Want to make awesome content like this one?

No description

More creations to inspire you

Transcript

Les différents systèmes physiologiques,Digestif,Respiratoire,Circulatoire,Les différents systèmes physiologiques,Nerveux,SYSTEME,Musculaire,Comme chez les animaux supérieurs, le système respiratoire de l’abeille assure les échanges gazeux jusqu’aux cellules, en apportant l’oxygène et en expulsant le gaz carbonique de l’organisme. L’appareil respiratoire est constitué d’un réseau de sacs aériens et de trachées qui sont l’équivalent de nos poumons et qui apportent l’air directement aux cellules des tissus. Le système respiratoire prend et rejette l’air par des orifices appelés stigmates situés sur le côté de chaque segment thoracique et abdominal.,stigmates,stigmates,trachées,sac aérien,Les stigmates comprennent une valve et un système musculaire permettant la fermeture d’une chambre munie de poils filtrant l’air. Cette chambre est reliée aux trachées qui forment un réseau tubulaire rigide et souple qui aboutit aux sacs aériens et aux trachéoles. Celles-ci se ramifient de plus en plus finement pour assurer les échanges gazeux jusqu’au niveau cellulaire. Le volume de l’abdomen peut varier grâce à un système musculaire permettant l’extension ou le repli de la membrane reliant les tergites et les sternites ainsi que les différents segments abdominaux. L’air circule dans ce système grâce à l’ouverture ou la fermeture des stigmates et aux mouvements de dilatation et de contraction de l’abdomen qui fonctionne comme une pompe à air. ,sacs aériens,Les différents systèmes physiologiques,Circulatoire,Nerveux,SYSTEME,Respiratoire,Digestif,Cliquez sur les différents hexagones à gauche pour lire la description du système correspondant,Musculaire,Nerveux,Circulatoire,Musculaire,Les différents systèmes physiologiques,Respiratoire,Les différents systèmes physiologiques,Musculaire,Respiratoire,Nerveux,SYSTEME,Les différents systèmes physiologiques,Musculaire,SYSTEME,Circulatoire,SYSTEME,Circulatoire,SYSTEME,Digestif,Musculaire,Circulatoire,Digestif,Digestif,Digestif,Respiratoire,Nerveux,Respiratoire,Elle contient plus de 85% d’eau, de nombreux constituants minéraux et organiques, des protéines, des enzymes et des acides aminés. Le système circulatoire transporte les éléments nutritifs, les produits des dégradations cellulaires et les différentes hormones ainsi que les oenocytes, cellules qui participent à la défense de l’organisme, dans les différentes parties du corps de l’abeille. Il est formé d’un cœur rudimentaire situé dorsalement et composé de cinq ventricules contractiles. C’est un système ouvert formé d’un vaisseau allant de l’extrémité de l’abdomen à la tête. Du coté abdominal, ce cœur vestigial se prolonge en aorte qui débouche dans la tête. Des valvules appelées ostioles, situées entre les ventricules, permettent à l’hémolymphe d’être aspirée puis redirigée vers l’aorte. L’hémolymphe est projetée par le cœur dans l’aorte vers le thorax et la tête. Les muscles abdominaux attachés à un diaphragme ventral et dorsal permettent un mouvement de contraction et d’extension de l’abdomen pour faciliter la circulation et le retour de l’hémolymphe vers les ventricules abdominaux. ,Comme chez tous les insectes, le rôle du système circulatoire de l’abeille est d’assurer la circulation de l’hémolymphe dans tout le corps. L’hémolymphe, de couleur transparente, est l’équivalent de la lymphe et du sang des mammifères. On y trouve les éléments utilisés dans le métabolisme de l’insecte, les différents éléments nutritifs et gazeux nécessaires aux cellules dans toutes les parties du corps de l’insecte.,flux et retour de l'hémolymphe,vésicule antennaire,aorte,ostioles,ventricules,diaphragme dorsal,diaphragme ventral,Le corps de l’abeille est constitué d’une cuticule de chitine dure formant un exosquelette partagé en trois parties, la tête, le thorax et l’abdomen. Les muscles sont accrochés à l’intérieur de l’exosquelette et agissent directement sur les articulations ou par déformation de l’exosquelette. Le thorax renferme de puissants muscles assurant le vol et la marche. Les ailes sont mues par des muscles verticaux et longitudinaux se contractent tour à tour et déforment le thorax verticalement puis horizontalement de telle sorte d’orienter les ailes vers le haut ou vers le bas et de générer ainsi des battements d’ailes à la fréquence de 400 battements par seconde., Le système nerveux de l’abeille comprend le système nerveux central, avec le cerveau et la chaîne nerveuse ventrale, et le système nerveux stomatogastrique lié au fonctionnement des organes internes, l’équivalent du système nerveux sympathique des mammifères. Le système nerveux de l’abeille, et en particulier le cerveau, a été très étudié pour le caractère social et les capacités de mémorisation et d’apprentissage exceptionnelles de cet insecte. Il est le siège de l’intégration des signaux des cinq sens qu’il reçoit des différents récepteurs sensoriels, en particulier l’antenne, les yeux, la langue et les pattes.,ocelles,Qu’un si petit cerveau constitué d’un nombre limité de neurones - comparé aux mammifères - puisse réaliser ces prouesses d’apprentissage et de mémorisation a fasciné les scientifiques depuis longtemps : ainsi l’abeille domestique est devenue un modèle phare d’étude pour les neurobiologistes. ,nerf antennaire,cerveau,oeil composé,nervuresalaires,nerf alaire,lobe optique,ganglions,Les différents systèmes physiologiques,Respiratoire,Musculaire,SYSTEME,< retour, Le cerveau comprend trois parties : - La partie la plus développée en haut du cerveau, le protocérébron, siège de l’intégration des signaux nerveux, est connectée directement aux organes de la vision par les nerfs optiques et les nerfs ocellaires et aux nerfs de l’olfaction issus des glomérules des lobes antennaires. Il contient deux corps pédonculés en forme de champignons dont l’extrémité se termine en sorte de calices. - En bas du cerveau se situe le deutocérébron avec les deux lobes antennaires et leurs glomérules, relais entre les nerfs provenant de chaque antenne et le protocérébron. - Le nerf labial et les nerfs paracardiaques contrôlent les organes endocrines et forment le tritocérébron. - Le cerveau contient des cellules neurosécrétrices qui produisent des neurohormones. Et les corpora cardiata et les corpora allata, deux glandes endocrines situées à la base du cerveau autour de l’œsophage produisent respectivement l’ecdysone et l’hormone juvénile, des hormones très importantes chez l’abeille. Le ganglion sous œsophagien, qui innerve les pièces buccales, les deux ganglions thoraciques qui innervent les pattes et les ailes, et les cinq ganglions abdominaux qui innervent les segments abdominaux, constitue la chaîne nerveuse centrale. ,Circulatoire,Digestif,suite >, Le système digestif de l’abeille lui permet d’utiliser les deux éléments nutritifs qu’elle ingère, le miel, aliment énergétique, et le pollen, aliment protéinique et azoté. Le système digestif de l’abeille adulte prend naissance dans la bouche et se prolonge en hypopharynx puis en pharynx. Vient ensuite l’œsophage qui conduit chez l’ouvrière au jabot qui permet de stoker puis régurgiter le nectar et l’eau qu’elle récolte. Placée dans l’abdomen, cette sorte de poche extensible d’une capacité de 40 microlitres peut occuper la grande partie de l’abdomen.,Le jabot est séparé du ventricule par une valve, le proventricule, qui permet à l’ouvrière d’éviter aux liquides récoltés dans le jabot de passer dans le ventricule. Les substances nutritives peuvent passer dans le ventricule où elles sont digérées et absorbées. Le ventricule est séparé de l’intestin antérieur par le pylore dont la base porte les tubes de Malpighi qui filtrent les déchets du métabolisme azoté de l’hémolymphe vers l’intestin, l’équivalent de nos reins. Les déchets solides de la digestion transitent dans l’intestin et s’accumulent dans l’ampoule rectale très extensible avant d’être excrétés à l’extérieur de la ruche lors d’un vol de ‘propreté’. ,glande labiale postcérébrale,glande hypopharyngienne,glande labiale toracique,oesophage,Les différents systèmes physiologiques,Nerveux,Les glandes annexes du système digestifCes glandes sont situées dans la tête de l’abeille. Les glandes salivaires comportent les glandes labiales de la tête qui produisent une substance huileuse composée d’hydrocarbures et les glandes labiales du thorax qui secrètent une salive capable de dissoudre les sucres. Elles possèdent un canal excréteur commun qui débouche à la base de la langue. La glande hypopharyngienne de la jeune ouvrière est très importante car elle produit une grande partie de la gelée royale synthétisée à partir du pain de pollen ingéré. La gelée royale est donnée comme nourriture aux larves par les ouvrières nourrices. Chez l’ouvrière âgée, cette glande produit des enzymes impliquées dans le métabolisme des sucres pour l’élaboration du miel. Les glandes mandibulaires, situées juste derrière les mandibules, sécrètent des phéromones ainsi que certains constituants de la gelée royale et de la cire. ,pylore,tubes de Malpighi,suite >,SYSTEME,proventricule,ventricule,intestin antérieur,Circulatoire,poche rectale,jabot,Respiratoire,Musculaire,< retour,Nerveux,Nerveux,Digestif