Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

La Thébaïde de Racine

DOSSIER PEDAGOGIQUE

Note d’intention pour l’usage de ce dossier pédagogiqueCe dossier a été conçu pour être utilisé en cours, à la maison, seul, en groupe classe, en demi-groupe au CDI.Il est à destination des professeurs de collège et lycée, en particulier, pour le niveau Troisième, Seconde et Première.Le professeur peut le vidéo-projeter en classe ou encore le déposer sur l’ENT pour un travail personnel de l’élève ou bien dans le cadre de la classe inversée.Il laisse une large place à l’aspect pédagogique en proposant un plan de séquence pour les trois niveaux évoqués ci-dessus ainsi qu’une analyse de texte et une étude de la mise en scène vue lors de votre sortie pour assister à La Thébaïde ou les frères ennemis de Racine, adaptée et mise en scène par Avner Camus Perez.Vous pourrez utiliser la note d'intention du metteur en scène ainsi que les CV des comédiens pour aborder le thème des métiers dans l'art du spectacle.Il est pourvu également d’une partie plus ludique avec six jeux à votre disposition (quiz sur l'histoire du théâtre, mots-croisés sur le vocabulaire du théâtre, un Qui est-ce? sur un personnage du spectacle, un jeu pour relier les couples de l'histoire et enfin un Vrai/Faux sur les mythes, Racine ou Sophocle?).Conçu par Céline Keiser, professeur de Lettres et Ingénieur pédagogique médiation numérique et culturelle, avec la contribution d’Avner Camus Perez, metteur en scène et dramaturge.celine.keiser7@gmail.com

En route ...

C'est parti pour le théâtre!

Jean Racine est un auteur français du 17eme siècle, époque du classicisme, sous le règne de Louis XIV. Il a écrit de grandes tragédies comme Phèdre par exemple. Tu sais, celle qui est tombée amoureuse de son beau-fils. Ca finit par un funeste destin décidé par les dieux!

C'est qui Racine ?! Y a un rapport avec les maths ?

Qu'est-ce qu'ils disent au fond ? Je crois qu'ils parlent d'arbres...

Sommaire

Les origines du théâtre antique

Le théâtre classique

Jean Racine

La mise en scène de la Compagnie du Visage. Note d'intention d'Avner Camus Perez et résumé de la pièce

Les mythes d'Oedipe et d'Antigone

Sommaire

Des exemples de séquences pédagogiques au collège et au lycée

Parcours thématique: les frères ennemis

Des jeux interactifs avec les élèves

Contact de la Compagnie du Visage

Il s'agit d'une adaptation du texte racinien dans lequel est montré l'opposition des deux frères Polynice et Etéocle pour le pouvoir et la terre de Thèbes. Une partie de la pièce sera constituée de textes contemporains en écho avec l'actualité des conflits au Proche-Orient dans lesquels des "frères ennemis" deviennent adversaires pour la conquête de leur " terre promise " et de leur état et gouvernement .

Une étude d'oeuvre d'art

Le théâtre antique

Les origines du théâtre antique

a) L'époqueComme son nom l'indique, elle date de l'AntiquitéC'est au VI ème siècle avant J-C que naît la tragédieb) Le pays d'origine : En Grèce

Le théâtre antique

Les origines du théâtre antique

c) CirconstancesLa société grecque de l'époque est polythéiste.Les Grecs rendent hommage régulièrement aux dieux qu'ils honorent en procédant à des libations ou/et à des sacrifices.Ce sont des moments de fêtes. Des concours de poésies, puis de tragédies et de comédies.La fête au cours de laquelle naît la tragédie se nomme: les Dionysies en hommage au dieu du vin et de la vigne : Dionysos.Son nom est Bacchus chez les Romains.C'est ainsi que naissent les premières pièces de théâtre.

Le théâtre antique

Les origines du théâtre antique

d) Les grands dramaturgesOn en connaît trois en particulier car on a retrouvé leurs textes en intégralité ou en fragments: Eschyle, Sophocle, EuripideMais c'est un philosophe grec nommé Aristote qui va « penser » le théâtre et plus particulièrement la tragédie dans La Poétique: il met en avant le principe de la catharsis.

Le théâtre antique

Les origines du théâtre antique

e)) A quoi sert la tragédie?Le but de la tragédie pour les Grecs est de faire éprouver aux spectateurs des sentiments forts de vengeance, de violence, d'interdits afin qu'ils les expulsent en les voyant représentés devant lui.Ce procédé s'appelle la catharsis.Elle a donc une fonction sociale et morale en inspirant ainsi « la pitié et la terreur ».Ce sont des personnages en lutte contre leur destin décidé par les dieux qui sont mis en scène.

Le théâtre antique

Les origines du théâtre antique

Et la comédie antique?Elle naît en même temps que la tragédie.Moins considérée que la tragédie (genre mineur)Auteurs: Plaute : latin (-254-184), Aristophane : grec (-445-330)Molière s'inspirera beaucoup des comédies de Plaute

Classicisme

LE CLASSICISME

Mouvement littéraire et artistique du 17eme siècle sous le règne de Louis XIV. Il s'oppose au mouvement baroque qui le précède (du portugais barroco, perle irrégulière). Ce dernier met en évidence l'instabilité de l'existence, le mouvement, le changement, la mort...Les thèmes du classicisme sont: - admiration pour l'Antiquité et la mythologie- imitation des Anciens- plaire et instruire- harmonie, clarté, rigueur, concision dans l'expression et dans la forme en lien avec la fondation de l'Académie française par Richelieu en 1635.- règle des trois unités au théâtre

Le théâtre classique

LE THEATRE CLASSIQUE

Nous retrouvons dans le théâtre classique les règles de bienséance et de vraisemblance ainsi que la règle des trois unités (de temps, de lieu et d'action).Quelques auteurs classiques:- Madame de La Fayette, La Princesse de Clèves, 1678.- Molière, Le Misanthrope, 1666.- Racine , Phèdre, 1677.

Les mythes

LES MYTHES

La pièce La Thébaïde de Racine fait référence au mythe d'Oedipe et à celui d'Antigone. Sophocle (V siècle avant J-C), dramaturge de l'Antiquité, évoque déjà cela dans Oedipe-Roi et Antigone, tragédies en vers.

Pour en savoir plus sur Sophocle

Pour en savoir plus sur le mythe d'Oedipe

Pour en savoir plus sur le mythe d'Antigone

Jean Racine

JEAN RACINE (1639-1699)

Dramaturge français du 17ème siècle (Classicisme). S'appuyant sur la mythologie antique et la tragédie grecque, il écrit de nombreuses tragédies dans lesquelles les héros sont en proie à leur destin mais qui font aussi face à la question du libre-arbitre. La Thébaïde est créée pour la première fois en 1664 par la troupe de Molière.

La Compagnie du visage

LA MISE EN SCENEde la Compagnie du Visage

Lorsque le dramaturge et metteur en scène Aner Camus Perez adapte La Thébaïde de Jean Racine au théâtre .... Lisez la note d'intention : Lisez le résumé de la pièce: Avec Jasmine DZIADONRaphael PLUTINOAvner Camus PEREZParticipation musicale : Christophe MANZ

Raphaël PLUTINOComédien MES EXPERIENCESThéâtre « La Noce tomate » d’Yves HEURT. Pièce jeune public. Mise en scène : Laurence VARENNE Rôle : La gousse d’aile / le cèpe / le cornichon 2 représentations en mars 2017 2 représentations en décembre 2016 Adaptation du roman « La Faim » de Knut HAMSUN. Pièce dramatique. Adaptation et mise en scène : Laurence VARENNE Rôle : L’homme qui souffre de la faim 2 représentations en juin 2016 au théâtre Le Carré Rondelet (Montpellier) 1 représentation en novembre 2015 aux Marches du Palais (Lodève) 1 représentation en octobre 2015 à la MPT St Exupéry (Montpellier) Adaptation de « Peter Pan » de James M. BARRIE. Pièce jeune public. Mise en scène : Olivier LABICHE Rôle : Peter Pan 2 représentations en octobre 2015 au théâtre Pierre Tabard (Montpellier) 23 représ. en juillet 2015 au théâtre du Grand Pavois pour le 50è Festival OFF d’Avignon 3 représentations en avril 2015 au théâtre du Chien qui Fume (Avignon) 6 représentations en mars 2015 au théâtre Pierre Tabard (Montpellier) 1 représentation en décembre 2014 à l’Espace André Malraux (Claye-Souilly) 5 représentations en octobre 2014 au théâtre Pierre Tabard (Montpellier)

Jasmine DZIADON Comédienne formée à la Compagnie Maritime dirigée par Pierre Castagné à Montpellier mais aussi auprès de Richard Mitou, Dag Jeanneret, Yves Gourmelon, Cie Katcina, Laura Herts... Jasmine rejoint la Compagnie de l’Echarpe blanche à Montpellier sous la direction de Jean-Louis Sol, et joue notamment dans Molière (L'avare, Les femmes savantes, Tartuffe,...), Le songe d'une nuit d'été de Shakespeare, L'Alouette d'Anouilh, mais aussi Le Glossaire de Max Rouquette, Les singes savants de Jean-Pierre Pélaez et le Trésor des six reines de Lilian Bathelot, trois auteurs du Languedoc Roussillon. En parallèle Jasmine anime des ateliers de théâtre pour tous les âges (Conservatoire de Beaucaire, CROUS de Montpellier, Ville de Pézenas...), travaille avec d'autres compagnies (spectacle de rue, comédie, café théâtre, spectacle jeune public), prête sa « voix off » (livre audio, publicité, enregistrement institutionnel...), participe à des tournages notamment soutenus par Languedoc Roussillon Cinéma (La grande boucle, Bellamy...), et est éditée pour la première fois avec son récit pour enfant « L’effet papillon ». Elle a mis en scène ou assisté les mises en scène de textes de Beckett, Feydeau, Ribes, Pinter, Grumberg... Actuellement elle joue dans Qui a peur de Virginia Woolf ? d’Edward Albee avec la compagnie de l’Echarpe blanche, Rotterdam la nuit de Charif Ghattas avec la Cie JanaLoka. En jeune public elle travaille avec la Compagnie la part d’Eole. En théâtre de rue elle intervient avec la Compagnie Joyeuse Gravité. Elle a créé la Compagnie ONG DAM qui propose des créations jeune public, des contes et des pièces tout public. Jasmine DZIADON Comédienne formée à la Compagnie Maritime dirigée par Pierre Castagné à Montpellier mais aussi auprès de Richard Mitou, Dag Jeanneret, Yves Gourmelon, Cie Katcina, Laura Herts... Jasmine rejoint la Compagnie de l’Echarpe blanche à Montpellier sous la direction de Jean-Louis Sol, et joue notamment dans Molière (L'avare, Les femmes savantes, Tartuffe,...), Le songe d'une nuit d'été de Shakespeare, L'Alouette d'Anouilh, mais aussi Le Glossaire de Max Rouquette, Les singes savants de Jean-Pierre Pélaez et le Trésor des six reines de Lilian Bathelot, trois auteurs du Languedoc Roussillon. En parallèle Jasmine anime des ateliers de théâtre pour tous les âges (Conservatoire de Beaucaire, CROUS de Montpellier, Ville de Pézenas...), travaille avec d'autres compagnies (spectacle de rue, comédie, café théâtre, spectacle jeune public), prête sa « voix off » (livre audio, publicité, enregistrement institutionnel...), participe à des tournages notamment soutenus par Languedoc Roussillon Cinéma (La grande boucle, Bellamy...), et est éditée pour la première fois avec son récit pour enfant « L’effet papillon ». Elle a mis en scène ou assisté les mises en scène de textes de Beckett, Feydeau, Ribes, Pinter, Grumberg... Actuellement elle joue dans Qui a peur de Virginia Woolf ? d’Edward Albee avec la compagnie de l’Echarpe blanche, Rotterdam la nuit de Charif Ghattas avec la Cie JanaLoka. En jeune public elle travaille avec la Compagnie la part d’Eole. En théâtre de rue elle intervient avec la Compagnie Joyeuse Gravité. Elle a créé la Compagnie ONG DAM qui propose des créations jeune public, des contes et des pièces tout public.

Avner Camus Perez, comédien, metteur en scène, dramaturge, essayiste, profsseur de philosophieACTIVITES THEATRALES CULTURELLES et PEDAGOGIQUES * - Réalisation d'un spectacle bilingue: « Théâtre de la Renaissance » (Niels ARESTRUP)- PARIS  - Spectacle présenté à l’Institut Franco-portugais et au théâtre d’Almada (Portugal) en présence de Mme Soares, présidente d’honneur de l’association « Aristide de Sousa Mendes » partenaire du spectacle : « HANNAH ARENDT, exil Atlantique », texte original de Avner Camus Perez, 6 représentations au Portugal (cf : presse portugaise : « Público », « Diario de Noticias», « Euronoticias »« Visẫo » etc… ) - Animateur théâtre: CENTRE D'ACTION CULTURELLE - (Seine et Marne) - Direction; Dominique DOUBLIER et création en collaboration avec Philippe DAUCHEZ: Directeur du CAC-1973-1977 - Animateur – Atelier Théâtre du Lycée Charles Lepierre de Lisbonne : créations scolaires: Koltès, Sartre, Shakespeare … Animateur – responsable de l’Atelier Philothéâtre (2002-2006) du Lycée régional Clemenceau de Montpellier : créations scolaires : Sartre, Camus, Koltès, Goldoni… et tournées régionales scolaires : Lycées avec le soutien de la Région Languedoc Roussillon…(2005-2006-Hommage à Sartre) - Animateur Cinéma et Théâtre dans le cadre d’établissements publics d'enseignement secondaire. - Animateur- Théâtre- Créateur de l’Atelier « PhiloThéâtre » du Lycée Clemenceau de Montpellier (2002– 2003) – Présentation de spectacles : Montpellier et région (La Vista, Lakanal) – Participation au festival européen du théâtre francophone (Pièces : « Huis-clos » - « Caligula », participation à « Antigone »… Participation Théâtre scolaire à Madrid (Espagne), Berlin (2007) Dernières responsabilités – derniers acquis : - titulaire de la certification « Théâtre » - Ministère de l’éducation nationale - Directeur artistique de la Compagnie du Visage ainsi que du Théâtre du Carré Rondelet ACTIVITES THEATRALES CULTURELLES et PEDAGOGIQUES * - Réalisation d'un spectacle bilingue: « Théâtre de la Renaissance » (Niels ARESTRUP)- PARIS  - Spectacle présenté à l’Institut Franco-portugais et au théâtre d’Almada (Portugal) en présence de Mme Soares, présidente d’honneur de l’association « Aristide de Sousa Mendes » partenaire du spectacle : « HANNAH ARENDT, exil Atlantique », texte original de Avner Camus Perez, 6 représentations au Portugal (cf : presse portugaise : « Público », « Diario de Noticias», « Euronoticias »« Visẫo » etc… ) - Animateur théâtre: CENTRE D'ACTION CULTURELLE - (Seine et Marne) - Direction; Dominique DOUBLIER et création en collaboration avec Philippe DAUCHEZ: Directeur du CAC-1973-1977 - Animateur – Atelier Théâtre du Lycée Charles Lepierre de Lisbonne : créations scolaires: Koltès, Sartre, Shakespeare … Animateur – responsable de l’Atelier Philothéâtre (2002-2006) du Lycée régional Clemenceau de Montpellier : créations scolaires : Sartre, Camus, Koltès, Goldoni… et tournées régionales scolaires : Lycées avec le soutien de la Région Languedoc Roussillon…(2005-2006-Hommage à Sartre) - Animateur Cinéma et Théâtre dans le cadre d’établissements publics d'enseignement secondaire. - Animateur- Théâtre- Créateur de l’Atelier « PhiloThéâtre » du Lycée Clemenceau de Montpellier (2002– 2003) – Présentation de spectacles : Montpellier et région (La Vista, Lakanal) – Participation au festival européen du théâtre francophone (Pièces : « Huis-clos » - « Caligula », participation à « Antigone »… Participation Théâtre scolaire à Madrid (Espagne), Berlin (2007) Dernières responsabilités – derniers acquis : - titulaire de la certification « Théâtre » - Ministère de l’éducation nationale - Directeur artistique de la Compagnie du Visage ainsi que du Théâtre du Carré Rondelet

Note d'intention d'Avner Camus Perez, adaptation et mise en scène de La Thébaïde de Racine (1664)Il s'agit d'une adaptation du texte racinien dans lequel est montré l'opposition des deux frères Polynice et Etéocle pour le pouvoir et la terre de Thèbes. Une partie de la pièce sera constituée d'allusions à des situations contemporaines en écho avec l'actualité des conflits au Proche-Orient dans lesquels des "frères ennemis" deviennent adversaires pour la conquête de leur « terre promise » et de leur état et gouvernement représentant leur peuple. Comment s'élabore le mécanisme de la haine ? Comment les frères de sang ou de tradition deviennent peuples ennemis ? Quelle mère pourrait les réconcilier (Jocaste) ? Quel tyran et jeu politique pourraient saisir l'opportunité d'un héritage du pouvoir (Créon) ? Quelles innocentes bonnes volontés tentent de réconcilier ces frères et de défendre ces propres passions (Antigone) ? Ce projet tente « de mettre à plat » les données du problème de la confrontation et de l'adversité en introduisant en miroir les éléments du conflit proche-oriental. C'est pourquoi les deux langues de ce conflit (arabe et hébreu) seront mises en exergue et en articulation avec les alexandrins raciniens. La création « La Thébaïde ou les frères ennemis », si elle est destinée à tous les publics, aura également vocation à être jouée à l’attention d’un public de collégiens et de lycéens, étudiants universitaires à Montpellier dans un premier temps puis dans la région et dans toute la France et à l'étranger par la suite.Esthétique : La scénographie sera constituée d'éléments massifs sous forme de module permettant l'élévation et l'ancrage dans la terre. Des alternances entre ombre et lumière accentueront le dilemme des personnages raciniens. Un jeu de costume présentera la dualité, voire la duplicité, des deux frères ennemis : les comédiens évolueront dans un jeu « transformiste » dans lequel chaque frère sera le reflet de l'autre. Le choix d'une mise en scène de théâtre de rue viendra ponctuer certaines séquences (Antigone en échasse ; Polynice et Etéocle en bonimenteurs de foire, en boxeurs , en chanteurs de rap...). Ce choix contemporain alternera avec un rigorisme classique de la tragédie et comédie grecques antiques (coryphée, choreutes,). Le choeur interviendra sur les latéraux de scène en déclamations au pupitre. Le merveilleux alexandrin racinien sera respecté.La création « La Thébaïde ou les frères ennemis », si elle est destinée à tous les publics, aura également vocation à être jouée à l’attention d’un public de collégiens et de lycéens, étudiants universitaires à Montpellier dans un premier temps puis dans la région et dans toute la France et à l'étranger par la suite.Notre intention, par le biais d’interventions auprès des publics scolaires et universitaires, est d’éveiller chez les adolescents un enthousiasme pour les créations actuelles fondées sur le patrimoine et le texte moderne et classique.- publications sous forme de brochure, dossier d'accompagnement pédagogique. - Animation pour l'approche d'une esthétique contemporaine basée sur un texte du patrimoine: - sensibilisation aux thèmes sociologiques, philosophiques, historiques...

RÉSUMÉLe titre indique que l'action se déroule dans la Thèbes antique, où les fils jumeaux d’Œdipe, Étéocle et Polynice, doivent, selon la volonté exprimée par leur père, régner tour à tour, chacun une année. La première vit Étéocle régner. Il semble donc normal que Polynice, son frère, prenne le relais. Mais Étéocle, qui est aimé par une grande partie des gens de la ville, considère qu'il vaut mieux pour tous qu'il conserve le pouvoir, au détriment d'un frère qu'il considère comme guerrier et tyrannique. Tentent en vain de les raisonner l'un et l'autre leur mère, Jocaste, leur sœur, Antigone, leurs deux cousins, Ménécée et Hémon, qui sont chacun dans un des camps ennemis, Ménécée s’étant rangé au côté d’Etéocle, Hémon au côté de Polynice pour plaire à Antigone. Ils sont les fils de Créon, le frère de Jocaste, qui suit ces efforts de conciliation avec des sentiments partagés car, son ambition personnelle lui faisant souhaiter que ses neveux s’entretuent pour régner à leur place, il encourage Étéocle dans son attitude. Aussi Polynice, aidé par une foule de partisans, assiège-t-il la ville. Jocaste obtient une trêve, et Polynice pénètre dans la cité en compagnie d'Hémon, qui est épris d'Antigone, ce dont est jaloux son père. Jocaste et Antigone ne désespèrent pas de calmer Polynice lorsque, soudain, on leur annonce que la trêve vient d'être rompue. Ménécée, s'étant imaginé, conformément à un oracle, que son acte mettrait fin à la lutte fratricide, se tue, et elle est, de nouveau, suspendue. Créon, ayant perdu un fils, semble disposé à faire la paix, mais il incite secrètement Étéocle à ne pas céder. L’entrevue souhaitée par Jocaste entre Étéocle et Polynice tourne court, et débouche sur un combat singulier. Hémon, pour complaire à Antigone, tente en vain de séparer ses cousins, et est tué par Étéocle. Le combat reprend, et Polynice, pour venger l'amant de sa soeur, trouve assez d'énergie pour tuer son frère. Jouissant trop imprudemment de son triomphe, il se félicite de le voir mourir à ses pieds, comme un sujet et non comme un roi. Mais il ne se rend pas compte qu’il n'est pas complètement mort, et Étéocle, dans un dernier élan, parvient à le tuer. Jocaste se poignarde. L'ambitieux Créon, devenu roi, juste après avoir annoncé à Antigone la mort de celui qu'elle aime, la courtise et demande sa main. Mais elle lui répond que, pour la mériter, il devra suivre son exemple : or, accablée par la mort de sa mère, de ses frères, et surtout de son amant, elle se tue avec le poignard même dont usa sa mère. Créon, qui se rend compte qu'il a causé le malheur de tant de ses proches, et notamment d'Antigone, se suicide peut-être lui aussi.

La mise en scène

Jocaste Quel lien observe-t-on ici entre la mère et son fils?

AntigoneObservez les couleurs

Antigone et HémonObservez les costumes et les couleurs.

Observez les choix de mise en scène (lumières, costumes, gestes, expression du visage...)

Crédit Photos: Compagnie du Visage

Etéocle est en colère.Observez les costumes, l'expression du visage.Quel rôle joue Créon ici?

Créon tente de convaincre Antigone de ne pas enterrer son frère Polynice sous peine d'une mort certaine. Observez les couleurs, les lumières, les costumes, les accessoires.Quel rôle joue Créon dans l'histoire?

La mise en scène

Antigone face à Créon

Etéocle, manipulé par Créon

Séquences

SEQUENCES PEDAGOGIQUES

SEQUENCE COLLEGE

SEQUENCE PREMIERE

SEQUENCE SECONDE

SEQUENCE LATIN

Académie de StrasbourgLE LATIN EN CLASSE DE TROISIÈMEI. Les thèmes et les textesLa liste des textes est donnée à titre indicatif. Elle favorise les parcours personnels des enseignants.Histoire et vie de la citéDe la République à l’EmpireTextes :Respublica- Salluste, La conjuration de Catilina, V (Portrait de Catilina)- Virgile, Énéide, VI, 788-797 (Auguste fondateur de la nouvelle Rome)- Pline le Jeune, Panégyrique de Trajan, 51 (Un prince accessible à son peuple)Imperium- Tacite, Annales, XIV, 35 (La révolte de Boudicca)- Florus, Abrégé de l’histoire romaine, II, 30 (Désastre de Varus)- Végèce, Traité de l’art militaire, I, 1 (Supériorité militaire des Romains)Mots-clés : homo novus, populares, optimates, ordo, partes, concordia ; augustus, auctoritas, majestas,princeps, imperium, jus ; limes, coloniaProlongements : portraits d’empereurs, représentations de la victoireIdéologies impériales et romanisationTextes :- Évolutions morales et sociales : Res Gestae Divi Augusti, table VI, 34 (Clipeus virtutis)- Citoyens romains et habitants de l’Empire : Pline l’Ancien, Histoire naturelle, III, 39-40 (Éloge de l’Italie)- Pax Romana: Tacite, Vie d’Agricola, XXIX- XXXIII (Discours de Calgacus)Mots-clés : virtus, fides, foedus, mos majorum ; gloria, decus, fama ; pax RomanaProlongements : l’art au service des valeurs impériales, vertus romaines dans la numismatiqueVie privée, vie publiqueVilles, campagnes, provincesTextes :- Vitruve, De l’architecture, II, préface (Fondation d’Alexandrie)- Ausone, Ordre des villes célèbres(Arles, Toulouse, Narbonne, Bordeaux)- Pline le Jeune, Lettres,II, 17, 1 et 4-5 (La villadu Laurentin)- Actes des apôtres, XXVII, 9-44 (tempêtes et naufrages)Mots-clés : copia, divitiae, rusticus, latifundium, villa ; pirata, tempestas, via ; finis, provincia, mare nostrum,natio, gens, indigenaProlongements : villae, urbanisme impérialLe temps des plaisirsTextes :- Otiumet plaisirs de l’esprit : Pline le Jeune, Lettres, I, 13 (Les lectures publiques)- L’art d’aimer : Année Épigraphique 1911, 0192 ; 1993, 539 a et b ; Corpus des Inscriptions Latines 02, 07,439 (Épitaphes d’épouses)- L’art d’aimer : Properce, Élégies, II, 12 (Cupidon, les hommes et les dieux)Mots-clés : humanitas, liberales artes, bonae artes, musica, recitatio, litterae, studium ; puella, amica, libido,desiderium, cupiditas, cura, rubor, pudorProlongements : Amour et Amours (fresques romaines, peinture), scènes sacro-idylliquesReprésentations du mondePolythéisme et monothéismesTextes :- Polythéisme et monothéismes : Cicéron, De la nature des dieux, I, 81-82 (Questions sur les dieux )- Polythéisme et monothéismes : Ovide, Amours, II, 13 (Prière à Isis pour Corinne)- Naissance du christianisme : Actes des Apôtres(Vulgate), XVII, 16-34 (Discours de Paul à Athènes)Mots-clés : superstitio, religio ; martyrium, fides, salusProlongements : religions orientales : lieux de culte, représentations ; art paléochrétienMaîtriser le monde, science et superstitionTextes :- Celse, De la Médecine, V, 27 (Traitement contre la morsure d’un chien enragé)- Horace, Épodes, V (la sorcière Canidie)- Pline l’Ancien, Histoire naturelle, VII, 37-39 et 57-60 (Grands savants ; coutumes et inventions)- Table de PeutingerMots-clés : ars ; morbus, cura ; magia, venenum, carmen ; manes, divinatio ; orbis terrarum, finisProlongements : realia(matériel d’arpentage, de médecine, tablettes de défixion,…), cartographieLe latin après le latinTextes :- Thomas More, De optimo reipublicae statu deque nova insula Utopia, II, 4 (Des rapports mutuels entre lescitoyens)- Carmina Burana(A la taverne)- Du Bellay, Regrets, Patriae desiderium(Heureux qui comme Ulysse).- Rimbaud, poèmes en latin : Poeta laureatus, JugurthaProlongements : manuscrits et premiers livres imprimésLE GREC EN CLASSE DE TROISIÈMELes thèmes et les textesLa liste des textes est donnée à titre indicatif. Elle favorise les parcours personnels des enseignants.Histoire de la Grèce antiquePanorama général : repères historiques et géographiquesTextes :La Grèce : Strabon, Géographie, VIII, 2, 1 (La Grèce et ses régions)Histoire : Platon, Ménéxène, 241 a-c (De Marathon à Salamine)Un seul peuple : Lysias, Discours olympique, I, 3 (Héraclès fondateur des Jeux Olympiques)Mots-clés :Ἑλλάς,Ἀττική, Πελοπόννησος,ἔθνος, αὐτόχθων, χώρα, φωνή, λόγος, γλῶσσαProlongements : origines de l’art grec antiqueLe temps des hérosTextes :Les premiers temps historiques : Hérodote, Histoires, I, 1-4 (De la légende à l’Histoire)Thésée : Apollodore, Épitomé,7-10 (Thésée et le Minotaure)Ulysse : Homère, Odyssée, Chant VI, 119-185 (Ulysse apparaît à Nausicaa)Mots-clés :Ἕλληνες, Τρῶες,ἥρως,ἆθλον,ἔπος, νόστοςProlongements : l’art minoen ; l’art mycénienDeux modèles de cités : Athènes et SparteTextes ;Le régime politique : Isocrate, Aréopagitique,16, 1 (La constitution est l’âme de la cité)La démocratie : Lysias, Epitaphios, 18 (Les Athéniens fondateurs de la démocratie)L’état spartiate : Stobée, Fragments, IV, 2, 25 (Petit résumé des coutumes spartiates)Mots-clés :πόλις, πολίτης, δοῦλος, μέτοικος,ὅμοιοι, δῆμος, δημοκρατία,ὀλιγαρχία,ἄρχων,ἐκκλησία, βουλήProlongements : la cité d’Athènes (lieux de la vie politique)Vie privée, vie publiqueEspaces et cadres de vie : vie quotidienne, la cité : Athènes et AlexandrieTextes :L’emploi du temps : Xénophon, Économique, XI, 14 (La journée d’Ischomaque)La ville d’Athènes : Strabon, Géographie, IX, 16 et 23-24 (Athènes)Alexandrie : Strabon, Géographie, XVII, 1-6 (La ville d’Alexandrie)Mots-clés :οἰκία,ἀγορά,ὁδός, συμπόσιον, γυμνάσιον, θέατρονProlongements : représentations de la vie privée dans la céramique grecque ; le théâtre grecEmplois du temps : âges et passages de la vie ; le corpsTextes :L’éducation : Platon, Protagoras, 325c-326e (L’éducation à Athènes)Le mariage : Plutarque, Vie de Lycurgue, XV, 3 (Le mariage à Sparte)Le corps : Lucien de Samosate, Anacharsis, I, 1 (Les exercices physiques)Mots clés :πατήρ, μήτηρ, παιδεία, παιδαγωγός, διδάσκαλος, καλὸς κἀγαθός,ὑγιήςProlongements : la statuaire (Praxitèle, Myron…), la musique grecque

A

B

C

D

Oeuvre d'art

Etéocle et Polynice, Giovanni Battista Tiepolo vers 1728-1730. Kunsthistoriches Muséum, Vienne

Etude de l'oeuvre d'art en lien avec La Thébaïde ou les frères ennemis

Questions pour l'analyse:1. Qui sont les personnages représentés?2. Relevez les éléments appartenant au domaine de la guerre.3. Etudiez la composition du tableau: qu'est-ce qui est situé au centre? Quelles sont les lignes de fuite? Que voit-on en arrière-plan?4. Observez les visages. Qui est représenté à terre, d'après-vous? Que peut-on lire comme expression sur chacun des visages?5. Etudiez les couleurs.

Parcours thématique

1) Textes fondateurs/bibliques - Abel et Cain (AT-Genèse 4.1-15) - Jacob et Esaü (AT-Genèse 25.5-11, 20-34; 26.34, 35; 27.1-46; 28.1-5)

Parcours thématique: les frères ennemis

Cain et Abel, Le Titien, 1542-1544

Parcours thématique

2) Textes antiques et classiques- Romulus et Rémus (Tite-Live. Histoires Romaines, livre 1 à 5) - Britannicus et Néron (Source antique : Tacite in Annales, livre XIII. J. Racine. Britannicus, 1669)

Parcours thématique: les frères ennemis

Romulus et Remus, Peter Paul Rubens, 1615-1616

Parcours thématique

3) Littérature moderne- Pierre et Jean (Guy de Maupassant, 1887)- L’homme qui rit (Victor Hugo, 1869)- Les frères Karamazov (Dostoïevski, 1880) - A l’est d’Eden (J.Steinbeck, 1952)

Parcours thématique: les frères ennemis

JEUX

Mots croisés

Pour imprimer : https://docs.google.com/document/d/1N1MArVEy713UK5JHPzEBXszssOsHnU8y_YMpWcpcGdA/edit?usp=sharingVersion interactive: file:///F:/th%C3%A9ba%C3%AFde/vocth%C3%A9%C3%A2tre.htmlVersion interactive avec les indices dessous : file:///F:/th%C3%A9ba%C3%AFde/vocth%C3%A9atre.htmlVersion avec correction à imprimer: https://docs.google.com/document/d/1J26nwJ7A6E7uA7o29II-NEabdPhXRoE6efMSV3jY0jg/edit?usp=sharingVersion interactive vec la solution:file:///F:/th%C3%A9ba%C3%AFde/voctheatre.htmlfile:///F:/th%C3%A9ba%C3%AFde/voctheatre.htmlHORIZONTAL3. Action scénique qui provoque le rire par la situation des personnages ou par la description des moeurs et des caractères, et dont le dénouement est heureux.4. Réplique prononcée par un personnage à l'insu d'un autre, pour lui-même ou à l'intention du public.6. Division externe de la pièce en parties d'importance sensiblement égale, en fonction du déroulement de l'action. Traditionnellement, une pièce se divise en trois ou cinq actes, eux-mêmes découpés en scènes.7. Scène parlée, discours adressé à soi-même ou à un auditoire dont on n'attend pas de réponse. Dans l'analyse du discours théâtral, il est considéré comme une variété du dialogue.9. Unité de .................: En 1630, Jean Chapelain justifie cette première règle (Lettre sur la règle des vingt-quatre heures). Il s'agit, pour assurer la vraisemblance, de réduire l'écart entre la durée supposée de l'action et celle de la représentation (entractes compris). Cette règle oblige aussi à concentrer l'action représentée au moment de la crise. Des récits rétrospectifs peuvent alors éclairer le spectateur sur les événements qui ont précédé le début de la pièce ou qui ont pris place pendant les entractes. L'unité de temps impose enfin la liaison des scènes, afin que l'espace scénique ne soit jamais laissé vide.10. Indication scénique (souvent mise en italiques) qui est donnée par l'auteur, et qui peut concerner les entrées ou sorties des personnages, le ton d'une réplique, les gestes à accomplir, etc. Le texte théâtral se compose de deux éléments: les didascalies et les dialogues.11. Scène qui débute la pièce en donnant des éléments de l'intrigue.VERTICAL1. Unité la plus courte de la pièce. En général, on change de scène lorsqu'un ou plusieurs personnages entrent ou sortent.2. Longue suite de phrases, de vers, récitée sans interruption par un personnage de théâtre.4. Personnage en opposition ou en conflit.5. Renversement de l'action qui l'achève en précipitant le péril (catastrophe dans la tragédie à fin malheureuse), en l'écartant (tragédie à fin heureuse). Pour Corneille, le dénouement tragique ou comique doit être concentré le plus possible dans la scène ultime afin de maintenir jusqu'au bout l'attention du spectateur : il doit avoir été préparé dès l'exposition et tout au long de l'action.8. Procédé dramatique essentiel, ressort du comique comme du pathétique, permet divers coups de théâtre et fonde les reconnaissances (agnitions) typiques du dénouement.

Qui est-ce?

Saurez-vous reconnaître les personnages de la pièce sans faire d'erreurs?A vous de jouer!https://view.genial.ly/5c3dd06ab47b536e4b42d413/genially-sans-titre

Vrai ou faux?

Jouez au VRAI/FAUX et vérifiez si vous avez bien compris.https://view.genial.ly/5c3b6a63633e1c6e51cc787c/genially-sans-titre

Quiz histoire du théâtre

Joue et révise en même temps!https://view.genial.ly/5c3dd495633e1c6e51cf0dc6/quiz-histoire-du-theatre

Relie les couples

Relie les couples des mythes d'Oedipe et d'Antigone.https://view.genial.ly/5c3dd2ab633e1c6e51cf08f8/genially-sans-titre

Sophocle ou Racine?

Sophocle ou Racine?Remettez les informations dans la bonne case.https://view.genial.ly/5c44504694a8d07c497ee223/genially-sans-titre

On en parle...

Si on en discutait...

Alors, qu'est-ce que tu en as pensé?Tu as aimé la mise en scène?Qu'est-ce que tu as pensé du fait qu'il y ait un acteur pour quatre personnages!?Et le lien avec l'actualité, "les frères ennemis", tu en penses quoi?Tu crois qu'on parle vraiment comme le "Ouech"?!...?

Cliquez pour lire les avis des élèves

Contact

CONTACTCompagnie du Visage - Association CaboMundo: 0667978311

cieduvisage4@gmail.com

carrerondelet3@gmail.com