Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

réduire les tâches de bas niveau "énergivores" pour favoriser les tâches de haut niveau

Pour que le cerveau puisse traiter deux tâches en même temps, une de ces deux tâches doit être obligatoirement automatisée. Dans le cadre d’un trouble de la lecture, le déchiffrage n’étant pas automatisé, il devient alors difficile de comprendre et de réfléchir en même temps. Un élève, qui a un trouble du geste et peine à fermer son manteau, ne peut pas dans le même temps comprendre une consigne orale énoncée par l’enseignant.Lorsque le cerveau est occupé à gérer une tâche non automatisée, toutes les ressources attentionnelles sont sollicitées par cette activité. Celles-ci ne peuvent se répartir sur d’autres actions cognitives, le cerveau se retrouve ensituation de double tâche. Les élèves porteurs d’un trouble dys- sont très souvent dans cette situation car les activités cognitives de bas niveau (lire, écrire, compter, s’exprimer, réaliser un geste) s’avèrent compliquées à automatiser. Il leur est plus difficile d’accéder aux activités cognitives de haut niveau (mettre en sens, planifier, comparer, raisonner). C’est pourquoi des adaptations pédagogiques sont indispensables pour permettre aux élèves dys- de s’exercer aux tâches de haut niveau (Rémi SAMIER Sylvie JACQUES in livret Pédagogie et neuropsychologie p.12)

favoriser les "mémos"

Comment compenser les troubles des apprentissages au clg et au lycée

utiliser les moyens mnémotechniques

"Le concept de bientraitance au secours des DYS" Dr Alain POUHET

Aux examens aussi ?

pratiquer des "aménagements raisonnables"

les outils numériques

le cahier de textes numérique

"Les enseignants renseignant régulièrement le cahier de texte sur EcoleDirecte, vous avez la visualisation du travail à faire dans l’avenir ainsi que le contenu de chaque séance de l’élève." extrait de la notice pour les parents école directe.AU Bulletin officiel n°32 du 9 septembre 2010Enseignements primaire et secondaireOutils numériquesLe cahier de textes numérique NOR : MENE1020076C circulaire n° 2010-136 du 6-9-2010 MEN - DGESCO ATexte adressé aux rectrices et recteurs d'académie ; aux inspectrices et inspecteurs d'académie, directrices et directeurs des services départementaux de l'Éducation nationale ; aux inspectrices et inspecteurs d'académie-inspectrices et inspecteurs pédagogiques régionaux ; aux inspectrices et inspecteurs de l'Éducation nationale ; aux chefs d'établissement Référence : circulaire du 3-5-1961Dans le système éducatif, les outils numériques apportent une aide précieuse tant aux élèves qu'aux enseignants et aux personnels d'éducation, d'administration et d'inspection. Ils favorisent une meilleure communication avec les familles et les partenaires de l'École, notamment en permettant aux parents de suivre le travail et la scolarité de leurs enfants.Le cahier de textes numérique fait partie de ces outils. Accessible à travers les réseaux de communication sécurisés, il a pour vocation d'apporter une aide au service des activités d'enseignement et d'apprentissage, en même temps qu'une facilité d'accès accrue pour tous les utilisateurs : les enseignants et l'équipe éducative dans son ensemble, les élèves mais aussi leurs parents (ou responsables légaux).La présente circulaire a pour objet de préciser les modalités de mise en œuvre, par l'ensemble des établissements scolaires, du cahier de textes numérique. Il se substitue aux cahiers de textes sous forme papier à compter de la rentrée 2011.Les outils informatiques sont déjà largement utilisés par les professeurs dans leur vie professionnelle. Le cahier de textes numérique s'intègre à cet ensemble dans un souci de cohérence avec les autres applications au service de la pédagogie.L'occasion est ainsi donnée de rappeler aux chefs d'établissement et aux professeurs l'importance qui s'attache au cahier de textes de classe qui, même dématérialisé, constitue un document officiel, à valeur juridique. Le cahier de textes de classe sert de référence aux cahiers de textes individuels. De façon permanente, il doit être à la disposition des élèves et de leurs responsables légaux qui peuvent s'y reporter à tout moment. Il assure la liaison entre les différents utilisateurs. Il permet, en cas d'absence ou de mutation d'un professeur, de ménager une étroite continuité entre l'enseignement du professeur et celui de son suppléant ou de son successeur.Le cahier de textes de classe doit être de maniement facile, refléter le déroulement des enseignements et permettre de suivre avec précision la progression des apprentissages.Je vous demande la plus grande vigilance dans la mise en œuvre du cahier de textes, une charte d'utilisation du cahier de textes numérique pouvant être mise en place au sein de l'établissement.Cahiers de textes de classeLe cahier de textes de classe sera organisé par discipline et par autre dispositif d'enseignement.Il sera tenu par chaque professeur concerné et sera à la disposition des personnels de direction et d'inspection qui devront les viser, dans le cadre de leur mission.L'accès au cahier de textes se fera par l'emploi du temps de la classe et par les disciplines. Un tableau de la charge de travail donnée à l'élève sera accessible.Le cahier de textes mentionnera, d'une part, le contenu de la séance et, d'autre part, le travail à effectuer, accompagnés l'un et l'autre de tout document, ressource ou conseil à l'initiative du professeur, sous forme de textes, de fichiers joints ou de liens. Les fonctionnalités offertes par les solutions informatiques faciliteront leur mise en page (polices de caractères, soulignement, couleurs, etc.). Les travaux donnés aux élèves porteront, outre la date du jour où ils sont donnés, l'indication du jour où ils doivent être présentés ou remis par l'élève.Les textes des devoirs et des contrôles figureront au cahier de textes, sous forme de textes ou de fichiers joints. Il en sera de même du texte des exercices ou des activités lorsque ceux-ci ne figureront pas sur les manuels scolaires.En ce qui concerne les travaux effectués dans le cadre de groupes, ou de sous-groupes d'élèves de différents niveaux de compétences, et en vue de favoriser un accompagnement plus personnalisé, le contenu de ces activités spécifiques sera également mentionné dans le cahier de textes.À la fin de chaque année scolaire, ces cahiers seront accessibles pendant une année scolaire entière, dans les conditions des cahiers de textes actifs. Ils pourront être consultés par les enseignants, les conseils d'enseignement, le conseil pédagogique, les conseils de classe et les corps d'inspection. Ils seront ensuite archivés et conservés pendant une durée de cinq ans. Il appartiendra en outre au chef d'établissement de déterminer quels sont ceux d'entre eux qui, témoignant d'un enseignement original, méritent d'être versés aux archives de l'établissement.Cahiers de textes individuelsLe cahier de textes numérique ne dispense pas chaque élève de continuer à tenir un cahier de textes individuel.La présente circulaire abroge et remplace la circulaire du 3 mai 1961.Pour le ministre de l'Éducation nationale, porte parole du Gouvernement,et par délégation,Le directeur général de l'enseignement scolaire,Jean-Michel Blanquer

"Les outils numériques proposent des réponses personnalisées et efficaces aux besoins éducatifs particuliers des élèves en situation de handicap, leur permettant de suivre une scolarité la plus proche possible de celles des autres élèves". (La scolarisation des élèves en situation de handicap)

"Aucun enfant ne se lève le matin pour échouer dans ce qu'il entreprend"

DIFFÉRENCIATION PÉDAGOGIQUE :COMMENT ADAPTER L’ENSEIGNEMENT POUR LA REUSSITE DE TOUS LES ÉLÈVES ?

Dans le cadre d’un partenariat avec le FIPHFP et Sciences Po, l'Agefiph a conçu une série de 10 vidéos thématiques mettant en scène la relation entre les enseignants et les étudiants porteurs de handicaps visibles ou invisibles

Bienvenue sur le site pôle TSLA consacré aux troubles spécifiques du langage, des praxies, de l'attention et des apprentissages.L’objectif de ce site est de fournir des aides techniques et à la réflexion afin de lutter contre les difficultés d’apprentissage.

Conception Universelle des Apprentissages

Rendre l'apprentissage accessible à tous

axes

3

principes

9

pour en savoir plus

La conception universelle de l’apprentissage : un « pont dynamique » entre une différenciation pédagogique et une évaluation humaniste ?https://journals.openedition.org/ced/846#tocto1n1

l'EPCC

l'évaluation par contrat de confiance.

Axe 1 le QUOIUtilisation équitable des stratégies pédagogiquesUtilisation flexible des moyens d'enseignementUtilisation simple et intuitive des consignesAxe 2 le POURQUOIUtilisation appropriée de l'espace physiqueRecours à une communauté d'apprentissageCréation d'un climat propice à l'apprentissageAxe 3 le COMMENTUne information facile à retenirLa tolérance à l'erreurL'économie d'efforts physiques

axe 1 : Aider au développement du savoir - le QUOI -Pour former des apprenants "débrouillards", bien informés et compétents par l'identification, la compréhension et l'arrimage des informations, des idées et des concepts.axe 2 : Tenir compte de la dimension affective des apprentissages - le POURQUOI-Pour maintenir la motivation et la détermination des apprenants par leur implication personnelle dans les tâches et l'apprentissage.axe 3 : Viser le développement de stratégies - le COMMENT -Pour accompagner des apprenants centrés sur des objectifs stratégiques par une bonne planification, l'exécution et le suivi des tâches.

La constante macabre

la constante macabrel'évaluation par contrat de confiance l'EPCCcompléments

3 vidéos

8 vidéos

La constante macabre : de quoi s'agit-il ?Des interprétations "rapides".Conséquences de la contante macabreUn phénomène inconscient, pourquoi ?Les 10 trucs pour obtenir sa constante macabreLe système EPCCEPCC : le bilan Témoignage

Lutter contre

3 livres

1 site

L'évaluation par contrat de confiance

par

Un terrible constat : Imaginons un professeur excellent, avec des élèves excellents. Si dans un tel contexte toutes les notes sont bonnes, l'enseignant est montré du doigt et considéré comme laxiste, voire peu sérieux. Sous la pression de la société, les enseignants se sentent ainsi obligés de mettre une certaine proportion de mauvaises notes, une " constante macabre ", pour être crédibles. C'est ce redoutable phénomène qu'André Antibi analyse finement et dénonce vigoureusement dans ce livre " grand à public " très clair, facile et agréable à lire. Des solutions rapides à mettre en place, simples et motivantes, sont proposées. Elles sont en vigueur dans certains pays où, contrairement au nôtre, les élèves sont encouragés et prennent confiance en eux. Depuis sa parution en octobre 2003, ce livre suscite un intérêt médiatique sans précédent, et est soutenu par de très nombreuses personnalités de renom et par d'importantes associations de parents d'élèves et d'enseignants. Ces réactions encourageantes permettent d'espérer qu'un changement salutaire pourra avoir lieu très prochainement, à condition d'y croire et de rester mobilisés.

Le livre "la constante macabre", paru en 2003, a suscité un grand intérêt en France mais aussi dans certains pays étrangers. Dans ce livre, un très grave dysfonctionnement du système d'évaluation des élèves, dont les enseignants ne sont pas responsables, est analysé et dénoncé : sous la pression de la société, les professeurs se sentent obligés inconsciemment de mettre un certain pourcentage de mauvaises notes pour être crédibles.Un très important mouvement a pris naissance, en vue de supprimer ce dysfonctionnement. Cette action a le soutien de pratiquement toutes les associations et de tous les syndicats d'enseignants, d'élèves, de parents d'élèves, ainsi que de nombreux responsables politiques.Ce second livre, accessible à tous les publics, très clair, facile et agréable à lire, fait suite au livre précédent. Un système d'évaluation par contrat de confiance, déjà mis en pratique par des milliers d'enseignants, est présenté. Dans ce système, les notes correspondent vraiment à la valeur de l'élève. Les résultats sont nets : la constante macabre est supprimée, et les élèves, mis en confiance, travaillent beaucoup plus.Un coup d’œil hors de France illustre l'isolement de notre pays dans le domaine de l'évaluation. Une très importante enquête auprès d'enseignants, d'élèves et de parents d'élèves fait nettement apparaître des réactions très encourageantes pour notre système éducatif. Ces réactions permettent d'espérer qu'un changement salutaire pourra avoir lieu très prochainement.

Travailler avec plaisir : quel bel objectif, trop souvent difficile à atteindre malheureusement. Dans ce domaine à l’École, selon les enquêtes internationales, la France détient un bien triste record, celui du mal-être. Dans ce livre «grand public», accessible et agréable à lire, André Antibi étudie ce douloureux problème pour notre jeunesse, et propose une solution pour améliorer sensiblement la situation : éradiquer le phénomène de constante macabre en mettant en pratique un système d'évaluation par contrat de confiance.II prolonge ainsi ses travaux de notoriété internationale, dont l'utilité et la pertinence sont reconnues par la plupart des partenaires du système éducatif. Ce livre, «pour des élèves heureux en travaillant», est avant tout un livre d’espoir. Bien loin des critiques stériles de notre système éducatif, il propose une voie pour concilier le travail et le bien-être à l’école.