Want to make creations as awesome as this one?

No description

More creations to inspire you

Transcript

#FlashTweetEdu

"Un média scolaire dans les pas de FlashTweet"

Le projeten quelquesmots...

Un média numérique pour apprendre par la pratique

La méthode...

Les outilset les supports...

Le diaporama...

Les étapes du projet

La vidéo en classe

Les ressources

Les chiffres en 2017...

Commencer le tutoriel avec les interviews :

Avec le soutien du

EN COURS DE PUBLICATION

Qui sommes-nous ?

Le projet « #FlashTweetEdu » vise à rendre les jeunes, futurs lycéens, actifs et critiques face à l’information. Né sur Twitter, il permet de faire vivre un média scolaire en expérimentant le travail d’une équipe de rédaction, la publication en ligne et l’information en temps réel sur un média social. Ce projet de construction d’un journal, donne tout son sens aux apprentissages en embarquant des élèves de 3ème dans une expérience concrète et collective. Fort d’un partenariat professionnel avec une journaliste, son média FlashTweet et donc la communauté qui la suit sur Twitter, « #FlashTweetEdu » est un projet connecté au monde.

Qui sommes-nous ?

Name

FlashTweetEdu est le résultat d’une collaboration entre Nadia Lépinoux-Chambaud, professeur documentaliste et FlashTweet, un média de la transformation digitale sur Twitter fondée par la journaliste Emmanuelle Leneuf.

@infoprofdocNadia Lépinoux-ChambaudProfesseur documentaliste

@FlashTweetEmmanuelle Leneuf @EmmanuelleL9Journaliste

Que vont-ils apprendre ?

Paroles d'élèves

Ce projet permet aux élèves d'expérimenter des compétences sociales et civiques, de développer leur autonomie et de tester leur prise d'initiative.

Les élèves développent également des apprentissages autour du travail en groupe, de la maîtrise de la langue et des techniques usuelles de l'information et de la communication.

S'informer

Informer

S'engager

Collaborer

LUTTER CONTRE LES FAKE NEWS

DEVELOPPER SON ESPRIT CRITIQUE

"Cette activité prépare au lycée. J'ai appris à m'informer et faire de la veille." Théo

"A chaque fois, nos informations, il faut que je les vérifie, il faut regarder les sources et voir si c'est fiable." Achille

"Il y avait des retweets, des commentaires et de nouveaux abonnés." Julie

"J'ai appris à me servir de Twitter correctement." Mathéo

"J'ai trouvé ma participation importante car j'ai publié des articles sur Twitter." Kyllian

"J'étais dans le groupe des rédacteurs en chef pour guider les autres et prendre des décisions dans l'urgence." Théo

"J'étais contente de voir les publications, les commentaires et le travail accompli." Julie

"C'était intéressant de travailler ensemble sur un réseau social. Cela nous a obligé à bien nous entendre." Angèle

Les étapes du projet

Au départ...

Transversalité

Interdisciplinarité

MODELE

LANCEMENT

1- LA VEILLE

2- LA LIGNE EDITORIALE

3- LE TRAVAIL D'EQUIPE

4- LA PUBLICATION

Des exemples de tweets d'alerte

0- EMI

2 heures

2 heures

2 heures

2 heures + 1 heure

LUTTER CONTRE LES FAKE NEWS

DEVELOPPER SON ESPRIT CRITIQUE

ACQUERIR PLUS D'AUTONOMIE

OBJECTIFS PEAGOGIQUES

Chemin de fer

Proposer une activité de création d'un média scolaire à l'ensemble des élèves d'un niveau dans un souci d'efficacité des apprentissages autour d'un projet immédiat, en temps réel et interdisciplinaire sur un temps court, pour ne pas perturber les programmes scolaires et en adéquation avec les compétences du Socle commun.

Le modèle média live en 10 tweets proposé par FlashTweet colle en tout point aux besoins pédagogiques.Avant de lancer votre projet, prenez contact avec la journaliste Emmanuelle Leneuf @FlashTweet et la professeur documentaliste à l'origine du projet @infoprofdoc pour obtenir des conseils et commencer à informer le public de la parution prochaine de #FlashTweetEdu.Une motivation pour les élèves :Les élèves, portés par la journaliste et la communauté FlashTweet (d'où l'importance de communiquer votre projet), vont devoir créer du contenu intéressant, de qualité, aller à la rencontre de leurs lecteurs et gérer la pression de la diffusion en temps réel sur les réseaux sociaux.

Apprendre à s'informer et à informer dans un univers numérique :Former les élèves à la veille documentaire,Apprendre à distinguer information médiatique et information documentaireApprendre à collaborer dans un travail d'équipe et en ligne,Utiliser des outils numériques,Connaître les médias,Parler de présence numérique et de réseaux sociaux,Apprendre à publier.Les compétences transversales :Tous les objectifs visés trouvent leur place au sein d'un travail d'équipe, à l'image d'une véritable rédaction : hiérarchiser et éditer de l'information médiatique qu'il ne faut pas rater,trouver une information qualifiée, triée et ciblée (= antidote à l'infobésité et rempart contre les fake news)et diffuser un flash info, comme un journal, répondant aux exigences d'une ligne éditoriale et aux contraintes d'un format médiatique précis.

Le projet initié par Nadia Lépinoux-Chambaud @infoprofdoc, inscrit dans un EPI "Information Communication Citoyenneté", rassemblant les lettres et les sciences, permet avec la collaboration du professeur documentaliste, de sensibiliser en amont, les élèves aux actualités scientifiques dans un processus de veille collaborative en ligne et en aval, de développer des stratégies de procédures d'écritures efficaces, de comprendre le fonctionnement de la langue, de maîtriser la structure, le sens et l'orthographe des mots.Le modèle #FlashTweetEdu peut se mixer très facilement entre les disciplines. Vos choix peuvent influer sur la ligne éditoriale. Vous avez aussi la possibilité, sur ce point, de laisser les élèves choisir librement.

Ce projet transversal est introduit par un apport de notions autour des médias, des réseaux sociaux et de la présence numérique. Le professeur documentaliste, accompagné du professeur de lettres, abordent l’écriture numérique à contraintes, à travers la diffusion de l’information et l’utilisation du réseau social Twitter et présentent le modèle de journal en ligne proposé par FlashTweet.TEMPS SCOLAIRE : Il faut prévoir une heure en cours de français en co-animation avec le professeur documentaliste pour faire le point sur les pré-requis «Qu’est-ce qu’un média? S’informer/Informer», une heure en cours de français en co-animation avec le professeur documentaliste pour appréhender la construction du journal sur le modèle du FlashTweet et comprendre les notions de ligne éditoriale, hiérarchie et validation de l’information dans le cadre d’une publication en ligne.Au collège de Montrésor, en 2017, les élèves ont rencontré Emmanuelle Leneuf. Elle leur a parlé de son parcours, de FlashTweet et du métier de journaliste (1 heure). En atelier classe, les élèves ont ensuite travaillé sur la ligne éditoriale avec la journaliste (30 min).Le projet devient pour les élèves, de plus en plus concret.Voir le diaporama support de la formation des élèves sur les apports de notions en EMI (Education aux Médias et à l'Information #EducMédiasInfo)

Au Collège de Montrésor, en 2017, les élèves sont sensibilisés aux actualités scientifiques avec leur professeur de physique-chimie (Mme Aurélie MARTIN) et initier à la curation avec le professeur documentaliste (Mme Nadia Lépinoux-Chambaud).sélectionner sur le web et ailleurs,éditer sur un mur collaboratif en ligneet partager des contenus dans le cadre de l’équipe formée par chaque classe.Les élèves sont lancés et se préparent en participant à cette veille collaborative au fil des semaines, en prévision de la publication d’un FlashTweetEdu par classe.Voir les outils utilisés et les supports distribués aux élèves.

La séance démarre avec une heure de préparation.Les élèves se répartissent les tâches :une équipe de journalistes pour écrire les articles (ici, les tweets), une équipe pour publier les tweets du journal et pour suivre en temps réel les interactions sur Twitter, et enfin une équipe de rédacteurs en chef pour répartir le travail et prendre des décisions dans l’urgence. Ils font le point sur la ligne éditoriale choisie lors de la venue de la journaliste. Ils s’accordent sur les sujets d’actualité rassemblés et complètent leurs recherches d’information pour rassembler les 10 infos clés à ne pas râter en fonction de leur ligne éditoriale. Le premier tweet de l’édition du jour est prêt à être publié au bout de cette première heure de séance.

Il reste deux heures en cours de français en co-animation avec le professeur documentaliste pour la publication du journal en direct sur Twitter et une heure avec le professeur documentaliste pour le bilan de la production et le retour sur les interactions (tweets, retweets, commentaires, favoris,...).Les élèves disposent donc encore d’une heure pour boucler leur journal, c’est-à-dire 10 tweets, chacun numéroté pour permettre au lecteur de l’identifier rapidement.Auxquels s’ajoutent le tweet pour annoncer la fin de la publication et le tweet de remerciements pour la journaliste Emmanuelle Leneuf présente à distante pour les encourager et soutenir les interactions avec sa communauté FlashTweet.Suite à la publication des journaux de chaque classe, le professeur documentaliste accompagne les élèves autour d’un bilan-retour sur la production et sur les interactions sur Twitter (nombre de retweets, de favoris ou analyse des commentaires).

Avant le lancement, le ou les professeurs encadrant doivent créer un compte de média scolaire sur Twitter en tenant compte que le média scolaire appartient et vit à travers les tweets des élèves, en accord donc avec le chef d'établissement et non associé à une personne mais l'ensemble de la communauté scolaire.Le ou les professeurs prévoient plusieurs tweets d'alerte accompagnés de visuels pour informer leur communauté Twitter de la publication prochaine d'un ou plusieurs FlashTweetEdu en notifiant @FlashTweet et @infoprofdoc pour faciliter le relais et élargir la communication.Les tweets d'alerte sont postés à plusieurs reprises, différentes heures et différents moments de la semaine, précédent vos publications. Réfléchissez également au choix judicieux de vos hashtags et de vos notifications dans un objectif de communication élargie et efficace.Les visuels (bandeaux ou flyers) accompagnant vos tweets d'annonce peuvent faciliter la lisibilité et renforcent la visibilité de vos informations communiquées.

Les points clés

Pour donner du sens aux apprentissages

Une productionréaliste et concrètede média scolaire

Une productionpubliée en ligneet en temps réel

Une productionconnectée au monde

riche de son partenariat avec une journaliste et sa communauté sur Twitter, avec plus de 40 000 followers

La ligne éditorialedu journal

FAIRE DES CHOIX POUR CONSTRUIRE LE JOURNAL

Qu'allons-nousraconteret à qui ?

et fait le lien entre les sujets, les articles, les rubriques...

La ligne éditoriale définit l'identité du journal de la classe

La ligne éditoriale reflète le parti pris du journal : le ton, la manière de traiter l'info, ...

TON

AUDIENCE

sur le modèle existant du FlashTweet

Le lecteur doit savoir de quoi nous allons lui parler.

"TOP 10"

"BEST OF"

Retour aux étapes du projet

Qu'avons-nous besoin ?

ECRITURE COLLABORATIVE

POSTER EXPLICATIF

VEILLE COLLABORATIVE

BROCHURE EXPLICATIVE

VISUELS

PUBLICATION EN LIGNE

TRAVAIL COLLABORATIF

SUPPORTS DE FORMATION

En 2017, les élèves du Collège de Montrésor avaient utilisé "Dotstorming", un outil en ligne (gratuit) de brainstorming qui permet de partager des idées, les commenter et voter pour leurs préférences. Cependant, cet outil présente de grosses difficultés de chargement.La dernière version de l'outil de mur collaboratif en ligne, "Padlet" permet aujourd'hui de le faire : commenter et apprécier les idées partagées sur le mur. Ces fonctionnalités sont utilisées pour affiner et travailler la ligne éditoriale en mode collaboratif en ligne.

Outil numérique en ligne utilisé : "Padlet"

Outil numérique en ligne utilisé : "GoogleDocs"

Pour créer un média ?Il faut choisir un fil d’info médiatique.ici, nous retenons Twitter = un média social qui permet de créer du lien avec une communauté qui choisit de prendre rendez-vous avec FlashTweetEdu.

En anglais

En français (bientôt disponible)

En anglais :Page 1Page 2Page 3Page 4

En français (bientôt disponible)

Ressources utiles

Bibliographie

Liens

Dossier de presse

Tout savoir sur les règles de publication dans le cadre scolaire(CLEMI Dijon)

FlashTweetEdu parmi les 4 finalistes des European #DigitalSkills Award 2017

Dans La Nouvelle République : L’Onu salue les collégiens journalistes de Montrésor par Pierre Calmeilles, publié le 12/11/2017

"Qu'est-ce qu'un bon média scolaire ou lycéen ?" (Educavox)

Les communiqués de presse : 25 octobre 2017 et 6 décembre 2017

Dans Le Figaro étudiant : Le FlashTweetEdu sélectionné par l'UNESCO par Sophie Tarlé, publié le 26/10/2017

La série « Les Clés des médias » propose des brèves animations sur l’Éducation aux Médias (FranceTV éducation)

#FlashTweetEdu, la naissance d’un média scolaire dans les pas de #FlashTweet (Article en ligne sur Medium)

Retrouver le projet FlashTweetEdu sur le site des professeurs documentalistes de l'Académie d'Orléans-Tours #TraAMDoc

FlashTweetEdu du collège Jean Lévêque de Montrésor a été retenu pour la Journée nationale de l'innovation 2018(Voir la fiche Expérithèque)

EN COURS DE PUBLICATION

FlashTweetEdu est un projet innovant d’éducation aux médias et à l’information, né sur Twitter et développé pour rendre les jeunes actifs et critiques face à l’information, notamment sur les réseaux sociaux.

FlashTweetEdu est le résultat d’une collaboration entre Nadia Lépinoux-Chambaud, professeur documentaliste et FlashTweet, un média de la transformation digitale sur Twitter fondée par la journaliste Emmanuelle Leneuf.

Fondé en mars 2015, FlashTweet est un journal live en 10 tweets, 10 infos à ne pas rater sur l’innovation et la transformation numérique.

Au point de départ du projet, l’objectif était de proposer une activité de création d’un média scolaire à l’ensemble des élèves d’un niveau (ici, des élèves en classe de 3ème) dans un temps limité par le projet interdisciplinaire. Le premier objectif pédagogique visé était de préparer des élèves de 3ème au passage en lycée, en leur permettant d’acquérir plus d’autonomie et de développer leur esprit critique.Il fallait donc envisager de former les élèvesà la recherche documentaire, à la veille informationnelle,apprendre à collaborer dans un travail d’équipe et en ligne,utiliser des outils numériques, connaître les médias,parler de présence numérique, de réseaux sociauxet apprendre à publier,autant de priorités pédagogiques à proposer aux collègues disciplinaires dans un temps court pour ne pas perturber les programmes en vue du DNB notamment et en adéquation avec les programmes disciplinaires et le Socle Commun.FlashTweetEdu est une production connectée au monde, réaliste et concrète.Les élèves en traitant l’information en temps réel, apprennent à utiliser un réseau social et à publier en ligne tout en découvrant les contraintes de l’écriture numérique.

Depuis 2 ans, les élèves en classe de 3ème au Collège de Montrésor publient sur le compte @MédiaMontrésor leurs propres journaux sur le modèle du FlashTweet avec les 10 infos importantes du jour.

Tweet du professeur annonçant les publications à venir des FlashTweetEdu 2017 des classes de 3ème du Collège de Montrésor.

Premier tweet du FlashTweetEdu d'une des classes de 3ème du Collège de Montrésor.

FlashTweetEdu, c’est donc à la fois,une nouvelle écriture journalistique avec ici, un concept innovant d’information médiatique,une ligne éditoriale précise avec une information sérieuseet enfin un point d’entrée, ici pédagogique, pour des twittos apprentis, ici des élèves.Les élèves expérimentent le travail d’équipe, à l’image d’une véritable rédaction :au moment de la publication, les élèves sont répartis en 3 équipes : chefs de rédaction, journalistes et éditeurs sur Twitterils doivent éditer et hiérarchiser de l’information qu’il ne faut pas rater, trouver une information qualifiée, triée et cibléeet diffuser de l’information.Les élèves, portés par FlashTweet, vont devoircréer du contenu intéressant, de qualité,aller à la rencontre de leurs lecteurset affronter la pression de la diffusion en temps réel sur les réseaux sociaux.

Twitter apporte le côté interactif à la production, mais c’est le partenariat avec FlashTweet, sa communauté et donc avec un “vrai” média, une “vraie” journaliste, qui rendent possible la dimension concrète et réaliste du projet.Malgré la pression de la publication en live, toutes les classes ont réussi à publier leur FlashTweetEdu avec le top 10 des infos à ne pas rater selon la ligne éditoriale qu’ils s’étaient fixés.Les élèves sont fiers du travail accompli ensemble et les interactions sur Twitter les encouragent, les motivent...

DES ÉLÈVES ACTIFS ET CRITIQUES FACE A L’INFORMATION “très important en période de fake news”Les objectifs de compétences transversales reposent sur la collaboration d’une classe autour de la construction d’un journal qui permet aux élèves :APPRENDRE à chercher et valider des informationsPRENDRE DES RESPONSABILITÉS : de les éditer et les hiérarchiseren répondant aux exigences d’une ligne éditoriale et aux contraintes d’un format médiatique précis et connecté au monde en TEMPS RÉEL.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes :En 2017, 115 élèves ont publié 5 FlashTweetEdu (3 pour le Collège de Montrésor et 2 pour le Collège de Neuvy-le-Roi). Les interactions sur Twitter dépassent tous nos espoirs avec 969 favoris, 774 retweets et 102 commentaires. Un succès qui impacte directement sur la prise de conscience des élèvessur leurs responsabilités en tant que diffuseurs d’infoset sur la motivation de leur engagement dans le travail d’équipe dans la construction d’un journal de A à Z.

FlashTweetEdu a été salué par la communauté FlashTweet, enthousiasmée par ce projet qui ouvre l’école sur le monde, et aussi par la communauté éducative. C’est pourquoi, en 2017, un autre professeur documentaliste Roselyne Berthon, a lancé le projet FlashTweetEdu dans son collège auprès de 2 classes de 3ème.Aujourd’hui, nous souhaitons faire connaître, partager et mutualiser ce projet avec d’autres enseignants. Le projet a été présenté par Emmanuelle Leneuf le jeudi 26 octobre 2017 à l’occasion de “The Global MIL Week” 2017 organisée par l’UNESCO (Voir l’article de Sophie de Tarlé sur le site du Figaro étudiant : http://etudiant.lefigaro.fr/article/le-flashtweetedu-selectionne-par-l-unesco_e36e84ee-b97e-11e7-9ef0-d3e21654415a/).Une petite équipe se monte petit à petit, soutenue par le CLEMI (Centre de Liaison de l'Enseignement et des Médias d'Information) pour que le modèle FlashTweetEdu puisse servir à d’autres. Une vidéo a été réalisée en 2017 par l’Atelier Canopé d’Orléans et sera prochainement en ligne. Emmanuelle Leneuf et Nadia Lépinoux-Chambaud présentent le projet FlashTweetEdu, le mercredi 15 novembre 2017, lors de la Conférence du Clemi « Innover en Éducation aux Médias et à l’Information pour mieux lutter contre les fake news » sur le Salon EducaTice à Paris. Le 13 novembre 2017, La Nouvelle République présente le projet dans cet article « L’Onu salue les collégiens journalistes de Montrésor » disponible en ligne : https://www.lanouvellerepublique.fr/actu/l-onu-salue-les-collegiens-journalistes-de-montresor. Le 7 décembre 2017, le projet fait parti des 4 finalistes à Bruxelles pour « The European Digital Skills Awards 2017 » dans la catégorie éducation : https://ec.europa.eu/digital-single-market/en/news/20-outstanding-projects-reach-finals-european-digital-skills-awards-2017#Digital skills in education.Un poster du projet a été présenté à la Conférence nationale “Cultures numériques, éducation aux médias et à l'information” à Lyon en janvier 2017. Il a également été présenté à la Conférence internationale organisée par l’UNESCO “The Global MIL Week” en octobre 2017 dans la catégorie des projets d’EMI qui révolutionne les processus d’apprentissage. Une vidéo a été réalisée en 2017 par l’Atelier Canopé d’Orléans et sera prochainement en ligne.

Ce projet s’inscrit dans un EPI « Information Communication Citoyenneté », rassemblant les lettres et les sciences, en collaboration avec le professeur documentaliste.Il permet aux élèves d’expérimenter des compétences sociales et civiques, de développer leur autonomie et de tester leur prise d’initiative. Les élèves développent également des apprentissages autour du travail en groupe, de la maîtrise de la langue française et des techniques usuelles de l’information et de la communication.

L’engagement des élèves se traduit dans les difficultés à mener ce projet à bien.En effet, la publication en temps réel et dans un temps limité du journal est un véritable défi. Elle impose pour les élèves (et les professeurs) une pression et des prises de décisions dans l’urgence.Les contraintes imposées par l’écriture numérique sur Twitter représentent un enjeu difficile à atteindre pour des élèves de 3ème.Enfin, le choix des informations pèse lourd sur la responsabilité prise par les élèves.Ces difficultés sont le moteur des apprentissages et de l’engagement des élèves.

Les élèves expérimentent l’information en temps réel et diversifient leurs pratiques familières des réseaux sociaux pour leur permettre de devenir des citoyens actifs et épanouis en développant leur esprit critique.= Valider et diffuser une information de qualité comme un antidote à l’infobésité et rempart aux fake news

Les élèves apprennent à collaborer, en travaillant en équipe, en utilisant des outils collaboratifs en ligne et en respectant le travail des autres avec bienveillance et indulgence.

Décoder l’information, vérifier ses sources… pour lutter contre les fake newsPublier en ligne avec un “vrai public”, hors cadre scolaire… c’est vivre une expérience concrète, interactive et professionnalisantePour donner plus de sens aux apprentissagesGrâce à FlashTweetEdu, les élèves sont capables de détecter des fake news et sont mieux armés pour les contourner.Enfin, ce partenariat avec un média comme FlashTweet, embarquant toute une communauté de followers, apporte une dimension réaliste à FlashTweetEdu.Les élèves expérimentent l’information en temps réel.Aujourd’hui, nous souhaitons partager et mutualiser ce projet avec d’autres professeurs.En 2018, @Carosuede, professeur documentaliste en lycée a expérimenter le projet FlashTweetEdu avec des élèves de 2nde.

Retour aux étapes du projet

Page extraite du diaporama, support de la formation des élèves de 3ème au Collège de Montrésor en 2017

proposé par Nadia Lépinoux-Chambaud, professeur documentaliste

Retour aux étapes du projet

Tweet d'alerte de @infoprofdoc (Montrésor) pour @MédiaMontrésor

RT du tweet d'alerte de @hookbook2nde9 (Lorient) avec @carosuede et @flebras56

Tweet d'alerte de @RacanMedia (Neu-Le-Roy) avec @roselyneberthon

Retour aux étapes du projet

Pages extraites du diaporama, support de la formation des élèves de 3ème au Collège de Montrésor en 2017

proposé par Nadia Lépinoux-Chambaud, professeur documentaliste

Pourquoi une veille collaborative ?Chaque élève de la classe est un collaborateur dans la réalisation du FlashTweetEdu.ETAPE 1 : Chaque collaborateur participe à la veille en partageant des informations existantes et en identifiant des informations manquantes à rechercher.ETAPE 2 : Chaque collaborateur centralise les informations trouvées et retenues dans un outil collaboratif en ligne. Cet outil de veille collaborative permet d'optimiser les résultats des recherches d'informations proposés par chaque collaborateur en les centralisant et en les rendant accessible à tous.ETAPE 3 : Chaque collaborateur accède via l'outil de veille, aux informations partagées pour opérer les choix finaux pour la rédaction du journal en ligne.

Retour aux étapes du projet

Copie d'écran du mur de la classe de 3ème C du Collège de Montrésor en 2017

Lire la Charte des bonnes pratiques de veille collaborative

Une productionréaliste et concrètede média scolaire

Retour aux points clés

Séance de travail pour la publication d'un FlashTweetEdu au Collège de Montrésor en 2017

Une productionpubliée en ligneet en temps réel

Retour aux points clés

Séance de travail pour la publication d'un FlashTweetEdu au Collège de Montrésor en 2017

Une productionconnectée au monde

Retour aux points clés

Un tweet des élèves @MédiaMontrésor pour FlashTweetEdu en 2017

Commentaires et retweets d'encouragement pour FlashTweetEdu par la communauté FlashTweet sur Twitter en 2017

Voir le documentde travail collaboratif en ligne pour la répartiton des tâches et des rôles de chaque élève

Retour aux étapes du projet

Retour aux étapes du projet

Page extraite du diaporama, support de la formation des élèves de 3ème au Collège de Montrésor en 2017

Le tweet d'annonce de la fin du journal

Premier tweet du journal : "la Une"

Dernier tweet du journal : "le must read"

QUELQUES CONSEILS D'ECRITURELe tweet de FlashTweetEdu se travaille comme le titre d'un journal, avec une accroche : éviter ce qui peut gêner la lecture, aller à l'essentiel, faire des phrases simples, soigner l'orthographe, enfin utiliser des visuels pour attirer le lecteur et apporter une touche d'originalité.

RETROUVEZ les FlashTweetEdu de 2017 : Classe de 3eA Classe de 3eB Classe de 3eC

Retour à la page "Qu'avons-nous besoin ?"

Des visuels pour illustrer les tweets d'alerte et d'annonce

Une infographie pour les tweets d'alerte : pour donner rendez-vous à la communauté, au public Twitter

Retour à la page "Qu'avons-nous besoin ?"

Documents distribués aux élèvespour le Collège de Montrésor en 2017

Information parentale pour le Collège de Montrésor en 2017

PARTIE 1, page 2

PARTIE 2

PARTIE 1, page 1

PARTIE 3

Prendre contact avec Nadia Lépinoux-Chambaud, professeur documentaliste au Collège de Montrésor Jean Lévêque (Académie d'Orléans-Tours) pour obtenir les fichiers en version modifiable de ces documents.Sur Twitter : @infoprofdocCourriel : nlepinoux-chambaud@ac-orleans-tours.fr