Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

BUY

WATCH

Nationalité : FranceNé à : Hyères , 1980Marié et père de deux enfants, Julien Sandrel est auteur d'un premier roman, "La chambre des merveilles", publié chez Calmann-Levy en 2018.Pendant 15 ans, il a travaillé en entreprise, il a écrit des histoires pour des marques françaises.Il vit à Paris.

Ce livre est super attractif ,on est plongé directement dans le feu de l'action. Malgré que le début de l'histoire soit triste, l'auteur aréussi à nous faire ressentir d'autres émotions que la tristesse comme par exemple le rire, la surprise, la gaieté...En tant que lecteur, nous arrivons à nous identifier aux personnages même à Louis car dans cette histoire le petit garçon raconte ce qui se passe quand il est dans le coma ce qui très intéressant .

INSTAGRAM: juliensandrel

Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère, Thelma, qu’il est amoureux pour la première fois, il voit bien qu’elle pense à autre chose, à son travail sûrement. Alors il part, fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion le percute de plein fouet. Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis. En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet sous le matelas de son fils. À l’intérieur, il a dressé la liste de toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait vivre au cours de sa vie. Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles, elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait. Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on a presque quarante ans…

JOURNAL IMAGINAIRE Louis CHAMBRE DES MERVEILLES Je me réveille, des souvenirs me submergent, les détails de l'accident me reviennent sous la forme de flashs. Dans ma chambre d'hôpital, des femmes, inconnues à mes yeux, j'ai du mal à les percevoir, je vois trouble. Je me suis demandé qui étaient ces personnes pourquoi m'observaient-elles avec une joie immense. Sur le moment je me suis sentis oppressé dans ce lit d'hôpital.Cette pièce était très sombre et il y avait ces femmes qui me posaient des questions mais elles me rassuraient à la fois.