Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

Bagdad, capitale du califat abbaside (750-1258)

source image : Le Dessous des cartes, Arte.Le califat abbasside sous Haroun Al-Rashid (786-809)Le titre de calife (lieutenant, successeur) est accordé dès 632 aux successeurs de Mahomet. Les premiers califes conquièrent la Perse à l’est, à l’ouest l'Egypte byzantine et les côtes nord-africaines. A partir de 661, c’est la dynastie Omeyyade qui prend le pouvoir. L’expansion territoriale sous leur dynastie gagne toute la rive sud de la Méditerranée, une partie de l’Espagne, et s’étend à l’est jusqu’à l’Indus. Leur capitale est Damas. Mais en 750, suite à la bataille du grand Zab, ils sont battus par la dynastie rivale des Abbassides qui établit sa capitale à Bagdad

Abu Al-Abbas premier calife abbasside (750-754)" Son nom de calife lui vient de ce qu’il succède au prophète d’Allah à la tête de son peuple. (…) C’est lui qui exerce ses droits à l’égard de ses créatures et parce qu’Allah a dit : « Il vous a placés comme lieutenants sur la Terre. » Les devoirs qui lui incombent sont :S’occuperpersonnellement des affaires et pourvoir à l’administration de l’Islam(l’empire musulman).Défendrela religion et la maintenir selon les principes fixés.Exécuter des décisions rendues par les juges de façon à faire régner partout la justice, et à ce qu’il n’y ait ni mauvaise action de l’oppresseur, ni écrasement de l’opprimé.Protéger les pays d’Islam et mettre des garnisons suffisantes aux frontières pour que l’ennemi ne puisse verser le sang d’un musulman ou d’un allié."Al-Mawardi (juriste musulman de Bagdad), Statuts gouvernementaux, XIème siècle.

Reconstitution de Bagdad au IXème siècle : une ville ronde comme capitale du califat abbasside.

​(enluminure tirée des Maquamat al Hariri, 1237).Le calife Haroun ar-Rachid (786-809) fonde une bibliothèque, où des savants musulmans et chrétiens lisent et traduisent des auteurs grecs de l’Antiquité. Il s'appuie aussi sur les contacts avec la Chine et impose le papier (inventé en Chine) dans son administration. La bibliothèque est un centre culturel de la capitale Abbasside.​

Al-Harîrî,Al-Maqâmât (Les Séances). Copié et peint par Yahyâ b. Mahmûd al-Wâsitî, Bagdad, 1237.Manuscrit sur papier (167 feuillets, 37 x 28 cm). BnF, Manuscrit (Arabe 5847 fol. 138)Un village musulman dans lequel on peut voir des commerçants sur leurs chameaux. Ils traversent uneville musulmanedans laquelle on voit lamosquéeet son minaret. C'est lecoeur religieux de la ville musulmane. A l'arrière plan on distingue aussile souk, le marché de la ville.

Un description du port de Bagdad au IXème siècle parAl-Yaqubi, historien et géographe arabe (Livre des Pays, 891)"Des hommes de toutes origines et de différentes contrées et provinces y résident. Ainsi s’y trouve réuni ce qui n’existe dans aucune autre ville du monde. Les marchandises arrivent en abondance de l’Orient et de l’Occident, des pays musulmans et des autres. On dirait que tous les biens de l’univers y ont afflué en abondance. Le port de Bagdad est un lieu très important de la ville.".

Le calife, un empereur qui gouverne

La prise de Bagdad par les Mongols en 1258 marque la fin de la dynastie des Abbassides.(Miniature, Somme des histoires, manuscrit, vers 1430, BNF, Paris).On y voit le calife abbasside représenté s'enfuyant, les murailles de Bagdad mises à mal par les armées de Mongols nombreuses et bien équipées en engins de siège. Les turcs, convertis à l’islam dès le IXe siècle et qui exerçaient des fonctions guerrières dans le califat abbasside, prennent le pouvoir à Bagdad en 1058 en s’octroyant le titre de sultan et en ne laissant au calife qu’une fonction honorifique. Mais ce sont les Mongols qui donnent le coup de grâce au califat abbasside de Bagdad en prenant la ville, en massacrant sa population et le calife Al- Mustasim en 1258.