Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

" Le discours sur les vertus éducatives du jeu méconnaît l’effet de la construction sociale des activités ludiques. Mais n’oublions pas qu’une grande partie du jeu échappe à cette formalisation éducative ; l’initiative du joueur (enfant ou adulte) l’associe à la recherche du plaisir, au divertissement (...) S’il y a des effets éducatifs, ils relèvent d’une logique informelle (...) avec cependant des caractéristiques intéressantes qui peuvent en faire un lieu d’apprentissage. "

Jeu et apprentissages

Gilles Brougère

15 minutes

Problème

Solution

Comment faire en sorte que le jeu vécu en classe constitue une réelle situation d'apprentissages pour les élèves ?

https://padlet.com/michnik_gregory/EG

Document en annexe :
Différentes strates de jeu emboîtées

Ressource numérique

Cherchez sur quels éléments de jeu ou de l'après-jeu l'enseignant peut s'appuyer pour favoriser les apprentissages. Expliquez pourquoi la phase de débriefing est incontournable.

Team

Site de mise en commun

Rôles dans l'équipe : un rapporteur, un maitre du temps, un maître du son, un scribe, un organisateur.

professeur en sciences de l’éducation à l’université Paris 13, responsable de la spécialité Sciences du Jeu du Master en Sciences de l’Éducation

Retrouver cette fiche en version numérique interactive

http://opn.to/a/1LFds

CC BY NC SA M. Fenaert 2018



Vocabulaire : Le terme « jeu » en français est ambigu, il renvoie au matériel de jeu ou à la structure ludique (game) mais aussi à la situation qui se met en place lorsque l’apprenant accepte de jouer (play). C'est pourquoi les auteurs y associent le terme anglais. On peut confondre ici le terme ludant avec celui de joueur.


Les auteurs proposent un modèle qui permet de distinguer deux strates de jeu-play : (1) une strate de jeu individuel au cours duquel le joueur/apprenant développe des stratégies et mobilise les connaissances nécessaires pour relever le défi du jeu, (2) une strate de jeu collaboratif où les équipiers formulent et établissent la validité des savoirs mobilisés dans le jeu. La phase d’institutionnalisation (ou débriefing) signe la sortie du jeu-play. En pratique, elle se déroule soit immédiatement après le jeu dans le cas d’un jeu organisé en présentiel soit après un temps plus ou moins long après la phase de jeu.



Source : Jeu-game, jeu-play, vers une modélisation du jeu. Une étude empirique à partir des traces numériques d’interaction du jeu Tamagocours. Éric SANCHEZ, Valérie EMIN-MARTINEZ (IFÉ-ENSL, S2HEP, Lyon), Nadine MANDRAN (LIG, Grenoble). Lien vers le pdf.

Différentes strates de jeu emboîtées - modifié depuis Sanchez, Emin-Martinez, Mandran


Vocabulaire : Le terme « jeu » en français est ambigu, il renvoie au matériel de jeu ou à la structure ludique (game) mais aussi à la situation qui se met en place lorsque l’apprenant accepte de jouer (play). C'est pourquoi les auteurs y associent le terme anglais.


Les auteurs proposent un modèle qui permet de distinguer deux strates de jeu-play : (1) une strate de jeu individuel au cours duquel le joueur/apprenant développe des stratégies et mobilise les connaissances nécessaires pour relever le défi du jeu, (2) une strate de jeu collaboratif où les équipiers formulent et établissent la validité des savoirs mobilisés dans le jeu. La phase d’institutionnalisation (ou débriefing) signe la sortie du jeu-play. En pratique, elle se déroule soit immédiatement après le jeu dans le cas d’un jeu organisé en présentiel soit après un temps plus ou moins long après la phase de jeu.


Un exemple de contextualisation du modèle :



Source : Jeu-game, jeu-play, vers une modélisation du jeu. Une étude empirique à partir des traces numériques d’interaction du jeu Tamagocours. Éric SANCHEZ, Valérie EMIN-MARTINEZ (IFÉ-ENSL, S2HEP, Lyon), Nadine MANDRAN (LIG, Grenoble). Lien vers le pdf.