Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

les dyscalculies

THESE DE DOCTORAT : Un trouble à l’interface entre différents champs disciplinaires (handicap, santé et formation) : la dyscalculie, une approche didactiquepar Florence Peteers sous la direction de Cécile Ouvrier-Buffet - ReimsMathématiques appliquées et applications mathématiques

Dyscalculie, le sens perdu des nombres (2004)Article rédigé par Stanislas Dehaene, directeur de recherche à l’Inserm, Nicolas Molko, neurologue et Anna Wilson, chercheuse spécialisée en dyscalculie – France

Des outils

Vous avez des outils ou des "astuces" à partager, des lectures ou des vidéos explicatives ... envoyer à ecoleinclusive2d@ec83.com ou poster sur Facebook Ecole Inclusive 2d EC 83

CORIDYS

Les dyscalculies Les dyscalculies peuvent prendre plusieurs formes. Elles sont variées et peu stables. On parle souvent des dyscalculies ou des troubles du raisonnement logico-mathématiques. On peut parfois observer des profils mixtes ou certains profils peuvent évoluer vers d’autres au cours du développement de l’enfant. Un trouble des acquisitions logiques est parfois à l’origine des dyscalculies. La dyscalculie de type numéraleTrouble du transcodagenumérique=> passer du code verbal numérique au chiffre et inversement Exemple : 283 => deux huit troisDifficultés en situation de lecture et de dictée de nombresExemple : des erreurs lexicales =>le chiffre 9 peut être lu 1 etdes erreurs de syntaxe=> trois mille quatre centécrit 310004100La dyscalculie dite «des faits arithmétiques»C’est la plus couranteDifficultés dans l’apprentissage des tables d’addition et de multiplication et des faits arithmétiquesDifficultés dans la résolution d’additions et de soustractions simplesProblème de lenteur car ils utilisent le comptage (sur les doigts)La dyscalculie de type procéduraleDifficultés dans les procédures de calcul (résoudre une opération écrite, le sens des opérations, maîtrise des priorités dans une chaîne de calcul) Exemple : –354-522 ne lui pose pas de problème. –514-386=272 => l’enfant soustrait toujours le plus petit chiffre au plus grand quelle que soit sa position.La dyscalculie dite «visuo-spatiale»Confusion des signes arithmétiques (x pour +, confusion ><)Difficultés à disposer dans l’espace graphique les opérations (erreurs d’alignement des chiffres en colonnes)Difficultés de dénombrement de collectionsDifficultés d’orientation gauche-droite…extrait du mémoire de Claire et Clémence, 23 ans.étudiantes en dernière année d’orthophonie à l’institut de Lille https://dyscalculies.wordpress.com/comprendre/les-dyscalculies/Les dyscalculiesLes dyscalculies peuvent prendre plusieurs formes. Elles sont variées et peu stables. On parle souvent des dyscalculies ou des troubles du...Dyscalculies

GABARITS POUR OPÉRATIONSLES ADDITIONSAddition 1 à gauche Addition 1 au centre Addition 1 à droite+++Addition 2 à gauche Addition 2 au centre Addition 2 à droite+++Addition 3 à gauche Addition 3 au centre Addition 3 à droite+++Addition 4 à gauche Addition 4 à droite++Addition 5 à gauche Addition 5 à droite++++Addition 6 à gauche Addition 6 à droite++++++Addition 7 à gauche Addition 7 à droite++++++Autres gabarits pour l’addition :+LES SOUSTRACTIONS Soustraction 1 Soustraction 1 Soustraction 1à gauche au centre à droite---Soustraction 2 à gauche -Soustraction 3 à gauche -Autres gabarits pour l’addition :-LES MULTIPLICATIONSMultiplication 1 Multiplication 1 Multiplication 1à gauche au centre à droiteXXXMultiplication 2 Multiplication 2 Multiplication 2à gauche au centre à droiteXXXMultiplication 3 Multiplication 3 Multiplication 3à gauche au centre à droiteXXXMultiplication 4à gauchex+LES DIVISIONSDivision 1 Division 1 Division 1à gauche au centre à droite---LES OPÉRATIONS EN LIGNELa dimension des cases s’adapte automatiquement au contenu.Donc que l’enfant tape 2 ou 20000, ça marche! Il n’y a aucun réglage à faire.Addition+=Soustraction-=Multiplicationx=Division÷=