Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Inspiré et adapté de Margat A. et al, Revue Santé publique Volume 29 n°6, 2017.

2019

Simplification du système de santé et de l’accès à l’informationMédiation et interprétariatEcoute des besoins des publicsTravail sur les espaces dans les lieux de santé, sociaux…Formation des professionnels

ENVIRONNEMENT PRO-LITTÉRATIE

INTERVENTIONS COMPLEXES

INTERVENTIONS SIMPLES

Formation des professionnels

Concepts et enjeux

Rédaction et animation

Posture et écoute

Outils de mesure de la littératie

Programmes d'éducation pour la santé (publics spécifiques)

Programmes d'éducation pour la santé,spécifiquement destinés à des publics identifiés comme "vulnérables"Identification en amont des thématiques de santé prioritairespour ces publics, afin de proposer des séances d'éducation pour la santé adaptées à leurs besoins.Importance dans la mesure du possible de construire des groupes homogènes, afin de favoriser l'adaptation de l'intervention à chaque profil, du point de vue des connaissances et des compétences en littératie.Méthodes d'animationclassiques en éducation pour la santé et intégrant également les interventions simples liées à la littératie en santé : simplification des supports écrits et des discours oraux.Application des grands principes des interventions complexes : mesure, adaptation, posture, empowerment ... (voir la partie « Grands principes »)Pour aller plus loin (cliquer)

Ateliers littératie en santé / information santé

Ateliers collectifs visant spécifiquement l'amélioration du niveau de littératie en santéAteliers non liés à une thématique de santé, mais visant spécifiquement le renforcement de compétences pour rechercher, comprendre et traiter des informations en santéd’un point de vue général, et in fine l’autonomisation des populations (pouvoir d’agir).Renforcer lescapacités des personnes à se saisir des informations en santéet à les appliquer, en tenant compte de leur contexte de vie particulier.Séances pouvant être intégrées :au sein d’un programme d’éducation pour la santé : une ou deux séances dédiées à l’information, en complément de séances thématiques,ou dans un processus spécifique de renforcement de la littératie en santé : combinaison de séances en fonction des besoins identifiésPistes d’animation : voir le document de Cultures & Santé, détaillant 11 pistes d’animation pour ces séances spécifiques sur la littératie en santé (accéder, comprendre, évaluer et appliquer, dans différents contextes et pour différents types d’informations).Pour aller plus loin (cliquer)

Séances santé dans des programmes d’alphabétisation / ateliers socio-linguistiques

Programmes de santé intégrés dans des programmes d'alphabétisation / ateliers sociolinguistiques (ASL)Intégration d'une composante santé à ces programmes, c'est-à-dire réserver quelques séances à :l'éducation pour la santé, sur les thématiques identifiées comme prioritaires par les participants au cours d’alphabétisation / ASLl'organisation du système de santé et l'accès aux droitsdes visites de centres de santé, hôpitaux, etc., susceptibles de favoriser les partenariats entre les professionnels des secteurs socio-éducatifs et sanitairesetc.En amont de chaque séance santé, prévoir un temps dédié à l’étude du vocabulaire relatif à la thématique qui sera abordée, afin de faciliter la compréhension de tous lors de l’intervention.Pratiques qui se réfèrent au concept d'alphabétisation conscientisante (voirpage concepts), et qui ont démontré leur efficacitédu point de vue de la motivation des publics et de l'amélioration du niveau de littératie en santé.Pour aller plus loin (cliquer)

Créer un environnement favorable à l’exercice des compétences et du pouvoir d’agir de tous les publics

Rendre intelligibles les informations en santé, pour en faciliter la compréhension PAR TOUS

Augmenter le niveau de littératie en santé des publics ayant un FAIBLE NIVEAU, et développer leur pouvoir d’agir

Système de santé

Secteur sanitaire

Secteur social

Monde du travail

Education

Etc.

Combinaison d’interventions simples dans le cadre de programmes (notamment collectifs)

Simplification des discours oraux

Limiter le «jargon»

S’adapter aux publics

Reformuler

Supports multimédia

Simplification des supports écrits

Images

Multilingue

Graphiques

Phrases simples

Participation des publics

Co-construction

Estimation de la littératie et adaptation

Empowerment

Education par les pairs

Grands principes

VOIR UN EXEMPLE

STRATÉGIES POUR FAVORISER OU DÉVELOPPER LA LITTÉRATIE EN SANTÉ

Les trois types d’intervention sont fortement liés, et pour plus d’efficacité il est pertinent de prévoir des programmes basés sur ces trois niveaux, et en suivant les grands principes des interventions complexes.ADAPTER en fonction des objectifs, des publics, des types d’actions, du territoire d’intervention …Objectif de faciliter l’accès à l’information POUR TOUS:interventions simples essentiellement, tout en se basant sur les grands principes des interventions complexesinterventions d’autant plus facilitées si l’environnement global intègre aussi ces principes (ex. système de santé, communications nationales, outils à disposition, lieux d’accueil des publics…)Objectif d’améliorer le niveau de littératie et/ou littératie en santé, pour des PUBLICS VULNÉRABLES(ex. migrants, incapacités cognitives, faible scolarisation…) :combiner interventions simples et complexes, de manière à développer des compétences au-delà des connaissancesveiller à créer un environnement favorableau sein de la structure, du réseau partenarial, du territoire …

Tous types de supports écrits: brochures, affiches, outils d'animation, sites internet, campagnes de communication, diaporamas, ordonnances, courriers ...Réalisation de supports simplifiés pour en faciliter la compréhension par tous, quel que soit le niveau de littératie ou de littératie en santé.Réflexion sur le fond, la forme ainsi que le type de support.Adapter chaque support aux besoins et compétences des publics visés, si nécessaire en créant plusieurs supports sur la même thématique, et si possible au travers d'une démarche de co-construction avec les publics.Viser la conception universelle.C'est-à-dire partir du principe que ce qui sera compris par les personnes avec un faible niveau de littératie en santé sera compris par tous.Pour aller plus loin (cliquer)

Tous types de communication orale : animations de groupe, entretiens, relations patients-professionnels de santé, formations...Veiller au choix des mots et aux messages passés oralement, pour en faciliter la compréhension par tous, quel que soit le niveau de littératie.Adapter chaque discours aux besoins et compétencesdes publics et au cadre de l'échange (type de professionnel, entretien individuel ou animation collective...).Quelques méthodes envisageables pour favoriser l'adaptation :Au début d'un échange, poser une ou deux questions rapides pour détecter d'éventuelles difficultés de littératie ou de littératie en santé, choisir la question posée en fonction de la situation. Et observer le langage utilisépour la réponse et le comportement de la personne. Par exemple :Utilisation d'une échelle du type« A quelle fréquence avez-vous besoin que quelqu'un vous aide à lire l'information donnée par un médecin, un infirmier ou un pharmacien ? »(SILS : Single Item Literacy Screener)Question sur le métierexercé et/ou le niveau descolarité, afin d'évaluer de manière intuitive le niveau de littératie. Afin d'éviter de stigmatiser une personne dans un groupe, il est préférable de poser ces questions en amont et en individuel.Question générale sur la thématiqueabordée, permettant à chacun de s'exprimer oralement et au professionnel de repérer de manière intuitive le niveau de littératie de chacun.Outils de reformulation par le public, pour s’assurer que les informations délivrées ont été claires, comprises et retenues - comme l'outil « FAIRE DIRE »adaptédu « teach back » par la HAS. Par exemple, poser la question : « Je voudrais m’assurer que j’ai été clair dans mes explications, pourriez-vous me les redire à votre façon ? Qu’avez-vous retenu ? »Pour aller plus loin (cliquer)

Tous types de communication orale : animations de groupe, entretiens, relations patients-professionnels de santé, formations...Veiller au choix des mots et aux messages passés oralement, pour en faciliter la compréhension par tous, quel que soit le niveau de littératie.Adapter chaque discours aux besoins et compétences des publics et au cadre de l'échange (type de professionnel, entretien individuel ou animation collective...).Quelques méthodes envisageables pour favoriser l'adaptation :Au début d'un échange, poser une ou deux questions rapides pour détecter d'éventuelles difficultés de littératie ou de littératie en santé, choisir la question posée en fonction de la situation. Et observer le langage utilisépour la réponse et le comportement de la personne. Par exemple :Utilisation d'une échelle du type« A quelle fréquence avez-vous besoin que quelqu'un vous aide à lire l'information donnée par un médecin, un infirmier ou un pharmacien ? » (SILS : Single Item Literacy Screener)Question sur le métierexercé et/ou le niveau de scolarité, afin d'évaluer de manière intuitive le niveau de littératie. Afin d'éviter de stigmatiser une personne dans un groupe, il est préférable de poser ces questions en amont et en individuel.Question générale sur la thématiqueabordée, permettant à chacun de s'exprimer oralement et au professionnel de repérer de manière intuitive le niveau de littératie de chacun.Outils de reformulation par le public, pour s’assurer que les informations délivrées ont été claires, comprises et retenues - comme l'outil « FAIRE DIRE »adapté du « teach back » par la HAS. Par exemple, poser la question : « Je voudrais m’assurer que j’ai été clair dans mes explications, pourriez-vous me les redire à votre façon ? Qu’avez-vous retenu ? »Pour aller plus loin (cliquer)

Sensibilisation / formation des professionnels et bénévolesintervenant auprès des populationsPeut concerner plusieurs types de professionnels : intervenants en éducation pour la santé, personnel médical ou paramédical, travailleurs sociaux, médiateurs, agents d'accueil, personnel de l'éducation ...Au-delà des apports conceptuels et opérationnels, faire prendre conscience des enjeux liés à l'intégration du concept de littératie en santé dans les pratiques de soin, de promotion de la santé et de prévention, notamment dans un objectif de réduction des inégalités sociales de santé.Renforcer chez les professionnels les compétences en communication (écrite et orale), relationnelles et interculturelles, leur permettant d'adapter leurs pratiques au niveau de littératie de leurs publics.Aborder notamment la question de la posture et de l'écoute, et faire lien avec les notions de participationdes publics et d'empowerment (cf grands principes des interventions complexes).Pour aller plus loin (cliquer)

Sensibilisation / formation des professionnels et bénévolesintervenant auprès des populationsPeut concerner plusieurs types de professionnels : intervenants en éducation pour la santé, personnel médical ou paramédical, travailleurs sociaux, médiateurs, agents d'accueil, personnel de l'éducation ...Au-delà des apports conceptuels et opérationnels, faire prendre conscience des enjeux liés à l'intégration du concept de littératie en santé dans les pratiques de soin, de promotion de la santé et de prévention, notamment dans un objectif de réduction des inégalités sociales de santé.Renforcer chez les professionnels les compétences en communication (écrite et orale), relationnelles et interculturelles, leur permettant d'adapter leurs pratiques au niveau de littératie de leurs publics.Aborder notamment la question de la posture et de l'écoute, et faire lien avec les notions de participationdes publics et d'empowerment (cf grands principes des interventions complexes).Pour aller plus loin (cliquer)

Programmes d'éducation pour la santé,spécifiquement destinés à des publics identifiés comme "vulnérables"Identification en amont des thématiques de santé prioritairespour ces publics, afin de proposer des séances d'éducation pour la santé adaptées à leurs besoins.Importance dans la mesure du possible de construire des groupes homogènes, afin de favoriser l'adaptation de l'intervention à chaque profil, du point de vue des connaissances et des compétences en littératie.Méthodes d'animationclassiques en éducation pour la santé et intégrant également les interventions simples liées à la littératie en santé : simplification des supports écrits et des discours oraux.Application des grands principes des interventions complexes : mesure, adaptation, posture, empowerment ... (voir la partie « Grands principes ») Pour aller plus loin (cliquer)

Programmes de santé intégrés dans des programmes d'alphabétisation / ateliers sociolinguistiques (ASL)Intégration d'une composante santé à ces programmes, c'est-à-dire réserver quelques séances à :l'éducation pour la santé, sur les thématiques identifiées comme prioritaires par les participants au cours d’alphabétisation / ASLl'organisation du système de santé et l'accès aux droitsdes visites de centres de santé, hôpitaux, etc., susceptibles de favoriser les partenariats entre les les professionnels des secteurs socio-éducatifs et sanitairesetc.En amont de chaque séance santé, prévoir un temps dédié à l’étude du vocabulaire relatif à la thématique qui sera abordée, afin de faciliter la compréhension de tous lors de l’intervention.Pratiques qui se réfèrent au concept d'alphabétisation conscientisante (voirpage concepts), et qui ont démontré leur efficacitédu point de vue de la motivation des publics et de l'amélioration du niveau de littératie en santé.Pour aller plus loin (cliquer)

Ateliers collectifs visant spécifiquement l'amélioration du niveau de littératie en santéAteliers non liés à une thématique de santé, mais visant spécifiquement le renforcement de compétences pour rechercher, comprendre et traiter des informations en santéd’un point de vue général, et in fine l’autonomisation des populations (pouvoir d’agir).Renforcer lescapacités des personnes à se saisir des informations en santéet à les appliquer, en tenant compte de leur contexte de vie particulier.Séances pouvant être intégrées :au sein d’un programme d’éducation pour la santé : une ou deux séances dédiées à l’information, en complément de séances thématiques,ou dans un processus spécifique de renforcement de la littératie en santé : combinaison de séances en fonction des besoins identifiésPistes d’animation : voir le document de Cultures & Santé, détaillant 11 pistes d’animation pour ces séances spécifiques sur la littératie en santé (accéder, comprendre, évaluer et appliquer, dans différents contextes et pour différents types d’informations).Pour aller plus loin (cliquer)

Mesures favorisant le développement d'un environnement pro-littératie, favorable à l’exercice des compétences et du pouvoir d’agir de tous les publicsLes mesures pour un « environnement pro-littératie » sont à adapter selon le niveau d’intervention de la structure concernée :•du point de vue « système », si l’on se place au niveau d’un Etat, d’une collectivité, d’un organisme public…La simplification et l’accessibilité du système de santé, ainsi que des communications de santé publique, sont essentielles à considérer en termes de littératie, car elles conditionnent toute la chaine d’accès et de compréhension des informations diffusées par les professionnels.De même que l’intégration de ce concept dans les programmes d’éducation et de formation, dès le plus jeune âge et pour les professionnels.• du point de vue « structure »,si l’on se place à l’échelle d’une entité locale, institution de soins (ex. hôpital, maison de santé…), médico-sociale ou sociale (ex. centre social, maison de quartier…), etc.Dans toute structure, l’important est d’adapter l’environnement aux publics visés : par une écoute fine des besoins, une offre d’interprétariat en cas de multilinguisme, une adaptation aux situations de handicap, ou encore un travail sur l’accès à l’information dans les espaces (signalétique, affichage…).Pour aller plus loin (cliquer)

Principes d’actionpour permettre le renforcement de la littératie en santéPour toute intervention auprès de publics vulnérables du point de vue de la littératie, la posture des professionnels est une clé de réussite majeure pour favoriser la compréhension et l'appropriationdes informations de santé.Participationet co-construction : penser la place de l'intervenant, dans une démarche d' « apprentissage réciproque» entre l'intervenant et les publics, afin de favoriser leur empowerment(voirpage concepts) :association des publics aux interventions et co-construction avec eux d'outils/supports d'information, faire « avec » et pas seulement « pour » eux ; s'écouter et se comprendre mutuellementpartir des publics : leurs expériences, mots employés, préoccupations, représentationsdans certains cas et en complémentarité : démarche d'éducation pour la santépar les pairs (personnes de même contexte social ou culturel, langue, âge, expérience...)Estimation du niveau de littératie : au démarrage de toute intervention, prévoir une mesure de « diagnostic » du niveau de littératie de chacun des participants (même de manière intuitive et non « scientifique »), afin de pouvoir adapter les supports, les discours et le niveau de complexité des informations. Toutefois, il est important de veiller à utiliser des méthodes non stigmatisantes. (voir la partie « discours oraux »)Pour aller plus loin (cliquer)

Environnement favorable à la littératie en santé qui soutient le développement et la mise en application des capacités de littératie en santé. [Lemieux V., 2014]

Mesures favorisant le développement d'un environnement pro-littératie, favorable à l’exercice des compétences et du pouvoir d’agir de tous les publicsLes mesures pour un « environnement pro-littératie » sont à adapter selon le niveau d’intervention de la structure concernée :•du point de vue « système », si l’on se place au niveau d’un Etat, d’une collectivité, d’un organisme public…La simplification et l’accessibilité du système de santé, ainsi que des communications de santé publique, sont essentielles à considérer en termes de littératie, car elles conditionnent toute la chaine d’accès et de compréhension des informations diffusées par les professionnels.De même que l’intégration de ce concept dans les programmes d’éducation et de formation, dès le plus jeune âge et pour les professionnels.• du point de vue « structure »,si l’on se place à l’échelle d’une entité locale, institution de soins (ex. hôpital, maison de santé…), médico-sociale ou sociale (ex. centre social, maison de quartier…), etc.Dans toute structure, l’important est d’adapter l’environnement aux publics visés : par une écoute fine des besoins, une offre d'interprétariat en cas de multilinguisme, une adaptation aux situations de handicap, ou encore un travail sur l’accès à l’information dans les espaces (signalétique, affichage…).Pour aller plus loin (cliquer)

Principes d’actionpour permettre le renforcement de la littératie en santéPour toute intervention auprès de publics vulnérables du point de vue de la littératie, la posture des professionnels est une clé de réussite majeure pour favoriser la compréhension et l'appropriationdes informations de santé.Participationet co-construction : penser la place de l'intervenant, dans une démarche d' « apprentissage réciproque» entre l'intervenant et les publics, afin de favoriser leur empowerment(voir page concepts) :association des publics aux interventions et co-construction avec eux d'outils/supports d'information, faire « avec » et pas seulement « pour » eux ; s'écouter et se comprendre mutuellementpartir des publics : leurs expériences, mots employés, préoccupations, représentationsdans certains cas et en complémentarité : démarche d'éducation pour la santépar les pairs (personnes de même contexte social ou culturel, langue, âge, expérience...)Estimation du niveau de littératie : au démarrage de toute intervention, prévoir une mesure de « diagnostic » du niveau de littératie de chacun des participants (même de manière intuitive et non « scientifique »), afin de pouvoir adapter les supports, les discours et le niveau de complexité des informations. Toutefois, il est important de veiller à utiliser des méthodes non stigmatisantes. (voir la partie « discours oraux »)Pour aller plus loin (cliquer)

Le type d’intervention est à ADAPTER en fonction des objectifs, des publics, des types d’actions, du territoire d’intervention …Objectif de faciliter l’accès à l’information POUR TOUS :interventions simples essentiellementinterventions d’autant plus facilitées si l’environnement global intègre aussi ces principes (ex. système de santé, communications nationales, outils à disposition, lieux d’accueil des publics…)Objectif d’améliorer le niveau de littératie et/ou littératie en santé, pour des PUBLICS VULNÉRABLES (ex. migrants, incapacités cognitives, faible scolarisation…) :combiner interventions simples et complexes, de manière à développer des compétences au-delà des connaissancesveiller à créer un environnement favorableau sein de la structure, du réseau partenarial, du territoire …

Tous types de supports écrits: brochures, affiches, outils d'animation, sites internet, campagnes de communication, diaporamas, ordonnances, courriers ...Réalisation de supports simplifiés pour en faciliter la compréhension par tous, quel que soit le niveau de littératie ou de littératie en santé.Réflexion sur le fond, la forme ainsi que le type de support.Adapter chaque support aux besoins et compétences des publics visés, si nécessaire en créant plusieurs supports sur la même thématique, et si possible au travers d'une démarche de co-construction avec les publics.Viser la conception universelle.C'est-à-dire partir du principe que ce qui sera compris par les personnes avec un faible niveau de littératie en santé sera compris par tous.Pour aller plus loin (cliquer)

2019

VOIR L'EXEMPLE

L’association Espace19 regroupe 3 centres sociaux et culturels du 19ème arrondissement de Paris (Cambrai, Riquet et Ourcq).Une partie importante de ses missions se réfère directement ou indirectement aux enjeux de littératie en santé. Notamment s’agissant de la mise en place d’ateliers sociolinguistiques, de médiation socioculturelle, d’éducation à la santé, d’accueil et d’orientation, d’animation de la vie sociale ou encore de conseil conjugal et familial. L’Espace 19 accueille un public très large, de la petite enfance aux seniors ; et notamment des publics parlant une autre langue que le français, nécessitant pour certains une attention particulière du point de vue de la littératie et la littératie en santé.Concernant les ateliers sociolingustiques (ASL), différents groupes sont formés en fonction du niveau de compréhension de l’écrit et de l’oral : A1.1 oral (faible maitrise du français oral), A1.1 écrit (faible maitrise du français écrit), A1.2 (moyenne maitrise du français), PLVP (Parcours linguistiques à visée professionnelle).Cet exemple a vocation à illustrer les stratégies d’interventions pour favoriser ou développer la littératie en santé.Travail co-construit entre PromoSanté IdF et : Caroline Kiaya, Responsable santé médiation au sein d’Espace19, caroline.kiaya@espace19.org Laurence Millet, Conseillère sociale de la Caisse Primaire d'Assurance Maladie de Paris (CPAM) (partenaire de l’Espace 19), laurence.millet@assurance-maladie.fr

Inspiré et adapté de Margat A. et al, Revue Santé publique Volume 29 n°6, 2017.

2019

Accueil et accès à l’informationMédiation et interprétariatEcoute des besoins des publicsPartenariat avec le secteur médicalComité d'habitants

ENVIRONNEMENT PRO-LITTÉRATIE

INTERVENTIONS COMPLEXES

INTERVENTIONS SIMPLES

Programmes d'éducation pour la santé (publics spécifiques)

Programmes d'éducation pour la santé (publics spécifiques)Autres actions d’éducation à la santé (au-delà des séances santé en ASL):Petits déjeuners santé organisés un vendredi par mois – bénéficiaires du RSA (revenu de solidarité active) et adhérents des centres sociaux. Le thème est choisi par les participants et un intervenant est invité en fonction du sujet.Ateliers parents sur la communication parents-enfants, dont formation Faber et Mazlish utilisant des bandes dessinées et jeux de rôleÉvènements festifsponctuels autour de la santé (vélo-smoothies, …) auprès de l’ensemble des publicsIntervention ponctuelle du médecin de la maison de santé Michelet au sein d’Espace 19 Cambrai, notamment pour parler du déroulement d’une consultation médicale - au sein des ASL ou des petits déjeuners santé.Chaque intervention santé est adaptée en fonction du public viséet de leur niveau de compréhension et de littératie en santé, et utilise les grands principes des interventions simples et complexes.

Séances santé dans des ateliers socio-linguistiques

Séances santé dans des ateliers sociolinguistiques (ASL)Groupes homogènesselon leurs niveaux de français écrit/oralIntégration d'une composante santé aux programmes ASL:Deux interventions santéau cours de l’année scolaire, qui durent entre 2h et 2h30 :sur l’accès aux droits, animée par une conseillère sociale de la CPAM de Parissur l’une des trois thématiques suivantes chaque année :- relations hommes/femmes (vie affective et sexuelle), animée par la conseillère familiale et conjugale d’Espace 19- nutrition, animée par une diététicienne- compétences psychosociales, animée par un professionnel d’Espace 19 formé aux CPSEt en plus, certaines années, séances sur l’utilisation du site et du compte Ameli, dans le cadre des cours informatiques (intervention de la CPAM de Paris)Supports écrits simplifiés et adaptation des discours (voir interventions simples) :Travail entre les intervenants, les bénévoles et les professionnels des ASL pour obtenir une cohérence entre les séancesPour préparer les séances santé et tout au long de l’année, cours de français consacrés à l’étude des motsrelatifs à la thématique abordée en intervention, délivrés par des bénévoles ou la coordinatrice ASL

Créer un environnement favorable à l’exercice des compétences et du pouvoir d’agir de tous les publics

Rendre intelligibles les informations en santé, pour en faciliter la compréhension PAR TOUS

Augmenter le niveau de littératie en santé des publics ayant un FAIBLE NIVEAU, et développer leur pouvoir d’agir

Combinaison d’interventions simples dans le cadre de programmes (notamment collectifs)

LES ACTIONS EN LIEN AVEC LA LITTÉRATIE EN SANTÉ

Simplification des discours oraux

Limiter le «jargon»

S’adapter aux publics

Reformuler

Observer

Accompagner lécrit

Formation des professionnels

Animation participative

Empowerment

Posture et écoute

Accès aux droits

Compétences psychosiales

Culltures et tradictions

Grands principes

Vidéo et supports audio

Simplification des supports écrits

Images

Schémas

Cartographie

Phrases simples

Participation / pédagogie expérientielle

Empowerment

Repérage du niveau de littératie et adaptation

Compétences psychosociales

Traduction par les pairs

Evaluation

Environnement pro-littératiePermanencespour aider les populations en difficulté : conseillère conjugale et familiale, médiatrices et écrivains publics.Médiatrices polyglottes(langues africaines et asiatiques, anglais) réparties sur les 3 centres sociaux et proposant :des permanences autour de l’accès aux droitsdes journées de découverte des centres et des activités/dispositifs proposés, dans la langue des personnesApproche mixte : individuelle (entretien ou accompagnement individuel selon les besoins) et animation collectiveFacilitation de l’accès aux ASL : accompagnement global de la famille et possibilité d’accueillir les enfants pour permettre aux adultes de suivre les cours de françaisAccueil pour tous :accueil téléphonique et physique distincts pour permettre une meilleure posture d’écoutecartes comprenant les coordonnées des médiatrices parlant une autre langueLien de partenariat entre Espace 19 Cambrai et la maison de santé Michelet:intervention d’un médecin dans le centre pour parler du déroulement d’une consultation médicaleorientation des patients vers Espace 19 quand ils ont besoin d’informations sur l’accès aux droits ou pour obtenir de l’aide pour prendre rdv chez un spécialistepermanence de la médiatrice du centre dans la maison de santé (2 fois par mois)Groupe de travail « Accueil » interne et transversal à Espace 19, comprenant 6 personnes salariées, de profil et de structures différentesComité d’habitants, au sein d’Espace 19, qui participe aux décisions concernant les orientations des centres (certains des membres ont débuté par les ASL)

Simplification des supports écritsRéadaptation perpétuelledes supports en fonction des retours des personnes accueillies dans les centres.Supports d’information générale :Travail sur les supports de communication : langage simple et visuel, charte graphique identique sur tous les supports, dans l’objectif d’aider les habitants à repérer quand Espace 19 s’adresse à euxCartographiedes différentes structures médicales de secteur 1 dans le 19ème arrondissementSupports écrits dans le cadre d’animations :création de supports simplifiés, co-construits entre la conseillère sociale de la CPAM Paris et une animatrice ASL (ateliers sociolinguistiques) et testés auprès de publics FLE (français langue étrangère), ou bien réalisés parMigrations Santé: images collées au tableau reliées entre elles comme une carte heuristique, bandes sonores ou vidéos, schémades appareils reproducteurs humains, illustrationdes situations de la vie quotidienne ...utilisation des logospour permettre de repérer les institutions françaisesécriture au tableau des noms propres et de la signification des siglesetc.

Environnement pro-littératiePermanencespour aider les populations en difficulté : conseillère conjugale et familiale, médiatrices et écrivains publics.Médiatrices polyglottes(langues africaines et asiatiques, anglais) réparties sur les 3 centres sociaux et proposant :des permanences autour de l’accès aux droitsdes journées de découverte des centres et des activités/dispositifs proposés, dans la langue des personnesApproche mixte : individuelle (entretien ou accompagnement individuel selon les besoins) et animation collectiveFacilitation de l’accès aux ASL : accompagnement global de la famille et possibilité d’accueillir les enfants pour permettre aux adultes de suivre les cours de françaisAccueil pour tous :accueil téléphonique et physique distincts pour permettre une meilleure posture d’écoutecartes comprenant les coordonnées des médiatrices parlant une autre langueLien de partenariat entre Espace 19 Cambrai et la maison de santé Michelet :intervention d’un médecin dans le centre pour parler du déroulement d’une consultation médicaleorientation des patients vers Espace 19 quand ils ont besoin d’informations sur l’accès aux droits ou pour obtenir de l’aide pour prendre rdv chez un spécialistepermanence de la médiatrice du centre dans la maison de santé (2 fois par mois)Groupe de travail « Accueil » interne et transversal à Espace 19, comprenant 6 personnes salariées, de profil et de structures différentesComité d’habitants, au sein d’Espace 19, qui participe aux décisions concernant les orientations des centres (certains des membres ont débuté par les ASL)

Simplification des supports écritsRéadaptation perpétuelledes supports en fonction des retours des personnes accueillies dans les centres.Supports d’information générale:Travail sur les supports de communication : langage simple et visuel, charte graphique identique sur tous les supports, dans l’objectif d’aider les habitants à repérer quand Espace 19 s’adresse à euxCartographiedes différentes structures médicales de secteur 1 dans le 19ème arrondissementSupports écrits dans le cadre d’animations:création de supports simplifiés, co-construits entre la conseillère sociale de la CPAM Paris et une animatrice ASL (ateliers sociolinguistiques) et testés auprès de publics FLE (français langue étrangère), ou bien réalisés parMigrations Santé: images collées au tableau reliées entre elles comme une carte heuristique, bandes sonores ou vidéos, schémades appareils reproducteurs humains, illustrationdes situations de la vie quotidienne ...utilisation des logospour permettre de repérer les institutions françaisesécriture au tableau des noms propres et de la signification des siglesetc.

Simplification des discours orauxUtilisation de l’oral privilégiéeL’oral accompagne toujours les supports écrits (affiches et brochures, questionnaires d’évaluation des interventions, mots écrits sur les paper-board, courriers…).Par exemple, quand un document institutionnel est envoyé (ex: invitation à l’assemblée générale), la personne est prévenue qu’elle va recevoir le courrier et on lui explique en amont le contenu du document.Adaptation du discours au niveau de littératie et de littératie en santéPour les ateliers sociolinguistiques, adaptation des discours en fonction du groupe visé, selon le niveau de maîtrise du français.Pendant les interventions :attention portée au langage utilisé et la quantité d’informations délivrées, pour favoriser la compréhension et mémorisation par tousutilisation de la gestuellequestions rapides pour repérer d'éventuelles difficultés de littératie ou de littératie en santé, par exemple « Qu’est-ce que vous utilisez pour vous faire soigner à l’hôpital ? » (donne également une idée de la compréhension du système de santé)observationdu langage et du comportementque la personne utilise pour répondreReformulationslorsque la structure fait appel à des intervenants extérieurs, notamment lors des déjeuners santé

Formation des professionnelsLa formation à Espace 19 peut concerner les professionnels et les bénévoles de l’association :Formation à l’animation participative, pour les professionnels du Pôle santéJournées « transversalité » afin d’aider les professionnels à développerl’empowerment des habitants, auprès de l’ensemble des salariésFormation sur le développement d’une posturecommune de valorisation des compétences psychosociales (formation et accompagnement par la Mission métropolitaine de prévention des conduites à risque - MMPCR), auprès des professionnels et bénévolesFormation sur la posture favorisant les apprentissages et guide référentiel, à destination des bénévolesPrésentation des traditions culturellesasiatiques et africaines ayant trait à la périnatalité, par les médiatrices auprès des professionnels de la petite enfanceFormation à l’accueil, auprès de l’ensemble des professionnels et bénévolesFormation à l’accès aux droits et aux soins, pour les écrivains publics

Simplification des discours orauxUtilisation de l’oral privilégiéeL’oral accompagne toujours les supports écrits (affiches et brochures, questionnaires d’évaluation des interventions, mots écrits sur les paper-board, courriers…).Par exemple, quand un document institutionnel est envoyé (ex: invitation à l’assemblée générale), la personne est prévenue qu’elle va recevoir le courrier et on lui explique en amont le contenu du document.Adaptation du discours au niveau de littératie et de littératie en santéPour les ateliers sociolinguistiques, adaptation des discours en fonction du groupe visé, selon le niveau de maîtrise du français.Pendant les interventions :attention portée au langage utilisé et la quantité d’informations délivrées, pour favoriser la compréhension et mémorisation par tousutilisation de la gestuellequestions rapides pour repérer d'éventuelles difficultés de littératie ou de littératie en santé, par exemple « Qu’est-ce que vous utilisez pour vous faire soigner à l’hôpital ? » (donne également une idée de la compréhension du système de santé)observationdu langage et du comportementque la personne utilise pour répondreReformulationslorsque la structure fait appel à des intervenants extérieurs, notamment lors des déjeuners santé

Formation des professionnelsLa formation à Espace 19 peut concerner les professionnels et les bénévoles de l’association :Formation à l’animation participative, pour les professionnels du Pôle santéJournées « transversalité » afin d’aider les professionnels à développerl’empowerment des habitants, auprès de l’ensemble des salariésFormation sur le développement d’une posturecommune de valorisation des compétences psychosociales (formation et accompagnement par la Mission métropolitaine de prévention des conduites à risque - MMPCR), auprès des professionnels et bénévolesFormation sur la posture favorisant les apprentissages et guide référentiel, à destination des bénévolesPrésentation des traditions culturellesasiatiques et africaines ayant trait à la périnatalité, par les médiatrices auprès des professionnels de la petite enfanceFormation à l’accueil, auprès de l’ensemble des professionnels et bénévolesFormation à l’accès aux droits et aux soins, pour les écrivains publics

Principes d'actions pour permettre le renforcement de la littératie en santéIdentification des thématiques de santé prioritaires : réalisation d’un diagnostic santé en 2018 afin de proposer des séances d'éducation pour la santé et des interventions santé au sein des ASL, adaptées aux besoins des publicsAnimation participative et pédagogie expérientielle, qui s’appuient sur les expériences de chacun, et permettent de développer l’empowerment ; bienveillanceet valorisation des publicsAdaptation des contenus et discours au niveau de compréhension des publics visés, en se basant sur des méthodes de repérage direct ou indirect des compétences de chaque groupeApproche de développement des compétences psychosociales, transversale à toutes les activitésÉvaluationde l’ensemble des interventions par des questionnaires « avant/après » (progression du niveau de langue et compréhension du sujet)Dans certains cas, entraide entre les participants aux groupes pour traduire les mots mal compris par certains (traduction par les pairs)

Séances santé dans des ateliers sociolinguistiques (ASL)Groupes homogènes selon leurs niveaux de français écrit/oralIntégration d'une composante santé aux programmes ASL :Deux interventions santé au cours de l’année scolaire, qui durent entre 2h et 2h30 :sur l’accès aux droits, animée par une conseillère sociale de la CPAM de Parissur l’une des trois thématiques suivantes chaque année : - relations hommes/femmes (vie affective et sexuelle), animée par la conseillère familiale et conjugale d’Espace 19- nutrition, animée par une diététicienne- compétences psychosociales, animée par un professionnel d’Espace 19 formé aux CPSEt en plus, certaines années, séances sur l’utilisation du site et du compte Ameli, dans le cadre des cours informatiques (intervention de la CPAM de Paris)Supports écrits simplifiés et adaptation des discours (voir interventions simples) :Travail entre les intervenants, les bénévoles et les professionnels des ASL pour obtenir une cohérence entre les séancesPour préparer les séances santé et tout au long de l’année, cours de français consacrés à l’étude des motsrelatifs à la thématique abordée en intervention, délivrés par des bénévoles ou la coordinatrice ASL

Principes d'actions pour permettre le renforcement de la littératie en santéIdentification des thématiques de santé prioritaires : réalisation d’un diagnostic santé en 2018 afin de proposer des séances d'éducation pour la santé et des interventions santé au sein des ASL, adaptées aux besoins des publicsAnimation participative et pédagogie expérientielle, qui s’appuient sur les expériences de chacun, et permettent de développer l’empowerment ; bienveillanceet valorisation des publicsAdaptation des contenus et discours au niveau de compréhension des publics visés, en se basant sur des méthodes de repérage direct ou indirect des compétences de chaque groupeApproche de développement des compétences psychosociales, transversale à toutes les activitésÉvaluationde l’ensemble des interventions par des questionnaires « avant/après » (progression du niveau de langue et compréhension du sujet)Dans certains cas, entraide entre les participants aux groupes pour traduire les mots mal compris par certains (traduction par les pairs)

Programmes d'éducation pour la santé (publics spécifiques)Autres actions d’éducation à la santé (au-delà des séances santé en ASL):Petits déjeuners santé organisés un vendredi par mois – bénéficiaires du RSA (revenu de solidarité active) et adhérents des centres sociaux. Le thème est choisi par les participants et un intervenant est invité en fonction du sujet.Ateliers parents sur la communication parents-enfants, dont formation Faber et Mazlish utilisant des bandes dessinées et jeux de rôleÉvènements festifsponctuels autour de la santé (vélo-smoothies, …) auprès de l’ensemble des publicsIntervention ponctuelle du médecin de la maison de santé Michelet au sein d’Espace 19 Cambrai, notamment pour parler du déroulement d’une consultation médicale - au sein des ASL ou des petits déjeuners santé.Chaque intervention santé est adaptée en fonction du public viséet de leur niveau de compréhension et de littératie en santé, et utilise les grands principes des interventions simples et complexes.