Want to make awesome content like this one?

No description

More creations to inspire you

Transcript

CM1-CM2 Azé 2018/2019,La régulation de la colère par le yoga,Un grand MERCI à Ava et à toute l'équipe des Savanturiers sans qui nous n'aurions pu réaliser ce projet, à Julien notre stagiaire et à Isabelle Grand pour leur regard sur les séances et à tous les élèves de l'école d'Azé pour leur participation !,,Préparation de l'expérimentation,Discussions avec Ava, choix du thème émotions,Janvier 2019,Travail sur les émotions,Expérimentation et analyse des résultats,Février - mars 2019,Mise en lien avec le yoga et problématique de recherche,Avril - mai 2019,Décembre 2018,Choix du thème régulation de la colère,Octobre 2018,Novembre 2018,La pratique du yoga peut-elle aider à réguler la colère des enfants de 7 à 10 ans ? ,1 - Elaboration d'un questionnaire sur la régulation de la colère2- Validation par mentor3- Passage du questionnaire 1 à tous les enfants de l'école4- Formation d'un groupe yoga (23 élèves) et d'un groupe contrôle (24 élèves) à partir des réponses5- 6 séances de yoga sur 6 semaines pour le groupe concerné + entraînement à la maison facultatif / Groupe contrôle en acrogym.6-Passage du questionnaire 2 à tous les enfants.,6 séances de yoga menées par les élèvesMétéo de l'humeur avant et après chaque séanceEntraînement à la maison facultatif,Préparation des élèves à la séquence de yoga :-écriture des contes en lien avec des postures- travail des postures- méditationAide d'une professeure certifiée et de Julien,Les étapes du projet,La problématique,Le protocole de recherche,L'expérimentation,Interprétation des résultats,27% des élèves sont de meilleure humeur après une séance de yoga.,Il n'y a pas de lien positif entre l'entraînement à la maison et l'acceptation de l'aide.,La fréquence de colère des élèves qui se sont entraînés parfois ou systématiquement a plus baissé que celle de ceux qui ne se sont pas entrainés.,Il n'y a pas de lien entre l'entraînement à la maison et la gestion de la colère (le retour au calme).,L'intensité de la colère des enfants qui se sont entraînés à la maison a davantage baissé que les autres.,Les enfants qui ne font pas de sport acceptent mieux l'aide que les autres.,Ceux qui ne font pas de sport se mettent en colère plus souvent que les autres.,Les élèves qui font du sport se calment plus facilement seuls que les élèves qui ne font pas de sport.,Les élèves qui ont une intensité de colère élevée sont plus nombreux parmi ceux qui font du sport.,Les élèves qui ne font pas de sport sont moins violents que ceux qui font du sport.,Les élèves qui se sont entraînés systématiquement à la maison ne sont pas moins violents que les autres.,La fréquence de colère a baissé pour le groupe yoga et a augmenté pour le groupe contrôle.,Le groupe qui a fait du yoga revient un peu plus facilement au calme que l'autre groupe.,L'intensité de la colère a plus baissé dans le groupe yoga.,La violence a plus augmenté dans le groupe contrôle que dans le groupe yoga.,Les enfants qui ont participé au cycle yoga ont mieux accepté l'aide après.,Le yoga semble avoir eu un effet bénéfique : la pratique du yoga semble réduire la fréquence de la colère et dans une moindre mesure, l'intensité de la colère.De plus, cela semble stabiliser la violence et favoriser l'acceptation de l'aide. Sur la base de ces résultats, nous encourageons la pratique du yoga à l'école. ,Conclusion,Les résultats,Les résultats,Limites : l'échantillon est petit, il ne s'agit que d'une seule école donc on ne peut pas généraliser les résultats. Apports : il y a très peu d'études scientifiques publiées sur les effets du yoga sur la colère chez des élèves d'école primaire, il s'agit (à notre connaissance) de la première en France.,Limites et apports de l'étude,Ces résultats vont dans le sens d'études scientifiques antérieures menées aux Etats-Unis, en Israël et en Allemagne, qui concluent que le yoga permet d'améliorer divers aspects de la santé mentale des élèves. D'après les chercheurs, il est possible qu'on observe ces effets car la pratique régulière du yoga, comme de la méditation et d'autres pratiques de pleine conscience, permettrait d'entraîner l'attention et d'améliorer les capacités de régulation des émotions, et par conséquent d'améliorer la gestion des émotions négatives, comme ici la colère.,@cm71260,24 élèves ont émis l'hypothèse que la pratique du yoga pouvait aider à la régulation de la colère des enfants de 7 à 10 ans, 4 élèves ont émis l'hypothèse qu'elle ne pouvait pas aider.,L'hypothèse