Want to make creations as awesome as this one?

No description

More creations to inspire you

التأمين التكافلي الإسلامي

Dossiers

Transcript

Description physique :Selon son registre matricule, Lucien a les "cheveux chatains/roux, les yeux vertdâtres" et mesure 1m 75.,Lucien Cravat,Julien Clève,,L'école de la mairie au début du XXe siècle,Quatre maîtres de l'école de la Mairie dans la Grande Guerre,Sommaire,Présentation de l'atelier, En 1915, le conseil municipal de la ville de Boulogne-sur-Seine décide d'apposer dans toutes les écoles de la commune une plaque en mémoire des instituteurs morts au combat. Seule la plaque de l'école de la Mairie, devenue aujourd'hui le collège Bartholdi, a été conservée. Lors de récents travaux, cette plaque a été retrouvée et installée dans le hall de notre collège. Avec comme seule information leur nom, nous avons décidé de mener l'enquête pour découvrir la vie de ces quatre instituteurs morts pendant la Grande Guerre. , Au début du XXe siècle, la ville de Boulogne compte 5 écoles élémentaires de garçons. L'école du 28 rue de la Marie regroupe 10 classes primaires élémentaires et 1 classe de cours complémentaire. Pour l'année scolaire 1903-1904, 528 enfants de 6 à 13 ans et 66 enfants de plus de 13 ans y étaient scolarisés, soit au total 594 élèves. Elle était la seule école pourvue d'un cours complémentaire. Dix institueurs y travaillaient. ,Henri Say Anythinghttps://www.enc92.fr/owa/attachment.ashx?attach=1&id=RgAAAAAyZk7XB2ZgTpe5X3X848BABwCCu%2fgbDCJoT6x8y21Xg9bkAAAA5A2KAACCu%2fgbDCJoT6x8y21Xg9bkAAH41tBcAAAJ&attid0=EACFxfWu5aR1QKjuqJgOvHl5&attcnt=1,Henri Vinot,Situation familiale: Robert Watellin naît le 13 septembre 1885 à Paris dans le 9ème arrondissement. Il est né de l’union d'Augustin Jules Patrice Watellin et d’Emilie Philippine Ambroisine Carilie. Avant son mariage, il habite rue du Parchamps à Boulogne-sur-Seine avec sa mère. Le 3 janvier 1907, il se marie à Boulogne avec Honorine Seurre. Elle est couturière. Ils n'ont jamais eu d’enfant. ,Robert Watellin,Remerciements, Un grand merci à Mme Bedoussac, chef de service des archives de la ville de Boulogne-Billancourt ainsi qu'à Claude Colas, son adjoint, qui nous ont accueillis dans leur service et nous ont fourni une aide précieuse. Nous tenons également à remercier Josiane, de la famille d'Henri Vinot, qui nous a aidés et s'est intéressée à nos recherches. Merci à M. Gazon, principal du collège Bartholdi et au Conseil Départemental des Hauts-de-Seine sans lesquels cet atelier n'aurait pu exister. , Pour leur aide, leur soutien et leurs encouragements, merci à Marianne, Philippe, Diane et surtout à Dorothée Brière, professeur documentaliste au collège Bartholdi.Hélène Bassols, Inès Charai, Carla Couto, Amandine Fabbro, Nils Kojfer-Lomont, Mileni Lopez, Thomas Michalowski, Thomas Peroche, Astrid Vladesco, élèves de 3e au collège BartholdiDelphine Castex, professeur d'histoire-géographie,Pour l'histoire de l'école de la Mairie:- Etat des communes - Boulogne, Notice historique et renseignements administratifs, Direction des affaires départementales, 1905- Archives municipales de Boulogne-BillancourtPour l'état civil:- les registres d'état civil des archives départementales de l'Yonne, du Pas-de-Calais, de la Haute-Marne, des Hauts-de-SeinePour le parcours professionnel: - Archives de Paris: dossiers des instituteursJulien Aristide Joseph CLEVE, cote D1T1 191.Lucien CRAVAT, cote D1T1 195.Henri Gaëtan VINOT, cote D1T1 287.Robert WATELLIN, cote D1T1 288.Pour le parcours militaire: - http://www.culture.fr/Genealogie/Grand-Memorial pour les registres matricules militaires - http://centenaire.boulognebillancourt.com/mediawiki/index.php?title=Accueil-https://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/Pour les lieux de sépulture: - www. memorialgenweb.org- www.geneanet. org,Sources,Situation familiale : Lucien Adrien Cravat naît le 31 mai 1891 au domicile de ses parents à Coublanc dans la Haute-Marne. Sa mère, Marie Catherine Berget, est sans profession. Son père s’appelle Pierre Emile, il est cultivateur. Lucien se marie à la mairie de Paris dans le 16e arrondissement le 27 juillet 1915 avec Amandine Jeanne Papin. Ils n'ont jamais eu d'enfant. ,,Description physique: Selon son regristre matricule militaire, Robert Watellin a les cheveux et les sourcils châtains, les yeux bleus, un front ordinaire, un nez assez gros, une bouche moyenne, un menton rond, un visage ovale. Il mesure 1m64. ,Situation militaire : Lucien est recruté dans la ville de Coulommiers dans le 77. Il appartient à la classe 1911 et a le matricule 323. Il est mobilisé en 1914, en tant que soldat de deuxième classe du 76e régiment d’infanterie. Il participe notamment à la campagne du centre de l’Allemagne du 2 août 1914 au 15 avril 1915. Il commence comme soldat de deuxième classe, puis devient soldat de première classe et obtient le grade de caporal. Lucien est réformé temporairement par la commission spéciale de Coulommiers le 15 avril 1915 pour bronchite bacillaire . Il retourne alors à la vie civile et reprend son métier d'instituteur. Il meurt le 18 novembre 1916 à l'hôpital militaire de Châteauroux (Indre) à 25 ans des suites de cette maladie contractée au front.,Formation et situation professionnelle: Robert Watellin fait ses études pour devenir professeur à l’Ecole normale d’Auteuil de 1901 à 1904. Lors des deux premières années, Robert éprouve des difficultés. Lors de sa dernière année, il réussit bien mieux et ses professeurs le complimentent: Watellin est qualifié par ses professeurs de "bon élève, intelligent, laborieux, honnête et d’une bonne santé." "Il fera certainement un bon instituteur, très attaché à ses devoirs. " dit le directeur de son école. A partir du 29 septembre 1905, il enseigne à l'école de la Mairie à Boulogne. ,Situation militaire:Robert Watellin est inscrit sous le numéro 77 sur la liste Engagé volontaire pour 3 ans à la mairie d'Amiens le 8 octobre 1904 pour le 72e Régiment d'infanterie. Il est envoyé dans la disponibilité le 23 septembre 1905. Il passe dans la réserve de l'armée active le 8 octobre 1907. Pendant la guerre, il est sergent dans le 328ème régiment d’infanterie (RI). Son numéro de matricule est le 554. Il meurt à l'hôpital central de Bar-le-Duc le 27 février 1915 suite à une maladie contractée lors de la bataille de l'Argonne. ,Cette enquête nous l'avons essentiellement menée depuis notre collège grâce à la numérisation de nombreuses archives mais nous nous sommes aussi rendus aux archives de la ville de Boulogne ainsi qu'à celles de Paris. ,L'enquête,Bilan, Cet atelier nous a permis d'en apprendre un peu plus sur l'histoire de notre collège. Il a été aussi l'occasion de découvrir le travail des historiens notamment la recherche et l'utilisation des archives ainsi que la rédaction d'un récit historique. Nous avons pu éprouver la joie et l'émotion des chercheurs lorsqu'ils découvrent une nouvelle information. Un moment très émouvant a été par exemple la découverte des deux photographies de Julien Clève. Enfin nous pouvions mettre un visage derrière un nom! Mais si ce projet nous a plu c'est surtout qu'il nous a permis de mettre des noms, des histoires personnelles derrière les chiffres. Quand on dit qu'1,3 millions de soldats français sont morts pendant la Grande Guerre, cela reste très abstrait. En menant ce travail tout au long de l'année, nous avons tenté de transformer ces chiffres en êtres humains. , ,Description physique: Sur son registre matricule militaire, Julien est décrit comme ayant "les sourcils noirs, les yeux bleus, le front haut, le nez ordinaire, une bouche moyenne, le menton rond, un visage ovale". Il mesure 1,62m. ,Source: Archives municipales de Boulogne-Billancourt,Situation familiale: Henri Gaëtan Vinot est né le 12 septembre 1889 à Chablis (Yonne) d’un père peintre, Paulin Vinot et de sa femme Adélaïde Chibleur. Description physique: Il est décrit sur son registre matricule comme ayant "les yeux jaunes", "les sourcils bruns", "le front découvert", "un nez moyen", une "bouche moyenne" et un "menton rond ". Il possède un visage ovale et mesure 1,73 mètres. Il est instituteur de métier mais aussi musicien. ,Situation professionnelle: Henri étudie à l’école normale d’Auxerre de 1905 à 1908. Il passe son brevet de l’enseignement primaire en juin 1904 et son brevet de l’enseignement supérieur en juillet 1907. Il obtient son brevet supérieur, son C.A.P (certificat d’aptitude professionnelle) et son brevet de gymnastique en 1908. De plus, il obtient son certificat de fin d’études normales en juillet 1908 et son certificat d’aptitude pédagogique en 1909 à Auxerre dans le département de l’Yonne, où il est né. Particulièrement doué pour les études littéraires, il obtient les meilleures notes durant son séjour à l’école. Il enseigne en province puis obtient une affectation comme instituteur adjoint à l'école de la rue de la Mairie à Boulogne-sur-Seine à partir du 1er Octobre 1913. ,Collège BartholdiAtelier de recherches historiques 2018 - 2019,Formation et situation professionnelle: Julien Clève étudie à l’école normale d’Arras de 1903 à 1907. Il obtient son brevet supérieur et un CAP (certificat d’aptitude professionnelle) en 1908 ainsi qu'un diplôme de gymnastique. Il part deux ans en Angleterre pour apprendre l’anglais mais ne possède pas de diplôme lui permettant d’enseigner cette discipline. Il devient instituteur et enseigne en province avant de muter dans une école de Drancy (rue de la République) en septembre 1912. Il cherche ensuite un emploi à Paris pour se rapprocher de sa femme et de ses beaux-parents. Il trouve une place dans l’école de la rue de la Mairie à Boulogne-sur-Seine et commence à y enseigner à partir du 1er octobre 1913. Son salaire est de 1200 francs par mois. ,Situation militaire: Selon son registre matricule, Julien appartient à la classe 1904. Il est engagé volontaire pour trois ans et rejoint le 73e régiment d'infanterie (RI). Il est nommé caporal en septembre 1906 puis sergent en avril 1907. Pendant la guerre, Julien combat dans le 328e RI du 4 août 1914 au 4 novembre 1915. En juin 1915, il est promu lieutenant. Il a passe au 120e RI, puis au 100e RI et enfin au 167e RI à partir du 17 août 1916. Sur son registre de matricule, on peut lire qu’il a été blessé à plusieurs reprises. D'abord légèrement lors d'une reconnaissance, Julien est ensuite blessé grièvement à Tahure (une commune de la Marne, entre Reims et Verdun) en octobre 1915. Malgré ses blessures, il mène à bien l'opération dont il avait le commandement.« Officier d’une grande bravoure et d’une énergie rare », il obtient la légion d’honneur, la Croix de guerre avec palme ainsi que l’étoile d’argent. ,Lieux de mémoire et sépulture: Julien meurt au combat le 8 septembre 1917, à Bezonvaux dans la Meuse. Son nom figure dans la mention « Morts pour la France ». Sur une plaque près de l'église de Buneville sont gravés ces mots « Capitaine Julien Clève; Bezonvaux; 1917 ». A côté figure le nom de son frère cadet Clovis, tué à l'ennemi le 18 mars 1916 à Vitry-le-François. Le nom de Julien figure également sur le monument aux morts de l'école normale d'Arras.,Lieux de mémoire et sépulture: Son lieu d’inhumation se trouve dans la nécropole nationale de Douaumont, dans la Meuse. Sa sépulture a pour numéro le 13540. Le nom de Robert Watellin figure sur la plaque de notre collège ainsi que sur la plaque commémorative de l'école normale d'Auteuil. ,Source : Geneanet.fr,Lieux de mémoire: Son nom est inscrit sur divers monuments: le monument aux morts de Chablis, sa ville natale; la plaque commémorative de l’église Saint-Martin dans cette même commune; la plaque se trouvant dans le hall du collège Bartholdi à Boulogne-Billancourt.,Situation militaire: Henri Vinot effectue son service militaire de 1910 à 1912. Il part à la guerre en 1914 en tant que caporal brancardier dans le 31e régiment d'infanterie. En août, son régiment combat dans la Meuse comme par exemple à Troyon et à Mancourt puis dans la Marne du 5 au 13 septembre 1914. Il décède à l'hôpital de Ligny-en-Barois, le 30 novembre 1914, à l'âge de 25 ans, des suites d'une maladie contractée en service. ,Monument aux morts de ChablisSource: www.memorialgenweb.orgPhotographie de Dominique Dumont,Situation professionnelle: Lucien Cravat étudie pendant quatre ans à l'école primaire supérieure Colbert à Paris. A l'issue de ses études, il obtient différents diplômes:- le certificat d'aptitude pédagogique;- le certificat d'études commerciales élementaires le 11 juin 1908;- le certificat d'études primaires supérieures en enseignement général le 17 juillet 1908;- le brevet supérieur de capacité le 21 juillet 1908;- la première partie du baccalauréat sciences-langues le 22 octobre 1908. Le directeur le décrit comme "un excellent élève à tous égards, travailleur acharné et intelligent". Lucien débute sa carrière en tant qu'instituteur stagiaire suppléant à l'école de garçons de Bondy. Il enseigne ensuite à Pantin à partir de septembre 1911. A son retour du front en 1915, il est instituteur titulaire à Aubervilliers (rue Paul Bert). Cette école est loin de son domicile, qui se trouve à Auteuil. Or Lucien, en raison de son état de santé, ne peut parcourir de longues distances. Il ne cesse donc de demander un changement d'affectation et obtient finalement un poste à l'école de la Mairie à Boulogne-sur-Seine à partir du 6 décembre 1915. , - Présentation de l'atelier........................................................................................... 3- L'enquête ........................................................................................................................... 4- L'école de la mairie au début du XXe siècle .......................................... 5- Julien Clève ..................................................................................................................... 6 - Lucien Cravat .................................................................................................................. 9- Henri Vinot ...................................................................................................................... 12- Robert Watellin............................................................................................................ 14- Bilan ..................................................................................................................................... 17- Sources ............................................................................................................................. 18- Remerciements .......................................................................................................... 19,Lieux de mémoire et sépulture: On trouve le nom de Lucien Cravat sur le monument aux morts de la ville de Chelles où il a vécu ainsi que sur la plaque commémorative de notre collège. ,Source: ,Monuments aux morts de la ville de Chelles en Seine-et-MarneSource: https://monumentsmorts.univ-lille.fr/monument/64497/chelles-place/,Situation familiale:Julien Aristide Joseph Clève naît le 9 septembre 1886 (et non le 8 septembre comme l'indique son registre matricule) à 8 heures du matin à Buneville dans le Pas-de-Calais. Son père Anicet Clève est cultivateur et sa mère Azemia Leclercq l’est aussi. Il a un frère, Clovis, de 3 ans son cadet. Il se marie le 23 octobre 1913 avec Colombe Pauline Henriette Leclercq. Ils ont un fils, René Joseph Clève, né le 5 février 1914 et mort le 5 janvier 1915. La famille habite boulevard de Strasbourg à Boulogne-sur-Seine. ,Source: https://monumentsmorts.univ-lille.fr/monument/2041/buneville-presdeleglise/ Photo: Paul-André Trollé