Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

Sortir de Schengen à quel prix ?

Les secteurs touchés

La sortie de l'espace Schengen ne serait pas sans conséquence pour le pays. Cela implique une nouvelle politique à appliquer aux frontières et chamboulerait donc l'économie.

Sources

M. Yves Pascouau membre de l'European policy center;article de strategie.gouv.fr, "Les conséquences économiques d'un abandon des accords de Schengen;contribuables associés

Les conséquences économiques d'un abandon des accords de Schengen Quelles seraient les conséquences économiques pour la France d'une restauration permanente des contrôles aux frontières dans l'espace Schengen ? À court terme, les plus touchés par cette mesure sont les touristes de court séjour en provenance des pays voisins, les touristes non européens visitant plusieurs pays en Europe, les travailleurs frontaliers et enfin le trafic routier de marchandises. Les conséquences économiques d'un abandon des accords de Schengen

à court terme

Coût estimé : 1milliard d'eurosA court terme cela pourrait affecté le tourisme intraeuropéen en France étant donné les difficultés d'accès qu'imposerait des frontières fermées du pays.

Le tourisme

Les travailleurs transfrontaliers

Coût estimé : 760 millions d'eurosParmis les voyageurs, il y a les non-nationaux qui travaillent en France ainsi que les Français qui travaillent dans un pays frontalier. Ceux-ci se verront aussi touchés par la sortie de l'UE lors de leurs passages aux frontières.

coût annuel d'un migrant irrégulier : 6 872 euroscoût d'un demandeur d'asile, selon la Cour des Comptes : 13 724euros

http://www.contribuables.org/2016/05/30-000-migrants-supplementaires-en-deux-ans-ce-que-va-nous-couter-la-decision-de-hollande/

Coût d'accueil des migrants

sur le long terme

Commerce entre pays de la zone

Coût d'un nouveau contrôle aux frontières

Conséquences pour les autres pays de Schengen?

Coût estimé : une dizaine de milliards d'eurosLa généralisation des contrôles qui seraient permanents reviendrait à une taxe de 3% sur le commerce entre pays de l'espace Schengen. Le PIB de la France diminuerait, de ce fait, d'un demi point. On peut ajouter de possibles effets sur l'investissement étranger et la mobilité des travailleurs.

La France a fortement fait diminuer ses effectifs en matière d'agents aux frontières. Il faudra dès lors embaucher de nouveaux responsables ainsi que déployer un budget pour les ressources matérielles nécessaires. Cela aura forcément un impact sur la fiche d'imposition des citoyens étant donné que les frais seront subventionnés par le pouvoir public..

Coût estimé : 100 milliards d'eurosOn estime l'impact à 0,8 point de PIB. D'autres effets sont possibles, comme une perte de mobilié pour les travailleurs, une réduction des investissements directs et des flux financiers. Tout cela reste, cependant, difficile à estimer.

Conclusions

Coût estimé sur le court terme: 1 ou 2 milliards d'euro.Coût estimé sur le long terme : 10 milliars d'euro.