Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

Décembre 2018

1ère S3, Lycée la martinière Duchère - Lyon

En cette fin du centenaire de la Première Guerre mondiale, notre équipe de rédaction a voulu se pencher et analyser les jeux vidéos qui depuis quelques années prennent pour décor les tranchées.6 jeux vidéo ont été passés sous l'oeil de nos plus grands spécialistes. Des plus grands succès mondiaux comme Battlefield 1 à des productions indépendantes comme Verdun 1914-1918 et Tannenberg ou encore artisanale comme 1916 Der Unbekannte Krieg, en passant par des jeux plus mémoriels et pacifistes comme Soldats inconnus ou le très récent 11-11 memories retold. Rien de la production récente vidéo-ludique ne nous a échappé. Chaque jeu est aussi l'occasion de découvrir des aspects parfois oubliés de cette grande histoire et de confronter la fiction au réel !

Tannenberg, jeu-vidéo immersif au coeur de Grande la Guerre :

Tannenberg est un FPS: en soit un jeu de tir à la première personne sur la première guerre mondiale. Il est sortie le 17 novembre 2017, pendant le centenaire de la première guerre mondiale: 2014-2018. Le jeu a été développé par Blackmiles games, un studio allemand, puis développé par M2H, un studio Néerlandais. On retrouve dans le jeu les tenues que portaient les soldats lors de la première guerre mondiale ainsi que les armes réellement utilisées (arme à un chargement). De là le jeu nous donne une impression de revivre la guerre notamment avec le décor où les tranchées, éléments essentiels de la première guerre mondiale, sont bien représentées. Plus précisément, le gameplay nous plonge dans le front Est russe avec des batailles dans la neige, à la campagne (champs, plaines) ou encore en ville. Le jeu ne re-constitue que les grands moments de la guerre de mouvements et les grandes offensives pour permettre aux joueurs d’êtres actifs, à la différence de la guerre de position. De plus, le jeu suit l'ordre chronologique des batailles: il commence par la bataille de Tannenberg en Août 1914, s’en suit la bataille de Bolimov en janvier 1915 puis se finit par l’offensive de Brusilov en juin de 1916 sur le front oriental.

De là, le jeu avance aussi chronologiquement pour le armes notamment: a partir de 1916, le joueur peut accéder aux masques à gaz ou encore les avions. Cela montre l’entrée dans une guerre moderne. Le jeu propose donc un bon gameplay et un bon travail de reconstitution de la première guerre mondiale pour le joueur.

Le front de l’ouest opposa principalement la France et l’empire Britanique contre l’armée Allemande. Ce front s’etend du nord de la France vers Lille et Dixmude à la frontière entre la France, l’Allemagne et la Suisse. Le front de l’ouest connaît de grandes batailles avec de grandes victoires comme de grandes pertes. Dans un premier temps les allemands menèrent l’offensives et gagnèrent du terrainn sur plusieurs kilomètres. A partir de 1917 les rôles s’inversent et les Français aidés, des britaniques repoussèrent hors de France les armées allemandes. L’offensive menée par les alliés affaiblit tellement les armées allemandes qu’elles furent obligées de capituler.

Front de l’ouest :

La bataille de la Marne est une des premieres batailles de la premières guerres monidals. Cette bataille dura a peine 1 semaine. Elle debuta le 5 septembre et se termina le 12. Cette bataille est la premiere offensive francaise et britanique de la premiere guerre mondiale. Suite au nombreuse defaite du mois d’aout cette bataille la était fatale sur la suite du deroulement de la guerre. Heureusement pour eux les Alliés reussissent tant bien que mal a contre les avancées allemandes.

La bataille de la Somme est- un e bataille qui debutat le 1 julliet 1916 et qui se termina le 18 novembre 1916. Cette bataille fut l'une des plus sanglantes de la premières guerres mondiales.Ce fut la première offensive conjointe franco-britannique de la Grande Guerre. Il s'agit de l'une des batailles les plus meurtrières de l'histoire (hors victimes civiles), avec parmi les belligérants environ 1 060 000 victimes, dont environ 442 000 morts ou disparus. La première journée de cette bataille, le 1er juillet 1916, fut, pour l'armée britannique, une véritable catastrophe, avec 58000soldats mis hors de combat, dont 19240morts

La bataille de Verdun est la bataille la plus longue de la première guerre mondiales, elle dura environ 10 mois (21 février – 18 décembre 1916). La bataille de Verdun est la bataille principale de la première guerre mondiale, cette bataille représente cette guerre. Cette bataille oppose les troupes Françaises et les troupes Britanniques contre l’armée Allemande. Cette bataille fut dure et sanglante ; environ 700 000 pertes au total. Le général Pétain pris les commandes de la bataille et remonta le morale des troupes et améliora les conditions de vie. Ses changements amenèrent la victoire de la France. Cette victoire fut capitale pour la suite de la guerre car Verdun était un lieu stratégique de cette guerre.

roirez dedans :

La bataille de Tannenberg ne dura que seulement 3 jours, elle débuta le 26 aout et termina le 29 aout 1914. Cette bataille eut lieu en Pologne plus précisément vers Stebark. Comme les autres batailles du front de l’est les opposants de changent pas, cette bataille opposa donc l’empire russe et l’empire allemand. Cette bataille fut très simple et sans problème pour l’armé allemande qui écrasa les troupes russes. Les russes étaient plus nombreux que les troupes allemandes mais moins bien organisé et moins bien équipé. Cette bataille eut des conséquences financière catastrophiques pour la Russie qui perdit 500 canons capturés et perdit 175 000 hommes.

Le jeu vidéo Verdun, 1914-1918 est une production des studios M2H et Blackmill Games. Il est sorti en 2015, et est disponible sur PC, PS4, et Xbox.

La bataille de Verdun (de février 1916 à décembre 1916), est devenue le symbole international de la Première Guerre Mondiale (1914-1918), elle a été l’une des batailles les plus meurtrières de cette guerre

Après plusieurs mois d’offensives, la guerre s’installe dans les tranchées. Verdun estla plus meurtrière de ces batailles et le symbole de cette violence de masse. Elle dure de février à décembre 1916. Pour sauver leur vie, les soldats creusent des tranchées, vivent dans la boue, le froid, la pluie, sont couverts de poux et entourés de rats.La mort est omniprésente et arrive de plusieurs manières: les obus d’artillerie, les grenades, les mitrailleuses, les gaz asphyxiants, les lance-flammes, les chocs, les avions, les baïonnettes et les combats au corps à corps.Le bilan de cette bataille est très lourd: plus de 300000 tués et 400000 blessés, 60 millions d’obus tirés.

Interface et début du jeuLe joueur sélectionne la bataille à laquelle il désire participer, il choisit ensuite le mode de jeu voulu (soit duel à mort, soit combat sur les lignes de front), et sélectionne finalement son équipe. La partie peut alors commencer.

Gameplay et jeu réalistesLe jeu vidéo «Verdun 14-18» s'inspire de la bataille de Verdun de 1916 en France, et est très immersif grâce à une vue FPS*, et des graphismes proches de la réalité.Ce jeu est voulu réaliste: les armes disponibles sont celles de la Première guerre mondiale (des baïonnettes, du gaz moutarde*, des grenades, des masque à gaz, mortier), et les différents uniformes équipements des soldats sont très inspirés de la réalité.

Haseo. In ActuGaming.net [en ligne]. 31 août 2016 -[consulté le 17 décembre 2018]. Disponible sur: https://www.actugaming.net/trailer-sortie-de-verdun-ps4-48886/

Une seule balle suffit pour tuer un ennemi ou pour mourir, contrairement aux combats au corps à corps dans lesquels il faut recevoir plusieurs coups pour mourir. De plus, un commandant donne des ordres au joueur et aux autres soldats, et le joueur a la possibilité d’attaquer le camp ennemi grâce à un système de prise de tranchée. Les cris de soldats bientôt morts, les scènes d’enterrement rajoutent de l’humanité à cette guerre très violente, et le décors réaliste avec des barbelés et tranchées, augmentent la crédibilité, le réalisme du jeu vidéo et favorisent l’immersion du joueur.La carte de la surface de bataille est basée sur de véritables champs de bataille du Front de l'Ouest.

Le saviez-vous?Durant la bataille de Verdun, la Trêve de Noël est un terme utilisé pour décrire plusieurs brefs cessez-le-feu non officiels qui ont eu lieu pendant le temps de Noël et le Réveillon de Noël entre les troupes allemandes, britanniques, belges et françaises dans les tranchées lors de la Première Guerre mondiale.

Et dans le jeu?Pour Noël, un évènement est organisé: Le Christmas Truce Event: sur une carte transformée pour l’occasion, les joueurs sont armés uniquement de boule de neige, peuvent jouer au football ou assister à un enterrement autour duquel plusieurs nationalités sont représentée

Aspects non évoqués dans le jeu Bien que les scènes d’enterrement présentes dans le jeu augmentent l’humanité de cette guerre, l’aspect moral des combattants est peu évoqué, on n’y voit pas, par exemple la perpétuelle peur de mourir, la faiblesse physique et morale des combattants vivant dans les tranchées au front dans des conditions atroces. La relève des soldats n’est pas non plus évoquée.

Les reconstituteursHistoriens qualifiés ou simplement passionnés de l’Histoire et de la bataille de Verdun, leur mission est de reconstituer différentes scènes et tableaux de cette bataille, de la manière la plus proche de la réalité possible. Leur but est – en se mettant dans la peau des soldats – est d’essayer de comprendre quelle était leur vie quotidienne, comprendre leur facon de penser, leurs réactions, leurs décisions… Ils veulent aussi permettre aux spectateurs de vraiment réaliser comment c’est passé cette bataille, leur permettre de mieux comprendre les faits historiques par une représentation vivante plutôt que dans un livre, un film...Les concepteurs du jeu ont fait appel à des reconstituteurs.

La bataille de Verdun dans les autres médiasOn peut aussi trouver des représentations de la bataille de Verdun plus ou moins fidèles à la réalité dans d’autres médias:Des films:- Joyeux Noël, film français sorti en 2005 réalisé par Christian Carion- La Grande Illusion, film français sorti en 1937 réalisé par Jean Renoir- Les Sentiers de la gloire, film américain 1957 réalisé par Stanley Kubrick Des livres:- Mourir à Verdun, de Pierre Miquel, publié en 1995Et quelques photographies ou vidéos:En effet, on trouve très peu de photographies de la Première Guerre Mondiale, et de la bataille de Verdun. Il faut bien différencier les images réelles des images provenant de films ou de recomposition. Les photos authentiques sont rares à cause de la qualité technique des appareils photo de l’époque, de «l’inhabitualité» de prendre des photos hors studio à ce moment, et du risque pris en sortant découvert des tranchées

Les personnages que tu peux jouer : - 2 anglais - 3 américains - 1 soldat australien

2 modes de jeu : Mode histoire, seul contre l’ordinateur / Mode multi-joueurs, pour se battre avec ou contre d’autres joueurs (jusqu’à 64)

Dans le 1er récit de guerres, on interprète les Harlem Hellfighters, un régiment de soldats noirs américains intégrés dans l’armée française

Battlefield 1 est un FPS développé par DICE et édité par Electronic Arts. Il est sorti le 21 octobre 2016 , sur PC, PS4 et Xbox One. Cet opus de la série Battlefield se déroule pendant la Première Guerre mondiale (1914-1918) et nous livre donc une expérience plus ou moins fidèle de la guerre totale.

- DLC à 15 euros nécessaires pour jouer des soldats français - - - DLC pour jouer les camps de l’Est. Cependant impossible de jouer les allemands et les austro-hongrois.

Battlefield 1 : notre test exclusif !

On a testé Battlefield 1 pour vous et voilà ce qu’on en a pensé : le gameplay permet aux joueurs une grande immersion dans le jeu ; les graphismes sont a couper le souffle et les actions sont très intenses et saisissantes. Les armes, les véhicules, les paysages et le monde en ruine sont tellement réalistes qu’on se croirait presque a la place de notre combattant. Cependant, Battlefiel 1 correspond plus à un film hollywoodien où de braves américains sauvent Amiens, et où des anglais intrépides grimpent à mains nues sur le toit de zeppelins en flammes qu’à la réalité de la grande guerre ; une guerre de position froide et boueuse se déroulant dans les tranchées. La Première Guerre Mondiale est représentée comme une cour de récréation agitée où des chars de combats enjambent des tranchées, détruisent des régiments et où les joueurs jouent à cache –cache.

Pour conclure, Battefield 1 est un très bon jeu de guerre pour se divertir mais en aucun cas pour réviser ses cours sur la 1ere Guerre Mondiale !

Notre avis :

:FPS : jeu de tir à la première personneDLC : Downloadable Content soit contenu téléchargeableGameplay: ensemble de mécanismes qui consiste à améliorer l’expérience du jeu

Lexique du gamer

Battlefield 1 est loin d'être un jeu proche de la réalité de la première Guerre Mondiale de 1914-1918. C'est une cour de récréation où des joeurs jouent à cache-cache dans des chemins boueux et grisâtres, avec des nuages de poussière qui s'élèvent hauts dans le ciel. A mesure que des obus tombent sur les champs de bataille, les soldats surgissent des ruines. Le cadre historique notamment celle des armes est très vite oublié.

En effet, la série utilise le contexte de la première Guerre Mondiale comme un décor des actions et les armes employées semblent plus perfectionnées que dans la réalité. Les armes automatiques sont celles principalement utilisées dans le jeu alors qu'elles sont "marginales" dans la réalité du conflit. Un des objectifs de cet arsenal dans BF1 est le besoin de sensation pour les joueurs.

L'absence des combats dans les tranchées marque aussi cet écart avec le réel. Ce "produit" est une vision très américanisée du conflit. Le fait de ne pouvoir jouer des soldats français ou allemand en témoigne. Le jeu s'éloigne de la réalité historique, Electronic Arts aurait-il profité du centenaire de la Grande Guerre pour doper les ventes ?

Battlefield1 : Vision américanisée d'une Grand Guerre qu'on ne reconnaît pas !

Premier char de l'armée française Char Schneider CA1 (16 avril 1917). Très présent dans le jeu, les chars apparaissent tardivement dans le conflit en 1916. Peu efficace, ils sont peu nombreux et se montrent très peu efficaces.

Fusil Lebel 1886.Ce fusil équipe l'armée française pendant la première guerre mondiale. Il contient 10 balles ce qui permet un rechargement rapide, mais ce n'est pas un fusil automatique. Ainsi, pour un joueur de BF1, mieux vaut une arme automatique comme la mitrailleuse Saint Etienne de 1907.

Les Harlem Hell fighters sont-ils représentatifs « des soldats noirs » dans la Première Guerre Mondiale ?

En 1916, des soldats noirs de la garde nationale de New York sont volontaires et désirent combattre et ainsi se donner une place dans la société américaine. Mais ils doivent faire face à la ségrégation raciale dans l'armée puisqu’ils ne sont pas les bienvenus aux cotés des soldats blancs américains. Ils sont donc intégrées dans les troupes coloniales françaises où ils vont enchainer victoires sur victoires. Les soldats allemands les surnommeront : les combattants de l’enfer de Harlem d’où le Harlem Hellfighters.

Une place pour les Hell fighters dans les jeux vidéo ? . Les hellfighters prennent une place à part entière dans le jeu Battlefield 1. En-effet la première scène du jeu vous fait jouer un hellfighters. Mais même dans le jeu ils subissent une discrimination, puisqu’ils sont représentés avec le strict minimum militaire alors que les soldats blancs sont armés jusqu'aux dents. Ils sont disponibles en multi-joueurs seulement par le biais d'unz DLC payante. Mais on peut noter que le jeu leur rend un grand hommage en les illustrant sur la jacket du jeu. C’est peut-être sévère mais on peut se damnder si le jeu les a représenté pour éviter les critiques racistes et non pas pour la référence historique !?

Soldat afro-américain de la Première Guerre mondiale.JHU Sheridan Libraries/Gado/Getty

D'autres soldats noirs dans la Grande Guerre : les « tirailleurs Sénégalais », stéréotypes du soldat noir dans la guerre ? Durant la première guerre mondiale l’armée française en manque de troupe fait appel à des soldats d’Afrique noire pour renforcer leurs rangs. Ces soldats arrivant d’Afrique sont surnommés les tirailleurs sénégalais puisque le premier régiment de tirailleurs noirs a été créé au Sénégal au 19eme siècle . En 1914-1918 lors de la Première Guerre mondiale environ 200 000 tirailleurs sénégalais se battent sous le drapeau français. Ces soldats ont été repris dans la publicité raciste de la marque de cacao Banania ou l’on voit un tirailleur Sénégalais..

Titre : Banania y'a bon : affiche publicitaireDate de création : 1915 -Lieu de Conservation : Bibliothèque nationale de France site webContact copyright : © BnF, Dist. RMN-Grand Palais / image BnF

En savoir plus :

https://www.histoire-image.org/fr/etudes/tirailleurs-senegalais-grande-guerre

http://www.rfi.fr/ameriques/20170713-premiere-guerre-mondiale-poilus-harlem-hellfighters-soldats-afro-americains-tranc

1916 : Der Unbekannte Krieg, plongée dans les tranchées !

Verdun, 1916. A la guerre de mouvement et l’euphorie du début de la guerre ont succédé la guerre de position, ses tranchées, l’attente interminable des soldats dans la faim, le froid et la peur. C’est cette atmosphère oppressante qu’a tenté de reproduire DADIU dans son jeu vidéo 1916 : Der Unbekannte Krieg. Plongeons nous dans ce gameplay atypique qui contient bien plus de message que vous ne le pensez…

Source : oeust france.fr

1914-1918, c’est la première guerre mondiale. Une guerre destructrice pour de tous car toute la population est mobilisée : les hommes aux fronts, les femmes aux usines et aux champs. Au front c’est l’horreur. Les hommes s’enterrent vivants dans les tranchées au milieu des obus et des balles. Deux tranchées séparées par le no man’s land rempli de cadavres semi enterrés, accrochés aux barbelés, ou seulement des membres humains. Toute cette horreur est très traumatisante psychologiquement et laisse de fortes séquelles

Trouve l’échelle. Voici la seule indication laissée à ce soldat blessé, seul survivant parmi ses camarades que nous incarnons. Ce jeu à la première personne prend place dans une tranchée allemande sombre. La pluie, les déflagrations qui nous déstabilisent, la boue que l’on étend à chaque pas nous plongent dans une atmosphère étouffante. Cette tranchée prend la forme d’un véritable labyrinthe, les hauts murs tranchent avec la clarté du ciel : notre seul but devient d’en sortir.

Mais si ce soldat incarne la seule présence humaine du jeu, il n’est pas seul : au détour d’une allée surgit soudain un dinosaure. Le joueur est impuissant face aux bêtes : les armes ne fonctionnent pas, le seul moyen de les apaiser momentanément est de leur jeter un membre humain.

Nous sommes réduits à profaner les corps de nos anciens camarades, encore vivants il y a si peu de temps. Puis c’est un homme, debout, agité de spasmes, qui paraîtrait presque danser : un symbole de folie, un fantôme ? Rien n’a plus de sens au cœur des tranchées. Traqué par les monstres, notre objectif se précise : survivre. Les dinosaures, comme la mort, ne nous lâchent pas. Et ce besoin de chair humaine qu’ils réclament sans cesse ne serait-il pas semblable à ces milliers de soldats envoyés au front, tués à chaque guerre qui ont l’impression de servir de chair à canon ? En progressant dans la tranchée, on tombe sur un bunker. A l’intérieur, le commandant s’est suicidé avec son fusil, seule arme encore en état de fonctionnement.

Lui aussi a renoncé face à la désillusion comme les autres ; sur son bureau, une lettre de ces proches, fier de savoir leur fils au combat mais bien loin de s’imaginer la triste réalité de la guerre. Mais au final, la seule issue du jeu reste la mort : l’échelle trouvée. A peine sorti de la tranchée, le soldat est happé par une volée de balles : la mort comme seule échappatoire pour fuir l’horreur de cette guerre. Cette guerre absurde, aussi absurde que la présence de dinosaure et toujours dans les esprits bien que nous ne l’ayons pas connue : Der Unbekannte Krieg.

Ce membre que l’on a dû prélever sur les cadavres des soldats qui parfois ont un dernier sursaut, comme pour nous rappeler leur humanité malgré leur absence de visage et la déshumanisation du jeu,

Ce jeu représente donc bien l’atmosphère oppressante et pesante de la première guerre mondiale ainsi que l’état d’esprit des soldats terrorisés, déshumanisés par cette dernière. Ce jeu, réalisé en cinq semaines est simple mais efficace : une seule mission, trouver l’échelle afin d’échapper à l’horreur de la tranchée. Il se démarque des autres jeux car le but n’est pas de tuer pour le plaisir de se sentir puissant mais de survivre coûte que coûte dans le chaos et la désolation.

«Valiant Hearts» ou plutôt «Les Soldats Inconnus» est un jeu pour mobiles et tablettes développé par Ubisoft. Le jeu met en scène plusieurs personnages traversant les aléas de la Première guerre mondiale. L’histoire s’inspire des lettres de ces soldats inconnus, on y retrouve 4 personnages; chaque protagoniste est jouable. La particularité de ce jeux est qu’il parle de la Première Guerre mondiale mais sans que le joueur ne tue qui que ce soit; aucune effusion de sang, ni aucune violence. Pour les développeurs c’est une chose cruciale dans le jeu car cela montre au joueur qu’il y avait aussi des gens lambdas qui étaient envoyés à la guerre et qui comme beaucoup de monde était psychologiquement incapables de tuer. Ces 4 personnages donnent aux joueurs plusieurs points de vue sur la guerre car chacun la voit et l’interprète différemment, ils défendent tous un pays différent. Ce jeu nous montre aussi que les animaux ont été importants, Un chien, nommé Walt, nous aide pendant une grande partie du jeu. Ce jeu est basé sur la résolution de multiples énigmes avec à chaque fois une relation qui relie le chien et les personnages qu’on incarne tout au long de l’histoire. Chaque personnage a une histoire, un but et une nationalité qui lui est propre, mais qui est lié aux autres ce qui leur permet de s’entraider,L’objectif final du scenario étant de retrouver la bien-aimée du personnage nommé Karl.

Valiant Heats

Valiant Hearts, divers regards sur la guerre

Dès 1914, après les mobilisations de la majorité des hommes sur le Front, les métiers destinés à ceux ci sont vacants. Les Femmes se retrouvent livrées à leur propre sort et doivent subvenir aux besoins de leurs familles et également contribuer aux aides apporté à la guerre. Elles travaillent dans les champs où elles effectuent les cultures, les récoltes et les moisons. Elles sont également dans les industries surtout d'armement où elles effectuent un travail à la chaîne et fabriquent des armes de pointes. Les Femmes ravitaillent les soldats en armeset en nourriture. Mais un rôle reste pourtant méconnu: leur place dans le service santé. Mais quelle place occupent-t-elle dans le service santé ?

Les femmes dans les services de santé

Dès le début de la guerre, les infirmières s'engagent par milliers sur le front. Parfois par manque de personnels, certaines suivent des formations accélérés afin d'être présentent sur les lieux le plus tôt possible. Parmi les volontaires, il y a des religieuses et des laïques, la plupart formés par la Croix-Rouge. Des multitudes d'hôpitaux de campagnes sont construits le long de la ligne de front à partir de début 1915.Mais certaines prennent encore plus de risques et vont directement sur le front donner les premiers soins aux poilus. Les soins donnés sont précaires: l’hygiène n'est pas au rendez-vous en raison des conditions (la boue, le matériel...).

Le saviez-vous? Marie Curie est une célèbre physicienne et chimiste française d’origine polonaise qui a mis au point le procédé de la radiographie pendant la Première Guerre Mondiale. Pendant la guerre, elle est mobilisée et met en place des voitures de radiologie surnommées «les Petits Curie».(voir ci-contre à gauche)

Dans le jeu, on découvre Anna qualifiée de «Rose des tranchées». Il s’agit d’un personnage féminin qui effectue les premiers soins dans les tranchées. On l’y voit en train de soigner deux soldats couchées dans des civières, blessés et pleins de sang parfois avec des membres manquants. Elle n’hésite pas une seconde à secourir les autres quitte à mettre sa vie en péril. Elle se trouve dan une tranchée, au milieu de projections et de tirs de guerre. Les conditions sont horribles: boue, manque d’hygiène, manque de matériels médicaux, manques de personnels, climat. Anna n’a ni yeux, ni nez, ni bouche, son visage est anonyme: elle symbole l’ensemble des Femmes aux services santé pendant la guerre

Et pour moi élève de 1ereS, c’est quoi la première guerre mondiale? Pour moi la première guerre mondiale c’est un terrible conflit disputé de 1914 a 1918, il y a eu des millions de morts . Ce conflit opposait globalement la France, le Royaume-Uni et la Russie contre l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie.Au front, les batailles étaient rudes et les tentatives effectuées pour récupérer du terrain se soldaient souvent par un échec. Les soldats mourraient par milliers pour tenter de récupérer seulement quelques centaines de mètres. Ces attaques étaient du gâchis de soldats car à peine sortis des tranchées, les soldats se faisaient décimer par les tirs de mitrailleuses et de mortier. D’ailleurs parlons-en des tranchées; de longs fossés qui ne faisaientpas plus de 2 mètres de profondeur par 2 mètres de largeur mais qui s’étendaient sur des centaines de kilomètres et servaient à s’abriter des tirs d’obus et de mitrailleuses ennemis. A l’intérieur d’elles, les conditions de vie étaient déplorables, des tranchées creusées à même le sol, remplies de boues, de vermines comme des rats et des souris qui transportaient et propageaient des maladies incurables dans ces conditions

. Le manque d’hygiène des soldats dans les tranchées leur donnèrent un surnom connu de tous, «Les Poilus». Le développement de nouvelles armes a fait de terribles ravages. Le gaz moutarde était une des principales armes utilisées, ce gaz toxique était mortel pour quiconque le respirait trop longtemps et pouvait causer des lésions irréversibles aux poumons, il pouvait aussi passer à travers les masques à gaz. La première Guerre Mondiale a été un événement majeur dans l’innovation et la création d’armements, on pouvait tout simplement les tester sur des prisonniers de guerre ou même directement sur les lignes ennemies. Une très grande partie du travail étaient effectuée par les femmes à l’arrière, elles s’occupaient de fabriquer les armes et les munitions qui vont avec. Les femmes jouaient le rôle de médecin dans les camps et soignaient les blessés de guerre. Toutes mes connaissances ce sont établies depuis les premiers cours d’histoire, des reportages jusqu’à mon arrière grand-mère qui a grandi pendant ce conflit, qui m’a appris et qui m’a expliqué afin que je puisse comprendre à quel point cette guerre était dévastatrice autant physiquement que moralement.

Les animaux, acteurs de la guerre

Durant la Première guerre mondiale les animaux étaient présents sur le front.Il y avait 11 millions de chevaux, d’ânes et de mulets, 100 000 chiens de guerre, 60 000 pigeons.Info en + : Les chevaux servaient pour le transport des troupes de la nourriture et des armes. Six chevaux étaient nécessaires pour transporter un seul canon.Les chiens servaient à accompagner les soldats sur le front, ils étaient aussi dressés pour retrouver les blessés sur les champs de bataille. Certains animaux sont devenus des mascottes.Pendant la guerre les animaux étaient équipés de masques à gaz. Sur le front il y avait des vétérinaires pour les animaux légèrement blessés et à l’arrière des hôpitaux pour animaux étaient mis en place pour soigner les animaux grièvement blessés. Certains animaux servaient de mascotte aux soldats. Après la guerre des monuments à la gloire de ces animaux on été mis en place pour rendre hommage aux animaux morts pendants la guerre comme à Pozières dans la Somme.

Dans le jeu, les pigeons voyageurs apportent les informations nécessaires à la réussite du joueur, Dans le jeu Walt est un chien sans race précise car il représente un mélange de tous les chiens, son rôle est de contraster avec la violence de la guerre, Il fera aussi le lien entre chaque personnage, puisqu'il les aidera tour à tour à résoudre des énigmes, il nous permettra même de nous aider à trouver des objets enfouit sous terre. Ainsi, Ubisoft®, à travers ce jeu, a rendu la gloire qui était due à ses animaux de guerre, en les faisant apparaître de façon importante dans le conflit, tel qu’ils l’étaient réellement. La mobilisation des animaux en plus des hommes, des femmes, des enfants, donc la mobilisation de toutes les forces mise à disposition d’une nation sont des symboles du caractère totale de la Première guerre mondiale

Le saviez-vous ?Pendant la guerre, les Allemands sont allés jusqu’à interdire les pigeons voyageurs ! Toute personne qui en trouvait un devait le remettre aux autorités. Sinon, il aurait été accusé de trahison et se serait vu infliger une sévère sentence..

Pour aller plus loin Les animaux et la guerre, Luc Potiez 2011-2014 : http://www.horizon14-18.eu/animaux-et-guerre.htmlLes animaux, héros oubliés de la GrandeGuerre, 10 novembre 2014 : https://lejournaldesanimaux.fr/espace-decouverte/2014/11/10/animaux-chevaux-pigeons-chiens-premiere-guerre-mondiale-301https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/sites/regions_france3/files/styles/top_big/public/assets/

11-11 Memories retold est un jeu narratif, dramatique (un jeu qui met le joueur devant des choix importants, influencant la suite de l’histoire dramatique). La production du jeu a été dirigé par Yoann Fanise, habitué à travailler sur des jeux concernant la première guerre mondiale comme, Soldats Inconnus, ce qui fait qu’il maîtrise le sujet. L’idée de créer ce jeu est venue du co-producteur qui a retrouvé les lettres de guerre de son grand père. Il est donc bien placé pour parler de la première guerre mondiale notamment pour retranscrire les sentiments des soldats en temps de guerre

11-11 Memories retold, un jeu atypique

11-11 Memories retold est un jeu narratif, dramatique (un jeu qui met le joueur devant des choix importants, influencant la suite de l’histoire dramatique). La production du jeu a été dirigé par Yoann Fanise, habitué à travailler sur des jeux concernant la première guerre mondiale comme, Soldats Inconnus, ce qui fait qu’il maîtrise le sujet. L’idée de créer ce jeu est venue du co-producteur qui a retrouvé les lettres de guerre de son grand père. Il est donc bien placé pour parler de la première guerre mondiale notamment pour retranscrire les sentiments des soldats en temps de guerre

Les producteurs du jeu , récemment recompensé puisque leur jeu est nommé au gaming award, propose déjà un DLC ( de l'anglais downloadable content, est une extension téléchargable d'un jeu)pour aller encore plus loins dans la representation de la guerre avec la possibilité d'incarner deux enfants en temps de guerre

Faits divers

Lors de la première guerre mondiale l’encre et le papier constituent pour les millions de soldats et familles le seul lien entre eux.Le nombre de lettre envoyées au totale est inconnu mais jamais une guerre n’avait donné à une telle prolifération de lettres.

S'inspirer de la réalité des lettres de poilus !

Il y aurait 4 millions de courriers écoulés chaque jour par le Bureau Central Militaire à Paris. Ces lettres étaient surveillées et censurées.. Cette censure intervient dans toutes les armées et vise à limiter la diffusion d’idées hostiles ou d’indiscrétions. La censure en France se résume à préciser ses positions, au risque d’informer l’ennemi; transmettre des idées pacifiques; dévoiler les conditions de vie des poilus. La censure garantit les valeurs pronées par l'Etat-major : nationalisme, patriotisme et héroïsme

Les historiens se séparent en deuxcamps. Certains pensent que les soldats ont consentit à combattre tandis que d'autres pensent qu'ils ont été contraints. Les historiens explicitant le combat des soldats comme une contrainte exposent que les mutins ayant refusés de combattre, se sont fait tuer. Même s’ils ne représentent qu’une minorité d’autre ont été forcés d’y aller sous peine d’être tués. De plus, de nombreuses lettres de soldats montrent qu’ils fuyaient le combat et qu’ils cherchaient le moindre prétexte pour quitter le front. Quand aux historiens qui optent pour le consentement des soldats, ils exposent que la culture de la guerre les a poussé à partir au combat d’eux même avec la rage d’éliminer les personnes qui leur sont présentées comme ennemies. Aujourd'hui un consensus se construit chez les historiens qui pensent que les parcours des soldats sont individuels et complexes, certains agissant sous la contrainte d'autres étant au contraire consentents.

Débats chez les historiens : contrainte ou consentement des soldats ?