Want to make creations as awesome as this one?

En 2016, Bpifrance a soutenu l’innovation dans les domaines de la santé. En savoir plus

Transcript

des projets issus d’un laboratoire de recherche s'appuyant sur une équipe/gouvernance en lien fort

avec le monde scientifique

Critère A

Critère B

Critère C

Critère D

Génération Deeptech : le référentiel Bpifrance

des projets qui présentent de fortes barrières à l'entrée matérialisées par des verrous technologiques difficiles à lever

des projets caractérisés par un go-to-market long/complexe donc probablement capitalistique

des projets qui constituent un avantage fortement différenciateur par rapport

à la concurrence

Critère A

des projets issus d’un laboratoire

de recherche s'appuyant
sur une équipe/gouvernance
en lien fort avec le monde
scientifique

"La recherche en entreprise permet régulièrement de poser clairement un problème, sans pour autant être en capacité de le résoudre en interne.

Dans ce genre de situation, on va chercher à confronter le problème qui se pose à des laboratoires de recherche ou à des startups, pour envisager avec eux des coopérations visant à apporter des solutions."

Ronan Stephan, Directeur scientifique de Plastick Omnium et membre de la mission interministérielle sur les aides à l'innovation

"Une startup n’a pas toujours les moyens de développer toutes les améliorations possibles, y compris dans certains cas la génération suivante, et doit s’assurer d’un continuum technologique."

Marie Meynadier, Fondatrice d’EOS Imaging, membre du Conseil de l’Innovation

Un environnement favorable aux innovations de rupture

la valorisation des résultats de recherche est devenue une mission à part entière des établissements de recherche

les offres d'accompagnement progressent et encouragent les entepreneurs à se lancer

Et concrètement ?

la formation des scientifiques comprend de plus en plus de modules orientés vers l'entrepreunariat

le passsage vers l'entrepreneuriat est mieux accepté dans les milieux académiques

Quelques exemples tous liés d'une manière ou d'une autre

à la recherche publique

Lancée par un cadre du secteur privé, BioSerenity s’est très vite rapprochée de l’Institut du Cerveau et de la Moëlle Épinière, avec lequel elle conduit la R&D en étroite relation.

SparingVision Grand Prix i-Lab 2017, est une spin-off de l’Institut de la Vision (sous tutelle de Sorbonne Université, l’INSERM et le CNRS).

À sa création, cette startup a été hébergée par l’incubateur de l’Institut de la Vision créé par la Fondation Voir et Entendre.


La technologie d’Actronika est issue des travaux du Professeur Vincent Hayward de l’université Pierre et Marie Curie à Paris, un des cofondateurs. L’entreprise a ensuite été incubée à chez Agoranov.


Critère B

Des projets qui présentent de

fortes barrières à l'entrée
matérialisées par des
verrous technologiques
difficiles à lever

"C’est à la frontière des disciplines que l’innovation a le plus de chances d’émerger, et c’est souvent la transposition d’une expertise scientifique

dans un nouveau domaine qui amène de nouvelles perspectives."

Alain Fuchs, Président de l’Université PSL

(Paris Sciences & Lettres)

"Le développement de différentes technologies en parallèle implique de travailler à des rythmes différents, avec des philosophies de travail qu’il faut faire converger."

Et concrètement ?

Quelques exemples de startups reposant sur le développement de plusieurs technologies

Cyrille Pauthenier, Cofondateur et Président d’Abolis Biotechnologies

Quand une technologie complexe crée des barrières

Une technologie complexe et innovante, et l’actif de propriété intellectuelle qui en découle, peuvent offrir à une startup un avantage concurrentiel.


Ils rendent en effet son produit (ou service) plus difficile à reproduire et lui procurent un monopole d’exploitation via des brevets.

FAIBLE


MOYEN


1. Principes de base de la technologie

observés et décrits

2. Concepts technologiques et / ou
applications proposés

3. Prédictions analytiques validées par des études en laboratoire et/ou théoriques

ÉLEVÉ

4. Technologie du sous-système validée en laboratoire


5. Technologie du sous-système validée en environnement représentatif

6. Prototype du système validé en environnement représentatif

7. Prototype du système validé en environnement opérationnel


8. Prototype du système qualifié par des tests et démonstrations

9. Prototype du système qualifié par des mises en oeuvres (pré-séries).

Niveau de TRL

Corwave développe différentes technologies liées à la mécanique des fluides, la biomécanique, les sciences des matériaux, l'algorithmique, l'électronique, l'hématologie, l'optique et l'électromagnétisme


Abolis Biotechnologies développe de la biologie de synthèse, de la génétique, de la chimie analytique, de l'informatique et de la robotique.


Actronika : software, IA, électronique et hardware appliqués à l’haptique

Critère C

Des projets qui

constituent un avantage
fortement différenciateur par
rapport à la concurrence

"L'association du digital au milieu de la recherche

donne lieu à des projets révolutionnaires qui nourrissent la deeptech."

Et concrètement ?

Quelques exemples de startups reposant sur le développement de

plusieurs technologies

Anne-Sophie Carrese, Associée chez Elaia

L’avantage différenciateur en deeptech peut prendre la forme :

d’un procédé innovant qui, à fonctionnalités et performances équivalentes, permettra à la startup de vendre à un prix extrêmement compétitif sur un marché existant

d’un produit inédit qui présente des fonctionnalités nouvelles, des caractéristiques techniques et des performances très supérieures à la concurrence, ce qui permet la création d’un nouveau marché ou sous-marché

En détenant des compétences, rares et difficiles à maîtriser
(blockchain, quantique, cybersécurité).

1

2

3

Corwave


- Technologie : assistance cardiaque de nouvelle génération utilisant une pompe à membrane ondulante biomimétique


- Performance : permet de reproduire une action physiologique : vitesse d’écoulement et pulsatilité, contrairement aux autres pompes existantes


- Bénéfice client : augmentation de la qualité de vie du patient et réduction des complications


Cardiologs


- Technologie : technologies d'IA appliquées à la prise de décision médicale


- Performance : détecte les arythmies grâce à des algorithmes basés sur l’analyse de 600 000 ECG (électrocardiogrammes)


- Bénéfice client : réalisation d’un diagnostic plus rapide et plus précis

Nawatechnologies


- Technologie : batteries au carbone ultrarapides et basées sur des nanostructures de carbone alignées verticalement


- Performance : densité d’énergie 3 fois supérieure aux produits actuels (type supercondensateurs), avec une meilleure homogénéité en matière de capacité énergétique


- Bénéfice client : amélioration de la qualité des produits finaux, à un prix de fabrication plus bas

Aledia


- Technologie : nouvelle génération de displays mobiles basés sur une technologie microLED 3D sur silicium


- Performance : écrans mobiles plus efficaces énergétiquement, plus brillants et avec une colorimétrie améliorée


- Bénéfice client : téléphone / smartwatch / AR / VR / tablettes / laptop avec durée de la batterie plus longue, lisibles en extérieur, avec des couleurs améliorés,


Bioserenity


- Technologie : dispositifs médicaux utilisant des vêtements connectés avec des capteurs de qualité médicale et une IA de détection des biomarqueurs numériques


- Performance : enregistrement de longue durée, solutions mobiles, pré-détection des anomalies


- Bénéfice client : accélération de l’arrivée au diagnostic, facilitation des enregistrements en vie réelle, réduction des coûts d’essais cliniques et des coûts de santé en diminuant les hospitalisations

Critère D

des projets caractérisés

par un go-to-market
long/complexe donc
probablement
capitalistique

Cyrille Pauthenier, Cofondateur et Président d’Abolis Biotechnologies

Plusieurs dimensions complexifient la trajectoire de go-to-market

Des temps longs de R&D et/ou un processus de maturation complexe

1

2

Des verrous d'industrialisation à lever

Ce temps est souvent incompressible, en particulier si la technologie
ou une des technologies présente(nt) un TRL faible au départ.
Très souvent, la complexité réglementaire très marquée, étend
encore davantage ce temps de recherche.

Une startup deeptech peut se retrouver confrontée à une problématique de scale-up industriel.
Ce scale-up pourra être rendu plus complexe par le mode de production de l’entreprise, si elle décide de produire elle-même plutôt que de recourir à des sous-traitants, ou si elle a besoin d’équipements non-standards qu’elle devra elle-même créer.

3

Des défis de maturité du marché

Une entreprise qui se lancera sur un marché faiblement mature
se retrouvera face à une demande inexistante ou naissante
qu’il faudra révéler.
Ainsi une startup qui s’y positionne peut prétendre à occuper rapidement une position dominante, mais se retrouve face à de nombreux risques (technologiques, réglementaires
et d’acceptation sociétale) et un temps d’accès au marché long.

Découvrez la nouvelle étude de Bpifrance Le Lab