Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

Les découvertes archéologiques pour mieux comprendre le passé

Des scientifiques fouillent le Loir et Cher

Création des 6è5 du collège Pierre de Ronsard , 41500 MER 2017-2018

Les sites archéologiques fouillés par l'INRAP dans le Blésois

Découvertes archéologiques

Grand Pierre et Vitain

Chambord

Blois

Le parc de Chambord est fouillé, fouillé depuis longtemps.... et nous fait remonter le temps !

A Marolles et Averdon, la réserve nationale naturelle de Grand Pierre et Vitain sur le site de la Grande-Mesle, recèle un trésor archéologique

Les terrasses de l'évêché en plein chantier de fouilles !

Grand Pierre et Vitain

Le site appelé "éperon de la Grand-Mesle" abrite dans une levée de pierres et des tumuli* circulaires, des tombes datées de -2400 à -1200 ans. Cet ensemble constitue la plus grande nécropole* préhistorique* de la Région Centre-Val de Loire.

Tombes néolithiques de la réserve de Grand Pierre et Vitain

Cabane du néolithique reconstituée par des archéologues

En savoir plus...

Lexique

Tombes néolithiques de la réserve de Grand Pierre et Vitain

Tombe de l'époque néolithique

http://www.cdpne.org/reserve.html

Une nécropole est un cimetière très grand. Ce mot est employé pour parler des cimetières historiques.La période préhistorique correspond aux temps où les hommes n'avaient pas encore inventé l'écriture et laissé des traces écrites de leur passage sur Terre. Elle s'étend d'environ 300 000 à 5000 avant J.-C.Un tumulus ou tumuli au pluriel est une colline artificielle construite dans le passé souvent au-dessus des tombes.

Les terrasses de l'évêché de Blois révèlent des surprises !

Des tombes du cimetiere de l'église Saint-Solenne retrouvées sous les jardins de l'évêché à Blois !

Datées des XI-XVè siècles, ces tombes sont découvertes grâce aux travaux des archéologues qui manient des outils aussi variés que la truelle, la pioche ou le niveau laser !

Des anthropologues à quatre pattes pour prélever des fragments miniatures d'ossements

Des fouilles en avril 2011 ont lieu à l'occasion de travaux de réaménagement des jardins de l'évêché.Les archéologues ont d'abord découvert un grand fossé de 18 m de largeur et de 1,50 m de profondeur. Les anthropologues ont alors émis l'hypothèse que c'était un cimetière du Moyen Age. Les archéologues-anthropologues ont retrouvé des ossements. Les céramologues (spécialistes de la céramique) ont retrouvé des tessons (fragments) de céramique et un silo à grains.Plus tard, ce sont des habitations, des quartiers résidentiels qui occupent ces terrasses.Ainsi grâce aux scientifiques archéologues, anthropologues, céramologues, ont connaît mieux le passé d'un lieu historique à Blois aujourd'hui utilisé pour se promener.

On fouille à Chambord !

Des fouilles ont lieu à l'occasion de la restauration des jardins du château. Les archéologues spécialistes des plantes retrouvent les emplacements des arbres d'autrefois

Retrouver l'emplacement des anciens jardins, les traces des plantations ( graines...), un travail méticuleux de spécialistes réservé aux archéologues !

Les archéologues ont retrouvé des traces d'une occupation médiévale. Près de l'église, il y avait des écuries dont on a retrouvé les traces datées du XVII ème siècle.Ces spécialistes ont recherché l'emplacement exact des jardins d'origine du château pour les réinstaller. Ils ont retrouvé la trace des allées et des jardins.Les spécialistes des plantes en archéologie ont retrouvé l'emplacement des arbres d'autrefois comme des marronniers. De plus les archéologues ont retrouvé des traces de la vie quotidienne avec des cendres de foyers. Les latrines* ont permis de retrouver des dés, des pièces de monnaie, des coquemars et des tessons de jattes.*Latrines : ce sont les toilettes d'autrefois. Les archéologues adorent y fouiller ... c'est fou ce que les gens peuvent jeter dans leurs latrines... et nous apprendre beaucoup de choses sur leur vie quotidienne !

Conclusion

Il faut visiter le Loir et Cher, découvrir le travail des archéologues qui ont fouillé le sous-sol du territoire. Sans eux on ne saurait pas le passé de notre département. Notre territoire a beaucoup changé mais grâce au travail de ces scientifiques on peut à la fois :- Connaître l'histoire : les terrasses de l'évêché à Blois étaient autrefois un cimetière et un quartier résidentiel - Réaménager un monument comme autrefois : les jardins à la française de Chambord ont été reconstitués à partir des fouilles archéologiques.Ainsi , les archéologues de l'Institut National de la Recherche Archéologique Préventive, sans être des scientifiques célèbres, participent à rendre célèbres les vestiges du Loir et Cher Merci à eux !Cyane, Ornella, Léana, Eléonore, Sofia, Jules, Matys, Axel, Valentin, Agathe, Ninon, Angélina, Ismail, Ravza Nur, Anaë, Léo, Lisa, Océane, Krégor, Bastien, Manon, Téo, Léandre et Séléna- 6è 5 du collège Pierre de Ronsard, 41500 MER -2018 -