentissages scolaire.

accompagnement intensif

La motivation des élèves est influencée par celle de l'enseignant et/ou de l'accompagnatrice, cependant les élèves peuvent être simplement motivés par le projet et motiver les enseignants par leur propre implication.

L'enseignant a un rôle clé dans la mise en oeuvre du projet, il motive les enfants à s'investir dans le projet, dans leurs recherches et influence l'ambiance de groupe. S'il arrive à intégrer le projet dans ses apprentissages prévus, il y consacre plus de temps et le projet prend plus d'ampleur.

Liens ASBL "des racines pour grandir" et écoles

Définitions

L'ASBL

Ma pratique

Analyse

Motivations

Conclusion

Difficultés et barrières

Quelles sont les difficultés rencontrées pour mettre en oeuvre ce projet?

04

L'impact du projet

Le projet a-t-il un impact sur les élèves, l'enseignant, l'entourage?

02

L'abre généalogique

Historique et utilisation au sein du projet

01

Transmission d'histoire et intégration

A la lueur de recherches, comment la transmission familiale peut-elle impacter l'intégration de familles issues de l'immigration?

03

l'impact de la recherche de ses racines, pour soi, son entourage et sur le vivre ensemble.

Suite à ma pratique, j'ai approfondi le thème suivant:

L'ARBRE GENEALOGIQUE

L'arbre généalogique est un outil utlisé depuis des centaines d'années; mais a-t-il toujours été tel qu'on le connait actuellement?

L'arbre de consanguinitépermettait de vérifier combien de branches séparent deux personnes pour éviter les risques d'inceste et de consanguinité

Ici l'ancêtre est représenté au pied de l'arbre, les enfants étant les jeunes pousses du haut de l'arbre

Quels étaient les fonctions de l'arbre généalogique?

Aujourd'hui, on représente l'individu central en bas et sa généalogique ascendante dans les branches.

C’est au XVIIe siècle, grâce à l'imprimerie, que se généralise la représentation par quartiers, telle que nous la connaissons aujourd’hui.L'arbre généalogique est alors lié à la noblesse.

01

Plus d'histoire?

ici

Sources: Bibliothèque Nationale de France (s.D.) et Renan (2011)

L'UTILISATION DE L'ARBRE GENEALOGIQUE DANS LE PROJET

L'arbre généalogique proposé dans les fiches du projet, est un arbre classique, avec une représentation ascendante de la généalogie.En cours de projet, on procède au retournement de l'arbre; les aïeuls deviennent alors visuellement les racines de l'arbre de l'enfant. Il représente ensuite son arbre en y apposant les feuilles et autres ornements qui représentent les personnes importantes dans sa vie.Même si la fiche présente une composition classique de l'arbre, il est adapté en fonction de la situation familiale des enfants. Et les éléments rajoutés par la suite sont une des manières d'intégrer des relations familiales qui ne sont pas dans la lignée directe de l'enfant.

Différents arbres d'élèves ayant vécu le projet cette année scolaire (2018-2019).

élève

enseignant

entourage

L'IMPACT DU PROJET

Projet qui apporte du sens aux apprentissages.Permet aux élèves d'exprimer ses émotions.Crée un esprit de classe.Moteur pour la confiance en soi.

Le projet permet de découvrir les élèves selon un éclairage nouveau.Il intègre de nombreux apprentissages et compétences du programme.

Le projet permet de faire entrer la famille à l'école.(Re)Crée du lien et des discussions familiales, parfois avec des membres éloignés (dans la lignée ou géographiquement).

02

élève

Le projet ne donne pas lieu à des évaluations notées, dans le contexte scolaire cela peut avoir un effet libérateur pour certains élèves et les aider à réaliser qu'ils sont capables de grandes choses, dont l'aboutissement est visible et concret. Cela peut avoir un effet extraordinaire sur la confiance en soi de certains enfants.

Pour chaque mission les enfants mobilisent des compétences visées par le programme. Elles ne sont pas toujours exprimées explicitement, mais elles ont du sens parce qu'au service d'une réalisation concrète.

L'échange des découvertes à chaque étape permet aux élèves de se trouver des points communs dans leur altérité.En allant à la recherche de leurs racines, ils mettent de côté les fantasmes de leur origines et plutôt que de les considérer comme un tabou ou un stigmate social, ils peuvent les comprendre et en être fiers (Miguel Lloreda, 2019).

enseignant

Connaître l'histoire familiale des élèves de sa classe permet à l'enseignant de mieux comprendre certaines influences qui façonnent chaque enfant.La transmission n'est pas cantonnée à l'école et aux contenus pédagogiques, mais elle implique aussi le groupe culturel dont l'enfant provient (Ansay, 2019).Ce projet est aussi une occasion incroyable de mobiliser un grand nombre de compétences du programme en lien avec un projet concret et personnel.La venue d'une accompagnatrice en classe peut également être une ressource précieuse pour certains enseignants, une oreille attentive, un soutien, une occasion d'être valorisé dans sa propre classe.

entourage

L'entourage de chaque enfant est mis à contribution au fil du projet.C'est l'occasion pour eux de se réapproprier leur histoire et de transmettre celle-ci, leurs souvenirs, leurs valeurs à leur(s) enfant(s).Ce projet permet aussi à la famille de se sentir concernée par l'école et de s'impliquer dans le travail scolaire de son enfant.

Le partage des histoires familiales, des traditions, des récits de vie permet aux élèves de se sentir fiers de leurs origines.

Témoignage à retrouver sur le site internet du projet racines. Témoignages"Je revois avec quelle fierté certains élèves composaient leur tableau de famille, montrant tous les trajets qu'il y avait eu : Départ du Maroc, arrivée en Belgique, trouver du travail et puis seulement faire venir la famille. Se rendre compte que pour un autre c'est d'Asie qu'il est venu, que pour un troisième ce sont les grands-parents qqui ont initiés la migration...Les enfants ne se sentent donc plus seuls. L'impact est important... Quand on sait qui on est, on peut se construire. Je pense également que le fait d'apprendre des informations sur les autres brise la glace entre les enfants. On se connait mieux donc il n'y a plus cette peur de l'inconnu, de la différence. Tous étaient dans le même bateau, Tous découvraient leur famille..."

Le projet racine induit un dialogue familial à propos des racines.

Témoignage à retrouver sur le site internet du projet racines. Témoignages"Ce projet a suscité la communication dans des familles où parler de soi ne va pas de soi, où dévoiler son parcours de vie était plus ou moins tabou. Les enfants ont eu l’opportunité de mieux apprendre à connaître leurs parents et leur famille en général (arbre généalogique). A ces âges de préadolescence, les élèves se cherchent et certains ont trouvé là l’opportunité de mieux se connaître et de s’exprimer."

Cette transmission "forcée", (re)crée un lien familial. Cet échange d'informations est parfois difficile au départ. Il s'avère cependant très enrichissant pour la plupart des familles.

Que dit Anne Tatu-Colasseau?

Il y 3 types de transmission des origines qui dépend, entre autres, du projet migratoire:

TRANSMISSIONS FAMILIALES ET INTEGRATION

Lirel'article

Basé sur l'article d'Anne Tatu-Colasseau paru dans Recherches familiales

Résumé de l'article posté sur le site du CAIRN:"En contexte d’héritage migratoire, le rôle des transmissions familiales mémorielles et culturelles sur les processus d’intégration sociale des descendants peut être questionné. Dans cet article, nous étudions cet objet dans le cas particulier des migrations maghrébines. Dans une perspective de sociologie compréhensive, une modélisation idéale-typique tente d’appréhender les différents modes de transmissions familiales intergénérationnelles et leurs effets sur l’intégration sociale différenciée des filles et des garçons. L’analyse se centre, dans un premier temps, sur la transmission des origines en lien avec le projet migratoire puis, dans un deuxième temps, sur celle de la mémoire biographique transmise en lien avec le statut sexué du transmetteur. Il en ressort à la fois le rôle décisif des transmissions culturelles et biographiques, le statut pivot des mères dans ces transmissions et le bénéfice plus marqué de ces dernières sur les parcours d’intégration des filles."

"Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d'où tu viens"Proverbe sénégalais

Silence des originesPrésence sans conscience des originesFierté des origines.

Ces différents types de transmission ont un impact certain sur l'intégration des descendants.Il s'avère que la connaissance des origines transmise par les parents sucite l'aquisition de ressources pour prendre place simultanément dans la filiation et dans la société d'accueil.Dans le cas des migrations maghrébines, les femmes jouent un rôle majeur dans les transmissions décisives qui impactent plus spécifiquement la mobilité sociale des filles.

Selon Anne Tatu-Colasseau, la fierté de ses origines et la construction d'un lien avec le pays de résidence est une ressource de base pour une meilleure intégration.Le "projet racines" y contribue à son échelle.

03

Que dit Anne Tine Bergen?

LE DIALOGUE INTERGENERATIONNEL POUR CIMENT

Les enfants qui ont une bonne connaissance de l'histoire de leur famille sont plus résilients.

En transmettant et partageant les histoires, les familles développent une identité intergénérationnelle et un sentiment d'appartenance à une lignée unique, ce qui rend les enfants uniques.

Transmettre les histoires de famille suppose de passer du temps ensemble.

La famille peut être cimentée par une histoire avec un scénario: du progrès, de la déchéance ou de hauts et de bas.

Les secrets finissent toujours par être découverts, mais racontés il peuvent être une leçon de responsabilité, de compassion, de pardon et de résilience.

Pour l'une des missions du projet, les élèves présentent un membre de leur famille en parlant de leurs traditions, d'une anectode partagée, du lieu et la date de naissance. C'est l'occasion pour eux de s'intéresser et de poser des questions à ces personnes qui les entourent et de les (re)découvrir.Créer le blason de leur famille en y intégrant leurs valeurs et leurs traditions aide les enfants à se créer cette identité intergénérationnelle.Ces petites traditions familiales propres à chaque famille sont l'occasion de se sentir vraiment unique (Bergen, 2017).

Le projet racines est un vecteur de création de dialogue intergénérationnel. Même si certains souvenirs ne sont pas les plus glorieux, c'est la manière de le faire et surtout de le raconter qui compte (Bergen, 2017).Les élèves se montrent curieux de leur propre histoire et se construisent grâce à ces bribes de vie.

(Bergen, 2017)

Projet pluridisciplinaire

Le projet étant un projet amené par l'extérieur, il n'est pas toujours exploité de manière optimale, surtout en ce qui concerne les possibilités de pluridisciplinarité (connexions avec les compétences du programme).

L'arbre généalogique

Ampleur du projet

LIMITES ET BARRIERES

L'arbre généalogique est un outil qui paraît simple et facilement exploitable en classe, cependant c'est aussi un outil utilisé en psychologie et la recherche de ses origines peut parfois avoir un impact psychologique fort douloureux ou libérateur (Cuynet, Mariage, Lami, Faggion, Puthomme et Vannier, 2006).

Le projet racines est un projet qui s'inscrit dans le temps, 1 séance par semaine pendant 4 mois ou toutes les 2 semaines pendant 8 mois.Il demande donc un investissement en temps scolaire assez important et limite l'implication dans d'autres projets.

04

Définitions

L'ASBL

Ma pratique

Analyse

Motivations

Conclusion

CONCLUSION

L

Des racines pour grandir

Mes perspectives

Résumé et liens théoriques

Des racines pour grandir, propose un projet périscolaire qui allie culture et citoyenneté,dédié aux élèves du cycle 4 principalement.Ce projet multidisciplinaire est l'occasion pour les élèves d'aller à la recherche de leurs racines (dans le temps et dans l'espace), mais aussi de l'histoire de la Belgique et du monde pour relier l'histoire familiale à l'Histoire.Il vise une intégration réussie qui passe par la valorisation, la richesse mutliculturelle et le respect de chacun comme individu.Ce projet pluridisciplinaire permet aux enseignants de lier les activités à une mutlitude de compétences du programme.L'aide d'accompagnatrices de l'ASBL ajoute un regard extérieur et nouveau à l'école.

La réalisation de celui-ci permet aux enfants de se créer une identité intergénérationnelle unique, qui leur permet de se construire une vie future, fiers de leur origines et forts de la diversité du monde.Ils peuvent comprendre leur propre histoire à la lueur de celles des autres, de l'histoire du pays de résidence et de celle du/des pays d'origine.

LE PROJET RACINES

Le projet racines sucite la transmission intergénérationnelle au sein même de la famille. Chacune des missions pousse les enfants à rechercher des informations sur leur famille et des souvenirs de chacun des membres de celle-ci.Petit à petit, les élèves construisent un bagage culturel unique.Au sein du groupe classe, la somme de ces individualités aiguisent leur esprit critique. En confrontant leur histoire à celles des autres, ils développent leur curiosité, leur empathie et prennent conscience qu'il n'y a pas qu'une seule vision des événements, mais que cela dépend du ressenti et de l'histoire de chacun.L'enseignant/e et l'accompagnatrice permettent l'instructiontout au long du projet par le biais de divers outils d'apprentissage (ligne du temps, arbre généalogique, présentation orale ...), et éduquent au respect et au vivre ensemble, par le biais de la culture et de la citoyenneté.

LE PROJET EN LIEN AVEC LES ELEMENTS THEORIQUES

MES PERSPECTIVES

Avec les acteurs extérieurs

Tout est possible

Apports projets externes

Possibilité de carrière

Les projets ou activités proposés par ces associations sont un réel apport pour les enseignements en classe.Des personnes formées et immergées dans un projet spécifique peuvent apporter leur expertise et leur soutien en classe.Le projet racines, spécifiquement, est une mine d'or pour un aborder une multitude de compétences du programme, de manière pluridisciplinaire. Des notions de géographie, d'histoire, de français, de mathématiques et autres, sont abordées et liées au vécu personnel des enfants ce qui renforcent leurs apprentissages.

Cette pratique m'ouvre aussi à d'autres perspectives de carrière.Grâce à mon diplôme d'institutrice, je pourrais également apporter ma contribution dans ce type de projets qui entrent dans l'école.Pouvoir comprendre les spécificités des enseignants peut être un réel atout au sein d'un APPEXS. En effet, cela permet de se mettre plus facilement à la place de ces enseignants et d'anticiper, de comprendre et de proposer des solutions quand cela est nécessaire.

Un jour, je développerai peut-être aussi un projet de classe dont l'aboutissement me semblera intéressant à partager avec d'autres enseignants, comme Vinciane Hanquet l'a fait.Il faut pouvoir viser loin et rêver chaque jour de nouveaux projets pour, potentiellement, prendre son envol.

Suivre les accompagnatrices au sein "des racines pour grandir" m'a permis de réaliser les possibles différences de points de vue et d'objectifs entre celles-ci et les enseignants.Dans ma pratique future, il me semble important de communiquer aux mieux avec les acteurs extérieurs qui entrent ou gravitent autour de l'école. Cette communication est primordiale pour une collaboration fructueuse entre tous les intervenants.

N'hésitez pas à semer vos graines, pour faire grandir de jolies pousses.

Bibliogaphie

BIBLIOGRAPHIE

Miguel Lloreda, L. (2019). En quête de fierté. Traces de changements, 240, 18-19.

Tatu-Colasseau, A. (2016). Transmissions familiales culturelles et sexuées. Les effets sur les processus d'intégration sociale des descendants de migrants maghrébins. Recherches familiales, 13, 9-20. Retrieved from https://www.cairn.info/revue-recherches-familiales-2016-1-page-9.htm

Meirieu, P. (s.d.). Instruire ou éduquer. https://www.meirieu.com/ARTICLES/entretien_tarpinian.pdf

Ansay, A. (2019). A l'école du multiple. Traces de changements, 240, 24-25

Bergen, T. (2017). Des histoires de famille pour ciment. Bodytalk, juin 2017, 34-35.

Cuynet, P. , Mariage, A., Lami, J-A., Faggion, M., Puthomme, S. & Vannier, A. (2006). L'arbre généalogique, une création familiale. Le divan familial, n°17, 55-68. Retrieved from https://www.cairn.info/revue-le-divan-familial-2006-2-page-55.htm

Hanquet, V. (2018). Des racines pour grandir, guide pédagogique. Louvain-la-Neuve, Belgique.

Meirieu, P. (s.d.). Enseigner : savoir parler etapprendre à se taire. Retrieved from https://www.meirieu.com/ARTICLES/parler_setaire.pdf

Vernet, A.. (2014). Socialiser, éduquer, enseigner, instruire. Intervention au colloque « Récits et Contre-Récits de l’Ecole ». Retrieved from http://ec-valvert.tice.ac-orleans-tours.fr/php5/telechargement/Al_Vernet_191114.pdf.

Fabre, M. (2014). Les « Éducations à » : problématisation et prudence. Education et socialisation, les cahiers de CERFEE, 36/2014.

André , C.,Lopez, F.,Kotsou, I.,Ricard , M.,Lenoir, F.,Alvarez , C.,Gueguen , C. &Lesire, C. (2017). Transmettre. L'iconoclaste.

Bibliothèque National de France. (s.d.). L'arbre de consanguinité. Retrieved from http://classes.bnf.fr/arbre/pres/index.htm le 13/6/2019

Renan. (2011). L’arbre généalogique (2ème partie) – origines et précurseurs. Retrieved from Entre Nous et nos ancêtres http://www.yvongenealogie.fr/2011/07/debuter-la-genealogie/larbre-genealogique-2-histoire/ le 13/6/2019